Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Rencontre au parloir (PV Edward )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Rencontre au parloir (PV Edward ) Dim 21 Avr 2013 - 22:03

Avoir un sujet de thèse pour obtenir son diplôme c'était important, mais avoir deux sujets c'était limite impossible. Et pourtant c'était ce que Marwan faisait. Il avait prit deux sujets d'analyse. Un violeur en série pour pouvoir travailler sur sa spécialité, les victimes de viols et le second était Edward. C'était bien ce mec qui l'intriguait le plus. D'après le dossier de l'homme, il tuait des gens qu'il jugeait coupable, ou qui pour lui n'avait pas besoin de vivre. Selon Marwan c'était un bon sujet d'analyse car ce type ne se prenait pas pour une personne coupable, il était comme un enfant persuader d'avoir fait quelque chose de bien. Il espérait cependant pouvoir comprendre ce type et mettre de côté le fait que ce mec était ni bon, ni mauvais. Marwan n'arrivait pas à la détester, comme il détester Tibes, mais il ne pouvait pas laisser ses émotions prendre possession de lui. Alors il avait décider de prendre un second sujet pour voir lequel pouvait l'aider à obtenir son diplôme et aussi il voulait pouvoir avoir des informations et des exemples dans tout types de tueurs.

Maintenant qu'il était sur de lui, il put enfin sortir de sa voiture pour se rendre à la prison où l'homme se trouvait. Il sortit du véhicule, retira ses lunettes de soleil noir, et avança lentement vers l'entrer après avoir verrouiller la portière. Arriver devant l'entrée, il montra son badge et entra. Après qu'on lui ait demander de retirer son arme, tout ce qui pouvait constituer une arme, il put entrer dans la salle de visite. Là se trouvait déjà l'homme. Il était attacher suite à ce qui s'était passer avec son dernier médecin en date. Chose que Marwan avait déjà lut dans le dossier. Le jeune homme entra, il ne devait pas lui montrer sa peur, peur qu'il n'avait pas de toute manière, mais il devait rester professionnel. Il prit place sur la chaise et fit :

"Edward O'Callaghan, je suis l'agent Marwan St John du FBI. Je suis venue vous voir pour vous parler et surtout pour vous étudier. "

Marwan attendait la première réaction de l'homme. Il voulait voir si cela allait flatter l'égaux de celui-ci ou au contraire l'énerver d'être considérer comme un vulgaire animal. Il fit ensuite :

"D'après ce que j'ai compris vous vous considérer comme une sorte de justicier n'est-ce pas ?"

Question rétorique car Marwan connaissait déjà la réponse, mais il voulait laisser l'homme parler et se dévoiler petit à petit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre au parloir (PV Edward ) Lun 22 Avr 2013 - 11:07

La raison du plus fort est toujours la meilleure
Jean de la Fontaine


La prison de Quantico abritait bien des prisonniers mais certains cas étaient atypiques. Certains employés auraient, par exemple, préféré voir un personnage comme Edward O'Callaghan dans une maison de fous. Les mesures de sécurité avaient été renforcées autour de la cellule du prisonnier depuis qu'un docteur avait fait la bêtise de s'approcher de trop près de cet homme. Il détestait ses geôliers, il détestait les psy et les doc qui venaient lui rendre visite, il n'y avait qu'une seule personne a qui il avait accepté de parler. Alicja Zeleski était la seule personne avec laquelle il avait accepté de parler.

Un des gardiens Michael avait fini par s'entendre avec Edward, il avait appris à l'écouter et à prendre la mine sérieuse d'un élève apprenant les leçons de vie que lui donnaient O'Callaghan. Quelqu'un avait demandé à rencontrer Edward dans l'une des salles de visite. Il fallait attacher Edward et l'y emmener. Bien sûr, Michael craignait encore qu'Edward ne se mure dans le silence face à son visiteur. Il fallait malgré tout tenter le coup. Edward était apparemment en train d'écrire à ce moment, on ignore ce que contenait tous ses manuscrits car Edward avait pris l'étrange réflexe d'écrire sous formes de codes et de phrases versifiées sans signification apparente.
Michael tourna doucement la clé et ouvrit la porte de la cellule. Il entra dans la cellule, Edward se leva.

- Quel est le programme aujourd'hui Michael ?

Sa voix était d'un calme étonnant et un mince sourire traversa son visage. Il aurait pu sauter au cou de Michael mais il aimait bien ce gardien dans le fond. Il était l'un des seuls êtres respectables dans cette prison. Michael lui fit enfiler une camisole et Edward se laissa faire pendant qu'il l'attachait.
Deux gardiens l'accompagnèrent à la salle de visite et l'attachèrent à la chaise de la salle de visite. Edward restait silencieux et regardait la pièce aux murs dépourvus de toute couleur. La porte s'ouvrit et un homme assez jeune s'assit en face de lui.

"Edward O'Callaghan, je suis l'agent Marwan St John du FBI. Je suis venue vous voir pour vous parler et surtout pour vous étudier. "

Clair, concis et direct. Tels étaient les mots qui venaient à l'esprit d'Edward en l'entendant parler. On envoyait donc encore quelqu'un pour lui disséquer le cerveau. Il croyait qu'il arriverait à obtenir quelque-chose de lui ?

"D'après ce que j'ai compris vous vous considérer comme une sorte de justicier n'est-ce pas ?"

Il se mit à sourire d'un air amusé. L'introduction qu'avait choisi le jeune homme a beaucoup amusé Edward.

" C'est ce qu'on dit à mon sujet dans votre département ? Comme je vois, on a tendance à simplifier la classification des criminels chez vous. De tous ceux qui pratiquent le meurtre en série, on distingue les méthodiques et les empiriques. Seriez-vous du genre à préconiser cette classification simpliste au FBI ? "

Il fixait le jeune homme droit dans les yeux à la recherche d'une faille. Avait-il peur de lui ? Savait-il quelles atrocités il avait commise ? Edward se posait cette foule de question et voulait jouer avec ce visiteur. Craignait-il d'être mené en bateau ? Si c'était le cas, il avait bien raison de craindre ça.

" Pour vous répondre, non je ne suis pas un justicier. Un justicier peut être détruit quand il est enfermé. Il n'est rien quand il ne peut appliquer ce qu'il appelle justice. De ce fait, il est indissociable du concept de justice or je ne compte pas rendre la justice. Réfléchissez mieux, pourquoi je fais cela selon vous ? Qu'est-ce que j'y gagne ? "

La justice était appliquée par les plus forts et Edward était en position d'infériorité juridiquement parlant. Mais sur le domaine de la pensée, il était certain de tous les surpasser. Est-ce que son jeune ami du FBI aurait le courage de continuer cette conversation ? Il espérait bien s'amuser avant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre au parloir (PV Edward ) Mer 24 Avr 2013 - 20:38

Marwan avait regardé toute la mise en scène derrière la vitre, la manière dont on avait placé ce type, les précautions qu’on prenait, la manière de faire des gardiens, comme si à chaque instant ils avaient peur que ce mec les morde. Il observa le moindre détail. C’était sa dernière ligne droite pour devenir agent, et il se devait réellement de faire un bon travail. Un cours instant de pause, puis il entra. Il savait qu’avec ce genre de personnage il ne fallait pas montrer ses faiblesses et encore moins montrer de l’admiration. Il fallait rester neutre. Il était clair que ce type aimait qu’on le considère comme quelqu’un de dangereux et de puissant, mais aux yeux de Marwan il était tout sauf puissant, notamment dans sa camisole. Le jeune agent avait alors demandé à l’homme de clarifier ce que certains collègues avaient dit de lui, bien que Marwan savait que cela était sortie de son contexte, et que c’était surement un type sans expérience des tueurs en série qui avait dit ça. L’homme lui parla comme si il était docteur en criminologie. En tout cas, Marwan devait bien admettre que de ne pas avoir lu le dossier de ce type l’aidait bien plus, car si il l’avait lu, il serait partit d’office avec une idée en tête, alors que là l’idée il se la faisait tout seul ! L’homme lui posa une question. Marwan sourit de manière amusé. Il croyait sincèrement qu’en lui relançant les questions il allait s’en sortir comme ça ? Marwan fit alors :

« Je n’ai pas à répondre à cette question…Normalement. Mais vu que vous semblez vous y connaître je vais vous répondre. Je pense qu’il y a un tueur en série en chacun d’entre nous, mais certains sont plus forts que d’autre pour le retenir. Et non, cette classification est aussi simpliste que de dire que vous êtes un justicier ! Je n’y crois pas, et je ne la conçois pas. »

Par la suite l’homme lui fit un exposé sur le justicier, et tout ce qu’il dit Marwan le savait déjà et ce depuis un petit moment déjà, il prit un air ennuyer, mais concentrer, comme pour lui montrer qu’il n’avait pas peur et ne voyait en cet homme juste un tueur, et rien de plus. Par la suite le type lui demanda ce qu’il recherchait dans ses crimes selon lui. Marwan prit un moment pour réfléchir. Il ne cherchait pas de l’argent, ni qu’on le connaisse. Peut-être qu’on le craigne comme à la prison. Et vu comment il était traité par les gardiens, c’était surement ça. Laissant un léger sourire se dessiner sur ses lèvres fines Marwan fit :

« Du pouvoir. C’est la seule chose qui vous pousse à agir. Vous voulez qu’on vous craigne. Comme ces gardiens, comme des prisonniers, comme ces victimes et ces futurs victimes, toutes celles qu’on vous a empêché de tuer en vous arrêtant. En étant arrêté vous avez perdue de votre puissance et de votre pouvoir, c’est surement pour ça que vous faite régner la terreur ici. En fait, vous détester être en infériorité. »

Marwan en savait pas ce qui allait se passer ensuite, peut qu’il allait s’énerver, demander à ce que cet entretien se stop ou quoi que ce soit d’autre, mais Marwan s’en foutait. Ce qu’il voulait c’était montrer à ce type que face à lui il n’aurait pas de pouvoir. Il avait eu une enfance des plus horrible, et avait perdu une grande part de confiance en lui durant trop longtemps, maintenant qu’il venait à peine de l’attraper il ne comptait pas la perdre, il en était hors de question. Il regarda l’homme et dit :

« Vous chercher une faille en moi n’est-ce pas ? Vous ne la trouverez pas. Je n’ai pas peur de vous et je ne vous considère pas comme quelqu’un de super important à étudier. Vous êtes juste un pauvre type qui cherchait à se faire remarquer autrement que par son intelligence. Vous avez choisi la voie la plus simple. »

La provocation était un des caractères de Marwan qui était né en même temps que la mort de ses cauchemars suite à son entretien avec sa famille d’accueil. Pourtant à voir son visage d’ange on n’aurait jamais dit tout ça. Cependant, il savait que cet homme était supérieurement intelligent à lui, du moins il le pensait, car Marwan avait eu ses diplômes très jeune et avait un QI bien élevé comparait à la moyenne.

[en espérant que cela te plaise, si tu veux que je change un truc dit le moi Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre au parloir (PV Edward ) Jeu 25 Avr 2013 - 10:48

Un tueur en chacun de nous, Edward trouvait la théorie intéressante. Est-ce qu'une petite fille mal élevée mise sous la pression de ses parents et mise en infériorité face à ses camarade pourrait craquer et tenter d'assassiner ses parents à coup de batte de baseball ? La question était intéressante d'un point de vue purement psychologique mais comment pouvait-on différencier celui qui réprime le tuer en lui de celui qui a fait le grand saut, qui a donné la mort. Il arrive à un flic de tuer mais ledit flic pourra toujours se rendre malade d'avoir aimé tuer un monstre criminel.
L'homme avait apparemment écouté avec ennui son petit exposé sur la notion de justicier. Edward s'était bien douté que ce petit discours virait au verbeux mais ce n'était que les préliminaires. C'était à ce jeune homme de jouer le jeu s'il voulait que l'entretien dure. La dernière question avait par contre permis au jeune homme de sortir de sa torpeur et de réfléchir à la question posée.

« Du pouvoir. C’est la seule chose qui vous pousse à agir. Vous voulez qu’on vous craigne. Comme ces gardiens, comme des prisonniers, comme ces victimes et ces futurs victimes, toutes celles qu’on vous a empêché de tuer en vous arrêtant. En étant arrêté vous avez perdue de votre puissance et de votre pouvoir, c’est surement pour ça que vous faite régner la terreur ici. En fait, vous détester être en infériorité. »

Il se mit à sourire dévoilant ainsi ses dents blanches. C'est ce que se plaisait à croire l'administration de cette prison et les gardiens qui l'entouraient mais Edward était très bien ici. Après la lutte acharnée de son avocat, on lui a obtenu le droit de récupérer la majorité des livres qu'il possédait. Il y avait des classiques de littérature, des livres de science et des études de criminologie. Edward profitait de ce repos pour se donner une véritable connaissance dans les domaines qui l'intéressaient.

" La brutalité est le recours de ceux qui n'ont plus de pouvoir intérieur. Il me semble que c'était une certaine Anne Hébert qui disait ça, une moraliste à deux sous. La vraie force réside en effet dans le pouvoir intérieur comme elle dit mais qui vous remarquera si vous en restez uniquement à des pensées. Il faut servir la société par des actes et en profiter pour y acquérir certaines connaissances. Je pense que c'est à méditer... "

Le jeune homme le regardait toujours et lui posa une question qui orienterait beaucoup plus la relation entre les deux hommes. C'était le moment de vérité, il n'avait pas peur de lui d'après ce qu'il disait. Edward se pencha un peu en avant pour lui parler d'une voix doucereuse, chaque mot venant comme un infime sifflement.

" La faille que vous me demandez de chercher, vous venez de me l'indiquer à l'instant. Vous vous prouvez que vous n'avez pas peur de moi en me le disant clairement mais celui qui n'a pas peur aurait mieux fait de ne pas aborder ce sujet. Vous me réduisez dans votre discours et modifiez ainsi votre vision de moi pour rendre l'entretien plus facile mais ça ne marche pas comme ça avec moi. "

Il passa sa langue sur ses lèvres et se recula un peu toujours en fixant son interlocuteur d'un regard froid.

" J'admet être un peu déçu. L'entretien avait bien commencé et nous avons partagé nos points de vue sur la criminologie mais vous revenez finalement à votre éthique. Renseignez vous sur Socrate, ça peut être instructif. "

Il se mit à parler d'un ton faussement éloquent et prenant un regard vraiment sérieux.

" Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien. Méditez cette pensée, il est peut-être temps de se remettre en question cher ami. "

Un sourire carnassier traversait le visage froid et cruel de l'homme qui vivait en cellule depuis près de huit ans. Il demeura silencieux en attendant la réaction de son interlocuteur. Edward n'hésitait pas à étaler ses connaissances, il adorait faire des démonstrations de son savoir à ceux qui tentaient de le rabaisser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre au parloir (PV Edward ) Sam 4 Mai 2013 - 22:59

Il était vrai que Marwan s'était un peu laisser emporter, mais n'était-ce pas là son but ? Faire en sorte de montrer à cet homme que c'était lui le plus intelligent et non l'agent ? Marwan aimait bien jouer à ce jeu. Ce laisser volontairement mettre KO pour en apprendre plus sur les gens. Il avait eut tellement de torture dans sa vie qu'il avait bien trop de mal à se mettre en avant, cependant, ce faire casser pour récupérer une information, même infime sur l'homme qu'il interrogeait, ça il savait le faire, et il savait bien le faire. Le jeune agent sourit et fit ensuite :

"Un-zéros pour moi."

L'homme venait de lui dire que l'entretien était finit mais pas pour Marwan, il était là pour étudier ce type et non pour se faire recaler. Pourtant il lui avait laisser croire. C'était parfait, tout se déroulait selon son plan. A voir si cela allait continuer ou non. L'homme ne devait pas comprendre ce que Marwan venait de dire et c'était justement le but. Marwan sourit de nouveau et fit à Edward :

"Il est vrai que je ne sais rien, mais vous n'en savez pas plus que moi. Nous sommes deux têtes pensantes, à la différence que l'une d'elle est libre et pas l'autre. Vous êtes doué pour manipuler les gens, mais je me débrouille pas trop mal moi non plus. "

Se rapprochant de lui comme, l'homme l'avait fait juste avant, Marwan lui murmura :

"Qui vous dit que mon objectif n'était pas de vous faire croire que ma faille était la peur ? Ce qu'on ne dit pas, n'est pas forcément ce qu'on veut cacher."

Il se redressa et regarda toujours l'homme. En temps normal, Marwan ne supportait pas d'être aussi proche des gens, notamment des hommes, avec son passé cela se comprenait, mais maintenant, il pouvait être prêt d'eux, il pouvait jouer avec eux, les forcer à parler, à entre voir un soupçon de franchise ou au contraire un soupçon de mensonge. Mais là il devait bien admettre qu'il était fasse à un mur. Le type ne parlait pas, du moins pas de lui et Marwan n'arrivait pas à le décrire. Le jeune agent fit donc ensuite :

"Racontez moi ce que vous ressentiez lors de vos crimes ? Qu'est-ce qui vous a pousser à tué pour la première fois ? La colère, la haine, la peine, l'envie, le désir ? Un autre sentiment ?"

Marwan était déterminé à faire son entretien et personne n'allait le faire reculer.

[désolé c'est pas terrible Sad ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre au parloir (PV Edward ) Mer 8 Mai 2013 - 13:29

"Un-zéros pour moi."

Edward n'eut aucune réaction à cette remarque. Il fixait toujours son interlocuteur de son regard curieux. Il analysait son attitude, ses gestes et ses paroles. Il n'était pas un idiot, Edward l'avait su dès qu'il l'avait vu. Il ferait sûrement un bon profiler mais ne comprendrait hélas pas les assassins s'il pêchait par excès de confiance. Alors il sait manipuler les gens lui aussi, Edward aimait bien ce petit jeu. Il avait réussi à rendre l'apprenti profiler confiant mais il n'était pas venu le moment de baisser la garde.

- Je vais corriger une erreur que vous commettez. Votre corps est libre mais est-ce vraiment le cas de votre pensée ? N'êtes-vous pas limité dans votre vie par toutes ses valeurs qu'on vous a fait gober à force de leçons et de coups de livres sur le crâne. Qui est vraiment l'esprit libre dans l'affaire ? Je suis certes enfermé mais ça ne m'empêche pas de penser. Ce pouvoir, je le possède bien plus que certaines personnes qui vivent pourtant dans le monde extérieur. Comment l'expliquez vous ?

Sa faille n'était donc pas la peur mais elle importait peu en réalité. Edward ne cherchait pas une faille. Ce qu'il cherchait, il l'a déjà trouvé. L'agent s'était redressé et fixait le monstre avant de poser une question sur les crimes d'O'Callaghan. Le criminel leva les yeux et le regarda.

- Alors vous faites partie de cette cohorte de personnes qui s'est mis en tête de me disséquer l'esprit et d'y comprendre ce qu'il se passe. Si vous comprenez ça, vous ferez mieux que tout ceux qui ont déjà essayé de s'entretenir avec moi mais qui vous dit que je vais vous raconter ça ? Je n'y gagne rien et absolument rien ne m'interdit de garder le silence. Vous voyez où je veux en venir ?

Il s'assit confortablement et fit basculer sa tête en arrière regardant l'homme d'un air dédaigneux.

- Retournez à l'école agent St-John. Je ne pense pas que vous soyez prêt pour ce genre d'entretien.

Il souriait et observait toujours le jeune homme. Il serait tenté de le tuer mais cet homme risquait d'être utile à l'avenir. Il pourrait seulement jouer avec lui s'il le peut...

[Pas grave. Par contre, j'ai fait pas terrible non plus.]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre au parloir (PV Edward ) Lun 20 Mai 2013 - 13:56

Marwan avait été piquer au vif, mais comment ce type pourrait savoir tout ce qu'on lui avait fait subir ? Certes Marwan aujourd'hui était un homme libre, mais il fut un temps ou sa vie ressemblait bien plus à celle d'un prisonnier, d'un esclave avec lequel on jouait ouvertement. Marwan se sentait responsable de la mort des garçons qu'il considérait comme ses frères, alors que ce type en face de lui avait tuer sa propre soeur. Comment avait-il put ? Le jeune homme ne laissa rien transparaître, il devait rester serein et c'était bien ce qu'il faisait là en ce moment même. Le jeune homme écouta l'homme. D'après lui, Marwan n'était pas un penseur, du moins il n'était pas libre de pensée. Qu'il vienne dans sa tête pour voir ! Songea Marwan avec une pointe d'énervement. Puis l'homme lui raconta par la suite, qu'il n'avait rien à gagner en parlant alors il ne parlerait pas. Marwan haussa les épaules et fit ensuite :

"Comme vous voulez, vous savez j'ai rien à gagner non plus à parler avec un mec tellement tarré qu'il a tué sa propre soeur !"

En revanche là son regard s'était assombrit. Si Marwan avait choisit ce dossier ce n'était pas sans arrières pensées. Il voulait savoir, comprendre, pourquoi et comment cet homme avait put s'en prendre à sa soeur ! Lui qui avait toujours voulut avoir une famille ne pouvait pas le comprendre, il le savait, mais il voulait au moins tenter de le comprendre. Marwan le regarda et lui dit ensuite :

"Il y a une chose qu'on ne m'a pas apprit à l'école de police...Si on tue quelqu'un, ou si on est responsable de la mort de quelqu'un, un jour où l'autre, son fantôme revient et on en paie les conséquences !"

Il ne parlait pas de croyances, non il était sérieux dans ce qu'il disait. Lui il avait dut affronter le regard de sa famille d'accueil pour que les fantômes du passé le laissent, que devrait faire Edward pour être libre ? Marwan fit ensuite :

"Dites moi juste pourquoi vous avez fait ça, et la vérité...ensuite je vous fous la paix. Honnêtement je ne suis pas là pour vous, vous ne faites pas partie de mon sujet d'étude."

Marwan regarda l'homme et il était sincère, il voulait vraiment connaître la vérité, il s'en foutait de ce qu'il gagnerait ou non, il voulait savoir. Le type voulait gagner un truc en échange, et bah Marwan était prêt à négocier, bon pas sa sortie bien entendue, mais il voulait vraiment comprendre, comment avait-il put faire ça ?

[Hs : Désolé c'est vraiment mauvais Sad ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre au parloir (PV Edward ) Dim 26 Mai 2013 - 9:09

Edward se mit à rire très franchement en entendant cette affirmation. Le rire était moqueur et ses yeux lorgnaient toujours avec avidité le visage du jeune profiler. S'il n'avait rien à gagner ici, que faisait-il donc ? Il était assez idiot pour faire des choses qui ne lui apporteraient rien ? Le sourire d'Edward était large et il regardait le jeune homme droit dans les yeux.
Dès que l'agent St-John évoqua Helena, Edward devint pensif. Il sourit en regardant le jeune profiler car il venait de dévoiler une de ses failles. L'incompréhension mène à l'interrogation et donc la famille est une sacro-sainte valeur morale pour ce jeune homme. Le jeune profiler ne semblait pas s'amuser, son regard s'était assombri et il livra à O'Callaghan sa vision de la culpabilité.

- Un jour peut-être mais j'ai toujours pensé que c'était les fantaisistes et ceux qui ne s'assumaient pas qui se sont inventé cette légende. Le fantôme hante l'homme qui regrette d'avoir tué mais moi non, je ne regrette absolument rien. Avez vous déjà tué ? Vous arrive-t'il de faire des cauchemars où vous les entendez vous supplier de les laisser en vie ?

Le large rictus était cruel et ses yeux semblaient luire d'une folie incurable.

- J'ai tué en tout sept personnes et je n'en dors pas moins bien agent St-John. Cette prison a pour but de me prouver que ce que j'ai fait est mal mais comment dire...Je suis un peu long à la détente.

L'agent St-John finit par poser une question intéressante à Edward. Pourquoi ? Toujours cette question et pourtant ils ne semblaient même pas deviner ce qui a bien pu motiver Edward O'Callaghan dans ses actes.

- Regardez des visages comme celui de Mutt Huston et posez vous la question sur ce qui compose sa vie. Jeux vidéos, relations parentales désastreuses, enfermement dans un monde virtuel, misogynie et tâtonnements moites à l'arrière d'une voiture. On a tous un jour imaginé la mort de quelqu'un que ce soit de notre main ou de celle de Dieu. Pourquoi tuer telle où telle personne ? Mes raisons n'étaient pas toujours les mêmes et je ne compte pas mâcher un travail qui dure déjà depuis huit ans. Imaginez que vous auriez la possibilité de me tuer. Le feriez-vous ?

Edward s'était reculé pour s'appuyer contre le dos de la chaise mais il observait toujours le jeune homme en face de lui. Edward était resté une énigme pour ceux qui étudiaient son dossier même si quelques éléments ressortaient. L'ensemble du dossier semblait néanmoins fragile et Edward semblait jouer avec tous ceux qui voulaient l'étudier. Il s'amusait à leurs dépens...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre au parloir (PV Edward ) Dim 23 Juin 2013 - 18:34

Marwan écoutait attentivement ce qui se disait, il était vrai qu'il était entrain de laisser la situation le déborder, mais au moins il parlait avec l'homme chose qu'on lui avait dit presque impossible pour un jeune agent comme lui. Surtout qu'à se moment là, il n'était pas encore profiler, juste apprentie. L'homme lui demanda si il avait déjà tuer. Non, la réponse était non. Il n'avait jamais tuer qui que se soit, du moins pas volontairement, car maintenant il était bien conscient d'avoir provoquer la mort d'au moins deux enfants, ses frères de coeurs comme il disait. Mais il n'avait encore jamais tuer quelqu'un de son arme ou de ses mains, pourtant se n'était pas l'envie qui lui avait manquer devant ses parents adoptifs. Il fit à l'homme :

"Non, je n'ai jamais tuer qui que se soit, et pourtant devant des gens comme vous ce n'est pas l'envie qui me manque, mais honnêtement vous ne valait pas la peine que je mette ma vie en l'air pour vous ou les gens de votre espèce. Vous êtes enfermer, vous ne pouvez plus faire de mal aux innocent ici, alors."

L'honnêteté était un des plus gros problème de Marwan, mais que voulez vous qu'il dise à cet homme. Il le savait plus intelligent que lui et plus manipulateur, même si Marwan était pas mal dans son genre, il n'arrivait pas à la cheville de l'homme, bien que pendant un moment il avait réussit à mener la danse. Cependant les choses lui échappait et sans vraiment en prendre conscience, il était entrain de livrer des armes sur lui, mais il se reprit, et tant mieux car le jeune homme avait enfin réussit à chasser des cauchemars se n'était pas pour s'en remettre maintenant. L'homme lui precisa qu'il n'avait aucun remord, Marwan le regarda et fit :

"Je veux bien le croire."

Il ne souriait pas, mais il tentait de comprendre, il voulait savoir où tout ça voulait en venir, pourquoi tuer 7 personnes comme ça sans raison, cela perturbait profondément le jeune homme. Mais la première questions était pourquoi tuer sa propre petite soeur, surtout que visiblement il n'y avait aucune raison, elle semblait être une parfaite petite fille. Alors, la jalousie ? Non cet homme ne semble pas être jaloux. L'odeur de la mort ? Marwan ne pensait pas que ce type soit une sorte d'animal. Non, peut être plutôt une sorte d'ange de la mort ? Oui ce rôle là, semblait beaucoup plus lui aller. Le jeune homme n'écoutait plus ce que le prisonnier était en train de lui dire, il se mit à réfléchir aux différentes façon de voir les choses, et là il comprit, du moins il supposait avoir comprit. Il regarda l'homme et lui dit en lui coupant son élément de surprise, vu qu'il n'avait pas écouter :

"Vous avez tuer votre soeur pour la protéger d'un monde pourrit, n'est-ce pas ? Vous avez tuer ses gens soit parce qu'ils n'avaient rien à faire dans ce monde pour vous, car ils étaient soit trop invisible, soit trop gentils, soit au contraire trop monstrueux, vous vous prenez pour l'ange de la mort. Est-ce que j'ai tors ?"

Puis se souvenant que l'homme parlait, Marwan fit d'un air sincère, un des traits de son caractère qui était malheureusement trop ancré en lui :

"Désolé vous disiez ?"

[ HS : désolé pour le mois de retard :/ j'ai eus des soucies de santé et je ne trouvais pas quoi répondre, j'espère que cela te convient en tout cas :/ )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre au parloir (PV Edward ) Mar 13 Aoû 2013 - 8:36

Protéger sa sœur par un meurtre ? Edward trouvait l'idée bien étrange et plus qu'étonnante. L'apprenti profiler essayait de conformer le comportement d'Edward à une théorie mais tout portait à croire que ladite théorie est erronée. Il ne put s'empêcher néanmoins de sourire en entendant la déclaration du jeune profiler. Il était temps de jouer un peu à ses dépens.

- L'ange de la mort qui fauche les âmes qui ne changeront rien à ce monde. C'est un titre prétentieux vous ne trouvez pas ? Quel humain oserait y prétendre sincèrement ?

Le profiler n'avait apparemment pas écouté une bonne partie de son discours mais Edward n'en montra aucun mécontentement. Si ce petit l'agaçait, il n'aurait qu'à devenir silencieux et s'enfermer dans ce mutisme que beaucoup ont affronté en voulant l'interroger. Edward O'Callaghan était resté une énigme car il avait une vision malsaine de la vie et de la mort et qu'en même temps, il prétendait suivre un but bien particulier dans ses meurtres. Mais la motivation première d'Edward n'est ni la justice, ni l'avenir du monde ni quoique ce soit de ce genre. C'est autre-chose de fondamental...
Edward demeura silencieux pour le moment regardant le jeune homme dans les yeux. A moins qu'il ne trouve un moyen de piquer l'attention d'Edward, cet entretien ne durera pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre au parloir (PV Edward ) Sam 17 Aoû 2013 - 18:39

Marwan sourit. L'homme en face de lui était plus malin qu'il ne l'aurait crut et il était à deux doigts de le lui dire, cependant, ce n'était pas comme ça qu'il aurait put avancer. Il pensait savoir quelques choses, mais il n'en était pas sur. En faite, il pensait que ce type ne savait même pas pourquoi il avait tuer tout ses gens. Il ne pensait même pas que ce type avait conscience de tout ça. Il le savait intelligent, extrêmement intelligent, mais pas comme la grande partie des génies. Il était intelligent mais plus dans sa manière de tuer les gens. Cependant, on l'avait attraper. Marwan regarda le gars, il sourit encore plus. Il secoua légèrement la tête et fit ensuite :

"Vous savez quoi ? En faite je vais m'en aller. Vous n'avez aucune envie d'être étudier, et vous ne savez même pas pourquoi vous avez tuer tout ces gens, notamment votre soeur."

Cependant, il n'avait pas envie d'abandonner. Il reviendrait un autre jour, il mènerait son enquête poserait des questions et tenterait d'en savoir plus sur ce mec et sur ses relations, ensuite, il reviendrait. Il lui dit en frappant à la porte pour qu'on vienne lui ouvrir :

"J'ai perdue suffisamment de temps. Cependant, je reviendrais et ce coup-ci je vous aurais."

La porte s'ouvrit et Marwan put sortir. Il n'avait pas tenue longtemps face à cet homme et n'avait pas eut ce qu'il voulait cependant, il savait qu'il reviendrait, qu'il enquêterait, cette affaire était dorénavant la sienne ! Enfin, il voulait savoir pourquoi ce mec avait fait ça. La porte se referma sur l'homme. Il quitta ensuite la prison la tête haute, car malgré son échec il avait apprit un truc, parfois le genre humain est si horrible et si incontrôlable, qu'aucune justification n'est possible. Il repartie à sa voiture et prit la direction de son bureau, il avait des recherches à faire et des dossiers à lire.

[HS : je te propose de clôturer ce sujet et d'en faire un autre quand Marwan aura plus d'infos sur toi ? ]
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Rencontre au parloir (PV Edward )

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre au parloir (PV Edward )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Edward aux mains d'argent
» EDWARD AUX MAINS D'ARGENT - EDWARD (MMS82)
» [Blu-Ray] Edward aux Mains d'Argent
» Edward (Twilight) ou Stefan (TVD) ?
» Edward aux mains d'argent
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-