Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Quand la vie décide de te faire chier... (John)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Quand la vie décide de te faire chier... (John) Sam 18 Avr 2015 - 21:13

- Et voilà mon grand je te rapporte Chrystal. Tu as bien dormi?

- Comme un bébé. Merci encore de t'occuper de Chrys. Moi revenu tard hier et Nolène qui a du quitter tôt hier matin...

- Mon chéri, ça me fait plaisir. Même si je sais que vous travaillez beaucoup elle est toujours contente de venir chez mamie.

- Tu veux un café?

- Non je vais aller me recoucher quelques heures. Mademoiselle a pas voulu se rendormir. Bon je te laisse avec ta fille. Profites-en pendant que tu es en congé. Oh et au fait félicitations pour vos fiançailles mon grand. Allez bonne journée


Je fis une dernière bise à ma mère avant de poser ma petite princesse sur le sol pour me préparer un bon café fort et lisant le journal d'une main. Je me fit des rôties au beurre de cacahuètes et bien sûr ma fille qui avait manger sûrement comme une goinfre vint m'en quémander un morceau; que je lui tendit avec un sourire.

- Tu as pas déjeuner chez mamie?

- Vi...beaucoup.

- Ah mais ça j'en doute pas ma chérie. Après on fera une promenade que toi et moi.

- Pas ma?

- Non maman est partie à Philadelphie arrêter des méchantes personnes.

- Comme pa?

- Oui comme moi.


Je terminai de manger avant de faire un petit casse-tête avec ma fille, jouer à l'avion. Même prendre quelques minutes pour faire une balade sur le terrain en lui courant après. J'aimais ses petits rires clairs et ses petits cris de joie. Dire qu'à mon arrivée à Quantico je croyais que tout ceci me serait refusé et que maintenant, j'ai une maison bien spacieuse, une magnifique petite fille (aussi têtue que moi il va sans dire) et une femme magnifique pour qui je donnerais ma vie. Quand vint l'heure du repas je nous fit un repas dont Nolène n'approuverait pas du tout. des grilled-cheese et des frites avec comme breuvage un bon verre de jus.

Ma fille se régala d'ailleurs, d'ailleurs plus je la regardais plus je vis la ressemblance avec sa mère mais dans sa tête c'était moi. Un beau mélange de nous deux quoi. Vint le temps de l'endormir et je la berçai tendrement avant d'aller la porter dans sa chambre et la couvrir doucement. Je restai quelques minutes à la regarder le sourire aux lèvres. Faudrait que je lui donne un petit frère mais là cette partie ne dépendait pas que de moi. Je retournai au salon me faire une bonne lecture pendant que je le pouvais. J'avais la maison et ma puce à moi tout seul et ça arrivais rarement. Je venais à peine de me placer et ouvrir un livre de suspense que un coup vint éclater un cadre de moi en uniforme nouvellement sorti du FBI.

Instinctivement j'allais dans un tiroir de table basse et je tirai un fusil de là. Mais merde c'était quoi cette connerie?? La porte s'ouvrit à la volée et je me mis à l'abri au mur du salon attendant la venue de...de qui  en fait? Je vis le canon de l'arme et je pilai sur son pied avant de foncer dedans faisant éclater les vases et certains cadres. Putin mais il était baraqué ce mec! En grognant je tentai de l'assommer ou du moins de le blesser. Je devais protéger ma vie et surtout celle de ma fille. Dans la bataille je perdit mon fusil qui glissa sur le sol en un coup de feu je me tournai pour prendre une statuette de bravoure que j'avais eue alors que j'étais dans la police du LAPD quand je fis face à face avec le canon de mon flingue. Pendant quelques minutes je figeai sentant ma dernière heure venue.

- Tu crois que tu me fais peur sale con? dis-je férocement.

Je lui assénai un coup de ma statuette et je peu récupérer mon arme. Je me relevai lentement en grimaçant le tenant en joue. Mais il me voulait quoi se gros connard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 John J. Wickler 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 17
▌Date d'inscription : 06/04/2015

MessageSujet: Re: Quand la vie décide de te faire chier... (John) Sam 18 Avr 2015 - 21:40

Aujourd'hui j'ai reçu un appel d'un homme dont je ne sais pas le nom il m'a dit qu'il avait appris que j'étais à nouveau sur les rails. Je ne pouvais pas lui dire non ce n'est pas vrai alors que en partant de la Russie j'en ai abattu 8 ou 9 je ne sais plus d'ailleurs je ne compte plus. Ma fille est au lycée pour la journée j'ai décidé d'accepter comme ça plus tard cet homme me devra un service on ne sait jamais j'en aurai peut-être besoin. Plus vite le contrat sera rempli plus vite je pourrais revenir à mes occupations. Après avoir souhaité une bonne journée à ma fille je descendis à ma cave. Derrière une armoire ce trouve une pièce secrète où j'ai rangé mon matériel tous mes flingues sont accrochés au mur avec un éclairage assez puissant. Je pris mon snipe et des cartouches que je rangea dans une mallette. J'enfila ma veste et monta en voiture jusqu'à l'adresse que l'on m'a refiler.

Une dame d'un âge avancé entra dans la maison de mon client avec une fillette avec elle surement sa petite fille. Quelques minutes plus tard cette dame repartie seule et s'en suivi de mon client avec sa fille. Assis dans ma voiture garé à quelques mètre j'actionna mon moteur pour le suivre. Le béa ba de mon métier est de traquer les gens connaitre leur habitude pour mieux les déstabilisé. Malheureusement je veux que ça aille vite très vite alors pas le temps de le suivre pendants des jours je vais juste attendre qu'il rentre chez lui et que sa fille soit hors de porter pour pouvoir tuer cet homme. Ils se sont amusés dans un parc puis ils sont rentré je suis sorti de ma voiture et me suis dirigé vers mon coffre. De l'intérieur j'en sorti mon arme et ma lunette de vision. Je m’accroupisse près d'un arbre en face de la maison et tira un coup dans un cadre au dessus de sa tête pour lui faire peur. J'aurai pu directement le viser en pleine tête, mais je me suis dit que cet homme à le droit de savoir que ça dernière heure est pour maintenant.

Après avoir tirer un coup je courra jusque la fenêtre par où j'entra. Une bagarre s'en suivi je lui décrocha une droit qui l’assomma de quelques secondes. Il va bien dire qu'il est en de bonne condition physique. Quand j'ai vu les diplômes et aussi la statuette j'ai compris qu'il était flic. Je n'ai rien contre les flics au contraire, mais je suis un homme de parole j'exécute ce que l'on me dit de faire. Il m’assomma avec sa statue avant de me pointer son arme alors que je venais de perdre la mienne pendant la bagarre, mais celle ci n'est jamais loin et puis je ne sors jamais sans deux ou trois armes sur moi.

- Ce n'est pas la peur que je veux pour toi, mais la mort ! dis-je d'un ton froid.

Je me releva lentement et lui donna un coup de pied dans sa main pour qu'il perd son arme à nouveau. Puis un coup de poing pour qu'il soit dans les nuages.

- On m'a donner l'ordre de mettre fin à ta misérable vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand la vie décide de te faire chier... (John) Sam 18 Avr 2015 - 22:06

Ah bah je ne gardai pas mon arme longtemps que déjà un coup me fit valser celle-ci des mains un nouveau coup perçant le plafond. Merde! Va falloir que j'arrange le tout avant que Nolène revienne... moi qui croyais avoir un temps pour me reposer. Enfin suivit de ça un coup qui me fit rouler au sol le la tête en vrac. Bordel... je clignai plusieurs fois des yeux vraiment sonné. J'en avais eu des claques mais le coup de cet homme était puissant et surtout bien calculé. j'entendis le cliquetis d'une arme et je savais bien que mes secondes étaient comptées. Je me relevai lentement en me remettant tant bien que mal sur mes pieds quand il me dit qu'il venais mettre un terme à ma vie. Du coup je figeai.

- Quoi?

Bon j'étais encore bien sonné mais ce fut les hurlements de ma fille qui me fit ouvrir les yeux de surprise.

- Chrys... dis-je tout bas

Dans la bagarre je ne l'avais pas entendu aussitôt je fonçais sur l'homme qui semblait déstabilisé et le plaquai durement au mur avant de lui asséner une bonne droite, quoique ça n'avait pas dû le sonner comme moi. Je gravi les escaliers le plus rapidement que mes jambes me le permettait. J'entrai dans la chambre à la volée pour voir ma fille rouge de peine et qui hoquetait rapidement. Instinctivement je me dirigeai vers elle. Elle avait arrêter de pleurer en me voyant et quand je vis mon reflet dans son petit miroir je compris le pourquoi.

- Ça va ma chérie. Écoute, va te cacher d'accord? Tu sais où? Papa va aller te chercher dans quelques minutes. aller va va...

Ma fille se leva et couru dans son placard ou elle avait une avalanche de toutou et se couvrit d'eux. Je pu voir son petit regard apeuré avant de fermer la porte. Je descendis les escaliers avec la ferme intention soit de buter ce connard ou de le foutre dehors un pied au train. PERSONNE ne venait menacer la vie de ma famille, encore moins quand j'avais ma gamine avec moi. Je pris une batte de baseball que je n'avais pas rangé et descendis en le laissant pendre au bout de mon bras. Les "toc toc toc" que la batte faisait sur les marches renforçait mon désir de lui éclater la gueule.

- Maintenant tu vas me dire ce que tu fous ici sinon je t'éclate le crâne et ça sans pitié. Tu n'as rien à faire ici... Parle.

Je le fixai mes yeux noirs sur lui, les lèvres pincées. Je n'étais que violence pour protéger ma fille. Si Nolène avait été là il serait déjà sur le sol avec une balle dans la tête, pas que j'ai pas essayer mais bon. Je le guettais comme un chat surveille une souris.

- PARLE!! Sinon je te jures que je te tuerais de mes mains...

- Pa? dit une petite voix

Je remontai mon regard pour voir ma fille les yeux encore rouge et qui hoquetait encore de sa peur de tout à l'heure, dans le haut des escaliers. Elle avait peur et ça se voyait dans son petit visage.

- Chrys va où je t'ai dit... allez... Vite!

Ma fille ne bougea pas trop apeurée sans doute. Merde... je ne pouvais pas tuer un homme sous ses yeux non plus! J'étais en proie à un dilemme, envoyer ma fille se cacher et tuer ce mec ou simplement lui dire de s'en aller au risque de me faire exploser la gueule à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 John J. Wickler 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 17
▌Date d'inscription : 06/04/2015

MessageSujet: Re: Quand la vie décide de te faire chier... (John) Ven 8 Mai 2015 - 13:08

Sa fille hurlait, ça m'a fait comprendre que cet homme je ne peux pas le tuer en tout cas pas maintenant, pas devant les yeux de sa fille. Il m'envoya une droit et j'étais un peu sonné je dois dire. C'est qu'il ne se laisse pas faire et qu'il plutôt bon pour le corps à corps. Je sais que j'avais promis de ne plus faire de mal aux gens qui ne le mérite pas, mais je dois avoir des infos pour retrouver certaines personnes que je dois supprimer. L'homme qui m'a engager pour tuer ce flic peut vraiment m'aider, mais à quel prix ? La vie d'un flic, d'un père de famille, d'un mari vaut-il vraiment la peine pour assouvir ma vengeance ? Il monta à une vitesse folle à l'étage pour rassurer sa fille, moi j'étais là allongé sur le sol à revoir le visage de ma femme se refléter sur le plafond blanc. Elle murmura un " ne fait pas ça ! " Le flic redescendit avec une batte de Baseball et la ferme intention de l'utiliser sur moi. D'un côté je le comprend il veut protéger sa fille moi j'ai fais pareille au début quand ma fille est née et qu'on a essayer de me descendre j'ai tiré dans le tas. Je me redressa quand sa fille se tenait debout en haut des escaliers avec une peluche à la main et des larmes aux yeux.

- On m'a engager pour te réduire au silence c'est tout ce que je sais le pourquoi y a que toi qui peut savoir.

Je me releva en ramassant mon arme et la ranger derrière mon dos. Mon côté vengeresse me dit de le tuer sur le champ, mais mon côté papa me dit de ne rien lui faire et c'est ce côté là que j'ai écouté.

- Je me demande ce que tu as fait pour être dans cette situation. Je te sauve la mise pour cette fois, mais pas la prochaine. Si tu veux de l'aide ce sera donnant donnant.

Ca peut être sympa d'avoir un flic derrière soi. Il pourra sans doute m'aider, avec son statue il peut avoir accès à des infos que moi je n'ai pas même avec mes contacts. J'avança dans son salon et me laissa tomber sur le canapé, il ne m'a pas loupé sérieux ! Demain je vais sentir les ecchymose sur tout mon corps, vive les anti-douleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand la vie décide de te faire chier... (John) Dim 17 Mai 2015 - 3:47

J'avais monter la batte mais le visage apeuré de ma fille me l'avait fait descendre. L'homme semblait tout aussi indécis que moi. Cependant il rangea son arme et moi je laissai la batte rouler sur le sol et fit un signe à Chrystal de venir me rejoindre. Je me tournai vers l'homme quand il me dit qu'on l'avait engagé pour me réduire au silence. Je le regardai longuement en me demandant qui pouvait m'en vouloir à ce point. Des personnes que j'arrête il y a en a des masses quand même! Je sentis ma fille se coller sur ma jambe et je posai ma mais sur sa petite tête.

Je le vis s'affaler dans mon canapé et trop surpris je ne dit rien. J'allais à la cuisine avec ma puce accroché à moi, je me passai une débarbouillette au visage pris deux bières et un sac de pois. Je me dirigeai encore une fois au salon. Je lui lançai le sac de pois et lui tendit une bouteille de bière. Je pris place dans le fauteuil Chrystal grimpant sur moi comme une petit chaton apeuré. Je la serrai contre moi. Je posai un bisous sur sa petite tête en lui murmurant "C'est fini". Rarement elle suçai son pouce mais là elle serra sa peluche d'une main et de l'autre avais trouver un bout de chandail pour le serrer dans sa petite menotte comme doudou pour sucer son pouce. Je relevai mon regard vers l'homme en le toisant durement.

- D'abord je veux savoir votre nom. Vous devez déjà savoir le mien si vous êtes ici.

Chrystal se lovait contre moi ses yeux noisette sur l'homme prête à détaler si besoin était.

- Puis l'aide... ça dépend ce que vous voulez je n'ai pas tout les droits au FBI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand la vie décide de te faire chier... (John)

Revenir en haut Aller en bas

Quand la vie décide de te faire chier... (John)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Quand Disneyland Paris utilise l'art pour faire sa pub
» TSR HD, c'est pour quand?
» Dark-Latios
» Maev'Bracelet :)
» probleme gps wave 2 apres flashage
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Maisons :: Maison de Jack Sutton et Noléne Wattford-