Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Rencontre en plein mois de juillet [PV : MJ Sutton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Rencontre en plein mois de juillet [PV : MJ Sutton] Mer 3 Juil 2013 - 19:05

Je suis enfin en vacances et je suis heureux comme tout. je vais pouvoir profiter des journées pour m'amuser, visiter mes copains, aller au BAU... Comme il fait beau et chaud, j'ai décidé de me promener au parc. Ah le parc ! C'est une vraie attraction à lui tout seul ! Je marche depuis environ cinq minutes quand j'entends le marchand de glace qui hurle son slogan et sa phrase habituelle

- Qui veut de très bonnes glaces et très fraîches ! Achetez-les chez Maurice Looker !


Je m'arrête et fouille dans mes poches. J'ai quelques dollars sur moi. Je me dirige vers lui et lui demande :

- Bonjour Monsieur ! A combien vendez-vous la glace italienne menthe, chocolat ?

Il me regarde et sourit :

- Cela fait 3 dollars mon petit bonhomme !

Je lui tends les 3 dollars et il me donne la glace en question. Je repars et passe devant un banc où je me suis assis avec Delphine Moore. Je continue à marcher tout en étant perdu dans mes pensées. Je suis sur le point de manger ma glace quand je heurte quelqu'un. Ma glace a évidemment sali le haut de la personne et est tombée par terre. Gêné, je la regarde et lui dit :

- Je vous prie de bien vouloir m'excuser Madame ! Je n'ai pas fait exprès !

Tout en tenant ce qui reste de ma glace d'une main, je fouille dans mes poches et sors un paquet de mouchoirs. Je lui en sors un et lui tends à cette jeune femme tout en lui disant :

- Je suis vraiment confus Madame !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre en plein mois de juillet [PV : MJ Sutton] Mer 3 Juil 2013 - 22:46

C'était l'été enfin et Mary-Jane était ravie de revoir un peu de soleil, ces dernières semaines elle n'avait vu surtout que beaucoup de pluie et de ciel gris, les palmiers de la Californie lui manquaient un peu. Cela dit avec ses quelques seuls amis de là-bas c'était bien tout ce qu'elle regrettait de l'endroit où elle avait vécu une majeure partie de sa vie comme si le reste du monde n'existait pas. Elle avait eu toute son enfance l'impression de vivre sous une cloche de verre. Mais le beau temps revenait, les choses se passaient plutôt bien ici, cela faisait environ trois semaines qu'elle avait retrouvé son frère autour d'une bombe, ils s'entendaient mieux qu'elle ne l'avait espéré, son travail aussi se passait très bien et à vrai dire elle avait même rencontré quelqu'un… Oui, les choses allaient bien, ce n'était pas toujours évident à suivre, les choses lui tombaient un peu dessus, trop vite parfois, mais les choses allaient bien.

Cet après-midi là Mary-Jane avait déjeuné en ville avec Rose, une de ses collègues et amie, elles s'étaient quittées juste ensuite car elle devait retourner travailler au bureau cet après-midi alors que la jeune femme avait encore une heure et demi devant elle avant son rendez-vous en ville avec une famille dont elle était en charge du dossier. Elle comptait profiter de ce temps là pour étudier ses dossiers nombreux, elle en avait pris cinq d'entre eux en prévision de ce lapse de temps où elle pourrait tranquillement travailler dehors. Car en effet hors de question qu'elle aille se renfermer dans la pénombre du bureau ou encore dans son appartement qui avait bien grise mine par rapport au resplendissant soleil qui brillait dans le ciel bleu. Elle décida donc de commencer par une petite balade dans le parc avant de s'installer certainement à la terrasse d'un petit café pour y travailler en paix tout en profitant du soleil.

Elle entra dans le parc par une grande porte en fer forgée et flâna dans les petites allées de terre et de pierres par endroit bordées de fleurs au parfum embaumant et d'un doux délice, leurs couleurs rayonnantes dans les rayons du soleil qui se reflétaient sur la surface de l'eau des petites rivières qui cheminaient en certains lieux, passant sous des petits ponts japonais. Des bancs tout blancs tourné vers les étangs couverts de nénuphars et de grenouilles joyeuses accueillaient des couples amoureux et des solitaires rêveurs d'étoiles. Elle contemplait le paysage autour d'elle, joyeuse, un sourire flânait sur ses lèvres. Elle soupira et reprit son chemin après s'être quelques instants laissée aller au simple plaisir que lui procurait la paix et la beauté du parc pleins de joies.

Elle fut bousculée soudain par un petit garçon et manqua de perdre l'équilibre, la glace qu'il tenait vint tacher son chandail et dégouliner jusque sur sa jupe assortie, la sensation glacée lui donna quelques frissons de froids à la fois violents mais pas si désagréables vu la chaleur qu'il faisait. C'était pour ses vêtements que c'était beaucoup moins agréables… Elle allait avoir du mal à rattraper ça mais au pire des cas elle les amènerait au teinturier, parce contre ce n'était pas l'idéal pour aller à son rendez-vous de tout à l'heure heureusement elle n'habitait pas très loin et pourrait se changer. Elle tourna ses yeux vers le petit garçon qui devait avoir un peu moins d'une dizaine d'années et qui tout confus s'excusait auprès d'elle en lui offrant un mouchoir pour essuyer la, enfin les, tâches.

- C'est rien, ce n'est pas grave ne t'en fais pas ça se lave, merci…

Dit-elle en prenant le mouchoir qu'il lui offrait pour essayer de réduire un peu les dégâts, elle lui souriait tendrement en le regardant avec douceur, sa voix rassurante était celle qu'elle prenait pour parler aux enfants, elle ne voulait pas lui faire peur et puis elle ne lui en voulait pas elle avait bien vu qu'il n'avait pas fait exprès. Les enfants sont souvent distraits et ils font des bêtises, il y avait bien plus grave que ça.

- Comment tu t'appelles petit ? Moi c'est Mary-Jane.

Lui demanda-t-elle gentiment, elle vit à ses pieds la glace écrasée qu'il n'avait même pas eu le temps d'entamer le pauvre. Elle arrêta d'essayer d'enlever les tâches car ça ne faisait que les étaler, il lui faudrait au moins de l'eau, et puis de toute façon elle serait obligée de se changer pour son rendez-vous elle ne pouvait pas y aller comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre en plein mois de juillet [PV : MJ Sutton] Mer 3 Juil 2013 - 23:00

Je me sens mal à l'aise et quand elle me parle, je l'écoute avec attention. Une voix douce, un regard plutôt gentil. Cette jeune femme me dit que ce n'est pas grave et que de toute façon ça se lave. Heureusement d'ailleurs parce que sinon je suis mal ! Bref je change de points d'appui montrant mon mal aise et l'entends me parler :

- Comment tu t'appelles petit ? Moi c'est Mary-Jane.

J'ai baissé mes yeux gêné comme j'étais et je me sens obligé de les relever pour regarder cette jeune femme douce et lui réponds en déglutissant :

- Jack... Jack Hotchner Madame !

Je prends le taureau par les cornes et lui demande :

- Mary-Jane comment ?

Je m'excuse pour mon indiscrétion surtout qu'elle avait l'air un peu pressé. Et m'arrête de respirer en entendant sa réponse : Mary-Jane SUTTON. je la fixe du regard et lui demande tout de go :

- Euuuuh ! Vous n'êtes pas un proche de Tonton Jack Sutton par hasard ?


Ma réaction est tellement prévisible : je reste planté là la mâchoire grande ouverte à me la décrocher. Je suis aussi perdue qu'elle. Progressivement je referme ma bouche et parviens à me maîtriser puis demande au bout de cinq longues minutes :

- Vous faites quoi dans la vie Madame ? Je ne veux pas vous faire perdre votre temps mais comprenez que je connais un certain Jack Sutton qui bosse au FBI.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre en plein mois de juillet [PV : MJ Sutton] Jeu 4 Juil 2013 - 14:16

Le petit garçon qui s'appelle Jack Hotchner semble tout gêner tandis qu'il regarde le sol intimidé, Mary-Jane lui sourit doucement et lorsqu'il lui demande son nom et lui répond " Sutton " ce qui semble beaucoup l'étonné, mais elle comprend pourquoi juste après lorsqu'il lui parle de son frère en l'appelant " Tonton Jack Sutton ". Tonton ? Mary-Jane bloque un peu, mais ce n'est qu'un surnom affectueux, Jack est fils unique, enfin, était fils unique, mais depuis le temps qu'elle était là à ce qu'elle savait elle était sa seule sœur, ouf. Elle répondit gentiment au petit garçon surpris et perdu.

- Oui, c'est mon frère, mais on a été séparé et on vient de se retrouver.

Elle essayait de lui expliquer simplement, même si l'histoire, elle, n'était pas simple. Alors le petit garçon connaissait son grand frère ? Drôle de hasard. Mais son nom à lui ne lui était pas non plus inconnu mais elle n'arrivait pas à remettre le doigt dessus, tant pis ça lui reviendrait. Le petit Jack garda le silence longtemps pendant qu'elle réfléchissait avant de lui demander ce qu'elle faisait comme métier. Elle lui sourit et répondit en sortant de ses pensées :

- Je suis assistante sociale et dans mon travail je m'occupe d'aider les enfants.

Voila, ça lui revenait en mémoire, une affaire de maltraitance et d'enlèvement d'enfant dont elle avait eu le dossier entre les mains récemment et qui avait été transmis au FBI puis au BAU, or l'équipe du BAU en question était dirigée par l'agent Aaron Hotchner, elle avait lu son nom sur le dossier. Deux Hotchner dans la même ville, et il fréquentait apparemment les locaux du FBI, ça ne devait pas être une simple coïncidence. Elle aussi commençait à connaitre les lieux, et les personnes, mais elle n'était pas en ville depuis très longtemps et certaines choses, beaucoup, lui échappait encore. Elle regarda la glace par terre et releva son regard vers le petit garçon avant de voir à plusieurs mètres derrière le camion de glace qui distribuait encore ses glaces aux enfants du par cet à quelques adultes mêlés à la foule surexcitée.

- J'ai envie d'une glace, viens je vais t'en offrir une autre, tu veux quel parfum ?

Dit-elle en l'invitant à la suivre au camion de glace.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre en plein mois de juillet [PV : MJ Sutton] Ven 5 Juil 2013 - 14:06

Je la regarde et l'écoute. Elle me répond brièvement en me disant que c'est son frère, qu'il y a eu une séparation puis la retrouvaille. Je me sens tout à coup gêné car cela me rappelle le divorce de ma mère, assassinée par ce foyet, et de mon père. Je soupire et lui dis :

- C'est une excellente chose si vous aviez pu retrouver votre frère.

Elle me décrit également son boulot sans aller dans les moindres détails : assistante sociale et aide d'enfants. Je ne peux m'empêcher de faire une grimace rien qu'en entendant le nom de la profession. Les enfants, de manière générale, ne les aiment pas car ils ont un sacré préjugé : on les enlève de leur famille, de leur cadre de vie habituel. Je connais un copain de classe qui se trouve dans ce cas-là et dès qu'il peut, il fugue pour retrouver sa famille. Si cette jeune femme aide les enfants dans ce sens, alors il vaut mieux que je garde mes distances. Mais il y a un hic ! Elle se rend de temps en temps au BAU dans le cadre des enquêtes qui sont consacré aux mineurs, qui sont soit victimes soit prédateurs. Et moi je me rends assez régulièrement au BAU pour voir mon père et bavarder avec d'autres personnes, dont Jack Sutton, que je considère désormais comme un tonton. Je la regarde donc avec méfiance quand elle me propose une autre glace. Je lui réponds poliment :

- Je ne veux pas vous ruiner Madame mais puisque vous m'en proposez une... Cela dit, je ne veux pas vous importuner, ni gâcher votre journée ! Déjà que j'ai l'impression de l'avoir déjà fait en vous bousculant tout à l'heure...

Je finis d'abord de manger le cône, puisqu'il me restait que ça, me redirige vers le camion et lui montre la même glace que j'ai prise tout à l'heure :

- C'est elle que j'ai achetée peu de temps avant de vous heurter, pourriez-vous, s'il vous plaît Madame, me l'acheter ?"

Le marchand de glace a l'air étonné de me revoir mais je ne dis rien, je regarde juste si j'ai de quoi la rembourser, vois que j'ai encore tout ce qu'il me faut et la surveille du coin de l’œil. Si j'ai bien appris une chose dans la vie, c'est bien d'être prudent et de ne pas se fier aux inconnus. Cette jeune femme, bien que gentille, n'échappe pas à la règle, c'est la raison pour laquelle je ne lui fais pas trop confiance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre en plein mois de juillet [PV : MJ Sutton] Jeu 8 Aoû 2013 - 16:33

Elle eut beau rester très évasive sur son travail lorsqu'elle répondit au jeune garçon, la mauvaise réputation que l'on donnait à son office ne lui échappa pas. Elle était habituée à provoquer sans le vouloir la méfiance et l'inquiétude des parents comme des enfants, pourtant elle n'avait rien du monstre qu'il voyait en elle. Chez les enfants elle avait à faire cependant à deux types de réactions principalement, ceux à qui l'on avait fait mauvaise presse de son métier et qui fuyaient devant elle comme si elle avait porté la peste, et ceux qui après un temps de méfiance envers l'inconnu et l'institution qu'elle représentait cherchaient en elle la protection face à tout ce qu'ils devaient subir en silence. C'était pour ça qu'elle encaissait tout ce qu'on pouvait lui renvoyer à la figure sans jamais rien en faire paraitre, parce qu'elle le faisait pour protéger les enfants qui en avaient besoin.

Elle reconnut chez le jeune garçon le regard qu'elle avait vu tant de fois dans les yeux des enfants, la méfiance, la crainte, que le monstre de l'assistance sociale vienne l'arracher à son foyer, aux siens, sa famille, ses parents, sans qu'il ne puisse jamais plus les revoir, pour les envoyer dans d'horribles endroits avec des étrangers qui les traiteraient eux comme des étrangers, il serait tout seul, par sa faute. Elle lui sourit gentiment, sans laisser paraitre sa tristesse dans son regard doux et rassurant, elle ne lui voulait pas de mal, et bien qu'il soit un peu timide, ce qui était normal dans la situation, il avait l'air d'aller bien ce petit gars. La seule question qu'elle se posait en fait c'était ce qu'il faisait ici tout seul, elle ne s'en formalisait pas trop parce que le parc était très fréquenté par les jeunes enfants, et puis il y en avait qui avaient la bougeotte, mais bon il était petit et ça pouvait quand même être un peu dangereux. Il avait l'air en tout cas assez prudent avec les inconnus, il était sur ses gardes, méfiant, non seulement à cause du métier de Mary-Jane mais aussi parce qu'il ne la connaissait pas, mais il connaissait tout de même son frère ce qui devait le rassurer tout de même un peu sur elle. Bref, en tout cas elle était contente que ce bonhomme parle avec elle qui ne lui voulait pas de mal plutôt qu'à je ne sais quel prédateur qui pouvait rôder dehors. Hésitant il finit par accepter son offre ce qui la ravit, elle s'empressa de rassurer ses craintes tandis qu'il termine le cône qui lui reste dans les mains.

- Ne t'inquiète pas et puis je suis contente de parler à un aussi gentil petit garçon que toi, mes journées ne sont pas toujours toutes roses.

Ca faisait quand même du bien, dans son travail elle avait continuellement à faire à la violence, à la souffrance, aux pires choses, qu'on faisait subir à de petits êtres innocents dont la vie étaient bien souvent brisée par la suite… Alors le bonheur de ce petit garçon plein de vie lui remontait un peu le moral. Quant à gâcher sa journée c'était plutôt son rendez-vous de tout à l'heure qui risquait de le faire. Elle avait le dossier dans son sac avec les cinq autres, deux enfants, une fille et son grand frère, issus d'une famille aisée, avaient été signalé par leur école, c'était un établissement privé catholique dans un bon quartier, des professeurs avaient relevés des signes de maltraitance possible mais comme les parents leur apportaient un soutien financier important, elle appelait ça plutôt des pot-de-vin, ils avaient longtemps hésité à les prévenir. Quand il y avait de l'argent en jeu ça devenait tout de suite plus difficile à chaque fois. Et ça n'allait pas être évident pour elle non plus, elle connaissait le genre de famille à laquelle elle avait à faire, beaucoup plus compliqué à appréhender que des parents tortionnaires dans un milieu modeste ou en difficulté qui souvent étaient motivés par des critères sociaux et psychologiques plus évidents à analyser et à appréhender. Là c'était plus complexe, le père avocat avait une très bonne réputation et beaucoup de relations, la mère, quant à elle, avait un poste à responsabilité dans une entreprise japonaise axées sur le développement technologique qui avait implanté une de ses antennes ici il y a trois ans. Elle était carriériste, plus encore que son mari aux yeux de Mary-Jane. Lui avait un palmarès assez impressionnant de procès gagnés à son actif, et il n'était pas toujours du côté des victimes. Son métier serait un obstacle, d'ôtant qu'il était bon. Il avait ouvert un cabinet d'avocat en ville il y a cinq ans avec son associé, le cabinet Higgins and Borwns faisait fureur, et leurs derniers clients avaient été bien souvent des accusés qu'ils avaient permit de remettre en liberté. Le plus souvent les avocats du barreau passaient dans le privé par acquis de conscience, défendre les bourreaux n'étaient pas évident lorsque nos premiers espoirs en choisissant cette voie était celle de la justice et de la loi, sauf si c'était pour l'argent. Mary-Jane avait mis des mois en tout cas à obtenir ce rendez-vous, ils avaient refusé de lui répondre longtemps, sans compter les nombreuses fois où ils avaient décliné et repoussé les rendez-vous établis. Mais elle n'avait pas peur du challenge, elle était du genre dont on arrive pas à se débarrasser, quelque soit les forces s'opposant à elle, elle ne se laisserait pas faire et elle ne comptait pas abandonner le dossier. De toute façon tout ce qui lui fallait c'était des preuves suffisantes pour ramener la police, elle allait enfin pouvoir rencontrer les parents et surtout les enfants, une fois statuée sur le cas il ne lui faudrait plus grand-chose pour que son patron lui donne le feu vert. Elle ne laisserait pas ces deux petits aux mains de ces monstres.

Elle accompagna Jack jusqu'au camion de glace tout blanc entouré de la foule du parc, en majeure partie des enfants, qui venaient demander des glaces. Elle fouilla dans son sac pour en sortir son porte monnaie, une feuille de son dossier s'en glissa et tomba par terre.

- Zut…

Murmura-t-elle en la ramassant, elle prit le dossier, l'ouvrit, et la remit à sa place. Ils s'approchèrent jusqu'au vendeur et Jack lui désigna la glace qu'il avait pris auparavant et lui demanda très poliment si elle pouvait la lui racheter. Elle s'adressa au vendeur sortant six dollars de son porte monnaie.

- Une glace italienne menthe chocolat et une vanille framboise pour moi, merci.

Elle sourit au vendeur qui prépara leurs glaces, elle le paya et les prit, tendant à Jack la sienne. Elle rajouta en plaisantant tandis qu'ils s'éloignaient un peu du camion pour laisser les autres commander :

- Tien voila, fait y attention cette fois.

Elle commença à manger sa glace tranquillement, elle aimait beaucoup ce parfum et la glace était très bonne. Ca faisait longtemps qu'elle n'avait pas fait ça, manger une glace un après-midi au parc, est-ce qu'elle l'avait déjà fait ? Son quotidien était si sombre, si sérieux… Il lui semblait retrouver un peu d'insouciance et d'innocence dans un monde plein de noirceur. Les gens la regardaient un peu bizarrement à cause des tâches biens visibles sur ses vêtements mais elle s'en moquait bien, elle était un peu plus heureuse ici et maintenant plutôt qu'à regarder des images horribles et à lire des comptes rendus médicaux sur des maltraitances ou des abus atroces qu'avaient subis des enfants, tout en se disant que le temps qu'ils mettaient à prendre en charge leur dossier, ils pouvaient encore subir les pires choses… Elle soupira et se tourna vers Jack, un peu triste, mais toujours souriante.

- Alors elle est bonne ta glace ?

Elle lui demanda ensuite la question qui la piquait un peu depuis tout à l'heure, elle ne voulait pas faire peur au petit bonhomme ou se montrer trop curieuse, mais bon c'était son instinct aussi et son métier qui voulait ça, elle protégeait les enfants alors…

- Dis-moi, tu n'es pas un peu jeune pour te promener tout seul dehors ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre en plein mois de juillet [PV : MJ Sutton] Jeu 8 Aoû 2013 - 18:38

Je commence à devenir de plus en plus détendu même si je reste encore sur mes gardes. Elle me tend ma glace et pendant qu'elle prend la sienne, je lui glisse la monnaie dans une de ses poches de sa veste pour la rembourser sans qu'elle ne s'en aperçoive. Je n'ose pas lui donner franco car elle aurait à coup sûr refusé et cela m'aurait mis encore plus mal à l'aise. Avant de lui rembourser, je lui glisse un chaleureux :

- Merci beaucoup Madame ?!!!

Et me voilà en train de la sucer et de la manger après avoir attendu qu'elle soit servie et qu'elle ait payé. Nous repartons en dégustant notre glace silencieux. La dame finit par rompre le silence et me demandant comment était ma glace et, tout en la dégustant voracement au point que j'ai un bouc et une moustache (comme tous les gamins quoi), je stoppe pour lui répondre avec un large sourire :

- Oh oui Madame ?! Et la vôtre ? Comment est-elle ?

Tout en écoutant sa réponse et tout en marchant un peu pour m'arrêter à l'ombre, je dévore à nouveau ma glace italienne. C'est à ce moment-là qu'elle me pose une question, qui est parfaitement compréhensible pour un adulte et pour moi-même. Je sors un mouchoir propre et m'essuie avant de tendre mon paquet de mouchoirs à peine entamé à la dame puis réfléchis avant de répondre :

- Vu mon âge si ! Mais j'ai des personnes qui me protègent. Mon papa est le chef des profilers et J'ai des tontons et des tatas de coeur au BAU de Quantico : Tonton Rossi, Tonton Spencer, Tata Gracia... et Tonton Sutton.

J'ajoute tout en mangeant pour la seconde fois le biscuit sur et dans lequel reposait ma glace :

- Et là, j'ai prévenu ma tante Jessica Brooks. Elle sait où je vais et où je suis.

Je conclus enfin avec un large sourire :

- Et vous avez sans doute dû constater que je n'accorde pas ma confiance à n'importe qui. J'ai appris à devenir plus prudent à la suite de l'assassinat de ma mère. Enfin j'ai l'habitude de me rendre seul au BAU pour voir mon père.

La méfiance laisse progressivement place à la curiosité :

- Et vous ? Où devriez-vous vous rendre ? Je ne veux pas vous mettre en retard Madame.
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre en plein mois de juillet [PV : MJ Sutton]

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre en plein mois de juillet [PV : MJ Sutton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Thème du mois de juillet : votre broderie préférée !!!
» Joli mois de juillet
» Planning du mois de Juillet 2017
» LE FIL DU MOIS - juillet 2011 [Résultat]
» Thème du mois de juillet
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-