Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Ok go pour un suivi (Gillian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Ok go pour un suivi (Gillian) Mer 25 Sep 2013 - 15:25

Voilà quelques mois que je voyais Gillian. L'épisode de ma défunte fiancée fut, enfin, classé. J'avais réalisé que mes actions de témérité qui, oui était ancré en moi, mais aussi parce que je voulais "réparer les choses". Inconsciemment bien sûr! Cependant une fois ceci réglé je me sentais mieux. Oui bon j'avais toujours ce côté téméraire mais il semblait moins présent je tentais de trouver des échappatoire disons.. moins dangereux pour ma vie.

J'avais parlé de Lily aussi de combien ceci m'avais anéanti de l'avoir perdu, d'avoir une fois de plus été un "presque" père. Du traumatisme de l'avoir vu mourir dans mes bras par son ravisseur son petit corps plein de sang. J'en voyais des horreurs dans mon boulot mais de voir quelqu'un avec qui on est émotionnellement attaché mourir, c'était assez pour vous faire devenir dingue! Mais le pire c'est que j'avais dit à Delphine de ne pas "M'appeler papa" en public. C'était horrible en fait! J'étais son seule port d'attache comme figure disons masculine et paternel pour elle. J'avais toujours été gentil et sensible à elle mais là depuis presque un an elle ne me parlait plus et c'est pas faute d'avoir essayer différente tactiques. Des cadeaux, des messages même les excuses en personne! Rien elle ne voulait plus me voir et sérieusement ça me faisait mal.

Mais il y avait également ma fille. Nolène allait accoucher d'une journée à l'autre mais je l'aimais... et j'étais trop con pour lui dire. Tentant de me persuader que c'était mieux ainsi, pour nous deux, pour ma fille. De ce fait je demandai à Gillian de passer chez-moi en fin de journée pour une rencontre tranquille. Je ne voulais pas d'un rencontre dans les bureaux du FBI à me faire examiner, par mes collègues, comme une bête ou comme un dingue. Enfin tout le monde dans l'équipe voyait bien que j'étais à cran et nerveux. J'étais appuyé au comptoir à attendre que le café ai fini de couler en ressassant toutes ses pensées. Ça l'air de rien mais à chaque fois que je voyais Gillian j'en avais pour des jours à m'interroger et analyser ce qui se passait en moi. Et quand venait le temps de mon rendez-vous, j'étais intenable comme si je craignais pour ma vie.

J'étais donc là ressassant mes pensées en me demandant sur quoi je pouvais commencer, de quoi je pourrais lui parler. Puis bon inutile de lui mentir elle me verrais venir, puis est-ce qu'on peut cacher quelque chose à une spécialiste des expression faciales? Je ne crois pas non. Ce fut des coups toqué à ma porte qui me fit sursauter et diriger vers celle-ci.

- Gillian! Entrez entrez on peu s'installer au salon ou à la cuisine. Oh! Et j'ai fait du café pas piqué des vers! Attendez que je vous aide.

J'étais tout sourire sûrement pour cacher mon trouble, ma nervosité ou simplement que je ne voulais pas qu'elle vois que je "n'allais pas bien".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Ok go pour un suivi (Gillian) Ven 18 Oct 2013 - 23:19

[Excuse-moi pour le retard...]

Plusieurs mois après leur première entrevue, Jack était revenu voir Gillian. A vrai dire, elle s’était toujours attendue à ce qu’il revienne mais il lui avait été impossible d’estimer combien de temps cela lui prendrait. Et voilà qu’un jour, alors qu’ils s’étaient croisés dans un couloir, l’agent Sutton n’avait pas évité son regard. Il était venu droit à elle et lui avait timidement demandé s’il était possible qu’ils se revoient et reprennent leur conversation là où ils l’avaient laissée. Naturellement Gillian avait accepté, heureuse de voir sur son visage un peu plus de sérénité que la dernière fois. Mais il avait préféré la recevoir chez lui pour cette consultation : le regard des autres agents sur ses problèmes et sa présence dans le bureau d’une psychologue le dérangeait terriblement. N’y voyant pas d’inconvénient, la jeune femme avait accepté car elle respectait son choix. Ainsi donc, après avoir fini un peu plus tôt que prévu sa journée de travail, Gillian prit la route qui la conduisit au domicile de Jack. Le jeune homme lui ayant indiqué le chemin au préalable, trouver son loft ne fut pas très compliqué. La psychologue se gara donc devant chez lui et frappa à la porte. Jack ne mit pas longtemps à venir lui ouvrir et s’empressa de la faire entrer avec un enthousiasme trop forcé pour être naturel. Gillian sentit bien que la perspective d’un nouvel entretien le mettait mal à l’aise, cela avait dû le travailler pendant toute la semaine. Mais elle partit du principe qu’il voulait vraiment continuer la thérapie avec elle car c’était lui qui était venu l’aborder pour obtenir un deuxième rendez-vous et il avait insisté pour l’accueillir à son domicile. Cela dit, un peu de stress était tout à fait compréhensible. Parfois, sans le vouloir, Gill mettait les gens mal à l’aise du fait de sa capacité à détecter et analyser les micro-expressions. C’était en quelque sorte l’œil de l’inquisition et les patients pensaient souvent qu’elle les scrutait en permanence en attendant le moindre mouvement facial pour les accuser. Ce qui n’était absolument pas vrai évidemment, mais quand une psychothérapie rendait les patients nerveux, ils avaient un certain penchant pour la paranoïa et Gillian ne pouvait pas leur en vouloir.

Ainsi donc, comme tous les autres, Jack essayait par tous les moyens de lui cacher ses émotions. Mais ce n’était pas un masque d’enthousiasme ou le fait de se détourner rapidement pour cacher son visage qui allait faire l’illusion. Il allait mal, et le docteur Foster le voyait comme le nez au milieu de la figure. Il la conduisit au salon où elle prit place sur le canapé en attendant qu’il lui apporte son café. Juste avant qu’il ne revienne, la psychologue se dit qu’elle allait devoir y aller en douceur avec lui. Son dernier rendez-vous datant de plusieurs mois, elle ne voulait pas le brusquer ou le mettre mal à l’aise. Avec un sourire, elle le remercia pour la tasse de café qu’il lui tendait et attendit qu’il se soit assis pour entamer la conversation.

- Alors, comment allez-vous depuis la dernière fois que nous nous sommes croisés ? Beaucoup de travail, j’imagine, ce n’est pas souvent qu’on a l’occasion de vous voir au détour d’un couloir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Ok go pour un suivi (Gillian) Lun 21 Oct 2013 - 4:23

(HRP: Ça va je comprends Wink )

- Ça va bien malgré les circonstances. Oui pas mal de boulot mais je m'en sors comme toujours... Enfin je suis habitué quoi. dis-je avec un sourire.

Je pris une gorgée de mon café et pendant quelques minutes avant de poser ma tasse sur la table basse. Je n'étais plus avec Lucy depuis plusieurs semaines et même si on était visiblement attiré l'un vers l'autre on c'était bien rendus compte que nos tempéraments étaient trop incompatible en fait. Ceci causa une certaine surprise mais pour ma part il n'y avait qu'une seule femme dans ma vie et c'était la mère de mon bébé. Mais comment j'amenais ça sur le tapis?

- Vous savez que moi et Lucy... bien en fait c'est terminé non? dis-je lentement, Ben c'est pas vraiment un secret pour personne. Toute l'équipe l'a su et comme elle est votre amie...

Effectivement elles devaient tout se dire non? C'est ce que font les amies non? Bon je ne le faisais pas à l'extrême avec Harry mais comme on dit "on est des mecs" mais il arrivaient qu'on échangeaient sur nos peines. Mais là je m'égarais, il fallait que je parvienne à nommer mes nombreuse inquiétudes car j'allais être papa... et j'étais loin de me sentir à la hauteur. Puis comment on peut l'être quand on a pas eu d'exemple? Je me pinçai les lèvres et fini par relever le regard vers Gillian.

- Je vais être papa Gillian. Je... je suis heureux mais... comment je pourrais dire. Je me sens loin d'être à la hauteur. Je me dénigre peut-être mais...

Je baissai le regard vers mes mains où mes doigts se tripotaient. C'est vrai je me sentais flotter, j'étais heureux comme pas un! Cependant j'avais ce doute en moi qui me trottait derrière la tête qui minait ma petite joie.

- J'ai pleins de peur en fait. À commencer par la première fois où ça m'a été arraché. ensuite Lili qui a été tué à peine quelques mois avec moi. Je sais que Nolène fait attention mais..., je me passai les mains au visage, j'ai peur que encore une fois je perde cette joie parce que si cette fois... je ne me relèverais pas.

C'est pas vrai trop de truc me passai en tête qui tentais de prendre un chemin vers ma bouche que je décidai de donner un pause à Gillian et lui permettre de démêler tout ce que je venais de lui dire. Nolène me promettait au moins 100 fois par semaine qu'elle faisait très attention et quand j'étais avec elle pour l'aider à différent truc je la traitais en princesse pour éviter tout risque d'accident, j'en étais presque pathétique en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Ok go pour un suivi (Gillian) Mar 12 Nov 2013 - 13:36

L’agent Sutton avait commencé par éviter le sujet avec un petit sourire, mais rapidement, il abandonna cette stratégie car il savait qui il avait en face de lui. L’experte en micro-expressions n’avait même pas eu besoin de l’analyser pour voir que ses angoisses n’avaient pas disparu. Un peu gêné, il aborda la question de sa rupture avec Lucy, certain que Gillian était au courant. Effectivement, elle l’était, mais elle était là en tant que psychologue, pas en tant qu’amie de son ex. Elle arrêta rapidement Jack d’un signe de la main et se pencha légèrement en avant.

- Ecoutez Jack, je ne suis pas venue ici pour vous juger. Si votre rupture avec Lucy vous a fait plus de bien que de mal, je suis heureuse pour vous. C’est la thérapeute qui vous parle, pas l’amie de Lucy. Et quand bien même, je n’ai pas à m’immiscer dans votre relation ou ce qu’il en reste. Parlez sans crainte.

Une fois cette mise au point faite, il sembla à Gillian que Jack se détendit et se mit à parler plus sincèrement.  De ses peurs, de son bébé qui allait naître, de sa relation avec Nolène, tout ce qui lui pesait sur la conscience. Il avait peur de ne pas être un bon père, de ne pas être à la hauteur et de tout perdre à nouveau. Il faut dire que ce n’était pas facile pour lui car il avait perdu sa première femme alors qu’elle était enceinte, mais Gillian devait lui faire comprendre que l’histoire n’étais pas une fatalité, tout ne se répétait pas éternellement.

- Ce qui s’est passé avec votre femme est tragique, mais vous n’êtes pas condamné à revivre ce drame éternellement. Je pense que votre culpabilité, même si vous n’y êtes pour rien, vous ronge encore et vous empêche d’avancer dans vos relations actuelles. Laissez un peu le passé derrière vous, car si vous ne vous en détachez pas, vous ne profiterez même pas de la naissance de votre bébé et vous raterez les moments les plus importants de votre vie. Je sais que ce n’est pas ce que vous voulez, alors laissez-vous profiter du bonheur pour une fois.

Ses craintes étaient légitimes, après tout ce qu’il avait vécu, il avait raison d’avoir peur. Mais ces angoisses pouvaient se déverser sur Nolène et sur l’enfant à naître, et ça, ce n’était pas bon. Ils n’avaient aucune raison de vivre ce cauchemar à trois, il fallait surmonter cette étape ensemble pour former une famille heureuse et unie.

- Nolène sait à quel point vous souffrez et doutez de vous ? Si vous la laissez vous aider, vous pourriez peut-être réussir à aller de l’avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Ok go pour un suivi (Gillian) Jeu 14 Nov 2013 - 21:04

Gillian se montrait compatissante et tant mieux parce que j'avais surtout pas besoin de quelqu'un qui me fasse la morale. Je la gratifiai d'un sourire au moins un point d'éclairci car Lucy comme moi, on c'était bien rendu compte que l'attirance que nous avions entre nous était disons purement sexuelle plus qu'autre chose et puis j'aimais encore Nolène. Être rester dans la relation avec Lucy je me serais détruit plus qu'autre chose. J'étais un patient docile car j'écoutais Gillian comme un enfant d'école.

Elle m'expliqua de laisser le passé derrière moi, de vivre ce moment de profiter des moments que je pouvais grappiller ici et là. Mais c'était plus fort que moi, j'avais cette petite peur, cette angoisse toute sourde qui me restait au fond de la tête

- Je sais... je sais qu'il faut que je le fasse Gillian mais...
je passai une main sur mon front, Il y a cette vois sourde dans ma tête qui est là et qui me le rappelle. Je suis content, très heureux même. En plus j'ai su que c'était une petite fille

Je souris doucement. Moi Jack Sutton allait avoir une petite fille!! La petite princesse de Quantico! Bon oui comme tout mec j'aurais aimé un garçon mais juste de savoir que MOI allait être papa tant que le bébé était en santé, que Nolène se portait bien ça me suffisait amplement. Elle me remit en plein visage si Nolène savait pour mes angoisses et inquiétudes.

- Bien... elle sait les grandes lignes de ma vie. Puis je ne veux pas vraiment lui montrer mes peurs car elle angoisse énormément elle-même depuis que sa mère est morte. Alors je me montre fort mais... enfin vous comprenez je veux pas lui en rajouter une couche.

Je me plongeai rapidement le nez dans ma tasse parce que en fait je l'aimais comme un dingue. Quand sa mère est décédé j'ai bu un peu trop, en fait juste assez pour que mes inhibitions tombe et que j'ose passer la nuit avec elle et caresser son petit ventre rond. Le lendemain j'avais fait comme si de rien n'était mais au fond de moi une vois me hurlait de lui dire que je l'aimais. Je voulais pas vraiment le dire, ni même que Nolène soit au courant j'étais encore à me persuader que c'était mieux ainsi, mieux pour elle, pour moi et pour le bébé mais je le croyais pas du tout!

- Je suis compliquer non? dis-je en riant doucement. En fait c'est que... je sais pas comment ça agis un père c'est ça qui me fait peur en fait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Ok go pour un suivi (Gillian) Ven 29 Nov 2013 - 15:41

Gillian vit une espèce de soulagement détendre les traits du jeune agent. Il se mettait doucement en confiance et baissait sa garde en constatant que la psychologue n’était pas là pour le juger. Trop de gens le pensaient encore, d’ailleurs, mais la thérapeute, comme tous ceux de la profession, écoutait d’une oreille neutre et faisait totale abstraction de ce qui l’entourait. A partir du moment où le client en avait conscience, c’était beaucoup plus facile pour lui de se confier et Sutton n’échappait pas à la règle. Il se mit à parler du bébé et de son bonheur de devenir papa. C’était beau à voir, mais surtout à entendre car l’intonation de sa voix était preuve de sincérité. Il voulait vraiment de cet enfant et avait envie d’être un père exemplaire. Le problème, c’était qu’il n’avait jamais eu de référence paternelle car il avait perdu son père assez tôt. De ce fait, il ne savait pas comment s’y prendre avec son propre enfant et il avait peur de mal faire. Il avait peur également d’énoncer tout haut ses interrogations devant Nolène, de peur de lui communiquer ses angoisses. Gillian se doutait d’ailleurs que la jeune femme devait bien sentir cette résistance de sa part. Après avoir écouté attentivement tout ce que le jeune homme avait à dire, la psychologue se redressa sur le canapé avec un léger sourire aux lèvres.

- Oui, vous êtes un peu compliqué, mais on va y remédier. Je pense qu’il faut que vous ayez une vraie conversation avec Nolène. Même si vous pensez qu’elle a trop souffert avec la perte de sa mère, lui cacher vos peurs ne vont pas l’aider. Au contraire, je suis sûre qu’elle vous sent tendu en permanence et que ça la ronge de ne pas savoir comment faire pour vous aider. Elle doit être autant terrifiée que vous par la venue de cet enfant, mais vous devez y faire face ensemble.

Le dialogue était primordial pour résoudre un conflit, qu’il soit intérieur ou entre deux personnes. Et c’était d’autant plus nécessaire si ces personnes s’aimaient et voulaient encore plus d’harmonie dans leur couple. Gillian était prête à les aider car la famille était un thème qui lui tenait à cœur et qui était trop important pour être négligé. Mais Jack était d’un naturel anxieux et il était trop habitué à faire marche arrière dès que la situation devenait trop instable pour lui, émotionnellement. Voici la raison pour laquelle Gillian décida d’ajouter, toujours avec le sourire :

- Ce n’est même pas une suggestion, c’est un ordre, agent Sutton. Vous ne pouvez pas continuer à vivre avec ce poids. Et même si vous refusez de prendre de front le problème, vous le regretterez car vous communiquerez vos angoisses à votre petite fille. Laissez-vous faire pour une fois, et faîtes-vous violence pour essayer de résoudre le problème.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Ok go pour un suivi (Gillian) Mer 4 Déc 2013 - 21:37

- Affronter ensemble... ouais.

J'avais les yeux rivés sur mes mains croisées. Le problème est que nous n'étions pas ensemble et que je tentais de mettre une distance respectueuse entre nous et pour elle et pour moi. Je ne sais pas si elle partage mes sentiments amoureux. Moi j'étais fou d'elle mais elle montrait une froideur enfin peut-être voulait-elle mettre la nuit entre nous derrière elle. Mais le fait c'est qu'elle était magnifique et tout simplement resplendissante! Son ventre rond ses joues rose et ses yeux pétillants, en fait ça me rendait fou de ne pas être près d'elle tout le temps. Comme plan famille je suis loin de se que je désirais

- Ce que... enfin nous ne sommes pas ensemble et que... dis-je en poussant un soupir, Je l'aime encore mais je doute qu'elle partage mes sentiments en fait.

J'émis un grognement et appuyai ma tête au dossier de mon fauteuil en fixant le plafond. Comment j'arrivais à faire d'une vie seul à une vie compliquée et totalement merdique. C'était pas possible! Même ma mère trouvait que c'était compliqué et "un bazar". Je restai ainsi quelques minutes avant avant de prendre une grande respiration. Comme Gillian me "donna" un ordre, je lui souris doucement. C'est vrai que je devais me laisser aider mais c'était pas vraiment en moi. J'étais plutôt celui qui trouvait les solutions et non celui qui se laisse aider.

- Vous avez raison mais... je fais comment quand j'aime cette femme à la folie? J'arrive pas à croire que j'arrive à me foutre dans le pétrin même si je suis célibataire... Ma vie est un bordel perpétuel à la fin!

J'étais en colère contre moi en fait. Pourquoi fallait que je sois toujours dans une merde pas possible? C'était décourageant à la fin! Pas de père, une vie amoureuse de merde au moins ma carrière allait bien. Comme on dit heureux en affaires malheureux en amour. Au moins j'allais être père une baume sur ma vie de merde... enfin pas totalement mais là c'est comme ça que je pensais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Ok go pour un suivi (Gillian) Jeu 12 Déc 2013 - 13:57

Jack Sutton était un patient difficile à traiter. Non pas qu’il était réticent ou désagréable avec elle, mais Gillian avait énormément de mal à avoir une vue d’ensemble de sa vie. Il avait vécu des choses terribles, se mettait la pression en permanence, s’interrogeait sur ses capacités à bien faire et jusque-là, il restait dans la norme des patients qu’elle recevait. Mais là où elle avait énormément de mal à le suivre, c’était quand il omettait volontairement de lui dévoiler certains faits… et qu’il lui demandait de l’aide sur ces sujets précisément ! La jeune femme savait que ce n’était pas dans de mauvaises intentions qu’il le faisait. Il oubliait très certainement qu’il avait fait le choix de ne pas tout lui dire, et remettait les problèmes sur le tapis quelques temps après. Il avait raison, sa vie était bel et bien énorme bordel. Comme une chambre d’enfant mise à sac. En rangeant ses jouets, on tombait parfois sur ceux qu’on avait mis jadis dans une cachette secrète, on avait oublié qu’on avait un jour voulu les cacher loin du regard des adultes. La psychologue se mit à sourire.

- Un bordel monstre, je suis bien d’accord avec vous. Avant d’aller plus loin, j’aimerai que vous vous détendiez un peu et que vous recommenciez du début. Je ne comprends pas la nature de votre relation avec Nolène, vous lâchez des bribes d’informations par moment sans que vous fassiez le lien entre elles. Je ne peux pas vous aider si je ne connais pas l’histoire en entier, vous comprenez ?

Jack était un éternel angoissé. Il ne savait pas où il en était et embrouillait ses interlocuteurs par la même occasion et c’était sans doute pour cela que sa relation avec les femmes n’avait jamais été simple. Beaucoup trop centré sur lui pour être à la hauteur et se sentir le plus parfait possible, il en oubliait de tenir compte de la personne en face de lui, de ses craintes, son point de vue. La clé du problème devait être là. Il fallait vraiment l’aider à faire un travail sur lui-même pour qu’il se libère de ce poids considérable car c’était en train de le rendre fou. Il se dévalorisait trop et sa situation l’obsédait. La jeune femme l’encouragea.

- Commencez par faire le vide dans votre tête et quand vous vous sentirez prêt, vous allez me raconter de A à Z comment vous en êtes arrivé à rencontrer Nolène, votre relation, le bébé, etc. Et sans rien me cacher, je vous rappelle que je suis là pour vous aider, pas pour vous juger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Ok go pour un suivi (Gillian) Jeu 12 Déc 2013 - 16:16

((HRP: Un patient compliqué Mouhahahaha))

-Ouais je sais... désolé je comprends que vous ayez du mal à suivre.

En fait moi-même j'avais du mal à suivre ma vie tellement elle pouvais être bordélique parfois. Quoique là c'était carrément le chaos! Je stressais pour rien et pour tout, je voulais tout bien faire mais j'y parvenais à grand peine. Je comprenais pourquoi Gillian, et la majorité du monde avait du mal à suivre. Plusieurs me voyais quand Nolène était proche devenir un gamin tentant d'avoir l'air normal et j'avais la phrase. Heureusement j'avais Gillian!

De ce fait elle me demanda doucement de me calmer et de faire le vide pour bien tout lui raconter en commençant du début et n’omettant AUCUN détail. Je l'écoutai et je fermai les yeux et pris une grande respiration. Je remis mes souvenirs en ordre avant d'ouvrir mes yeux de nouveau.

- J'ai rencontrer Nolène l'année dernière. J'avais renversé mon café sur elle. Je... j'ai eu un coup de foudre pour elle. Belle, brillante et j'ai senti tout de suite que je connectais avec elle. On a passé l'après-midi à discuter et je l'ai invité à souper la journée même. C'était une soirée disons magique. La conversation allait bien, on avait pas vraiment de tabou. On a même été faire une promenade.

Je fis un petit sourire à se souvenir. Je m'étais enivrer de son parfum et je la trouvai tellement belle et séduisante! Elle avait déjà su capturer mon coeur, mon âme. Pourquoi je l'avais laisser filer pour une amourette d'à peine 1 mois?

- Elle me trouvais trop téméraire et casse-cou. Elle me demandait souvent de changer, d'arrêter de me jeter dans l'action tête baissé. Je ne sais plus combien de disputes ont a eue à cause de ça. Je lui ai même dit que c'était moi, c'était en moi depuis tellement longtemps que je ne parvenait pas à faire autrement. Alors bon de fil en aiguille on en est venu à une séparation. je baissai le regard. Je croyais aimé Lucy également.

Je regardai les motif de ma carpette sous ma table de salon. J'étais un peu mal et honteux car en fait on avait simplement une grosse attirance sexuelle. Parce que je me rendis bien compte que j'adorais Nolène et de voir un homme rôder autour d'elle me foutait dans une jalousie pas possible! Je relevais le regard en prenant une longue inspiration.

- Enfin par la suite moi et Lucy on c'est laissé et peu de temps après Nolène m'appris qu'elle était enceinte de moi. Je lui ai promis d'être là toujours pour elle et le bébé. Que je ne la laisserais pas tomber. J'ai tenu parole le plus possible en fait. Mon métier m'amène dans plusieurs partie du pays. Vous savez sa mère est morte dans un cambriolage de banque et j'étais là. C'est moi qui ai annoncé la nouvelle à Nolène. J'avais peur de ce qu'elle pourrait faire. Elle a bu un verre de scotch ou whisky je me rappelle plus, et moi aussi... les spiritueux ne me font pas...

Je me frottai le front car les souvenirs déboulai à une vitesse folle et je remettait de l'ordre dans mes souvenirs. Je me rappelai cette nuit, une longue et paisible nuit où je lui ai livrer mon corps, mon âme... même légèrement engourdi par l’alcool.

- Enfin je... j'ai fait l'amour avec elle. Elle souffrait tellement je ne voulais pas qu'elle souffre. Je sais ce que c'est la souffrance et je me rappelle lui avoir dit que la souffrance n'était pas pour elle mais pour moi. dis-je en tournant le regard vers Gillian, Je crois que c'est à partir de cette nuit que je pris pleinement conscience que j'aimais Nolène comme un fou. Elle était si belle! Ses yeux étaient rivés au miens, son petit ventre rond comme un cantaloup. Je me suis réveillé le matin et elle était là dans la lueur du matin caressant son petit ventre. Elle était... magnifique!

Lentement je sentais un sourire se dessiner sur mes lèvres. Je brûlai d'amour pour elle mais j'ignorai si c'était la même chose pour elle. Elle se montrait distante alors je pris ça comme un non en fait.

- Ça fait quelques mois que.. enfin que je sens plus que de l'amitié pour elle mais elle se montre distante envers moi alors j'ose pas vraiment m'approcher. Vous voyez comment c'est bordélique? Moi tout seul comme un grand j'arrive à me foutre dans la merde! Voilà, je crois bien que c'est tout Gillian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Ok go pour un suivi (Gillian) Mar 21 Jan 2014 - 22:59

[Mille excuses...]

La psychologue écouta en silence le jeune agent déballer son histoire. Effectivement, c’était loin d’être simple, et heureusement qu’elle l’avait interrompu pour demander plus d’explications. En plus de parler vite, Jack s’embrouillait dans son discours. C’était la raison pour laquelle Gillian lui avait fait prendre le temps de tout remettre à plat car sans cela, elle n’aurait pas pu l’aider. Quand il eut fini, la jeune femme réfléchi un instant avant de prendre la parole.

- Est-ce que vous avez déjà envisagé que Nolène fonctionne exactement comme vous ? Admettons que les sentiments que vous éprouvez pour elle soient réciproques et qu’elle n’ose pas vous approcher parce que justement VOUS avez peur de vous approcher.

Gillian laissa un instant le silence planer entre eux le temps qu’il intègre ce qu’elle venait de dire. Puis elle reprit.

- Vous voyez le cercle vicieux dans lequel vous êtes en train de vous enfermer ? On ne peut pas vivre sur des suppositions, c’est trop compliqué et cela brouille vos sentiments. Il va falloir que vous changiez votre façon de vivre, d’aborder les relations avec vos proches parce que vous êtes en train de vous pourrir la vie. Vous vous posez trop de questions Jack, il faut en avoir le cœur net et tant pis si au final elle vous rembarre en vous disant qu’elle ne veut plus vous voir. Mais au moins vous arrêterez de vous torturer avec ces questions.

C’était une solution qui pouvait être cruelle, mais au fond, quelle situation était pire ? Ne jamais savoir et vivre dans l’illusion sans rien risquer ou souffrir un instant pour repartir du bon pied quelques temps après ? Jack se posait trop de questions et il était impossible d’envisager l’avenir de cette façon car cela empirait avec les années. Etre direct, c’était prendre le risque d’être déçu, mais n‘était-ce que cela ?

- Si on retourne la situation un moment, vous avez envisagé qu’elle veuille passer le reste de sa vie avec vous et élever votre enfant comme une vraie famille ? Elle pense peut-être que vous ne l’aimez plus et que vous ne vous souciez pas d’elle, alors prenez les choses en mains et éclaircissez votre relation ensemble. Si vos sentiments sont les mêmes, vous êtes actuellement en train de perdre avec moi le temps que vous pourriez passer avec elle.

C’était assez ironique car Gillian vivait en ce moment ce genre d’incertitudes avec Lightman. C’était beaucoup moins important car ici un bébé n’était pas en jeu, mais cela faisait un moment que les deux experts se tournaient autour, à la manière de Jack et Nolène. Se révéler leurs sentiments n’était pas une chose facile, elle savait ce que c’était. Mais la voix de la raison était là : il fallait en avoir le cœur net. Et même si la psychologue n’avait pas encore envisagé cette solution avec Lightman, elle savait que c’était la meilleure chose à faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Ok go pour un suivi (Gillian) Mar 4 Fév 2014 - 17:41

(HRP:  affraid Excuse-moi je viens de voir!!)

J'avais fait une pause et mes yeux foncés se planta dans les siens quand elle me parla. Soudainement la possibilité qu'elle éprouvait les même sentiments que moi me fit battre le coeur. Et si c'était possible? Si elle éprouvait la même chose que moi mais n'osait me le dire? J'étais rempli d'espoir et mes yeux fouillait ceux de la psychologue. Je me redressai comme un chien flairant une bonne piste et pendant un moment un silence plana entre nous. Silence éloquent en somme, le genre de silence où on entendait la voix de notre conscience nous dire " Tu vois je te l'avais dit!"

Oui je me posais beaucoup de questions mais j'étais ainsi depuis... depuis quand en fait? Depuis la mort de Julia je crois. Ju avait été une des seule à me permettre de me livrer, de lui ouvrir mon coeur et à ce que je me souviens je ne m'étais pas renfermé avec elle. Mais à sa mort je m'étais tout simplement refermé sur moi-même gardant ma douleur pour moi. J'en parlais que rarement à cette époque préférant me lancer dans la formation du FBI et ma spécialisation pour "geler" mes émotions. Le soir je me roulai sous les couvertures et pleurai en silence. Il fallait que je me sorte de ça mais... comment? Ouvrir mon coeur pour moi était comme donner un coup de masse dans un mur de brique. J'avais peur de ce qui pouvait en ressortir.

- Oui mais... J'ai pas vraiment envie de me faire rembarrer. On dit toujours que le pire qui puisse arriver c'est qu'elle me disent non mais... c'est chiant quand même.

C'est vrai non? Dire à quelqu'un "Je suis attiré par toi et je veux te connaître plus" et se faire dire non était pire qu'une claque. Mais d'un côté elle en valait la peine non? Je ne voulait qu'elle et c'était plus que visible. Bon le fait que l'on ne bosse pas dans la même boîte aidait mais il arrivait que les agents de la BAU viennent nous demander de l'aide et quand elle était là c'était horrible comme situation! Elle demeurait professionnelle avec une distance polie, alors que de mon côté je tentais de faire la même chose.

- Enfin je comprends votre point de vue. J'avoue que, c'est difficile comme situation mais je connais Nolène elle est pas du genre secrète. Elle m'a toujours affronter quand il le fallait, ok c'est différent mais... enfin se n'est pas elle d'être secrète et timide.


Mais d'un côté peut-être avait-elle peur elle aussi de ce que je pouvais dire. Après tout ma relation avec Lucy n'avait pas été tenue secrète longtemps. Ça avait fait le tour de la boîte en un temps record. Peut-être pensait-elle que je m'étais jeter sur Lucy parce que je ne l'aimais pas... enfin pas assez. Ok là il fallait que j'arrête sinon j'allais tout simplement devenir dingue!

- Mais... vous vous y êtes pris comment vous avec votre petit copain? Je... je me vois mal débarquer chez-elle et lui déballer tout ça. N'oubliez pas qu'elle sait que j'ai été avec Lucy quelques semaines après elle. Puis...je veux pas la laisser tomber, je veux être là pour le bébé et... enfin même si je sais pas trop comment on fait un bon papa...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Ok go pour un suivi (Gillian)

Revenir en haut Aller en bas

Ok go pour un suivi (Gillian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [CLOCKS] 670 HORLOGES pour CO0KIE‘s Home Tab
» Client FTP pour nos HD2 (GoodFTP)
» [SOFT] MOBILE VIKINGS : Suivez votre consommation [Gratuit]
» Achetez-vous les tome 1 ?
» [SOFT] INFO CONSO : Suivi conso pour sfr [Démo/Payant]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-