Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Un nouveau départ ? (Amoryne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Un nouveau départ ? (Amoryne) Ven 14 Mar 2014 - 15:56

Dans le grand parc de Quantico, le calme régnait en cette matinée ensoleillée. Gillian avait rendez-vous à dix heures sur un des bancs près de l’entrée Nord pour y rencontrer une nouvelle patiente. Il s’agissait d’une jeune femme d’une trentaine d’années, une militaire répondant au nom d’Amoryne. Amoryne Swan. Un de ses proches avait contacté Gillian pour train de se détruire après le traumatisme qu’elle avait vécu. La jeune femme avait subi un viol au sein même de l’armée et avait énormément de mal à s’en remettre. Qui aurait pu, d’ailleurs ? Ce cas avait touché Gillian car il lui rappelait la situation de sa demi-sœur Juliet. Anciennement militaire, elle avait été victime d’une violente agression à son domicile pendant la nuit. Deux hommes s’étaient infiltrés chez elle pour la cambrioler, mais son mari s’était interposé. Les voleurs l’avaient alors abattu sous les yeux de Juliet et l’avaient rouée de coups avant de la violer. Gillian savait à quel point s’était dur, et même avec toute la force de son amour, elle n’avait pas encore réussi à remettre complètement sur pieds sa jeune sœur.

Ainsi donc, la jeune femme qu’elle allait recevoir avait connu la même tragédie, à quelques détails près. La psychologue avait proposé de la recevoir dans un endroit neutre. Elle ne voulait pas que sa nouvelle patiente se sente mal à l’aise en croisant tous les agents masculins qui peuplaient les bureaux du FBI. Et si en plus Amoryne était réticente à toute aide, ce n’était certainement pas cela qui allait l’aider à s’ouvrir à Gillian. Dans ce parc, tout était calme, on entendait au loin une fontaine couler et de temps à autre le pas de course de joggeurs. La jeune femme s’installa donc sur un banc, son sac et le dossier d’Amoryne posés à côté d’elle. Elle était un peu en avance mais cela ne la dérangeait pas d’attendre. Elle en profita pour relire les grandes lignes du dossier Swan, son dépôt de plainte, etc… Ce qui était horrible dans son travail pour le FBI, c’était que Gillian recevait tant bien des victimes que des criminels. Et en l’occurrence, elle avait déjà eu affaire à plusieurs violeurs en série. Cela lui faisait toujours froid dans le dos de les admettre en tant que patients, elle s’était souvent faite de grandes frayeurs. Mais l’avantage était qu’en arrivant à les analyser, elle comprenait mieux ce que ressentaient les victimes et cela lui permettait de les aider au mieux. Gillian avait d’ailleurs failli se faire violer, du temps où elle travaillait avec Lightman. Heureusement, son agresseur avait rapidement été mis en fuite, puis incarcéré, mais toujours est-il que ce traumatisme était resté marqué à jamais dans sa mémoire. Elle avait failli connaître l’irréparable et mieux que quiconque, elle comprenait ce que ces femmes avaient vécu.

Soudain, des bruits de pas lui firent relever le nez du dossier : une jeune femme aux cheveux blonds avançait dans sa direction. Comme sa photo d’identité était épinglée à la chemise cartonnée, Gillian reconnut immédiatement sa nouvelle patiente. Elle se leva donc et lui tendit la main avec un sourire poli.

- Bonjour Amoryne, je suis le docteur Gillian Foster.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Un nouveau départ ? (Amoryne) Jeu 27 Mar 2014 - 10:59

Le tic tac d'une horlage qui résonne dans une pièce presque vide. Amoryne était allongé dans son lit, les yeux grand ouvert, ces derniers jours ses cauchemars sont de plus en plus violent, dès qu'elle ferme les yeux, elle ce remémore des choses qu'elle voudrait oubliés. Elle n'a pas fermée l'oeil de la nuit et ceci depuis des jours, seul 'alcool l'aide un peu et Harry mais en ce moment elle refuse tout contact avec lui, elle ne veut pas lui infligé sa mauvaise humeur et son état. Une de ses amie lui à parler d'une psy qui l'avait aidé il y a quelques temps, elle avait acaceptée de la voir pour enfin tourner la page même si au fond d'elle elle n'oubliera jamais. Elle ce leva et prit une douche rapide, elle s'habilla très simplement, un bas de jogging noir inscrit ARMY sur la jambe droite et un débardeur noir, le noir la couleur du désespoir.

Elle courra jusqu'au parc quelques kilomètres en footing, courir le seule moyen pour elle  de décompresser. Le temps état propice à courir mais pour Amoryne qui pleut, qui vent ou qui neige rien ne l'arrête. Elle arriva à l'orée du parc, le soleil au dans le ciel annonça une belle journée ensoleillée. Elle s'arrêta de courir, elle prit une bouteille d'eau à un des stand et en bu quelque gorgé, elle arriva à l'heure du rendez-vous, la psy était déjà là au moins elle prend ses patients à l'heure. Amoryne arriva devant elle , mais elle ce demanda si c'était une bonne idée de parler de ses problèmes à une inconnue mais en même peut-être ce confie t-elle mieux à quelqu'un qui ne le jugera pas. La femme ce leva et lui tendit la main et ce présenta. Amoryne tendit sa main aussi pour la lui serrée, un geste qu'elle n'aurait pas fait d'habitude mais là il fallait qu'elle prenne sur elle.

- Bonjour ! Alors par quoi on commence, je vous déballe tout et vous me faîtes votre spitch de psy ?

Franchement ce genre de chose , Amoryne n'y croît pas mais absolument pas mais bon qui ne tente pas ne sait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Un nouveau départ ? (Amoryne) Mar 22 Avr 2014 - 23:19

Le bruit de course avait attiré l’attention de la psychologue et la première chose qu’elle remarqua après avoir identifié la jeune femme comme étant sa patiente fut son survêtement estampillé au nom de l’armée. Elle avait enregistré dans son dossier que la jeune blonde en faisait partie, d’où la nécessité de faire son jogging matinal. C’était un style de vie, un engagement totalement différent de ce que l’on pouvait trouver ailleurs. Gillian était suffisamment bien placée pour le savoir car sa demi-sœur en faisait partie. L’armée, on l’aime ou on la quitte. Et même lorsque l’on revient à la vie civile, les réflexes militaires ne disparaissent jamais vraiment. La poignée de main d’Amoryne les reflétait beaucoup, d’ailleurs. Ferme et déterminée, elle indiqua immédiatement à la psychologue le ton que la conversation allait prendre. Alors qu’elle ne s’était pas encore assise, la jeune femme commença par une offensive. Habituée à ce genre de remarques, Gillian esquissa un sourire en reprenant place sur le banc.

- Ce n’est pas comme cela que je fonctionne, mais si vous êtes prête à vider votre sac devant une parfaite inconnue, ne vous privez pas de ce plaisir.

Elle avait lancé ce petit défi en sachant parfaitement que c’était le genre de chose que ça nouvelle patiente n’était pas prête à faire. Mais autant mettre les points sur les i dès le départ. Gillian n’avait pas pour habitude de se laisser marcher sur les pieds. Et même si elle était douce et conciliante, elle préférait affirmer immédiatement sa légitimité. Cette jeune femme se protégeait derrière une épaisse carapace qui tôt ou tard finirait par se fissurer, et l’objectif de la thérapie était de limiter les dégâts psychologiques sur Amoryne car si on la laissait renforcer cette barrière entre elle et son entourage, il y aurait d’importants dommages collatéraux.

- A votre regard, je constate beaucoup de méfiance à mon égard. Mais je sais que c’est plutôt dirigé sur la profession que sur ma personne, donc je vais vous proposer quelque chose. Nous allons d’abord prendre le temps de nous connaître avant d’engager les hostilités car même si vous jugez que vous n’avez pas besoin d’un psychologue, votre entourage s’inquiète pour vous et aimerait que quelqu’un vous aide. Si ce n’est pas moi mais un de mes confrères, cela ne me dérange pas tant que vous consultez quelqu’un qui vous aidera à vous libérer. Mais ne commencez pas par vous fermer à moi, évaluez d’abord la situation avant de décider si cette thérapie vous convient ou pas.

La psychologue s’était exprimée d’une voix douce mais ferme pour mettre la jeune femme en climat de confiance. La braquer n’était pas une solution mais la laisser jouer avec sa santé ne convenait pas non plus. A en juger la lueur qui dansait dans ses yeux, Gillian sut qu’il allait falloir un peu de temps avant de l’apprivoiser complètement.
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Un nouveau départ ? (Amoryne)

Revenir en haut Aller en bas

Un nouveau départ ? (Amoryne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Episode 22 : Un Nouveau départ
» [The Wonderful World of Disney] Un Nouveau Départ Pour la Coccinelle (1997)
» Changement de région/travail. Nouveau départ!
» Un Nouveau départ pour la Coccinelle:
» Coeur de dragon II - Un nouveau départ:
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-