Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Comin' back [Nathaniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Comin' back [Nathaniel] Mer 19 Juin 2013 - 6:52

Il était tard ce soir-là quand Gabrielle arriva à Quantico. Après huit ans d’absence, elle s’était enfin décidée à revenir. La vie en Pennsylvanie l’avait en quelque sorte grandie, elle avait trouvé le courage de surmonter certaines peurs. Plus que tout, elle voulait commencer une nouvelle vie, sans la crainte de recevoir des coups à longueur de journée. Elle avait donc fait la route en bus depuis Philadelphie, toute excitée de revenir dans la ville qui l’avait vue naître. Oh personne ne l’attendait là-bas, elle était partie sans prévenir et n’avait pas donné signe de vie pendant toutes ces années. Ces mesures de précautions avaient été des décisions douloureuses à prendre car bien sûr, elle aurait voulu qu’Evey vienne avec elle. Mais sa meilleure amie avait une vie de famille idéale, elle n’avait pas eu le cœur à les séparer ou à lui demander à choisir entre elle et eux. Evey avait dû lui en vouloir terriblement, mais Gabrielle ne lui avait jamais communiqué l’endroit où elle était de peur qu’elle ne vienne la rejoindre. Les parents de la petite blonde l’auraient forcément suivie pour retrouver leur fille, et elle se serait à nouveau retrouvée soumise aux coups de son père. Cette décision lui avait déchiré le cœur, mais elle savait pertinemment que si elle était restée à Quantico, elle serait morte en soins intensifs. Et voilà qu’après huit ans d’errance, elle revenait mettre à plat son passé avec une mince cicatrice au poignet comme unique souvenir de ces heures de souffrance.



Elle s’était d’abord arrêtée près du quartier où vivait Evey lorsqu’elles étaient jeunes. C’était avec émotion qu’elle était descendue du bus, les yeux rivés sur cette maison où elle avait jadis passé des heures de bonheur. C’était son refuge, le dernier rempart contre la folie de son paternel. Certains soirs, elle se glissait par la fenêtre dans la chambre d’Evey pour recevoir l’amour qu’elle n’avait jamais reçu. La jolie brune l’allongeait alors sur son lit pour soigner ces blessures, parfois nettoyer le sang qui avait giclé sur son visage les jours où se salaud l’avait à moitié tuée. Certains soirs, elle restait chez elle et s’endormait en serrant la main de son amie. Cette maison représentait beaucoup pour elle, car même les parents d’Evey étaient agréables avec elle. Les larmes lui montèrent aux yeux en constatant que rien n’avait changé. Mais lorsqu’elle s’était approchée de la boîte aux lettres, le nom n’était plus le même. Adieu les Standford, c’étaient désormais les Buttler qui vivaient ici. Déçue, elle était restée plantée devant le portail avec son sac, incapable de bouger. De là où elle était, elle pouvait voir la fenêtre sous laquelle elle avait laissé un dernier mot à sa jolie brune avant de partir. Elle se souvint qu’elle avait escaladé ce portail pour y parvenir, et s’était même légèrement tordu la cheville en sautant. Mais cette maison n’était plus celle de son enfance, elle ne connaissait pas ceux qui avaient pris possession des lieux.



La jeune femme appela donc un taxi et lui demanda de la conduire en centre-ville. Elle ne savait pas encore où elle allait dormir, mais le coin était truffé de motels, elle savait qu’elle trouverait son bonheur quelque part, d’une façon ou d’une autre. Mais loin d’être abattue par la fatigue, elle décida d’abord de fêter son retour dans un bar. Oh pas jusqu’à se bourrer la gueule au point de ne plus marcher droit, juste un petit cocktail histoire de, comme on disait. Elle entra donc dans un bar où se jouait de la musique latino. Elle s’installa donc sur un tabouret, face au barman, et fit glisser son sac à ses pieds. Elle commanda un mojito et commença à le siroter en regardant les gens danser sur la piste. Instinctivement, elle chercha du regard une silhouette brune élancée, mais son âme sœur ne se trouvait pas en ses lieux. Gabrielle espérait de tout cœur la croiser au détour d’une ruelle, ou la bousculer opportunément au supermarché. Elle n’avait pas un numéro, pas une adresse, aucun indice sur comment retrouver Evey. Elle ignorait si elle sortait avec quelqu’un en ce moment, ni même si elle voulait encore d’elle. C’était ça le plus angoissant… Elle avait toutes les raisons du monde de lui en vouloir : Gabrielle l’avait abandonnée, partie sans elle du jour au lendemain. C’était donc dans un mélange de doute et d’appréhension que Gaby recherchait celle qu’elle avait toujours aimée. Et elle se crevait tellement les yeux à la chercher dans ce bar qu’elle ne vit même pas qu’un bel inconnu était en train de la dévorer des yeux. Il s’avança vers elle sans même qu’elle ne s’en rende compte.


Dernière édition par Gabrielle Rivers le Mar 25 Juin 2013 - 23:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Comin' back [Nathaniel] Lun 24 Juin 2013 - 17:18

L'ennui. C'était bien sûr un mot que Nathaniel rayait de son vocabulaire. Il y avait toujours un moyen de s'occuper en toutes circonstances. Il y avait toujours une petite bricole – bricoleur comme il était – à faire ou encore, il avait toujours une personne envers qui se tourner, et fort heureusement qu'il était bien intégré depuis qu'il avait mis pied à Quantico, sinon qui savait s'il n'aurait pas de suite déserter ailleurs avec sa soeur jumelle, Alexia.

Si nous résumons, Nath était arrivé ici dans le but de prendre un nouveau départ et de changer d'air. Il n'avait même pas tellement eu l'attention de vraiment rester ici très longtemps mais il se pourrait que les choses se voulaient que tout soit autrement. Les rencontres et les affaires s'étaient voulus plus qu'intéressants pour qu'il puisse décider de prendre racine ici.
Il avait fait la rencontre de certaines personnes qui partageaient la même passion que lui pour les véhicules de courses. Ensuite, il y avait bien sûr ce très cher Nolan pour qui - sans savoir qu'ils ne pouvaient que se comprendre, ayant vécu le même enfer parental – il était devenu bien plus qu'un ami... Oui, comme pour preuve de leur amitié et d'une confiance absolue, Nolan l'avait choisi pour être le parrain de sa fille adoptive, Aleksandra... Et c'était bien sûr flatteur de la part d'un chirurgien renommé, n'est-ce pas ? Nolan était un homme très intelligent, méticuleux et protecteur envers sa famille et il n'allait pas mettre sa fille d'une manière irréfléchi dans les bras d'un mec qui ne serait incapable de prendre soin de la petite. Evidement qu'en dehors d'un lien de businessman, un lien spécial unissait les deux gus. Et dernièrement, Nathaniel avait pu alors créer son propre projet : être son propre maître de son propre garage et d'ailleurs, dans ce projet, il n'était plus seul puisqu'il avait inclus un nouvel employé : Nathaël Weiss. Il se pourrait bien que ces deux-là - autre que deux noms se ressemblant et la même passion qui les unissait - aient beaucoup de choses en commun et à partager comme deux bons vieux compères.
Alors, est-ce qu'il y avait vraiment une raison pour repartir ? Absolument aucune. La seule raison qui pourrait le faire partir serait bien sûr sa soeur Alexia. Nathaniel ferait n'importe quoi pour elle. Il l'avait protégé de leur père étant petit avant d'être séparé à l'âge de 10 ans mais depuis qu'ils s'étaient retrouvés, ils ne se lâchaient plus et restaient soudés l'un à l'autre, et aujourd'hui, il donnerait sa vie pour la protéger... Mais même s'il ferait n'importe quoi pour elle, Nath ne voudrait pas partir. En tout cas, pas aussi vite, et pour le moment, comme déjà dit, il y avait vraiment aucune raison. Sa dernière destination qu'avait été Seattle, il y était resté cinq ans, alors... Mais étant devenu parrain d'une magnifique fille et en plus d'avoir de nouveau monter un garage – comme il avait pu faire quelques années à peine à Las Vegas – prouvait bien qu'il avait pour projet de rester ici une bonne dizaine d'années au moins. Quantico restait une ville assez paisible pour lui.

Paisible mais aussi tranquille que ses business, il était loin de s'ennuyer avec de nouvelles rencontres dans les bars. Car quand il ne venait pas avec ses nouveaux copains de beuverie – que diable il en avait bien quelque-uns et que diable il aimait l'alcool – c'était bien sûr pour draguer un petit peu et pour ramener une p'tite gazelle dans son pieu, si vous voyez l'image bien sûr. N'ayant pas trouvé celle dont il avait besoin pour le moment, il avait un besoin à assouvir. Après la mécanique et l'alcool, il « idolâtrait » les femmes. Tout en sachant son charme, il en profitait bien... Il en profiterait jusqu'à ce qu'il ne puisse plus rien comprendre, car évidement, Nathaniel ne désespérait pas un jour à avoir lui aussi sa propre famille. Ce n'était pas une chose qui l'obsédait puisqu'il savait qu'un jour, ça lui arriverait bien sûrement et comme il semblait bien installer dans cette ville, qui savait si la chance tournerait aussi en sa faveur dans ce domaine.

Et en ce moment précis, Nathaniel était dans ce petit bar, au comptoir, dégustant un verre de Vodka... et … seul. Tout en rentrant, il avait essayé de repérer une quelconque proie à qui s'adresser - et qui savait ce qui pourrait s'en suivre - mais pour le moment, Nathaniel n'en était pas encore satisfait et étant en bon chasseur, la patience n'était pas une vertu ? Il se contenta seulement de boire, attendant sûrement que l'alcool lui réchauffe le coeur... Se perdre dans ses pensées ou à discuter de temps à autres de la pluie et du beau temps avec le barman avaient sûrement du bon car en demandant un autre verre de Vodka, son regard finit par se déposer sur une jolie petite blondinette tout au loin... et un sourire au coin s'afficha naturellement sur ses lèvres... A la dévisager, elle était plutôt pas mal et... puis autant l'avouer, appelons un chat un chat : elle était carrément canon... Et à jeter un autre regard dans la salle.. oui, évidement, c'était plutôt elle qui lui sautait aux yeux. S'apercevant qu'il y avait une place libre à côté d'elle, il n'allait pas se faire prier une minute pour se la faire chourer. Et comment, cette place était, selon lui, honorablement réservée rien pour lui. Récupérant son nouveau verre de Vodka que le barman lui avait servi, il se dirigea tranquillement vers elle et s'assied.

Vous m'avez bien l'air pensive...

Phrase tout à fait bateau mais cette jeune femme lui semblait effectivement tout à fait déconnectée de la réalité. Cela lui permettait bien de l'aborder plus facilement et surtout, sûrement d'être une proie assez « facile » pour la mettre dans son lit également. Nathaniel était loin d'être bête. Il passa une main sur son menton... Heureusement qu'il s'était jadis rasé sa barbe plus tôt dans la journée, ça le rendait un peu plus séduisant, mais comme d'habitude, il ne prenait pas réellement soin de ses cheveux, préférant les laisser en bataille pour faire ressortir son côté rebelle... Puis enlevant sa main de son visage, celle-ci revint s'appuyer sur le comptoir.

Peut-être vous serais-je utile en quoique ce soit ? Je peux être une oreille attentive.

Pourquoi pas offrir ses services ? Après tout, avait-il vraiment l'air d'un dragueur ? Avec sa veste en tailleur et son jean ? Non mais il était très bien sapé, et comment refuser un beau gosse de vous adresser la parole même si ses paroles semblaient sorti tout droit … d'un mauvais dragueur et ça, Nathaniel se refusait bien sûr de l'être.

Nathaniel, se présenta-t-il avant de lui proposer ensuite :... Puis-je vous offrir un verre ?
(j'espère que ça te plaira et nan, mon Nath n'est pas un pietre dragueur xD)


Dernière édition par Nathaniel Jones le Lun 1 Juil 2013 - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Comin' back [Nathaniel] Mar 25 Juin 2013 - 23:09

Plongée dans ses pensées, Gabrielle jouait avec les feuilles de menthe qui flottaient au fond de son verre qui était presque vide. Du bout de sa paille, elle les enfonçait dans le mélange de rhum et de citron, puis les repêchait, les noyait encore, les repêchait à nouveau… Que faisait-elle ici ? Elle aimait la fête oui, mais seulement quand elle avait quelqu’un avec qui s’amuser. Elle n’avait pas le cœur à danser et elle était bien trop timide et obstinée à trouver Evey pour dire d’aller draguer quelqu’un sur la piste. Il valait peut-être mieux sortir d’ici, se trouver un endroit pour dormir et reprendre ses recherches le lendemain…

Un mouvement derrière elle la tira brusquement de ses pensées. Un jeune homme venait de la frôler et de s’asseoir à côté d’elle. Il la dévisageait avec un beau sourire et il aurait très certainement fait chavirer son cœur s’il n’était pas déjà pris. Ses traits fins, ses yeux doux et ses cheveux coiffés en bataille lui donnaient un air terriblement séduisant, sans compter qu’il était très bien habillé. Mais l’instinct étant plus fort que tout, Gabrielle recula de quelques centimètres pour respecter la distance de sécurité qu’elle imposait toujours entre elle et les hommes. Réflexe né pendant l’enfance, elle savait pourtant que tous les hommes n’étaient pas violents avec les femmes… Mais elle avait reçu tellement de coups que sa vision de la gent masculine avait radicalement changé.

Le beau brun avait décelé en elle cette tristesse qu’elle peinait à refouler, et c’était la raison pour laquelle il s’était approché. Il lui proposa alors de jouer le rôle du confident, mais Gabrielle n’avait pas envie de confier ses problèmes à un inconnu. C’était bien trop intime et trop douloureux. Elle répondit donc par un sourire poli. Poli mais empreint de lumière. Il se présenta alors : Nathaniel. C’était un nom peu commun mais cela lui plaisait. Cela sonnait comme le prénom d’un ange aux oreilles de la jolie blonde. Avant qu’elle ne puisse lui répondre, il lui proposa un verre. La technique classique d’approche et de drague n’échappa pas à la jeune femme. Et vu les regards de feu qu’il lui lançait, elle devina qu’elle lui plaisait. Dommage, ça tombait vraiment mal… Oh Gabrielle avait déjà fréquenté des hommes, même à Philadelphie, là n’était pas la question. Mais si elle était revenue à Quantico, c’était pour trouver la belle brune qui avait fait battre son cœur. Elle décida donc de couper court aux espoirs du jeune homme et de le lui faire comprendre de manière subtile.

- Je m’appelle Gabrielle. Merci pour le verre, mais je ne tiens pas beaucoup l’alcool et ce ne serait pas très raisonnable d’en reprendre un autre. Cela dit, je ne suis pas contre le fait de discuter un peu. Mais je ne crois pas être celle que tu cherches ce soir.

Au regard interrogateur qu'il lui lança, la jolie blonde se mit à sourire. Ca l'amusait, cet air de doute qu'il y avait dans le regard de chaque homme qu'elle repoussait. C'était notamment très avantageux de dire qu'on aimait les femmes lorsque de gros lourds ne cessaient de lui proposer des verres ou des danses sur la piste. Mais ce jeune homme-là, elle n'avait pas envie de jouer avec ou de le tourner en ridicule, elle l'aimait bien au premier abord. Elle laissa donc planer le suspense quelques secondes avant de lever le doute. Elle désigna du menton les employés du bar qui s’activaient au service. Parmi eux, il y avait de tout, filles et garçons, blondes et brunes, de toutes les couleurs, de tous les styles. Gabrielle repéra une jolie brune aux formes attirantes, probablement le style du jeune homme qui s'était approché d'elle. Elle la trouvait également séduisante, mais à ses yeux, personne n'arrivait à la hauteur d'Evey. Elle se rapprocha donc de Nathaniel, juste assez pour qu’il soit le seul à entendre ce qu’elle avait à dire.

- Si tu avais à choisir une conquête parmi eux ce soir, je suis sûre que tu choisirais la brune au fond. Et bien… moi aussi.

Un petit silence gênant allait très certainement s’installer entre eux, mais Gaby le trouvait sympathique et s’il comptait rester au comptoir pour bavarder avec elle, ce ne serait pas de refus. Même si elle avait un brin de méfiance envers les hommes, elle ne les repoussait pas tous et avait besoin d’un peu de compagnie ce soir. Peut-être même d’un ami.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Comin' back [Nathaniel] Lun 1 Juil 2013 - 13:47

Il se pourrait qu'il l'est un peu surprise et pris de court. Et comment ! Il venait de lui faire sortir de sa rêverie... mais il avait tout de même eu droit à un sourire. Certes, un sourire mais qui manquait cruellement de conviction... Mais son regard prouvait bien le contraire et Nathaniel se disait qu'il avait bien vu juste. C'était bien connu que les sourires n'étaient que des piètres menteurs quand tout allait mal... En tout cas, pas qu'il allait en profiter mais ça lui donnait une bonne ouverture pour lui parler...

Et ceci dit, comme il espérait, elle était plutôt ouverte à la conversation puisqu'elle se présentait. Gabrielle, hein ! Un sourire s'afficha naturellement sur ses lèvres. Non, Nath ne criait pas déjà victoire. Pas pour le moment. Même si cette Gabrielle restait du genre raisonnable sur l'alcool, après tout, rester dans la « sobriété » n'était pas un problème. S'il pouvait se souvenir un peu de ses soirées, ce n'était pas spécialement désagréable. Pas qu'en général, Nath ne se souvenait pas de ses soirées mais va-t-on dire que dernièrement, lorsqu'il avait rencontré d'ailleurs ce Nathaël Weiss, ils avaient été un peu loin en voulant « jouer » et tout restait un peu flou aujourd'hui. D'ailleurs, si vous saviez qu'il ne se souvenait même pas d'avoir uriner sur une bagnole de police en fin de soirée. Enfin quoique … !

Cependant, ce qui pouvait étonner le grand mécanicien, c'était l'ultime phrase de cette charmante demoiselle... Elle n'était pas ce qu'il cherchait, hein ? Intriguant. Oui, Nath ne cacha pas son air interrogateur. Se serait-il trompé de cible ? Ne serait-il pas le preux chevalier qui pourrait la réconforter d'une manière affectueuse et qui lui ferait oublier tous ses soucis ? C'était une surprise et Nath se devait avouer que ça rendait la jeune femme assez particulière... Ce n'était pas la première fois que le jeune homme se faisait repousser mais d'une manière douce, c'était plutôt … rare. Très rare.

Qu'est-ce que tu veux dire par là ?

Par la suite, Nath suivit son regard pour essayer de voir où elle voulait en venir … et en parlant de conquête et de brune, ses yeux se posèrent donc vers l'employé là-bas avec des formes plus ou moins généreuses... Attendez, est-ce que Nath était en train de se faire conseiller par une nana ? C'était fort ça ! Mais surtout il n'avait pas entendu la sentence tombée. Oui, Messieurs-dames, il fallait avouer que Nath avait fait fort. Il était tombé sur une … homosexuelle ? Pour tout dire, oui, tout ça ne lui était jamais arrivé... Et on pouvait bien dire que oui, il tombait des nus. Il eut un moment de silence avant de percuter.. et finit par lâcher un simple : « Ah... », dans le genre : « Ah oui, effectivement ... ». Et puis, pas qu'il se sentirait presque con, et gêné … mais... c'était bien sûr le genre de choses qui pouvait arriver. Il finit par lâcher tout en gardant son regard sur le brunette au loin :

Après tout... J'avoue … Elle est plutôt bien roulée...

Oui, ça faisait aussi très bizarre de parler de ça avec une nana... Il but alors une gorgée de son verre de Vodka comme pour faire mieux passer la pilule... Puis il redonna son attention à Gabrielle... Après tout pour ramener une gazelle chez lui, c'était un peu raté dans le fond – il n'était pas à une soirée près – mais discuter tout simplement ne faisait pas de mal de temps à autre, surtout que là, c'était un peu spécial et ça l'intriguait un peu tout de même... Cette fille gay ? Non mais quel gâchis dans le fond, nan ? Mais le fait de rester, ne serait-ce pas parce qu'il avait repéré ce mal-être dans son regard. Et franchement, de quoi s'en préoccuperait-il ? Son instinct ? Peu importait … P'tête que c'était avant tout lui qui avait besoin de parler, qui savait ?

Bref, on dirait que je me suis plutôt bien planté ce soir … commença-t-il avec un peu d'humour...  mais après tout, je ne suis pas contre le fait de discuter un peu …

Il haussa les épaules et lui sourit. Et non, il ne reprenait pas à peine ses paroles.

Un verre ? Pas forcément l'alcool, je sais … mais … ma proposition tient toujours.

Si elle tenait vraiment à avoir un boulet comme lui, voilà, sa proposition tenait toujours... Et puis, en ayant repris les paroles de Gabrielle, elle n'était pas contre de discuter. Ceci dit, quoi ? Nathaniel était un être adorable. Ca, il le savait ! Et il l'était. Il était peut-être un être impulsif et égocentrique de temps à autre, il était loin d'être mauvais. Il ne fallait pas le chercher et toucher un cheveu à sa soeur jumelle. C'était tout. Qu'on fasse du mal à sa famille était bien la chose qu'il ne supportait absolument pas ... Alors gare à celui qui chercherait à le nuire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Comin' back [Nathaniel] Sam 6 Juil 2013 - 13:04

Nathaniel écarquilla les yeux en apprenant la nouvelle. Ça devait être la première fois que ça lui arrivait. Gabrielle sourit, amusée. Il avait l’air gêné de s’être pris au piège de ses beaux yeux alors qu’ils ne lui étaient pas destinés. Cela pouvait arriver à tout le monde, ce n’était pas inscrit sur la figure des gens. De plus, la jeune femme se sentie flattée de voir qu’elle pouvait encore plaire à un homme. Mais elle savait très bien que comme tous les autres, il allait certainement passer son chemin et se mettre en quête d’une nouvelle proie. Mais contre toute attente, il resta à ses côtés, et proposa à nouveau de lui offrir un verre. L’attention était plaisante, et la jolie blonde se laissa tenter.

- D’accord, va pour un sans alcool !

Pendant qu’il commanda deux verres au barman, Gab poussa son sac du bout du pied pour lui faire une place à côté d’elle. Elle tira un tabouret vide qui traînait dans les parages pour qu’il puisse s’asseoir. Cela dit, pas trop près non plus. Il avait beau être mignon et sympathique, le charme ne faisait pas tout. Son père à elle n’avait pas une tête de truand, et pourtant il la passait à tabac tous les quatre matins. De cette crainte des hommes était né un automatisme lorsqu’elle ne se sentait pas pleinement rassurée. Du bout des doigts, elle caressait la cicatrice qui longeait l’intérieur de son poignet. Petit souvenir de son cher papa. Elle se souvenait encore du jour où il lui avait fait ça, elle devait avoir entre 15 et 16 ans, un soir en rentrant de l’école. Il avait encore trouvé un prétexte pour lui hurler dessus et l’adolescente avait eu le malheur de ne pas baisser les yeux. Les coups avaient alors commencé à pleuvoir sur elle, toujours plus durs, toujours plus meurtriers. Gabrielle avait fini un vol plané sur la table basse du salon. Faite de verre, elle avait volé en éclat sous la violence du choc. A l’intérieur de son corps, une de ses côtes ne résista pas à l’impact… Le souffle coupé, la jeune fille avait essayé de ramper pour s’échapper, mais le monstre l’avait rattrapée par les chevilles et l’avait traînée jusqu’à lui. A plusieurs endroits, les morceaux de verre avaient entaillé ses bras et son ventre. La suite avait été terrible, bien sûr, mais une seule des coupures qui l’avaient blessée était restée marqué à vie sur son bras.
En dix ans, la cicatrice n’avait pas disparu. Et à force de l’avoir sous les yeux à longueur de journée, elle avait pris l’habitude de passer son index dessus et de suivre son long chemin sinueux. Elle ne savait même pas pourquoi. Si elle avait été voir un psychologue, elle aurait peut-être trouvé une explication, mais comme elle avait toujours refusé d’en consulter un, le mystère restait entier. Là, aux côtés d’un homme qu’elle ne connaissait pas, l’instinct de survie lui soufflait de se méfier malgré ses beaux yeux.
Le temps qu'on leur apporte leurs boissons, Gabrielle regarda autour d’elle pour voir l’animation qui régnait sur la piste de danse. De si belles femmes s’y trémoussaient, Gabrielle se demanda pourquoi il n’était pas plutôt allé draguer l’une d’entre elle.

- L’endroit est rempli de jolies filles, pourquoi tu es venu vers la seule qui se lamentait sur son comptoir ? C’est pas drôle quand on cherche à s’amuser…
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Comin' back [Nathaniel]

Revenir en haut Aller en bas

Comin' back [Nathaniel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Comin' back [Nathaniel]
» Nathaniel Hawthorne - La lettre écarlate
» Bleach - 99 - Turn Back The Pendulum 10
» [ANIME] Ride Back
» Strike Back
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-