Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

« Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Jeu 5 Mai 2011 - 5:42

FBI Confidential File n°00328 600 02

Anderson, Bliss feat. Park Gyuri


IDENTITY CARD ; STATE OF VIRGINIA




Nom : Anderson
Prénom(s) : Bliss
Age : 23 ans
Date & Lieu de naissance : 27 Août 1987 - Séoul (South Korea)
Emploi : Reporter à la télévision, mais a envie de devenir Analyste au FBI
Situation familiale : Elle est récemment devenue célibataire, et ses parents sont divorcés. Son père habite toujours en Corée du Sud, alors que sa mère habite à Brooklyn. Elle a une grande soeur qui habite au Japon, mais qui vient souvent la voir à Quantico.
Habitation : Villa - Maison - Appartement - Loft - Studio
Groupe : Profiler - Apprentice profiler - FBI - Unsub - Victims - Family - Other
Code :
Spoiler:
 




About your character...

Hyun Ah a écrit:
« I will probably smile when the time comes, but for now I can’t do anything about it »


Description physique

Et sa mère dit : «Ma petite Bliss ? Oh oui, elle est très jolie, et très sexy, je dois dire. Elle a bien retenu du charme de sa mamounette ! En fait, elle ne ressemble pas vraiment à son père, je dois dire. Depuis toute petite, je savais qu'elle allait faire tourner toutes les têtes une fois qu'elle aurait atteint l'âge. Petite, elle adorait déjà avoir toute l'attention sur elle, et il fallait dire qu'elle savait qu'elle était jolie. En vieillissant, elle est devenue beaucoup plus modeste, d'ailleurs, je ne sais pas ce qui lui a prit, mais, depuis quelques temps, je la surprend souvent à s'observer devant son grand miroir, une mine abattue au visage. Je ne sais pas ce qu'elle a, elle m'inquiète beaucoup. C'est vrai qu'il n'y a pas longtemps, elle s'est fait laissé par son petit ami, donc cela joue beaucoup avec son moral, mais je ne l'ai jamais vue aussi abattue. Avant, elle était belle, grande, mince, mais toute en forme, avec de jolies courbes. Et depuis quelques temps, elle a beaucoup maigrit. J'espère qu'elle ne se trouve pas trop grosse, parce qu'elle est parfaite comme elle est ! Avec son visage si expressif, ses superbes yeux en amande d'un brun envoutant, ses lèvres magnifiquement lisses et rosées, sa peau parfaite et légèrement bronzée et ses sourcils épilés à la perfection qui adoucissent son visage qui peut parfois paraitre froid. Quand a ses longs cheveux bruns qui sont plat à l'habitude, elle s'amuse à les boucler, et parfois, sur un coup de tête, elle les teindra en blond. Je dois dire que c'est une couleur qui lui va très bien, pour une coréenne. Elle a déjà eu des mèches orangées dans ses longs cheveux bruns, mais elle ne les a pas gardés longtemps. Un peu plus de détails sur elle ? Bon, si vous insistez. Elle est petite, mesurant envions 1m60. Quand à son poids, et bien, je ne le sais plus, puisqu'elle a relativement maigri depuis la dernière fois où elle m'a fait part de ce petit détail. Ce qui m'inquiète un peu, d'ailleurs. Ou est-ce seulement moi qui suis une mère poule ? Peut-être ... En tout cas, que pourrais-je ajouter de plus ? Ah oui, elle n'est pas tatouée et n'a aucun piercing, sauf ceux aux oreilles que nous lui avons fait faire à la naissance. La petite à une sainte horreur des aiguilles, alors la seule idée de se faire percer le corps d'une certaine façon la dégoûte. Je crois que je vous ai dit l'essentiel sur elle, de toute façon, vous allez sûrement en juger par vous même, car ma fille est reporter à la télévision, je suis tellement fière d'elle ! »

Description psychologique

Et sa grande sœur ajouta : «Ma petite sœur ? Elle est vraiment très gentille. Il est vrai qu'il faut réussir à l'impressionner ou a être quelqu'un d'assez important pour être dans son cercle d'ami, mais, elle essaie de corriger ce petit défaut. Comprenez-là, depuis toute petite, elle a toujours eu tout ce qu'elle voulait et elle était très connue des médias coréens, surtout grâce à notre père qui était très célèbre, se tenant donc avec des gens de la «haute», si je puis me permettre d'utiliser cette expression. Avec le temps, elle avait des critères assez élevé pour choisir ses amis, mais je crois que c'est aussi car étant jeune, nous avions beaucoup d'amis proches qui profitaient de notre argent et de notre statut. Suite à ces événements, elle s'est forgé une petite carapace qui ne demande qu'à être détruite. Car, sous ce masque de petite enfant gâté se cache une jeune femme dévouée, attentionnée envers ceux qu'elle aime, tout à fait charmante. Bien sur, les gens ne s'arrêtent souvent qu'aux apparences et sont persuadés qu'elle est très froide et méchante... Ce qui peut être le cas quand on la provoque. Si on a déjà abusé de sa confiance quand elle était jeune, maintenant c'est une tout autre histoire. Elle est très rancunière et ne pardonne pas facilement à ceux qui l'auront blessé. Car, elle est très fragile. Elle ne le montre pas, mais elle l'est. Pensez-y réellement quand il viendra le temps de la blesser. Sinon, c'est une femme très forte, qui est assez sarcastique, quelques fois. Il n'est pas rare qu'elle utilise le sarcasme avec des gens qui l'exaspère. Certains trouveront qu'elle se croit meilleure que les autres et surtout, plus belle. Mais, c'est qu'elle a tellement d'assurance ! Quand elle entre dans une pièce, marchant la tête haute, fièrement, regardant dans le blanc des yeux tous ceux qui lèvent les leurs sur elle, elle en intimide plus d'un. Tous le monde remarque alors à quel point elle a confiance en elle et en sa beauté, qui, je dois l'avouer, m'a rendu bien jalouse. Vous savez son surnom en Corée ? Les paparazzis ainsi que certains fans l'appelaient «Goddess». En tout cas, elle est loin d'avoir un ego sur-dimensionné, comme certaines personnes pensent. Ah oui, j'allais oublier. C'est une jeune femme qui a la mains sur le coeur. Quand le tremblement de terre est survenu au Japon, elle a donné beaucoup à la Croix Rouge japonaise et s'est souvent rendu à des ventes de collections spéciales pour amasser des fonds. D'où le grand Hello Kitty fait de diamants Swarovsky posé dans sa chambre qu'elle a acheté lors d'une vente aux enchères. Mais, qu'elle importance. Nous parlons de son caractère là ! Que pourrais-je dire d'autre sur ma merveilleuse sœur ? Elle adore rire et elle a un bon sens de l'humour. Il faudrait que vous essayer de lui redonner le sourire, car je m'inquiète beaucoup pour elle. Depuis qu'elle s'est fait laissé par son ancien petit ami, elle n'est plus aussi souriante et pleine de confiance qu'elle l'était avant. J'ai remarqué qu'elle se rabaisse plus et qu'elle fait bien plus attention aux remarques négatives que les gens disent sur elle, alors qu'à l'habitude, jamais elle ne les écoute. Je ne croit pas que ce soit seulement un effet secondaire de la rupture ... Il y a quelque chose, j'en suis sûre. Mais, ma petite sœur n'est pas du genre à se confier, gardant toute sa tristesse en elle, et passant sa colère sur les autres. Peut-être qu'en ayant plus d'amis, elle ira mieux ? En tout cas, je l'espère fortement, car l'image de femme forte qu'elle projetait me manque énormément.»

Manie(s)/Habitude(s)

Et nous somme maintenant rendu à ses manies ! « Mes manies ? J'ai une horrible fixation sur le chiffre 7. Tout à commencer un soir où j'étais confortablement assise dans un des sofa en cuir de l'appartement où j'habitais avec ma mère à Brooklyn, un manga -BD japonaise- à la main. Il se nommait NANA (ou sept, en japonais). Une des héroïnes avait une fixation sur le chiffre 7 et disait que c'était le chiffre du Roi des Démons. Bien sur, au début, je trouvais cela bien marrant, mais, plus je lisais les livres, et plus j'ai commencé à développer cette fâcheuse habitude. Autant dire qu'elle a réussit à me corrompre ! Honte à moi.
Et j'ai une énorme phobie des aiguilles. Que ce soit le tatouage, le perçage, les prises de sang et les vaccins. Rien que d'imaginer quelqu'un se faisant donner un vaccin me dégoûte moi-même. À cause de cette phobie, je dois détourner le regard pendant des films ou émissions où on voit des personnes se faire tatouer ou vacciner. Et ne parlons pas de la fois où quatre infirmières on du me retenir de force pour me planter l'aiguille d'un soluté dans le bras. Écoutez, c'est ma plus grande phobie. Il ne faut surtout pas me parler de vos magnifiques expériences chez le médecin ou chez le tatoueur du coin.
Et surtout, ne faites pas attention, si jamais je perd le contrôle de la discussion ou de la situation, de me voir parler en une langue que vous ne comprenez pas. C'est normal, ne vous en faites pas. Vous entendrez sûrement du coréen, du japonais ou du mandarin dans ces moments-là. Et puis quoi encore, vous nommez les langues ne servirait à rien, puisque vous ne feriez pas la différence entre elles, comme beaucoup me disent.
Par chance, je n'ai pas vraiment d'autres manies aussi importante que ces trois là, donc, c'est tout !»

Tenues vestimentaires

Et Bliss répondit : «Mon style vestimentaire ? Et bien, ce n'est pas très complexe, si vous voulez, je peux vous faire visiter mon dressing. Allez, entrez, n'ayez pas peur voyons ! Ce n'est pas comme si je cachais un singe à l'intérieur (référence au singe caché dans le garde-robe dans American Dad). Vous pouvez vous assoir là et essayer de trouver si j'ai un style en particulier, mais vous ne trouverez pas. Mon style est assez personnel, quelque chose que j'adore travailler. Comme mes parents exercent des métiers qui rapportent beaucoup, ils m'ont grandement choyés, et je dois avouer que ça ne m'a pas déplus. D'ailleurs, maintenant que j'ai un métier à part entière, j'ai un peu plus d'indépendance et je délaisse peut à peut l'argent de mes parents. Bon, assez parler de ça et passons aux choses sérieuses. Comme je l'ai dit, je n'ai pas vraiment de style. Quand j'aime quelque chose, je l'achète, tout simplement. J'achète beaucoup par internet aussi, car j'adore me démarquer des autres grâce à mes vêtements coréens et japonais. J'aime beaucoup les vêtements de créateurs, mais, la plupart de temps, je ne m'habille pas de façon trop sérieuse. Les vêtements des années quatre-vingt m'inspirent beaucoup, et on peut voir que j'ai une grande palette de couleur dans ma garde-robe. Comme je suis encore relativement jeune et que mon métier n'est pas trop strict -oui, il l'est, mais disons que j'aime défier les ordres de mon patron-, je m'habille selon mon envie. J'adore porter des jupes et des chandails ample, et les talons hauts sont mon point faible. Bien sur, je ne dis jamais non à un style un peu plus femme et mature, et j'adore porter des robes pour toutes les occasions, même quand ce n'est pas très spécial.»

Relations et liens affectifs

Sa grande sœur, qui est assez bosseuse et qui designer de mode. Elle fait des aller-retour Tokyo/Quantico pour voir Bliss, ce qui est très appréciée, car Bliss adore sa grande sœur. Elle est toujours là pour elle est maudit l'ex petit-ami de sa petit sœur au Japon, chaque fois qu'elle le croise. D'ailleurs, elle songe à peut-être venir s'installer pour un bon moment à Quantico.
Sa mère, toujours là pour elle, celle avec qui elle est allée habitée après ses études en Corée du Sud, à l'âge de 20 ans. Elles sont comme des sœurs et s'entendent très bien. D'ailleurs, sa mère adore quand Bliss passe à Brooklyn à l'improviste. C'est probablement la relation que chaque mère aimerait avoir avec sa fille.
Son père, qui est toujours en Corée du Sud. La mère de Bliss avait demandé le divorce a cet homme quand elle apprit qu'il allait une maîtresse. Depuis, il a beaucoup baissé dans l'estime de la jeune coréenne, mais, il est quand même son père et elle l'aime beaucoup. Quand elle habitait encore avec lui, ils allaient souvent faire des voyages ensemble, au Japon, en Chine, en Thaïlande, en France, etc. Comme c'est un homme riche, il adore la chouchouter même si, selon elle, elle a passé l'âge. Malgré tout, elle adore quand il lui offre des cadeaux comme ça !
Son ex-petit ami, qui l'a beaucoup fait souffrir. Il était japonais, et comme elle se rendait régulièrement au Japon, chaque fois qu'elle y allait, ils se voyaient. Mais, le moment fatidique arriva où elle déménagea aux États-Unis chez sa mère. Quand elle était en Corée du Sud, il n'y avait pas grand problème car, techniquement, ce n'était pas «très loin». Malheureusement, Brooklyn à Tokyo, il y avait beaucoup de trajet, alors ils se voyaient de moins en moins. C'est à son dernier voyage au Japon - tout récent -, qu'elle a apprit qu'il la trompait. Elle était démolie, autant que sa mère quand elle avait apprit que son mari avait une maîtresse. Depuis, elle mange peu et a beaucoup moins le sourire. Saleté !
Autrement, elle ne connaît pas beaucoup de gens à Quantico, tellement elle est absorbée par son travail et son désir de devenir Analyste pour le FBI et la BAU. Ironique, mais une reporter travaille pratiquement autant qu'un profiler ou un agent du FBI. Se lever au milieu de la nuit fait partit des sacrifices que la jeune femme doit faire. Mais, de nature agréable, elle a bien hâte de se faire des amis ici, sur qui elle pourra compter !




History


Chapter one ; Jet Coaster Love

27 août, douce nuit d'été. 21h00 du soir, heure exacte où la jeune Anderson vit le jour, dans une des ailes privées de l'hôpital général de Séoul. Son père, Jeong Gwon Anderson, et sa mère, Ji Won Seo, furent très heureux d'avoir enfin un deuxième enfant. Ils en voulaient un depuis assez longtemps, mais comme ils étaient toujours trop pris par leurs travails, ils avaient voulu attendre le bon moment. Et voilà qu'après neuf mois d'attente, leur petite fille était enfin là, avec eux. Ils savaient déjà comment ils allaient l'appeler. Le nom de cette merveille n'allait être nul autre que Bliss, qui voulait dire félicité, béatitude, bonheur suprême, bonheur absolu. Un nom si bien choisi pour l'enfant, qui rendait déjà béat ses parents ! Et la vie continu, au même rythme, seulement plus belle, plus illuminée qu'elle ne l'était avant. Maman Ji Won restait à la maison - pouvais-t-on réellement appelé l'endroit où ils vivaient une maison ? Cet endroit avait plus des airs de château qu'autre chose ! - pendant que papa Jeong Gwon s'occupait de sa boîte de production, où il lançait de nouveaux artistes qui devenaient extrêmement populaire partout en Asie. La vie était belle, sans problèmes, pour la petite Bliss et sa grande sœur, Tiffany. Quand le temps était venue pour elles d'allez à l'école, elles y allaient sans broncher, retrouvant leurs amis. Alors que Tiffany était très douée, Bliss était plutôt une enfant distraite, qui adorait parler et qui se prenait, alors, les réprimandes de ses professeurs en pleine poire ! Elle n'aimait pas étudier et faire ses devoirs. Ce qu'elle aimait, c'était parler et s'amuser. Ses parents avaient espoir que d'ici quelques années, elle allait prendre goût aux études, voulant qu'elle entre dans une bonne université, mais elle n'en fit rien. Plus elle vieillissait, plus elle aimait faire la fête et sortir faire les boutiques. Oh oui, bien sur, elle récoltait des notes potables en cours, pour le plus grand regret de ses parents. La jeune coréenne, alors âgée de 15 ans, aimait mieux traîner avec ses amis et passer ses soirées sur Internet ou à faire la fête. Qui aurait cru que la belle aimait passer son temps libre sur internet, à écrire, à traînasser sur Tumblr, à faire du graphisme et etc. Elle n'en avait pas l'air, mais elle était une fille bien créative, aimant écrire et créer. Alors, une fois qu'elle dut choisir une université, elle décida d'aller en art et lettres, pour devenir journaliste. Elle voulait écrire au départ. Mais bien, vite, elle se rendit compte qu'elle était très à l'aise devant une caméra, on lui proposa de changer sa voix pour devenir reporter. On lui proposait même un poste à New-York, où sa mère vivait. Alors, c'est avec plaisir qu'elle déménagea chez sa mère, où elle commença son nouveau travail quelques jours plus tard. C'était une jeune femme d'à peine vingt ans qui perçait dans le métier, et les spectateurs commençaient à s'attacher à ce visage si doux et souriant. Au début, elle ne faisait que des interviews avec des gens du spectacle, ce qu'elle adorait. Au moins, se disait-elle, elle n'avait pas à afficher un air sérieux et à rapporter des faits tristes. Mais, il fallait dire que la coréenne enviait secrètement ses collègues qui partaient sur le terrain lors d'accidents ou lors de meurtres. Malgré tout, elle donnait tout ce qu'elle avait dans son métier, sachant qu'un jour, elle serait peut-être promis à un grade plus élevé. Et ce jour arriva, un an et demi plus tard. Elle et son équipe de tournage se déplaçaient sur certaines scènes de crime, sur des accidents divers, ce qui lui valait quelques fois les colères des officiers de police, qui la connaissait bien maintenant. Elle était souvent la première reporter a arriver sur les lieux et avait certaines informations que personnes n'avait. C'est qu'elle avait un très bon ami qui lui avait appris à chercher comme personne d'autre sur Internet. Au fils du temps, elle était même parvenue à hacker quelques sites pour trouver les informations qu'elle désirait, plus le plus grand plaisir de sa patronne, qui avait remarqué la monté des côtes d'écoute de l'émission.
Bliss se sentait vraiment bien dans cette ville, et surtout dans son quartier. Brooklyn était un endroit assez chaleureux, même s'il ne remplacerait jamais Séoul dans son cœur. Elle s'était fait de très bons amis là-bas et avait même quelques fans. Le matin, chaque fois qu'elle sortait de l'appartement où elle habitait avec sa mère, des gens l'arrêtait, lui demandant si c'était bien elle la jolie et jeune reporter à la télévision qui avait les meilleurs scoops. Elle avait même déjà signé quelques autographes, à son plus grand étonnement ! La vie semblait lui sourire ici, et pour rien au monde, elle n'aurait voulu partir. Malgré tout, elle reçu une offre d'emplois à Quantico, qui était très alléchante. Elle réfléchit bien longtemps avant de prendre une décision. Rester à New York ? ou allez vers l'inconnu, dans cette ville de Virginie nommée Quantico ? Elle en fit part avec sa mère ainsi que sa grande sœur, et, après écoute de leurs avis, décida d'accepter le poste qu'on lui offrait à Quantico. C'est, non sans une pointe de tristesse, qu'elle quitta cette belle ville pour un endroit encore inconnu. Et c'est là que l'aventure commença !


Chapter Two ; Baby I Need You

C'est une belle nuit étoilée qui t'accueille une fois sortie à l'extérieur de ta villa. Lentement, tu emprunte la grande allée qui te mène jusqu'à la rue, à l'habitude passante, calme et déserte. Tu t'arrêtes un moment, observant les maisons et villas des alentours avant de reprendre ta route. Si on venait à te croiser, les gens se demanderait ce que tu fais à une heure pareil dehors. Tu leurs répondrait que tu veux simplement te rendre à la supérette du coin où tu pourras t'acheter une pinte de lait frais, car il ne t'en reste plus. Car, oui, même à cette heure, tu aimes boire un bon chocolat chaud, bien assises dans ton fauteuil en cuir. Alors, quand tu avais réalisé qu'il n'y avait plus une seule goûte de lait, tu avais sortit de ta poche de pantalon le seul billet qu'il te restait, un dix dollars, avant de sortir de chez toi. Et, maintenant, tu marches seule dans cette grande rue illuminée par les lampadaires ainsi que par la lumière de la pleine lune. Tu dois marcher environ dix minutes pour te rendre jusqu'à la supérette, mais tu te dis que ça en vaut la peine. C'est que tu as vraiment envie de le boire, ce chocolat chaud, n'est-ce pas Bliss ? Alors que tu as finalement fait tes dix minutes de marches - tu es une bonne fille, mais, savais-tu que tu devais faire un minimum de trente minutes d'exercice par jour ma jolie ? -, tu pousses la porte vitrée et sale du petit dépanneur et tu y pénètres, sentant l'air frais de l'air climatisé venir mordre la peau nue de tes bras. Frissonnant, tu avances lentement entre les petites allées étroites pour te rendre au fond de la petite pièce et tu entres dans la chambre froide, là où se trouve le lait, les bières et le peu de viande qu'on y vend ici. Tu observes les pourcentages de lait, et ta main s'arrête sur celui du 2%. L'image sur le dessus attire ton attention : C'est la photo en noire et blanc d'une petite fille aux cheveux blonds, venant de Quantico, et qui est disparut depuis deux mois. Le petite sourire que tu avais sur ton visage se fane peut à peut, alors que tes yeux noisettes sont toujours rivés vers la photographie de la petite. Tu te dis que la vie est injuste, impitoyable. Et pour un moment, cette chose en quoi tous les êtres humains tiennent tant te dégoûte. Mais, ta vie doit continuer, et c'est en soupirant que tu serres cette pinte de lait contre toi, un air abattue au visage. Le chinois qui est à la caisse te regarde d'un air intrigué, et tu lui tend lentement contenant de lait pour qu'il scanne son code barre et qu'il te demande l'argent. 6,77$, qu'il te demande, en te tendant le lait. Lui souriant légèrement, tu lui tend ton billet de 10 dollars et attend qu'il te donne le change. Par la suite, tu le salut et lui souhaite une bonne soirée, et en échange, il te salut d'un grognement. Il ne devait pas être très heureux d'être obligé de rester ce soir. Empoignant la poignée de la porte crasseuse, tu sors finalement de la supérette et emprunte la petite rue où tu étais arrivée quelques minutes plus tôt. Tu observes la petite bande de jeunes qui traîne dans le coin, qui fument cigarettes sur cigarette, et puis, à un moment, ta vue se brouille. Te frottant les yeux, ta vue se replace, mais diminue de nouveau. Tu sens ta tête devenir lourde, tes pieds se dérobant sous ton poids, et tu tombes sur le sol frais et mouillé. Tu es inconsciente, et tu gis là, telle une morte. Une des filles qui te regardais viens te voir, paniquée, et demande à son amie d'appeler une ambulance. Quelques minutes plus tard, tu es allongée sur une civière, en direction de l'hôpital le plus près.
Lorsque tu te révèle, le lendemain, ta tête te fait souffrir, ta vue est encore légèrement embrouillée, et tu sens quelque chose de planté dans ton bras. Tu réussis quand même à distinguer le petit tube planté dans ton avant-bras et , surtout, ce qui était dans le soluté, et tu te met à paniquer, car tu as toujours eu horreur de tout ce qui transperçait la peau des gens. Vaccins, prises de sang, tatouages, perçages. Tout te répugne, et là, en voyant ce tube dans ton bras, tu n'avais pas pu retenir ce cri qui fit accourir l'infirmière. Paniquée, elle pénètre à toute vitesse dans ta chambre, alors que les larmes coulent le long de tes joues blanches. Elle te demande si tout va bien, et tu te rend compte du ridicule de la chose. Honteuse, tu hoches vivement de la tête pour dire que tu vas bien. Fronçant les sourcils, elle te laisse dans ta solitude, annonçant que le médecin arriverait bientôt pour te parler. Le stress commence à t'envahir, et tu te demandes si il y a quelque chose de grave qui t'arrives. Peut-être étais-ce simplement la fatigue, non ? Tu te convainc que ce ne serra pas grave, mais le médecin arrive, et le diagnostique tombe. Il te frappe en plein visage, il poignarde ton petit cœur, il te donne envie d'en finir.

Cela fait maintenant quelques mois que c'est incident est arrivé. Tu n'en a pas touché mot à tes parents, ni à ta grande sœur que tu adores tant. Malgré tout, ils l'ont bien remarqué, tu as changée. Mais, tu ne veux pas les inquiéter. Tu suis un traitement spécial à l'hôpital, ils te surveillent, ils te conseille de manger certaines choses, etc. Tu sais que tu survivra, ce n'est pas la fin du monde. Tu es simplement plus fragile ...





You are controled...

To catch a criminal, you have to think like one !


Prénom/Pseudo : KoKo
Âge : 15 yo, 16 soon !
Double-compte ? : Oui, le deuxième est Kira Park
Comment as-tu connu le forum ? Quelle question !
Tu es actif ? : 5/7 jours, mais les RP, tout dépend !
Ton niveau en RP ? : Débutant - Moyen - Bon - Très bon - Excellent
Que penses-tu du design ? : Superbe, comme à l'habitude !
Quel est le personnage de la série que tu préfères ? : Kira, Christopher & Natasha ! Quoi ? Ils n'en font pas partie ? Bon ... Spencer alors xD
Quelque chose à rajouter ? : Treize ? xD


© RPG Criminal Minds


Dernière édition par Bliss Anderson le Ven 15 Juil 2011 - 22:43, édité 33 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Jeu 5 Mai 2011 - 8:02

Koko HY
Dis... La personnalité sur l'avatar me rappelle Bliss, c'est normal ou pas ? O.O xD (Haaaaon.... Bliss Crying or Very sad )
Bonne chance pour la suite de ta fiche 3CALIN
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Jeu 5 Mai 2011 - 9:31

HY Je te valide le code pour pas qu'on te le vole *Sors*
Bref, pareil que Vivi,au sujet de l'avatar, & puis pour tout Coeur Good game
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Jeu 5 Mai 2011 - 11:36

et bien je te dit bienvenue même si comme j'ai crue comprendre tu est déjà sur le forum ^^

j'attend plus que de pouvoir "lire" t'est RP Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Jeu 5 Mai 2011 - 14:26

Rebienvenue ma chériiiie /MUR Parce qu'elle est juste à côté XD/
T'inquiète, tu trouveras l'avatar parfait ma chérie èwé
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Jeu 5 Mai 2011 - 14:32

Bon bon bon, juste pour prévenir que je vais changer d'avatar ! OUI ! Je sais, je suis incapable de me décider, mais maintenant, c'est la bonne. xD
Alors, la star sur mon avatar sera Kim Jung Ah, et c'est définitif ! *pas tapper T_T* (mais comme je dois allez en cours, je la changerais à la pause !)

Merci à tous du super accueil ! JE VOUS AIMES ! Love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ayame A. Takahashi 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 427
▌Date d'inscription : 05/03/2011
▌Métier : Agent de terrain au FBI - Département des Crimes Sexuels
▌Avatar : Yui Yoshioka aka YUI - Valingai ©


MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Jeu 5 Mai 2011 - 16:00

Hâte de te voir à l'oeuvre avec ce perso ! Razz
Bonne continuation pour ta fiche ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Jeu 5 Mai 2011 - 17:22

Bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Aaron Hotchner 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2908
▌Date d'inscription : 10/12/2010
▌Métier : Chef d'équipe au BAU
▌Avatar : Thomas Gibson


MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Jeu 5 Mai 2011 - 18:16

ReBienvenue

Bon courage pour la suite de ta fiche Koko Coeur




❝ sometimes there are no words, no clever quotes to neatly sum up what’s happened that day. sometimes you do everything right, everything exactly right, and still you feel like you failed. did it need to end that way ? like i said, sometimes there are no words, no clever quotes to sum up what’s happened that day. sometimes, the day just… ends. ❞
► a. hotchner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpg-criminal-minds.com
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Sam 7 Mai 2011 - 3:43

Bienvenue Ô grande fan de moi xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Sam 25 Juin 2011 - 23:33

Présentation toujours d'actualité ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Mer 13 Juil 2011 - 18:57

Oui ! Elle l'est toujours, pardon d'avoir oublié de préciser T_T
Je m'y attèle !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier » Jeu 14 Juil 2011 - 19:59

1/ Haaan, C'trop beau, et trop triste, l'histoire de Bliss. La deuxième partie m'a foutu un coup au coeur ouin Mais bon, Tasha-Sama sera là pour permettre à Blissounette de vivre son histoire avec Alex Héhé Mouhahaha, j'ai hâte CHIBI Nourrice d'Amy Coeur
2/ Fiche parfaite donc officiellement validée Wink Tu peux poster de partout HY Tu sais ce qu'il te reste à faire Wink
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: « Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier »

Revenir en haut Aller en bas

« Même si je brûle des photos et efface des mémoires, je ne peux pas t'oublier »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Fingolfin/Ñoldor
» M998 gun truck
» Tigre I rc 1/16
» ICCCR 2008
» Tour du monde en voilier
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: Candidatures refusées-