Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Isis B. Von Trieck 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 16/05/2014
▌Métier : Dr en biologie Marine(chercheuse)
▌Avatar : Amanda Tapping
I don't trust you

MessageSujet: Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden] Mer 25 Juin 2014 - 17:48

Retrouvaille de la famille enlever il y a 7 ans, dans une halte routière

 
Cela faisait aujourd'hui 7 ans que la famille Von Trieck avait été enlevé dans une halte routière près de Quantico. La famille Von Trieck avait tout fait pour retrouver Isis, son mari Hamiel et leurs enfants Lily-Rose et Frédérique. Cela faisait maintenant sept ans qu'ils faisaient tous leurs possibles pour qu'il soit retrouvé en vie, mais maintenant après sept ans ils étaient sûrs qu'ils allaient retrouver des cadavres maintenant. Ils n'avaient pas tout à faire tort. Enfaite, ils allaient trouver deux corps, mais Isis et son mari seront encore vivants.

Il y a quelques jours la famille Von Trieck avait participé à une émission pour parler des personnes porter disparut et non retrouver dans les 10 dernières années. Un extrait de l'émission était passé durant le Télé-journal du soir dans la région de Quantico. Cet extrait était le témoignage de la soeur d'Isis qui avait avec elle la photo vieillit de 7 ans, la dernière photo de famille qu'ils avaient prise deux jours avant de disparaitre.

Cette photo avait attiré l'attention d'une jeune femme qui portait le nom de Delphine Moore Emia. Qui quelques heures plus tard avec vue Isis au centre commercial de Quantico. Isis avait essayé de lui faire des signes, mais rien n'avait marché. Elle croyait bien que la jeune femme ne l'avait pas remarqué. Elle était maintenant dans sa maison délabrée qu'elle tenait propre ou du mieux qu'elle le pouvait pour lui dans l'espoir qu'il la garde en vie et qu'il garde en vie. Il avait tué ses enfants et depuis elle n'était plus du tout la même. Elle avait perdu sa joie de vivre et son élégance.

Elle était une tout autre personne. Elle avait tellement peur de le perdre. Elle faisait tout ce que lui disait. Elle en était paranoïaque et elle est aussi amnésique, car pour elle sa vie c'est cela maintenant, mais si au fond d'elle quelque chose lui dit que ce n'est pas sa vie. Son ravisseur s'appelle Marc et elle le traite comme si c'était son propre mari. Elle l'appelle son prénom et lui parle comme si elle parlait à Hamiel.

La jeune femme qui a remarqué l'autre jour les traces de lien sur ses avant-bras et sur ses chevilles. Qui a surement remarqué l'état déplorable dans laquelle était Isis. A fini par aller trouver l'équipe d'enquêteurs qui était en charge de l'enquête sur la disparition de la famille Von Trieck dans la halte routière.

Elle a pu décrire la jeune fille autiste qui était avec Isis et bien sûr l'homme qui n'arrêta pas de donner des ordres à Isis et qui la même frapper en plein visage au détour d'un aller, car elle avait dit a la jeune fille de ne pas faire ce qu'elle faisait, car c'était dangereux.

Isis avait reçu ce coup sans broncher et elle avait répliqué.

- Pardonne-moi je n'aurais pas dû la réprimander.


Comme si elle acceptait d'être battue comme cela. Mais ce n'était pas du tout le cas. Après que les enquêteurs aillent parler avec la jeune femme qui lui avait donné deux portraits-robots qui avaient été diffusé à la grandeur de la ville et de l'État.

Ils avaient ensuite reçu plusieurs appelle qui les menait un peu partout en ville qui était tout ou non fonder.


lumos maxima
 


Dernière édition par Isis B. Von Trieck le Mar 8 Juil 2014 - 9:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden] Sam 5 Juil 2014 - 22:15


Sept ans. Sept longues années où sa tante était portée disparue. Aujourd’hui, il semblerait qu’on avait enfin retrouvé sa trace. Ces années si dures, si douloureuses dû à son absence allaient pouvoir enfin s’achever. Quelques jours auparavant, il y avait eu une émission où la famille était passée, Eden n’avait pas pu y participer car elle était en pleine enquête dans le Colorado et ne pouvait donc pas tout laisser en plan pour une simple émission. Oh ! Certes, elle aurait aimé y participer, rappeler dans les mémoires des habitants des Etats Unis qu’Isis Von Trieck était toujours portée disparu, qu’on la recherchait encore, que sa famille voulait la revoir, vivante. En tout cas, il était sûr que même si la Dashwood n’avait pas pu y participer des milliers, plus même, d’habitants des Etats Unis l’avaient regardé. Et parmi eux, Delphine Moore Emia, sa meilleure amie. Et heureusement qu’elle avait vu cette émission car la profiler ne serait pas devant cette porte à cette heure-ci. Elle serait probablement soit entrain de finir un rapport soit de nouveau sur une enquête à l’autre bout des Etats Unis ou au mieux entrain de profiter des quelques instants qu’elle pouvait avoir de temps à autre avec son petit ami, Seth. Delphine semblait avoir croisé semblerait-il la femme tellement recherché au centre commercial de Quantico. Elle était venue directement voir son amie pour le lui signaler. Puis, tout était allé très vite.

Les recherches avaient été relancées, les portraits robots faits, tout c’était réellement remis en marche. Ils avaient passés les portraits robots à la télévision, en avait fait parler à la radio. Il fallait qu’on les aide à retrouver cet homme et cette jeune fille autiste qui les mèneraient à Isis. Eden s’était faites nerveuse, son cerveau carburant, peut-être un peu trop ? Car elle carburait aux anti-maux de têtes et soda depuis. Enfin bref, après maintes appels reçus la  majorité donnant des fausses pistes, ils réussirent tout de même à trouver où habitait cette jeune fille et cet homme qui devait être son père. Ainsi donc, il était fort probable que la famille enlevait soit aussi là-bas. Armée, parée d’un gilet par balle, une oreillette, la brunette menait l’attaque du côté de la porte d’entrée alors qu’une autre partie de l’équipe et des forces de polices recueillit pour cette intervention allaient passés par la porte de derrière. La jeune femme fit signe de la couvrir, à trois ils rentreraient, tous synchronisaient. Le silence se devait d’être de mise, ne pas éveiller les soupçons que la maison était cernée. La jeune surdouée fit un simple signe pour le décompte, un, deux, trois … go ! go ! On défonça la porte d’entrée s’en sommation et elle s’écria en même temps que la personne qui empruntait en premier la porte de derrière :

« FBI ! Personne ne bouge ! »

Bon ok, ça faisait sacrément con dis comme ça, mais c’était bien pratique. La plupart du temps, les innocents ne bougeaient pas mais les suspects, les criminels, eux, étaient tentés de prendre la fuite ou se « défendre ».  Toute l’équipe et celle du SWAT étaient en train d’investir les lieux, si on essayait de s’enfuir la ou les personnes ne pourraient pas car toutes les issues étaient couvertes et les agents savaient gérer les situations qui se pouvaient être risquées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Isis B. Von Trieck 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 16/05/2014
▌Métier : Dr en biologie Marine(chercheuse)
▌Avatar : Amanda Tapping
I don't trust you

MessageSujet: Re: Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden] Mar 15 Juil 2014 - 3:50

Retrouvaille de la famille enlever il y a 7 ans, dans une halte routière

Isis ne se ressemblait plus du tout. Aujourd’hui, elle n'avait pas pu prendre de vrai bain depuis trois jours. Elle portait les mêmes vêtements que la veille. Les vêtements qu'elle portait étaient beaucoup trop grands pour elle. Elle les avait ajustés du mieux qu'elle pouvait. Elle avait les chevilles attachées et elle était attachée après le comptoir de la cuisine. Quand Marc changeait de pièce elle changeait de pièce et il l'attachait toujours dans la maison pour qu'elle ne parte pas, car pour lui elle était son animal de compagnie. Elle avait l'impression d'agir comme telle parfois.

Elle portait encore les marques de la veille. Marc avait piqué une autre dès ses colères avant de lui sauter dessus et de lui faire vivre une autre nuit qu'elle aurait aimé vivre autrement. Elle avait tellement peur de tomber enceinte de cet homme qui semblait n'avoir que cette idée en tête de la faire tomber enceinte pour la dominer et pouvoir la manipuler pour le reste de sa vie. Mais tellement Isis était stressée et vue l'âge qu'elle avait ces tentatives ne marchait pas du tout.
Chaque fois qu'il n'apprenait que cela n'avait pas marché, il se ruait sur elle comme hier soir et la battait. Elle espérait qu'Hamiel serait bientôt assez fort pour venir la sortir de cette situation. Mais elle ne l'avait pas revue depuis l'enlèvement. Elle avait tellement peur pour lui, mais aussi pour la fille de Marc qui c'était beaucoup attacher à elle. Elle se tenait debout derrière Marc et comme une bonne épouse et une bonne femme de maison elle le servait et elle attendait qu'il lui demande ce dont'il avait besoin. Marc mangeait avec sa fille et Isis pouvait manger les restes quand ils en restaient ce qui n'arrivait pas souvent.

La famille était autour de la table lorsqu'ils entendirent le fracas, Marc au lieu de s'enfuir lui voulait affronter les policiers comme un vrai homme. Elle fut surprise quand Marc prit le couteau qu'elle avait dans les mains et lui mit sous la gorge et il dit aux policiers qui se trouvaient devant eux.
- Marc : Si vos faites un pat de plus je l’égorge et je suis sérieux.

Lorsque Isis comprit ce qui se passait elle essaya de parlementer avec Marc pour le calmer comme elle faisait tous les soirs quand il s’en prenait à elle. Elle lui dit alors.

- mon chéri, calme toi tout va bien se passer rien ne vas nous séparer. Ne t’inquiète pas je ne leur laisserai pas faire. Elle restera avec moi je te le promets.
Isis était fatiguée et elle était aussi sur l'adrénaline. Ce qui n'était pas du tout bon pour elle. Elle avait depuis ce matin l'impression qu'elle allait perdre connaissance, mais elle savait très bien que c'était autre chose.

Elle arriva pour dire à Marc de la lâcher, mais elle n’euteu pas le temps. Elle regarda la jeune femme qui était une policière qui était devant elle. Elle ne la reconnaissait pas du tout. Lorsqu’elle perdit soudainement connaissance. Marc n’était pas prêt à cela donc il sursauta et il la laissa tomber sur le sol.
Elle était allongée sur le sol et elle ne bougeait pas, puis soudainement elle fut prise de crise de convulsions. La fatigue, le stress et le fait qu’elle ne prenait plus sa médication depuis 7 ans maintenant faisait qu’elle avait fréquemment des crises d’épilepsie cela pouvait faire peur à ceux qui n’avait jamais vu cela. Comme Isis était attachée par la cheville elle se blessa à la cheville durant sa crise convulsive durant la phase active. Puis une fois les convulsions passées, elle revient doucement à elle. Ne sachant plus du tout où elle était.
lumos maxima

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden] Sam 2 Aoû 2014 - 23:46

La belle brune était habituée à faire des arrestations, comme elle était habituée à ce que le criminel menace de tuer sa victime. Au fond, ils se ressemblaient un peu tous … Eden ne fut donc pas surprise de la réaction de l’homme, il aurait pu s’enfuir mais non, il voulait affronter les forces de l’ordre qui étaient rentrés dans sa maison. Pourtant, elle montra un visage neutre, de marbre, ne voulant montrer aucune émotion même si son regard ne trahissait en rien ce qu’elle pouvait ressentir. Il avait placé un couteau sous la gorge de sa tante. Oh ! Ils auraient pu l’abattre sans problème et sans qu’il puisse faire de mal mais elle voulait qu’il soit vivant et qu’il se retrouve en prison, là-bas il y passerait le reste de ses jours. Elle ferait tout pour qu’il y reste jusqu’à la fin de sa vie. Elle savait qu’il avait une fille mais son objectif premier était de rendre sa liberté à celle qu’elle croyait être sa tante et qui n’était autre que sa mère. Et il fallait le coffrer. Avant même que la profiler ou qui qu’onques est pu faire quoi que ce soit elle entendit la voix de la personne qu’ils étaient venus sauver. Ça lui faisait étrange de l’entendre après toutes ces années loin d’elle … tellement étrange … mais sa voix restait toujours agréable à entendre. Cette femme qu’elle était venue chercher essayer de calmer l’homme qui l’avait enlevé et séquestré après toutes ces années. Un syndrome de Stockholm ? Peut-être … en même temps c’était logique …

Et puis Isis sombra ou plutôt perdit connaissance. Wohwoh ! Il se passait quoi là ? Tout le monde fut surpris même le dénommé Marc. Le regard d’Eden était braqué sur celle qu’elle croyait être sa tante et qui était allongée sur le sol, puis sous ses yeux, elle la vit avoir des convulsions. Non mais bordel c’était quoi ça ?! Son regard glissa vers l’homme et en deux pas elle arriva à lui, le plaquant contre un mur, elle sortit les menottes et les lui mis alors qu’on s’occupait derrière elle de la victime. La jeune profiler refila l’homme à des agents et s’approcha d’Isis tout en rangeant son arme. La belle brune s’accroupit à ses côtés, un doux sourire sur ses lèvres pour tenter de la rassurer alors qu’elle reprenait peu à peu connaissance. Une ambulance avait été appelée, il fallait la soigner. Elle fit un rapide signe à un autre agent pour qu’on enlève ce qu’elle avait à la cheville. Maintenant tout irait bien, Isis n’avait plus rien à craindre. La fille du dénommée Marc avait été emmené avec d’autres agents en dehors de la maison. La main d’Eden glissa dans celle d’Isis, elle la serra légèrement :

« Tout ira bien maintenant Isis, Marc a été arrêté, tu ne crains plus rien. Tout ira bien Isis. Où sont tes enfants ? Et ton mari ? »

Oui, il fallait qu’elle la rassure mais qu’elle sache aussi où étaient les autres membres de la famille qui avaient été enlevés. C’était une question difficile à poser, car elle était dure et pouvait blesser, remuer le couteau dans la plaie, mais il fallait qu’elle la pose. Il fallait qu’elle sache, c’était important ! La belle brune était sincèrement désolée de poser cette question. L’ambulance ne devrait pas tarder. Isis pourrait bientôt être prise en charge, elle pourrait retrouver le reste de sa famille, récupérer, manger et boire à sa faim, vivre de nouveau. Qu’est-ce que la Dashwood était heureuse de l’avoir retrouvé après toutes ces années ! Sept fichues années qui s’achevaient enfin aujourd’hui ! Elle avait réussi à sauver celle qu’elle pensait être sa tante alors qu’elle n’était autre que sa mère. Mais chaque chose en son temps et là, aux côtés d’Isis, elle ne voulait plus la quitter et monterait dans l’ambulance qui l’emmènerait à l’hôpital.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Isis B. Von Trieck 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 16/05/2014
▌Métier : Dr en biologie Marine(chercheuse)
▌Avatar : Amanda Tapping
I don't trust you

MessageSujet: Re: Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden] Dim 17 Aoû 2014 - 4:27

Retrouvaille de la famille enlever il y a 7 ans, dans une halte routière

 
Elle était vraiment fatiguer maintenant. Elle venait de faire une de ses crises d'épilepsie qui avait fait paniquer la plus part des agents qui était dans la maison. Elle rêvait que d'une chose maintenant c'est revoir son mari. Elle ne voulait pas du tout être avec quelqu'un d'autre que lui. Elle avait peur qu'il soit mort lui aussi. Elle ne voulait pas avoir perdu ses enfants en plus de son mari. Elle espérait vraiment qu'il soit en meilleure forme que ce qu'il était quand elle l'avait vue pour la dernière fois.

Elle était totalement perdu présentement. Elle ne comprenait pas du tout ce qui se passait présentement. Elle regarda la jeune femme qui était près d'elle. Elle reconnaissait bien sur sa fille. elle ne reconnaissait qu'elle présentement. A part bien sur Marc et sa fille . Elle avait besoin d'aide pour se lever de l'Endroit ou elle était.

Mais au début elle avait premièrement besoin a ce que les gens qui était avec sa fille la libère. Elle était encore attacher sur le tuyaux qui faisait tout le tour de la maison. Marc avait fait installer un tuyaux tout le tour de la maison a la hauteur de la cheville d'Isis pour qu'elle puisse circuler dans la maison en étant toujours attacher sur le bord d'un mur. Il ne voulait vraiment pas qu'elle ne parte de la maison sans qu'elle ne le sache. Elle ne comprenait pas du tout pourquoi la police faisait tant de cas pour toute cette histoire.

Marc était un bon homme qui avait prit sois deux comme un homme devait le faire. Mais il y avait bien sur ses excès de colère a cause de l'alcool. Car il était alcoolique comme la plus part des alcoolique il était violent. Elle regarda Eden qui se trouvait près d'elle et qui lui demandait ou était son mari et les enfants.

Elle éclata en sanglot lorsque la jeune femme demanda ou était Lily-Rose et Frédérique. Les enfants était mort il y a peu de temps. Elle regarda sa fille Eden avant de lui dire.


- Il est dan la chambre au fond du couloir. Lily-Rose et Frédérique sont dans la cous. Près de la roche et du grand chêne.

Elle demanda a Eden qu'on l'aide a se lever , elle voulait aller voir son mari et ses enfants. Elle ne voulait pas du tout être ailleurs qu'avec lui et avec les enfants.

Elle ne voulait pas du tout quitté l'endroit. Elle se sentait bien ici et elle perdrait sa fille si elle partait. Elle regarda sa fille.

- Ne me prenez pas ma fille.

Dit-elle en parlant de la fille de Marc qui pour elle était sa propre fille. La jeune fille avait a peine 8 ans. Donc pour la jeune fille Isis était sa vrai mère. Elle l'avait élever depuis sa naissance presque. Elle avait promis a Marc de ne jamais la laissé tomber. Elle n'allait pas finir en institution. Elle allait vraiment s'occuper de sa fille, comme si c'était sa propre fille.

lumos maxima
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden] Mer 24 Sep 2014 - 1:01

Eden était auprès de celle qu’elle croyait être sa tante. Une ambulance n’allait pas tarder à arriver, elle s’était inquiétée en la voyant tomber et faire une crise d’épilepsie mais ça allait mieux maintenant et c’était ce qui comptait le plus. La jeune femme surdouée espérait qu’elle irait mieux quand elle aurait récupérer de ce qu’elle avait vécu pendant toutes ces années. Maintenant, Isis était libre et en sécurité, l’homme qui l’avait martyrisait pendant tout ce temps était mis hors d’état de nuire. On venait enfin de la libérer de l’étau qui était à sa cheville, tout irait bien maintenant. Eden devait savoir où était son mari et ses enfants. C’était une question dure à poser car la réponse serait probablement tout aussi difficile à prononcer mais il fallait le faire. Alors, la brunette la posa, attendant avec une certaine angoisse la réponse que lui donnerait celle qu’elle considérait comme sa tante et non comme sa mère. La Dashwood fut bouleversée quand elle la vit pleurer et encore plus quand elle entendit sa réponse. Mon dieu ! Comment pouvait-on tuer des enfants ? Elle ne montra pourtant rien de son bouleversement et se contenta de prendre Isis dans ses bras sans prononcer un mot alors que des agents se dispersaient. Certains allant chercher le mari, espérant qu’il soit encore vivant et d’autres allant préparer le terrain pour déterrer les corps des enfants de la Von Trieck, pas question qu’on les déterre alors qu’elle était encore dans les parages ! Ils le feraient une fois qu’elle serait à l’hôpital !

Sa fille ? De qui parlait-elle ? Son regard glissa vers la fillette de huit ans. La profiler pinça les lèvres, que faire ? Ça se voyait comme le nez au milieu de la figure qu’Isis avait le syndrome de Stockolm, d’un côté, elle ne se voyait pas refuser sa requête mais de l’autre, ce n’était pas sa fille. Que faire ? Son cerveau se mit à carburer et quelques secondes plus tard Eden avait pris sa décision. La fillette les rejoindrait à l’hôpital et resterait au chevet d’Isis jusqu’à ce qu’on lui trouve de la famille chez qui aller et elle mettrait tout de même un policier en faction devant sa porte, allez savoir pourquoi mais elle l’avait décidé ainsi. Ça lui semblait être un bon compromis. Après ça serait à voir pour la famille, si celle-ci était d’accord pour que la Von Trieck continue à voir celle qu’elle considérait à présent comme sa propre fille ou non. Personnellement, la Dashwood serait contre qu’Isis continu à voir sur la longueur cette fillette, ça ne favoriserait pas son complet rétablissement et le syndrome qu’elle avait resterait encore … elle ne souhaitait pas ça pour elle ni pour personne d’autres d’ailleurs ! Mais restait que la fille de cet homme qui avait martyrisé Isis n’était pas sa fille. Il faudrait voir en temps et en heure. Eden émit un simple hochement de tête affirmatif avant de prendre la parole :

« Elle restera avec toi pendant un temps Isis. Je te le promets qu’elle restera avec toi. L’ambulance pour toi ne va pas tarder à arriver. Je vais rester avec toi jusqu’à l’hôpital, je te le jure. » dit-elle d’une voix rassurante

Elle obligea Isis à s’asseoir, pas question qu’elle marche ou autre tant que les urgentistes ne seraient pas arrivés et bien sûr hors de question qu’elle voit ses enfants qui étaient probablement déjà mal en point … elle pourrait bien sûr voir son mari s’il était toujours vivant. Mais Eden préférait la mettre dans une sorte de petite « bulle », la préserver pour favoriser son rétablissement qui, elle le savait, serait long, très long. Elle lui caressa doucement les cheveux alors que la surdouée entendait au loin le bruit si commun des ambulances. Son regard se tourna vers le policier qui était venu vers les deux femmes. Alors, son mari était-il vivant ou non ? Elle n’attendait qu’une chose qu’il le lui dise. Hélas si la nouvelle était mauvaise, Isis l’entendrait, elle aurait aimé que ça se passe autrement mais hors de question qu’elle la quitte, elle le lui avait promis et Eden n’avait qu’une parole !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Isis B. Von Trieck 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 16/05/2014
▌Métier : Dr en biologie Marine(chercheuse)
▌Avatar : Amanda Tapping
I don't trust you

MessageSujet: Re: Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden] Mar 30 Sep 2014 - 18:49

Retrouvaille de la famille enlever il y a 7 ans, dans une halte routière

 
Isis ne voulait pas du tout que la jeune femme ne parte de chez elle. Elle était vraiment très attacher a la jeune femme qu'elle élevait comme sa fille depuis 7 ans. La fillette n'avait qu'un an quand elle est arriver ici. Pour elle qui avait perdu ses enfants c'était pour elle comme sa propre fille , pas parce qu'elle était tomber amoureuse de son kidnappeur , mais parce qu'elle c'était attacher a la fillette qui avait été sa fille depuis 7 ans. Elle regarda la jeune femme et elle lui dit.

- Ne toucher pas a ma fille elle doit rester avec moi , vous ne pouvez pas l'éloigner de sa mère.

Dit-elle a la jeune femme. Elle voulait qu'elle comprenne que la jeune femme était beaucoup plus que la fille de son kidnappeur elle était devenue au fils des années sa fille. la fillette qui était apporter ailleurs criait maman et lorsqu'elle fut libre elle courut vers Isis qui était maintenant assise sur une chaise.

elle n'était pas en très grande forme. Mais elle ne l'était pas depuis un long moment. Elle avait vraiment du mal a avoir une vie normale depuis qu'elle ne prenait plus sa médication. Elle regarda Eden , elle savait qu'elle la connaissait , mais ne pouvait pas dire qui elle était. Elle était vraiment  perdu et elle ne comprenait pas du tout ce qui se passait. Elle ne comprenait pas du tout pourquoi il y avait tant de gens autour d'elle comme cela. Elle regarda la jeune femme et elle lui dit.

-Où suis-je ?

Elle était dans cette état a cause de sa maladie , la fatigue et a cause du climat dans laquelle elle vivait depuis maintenant 7 ans. Elle ne comprenait pas pourquoi la jeune femme lui dit qu'une ambulance allait arrivé. Elle ne se souvenait pas de l'attaque qu'elle venait de faire.

Elle voulait ce lever pour continuer ce qu'elle faisait. Elle ne voulait pas partir avec la jeune femme. Elle voulait rester chez elle. Elle ne voulait pas quitté sa maison.

- Je ne peut pas partir , pourquoi partir de chez moi , je ne peut pas laissé ma fille seule ici.

Puis elle se mit a pensé a Hamiel. Mais pourquoi il n'était pas la. Pourquoi son mari n'était pas la . Pourquoi Frédérique et Lily-Rose n'était pas la près d'elle. Pourquoi Sandra était la seule de ses enfants a être la. Hamiel était toujours vivant dans la chambre où il était enfermer depuis 7 ans maintenant. Mais il n'était pas très fort. Elle dit alors.

- Je veux voir Hamiel. Où est mon mari.
lumos maxima
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden] Sam 11 Oct 2014 - 1:00


Eden comprenait qu’Isis ait crée un lien avec la fille de son geôlier après toutes ces années et surtout en ayant développé le syndrome de Stockholm, mais elle ne voyait pas d’un bon œil le fait que l’enfant reste avec celle qu’elle considérait comme sa tante et non comme sa mère. Ce n’était certes pas un point très objectif mais elle aurait pensé la même chose pour quelqu’un d’autre qui serait dans le même cas qu’Isis. Bon, il fallait qu’elle tranche, qu’elle sache quoi faire. Cette fille n’était pas l’enfant d’Isis, pourtant celle-ci semblait vraiment le croire ce qui embarrassait la brunette. Et puis le comportement de la fillette perturbait aussi Eden, comment pouvait-elle l’appelé maman alors qu’elle ne l’était pas ? Dans la tête de la surdouée elle n’y trouvait pas une réelle logique quoi que … si la gamine n’avait jamais connu sa mère ou très peu et qu’après toutes ces années à côtoyer Isis, elle pouvait en avoir fait une image personnifié de sa propre mère et donc là, logique intervenait. La Dashwood finit par pousser un soupir, elle sentait son mal de tête pointer le bout de son nez :

« Bon d’accord elle peut rester … »

De ces quelques mots qu’elle venait de prononcer ce n’était pas une promesse que celle-ci resterait éternellement aux côtés de la Von Trieck mais au moins pendant un temps. Elle verrait en temps et en heure. Son attention revint pleinement vers Isis quand celle-ci lui demanda où elle était alors qu’ils n’avaient pas changé de lieu. Eden fronça les sourcils l’espace d’un instant. Isis était perdue, déboussolée, que se passait-il dans sa tête. La jeune profiler avait beau être une génie, quelqu’un ayant un QI plus haut que la moyenne, elle ne comprenait pas tous et surtout pas ce qui était en train de se passer en ce moment-même à ses côtés. Qu’est-ce qui faisait que sa tante soit aussi déboussolée ? Etait-ce l’absence de cet homme qui s’était fait passer pour son mari, qui l’avait maltraité pendant toutes ces années ?! Peut-être … il faudrait qu’elle voit ça avec ses collègues et peut-être une psychologue … le profilage c’était de la psychologie bien entendu mais être psychologue ou psychiatre c’était tout autre chose ! Son regard alla se planter dans celui de la victime du moment :

« Nous sommes dans la maison où tu as vécu pendant sept ans Isis, mais ce n’est pas chez toi, ça n’a jamais été chez toi. Ça a été la maison de l’homme qui t’a séquestré mais ça n’a jamais été ta maison. Ton chez toi t’attend toujours après toutes ces années. »

Ça allait être long jusqu’à ce qu’elle soit complètement rétabli, le chemin allait être long et il allait falloir être patient, mais Eden était quelqu’un de patient et elle était tout à fait réaliste. La Dashwood se promit de trouver la ou le meilleur psychologue pour que sa tante se rétablisse au mieux. Elle serait prête à débourser tout ce qu’elle avait pour qu’Isis aille mieux. Bien sûr, rien ne lui ferait oublier ce qui c’était passé peut-être que plus tard, quand elle aurait vieillit serait-elle saisit par l’Alzheimer et elle oublierait ces sept années passaient même si Eden était loin de lui souhaiter de perdre la mémoire. C’était un poids à porter pour les proches et la famille de la personne, mais pour la personne elle-même. Perdre la mémoire devait être comme une torture de tous les jours, essayait de se souvenir de gestes qu’on fait au quotidien, qu’on en oublie même d’aller aux toilettes ou même de manger ou boire. Ça pouvait mettre la vie en péril de la personne atteinte de cette maladie. Il faudrait vraiment trouver un moyen de combattre cette maladie, mais bref, là n’était pas la question :

« Isis ce n’est pas chez toi ici, ce n’est pas parce que tu y as vécu que c’est ton chez toi. »

La brunette replaça une mèche derrière l’oreille de la femme, elle parlait à chaque fois avec douceur et calme, se voulant rassurante et ne voulant pas marquer la Von Trieck. Son mari … le regard de la profiler alla vers un agent, bon, bonne nouvelle il était encore vivant, bien évidemment il était en mauvais état. Est-ce qu’Isis aurait la force de se déplacer ? De supporter le choc face aux retrouvailles avec son mari ? Son vrai mari. Pas cet homme qui l’avait persécuté pendant sept ans de sa vie. Eden que ça serait plus un bien qu’un mal que sa tante voit Hamiel. Elle fit un signe de tête à l’agent en question puis tourna son regard vers Isis :

« Je vais t’emmener voir Hamiel, mais prépares toi au fait qu’il ne va pas être comme avant d’accord ? Il n’est pas en bon état mais il est vivant, ne t’inquiètes pas pour ça. Je vais t’aider à te déplacer. On va y aller tranquillement. »

Dès qu’Isis fut prête, Eden l’aida à se lever puis se mit à avancer petit à petit, la soutenant pour ne pas qu’elle tombe, d’autres agents les suivaient de près car si elle se faisait encore une crise, ils seraient là pour la rattraper, qu’elle ne se fasse pas mal ! La jeune femme se demandait dans quel état elle allait retrouver Hamiel, ça serait la surprise pour les deux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Isis B. Von Trieck 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 16/05/2014
▌Métier : Dr en biologie Marine(chercheuse)
▌Avatar : Amanda Tapping
I don't trust you

MessageSujet: Re: Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden] Ven 24 Oct 2014 - 6:36

Retrouvaille de la famille enlever il y a 7 ans, dans une halte routière

 
Isis avait besoin de le voir. Elle savait qu'elle était marié a cette homme. Elle regarda la jeune femme qui était près d'elle et elle ne savait pas du tout qui elle était , mais elle lui faisait confiance sans vraiment savoir si elle était une personne bien ou non. Elle se leva pour aller voir son mari. Elle était très faible , mais elle prenait toute son énergie pour aller jusqu'à son mari.

Elle ferait tout pour aller voir Lily-Rose et Frédérique aussi. Ce qu'elle ne savait pas c'est que l'homme qui l'avait enlever et séquestré pendant 7 ans avait aussi tué sa femme et l'avait entèré il y a 7 ans dans le jardins tout juste avant de l'enlever. Elle regarda la jeune femme et elle lui dit.

-Est-ce que je peux m'assoir.

Elle se sentait soudainement étourdit plus elle se rapprochait de la porte de la chambre qu'elle n'avait tant pas le droit d'ouvrir depuis qu'elle était ici. C'était vraiment dure pour elle , elle avait la voix de l'homme dans la tête lui disant ne vas pas la ,ne fait pas ceci , car tu sais ce qui t'arrivera si tu ouvre cette porte. Elle bloqua devant la porte et elle s'agrippa contre la jeune femme. Elle avait presque perdu pied.

Elle s'assit un moment , puis elle fini par se relever et continue a marcher , malgré la faiblesse.

Elle était encore très faible a cause de sa crise d'épilepsie qu'elle avait fait quelques temps plutôt. Elle regarda la jeune femme. Elle n'arrivait plus a ce tenir sur ses jambes. Ses jambes tremblait et elle s'entait qu'elle allait perdre pied. Elle était arriver près de la porte.

Elle se ressaisie un peu. C’était un peu sur le coup de l'adrénaline a cause du stress que causait cette rencontre. Hamiel était allonger sur le lit , il était amaigrie , une fois près du lit ,elle perdit pied , elle se retrouva assise sur le lit près de lui . Elle se mit près de lui.

Elle s'allongea près de lui et en pleure elle glissa sa main dans la sienne. Elle ne voulait plus bouger de la. Elle avait la tête contre le torse d'Hamiel , et elle s'entait qu'elle allait perdre pied si elle allait loin de lui. Elle ne voulait pas bouger, de toute façon elle n'avait plus la force.

Si elle continuait elle allait déclencher une nouvelle crise. Et pour une fois elle se sentait en sécurité ici. Enfin elle était apaisé , elle ferma les yeux quelques instant et lâcha prise un moment. Elle pouvait enfin voir la fin de tout cela.
lumos maxima
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden] Mar 4 Nov 2014 - 2:26

Il fallait qu’elle se montre patiente et à l’écoute. Ces deux choses aideraient Isis à aller mieux, Eden en était persuadée. Si elle était là pour celle qu’elle croyait être sa tante, alors son rétablissement serait plus rapide. La jeune femme aida donc la Von Trieck à se lever et se déplacer dans la maison. Elle la sentait fragile car elle l’était. Pour atteindre la pièce où était détenu le mari d’Isis, elles se déplacèrent avec lenteur. Pas question de courir ou de marcher rapidement, Isis ne le pouvait pas et la profiler ne voulait pas la brusquer. Voir son mari lui ferait probablement du bien alors qu’être face à la réalité de la mort de ses enfants pourrait l’achever, lui faire peut-être une autre crise d’épilepsie ou la perturber encore plus. En faites, la jeune profiler préférait laisser ses collègues décider de quoi faire à propos de ce sujet. Elle ne se sentait pas du tout de taille à prendre cette décision qui était tout ce qu’il y a de plus difficile à prendre, surtout pour elle qui connaissait la victime, les enfants morts et le mari et père qu’ils avaient retrouvé dans une pièce de la bâtisse. Et puis, une chose à la fois ! S’asseoir ? Bien sûr ! C’était tout ce qu’il y a de plus normal. La jeune surdouée fit un geste de la tête et un policier se précipita à l’extérieur de la pièce pour aller chercher de quoi pouvoir s’asseoir, il revint quelques instants plus tard avec une chaise qu’il installa juste derrière Isis. Eden observait celle qu’elle considérait comme sa tante et non sa mère en silence, attendant qu’elle lui dise ou lui fasse signe qu’elle se remettait à marcher vers la chambre.

Dès que ce fut bon, la jeune surdouée aida volontiers la Von Trieck à se remettre sur pieds, il fallait savoir avancer pas à pas par moment et elles mettraient le temps qu’il faudrait pour atteindre la pièce. La brunette était elle-même un peu angoissée, ne sachant pas dans quel état elle allait retrouver son oncle ou celui qu’elle croyait être son oncle. Il ne devait pas être beau à voir ! Bon, allez ! Un peu de courage ! Elles étaient tout prêt, ce n’était pas le moment de renoncer et de demander à l’un de ses collègues de la remplacer. Son regard croisa celui de la femme qui était à ses côtés avant de rentrer dans la pièce. Elles allaient enfin découvrir dans quel état était Hamiel après tout ce temps. Voilà, elle le voyait, il était sacrément amaigri … mon dieu … elle laissa Isis s’approcher de son mari, restant elle, au niveau de l’encadrement de la porte. Elle l’observa, les bras croisés contre elle, s’allonger aux côtés de son mari, en larmes. Maintenant, le couple n’avait plus rien à craindre, ils étaient sauvés. La Dashwood aurait tellement aimé pouvoir sauver aussi les enfants mais ils étaient hélas morts et faire revivre les morts était juste impossible. Elle se promit de les faire déterrer et de leur offrir un enterrement digne de ce nom avec une sépulture où ils pourraient reposer en paix. Eden sortit de la pièce, demandant à un policier qui était en faction devant la porte de garder un œil sur eux. Il fallait qu’elle aille dehors, qu’elle respire un bon coup. Tout était fini. Tout irait bien maintenant. Quand elle arriva à l’extérieur de la demeure, elle entendit au loin le bruit si commun des ambulances qui se rapprochaient rapidement. Ça lui laissait le temps de respirer un bon coup, de reprendre ses esprits et de ... de quoi ? De rentrer de nouveau dans la maison pour aller prévenir que les urgentistes allaient arriver d’un moment à un autre ? Elle aurait pu volontiers laisser cette tâche à l’un des policiers mais sans savoir pourquoi, la brunette était déjà non loin de la pièce où était le couple. Prenant une inspiration, elle rentra et ouvrit la bouche pour faire entendre sa voix dans l’atmosphère :

« Les ambulances ne vont pas tarder … »

Elle ne savait pas trop quoi dire d’autre. Alors, elle décida, sans savoir pourquoi, de rester là jusqu’à ce que les urgentistes arrivent et puis … et puis quoi ? Monter dans l’ambulance d’Isis ou d’Hamiel ou bien prendre simplement sa voiture et les rejoindre à l’hôpital. En faites … elle n’en savait trop rien … son esprit était embrumé, pour une fois que son cerveau ne travaillait pas … c’était perturbant de sentir cette sensation. Elle était perdue, totalement perdue.
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden]

Revenir en haut Aller en bas

Les retrouvailles après 7 ans d'abscence [Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Attraction de Bella sur Edward après sa transformation
» Chris eden (ex G-squad)
» Nouvelle : Le bonheur est dans l'après
» après moult essais, CR ne trouve pas les repères
» [Eden] escarmouche post apocalyptique
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-