Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Une rencontre troublante [PV Maddison]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Une rencontre troublante [PV Maddison] Lun 26 Aoû 2013 - 8:03



On était dimanche.
Un dimanche ensoleillé de fin d'été avec les promesses d'un bel automne à venir. Bientôt les arbres perdraient leurs teintes vertes pour adopter celles orange, rouge et jaune si significatif de l'automne. Les feuilles recouvriront inévitablement le sol d'un épais tapis.
Lucas avait bien l'intention de profiter de cette journée jusqu'à la dernière minute. Il n'avait pas de plan pré-défini, préférant se laisser guider par ses pas et ses envies.
Aujourd'hui ses pas l'avait emmener dans le parc. Depuis la guérison d'Elyne il adorait venir dans cet endroit, il y trouvait un sentiment de paix et de plénitude qu'il n'avait pas ressenti depuis longtemps. Et ce qui le rendait plus enclin à la joie était aussi qu'il avait réussi à faire le deuil de Morgana. Il ne pourrait certes jamais l'oublié, mais maintenant penser à elle ne le faisait plus autant souffrir qu'avant. Cela il le devait à la magnifique Ava, journaliste de son état. Alors d'accord il n'était pas en couple avec la jeune femme – elle ne savait d'ailleurs pas qu'elle lui plaisait – mais il était bien décidé à se jeter à l'eau dans très peu de temps. Il n'avait pas envie de perdre du temps et de l'énergie. Au fond de lui même, Lucas savait qu'il était fait pour la vie de couple. Rester célibataire n'avait jamais été pour lui. Cela ne voulait pas pour autant dire qu'il était un homme à femme. Évidemment il se laisser aller à une aventure d'un soir quelque fois, mais c'était très rare, il préférait la magie de la première rencontre, de l'étincelle qui brillait dans les yeux de l'autre à son approche. Toutes ses petites choses qui faisait que l'on tombait amoureux.
Le policier n'était bien sur pas amoureux d'Ava – c'était bien trop tôt pour dire ça – mais il était sur d'une chose, c'était qu'il aimait sa compagnie et passer du temps avec elle. Il aimait l'entendre parler. Et surtout elle avait était d'une aide inqualifiable pour une enquête sur laquelle il travaillait. Lucas avait d'ailleurs risqué son poste et sa carrière pour permettre à la jeune femme de le suivre sur le terrain. Bien sur il s'était fait tiré les oreilles par ses supérieurs, mais à l'heure actuelle aucun ne regrettait la spontanéité du jeune homme. L'enquête s'était fini par l'arrestation du tueur en série, ce qui avait été un soulagement pour beaucoup de monde.

Lucas se promenait donc dans le parc tout à ce genre de considération et surtout en pensant à Ava quand son regard fut attirer par une petite fille. Elle avait un sourire magnifique et courait les bras grand ouvert pour venir se réfugier dans les bras protecteurs de sa mère. C'était une scène des plus basique et normale dans un parc, mais quand le policier prit le temps de regarder la mère de la petite fille il se stoppa net. Il avait l'impression qu'on venait de le jeter du haut d'un précipice et que la chute n'avait aucune fin. Lucas ne savait pas comment réagir face à ce sentiment. Et pour cause il avait à quelque mètre de lui, son ex copine. Celle là mène qui lui avait brisé le cœur. Après la perte de leur enfant, ils avaient été incapable de surmonter cela à deux et un beau jour en rentrant du boulot, Lucas avait eu la très désagréable surprise de voir que Morgana avait fait ses affaires et était partie sans un mot, sans une explication.
C'était pour le jeune homme l'occasion ou jamais d'avoir les réponses à ses trop nombreuses question. Cependant il n'arrivait pas à croire que cela soit justement maintenant quand il avait enfin réussi à retrouver un peu de paix après la douleur causé par son départ.
D'un pas hésitant et tremblant il prit quand même la décision d'affronter ses problèmes et surtout la femme qu'il avait voulu épouser et avec laquelle il pensait finir sa vie.

« Pourquoi t'es revenu ici Morgana ? Et cette enfant ? Tu n'as fait que me mentir et me briser le cœur »

Lucas n'avait pas voulu être trop brusque avec la jeune femme. Il avait tellement de chose à lui demander, mais pour l'instant seul ces deux interrogations étaient sortie. Il aurait bien le temps après de lui poser toutes les questions qui lui tenait à cœur. Mais effectivement il ne comprenait pas pourquoi elle était revenu vivre à Quantico. Surtout pourquoi maintenant ?
Quant à l'enfant, elle était trop âgée pour que ce soit la sienne, mais il se demandait comment elle avait pu lui cacher son existence pendant tout ce temps.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ailionora McGowan 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 247
▌Date d'inscription : 22/08/2013
▌Métier : Enseignante.
▌Avatar : Katie Mcgrath.


MessageSujet: Re: Une rencontre troublante [PV Maddison] Dim 1 Sep 2013 - 18:36


    HRP : Désolé du temps de réponse, j'espère que ça te conviendras!!

    Dimanche. Dernier jour de repos avant des allés et retours entre Washington et New York pour tenir sa petite boutique et de l’autre côté gérer sa chaine de magasin. Beaucoup de boulot, une petite princesse de deux ans à s’occuper et peu de repos à s’accorder. A vrai dire, elle courrait partout et la moindre minute qui lui était accordée pour se poser, elle en profitait alors quand elle avait un week-end à elle, elle s’occupait pleinement de sa fille tout en prenant le temps qu’il lui fallait pour avoir une vie au ralenti. Son boulot n’était pas la chose dont elle se plaignait le plus, ce qu’elle n’aimait pas tellement faire était les déplacements qu’elle faisait plusieurs fois par semaine entre sa boutique et sa grosse entreprise. Elle préférait largement rester posée dans sa petite boutique, à réparer ou fabriquer des bijoux, à prendre le temps de discuter avec ces clients. Et ceci faisait partit des rares jours où elle pouvait manger avec sa fille le midi et aller la chercher le soir à la garderie sans qu’une nourrisse n’ai besoin de le faire. Et le dimanche était le jour où elle prenait le temps d’emmener sa petite princesse au parc. Tatiana n’avait que deux ans et ne comprenait pas encore le travail de sa mère, elle ne comprenait pas beaucoup de choses à vrai dire mais Maddison avait une certaine haine en elle de laisser sa puce à Washington alors qu’elle partait pour New York, alors parfois elle l’emmenait avec elle. Seulement, là-bas, elle n’avait aucune minute à lui accorder si ce n’est pour la nourrir, la changer, etc… Mais le dimanche était le jour le plus précieux de la semaine, le jour où elle décrochait le boulot, éteignait son téléphone et passait tout son temps avec sa petite Tatiana. Sa fille était tellement précieuse à ses yeux. Elle se tuait au travail, à faire des heures impossibles, pour la nourrir, pour lui offrir des vêtements, un toit et de quoi la rendre heureuse mais chaque minute qu’elle passait à ses côtés, elle la passait comme si elle était la dernière. Maddison faisait comme si tout allait changer et essayait de donner des instants précieux à Tatiana, pour que jamais elle n’oublie qui est sa mère s’il devait lui arriver quelque chose ; et même si sa petite princesse était trop jeune pour comprendre quoi que ce soit et accumuler des souvenirs, les photos témoignaient de l’amour que portait la jeune femme à sa fille. Sa fille était son petit trésor. Son ange. Sa princesse. Elle était la seule chose qui lui restait de son défunt époux, décédé alors que la petite n’avait que quelques mois. Et d’ailleurs, Maddison commençait seulement à tourner la page bien que les souvenirs et les cauchemars la tenaillaient de façon à ce que l’insomnie la guette. Mais elle cherchait tout de même quelqu’un. Un homme qui serait la rendre heureuse mais qui avant tout pourrait s’occuper de Tatiana comme un père et qui serait la considérer comme sa fille. Elle ne voulait que le bonheur de la petite, et savait que bientôt elle aurait besoin de la présence d’un père. D’un homme qu’elle pourrait appeler « papa » de la même manière dont elle l’appelait « maman ».

    Ce jour-là au parc, alors qu’il faisait beau, Maddison tenait la main de la petite Tatiana qui essayait de s’enfuir de l’étreinte protectrice de sa mère. Elle agitait son seul bras vers les jeux et les autres enfants en poussant les petits cris de joie, ses yeux bleus pétillants de bonheur. « Mama ! Mama ! » Criait-elle pour faire comprendre à la jeune femme qu’il fallait la laisser gambader un peu.  Elle riait devant l’attitude de l’enfant, elle la trouvait adorable avec son air de chipie, de petite coquine prête à faire n’importe quoi pour aller jouer. Elle était bien la fille de son père avec son air malicieux qui traversait son sourire et ses yeux pâles. Maddison eu un air triste lorsqu’elle croisa le regard de sa fille puis lâcha sa main, la laisse courir avec ses petites jambes mais gardant toujours un œil protecteur sur elle. Elle se mit à discuter avec des mères qu’elle avait l’habitude de croiser le dimanche.

    Au bout d’un moment, Maddison regarda l’heure. « Dio mio ! È tardi! » (« Mon dieu ! Il est tard » en Italien, oui oui, la mère de Maddison étant Italienne, elle parle couramment cette langue), s'écria-t-elle. Il commençait à se faire tard. Son plan maintenant était de ramener Tatiana chez elle, ce qui n’était que partie remise. « Tatiana ! » l’appela-t-elle, faisant tourner la tête à l’enfant qui reconnut immédiatement le ton autoritaire de sa mère. « Tu veux ton bibi ma chérie ? » ria-t-elle voyant les yeux de sa petite s’illuminer, tout en courant vers elle, bras tendu comme si le biberon allait s’échapper à son arrivé. « Mama ! Bibi ! » Dit-elle avec sa voix angélique, attrapant l’objet de convoitise. Maddison savait que sa fille raffolait d’un biberon de chocolat au goûté. La jeune femme en profita pour prendre sa fille dans ses bras, l’admirant un instant à boire son biberon. La petite avait son même air concentré, ce qui la fit rire. Elle commença à partir du parc lorsqu’un homme l’accosta lui posant des questions étranges. Elle ne sut comment réagir sur le coup, elle se mit seulement à resserrer son étreinte autour de sa fille et dit d’une voix douce, qui ne devait surement pas ressembler à celle de cette Morgana.

    « Vous devez surement vous tromper, je ne sais qui est cette Morgana mais ce n’est pas moi.  En tout cas, si elle vous a brisé le cœur c’est qu’elle ne vous méritait pas… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Une rencontre troublante [PV Maddison] Sam 14 Sep 2013 - 10:07



Lucas n'arrivait tout simplement pas à y croire !! Il ne pouvait pas mettre ça sur le compte de la fatigue – il était en week end – et encore moins de l'alcool puisque les rares fois où il prenait un verre, c'était une bière ou deux en compagnie de sa cousine Ashlee et son futur mari Théo. Mais là encore il n'était pas encore passé chez eux. Donc il n'arrivait pas à s'expliquer cette apparition dans le parc. Elle était bien trop réelle pour être un fantôme – surtout qu'il n'y croyait pas – et puis il y avait cette petite fille aussi. Bien trop grande pour être son enfant, mais assez pour être celui d'un autre pendant leur relation.
Cela voulait-il dire qu'il s'était trompé sur toute la ligne avec Morgana ? Qu'elle n'avait fait que lui mentir et que lui tellement amoureux n'avait rien vu. Pourtant il essayait de se souvenir si des indices avaient été semé, mais rien. C'était pourtant son boulot merde. Mais c'est comme si tout lui échappait. Il ne voulait pas ternir les derniers souvenirs qu'il avait avec son ex. Surtout qu'ils étaient loin d'être tous mauvais. Seul son départ lui laissait encore un goût amer. Et pile au moment où il avait rencontré une autre personne – avec qui rien ne se passait encore malheureusement – voilà que Morgana faisait son retour en ville.

Le policier avait du mal à prendre une décision. Aller la voir, ne pas aller la voir. Il ne voulait pas effrayer la petite fille, mais en même temps il avait trop besoin de réponse. Il voulait savoir les raisons de son départ. Si ce n'était que la perte de l'enfant qui avait tout détruit, ou si il y avait quelque chose d'autre. Il ne voulait pas associé Morgana à une personne méchante et cruelle surtout qu'elle était tout le contraire. Elle était tellement douce. Après tout, elle était la seule femme – sa cousine mise à part – pour qui il aurait été capable de n'importe quoi. Un seul mot d'elle et il l'aurait fait. Si sa vie avait été mise en danger il aurait également été capable de tuer la personne qui la menaçait. Mais la Morgana qu'il connaissait n'était pas intéressé par tout ce qu'elle pouvait obtenir de Lucas. Dans ses souvenirs le simple fait d'etre tout les deux suffisaient à les rendre heureux. Mais plus maintenant. Cette époque était révolu, et pour tourner la page et même fermer le livre, Lucas devait avoir une confrontation avec la jeune femme. Même si cela pouvait être dur à entendre, il avait besoin de réponses à toutes ses questions.

En lui parlant il avait certes peut-être l'air agressif, mais merde il était dans son bon droit et le fait qu'elle fasse semblant de ne pas le connaître ne faisait que l'énerver encore plus. Comment elle avait pu tirer un trait aussi facilement sur ce qu'ils avaient vécu et aujourd'hui faire comme si il était un étranger ignorant jusqu'à son propre prénom.

« J'avais oublié que tu étais aussi bonne comédienne. Mais j'ai pas envie de jouer maintenant. »

Qu'elle puisse à ce point être indifférente au fait qu'il se tienne devant lui l'énervait profondément. Il espérait une autre réaction. Peut être pas qu'elle s'effondre en larme en disant qu'elle avait tout gaché et en disant à quel point elle se sentait mal de l'avoir fait souffrir comme ça, mais au moins que sa présence lui fasse de l'effet. De la gêne, de la colère, de l'amour, tout et n'importe quoi, mais pas de l'indifférence, c'était pire que tout.

« Effectivement tu m'a brisé le cœur, mais c'est fini je vais mieux. Je voudrais juste comprendre pourquoi. »

A quoi bon mentir sur la douleur ressentie à son départ ? Il était peut être un homme mais il n'avait pas peur de montrer ses sentiments et de dire que cette rupture l'avait profondément marqué. Le genre d'histoire et de désillusion que feront avancer Lucas dans la vie.
Mais rien que pour cette fois, il avait envie que Morgana prenne son courage et surtout ses responsabilité pour lui donner une explication. Il avait bien le droit à ça quand même.

«S'il te plait... »

Cette phrase sonnait comme un supplice aux oreilles de Lucas, mais peut être que c'était justement le cas, il avait envie d'en finir rapidement quitte à la supplier pour obtenir des réponses et tant pis si il se ridiculisait.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ailionora McGowan 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 247
▌Date d'inscription : 22/08/2013
▌Métier : Enseignante.
▌Avatar : Katie Mcgrath.


MessageSujet: Re: Une rencontre troublante [PV Maddison] Ven 27 Sep 2013 - 0:56


    Elle sentait que sa fille gigotait dans ses bras, elle posa un instant son regard sur sa petite merveille et la posa doucement. Accroupie à sa hauteur, elle lui chuchota quelque chose en Italien avant de se relever et de regarder l'homme qui la prenait pour une certaine Morgana...Elle n'était pas cette femme qui lui avait brisé le coeur et elle ne comprenait rien à cette histoire. Lui ressemblait-elle tellement pour qu'il la confonde ou hallucinait-il, voulant à tout prix chercher des réponses ? Elle n'en savait rien mais ce qu'elle savait elle, c'était que cet homme la touchait. En même temps ce n'était pas compliqué de la toucher. Elle était si sensible mais...Mais il avait l'air tellement sincère, tellement blessé qu'elle en avait presque envie de le prendre dans ses bras pour le rassurer. Sa voix tremblante, la panique prenant le dessus, son accent Italien ressortait peu à peu. Ce qu'elle ne savait pas était que si cet accent ferait la distinction entre elle et cette Morgana.

    « Je...Je vous assure que je ne suis pas cette femme. Je m'appelle Maddison, je suis bijoutière Américaine d'origine Italienne de par ma mère. Je n'ai jamais connu de femme s'appelant Mor...»

    Elle ne pu finir sa phrase que quelque chose lui revient. Elle avait apprit par sa mère que quelques mois plus tôt, une de ses cousines très éloignée avait eu un accident de voiture et était décédée. Personne n'avait d'informations sur elle, non seulement sur un éventuel petit ami mais sur une potentielle famille qu'elle avait pu créer. Cette histoire était malheureuse, d'autant plus qu'elle était décédée tragiquement. Elle ne l'avait jamais rencontrée mais ce qu'elle savait, c'était que toutes les deux, elles avaient beaucoup de traits en commun sur le physique.

    Maddison réfléchit un instant, regarda l'homme et alla vers un banc, le tirant.

    « Ecoutez...Je viens de me souvenir de quelque chose. J'ai une cousine très éloignée qui s'appelle justement Morgana. »

    Elle fit une pause, si c'était la même personne à laquelle elle pensait, elle redoutait de devoir lui annoncer cela.

    « Mais je ne pense pas que la suite va vous plaire, si c'est effectivement la personne dont vous me parler. »

    Elle commença à jouer avec ses doigts, la nervosité prenant le dessus, son accent Italien s'accentuant plus.

    « Votre petite amie s'appelait bien Morgana Morris, c'est ça ? »


"don't let anyone break your happiness "
A falling star fell from your heart and landed in my eyes. I screamed aloud, as it tore through them, and now it's left me blind.The stars, the moon, they have all been blown out, you left me in the dark. No dawn, no day, I'm always in this twilight in the shadow of your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Une rencontre troublante [PV Maddison] Jeu 9 Jan 2014 - 10:08



Lucas se tenait en face d'un fantôme. Un fantôme qu'il avait tant de fois voulu revoir pour avoir des explications. Il était en face d'elle, mais elle persistait à dire que le policier se trompait de personne. Pourtant il était sur de lui. En face de lui se tenait Morgana. La femme qui avait partagé sa vie, la femme doit il était tomber amoureux, la femme qui avait porté son enfant, la femme avec qui il voulait finir sa vie et surtout la femme qui l'avait abandonné.
Cependant, plus la femme démentait être Morgana, et plus il doutait de lui même et du souvenir qu'il avait de la jeune femme. Pourtant il ne pouvait être plus sur de lui. Cette femme était le portrait craché de son ex. Mais le doute était bel et bien là. Et c'était surtout la détermination de la jeune femme en face de lui qui était en train de faire vaciller sa confiance.
Quand enfin le voile qui se tenait devant se yeux se leva. Il voyait clairement que la femme n'était pas sa Morgana...

«Je...vous lui ressemblait tellement...Mais cet....enfin je.....l'accent. »

Lucas n'en revenait pas. La ressemblance était tellement troublante, mais plus il regardait cette jeune femme et plus il voyait des différences entre Morgana et elle. Notamment sa taille. La jeune femme qui se tenait devant elle était beaucoup plus grande que Morgana. Enfin beaucoup plus tout était relatif, cela se jouait à quelques centimètres. Ses cheveux aussi n'étaient pas de la même teinte. Même si chez une femme la couleur des cheveux n'était pas significatif puisqu'elle en changeait constamment pour se sentir plus belle et désirable.
Mais la plus grande différence qui existait entre les deux femmes étaient bien sur l'accent. Lucas n'y avait pas prêté attention au début tout persuadé qu'il était d'être en face de Morgana. Mais maintenant il ne pouvait pas le nier. Le stress et sans doute la peur avait fait ressortir cet accent que le policier n'arrivait pas encore à identifier, mais qui était charmant et chantant.


«Je suis vraiment désolé. Je ne voulais pas me montrer agressif envers vous et votre fille »

Maintenant qu'il avait compris et surtout réalisé qu'il n'avait pas Morgana en face de lui, Lucas ne savait plus où se mettre. Il avait agressé cette pauvre femme avec ces questions alors qu'il ne l'a connaissait ni d'Eve, ni d'Adam. Et pendant une infirme seconde il avait pensé que cette enfant était la sienne – même si l'âge ne correspondait pas – tellement il était encore obsédait par le départ sans mot de l'ancienne femme de sa vie.
D'ailleurs sa petite fille était magnifique. Elle avait les mêmes traits que sa mère et avait l'air d'être une petite fille pleine de vie. Le jeune policier mourrait d'envie de s'accroupir et de parler avec la petite, mais il avait suffisamment fait de dégâts comme ça pour en plus faire peur à cette petite demoiselle.

[color=orange] « Oui c'est bien elle. Alors vous connaissait ma fe....enfin je veux dire Morgana ?» [/color

Les mots allaient sortir bien malgré lui. Morgana n'était plus sa femme, il ne se faisait plus d'illusion sur ça. Surtout depuis qu'il avait rencontré Ava. Mais certaine habitude on la vie dure et surtout il ne pourrait jamais oublier la femme qui avait porté pendant un temps son enfant. Pendu aux lèvres de cette femme il n'attendait qu'une seule chose.
Des réponses....

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ailionora McGowan 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 247
▌Date d'inscription : 22/08/2013
▌Métier : Enseignante.
▌Avatar : Katie Mcgrath.


MessageSujet: Re: Une rencontre troublante [PV Maddison] Sam 11 Jan 2014 - 14:46


    « On essaie toujours de retrouver la personne que l’on aime, je suis bien placée pour le savoir…Dit-elle d’une voix douce. Mais je ne vous en veux pas, je ne peux pas vous en vouloir. »

    Elle le regarda un instant, esquissant un léger sourire. Elle avait toujours eu ce côté psychologue. Elle pardonnait toujours, ou presque, parce que selon elle une personne pouvait avoir une raison de réagir comme elle le faisait (dans la limite du possible bien sûr). Et il méritait qu’elle ne lui en veuille pas, surtout avec ce qu’elle allait lui apprendre. Et ce qu’elle allait lui avouer ne lui plaisait pas, encore moins d’être celle qui allait lui donner les réponses. Aussi tragiques soient-elles.

    « Venez-vous asseoir, dit-elle en soupirant. »

    Aussitôt dit, aussitôt fait ; elle le tira vers elle banc, le fit s’asseoir, s’assied, posa sa fille sur ses genoux.

    « Je…commença-t-elle, hésitante. J’ai eu une cousine très éloignée qui portait ce nom. On ne savait pas trop ce qu’elle était devenue, on ne savait pas si elle avait un petit ami, un mari ou une famille…Et je vous jure que si nous l’avions su, nous vous aurions prévenu tout de suite. »

    Elle le fixa un instant et tourna la tête, son regard se perdant dans le vide. Elle réfléchit, ne sachant pas commencer l’histoire et soupire doucement, prenant une voix calme et posée.

    « Tout ce que je sais c’est que Morgana a eu un très grave accident de voiture. Elle est décédée sur le coup et…elle était méconnaissable et on a pu l’identifier seulement grâce à son ADN. J’ai vu son corps et je peux vous le dire, ce n’était pas beau à voir du tout… »

    Elle marqua une pause, ne sachant que dire de plus.

    « J’ai parlé avec un de ses collègues à son enterrement. C’est à ce moment que j’ai appris qu’elle était institutrice…L’un d’eux me disait qu’elle a eu son accident peu de temps après être partie de son lieu de boulot. Elle avait l’air heureuse ce jour-là d’après son collègue, il a même rajouté que cela faisait longtemps qu’il ne l’avait pas vu si heureuse. »

    Sa gorge était nouée et les larmes montaient, elle avait de la peine pour lui. D’autant plus qu’elle avait perdu son père et son mari, deux des personnes auquel elle tenait le plus alors elle comprenait la douleur qu’il pourrait ressentir.

    « Je suis désolée, murmura-t-elle. »

    hrp : je suis désolée, c'est minable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Une rencontre troublante [PV Maddison] Jeu 23 Jan 2014 - 14:53



Lucas avait eu de la chance de tomber sur une femme compréhensive. Parce que beaucoup dans son cas – surtout avec un enfant à proximité – l'aurait envoyé bouler en le traiter de psychopathe, de pédophile, de fou furieux et se serait empressé d'aller chercher les flics. D'accord Lucas faisait partie de la police, mais dans ses conditions il ne s'en serait pas vanter pour éviter qu'on pense que tout les policiers de la ville étaient des ripoux.
A croire qu'elle aussi était à la recherche d'un amour perdu.

« Morte ? »

Heureusement que Lucas était assis, parce qu'il sentait que ses jambes n'auraient pas pu le porter. Jamais il ne serait attendu à avoir une telle nouvelle. Comment la femme qu'il aimait avait pu se retrouvait morte. Et était ce vraiment un accident ou alors un suicide bien déguisé?Parce qu'après la perte de leur enfant, Morgana s'était retrouvé au 36ème dessous ce qui avait précipité la rupture. Morgana ne savait pas comment faire le deuil de cet enfant jamais né et en voulait à Lucas, persuadé que tout était de sa faute.

« Je non, ce n'est pas de votre faute.  »

Comment pouvait-il lui en vouloir ? Personne ne lui avait demandé de lui annoncer cette terrible nouvelle. Surtout elle ne devait certainement pas s'attendre à ce qu'un fou la prenne pour une cousine décédée il y a quelque temps.
Ce que Lucas n'arrivait pas à s'expliquer, c'était que personne ne connaissait son existence. Comme si il n'avait jamais existé dans la vie de Morgana. Même ses collègues n'était pas au courant. Pourtant il pensait que leur relation était suffisamment importante pour en faire part au monde entier. Du moins le croyait-il. Pour sa part, tout le monde connaissait Morgana dans sa famille. Faute de l'avoir vraiment vu, il en avait entendu parler. C'était un point qu'il devrait éclaircir avec cette parente de sa défunte ex, mais il n'était pas sur d'avoir envie d'entendre les explications ni de les supporter. Il avait déjà beaucoup trop de peine à se dire qu'elle était morte. Pour Lucas, même si Morgana l'avait quitté sans dire un mot, il avait toujours eu l'intime conviction qu'un jour il la retrouverait et alors elle lui expliquerait tout. Mais maintenant il savait que jamais cela ne pourra être possible. Il l'avait perdu pour toujours.

« Il y a encore 5 minutes je pensais me trouvais en face d'elle et maintenant elle est morte... »

Lucas ne plus contenir ses émotions plus longtemps. Les larmes coulaient toutes seules, c'était plus fort que lui. Il pleurait son amour perdu. Il pleurait le faire de n'avoir jamais pu lui dire au revoir et ne de jamais pouvoir lui dire.

Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Une rencontre troublante [PV Maddison]

Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre troublante [PV Maddison]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Histoire troublante
» Anecdote troublante.
» [Jeu vidéo] Deadtime Stories
» Pein ( naruto punk ^^ )
» Oradour sur Glane - photo très troublante
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-