Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Carla Turner [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Carla Turner [Terminé] Mar 29 Mar 2011 - 18:37

FBI Confidential File n°00328 000 00

TURNER, CARLA feat. Vanessa Hudgens


IDENTITY CARD ; STATE OF VIRGINIA




Nom : Turner
Prénom(s) : Carla
Age : 23 ans
Date & Lieu de naissance : 25/12/1987 à San Diego, Californie
Emploi : Etudiante en criminologie
Situation familiale : Célibataire
Habitation : Villa - Maison - Appartement - Loft - Studio
Groupe : Profiler - Apprentice profiler - FBI - Unsub - Victims - Family - Other
Code : OK by Ashley.




About your character...

George Santayana a écrit:
« Il n'y a aucun remède contre la naissance et la mort, sinon de profiter de la période qui les sépare. »
Description physique

Jeune fille magnifique avec des origines latines, Carla n’a aucun mal à séduire. Ses longs cheveux noirs descendant jusqu’au milieu de son dos, cherchent toujours une rafale de vent pour virevolter et appâter une proie sous le charme. Ses beaux yeux noisettes dont la profondeur n’a d’égal qu’un trou noir dissimulent des pensées aussi noirs que sa chevelure. Son visage d’ange, sa bouche aux lèvres fines et ses petites fossettes prononcées lorsqu’elle sourit, lui donnent un avantage certain avec les hommes, même les plus méthodiques. De taille relativement modeste, 1m63, elle arbore un poids de 42 kg, ce qui est loin de faire d’elle une athlète. Par contre, sa taille fine, sa poitrine petite mais ferme, et son postérieur arrondi en font une femme sur laquelle on se retourne volontiers. Eduquée depuis toute petite dans la richesse et la classe, elle se comporte comme une véritable lady et même si seuls ses oreilles sont percées, elle dissimule habilement un tatouage avec le prénom de son chéri sur sa fesse droite. Contrairement à l’idée qu’on se fait des latines, Carla a une pilosité assez peu développée, ce qui lui évite de devoir s’épiler souvent.

Description psychologique

Il est très difficile de véritablement connaître Carla. En effet, depuis son plus jeune age, ses parents lui ont inculqués une certaine discipline à laquelle elle devait absolument se conformer. De ce fait, malgré toutes les pensées noires et les envies qui germent dans son esprit, elle reste souriante et amicale avec tout le monde. Etudiante modèle, elle est patiente et appliquée, il sera très rare qu’elle commette des erreurs, en tout cas, pas par inadvertance. Cette carapace et ce masque porté en permanence, il n’y a que son compagnon de jeu qui l’a déjà vu sans et aussi ses parents adoptifs qui ont tout fait pour le cacher et lui construire une autre personnalité. De nature méfiante, elle ne s’ouvre jamais véritablement à quelqu’un, toutes les histoires qu’elle raconte, aussi bien sur ses problèmes que sur sa vie en générale ne sont finalement que des choses dont elle se moque mais qu’elle utilise pour paraître normale aux yeux du monde. Calculatrice et manipulatrice, elle est parvenue à trouver l’homme répondant à ses besoins et l’utilise pour assouvir sa soif de douleur car il n’y a finalement que cela qui parvient à lui procurer les sensations indispensables à l’envie de continuer à vivre. Tant qu’elle ne connaîtra pas vos plus noirs secrets, vous ne saurez rien d’elle car il lui faudra toujours plusieurs coups d’avance pour oser se dévoiler. Par contre, tant que vous ne lui causerez aucun tort et bien sûr, que vous n’atterrissez pas sur sa liste de proie, vous pouvez vous fier à elle, elle ne dira rien à personne sur vos histoires.

Manie(s)/Habitude(s)

Eduquée depuis toute petite dans le but de devenir une dame du monde, Carla a du réprimer ses pulsions les plus noires et sauvages chaque seconde de sa vie. Lorsqu’elle sent ce besoin monter dans son âme, elle caresse instinctivement le médaillon en argent qu’elle porte autour du coup. Il lui suffit souvent de quelques secondes pour retrouver son calme mais malheureusement pour quelqu’un, cette manie ne disparaît totalement qu’après avoir succombé à son instinct et jusque la, elle caressera son médaillon de plus en plus fréquemment. L’autre habitude la plus prononcée, c’est son goût immodéré pour la vanille. Tout comme elle l’oblige à ses victimes, Carla adore se prélasser dans une bon bain chaud à la vanille. Cette odeur l’excite au plus haut point, sans qu’elle ne sache réellement pourquoi.

Tenues vestimentaires

Chez elle et lors de soirées, Carla est du genre à porter des petites robes légères qui dévoilent ses jolies jambes. Dans ces tenues, elle ressemble aux jeunes filles qu’on peut voir à la télévision qui fréquentent les lycées. Bien sûr, ces tenues ne sont que la partie visible de l’iceberg car lors de ses séances avec son copain et ses proies, elle arbore une tenue bien plus sexy et bien plus révélatrices. En effet, en plus du string noir et des cuissardes en cuir, la belle porte un bustier moulant en cuir et des gants en cuir noir également. Au final, elle ressemble un peu à une maîtresse sado-maso comme on peut en voir dans certains clubs très privé. A l’université, la jeune femme arbore un tout autre visage, bien lui de l’innocence feinte dans le voisinage et de la spécialiste du SM dans les sous-sols de sa villa. Lors de ses cours, elle préfère le sérieux d’un tailleur souvent gris ou noir, agrémenté d’une belle chemise en soie blanche et des bas de satins. Avec cette tenue, elle est la parfaite représentation de l’étudiante modèle. Au final, la seule chose qui ne la quitte jamais, c’est le pendentif en argent qu’elle a autour du cou. En fait, il s’agit du seul souvenir qu’elle a de sa véritable mère et à l’intérieur, il y a la photo de deux bébés.

Relations et liens affectifs

- SANTOS, Manuella (Mère biologique) : elle a abandonné Carla devant un orphelinat de San Diego, ne pouvant pas s’occuper de deux enfants à la fois. Elle a donc théoriquement gardé son autre fille avec elle. (aide : qui ? quoi ? depuis quand ?).

- SANTOS, Maria (Sœur jumelle) : Carla ne sait rien d’elle, sauf qu’elle existe. Elle ne sait pas si elle est encore en vie, ni même qu’elle a eu la chance de vivre avec leur mère. Pour elle, sa sœur a été également abandonnée.
- TURNER, Paul et Bernadette (Parents adoptifs) : les Turner adoptent Carla alors qu’elle avait à peine 1 an. Paul est un homme d’affaires important qui ne parvient pas à avoir d’enfant avec sa femme, celle-ci étant stérile. Considérant la fillette comme un don du ciel par sa naissance un 25 décembre, ils l’ont toujours vu comme leur petit ange malgré les découvertes macabres qu’ils ont faites. Carla finira par haïr ses parents adoptifs après plusieurs événements (cf. histoire). Ils meurent en février 2010 d’un malheureux accident de voiture provoqué par leur fille.
- ???, ??? (Petit ami) (à voir si quelqu’un est intéressé) : Son complice, son homme, sa vie et aussi sa marionnette dévouée. Il est l’homme qui lui a ouvert ce monde de ténèbres auquel elle aspirait depuis longtemps. Ce psychopathe est l’une des rares personnes à laquelle elle s’est véritablement attachée en dehors de sa sœur inconnue. Ils s’amusent avec leurs victimes ensemble et sont très complice lors de ces moments qui ressemblent plus pour eux à une orgie arrosée de cris et de sang. Malgré la confiance qu’elle lui porte, elle s’arrange toujours que les choses pouvant être compromettante, viennent de lui, prenant ainsi toutes les précautions pour qu’on ne remonte jamais à elle. Sa connaissance en informatique aide grandement le couple à exposer leurs œuvres sur la toile, sur des forums spécialisés.
- ROSSI, David (Professeur) : Même si le lien professeur est un peu fort, Carla a déjà assisté à plusieurs de ses conférences et de ses exposés à des classes de criminologie. Il est pour elle un adversaire de choix et pourrait fort bien être appelé à rentrer dans un petit jeu de son cru.




History

Née le soir de Noël, la vie ne fut pas rose pour la petite Carla. En effet, sa mère ne pouvant assumer la charge de deux enfants, l’abandonna devant un orphelinat dans le froid. C’est la Sœur Marie-Charlotte qui la trouva quelques instants plus tard en rentrant de l’église après la messe de minuit. Considérant cette arrivée comme un miracle du Seigneur, elle vanta l’événement un peu partout et finalement, quelques jours passèrent avant qu’un couple d’une trentaine d’années vint frapper à la porte de l’édifice. La paperasse et les procédures mirent un an à se régulariser et finalement, le couple put adopter le nourrisson et lui donna le nom de Carla. La seule chose que la mère adoptive lui avait laissé, était un pendentif en argent en forme de cœur, ce dernier s’ouvrant sur une photo de deux bébés venant visiblement de naître. Ne voulant pas traumatiser la petite fille, Bernadette, la mère adoptive, décida de cacher ce pendentif et de le ressortir une fois que Carla sera plus âgée.

Ne manquant de rien, la fillette grandit avec tout ce qu’elle pouvait rêver mais également avec toutes les responsabilités qui incombaient à cette prestigieuse famille. Elle fréquenta les meilleures écoles et avait même un précepteur lui donnant des leçons particulières alors qu’elle avait à peine 5 ans. Les Turner voulaient vraiment qu’elle s’intègre parfaitement dans une famille comme la leur même si les origines de la jeune enfant allait vite mettre la puce à l’oreille de l’Oncle Arthur et son poison de femme. En effet, une latino au sein d’une famille d’origine britannique, même si Bernadette était un peu bronzée, cela n’allait pas passer si facilement. C’est d’ailleurs à l’anniversaire de ces 8 ans que le déluge de brimades commença de la part de ses deux cousins, ceux-ci encouragés bien sûr par leurs méprisables parents. Malgré la protection plus que fragile de sa mère, la famille de Paul continua sa torture psychologique de la pauvre gamine, lui assénant des « bâtarde », « gamine des rues » ou encore « déchet abandonné » et « fille trouvée ». Ne voulant pas aller à l’encontre de son frère aîné, Paul laissait faire et assistait même parfois au spectacle. La confiance de la petite fille envers sa famille d’adoption vola en éclat en quelques mois, comprenant en même temps qu’il ne s’agissait pas de sa véritable famille, chose difficile à accepter pour une gamine de son âge.

C’est finalement à 12 ans qu’elle eut le courage de demander à sa mère plus de renseignements sur sa vraie mère et vu le peu d’informations qu’elle put obtenir et comprenant par les regards inquiets de celle-ci qu’elle cachait quelque chose, Carla décida qu’elle devait mener sa propre enquête. Fouillant dans les affaires de sa mère, elle trouva rapidement le pendentif qu’on lui avait subtilisé lors de l’adoption et lorsqu’elle y vit la photo de deux bébés, elle comprit qu’elle avait une sœur quelque part. Elle interrogea à nouveau Bernadette pour obtenir des réponses mais finalement, sans doute habituées par les scènes avec sa belle-famille, celle-ci lui asséna un coup au cœur en la traitant comme un acte de bonté et de charité qu’elle commençait à regretter à cause de la curiosité de la gamine. Entendant les cris de sa femme sur la petite Carla, c’est finalement Paul qui intervint en attrapant violemment sa petite fille par le bras et en la sortant de la chambre parentale où se trouvait sa femme. Il la conduisit jusqu’à sa chambre et après deux violentes gifles au visage, ferma la porte, laissant la fillette en pleures, le visage encore rouge.

Afin de permettre à sa femme de reprendre son calme et que la situation se simplifie, Paul envoya sa fille en pension chez son père, Antoine. Le vieil homme approchait les 90 ans et vivait dans une belle propriété à l’extérieur de San Diego. Malheureusement pour Carla, cela faisait à peine deux jours qu’elle était arrivée que débarqua l’Oncle Arthur et la Tante Hélène ainsi que leurs deux enfants. Habituée aux brimades, elle parvenait à garder son sang-froid devant ses cousins, ce qui bien sûr, ne plaisait pas à leur père qui voyant cela, décida de passer au niveau supérieur avec la complicité de sa femme. En effet, prétextant un problème dans leur maison, ils parvinrent à convaincre Antoine de les laisser loger chez lui et c’est à partir de ce jour que la vie de la fillette changea radicalement. Le premier soir de cette cohabitation forcée, ces deux cousins vinrent la voir durant la nuit et après l’avoir attaché au sommier, lui arrachèrent son pyjama en coton pour prendre des photos d’elle. Malgré ses cris et ses pleures, personne ne vint à son aide et les deux adolescents s’en donnèrent à cœur joie, l’humiliant chaque seconde un peu plus. Le lendemain matin, consciente de sa position d’étrangère, la gamine ne put sortir le moindre mot devant les sourires sadiques de ses cousins. Les jours suivant, le même schéma se reproduisit plusieurs fois et malgré toutes ses tentatives pour les empêcher d’entrer, ils parvenaient toujours à obtenir ce qu’ils voulaient. Finalement, un soir, alors que les deux jeunes garçons la frappaient en prenant des photos, lui donnant des fesses brutales, l’Oncle Arthur apparut sur le pas de la porte. Pensant un instant qu’il allait la sauver, elle déchanta rapidement lorsqu’il se déshabilla et s’approcha du lit avec un regard aussi froid que la glace. Sous prétexte d’apprendre la vie à ses fils, il viola la pauvre gamine sous les yeux brillants d’excitation de ses sales rejetons. Il recommença les jours suivant, lui prenant jusqu’à son dernier pucelage, avant de laisser ses fils s’amuser avec son jouet. La petite Carla était totalement brisée et après une semaine de ce traitement inhumain, elle n’avait même plus la volonté de se battre, ses bourreaux la battant plus fort lorsqu’elle osait résister. C’est finalement la Tante Hélène qui entra en scène la dernière, profitant du corps offert et forçant la pré-adolescente à la caresser. La petite victime eut même droit à une orgie familiale qui en disait long sur la perversité et la folie qui régnait dans cette famille.

Ce n’est qu’après deux mois que la calvaire prit fin, l’Oncle Arthur et sa famille ne trouvant plus trop d’excuses pour rester plus longtemps. De son côté, la gamine était devenue un vrai zombie, ne parlant presque plus et ne mangeant presque rien. Inquiet pour elle, le grand-père appela son fils, Paul, pour qu’il vienne la récupérer, pensant que cette mise à l’écart forcée provoquait sans doute cette déprime. La situation s’étant calmée avec Bernadette, il vint récupérer la petite en lui rappelant bien durant le trajet ce qu’ils attendaient d’elle en tant que membre de la famille. Elle devait être une fille de bonne famille, souriante et gentille avec tout le monde. Comprenant que si elle ne satisfaisait pas à cette demande, il y avait de fortes chances qu’elle ne doive à nouveau subir l’Oncle Arthur et sa famille, elle fit son possible pour répondre à l’attente de ses parents adoptifs et devenir une vraie Turner, dans tous les sens du terme, même les plus sombres. Vive et intelligente, elle comprendra bien vite que le monde dans lequel évolue sa famille d'adoption n'est que superficiel, les paillettes et les lumières ne cachant finalement qu'une plus grande obscurité. Imperturbable et studieuse, elle fit la fierté de Paul et Bernadette en obtenant les meilleurs résultats académiques durant toute sa scolarité.

Cependant, à vouloir trop l'impliquer dans des actions bénévoles, les Turner finirent par lui fournir ce qui lui manquait pour développer pleinement son côté noir. En effet, les gentils parents soucieux de leur réputation, insistèrent auprès de Carla pour qu'elle rejoigne une association d'aide aux enfants maltraités. Cette dernière accepta un peu à contre coeur, faisant elle-même partie de ces victimes et assista donc à quelques séances avec des enfants à problème. Parmi ceux-ci, se trouvait un jeune garçon qui devait avoir environ 1 an de moins qu'elle, c'est à dire 14 ans et dont l'aspect mystérieux et sombre lui plaisait beaucoup. Malgré leurs âges identiques ou presque, le coordinateur du centre les mit en binôme, espérant que la jolie adolescente parviendrait à briser la carapace du ténébreux garçon. Ils passèrent de longues heures ensemble, Carla essayant tant bien que mal de lui parler mais sans grand succès. Finalement, après deux semaines, les seuls mots qui étaient sortis de la bouche de l'adolescent était « va te faire foutre » et « casse-toi salope », rien de très productif donc. La jeune fille ne renonça pas pour autant et à chaque fin de séance, elle lui donnait un papier avec son numéro de portable afin qu'il l'appelle si il en avait besoin.

Ce n'est qu'au bout d'un mois que le téléphone retentit enfin, le jeune garçon lui priant de venir tout de suite dans un terrain vague. Soucieuse de bien tenir son rôle de fille modèle, Carla accourut et découvrir l'adolescent recouvert de sang avec à ses pieds, des cadavres d'animaux découpés en morceaux. On pouvait voir encore que certains d'entre eux bougeaient encore, soit par réaction musculaire postmortem, soit tout simplement car ils étaient encore en vie. Vu les éclaboussures et les projections de sang, il y avait certainement été de bon coeur et lorsque Carla vit le petit sourire en coin de son binôme, elle comprit que tout cela n'avait pour but que de la choquer. Malheureusement pour lui, cette vision d'horreur était exactement ce que la jeune fille avait besoin pour libérer ses plus noirs désirs et sans la moindre hésitation, l'ultime barrière cédant sous la folie, elle décapita le pauvre yorkshire qui gémissait les boyaux à l'air. Excitée par ce qu'elle venait de faire, elle embrassa son nouvel ami passionnément, avant de se coucher avec lui au milieu des cadavres d'animaux et de lui faire l'amour. Cette union marqua le début de leur collaboration morbide et destructrice.

Durant l'année qui suivit, Carla apprit à son amant comment paraître ce que l'on n'était pas, au point que grâce aux changements observés chez lui, elle reçut une récompense de la part de l'association d'aide aux victimes, celle-ci faisant bien sûr la fierté de ses parents. Evidemment, de son côté, le jeune garçon lui apprenait toutes les ficelles de la torture et du plaisir de maintenir en vie ses proies le plus longtemps, ce qui avait le don d'exciter l'adolescente qui ne pouvait s'empêcher de finir leur séance dans des enlacements torrides. Leur relation devenait très fusionnelle et même si Carla avait toujours un certain ascendant sur son compagnon, il était la seule personne à qui elle confia ce qu'il s'était passé durant les deux mois chez son grand-père. Bien sûr, elle avait quelque chose en tête en lui avouant cela et pas des moindres. Son but était de persuader le jeune garçon de l'aider à se débarrasser de tout ceux qui l'avaient fait souffrir et aveuglé par l'amour qu'il portait à celle qui l'avait accepté comme il était pour la première fois, il accepta sans réfléchir.

Il fallut à peine deux mois pour qu'elle mette un plan parfait en place. Tout d'abord, ils allèrent filmer quelques vidéos compromettante du couple débauché et de leurs ébats familiaux, permettant ainsi le moment venu de reporter la faute du crime passionnel sur le dos de l'un des enfants tordus de la famille. Cela demanda énormément de patience mais fort heureusement, grâce au jeune garçon qui était extrêmement doué en informatique, ils parvinrent à l'aide de simples webcam, de filmer comme si ils étaient dans la pièce. Après trois mois de filmage, Carla décida que le grand jour était arrivé et une fois que la famille alla se coucher, les deux adolescents pénétrèrent dans la maison silencieusement. La première victime fut l'Oncle Arthur qui juste après s'être fait poser un coussin sur la figure, reçut un coup de couteau en plein coeur, le tuant sans qu'il puisse émettre le moindre son. A deux, le jeune couple maîtrisèrent la Tante Hélène et la baillonnèrent avant de la ficeler comme un cochon, l'immobilisant sur son propre lit à côté de son mari baignant dans son sang. Les jeunes amants devant cette adrénaline et cette excitation, ne manquèrent pas de s'embrasser goulûment devant leur victime, avant de sortir du tiroir de la table de nuit, le pistolet destiné à la protection familiale. Ils se rendirent finalement dans la chambre du plus jeune fils qui avait maintenant 16 ans et le menaçant de l'arme et d'un couteau, le conduisirent dans la chambre de son grand frère. C'est à ce moment-la que toute la subtilité du plan se jouait, car il fallait le convaincre qu'il n'y aurait qu'un survivant et que si il voulait que cela soit lui, il devait éliminer les autres. Jouant avec le couteau sur son visage, Carla lui remémora ce qu'ils avaient osé lui faire, lui précisant qu'il y avait toujours un moment où il faudrait payer et que de toute façon, si il ne le faisait pas, son frère le tuerait sans le moindre remord pour rester en vie. Après plusieurs minutes, l'adolescent entra dans la chambre de son frère qui ronflait comme un bûcheron et alors qu'il cherchait de quoi le tuer, Carla lui lança le couteau qui venait de tuer le chef de famille. Le jeune garçon le prit fébrilement et poignarda à plusieurs reprises son frère sans que celui-ci n'est le temps de réagir.

Abattu par ce qu'il venait de faire, il tenta désespérément de d'atteindre le jeune couple, mais l'arme à feu le fit rapidement revenir à la raison. Toujours armé du couteau et chaperonné par Carla et son petit ami, l'adolescent entra dans la chambre de ses parents et découvrit sa mère ligotée et son père mort. La jeune fille dut encore une fois se montrer persuasive, rappelant ce qu'il venait de faire à son frère et que maintenant, la seule solution qui s'offrait à lui, était de faire disparaître les témoins de tout cela. Après de longues minutes d'hésitation, il porta deux coups de couteau à sa mère qui rendit son dernier souffle les yeux remplis de larmes. Pensant être parvenu à survivre à cette nuit, le jeune garçon soupira un instant avant que Carla ne mette en marche le lecteur vidéo, montrant le jeune garçon nu dans une position embarrassante avec sa mère et son père. Désemparé, il ne fallut pas le pousser énormément pour qu'il se plante lui-même le couteau en plein ventre, se vidant de son sang au milieu de la chambre, la vidéo continuant de tourner en boucle. Le jeune couple ravit du spectacle, quitta la maison sanglante et à peine arrivé dans la voiture de Carla, fit l'amour passionnément. Cette affaire fit évidemment grand bruit dans la famille Turner et après ces événements, plus aucune remarque ne refit jamais surface aux repas de famille, ni sur l'Oncle Arthur, ni sur l'origine de la jeune fille modèle de Paul et Bernadette.

L'année qui suivit, Bernadette eut la désagréable surprise de trouver du sang sur les vêtements de sa fille et ne voulant pas alarmer son époux, elle la suivit un jour après l'école. Avec horreur, elle découvrit ce que sa magnifique enfant faisait à de pauvres animaux et surtout, avec qui. Préférant préserver la réputation de la famille après les événements du frère de son mari, elle décida de dissimuler tout cela, tout en tentant d'empêcher sa fille de revoir son petit ami. Evidemment, cela n'eut aucun succès et finalement, la haine longtemps accumulée à l'encontre de ceux qui l'avaient livrés aux mains perverses de l'Oncle Arthur durant deux longs mois, refit surface. Durant trois longues années, Carla parvint à contrôler sa rage et ses pulsions, caressant sans cesse le médaillon en argent comme si elle transmettait ses pensées noires à sa soeur par cet intermédiaire. Au final, les rares rencontres entre les deux amants commencèrent à les frustrer et ils décidèrent d'éliminer cet obstacle qui se mettait devant eux. Si elle voulait que cela passe sans trop d'enquête, il fallait une sorte d'accident et pour cela, rien ne valait le problème de voiture. Elle s'arrangea donc pour saboter les freins de la voiture et lorsque ses parents partirent rendre visite au grand père de Paul, l'amant de leur fille les suivit discrètement à distance alors que Carla était en cours, et assista avec un certain bonheur à l'accident qui tua les deux parasites sur le coup.

Apprenant la terrible nouvelle alors qu'elle était en cours, Carla sembla totalement inconsolable aux yeux de tous. Une légère enquête eut quand même lieu mais fort heureusement, face à un accident de voiture, il n'eut que peu de recherche et rien de transcendant ne fut trouver pour porter un quelconque soupçons sur quelqu'un. C'est donc à 20 ans qu'elle hérita de la fortune familiale et qu'elle s'installa avec son bel amant dans la villa de ses parents.




You are controled...

To catch a criminal, you have to think like one !


Prénom/Pseudo : Aurélie
Âge : 27 ans
Double-compte ? : Non
Comment as-tu connu le forum ? Google
Tu es actif ? : 4/7 jours.
Ton niveau en RP ? : Débutant - Moyen - Bon - Très bon - Excellent
Que penses-tu du design ? : Très joli
Quel est le personnage de la série que tu préfères ? : Reid
Quelque chose à rajouter ? : ...?


© RPG Criminal Minds
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Nolan Baker 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2445
▌Date d'inscription : 21/02/2011
▌Métier : Chirurgien - Tueur en série psychopathe
▌Avatar : Johnny Depp - Kwikiki © Gif cartouche by Sevnol ©


MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Mar 29 Mar 2011 - 18:56

*Passe par là, en écarquillant les yeux ...*
Oh ! Une UNSUB ! HY

Je te souhaites la bienvenue parmi nous tous ! 3CALIN


Nolan & Marilyn

« Quand un médecin tourne mal, il devient le pire des criminels. Il a le sang-froid et la connaissance. »
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Mar 29 Mar 2011 - 19:30

Bienvenue sur le forum ! =D

Quelle fiche, mes amis ! J'en ai rarement vu une aussi complète ! CHIBI Eh bien, code validé & fiche de même, tu peux poster où tu le souhaites Wink Pour la fiche, je vais voir si je sais arranger ça ! =D Mais je ne promets rien *Nulle en CSS* Si tu as des questions, pose-les soit à J. Jareau, A. Hotchner, N. Williams ou moi-même. Au plaisir de te lire (:

(PS : UNE REID ADDIIIIIIIIIIICT *_* On en manquait siffle Très bon choix, mais je te comprends : le magnifique agent spécial Docteur Spencer Reid, tout de même Coeur )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Mar 29 Mar 2011 - 19:32

Bienvenue, serait tu notre première veuve noir? xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Mar 29 Mar 2011 - 19:39

Merci Smile

Pour la veuve noire, c'est pas tout à fait ça vu qu'elle tue avec son petit copain (place à prendre d'ailleurs). Après, pour la manière de tuer, je la développerai lors de la composition du dossier d'enquête, on verra si vous saurez m'arrêter. Razz

Pour Reid, je le trouve trop choux quand il comprend pas des choses pourtant évidente Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Mar 29 Mar 2011 - 19:55

Voilà, la fiche est remise ! Par contre pour le groupe et l'habitation, je crois m'être plantée, mais... XD Donc j'attends pour t'ajouter à ton groupe =/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Aaron Hotchner 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2908
▌Date d'inscription : 10/12/2010
▌Métier : Chef d'équipe au BAU
▌Avatar : Thomas Gibson


MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Mar 29 Mar 2011 - 22:25

Bonsoir et bienvenue sur le forum !!

Ashley a tout dis donc je n'ai plus qu'à te souhaiter un bon RP parmi nous et au plaisir de te lire Wink




❝ sometimes there are no words, no clever quotes to neatly sum up what’s happened that day. sometimes you do everything right, everything exactly right, and still you feel like you failed. did it need to end that way ? like i said, sometimes there are no words, no clever quotes to sum up what’s happened that day. sometimes, the day just… ends. ❞
► a. hotchner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpg-criminal-minds.com
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Mer 30 Mar 2011 - 8:42

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Aaron Hotchner 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2908
▌Date d'inscription : 10/12/2010
▌Métier : Chef d'équipe au BAU
▌Avatar : Thomas Gibson


MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Mer 30 Mar 2011 - 16:09

Mais de rien

EUH Petite question, Nolan a mit "Oh une Unsub", mais dans ta présentation tu as mit Victim, je dois te rajouter dans quel groupe alors ?




❝ sometimes there are no words, no clever quotes to neatly sum up what’s happened that day. sometimes you do everything right, everything exactly right, and still you feel like you failed. did it need to end that way ? like i said, sometimes there are no words, no clever quotes to sum up what’s happened that day. sometimes, the day just… ends. ❞
► a. hotchner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpg-criminal-minds.com
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Mer 30 Mar 2011 - 16:14

Moi je vois la case cocher à côté de Unsub mais bon, il faut dire que le truc est totalement déformé donc peut-être que je vois mal.

C'est bien Unsub
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Aaron Hotchner 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2908
▌Date d'inscription : 10/12/2010
▌Métier : Chef d'équipe au BAU
▌Avatar : Thomas Gibson


MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Mer 30 Mar 2011 - 16:39

Ah :/ Ca dépend quel navigateur tu utilises je pense. Perso avec Google Chrome, aucun problème et je viens de voir avec Internet Explorer, aucun problème aussi.

D'accord, merci pour la réponse, je te rajoute tout de suite au groupe Unsub et je modifie ça pour ta présentation également




❝ sometimes there are no words, no clever quotes to neatly sum up what’s happened that day. sometimes you do everything right, everything exactly right, and still you feel like you failed. did it need to end that way ? like i said, sometimes there are no words, no clever quotes to sum up what’s happened that day. sometimes, the day just… ends. ❞
► a. hotchner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpg-criminal-minds.com
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Jeu 31 Mar 2011 - 10:53

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Emily Prentiss 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 516
▌Date d'inscription : 11/12/2010
▌Métier : Profiler
▌Avatar : Paget Brewster


MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Sam 2 Avr 2011 - 11:07

Bienvenue sur le forum!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Sam 2 Avr 2011 - 11:33

Merci Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé] Lun 4 Avr 2011 - 18:08

Bienvenue a toi Smile Moi je veux bien être le petit amis sanguinaire XD Cool une psychopathe Héhé
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Carla Turner [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Carla Turner [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Exposition Turner et ses peintres : 24 février-24 mai au Grand Palais
» Offre terminée.
» peterbilt de la famille Turner.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» carla a dit que tout n'' était pas vrai...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: Candidatures refusées-