Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Pour chasser nos vieux démons, il faut aller de l'avant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Aaron Hotchner 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2908
▌Date d'inscription : 10/12/2010
▌Métier : Chef d'équipe au BAU
▌Avatar : Thomas Gibson


MessageSujet: Pour chasser nos vieux démons, il faut aller de l'avant Jeu 14 Aoû 2014 - 2:31

Pour chasser nos vieux démons, il faut aller de l'avant
emily prentiss & aaron hotchner


Et une nouvelle journée s’était achevée au Behavioral Analysis Unit. L’équipe d’Aaron Hotchner venait de rentrer d’une enquête et déjà pratiquement tout le monde était rentré chez soi. Le profiler pensait qu’il était seul dans les bureaux. Il en profita un peu pour commencer son rapport sur l’affaire qui était terminée. Mais ce soir, il n’avait pas vraiment le cœur à travailler, il posa son stylo, éloigna le siège de son bureau, se leva et contempla par la fenêtre qui donnait sur les bureaux de ses collègues. Les lieux étaient plongés dans le noir et seul le bureau d’Aaron éclairait légèrement la pièce d’à côté. Enfin pas tout à fait, il restait une lumière de bureau allumée : celui d’Emily Prentiss. Il sortit de son bureau et se dirigea vers celui de sa collègue. Au moment où il allait éteindre la lampe, il aperçut une silhouette dans les couloirs. Cette silhouette, il aurait pu la reconnaître parmi tant d’autres. Il passa dans le couloir jusqu’à ce qu’il soit arrivé à côté de la jeune femme brune.

Je pensais que tu serais déjà partie, il se fait tard. Tu devrais aller te reposer.

Aaron lui conseillait d’aller se reposer car il était également inquiet pour Emily. La dernière affaire l’avait un peu secouée et Aaron savait repérer quand Prentiss n’allait pas bien. Bien entendu elle le cachait à ses collègues mais Hotch avait découvert ce petit tic il y avait déjà un bon petit moment. Il allait repartir de son côté et poursuivre ses occupations mais quelque chose le fit rester auprès de sa collègue. Le regard qu’elle avait, ça faisait longtemps qu’il ne l’avait pas vu, pas depuis la mort d’un de ses amis il y a quelques années maintenant. Il se souvenait de cette tristesse dans ses yeux, il lui avait demandé si elle voulait prendre quelques jours pour se remettre mais Emily n’avait pas voulu. Elle pensait que c’était une affaire de meurtre et la seule chose qu’elle voulait, c’était avoir l’autorisation d’enquêter. Aaron avait insisté pour l’aider voyant la détresse dans son regard. Le regard qu’elle avait actuellement, ça lui faisait rappeler ce jour.

Emily, je sais qu’il y a quelque chose qui te perturbe…

Il fit une courte pause. Il n’avait pas envie de l’obliger à parler, après tout, quand lui était dans ce même état, il n’en faisait part à personne. Quelques fois à David et encore, ce n’était pas non plus tout le temps.

Si tu as besoin de parler, tu sais où me trouver. Prends juste le temps qu’il te faudra.

Emily ne bougea pas. Aaron la regarda encore quelques instants mais rien ne la faisait réagir. Il allait lui dire qu’il retournait à son bureau mais il ne savait même pas si Emily l’écoutait réellement. D’un pas hésitant, il repartit mais ne put s’empêcher de se retourner plusieurs fois pour voir si Emily était toujours adossée au mur du couloir. Au fond de lui, il espérait qu’elle l’appelle pour qu’elle lui dise ce qui la chiffonnait, ce qui l’empêchait de partir et de rentrer chez elle. Mais de retour à son bureau, elle n’avait même pas tournée la tête. Mais en réalité, il savait ce qui la secouée, il était plus ou moins passé par là avec l’histoire de Foyet et comme elle, il s’était renfermé, il était sur les nerfs constamment. Est-ce qu’elle ferait la même chose que lui, se renfermer jusqu’à ce que ce sentiment passe ?




❝ sometimes there are no words, no clever quotes to neatly sum up what’s happened that day. sometimes you do everything right, everything exactly right, and still you feel like you failed. did it need to end that way ? like i said, sometimes there are no words, no clever quotes to sum up what’s happened that day. sometimes, the day just… ends. ❞
► a. hotchner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpg-criminal-minds.com
avatar
 Emily Prentiss 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 516
▌Date d'inscription : 11/12/2010
▌Métier : Profiler
▌Avatar : Paget Brewster


MessageSujet: Re: Pour chasser nos vieux démons, il faut aller de l'avant Lun 13 Oct 2014 - 0:13

Emily venait de revenir dans l’équipe et l’une des premières affaires sur lesquelles elle avait travaillait l’avait déjà un peu secoué. Revenir après tout ce qu’elle avait vécu avec Doyle était plus difficile qu’elle ne l’aurait cru. Elle aimait toujours son boulot et puis elle aimait tellement ses collègues,mais sur cette affaire elle aurait préféré ne pas être encore revenue. Une affaire qui lui avait fait rappeler Doyle mais surtout Declan. L’un des petits garçons retrouvés mort lui ressemblait et Emily avait été assez perturbée par cette ressemblance. Elle ne pouvait pas s’empêcher de voir Declan et bien entendu Doyle était de nouveau dans ses pensées. Même mort,Doyle arrive à la hanter.

Elle allait quitter le bâtiment,son sac à la main mais arrivée au milieu du couloir,elle craqua. Elle était adossée au mur,les larmes aux yeux. En 7 ans,elle avait su rester forte sur toutes les affaires sur lesquelles elle avait travaillé,que ce soit avec des enfants comme victime,des femmes lui ressemblant… La seule qui l’avait rendu dans cet état était celle avec son ami d’enfance Matthew. Emily entendit des pas s’approchaient vers elle. La jeune femme souffla un grand coup mais resta adossée au mur essayant de fuir le regard de l’homme qui approchait. Elle tourna la tête une seule fois quand il était arrivé à sa hauteur et fuyait de nouveau son regard. Hotch lui conseilla d’aller se reposer mais elle ne répondit pas et ne bougea même pas. Elle attendait qu’il s’en aille mais lui non plus ne bougeait pas. Il avait su que quelque chose perturbait Emily mais là non plus elle n’eut aucune réaction. Hotch était compréhensif et heureusement qu’il l’était,il lui dit juste que si elle avait besoin de parler qu’elle devait seulement aller le voir quand ce serait le bon moment et il repartit. Emily resta encore immobile pendant plusieurs secondes,plusieurs minutes.

Elle ne pouvait pas se morfondre encore plus au risque d’être tout le temps affectée lors des prochaines enquêtes. Elle ne voulait pas vraiment en parler mais elle se le devait. Et puis Hotch savait que quelque chose n’allait pas,elle n’avait pas envie qu’il la suive partout et surveille ses moindres faits et gestes. Elle prit son courage à deux mains et repartit vers les bureaux et plus précisément vers le bureau où Hotch se trouvait encore. Elle monta les marches et ne prit même pas la peine de frapper à son bureau,elle déballa tout ce qu’elle avait envie de dire.


Vous avez raison quelque chose me perturbe. La deuxième victime sur notre enquête me rappelait Declan et je ne pouvais pas me l’enlever de la tête ni lui ni Doyle. J’ai l’impression que partout où je vais et quoique je fasse tout me rappelle Doyle. J’ai perdu mes repères,j’ai dû partir parce que je savais que le jour où il apprenait que j’étais encore en vie,il me tuerait et n’aurait pas échoué cette fois. J’ai été contrainte de partir sans même dire au revoir à qui que ce soit,j’ai dû accepter d’avoir une nouvelle identité,de changer de pays,de m’adapter à une vie que je ne voulais pas. Je ne souhaitais qu’une chose c’était de revenir ici.

En faisant croire à sa mort,elle avait dû également enterrer son identité d’Emily Prentiss. Faire mourir Lauren Reynolds n’avait pas été si compliqué car ce n’était qu’une fausse identité mais faire mourir sa propre identité peut être dévastateur surtout qu’elle aimait la vie qu’elle avait.

Mais même en revenant ici et sachant que plus jamais je ne reverrais Doyle,ça ne me convient pas. Je suis…perdue. J’ai repris mon poste pour retrouver ma vie d’avant mais elle ne me convient plus. J’ai retrouvé ma famille ici mais j’ai l’impression que plus rien n’est comme avant. Je…Je ne sais plus vraiment quoi en penser.

Elle avait le sentiment de ne plus être à sa place nulle part. Elle avait des doutes et des tas de questions en elle. Tout déballer lui avait fait un bien fou mais elle aimerait que quelqu’un la comprenne et trouve les mots justes mais personne n’avait vécu ce qu’elle avait vécu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Aaron Hotchner 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2908
▌Date d'inscription : 10/12/2010
▌Métier : Chef d'équipe au BAU
▌Avatar : Thomas Gibson


MessageSujet: Re: Pour chasser nos vieux démons, il faut aller de l'avant Jeu 26 Fév 2015 - 1:25

Pour chasser nos vieux démons, il faut aller de l'avant

emily prentiss & aaron hotchner


De retour dans son bureau, Aaron regarda pas la fenêtre quelques instants, s’attendant à voir Emily arriver mais à son grand étonnement, il ne la voyait pas. Soit elle allait se renfermer ou soit il lui fallait encore plus de temps pour se confier. Une chose était sûre, c’est qu’Aaron allait la surveiller de près. De très près même. Il soupira, et se retourna pour aller s’asseoir à son bureau. Un dernier rapport l’attendait et il pourrait rentrer à la maison et retrouver son fils. Il ouvrit le dossier, prit son stylo et au moment et il eut à peine le temps de lire une phrase du dossier qu’Emily se tenait à la porte et déballa tout ce qu’elle avait sur le cœur. Il fut légèrement surpris, relevant la tête du dossier et écoutant attentivement ce qu’Emily avait à dire. Hotch savait ce qu’elle allait dire à un détail près : il ne s’imaginait pas que de revenir travailler au BAU ne suffisait plus à Emily pour se sentir chez elle, comme avant. Une fois qu’elle eut fini, un léger silence s’installa, l’atmosphère était lourde mais Aaron savait quoi lui dire.

« Prentiss, je sais que ce n’est pas vraiment la même chose qu’il s’est passé pour moi mais je te comprends. C’est vrai, je n’ai pas eu à changer de vie ou d’identité mais j’ai été contraint de laisser Haley partir dans un endroit que je ne devais pas connaître pour la protéger et même avec cette méthode, ça n’a pas suffit à la sauver. Tu ne veux certainement pas entendre ça, mais dans ce métier, on est contraint à avoir des affaires plus durs que d’autres mais tu ne dois pas oublier une chose, c’est que l’on sauve des vies. Doyle ne sera plus jamais là pour te faire peur, Declan peut vivre une vie normale désormais et toi tu peux reprendre ta vie là où tu l’as laissé. »

Aaron se doutait que vivre en cavale sans savoir si on serait toujours en vie le lendemain devait être très dur à accepter. Même si seulement JJ et lui savaient qu’Emily était en vie, ils n’avaient jamais pu contacter Emily au risque que les hommes de Doyle arrivent à la localiser. Au moins ils en savaient sur ce qu’elle faisait et où elle était et au mieux c’était pour Prentiss.

« Emily, on n’a pas changé, c’est cette expérience qui t’a changée et tu n’arrives plus à savoir où tu en es. Tu avais des repères avant de partir, et tu as du mal à les récupérer. C’est à toi de reprendre tes marques et je sais comment tu pourrais y arriver. »

Aaron se leva et se dirigea vers Emily. En réalité, il n’était pas vraiment sûr que cela fonctionne mais il sentait que la jeune femme avait besoin de parler.

« Suis-moi. »

Au BAU, un mur était consacré aux agents morts en service. La photo d’Emily a été accrochée pendant quelques mois, avant de la décrocher à son retour. Cette photo était encore présente à cet étage dans un carton et Hotch savait où elle se trouvait. Marchant dans le couloir suivi d’Emily, Aaron entra dans un ancien bureau qui servait maintenant à stocker du matériel en attendant d’avoir une pièce attitrée. Il ouvrit l’un des cartons qui était posé à terre et retrouva le cadre où se trouvait la photo d’Emily et le lui tendit.

« Ce n’est peut-être pas une pierre tombale, mais cette photo se trouvait sur le mur des agents morts en service. Maintenant regarde cette photo et fais ton deuil de ton ancienne vie pour tirer un trait dessus et reprendre une nouvelle vie. »

Emily irait probablement mieux si elle enterrait définitivement l’ancienne Emily Prentiss. Elle garderait toujours son nom mais tout ce qu’elle a vécu l’avait inévitablement changée et jamais elle ne pourrait être comme avant, elle devait s’y faire et c’était le meilleur moyen pour qu’elle l’accepte.




❝ sometimes there are no words, no clever quotes to neatly sum up what’s happened that day. sometimes you do everything right, everything exactly right, and still you feel like you failed. did it need to end that way ? like i said, sometimes there are no words, no clever quotes to sum up what’s happened that day. sometimes, the day just… ends. ❞
► a. hotchner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpg-criminal-minds.com
avatar
 Emily Prentiss 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 516
▌Date d'inscription : 11/12/2010
▌Métier : Profiler
▌Avatar : Paget Brewster


MessageSujet: Re: Pour chasser nos vieux démons, il faut aller de l'avant Dim 12 Avr 2015 - 22:17

Maintenant qu’Emily avait dit tout ce qu’elle avait sur le cœur,elle n’avait pas vraiment envie de savoir ce que son supérieur allait répondre. Elle avait envie de partir en courant,de prendre quelques jours ou même des semaines pour partir loin d’ici et trouver des réponses à toutes les questions qu’elle se posait. Pourquoi elle avait tant de mal à retrouver sa vie ? A son retour,elle était tellement heureuse de retrouver ses collègues et amis mais elle ne s’était pas imaginée être aussi mal après quelques semaines. Hotch lui répondit après quelques secondes et elle l’écoutait mais évitait son regard. Elle regardait le sol,ce qu’elle faisait toujours quand elle était plutôt embarrassée par la discussion. Son supérieur avait raison mais c’était nettement plus facile à dire qu’à faire. Emily restait silencieuse. Elle ne savait pas trop où cette conversation allait mener ni comment ça allait se finir mais son envie de s’enfuir était toujours aussi grande. Hotch lui demanda de le suivre,surement parce que ce qu’il venait de dire ne faisait pas réagir Emily.

La profiler le suivit plutôt intriguée par l’endroit où il voulait aller. Il s’arrêta à un ancien bureau et fouilla dans un carton. Emily essayait de voir ce qu’il cherchait par-dessus son épaule. Elle vit qu’il en sortit un cadre avec sa photo dedans. Elle reconnut la photo, elle avait été décrochée quelques semaines auparavant car elle se trouvait sur le mur des agents morts en service. Hotch lui conseilla de faire son deuil grâce à cette photo. Cette idée paraissait insensée. Emily prit le cadre entre ses mains et regarda attentivement la photo. Elle sentait les larmes monter en elle.

J’aimais tellement cette vie… J’étais épanouie, j’avais un travail que j’adorais,des collègues qui sont devenus de véritables amis et même comme ma famille… Tout a changé le jour où Doyle est réapparu. Je vivais dans la crainte qu’il me retrouve car je savais qu’il allait vouloir me tuer. J’ai dû prendre mes distances. Combien de fois j’avais envie de tout raconter mais impliquer tout le monde aurait été un trop gros risque. Le pire a été de me faire passer pour morte pour tout le monde. Avoir un enterrement alors que j’étais encore en vie…

Une larme coula sur sa joue et atterrit sur le cadre.

Je suis reconnaissante de toute l’aide qu’on m’a apporté mais j’aurais tellement voulu être moi pendant ces longs mois. J’ai dû reconstruire une vie,une vie que je ne voulais pas. Quand j’ai eu la chance de revenir ici,une seule chose me mettait mal à l’aise : comment allaient réagir mes amis quand ils sauront que je ne suis pas morte. J’ai encore l’impression de les avoir trahis avec ce mensonge… Je les connais depuis 4 ans et c’est comme si je devais réapprendre à les connaitre. C’est ma vie et je dois encore repartir de zéro…

Emily ne tenait plus et fondit en larmes. Elle qui quelques minutes auparavant trouvait cette idée insensée avait réussi à pleurer en parlant à une ancienne photo. C’était plus dur qu’elle ne l’avait imaginé de tout raconter et ce qui la perturbait le plus était en réalité l’énorme mensonge qu’elle avait dû faire croire à ses amis. Elle ne pouvait s’imaginer toute la tristesse que chacun avait dû ressentir quand ils apprirent sa mort alors que tout ceci était faux. Quand elle se cachait, chaque jour elle pensait à eux et elle avait une folle envie de les appeler et de leur dire que tout allait bien, qu’ils ne devaient pas s’en faire, qu’elle reviendrait peut etre un jour. Mais savoir qu’ils ont dû assister à son enterrement,à faire progressivement leur deuil et ensuite la voir revenir, Emily s’en voulait de tout ce mal qu’elle avait pu causer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Aaron Hotchner 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2908
▌Date d'inscription : 10/12/2010
▌Métier : Chef d'équipe au BAU
▌Avatar : Thomas Gibson


MessageSujet: Re: Pour chasser nos vieux démons, il faut aller de l'avant Jeu 25 Juin 2015 - 23:38

Pour chasser nos vieux démons, il faut aller de l'avant

emily prentiss & aaron hotchner


Restant en retrait derrière sa collègue, Aaron l’écoutait parler. Il ne pouvait pas voir son visage mais sa voix la trahissait. Au plus elle se confessait et au plus sa voix tremblait. Le profiler se doutait bien que son visage était inondé par les larmes. Cette situation l’attristait beaucoup, il n’était pas responsable de ce changement d’identité mais il avait été mis au courant par JJ. Et même si ils étaient tous les deux au courant, ni elle, ni lui n’avaient pu joindre une seule fois Emily. C’était bien trop dangereux d’avoir des contacts alors que Doyle était encore dans la nature. Ces longs mois avaient été très durs. Combien de fois Aaron voulait prendre le téléphone et demander des nouvelles pour savoir si tout allait bien, si sa vie lui convenait et surtout combien elle manquait à toute l’équipe, combien elle lui manquait.

Emily se sentait coupable de l’énorme mensonge qu’elle a fait croire à tous ses amis. Chacun réagissait à sa façon mais comment lui en vouloir après tout ce qu’elle a dû traverser ? Aaron ne savait même pas tout ce qu’elle a pu faire pendant tous ces mois, Emily ne lui disait pas grand-chose à ce sujet et évitait même la conversation. En voyant sa collègue s’effondrer, Aaron la prit délicatement dans ses bras pour la consoler. Jamais il ne l’avait vu dans un tel état, elle qui était si secrète, elle avait réussi à vider son sac qui commençait à peser sur ses épaules.

Je sais que tu n’avais aucune envie d’en arriver là mais c’était pour ta propre sécurité. J’aurais préféré annoncer à tout le monde que ce n’était qu’une couverture et que tu étais bel et bien en vie, là quelque part dans ce monde, mais le risque était trop élevé. Tu n’as pas à repartir de zéro, c’est ce que tu penses mais tout le monde est heureux et même soulagé de te savoir en vie, ils veulent maintenant reprendre là où tout s’est arrêté et rattraper le temps perdu.

Aaron gardait Emily dans ses bras, elle avait tant besoin de réconfort. Aaron était satisfait de l’exercice qu’il lui avait donné à faire. Le but était de la faire parler et qu’elle sorte tout ce qu’elle avait à dire sur le cœur. Il n’avait pas imaginé la voir craquer à ce point, mais il en était mieux ainsi. Il sait qu’au fond d’elle, il y a encore la Emily du passé et qu’elle ne demande qu’à sortir mais tant qu’elle se sentira coupable de tout ça, elle ne reviendra pas pour le moment.

Rappelle-toi que tu es Emily Prentiss, cette jeune femme qui persistait pour que je la prenne dans cette équipe, qui a su faire ses preuves, qui est forte, brillante sur le terrain, qui ne donne pas facilement sa confiance mais quand on l’a, c’est comme un privilège. Elle n’a pas complètement disparu, elle est encore là, elle n’est pas morte et ne demande qu’à revenir. C’est à toi de la faire revenir maintenant, de retrouver ta place ici, comme avant.

Il lui faudrait surement du temps, mais Aaron était présent et ferait tout son possible pour qu’elle se sente de nouveau chez elle, à sa place.




❝ sometimes there are no words, no clever quotes to neatly sum up what’s happened that day. sometimes you do everything right, everything exactly right, and still you feel like you failed. did it need to end that way ? like i said, sometimes there are no words, no clever quotes to sum up what’s happened that day. sometimes, the day just… ends. ❞
► a. hotchner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpg-criminal-minds.com

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Pour chasser nos vieux démons, il faut aller de l'avant

Revenir en haut Aller en bas

Pour chasser nos vieux démons, il faut aller de l'avant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Faut il un filtre pour la lune ???
» Trucs pour sauver des vieux décalques
» quel Linux pour un "vieux" portable ?
» Marinade pour poulet du Vieux Duluth:
» crochet pour augmenter stabilité trepied
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Bureaux :: Bureaux de l'équipe 1 :: Bureau d'Aaron Hotchner-