Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Et si on prenais l'air?? (Lucas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Et si on prenais l'air?? (Lucas) Mar 6 Aoû 2013 - 21:57

Une merveilleuse collaboration avait tisser des leins entre Lucas et moi. J'avais réussi à dégoter quelques petits indices que les policiers avaient laissé de côtés parce qu'ils jugeaient ça disons... peu aidant pour l'enquête. De fil en aiguille on parvint à un certain profil, comprendre pourquoi il faisait ses noeuds aussi compliqués et complexes. De plus pourquoi ils brulaient les yeux de ses victimes. Heureusement se bout il le faisait quand elle étaient mortes... enfin si on peut appeler ça de la chance. J'avais été d'une discrétion exemplaire, et d'un professionnalisme presque parfait. Des soirées à discuter de possible piste. et encore d'autre les pieds sur la table mangeant du chinois en discutant de tout et de rien mais tout en roulant autour de cet horrible pourriture.

Enfin nos efforts furent récompensé, à force d'apporter des pistes à ses collègues ils finirent par coincer le criminel et je pus avoir accès à tout leur dossiers d'enquêtes pour ainsi dresser un article de fond, le profil du tueur, des victimes et ainsi prouver que je ne suis pas seulement une fouille merde. J'avais une copie du journal sous le bras pour voir ce que le service de corrections avait changé ,quoique depuis le temps il ne changeait plus grand chose à mes articles. Je pris la direction du parc pour me balader un peu café et beignets en main.

Je déambulait lentement lisant mon article attentivement, car j'étais d'un critique horrible envers moi-même. Je lisai le tout lèvres pincées et regardant où j'allais mais une chose me tournait en fait en tête. Lucas, le bel agent de police au yeux limpide. J'étais certaine que quelque chose c'était développé entre nous, j'en était persuadée à 100%. Alors pourquoi il n'appelait pas? Pourquoi je restait sans nouvelles de lui? Je m'assied sur un banc et posait le journal à mes côtés en poussant un soupir. Non mais j'étais pathétique là! Je fermai les yeux en secouant la tête et me raisonnant. À peine sorti de ma torpeur d'avec Dexter me voici à espérer qu'un homme me rappelle... oui mais il était plutôt mignon quand même! Non je devais me raisonner, je pouvais pas débouler au poste et lui demander s'il voulait souper avec moi un soir... je ne l'intéressait pas c'Est tout!

Je me relevais pour continuer ma balade quand même et j'avais à peine fais dix pas que je le vis là, accroupi près d'un fillette. D'abord de la voir là à à peine 3 mètres de moi me fit ouvrir la bouche lentement et le détailler lentement des yeux, comme s'il allait changer en quelques semaines! Enfin je refermais ma bouche et mes yeux se posèrent sur la fillette. Qui était-elle? Il ne m'avait pas mentionné qu'il avait une gamine! BOn oui j'aime les enfants, je sais m'y faire avec eux mais... le fait qu'il me cache qu'il était père... Je n'eus pas le temps de faire demi-tour qu'il se relevait et aussitôt je me fis happer par ses yeux bleu de ciel. Un signe du destin ou une simple chance allez savoir.

- Lucas, bonjour... dis-je simplement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Et si on prenais l'air?? (Lucas) Jeu 15 Aoû 2013 - 10:35

Lucas avait profité du magnifique temps et surtout du fait que sa cousine Ash' travaillait pour s'occuper de sa filleule chérie. Elyne était le rayon de soleil de sa vie. Après les épreuves qu'elle avait traversé, il était heureux de la voir toujours aussi joyeuse et insouciante. Finalement comme toutes les enfants de son âge. Et il ne pouvait se sentir mieux aujourd'hui que d'être dans le parc à faire les fous et à rigoler avec sa filleule.

Mais à bien y réfléchir et s'il ne voulait pas se mentir à lui même, il pourrait être encore plus heureux en pouvant revoir une certaine personne. Il aimerait tant revoir Ava Solis. Il avait son numéro de téléphone donc il pouvait très bien lui téléphoner et l'inviter à diner. Mais jusqu'à présent il n'avait encore trouvé le courage alors que ce n'était pas l'envie qui lui manquer. A croire qu'il attendait un signe de l'univers pour qu'il se décide enfin.
Pourtant les choses s'étaient très bien passé entre eux. Après l’avoir mis dos au mur avec l'affaire du tueur de prostitué, Lucas n'avait eu d'autre chose que de passer un marché avec Ava – journaliste de son état – pour qu'elle retarde au maximum la publication de son article. Le marché était tout simple, si elle acceptait d'attendre la fin de l'enquête, elle pourrait vivre cette dernière de l'intérieur. Le policier avait joué gros avec cette carte, parce qu'il avait mis sa carrière en jeu. Il l'avait joué à quitte ou double. Un vrai coup de poker qu'il avait été ravi d'essayer parce que cela avait porté ses fruits. *
Ava Solis c'était révélé être une investigatrice hors pair, surtout qu'elle avait pu aider Lucas sur des détails. Aller là où il n'avait pas accès, bref la digne Robin de Batman. Naturellement pendant l'enquête ils en étaient venu au « tu » et à s'appelait par le prénom. Une certaine complicité et rapprochement s'était effectué entre eux. Et au moment où il avait trouvé le courage de l'inviter, il avait mis la main sur l'enfoiré qui tué toutes ces prostitués. Ca avait été un tel soulagement pour eux et pour toute la police à dire vrai que Lucas tout à sa joie de voir cette enquête terminée, avait surtout réalisé qu'il ne verrait plus Ava tous les jours. Rien que cette idée lui avait enlevé tout sourire et surtout tout courage.

Plusieurs jours s'étaient écoulé depuis sans qu'il trouve le courage. Mais l'univers avait décidé de lui donner un petit coup de pouce. Alors qu'il était au parc avec Elyne, à essayer de la faire tenir tranquille pendant qu'il faisait ses lacets il avait tourné la tête pour regarder autour de lui. Et qu'elle ne fut sa surprise de voir qu'Ava se trouvait dans le parc aussi. Ne voulant pas laisser passer sa chance, il se dépêcher d'aller à sa rencontre. Conscient que la présence d'Elyne pouvait susciter des interrogations.

« Bonjour Ava, je suis content de vous revoir »

S'il le pouvait, Lucas exécuterait une danse tellement il était heureux de la voir. Il essayait même de contenir son sourire même si c'était trop compliqué. Et puis elle était tellement belle. Il n'était même pas sur d'avoir la moindre chance avec la journaliste, mais il avait envie d'essayer .Peut être qu'il se prendrait un mur, ou peut être pas.

« Je vous présente Elyne. C'est ma filleule. Tu dis bonjour ma puce ? »

Elyne s'était réfugié dans les bras de son parrain et cacher sa petite frimousse dans son cou. Quand elle le voulait, elle pouvait être très timide, mais passait quelque temps elle devenait une petite chipie bavarde. Un peu comme sa mère finalement. Mais Lucas avait surtout bien insisté sur le fait qu'il était parrain et non pas père. C'était important pour lui et surtout pour qu'Ava ne se fasse pas des idées ou quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Et si on prenais l'air?? (Lucas) Lun 19 Aoû 2013 - 7:17

IL me salua et aussitôt je ressentis les même papillons au ventre qu'il y a quelques jours, le même battement de coeur alors qu'il était là à quelques mètre de moi. J'avais qu'une envie c'était de le sentir dans mes bras et de lui glisser un "Tu m'a manqué" à l'oreille mais mon orgueil ou ma gêne allez savoir, m'en empêcha. Cependant je senti ma bouche s'étirer pour le ravir d'un grand sourire. Même si le vous me gênais un peu juste le fait que Lucas était là devant moi avec ses grand yeux bleus d'azur ça me réchauffais le coeur!

- Contente aussi Lucas. Et s'il-te-plaît laisse tomber le vous... pas après l'aide que je vous ai donné.
ajoutais-je d'un clin d'oeil complice

Il me présenta la jolie petite demoiselle comme étant sa filleule. Ah! Alors voilà! Il est un tonton pas un papa, même que si ça avait été le cas ça ne m'aurait pas déranger en fait. Il avait du sentir mon trouble car il l'avait spécifier tout de go. Elyne, qu'elle s'appelait. Mignonne et de beaux grand yeux expressifs, elle se tenait timidement près de Lucas intimidée par la nouvelle venue. Je fouillai dans mon sac et lui tendit un beignet au miel.

- Salut Elyne. Moi c'est Ava, une amie de ton oncle Lucas. Tiens c'Est pour toi tu dois avoir faim d'avoir marché et couru.

J'attendis qu'elle le prenne et je me relevai de ma position accroupie pour arriver presque face à face avec Lucas. Encore une fois je me sentais happée par la pureté et la limpidité de ses yeux. Il avait cet aura calme et douce qui émanait de lui, tout le contraire de la fougue et la vibration de colère que je sentais en Dexter.

- Je suis contente de te revoir Lucas. Oh! Au fait mon article sur... enfin sur cet homme, est sorti aujourd'hui. C'était très gentil de ta part... et les soirées à bavarder également était agréable.

J'ajoutai cette phrase avec un petite sourire timide car oui j'avais adoré nos soirées à discuter oui de ce criminel mais aussi de discuter de tout et de rien. De nos films préférés, nos bourdes quand on étaient gamins enfin le genre de truc qui tisse des liens quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Et si on prenais l'air?? (Lucas) Lun 26 Aoû 2013 - 8:00

Quand il avait aperçue Ava à quelques mètres de lui c'est comme si la terre s'était arrêté de tourner. Il n'avait plus ressenti cela depuis bien longtemps pour dire la vérité il avait même carrément peur. Il ne manquait que sa cousine Ashlee et dont ce dont il avait besoin aurait été réuni dans le parc en ce moment même. Parce que même s'il n'avait encore rien proposer à la journaliste – ce n'est pas faute d'avoir voulu – il n'avait pas envie de la croiser au détour d'une rue ou au parc comme aujourd'hui. Il avait envie de la voir tout les jours et surtout pouvoir lui parler tout les jours. Peut être que c'était le moment idéal pour enfin se lancer et lui proposer un repas mais il n'était pas sur de vouloir poser cette question tout de suite d'entrée de jeu.

« Cela me va très bien. Et c'est vrai que sans toi on aurait pas eu la même réussite. »

Il était même ravi de la tutoyer, surtout que durant l'enquête il en était arrivé là, mais sans trop savoir pourquoi quand il avait ouvert la bouche pour la saluer c'était un « vous » qui était sortie. Comme si ils se connaissaient à peine – ce qui était un peu le cas – et qu'ils étaient dans une soirée de la haute société – ce qui n'arrivait certainement jamais à Lucas.
Et il ne voulait en aucun cas minimiser son implication dans cette affaire et sa résolution. Avec son flair de journaliste ajouté à celui de Lucas ils avaient fait des merveilles. Comme si faire équipe tout les deux étaient ce qu'il y avait de plus logique et normal. Avec elle il n'avait pas eu besoin de faire semblant et surtout en un regard il avait réussi à se comprendre sur les parties délicates de l'enquête notamment au moment de l'arrestation du tueur en série.
En y repensant bien, Lucas était ravie d'avoir jouer sa carrière en misant sur Ava. Jamais il ne l'avait regretté et puis surtout il avait pu faire sa connaissance. Rien que pour ça il était heureux et cela lui faisait du bien.

« D'ailleurs je crois que jamais je n'arriverais à te remercier suffisamment pour ce que tu as fait. »

Il l'avait déjà remercié un million de fois, mais jamais il n'estimerait que cela serait suffisant. Parce qu'au delà de son aide sur l'enquête, elle lui avait également permis de croire à nouveau en l'espèce humaine. Ce qui n'était pas chose facile pour Lucas. Pourtant il était d'un naturel optimiste, mais Morgana en le quittant avait tué pas mal de choses en lui et la réparation avait été longue et douloureuse. La rencontre d'Ava avait permis de passer un peu de pommade sur toutes ces cicatrices.

« C'est pas mon oncle c'est mon parrain. Maman dit que c'est pas la même chose. Et c'est lui le plus bô »

Sa filleule avait l'art et la manière d'exprimer ses vérités. Et en toute modestie Lucas était complétement d'accord avec elle. Un oncle et un parrain c'était totalement différent. Un oncle avait certe un rôle important dans la vie d'un enfant, mais celui de Parrain c'était carrément le niveau au dessus. Un parrain – ou une marraine – était la personne vers qui on se tournait quand on avait des problèmes à la maison – même si Elyne avait encore le temps avant de faire sa crise d'adolescence – et c'était surtout la personne à qui on osait se confier sans peur et sans gênes. Enfin du moins Lucas espérait-il qu'Elyne le verrait comme ça. Lui même n'avait pas la chance d'avoir de parrain mais c'était en tout cas le rôle que jouer son Oncle Dwayne pour lui. Dwayne était un peu tout pour lui, un père, un oncle, un parrain. L'une des personnes les plus importantes de sa vie et qui surtout l'avait inspiré au même titre que son père décédé depuis bien trop longtemps.
Mais là on Elyne avait surtout raison c'était que Lucas était le plus beau. D'ailleurs il attendait avec impatience de voir ce qu'Ava répondrait à ça. Pas que cela avait de l'importance mais un peu quand même.

« Les moments les plus agréables de cette enquête. Cela me manque d'ailleurs. »

Et le policier ne diminuait en rien le plaisir d'avoir partager ces moments avec la jeune femme. De par son métier, il savait qu'elle était intelligente et surtout très futée, mais elle était également quelqu'un de passionnée qui cherchait juste la vérité sans pour autant enfoncer la carrière des autres ou même leur vie. C'est d'ailleurs ce qui avait poussé Lucas à lui faire confiance pour cette enquête.
Cependant jamais il n'aurai imaginé pouvoir tomber son sous charme. Elle était belle, drôle, elle avait tout de la femme parfaite et même ses défauts il les trouvait adorable. Mais après sa déconvenue avec Morgana, il n'avait pas voulu pousser les choses trop loin avec Ava. Pourtant ce n'était pas l'envie qui manquait, mais il préférait être prudent. Et si il loupait le coche c'était tant pis pour lui. Au moins aura t-il profité de ces moments en tête à tête avec elle dans la salle de repos. C'était dans ses moments de repit qu'ils avaient pu apprendre à mieux se connaître et se livrer quelque peu sans pour autant en dire trop. C'était d'ailleurs pour ça qu'il avait voulu être clair dès le début au sujet d'Elyne.

 « Mais tu as vraiment sorti un article excellent. Comment va ton amie ? Elle aussi a du être soulagée de voir cet homme en prison »

Lucas parlait, parlait, mais la seule question qui l'obsédait vraiment il n'osait pas la lui poser. Il aimerait tellement lui proposer de manger avec lui un de ces soirs, ou même tout simplement lui offrir un verre, mais il n'osait pas. Il se sentait comme un adolescent à son premier rendez vous. Alors le premier prétexte était bon pour détourner le sujet. En l'occurrence là il s'agissait de son amie qui avait fait irruption dans les locaux de la police quand une autre de ses collègues étaient morte. Le tueur en question ne s'attaquait qu'à des prostituées et bien sur elle avait peur pour sa vie mais également pour celle des filles qu'elle essayait de protéger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Et si on prenais l'air?? (Lucas) Mar 27 Aoû 2013 - 5:04

Ok la première phrase était un compliment vraiment bien placé! Les policiers sont souvent aimés de la population en général mais pour mes informateurs, pas vraiment. C'était plutôt le genre de personne qui les fuyaient. En plus s'il me voyaient seule ça allait mais si j'avais un jour débarquer avec Lucas derrière moi... pas certaine que j'aurais encore leur confiance. Il y a des soirs où je ne faisais que marcher dans les ruelles à la recherche d'indices avec un homme à mes côté. de ce fait suite au compliment gentil et polide Lucas je ne pus m'empêcher de me sentir comme une reine et la sauveuse des filles de la rue... oui bon ok ça me faisait énormément plaisir alors! Je lui fit un sourire poli en haussant les épaules.

- Oh, tu sais j'ai pas fait grand chose. Juste vous aider comme je le fais toujours.

Ok là je nageai en pleine horreur! Je venais de dire ça au lieu d'un simple "Merci"??? Putin Solis mais il te prend quoi là?? En fait j'avais plutôt envie de lui dire que ça me faisait plaisir de l'aider LUI, de le revoir soirs après soirs LUI. Et que sérieusement ça me manquait. Oui nos discussions, nos fous rires parfois. Je remontais lentement à la surface depuis le départ de Dexter. Puis Lucas m'a fait voir, ou du moins découvrir, que les hommes pouvaient être bons et gentil.

- Oh, mais tu m'a déjà privilégié Lucas. En me donnant accès au dossier de... enfin du cas qui nous occupaient. C'est déjà beaucoup... à moins que tu ai une autre idée en tête.
dis-je avec un petit sourire en coin

Oh! Oui! Une autre idée je t'en prie! Enfin.. s'il en avait une car bien que je ressente l'urgence de le revoir et de re-discuter avec lui peut-être que de son côté ce n'était pas le cas. Peut-être me faisais-je trop d'attente, ou que je me berçait d'illusion tout simplement. Mais je n'étais pas aveugle quand même! Il semblait aussi mal à l'aise que moi. Sérieux on ressemblait à deux adolescents. Chacun meurtri par notre passé. Ce fut une petite voix qui me ramena à la réalité et m'arracha à mes sombres doutes.

La petite semblait disons...vexée que j'ai appelé son parrain un "oncle". Mais ce fut surtout la fin de sa phrase qui me figea quelques secondes. Oui pour elle Lucas était Dieu en personne et pour ça j'étais d'accord avec elle il était vraiment, mais là vraiment, bien foutu. Une belle carrure, un magnifique sourire mais ses yeux!! Il me captivait et m'ensorcelait à un point ou je ne me reconnaissait pas. Lentement le rose colora mes joues, car oui je le trouvais mignon... bon ok je peux le dire TROP CRAQUANT!!! Je baissai le regard un peu en fixant le bout de mes chaussures.

- Je suis désolé c'est vrai c'est un parrain ce qui est beau mieux qu'un oncle à vrai dire. Et je suis d'accord avec toi, je plantai mon regard dans celui de l'agent, ton parrain c'est le plus beau.

Mon coeur ne tambourinait plus il voulait carrément me sortir de la poitrine et je sentis mes joues devenir brulantes. Mais j'assumais ce que je disais. Il était beau et vraiment séduisant pourquoi le cacher? Enfin... facile à dire quand la personne qui vous intéresse est devant vous! Je finis par baisser le regard et émettre un petit rire timide. Oh... il allait tellement me prendre pour une dinde là!! J'assumais mon côté séducteur mais là... pas du tout. Ma tignasse blonde glissa de mes épaules, pendant que je me demandais si je pouvais pas me faufiler entre les fentes du trottoir.

La phrase de Lucas me fit vivement remonter le regard, m'arrachant ainsi à mes tentatives de me cacher sous terre. Je sentais mes yeux fouiller les siens. Ainsi je n'était pas conne! Lui aussi avait aimé nos soirées à échanger sur plusieurs sujets? Ok là vraiment j'avais envie de danser la claquette tellement j'étais contente. Instantanément je lui fit un grand sourire, éblouie que j'étais!

- Toi aussi?! Euh.. enfin moi aussi. Mon apart est trop silencieux en fait et les murs ne discute pas vraiment. Il faudrait que l'on reprenne ça un jour. dis-je avec un sourire

Oh! Oui! Et le plus vite possible! Mais il coupa court à mon envie en me demandant des nouvelles de Mimi, la "mama" des rues. Elle avait été secouée et vachement, elle veillait sur les filles correspondant au profil comme une louve sur ses petits. Plusieurs fois elle m'avait téléphoné pour me raconter les angoisses des jeune femme blondes et aussi et je cite botter "le joli p'tit cul de l'agent Cooper" pour coincer le meurtrier.

- Mimi? Oui elle va beaucoup mieux depuis disons son entrée prodigieuse au poste. D'ailleurs elle te remercie et t'embrasse car maintenant les filles sont beaucoup plus rassuré. Et ça c’est grâce à toi et ton équipe aussi, vous avez été efficace quand même dis-je en souriant, Écoute il y a un petit parc pas trop loin ou la jeune demoiselle ici, pourrait aller jouer et ou on pourrait... discuter. J'ai rien à faire là tout de suite.

Je le suppliais du regard mais ne venait-il pas de me dire qu'il s'ennuyait de nos conversations? Je penchai ma tête sur le côté et mes yeux était carrément rivés au siens.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Et si on prenais l'air?? (Lucas) Sam 14 Sep 2013 - 10:03



Lucas avait beaucoup de mal à dissimuler le plaisir qu'il avait de parler avec Ava ou d'être tout simplement en sa compagnie. Mais avec la petite chipie qui l'accompagnait il devait se montrer méfiant parce qu'elle irait tout raconter à sa mère. Pas qu'Ash' ne soit pas au courant de ce que Lucas ressentait, mais après l'épisode Morgana elle se montrait étonnamment méfiante envers les femmes qui approchait son cousin. Donc si elle apprenait que sa fille avait vu la journaliste, elle serait capable de les attacher et de les torturer pour qu'ils racontent tout. Pour autant le policier n'avait pas envie de se précipiter dans une histoire. Pas avancer au rythme d'un escargot non plus, mais du moins pas faire les même erreurs qu'avec Morgana !! Il voulait profiter pleinement de ces instants de découverte avec Ava !! Et puis avant qu'il ne se passe la moindre chose entre eux, encore faudrait-il qu'il fasse le premier pas et l'invite. Ce qui n'était pas vraiment le cas pour l'instant.

« Si ça ne tenait qu'à moi, je t’emmènerais sur toute les enquêtes !! Tu es plus efficace que la moitié des gars avec qui je travaille. »

Et il ne disait pas ça pour lui faire plaisir. Travailler avec elle avait beaucoup d'avantage en plus d'être en charmante compagnie toute la journée. Mais il était clair qu'au poste où Lucas travaillait, il y avait beaucoup de laisser aller. Il n'aimait pas du tout ça, mais il n'était pas chef pour dire quoi que ce soit, alors il se contentait de regarder et de prendre patience.
Donc oui s'il pouvait travailler avec Ava tous les jours ça serait un véritable bonheur pour lui. Surtout que grâce à elle, il avait un regard totalement différent sur les journalistes. Pas que Lucas les méprisait avant, mais il n'avait pas forcément une bonne opinion d'eux. Il les jugeait sans cœur et surtout sans pitié. Mais avec Ava c'était tout le contraire. Elle faisait ce métier parce qu'elle était passionné et qu'elle voulait que les plus pauvres ou les minorités soit traité de la même manière. Elle était aussi différentes de ses collègues que le soleil et la lune. Elle avait gardait cette humanité qui manquait aujourd'hui à la plupart des journalistes qui ne cherchent que le scoop au détriment des autres.

« Merci... »

Les enfants sont si mignons avec cette innocence qui les caractérise si bien. Elyne n'avait pu s'empêcher de dire que son parrain était le plus beau. Même si Lucas était complétement d'accord avec ça – oui la modestie ne l'étouffait pas – que sa filleule le dise devant Ava avait d'autre répercussion. Encore plus quand cette dernière affirmait avec aplomb et droit dans les yeux que oui il était très beau. Son petit cœur avait fait un bon face à ce compliment et bien sur il n'avait pu s'empêcher de rougir. Il aurait aimer lui répondre la même chose, qu'elle aussi était très belle, mais les mots restaient bloqué et un stupide « merci » avait franchi ses lèvres. En soi c'était déjà pas mal, mais bon niveau conversation il pouvait faire mieux. Surtout qu'avec cette phrase il se sentait pousser des ailes, comme si elle lui tendait une perche pour qu'il l'invite ou pour lui faire comprendre qu'il ne la laissait pas indifférente, mais Lucas comme il était ne voulait pas se faire trop d’histoire et interprétait ça comme une simple gentillesse de la part d'Ava pour faire plaisir à la petite.

« Avec grand plaisir !! Autant éviter de laisser trop de temps passer avant notre prochaine rencontre. »

De toute façon Lucas n'était pas sur de pouvoir supporter de rester trop longtemps sans voir la jeune femme. Depuis cette affaire qui les avait réuni il se surprenait à penser à la journaliste plus souvent qu'il ne le devrait. Cela se ressentait d'ailleurs quand il remplissait ses dossiers qui était plus laborieux qu'avant dans la mise en page et la concentration.

« Oui parrain, moi veux aller jouer !! Je serais sage »

« Évidemment ma puce !! Je n'allais pas dire non à Ava de toute façon. Et si t'es sage je t'offre une glace, mais tu dis rien à ta mère surtout. »

Comment pouvait-il résister à son petit rayon de soleil de toute façon. Et à Ava surtout. Il n'avait pas envie que ce moment s'arrête. Et qu'Elyne soit là ne semblait pas la déranger pour prolonger le moment donc autant en profiter autant que possible. Pour la glace il s’avançait peut être un peu, mais dans tout les cas il se ferait tuer par Ashlee. Et alors si en plus il revenait avec une peluche énorme alors là il était foutu. Mais il aimait tellement faire plaisir à Elyne qu'il en profitait .Et puis il voulait rester son parrain préféré.
Pour arriver jusqu'à l'air de jeu, c'était surtout Elyne qui avait fait la conversation posant sans cesse des questions à Ava sur ce qu'elle faisait et comme elle avait connu son parrain. Elle oubliait la moitié des réponses aussitôt les questions posé mais ce n'était pas très grave. Lucas se plaisait à écouter les réponses de la journaliste. Peut être qu'il apprendrait certaine chose qu'il ne savait pas encore.

« Je me répète, mais je suis content de t'avoir croisé. Longtemps j'ai hésite à te téléphoner sans jamais le faire. »

Une fois arrivé et assis sur un banc tout en observant Elyne, Lucas avait sortie cette phrase comme un aveu, mais pour lui c'était un gros pas de faire ce genre de révélation. Par cette phrase il essayait de tâter le terrain. Si il pouvait espérait quelque chose ou si c'était préférable d'abandonner tout de suite.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Et si on prenais l'air?? (Lucas) Lun 16 Sep 2013 - 15:24

- Bien ainsi j'aurais des choses exclusives, que mes collègues n'ont pas. Puis... ne te gêne pas si t'a besoin d'info, je suis là.

Je finis cette phrase avec un petit sourire. C'est vrai on collaborait en silence, lors de nos soirées ou congé respectifs. On faisait ce boulot dans la clandestinité en fait. Il ne voulait pas risquer son job et je tenais bien à ce que tout soit tenu secret. Oui pour préserver l'anonymat des confidences et autres que j’apportais mais aussi, je crois, pour que j'ai ses moments avec lui... privilégiée quoi. Enfin je croyais bien qu'un courant passait entre nous et je m'efforçais de me convaincre du contraire. LE souvenir de Dexter était encore là flottant dans mon subconscient mais d'un côté je ne pouvais nier ce qui se passait en moi.

Il me dit un simple merci mais il ne fallait pas être dupe, les hommes sont rarement confortable quand une femme prend les devant... enfin si devant j'ai pris. Je me contentais de lui faire un gentil sourire en le regardant rougir très légèrement. C'est moi où on avait l'air de deux gamins qui ce demandaient quoi faire ensuite? Quand il répondit par l'affirmative à mon invitation je me sentais voler littéralement. J'avais envie de danser et de sauter comme une gamine mais je me retint en lui affichant un sourire ravie.

- J'espérais que tu dirais oui.

Déjà la petite manifestait son désir d'aller jouer et la phrase qu'il ajouta me fit faire un bond dans la poitrine. Ainsi je ne rêvais pas? Il avait un quelconque intérêt pour moi!Alors chemin faisant Elyne babillait joyeusement me posant mille et une question. Comme mon métier, comment j'avais rencontré son parrain et pourquoi. Je répondais à tout sans la moindre gêne puis bon elle était curieuse et dégourdie alors je ne pouvais m'empêcher de sourire en l'écoutant. Enfin arrivé au petit parc on s'assied sur un banc permettant ainsi de jeter un oeil sur la petite et ainsi se reposer tranquillement. Ce qu'il me dit me surpris et me fit accélérer le coeur. Ainsi je n'étais pas folle d'espérer un coup de fil!!

- Et pourquoi tu ne l'aurais pas fait?

J'avais baissé le regard un peu pour dissimuler ma gêne et me tripoter les doigts j'étais oui certes ravie et même vraiment flattée mais d'avouer ceci après un abandon total, et une profonde blessure relevait de l'exploit en fait. Je remontais mes yeux lentement vers lui sentant un aveu prendre forme dans ma tête.

- J'ai été longtemps à espérer un coup de fil tu sais. Je... je me suis même demandée si ce... enfin ce lien je ne l'avais pas rêver en fait.

J'arrivais à peine ce que je venais de dire. Je baissai le regard quelques secondes un peu mal à l'aise. Peut-être qu'il en avait rien à foutre de moi, il voulait peut-être seulement une belle amitié c'est tout. On s'entendaient bien mais... je ne voulais pas le croire. Ce n'est pas ce que je ressentais entre lui et moi.

- Je suis désolé, j'aurais pas dû dire ça comme ça. dis-je en riant nerveusement, Mais ça m'aurait fait plaisir de te parler, ne te gêne pas la prochaine fois.

Je le regardai doucement en penchant la tête légèrement sur le côté. IL était carrément hypnotique ce mec c'Est pas possible! Je me sentais happé par son énergie, son aura ou autre truc débile que vous pouvez imaginez car quelques semaine lui avait suffit pour me rendre presque avide de lui. Je trouvais mon appartement trop silencieux, trop noir, pas assez de vie. Je ne sais plus combien de soir j'ai tourner en rond en me remémorant nos échanges, le bleus de ses yeux ou le simple timbre de sa voix.

- En fait moi aussi je ne sais combien de fois j'ai pensé t'appeler au poste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Et si on prenais l'air?? (Lucas) Ven 8 Nov 2013 - 17:34



Maintenant qu'ils étaient assis sur un banc, il était beaucoup plus facile pour Lucas de parler et surtout de se laisser aller aux confidences. Peut être trop même, mais maintenant qu'il avait dit le fond de sa pensée il ne pouvait pas reprendre ses paroles. Et puis après a quoi bon ? C'était surement maintenant ou jamais si il voulait tenter quelque chose et l'inviter à diner. C'était surtout maintenant ou jamais qu'il pouvait espérer quelque chose avec Ava ou alors au contraire passer complétement à autre chose et tenter de l'oublier. Bizarrement la deuxième solution ne lui plaisait pas du tout. Il avait envie de pouvoir lui parler régulièrement voire même tous les jours.

C'est donc tout naturellement et tout en surveillant Elyne d'un œil -faudrait quand même pas qu'il la perde dans le parc – que Lucas avait enfin avoué à Ava qu'il avait souvent pensé à elle sans avoir jamais trouvé le courage de la faire. Pour un flic manquait de courage c'était quand même un comble. Mais faire des avances à une femme n'était jamais facile comparé à une arrestation ou une planque. Surtout face à Ava. Il avait l'impression de perdre tous ses moyens face à elle et de redevenir un gamin.

« Tu me crois si je te dis que j'avais peur ? »

Et encore le mot était faible !! Il mourait tout simplement de trouille à l'idée de lui téléphonait de lui proposer quelque chose et que finalement Ava lui réponde qu'elle n'était pas intéressé. Qu'elle trouvait Lucas gentil, sympa et tout ça mais que ça n'allait pas plus loin. Il se sentirait désespéré d'entendre ça. Il n'en avait pas besoin.
Il avait envie d'aller de l'avant, pas de se prendre des coups encore et encore. Il en avait déjà assez pris comme ça pour méritait un tout petit peu de bonheur. Surtout qu'il avait l'impression que l'orage grondait et que quelque chose de terrible allait se passer. Il ne savait pas très bien quoi et surtout ce n'était qu'un impression mais il n'aimait pas ça. Mais plutôt que de penser à ce qui pourrait se passer dans des mois, il préférait profiter du moment qu'il partageait avec Ava et surtout des révélations qu'elle lui faisait et qui lui faisait du bien.

« On est deux idiots peureux alors !! »

Lucas ne pu s'empêcher d'éclater de rire en disant cela et surtout il se sentait beaucoup plus détendu maintenant qu'il avait une preuve que lui non plus n'avait pas rêvé de se rapprochement entre lui et la jeune femme !! Elle aussi pensait qu'il y avait quelque chose de particulier entre eux ! Avec cette révélation, il ne pouvait s'empêcher de sourire comme un idiot, si quelqu'un passé à ce moment là, la personne pourrait croire qu'il s'entrainait pour une pub dentifrice tellement son sourire était large.

« Vu que je suis en ta compagnie, je ne vais pas attendre plus longtemps pour te poser la question. »

C'était selon le policier le meilleur moment pour enfin poser cette question qui l’obsédait. Surtout que avec toute cette conversation il avait de bonne chance pour que la belle journaliste accepter sa proposition.

« Est ce que tu accepterais de diner avec moi samedi soir ? »

Lucas s'était enfin lancé, il avait enfin trouvé le courage d'inviter Ava, et il n'attendait plus qu'un oui de sa part pour être le plus heureux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Et si on prenais l'air?? (Lucas) Dim 10 Nov 2013 - 6:42

Pauvre chou, il était tellement timide que s'en était mignon! Si je le croyais? Oh! que oui! J'étais moi-même morte de trouille à ce qu'il me disent que j'étais belle et gentille mais sans plus, une amie ou une collaboratrice en quelque sorte. À sa phrase je lui sourit doucement ainsi pour le rassurer et lui montrer que je le croyais.

- Alors on est deux dis-je en posant une main sur son bras.

Après mon aveu de lui avoir dit que je ne savais que faire suite à notre rencontre il ajouta que nous étions deux idiots suivit d'un éclat de rire. Je le suivis bien sûr en riant moi aussi et je dois dire qu'il n'avait pas tort. Nous avions l'air de deux gamins d'école à ne rien faire ni de mon côté ni du sien. Quoique là je sentais que les choses allaient bien changer. Je le regardai tout aussi joyeuse que lui et son sourire était vachement contagieux quand je souriais autant que lui. Ses yeux bleus azurs me captivaient énormément et je ne pouvait m'empêcher de me plonger dedans

Sa phrase accéléra mon petit coeur qui faisait un bond dans ma poitrine. J'espérais que c'était ce que je pensais mais en même temps le contraire m'aurait étonné. Il me fit part de sa demande et aussitôt je fis une mine de réfléchir.

- Ce soir... Hum... dis-je en faisant une petite pause. Bien sûr! Bien sûr que je le veux! dis-je en me retenant de sauter comme une gamine.

J'étais sur un petit nuage d'enfin avoir un homme qui semblait vouloir être avec moi et bâtir quelque chose. Bon j'étais peut-être trop rapide mais ça ne me semblait pas être un homme volage ou pas sérieux. La preuve il s'occupait à merveille de la petite Elyne.

- Ça me ferait extrêmement plaisir de partager un repas avec toi Lucas. et euh... à quel heure tu souhaite?

Je faisais déjà étalage de ma garde-robe dans ma tête à savoir quoi mettre sans que se soit vulgaire, extravagant ou même trop voyant. La coiffure, le maquillage... des trucs de fille quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Et si on prenais l'air?? (Lucas) Lun 13 Jan 2014 - 16:43




C'était assis sur ce banc en compagnie d'Ava et avec Elyne qui jouait pas loin que Lucas se rendait que c'était peut être ça finalement le vrai bonheur. Pas de jeux, pas de secrets, pas de mensonges. Il aimerait que ce moment se puisse jamais s'arrêter, mais c'était connu que toutes les bonnes choses avaient une fin.
Mais là où Lucas était heureux, c'est qu'il avait réussi à parler à Ava sans peur de se prendre une veste, il s'était jeté à l'eau sans savoir s'il allait pouvoir regagner le rivage ou couler à pic. Par chance Ava semblait ressentir les mêmes choses que lui.
Cela n'avait pas été chose facile que de lui avouer ça, et apparemment pour Ava non plus. Ils avaient tout les deux un lourd passé qu'ils cherchaient à oublier. Et ce diner serait peut être les prémices d'un nouveau futur. Du moins Lucas l'espérait-il.

«Vraiment tu acceptes ? »

Lucas n'en revenait pas qu'elle avait dit oui à sa proposition. Bon d'accord au vu de la conversation qu'ils venaient d'avoir il aurait du s'en douter, mais il était tellement content. Il attendait ce moment depuis tellement longtemps que le fait qu'Ava dise oui le faisait tout simplement rayonner. Il avait un sourire jusqu'aux oreilles. Le genre de sourire que peuvent avoir les gamins en découvrant les cadeaux laissé par le Père Noël au pied du sapin.
Il avait surtout hâte de pouvoir en parler à sa chère et tendre cousine. Elle était sa confidente et la première à qui il parlait quand il en avait besoin. Par précaution il ne lui avait rien dit de ce qu'il ressentait pour la journaliste. De peur de se porter la guigne. Mais maintenant il pouvait enfin lui en toucher quelques mots.

« Il est....16h, je passe te prendre à 20h ? C'est bon pour toi ? »

20h lui semblait une heure parfaite. Cela lui laissait 4h bonne heure pour se préparer. Et surtout pour aller déposer sa petite filleule chérie chez sa mère, papoter un peu avec elle et après se faire tout beau, tout propre pour qu'Ava puisse tomber sous son charme.
Et surtout il savait qu'en femme qui se respecte, Ava aimait bien prendre beaucoup de temps pour se préparer et se faire belle. Même si selon Lucas elle n'avait pas besoin de tout ces artifices. Pour l'avoir déjà vu sans maquillage au temps où il travaillait ensemble sur une même enquête, il savait qu'elle était magnifique au naturel.
Cela dit, le fait qu'elle puisse vouloir se faire belle pour lui plaire ne pouvait que flatter notre policier. Après tout il était comme n'importe quel homme et il aimait les belles choses. Et le moins qu'on puisse dire était qu'Ava n'était pas seulement belle, elle était splendide. Tout chez elle faisait qu'elle était exceptionnelle.

« Du coup, je vais me dépêcher d'aller déposer Elyne. Donc 20h c'est bon pour toi? »

Avant de quitter Ava pour la retrouver plus tard, il préférait s'assurer que pour elle c'était bon. Il ne voulait pas la stresser, ni rien d'autre.


[HRP : je suis vraiment désolé pour le retard. dsl dsl dsl dsl dsl]

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Et si on prenais l'air?? (Lucas) Mar 14 Jan 2014 - 17:01

- Bien sûr que j'accepte. dis-je avec un large sourire

Il avait un sourire si large qu'il me faisait penser à un gamin devant un étal de bonbon. Ses yeux brillaient et on sentait le soulagement et l'excitation qui émanait de lui. Et de mon côté je me retenais pour ne pas pousser un soupir de soulagement. J'avais déjà hâte d'y être. Le souvenir lointain de Dexter s'amenuisait avec le temps et Lucas avait de beaucoup contribuer à ceci. Les longues soirées penché sur le dossier du tueur en série, à fouiller les ruelles une partie de la journeé, voir la nuit. Les longues hypothèses qui s'en allaient sur différentes anecdotes de notre vie passé ont fait que je me sentis moins seule et surtout ouvrit mon esprit à ce que peut-être je pouvais ressentir.

- Ça me va 20 hres.

En fait je me mis à paniquer. Qu'est-ce que j'allais mettre, comment j'allais me coiffer et me maquiller? Cependant je ne fis rien paraître parce que je ne voulais pas qu'il me prenne pour une poupée hystérique. Puis en même temps je devais pas être la première qu'il invitait non? Je sentais mon petit coeur battre dans ma poitrine et la nervosité de ce rendez-vous nouer mes entrailles mais je saurait assurer je suis même pas inquiète. Il appela Elyne et je vis la petit revenir en courant un sourire estampiant son petit visage avant que nous nous levions.

- T'inquiètes ça va aller 20 heures. Je serais prête.

Je lui donnai mon adresse avec un sourire et le saluai ainsi que la petite jeune dame. Je repris le journal et le regardai distraitement. Cet article était né grâce à mon entêtement et grâce à lui et son "marché" je fis un petit sourire et retournai chez-moi le coeur léger pour faire l'inventaire d ema garde-robe pour une tenue convenable.

RP terminé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Et si on prenais l'air?? (Lucas)

Revenir en haut Aller en bas

Et si on prenais l'air?? (Lucas)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La Saga Star Wars de George Lucas
» Comment Georges Lucas à trouvé l'inspiration pour Star Wars
» Photos Sarpaneva par Guy Lucas de Peslouan
» C'est feist qui ressemble a george Lucas ou...
» [OTH] Lucas & Lindsey
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-