Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

J'ai l'impression d'être suivi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Nolan Baker 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2445
▌Date d'inscription : 21/02/2011
▌Métier : Chirurgien - Tueur en série psychopathe
▌Avatar : Johnny Depp - Kwikiki © Gif cartouche by Sevnol ©


MessageSujet: J'ai l'impression d'être suivi Ven 19 Avr 2013 - 11:20


J'ai l'impression d'être suivi ...

ft. Peyton Grace

Cela faisait déjà plusieurs jours que Nolan avait cette impression ... C'était comme si - partout où il allait - il était suivi. Sans arrêt. Évidemment, il était au courant que selon certaines personnes, il inspirait de la peur ou de la méfiance. C'était son côté sombre qui voulait ça. Mais d'ordinaire, il se faisait passer pour Monsieur Tout-le-Monde. Avec une famille, un travail, un maison. Bref, un type tout à fait respectable. Il ne voyait pas pourquoi les gens pouvaient avoir des raisons de le regarder de travers. En fait, y'avait cette femme, là ... Depuis trois jours, il la voyait souvent. Trop souvent. Surtout du côté de l'école, évidemment. Elle aussi, avait un gamin à emmener à l'école. Nolan aurait bien voulu la croiser seulement devant l'école. Dans sa cave, il y pensait alors qu'il essayait de se changer les idées. Oui, pourquoi pas aller se dégourdir les jambes et marcher un peu. Sans compter que sur la route, il allait pouvoir se prendre un café et lire le journal. Il avait été très pris durant la nuit et il avait prévu le coup, en demandant à Marilyn de s'occuper de la petite.

Mais aujourd'hui, cette femme mystérieuse l'avait encore suivi jusqu'ici ; dans ce bar. Pourquoi ? Bien sûr, notre homme n'en avait pas la moindre idée. Et aujourd'hui, il en avait la ferme intention de le découvrir. Alors qu'il était accoudé au comptoir et attendait son café, il lisait son journal tranquillement. Du moins, il faisait semblant. Du coin de l’œil, il surveillait cette jeune femme, qu'il avait déjà repérée. Décidément, elle suivait notre chirurgien partout, tout le temps. Et autant vous dire que ça commençait à l'énerver. Deux minutes passèrent et le barman lui avait servi son café. Il lui donna les un dollar et cinquante cents puis s'était dirigé vers la table où attendait seule, la demoiselle :

« J'vous dérange pas, j'espère ? » Fit-il, en s'asseyant en face d'elle, avant de reprendre : « Dîtes-moi ... Quelqu'un vous a engagée pour me surveiller ? Vous me protégez, c'est ça ? Vous êtes du FBI, j'imagine. Les rues sont si peu sûres, en ce moment ... » Demanda Nolan dans un sourire. « Oh, non ... Je sais ! Vous êtes l'une des proches d'un client que j'ai opéré récemment et vous venez me remercier. » Évidemment, Nolan savait que tout cela n'était pas possible. Mais il jouait les comédiens, comme toujours. Histoire de voir si la miss allait mordre à l'hameçon.

Elle semblait silencieuse mais pas moins attentive, apparemment. Il la fixait, calmement puis avait continué sa conversation en amorçant les présentations :

« Ah oui, bien sûr. Où avais-je la tête. J'me présente : Mike Davis. Chirurgien en chef de l'hôpital de Quantico. Ravi de faire votre connaissance. » Comme toujours, notre ami prenait la couverture de son honnête métier, qui faisait toujours autant d'effet d'ailleurs.

HRP Coeur:
 


Nolan & Marilyn

« Quand un médecin tourne mal, il devient le pire des criminels. Il a le sang-froid et la connaissance. »
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: J'ai l'impression d'être suivi Ven 19 Avr 2013 - 15:12



Cela faisait plusieurs mois qu'elle suivait le dossier qui impliquait cet homme, chirurgien, Mike Davis. Il n'avait pas du tout l'air d'un assassin de premier abord mais il n'avait pas non plus l'air d'un ange. Un dossier bien trop mince pour mettre en avant les plaintes répétitives que la police avait reçu et le dossier était presque passé inaperçu...
`
Elle n'était détective privé ou encore profiler mais son instinct ne lui avait jamais joué de tour. Il avait quelque chose de louche et il fallait qu'elle en ai le cœur net néanmoins, ce n'était un argument assez solide, elle le savait. Cet homme devait surement avoir une double vie, un dédoublement de personnalité, quelque chose qui pourrait expliquer cela.

Totalement sûr de ce qu'elle pensait, elle s'était renseignée sur ces habitudes et avait fait tout le reste du travail. Elle s'était prise en main pour pouvoir le suivre en se camouflant du mieux qu'elle pouvait sans que ça ne devienne trop louche. Néanmoins, le suivre devenait de plus en plus simple et elle ne savait pas si c'était un fait exprès par ce Mike et tout simplement parce qu'elle devenait forte dans ce domaine. Elle ne pouvait qu'être la seule à lui lancer des fleurs puisqu'elle n'avait personne derrière elle pour lui en faire. Sa vie s'était résumée à s'occuper de sa fille qu'elle aime plus que tout et à son travail qui la passionnait.

Lorsque ce dernier s'approcha pour s'assoir en face d'elle dans ce bar où il avait l'habitude d'y boire un café en lisant son journal, elle déglutis tout en posant la tasse à café qu'elle tenait aussi. Son attitude arborait tout d'abord un trouble, elle ne s'y était pas du tout attendu à le voir venir et lui parler comme s'ils allaient apprendre à ce connaître. Son cœur avait fait un bond mais elle tenait bon, après tout, la ville ne lui appartenait pas. Ce bar non plus, après tout.

« Je ne vois pas de quoi vous parlez ? »
dit-elle, innocente, en se raclant la gorge. Elle n'était pas du tout impressionnée, dans un lieu publique, de quoi aurait-elle peur au juste. Après tout, il était censé n'être qu'un chirurgien rangé aux yeux du monde entier. Seul deux ou trois têtes semblaient en savoir plus mais bien sûr, les témoignages restaient anonyme donc, impraticable.

« Enchantée.. Je suis désolée mais j'attends quelqu'un... Que puis-je faire pour vous ? » Je demande, gardant un visage serein, celui que j'avais dans mon travail.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Nolan Baker 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2445
▌Date d'inscription : 21/02/2011
▌Métier : Chirurgien - Tueur en série psychopathe
▌Avatar : Johnny Depp - Kwikiki © Gif cartouche by Sevnol ©


MessageSujet: Re: J'ai l'impression d'être suivi Sam 20 Avr 2013 - 10:45


J'ai l'impression d'être suivi ...

ft. Peyton Grace

En cette journée, Nolan croisait enfin la femme qu'il voyait presque à tous les coins de rues, lorsqu'il sortait. C'était affolant ; on aurait pu croire à un chien perdu qui avait voulu jeter son dévolu sur Nolan, le considérant comme son maître. Et notre homme lui, avait horreur de ça. Non pas que Nolan n'aimait pas les gens qui s'intéressait à lui. Au contraire, avec son côté narcissique. Non, ce qui le dérangeait ... C'était ces autres personnes, qui ne semblaient pas coopératives du tout. Pour preuve, quand notre chirurgien avait posé la question à la jeune blonde en face de lui, cette dernière avait directement nié tout en bloc. Le coup classique du « Je n'ai rien à voir là-dedans. Je ne vous connais pas. » C'était bien trop tard pour les jouer les comédiennes de cette façon. Justement, il avait l'impression d'être surveillé. Partout ... Tout le temps ! C'était à peine si cette femme n'avait pas élu domicile dans sa voiture et ne le suivait pas, cachée dans les sous-bois, pour prendre des photos de sa baraque, le regarder jouer avec sa fille dans le jardin, ou bricoler sa bécane dans le garage ... Non, vraiment. Y'avait quelque chose de très louche dans tout ça. Beaucoup trop.

« Attendez, attendez ... Ne jouez pas à ça avec moi, j'vous préviens. J'ai un très bon avocat, j'vous l'assure. Il saura vous faire dire la vérité. Pourquoi me suiviez vous sans arrêt, si vous faites celle qui ne comprends rien à c'que je raconte ? Vous savez que je peux porter plainte pour harcèlement ? J'ai déjà vécu ça, une fois. Et avec le défendeur, on s'en est très bien sorti. Le chef d'accusation n'était même pas fondé. Une femme était triste d'avoir perdu son mari qui était gravement malade. Il est mort, durant l'opération. Il a seulement été prouvé que l'on manquait de personnel pour assurer la délicatesse de la chose, au bloc opératoire. » Il bu une gorgée de son café, puis continua : « Je ne suis qu'un honnête citoyen, qui fait son travail. Je suis l'un des meilleurs chirurgien de la région. Pour ne pas dire que je suis quasiment sûr d'être le seul fiable dans tout le comté, mademoiselle. » Elle affichait un air bien trop tranquille sur son visage. Du genre quelqu'un qui n'avait rien à se reprocher, alors qu'elle niait tout depuis le début. Nolan voyait rouge. Tout ce qu'il demandait, c'était la paix. Qu'elle arrête de le suivre pour raison X ou Y. Et surtout ... Qu'elle ne s'approche ni de sa famille, ni de sa propriété. Elle était considérée comme privée et par conséquent, cette femme allait avoir des problèmes en s'y aventurant.

« Vous comprenez, j'imagine ? Si vous étiez dans mon cas, vous ferez probablement la même chose. J'en suis sûr. Vous attendez quelqu'un, alors ? Hum ... Pour le moment, j'vois personne. Mais il doit être en chemin, je pense. Cela dit, si j'vois personne d'ici quelques minutes, j'ose penser que c'est parce que vous mentez ... Vous mentez simplement pour me suivre, encore et toujours. Seulement, j'vois pas pourquoi vous faîtes ça. En le faisant, vous faîtes une grave erreur, cela dit. Vous n'êtes certainement pas flic mais exercez un métier qui s'en rapproche tout autant. J'vous l'dit et j'vous le répète : vous n'avez aucune raison de me suivre à la trace. Et si vous continuez à le faire, vous ne ferez qu'envenimer les choses. Et je déteste ça. » Pour le moment, Nolan n'avait pas envie d'avoir recours à la force. C'était inutile avec une personne comme celle-là. À moins qu'elle n'ai la mauvaise idée de continuer à la provoquer. Dans ce cas là, elle pouvait tout aussi bien se retrouver maîtrisée et plaquée contre le sol froid d'une ruelle, un soir de pleine lune, la lame d'un scalpel collée contre la gorge. Notre homme l'avait fait plusieurs fois, ce n'était pas maintenant qu'il comptait changer ses habitudes. Loin de là ...


« Expliquez-vous maintenant, où je vous jure que je sortirai d'ici d'un pas décidé ; et que je porterai plainte contre vous. J'peux vous le garantir. Et puis ... » Il soupira pour éviter de faire ressortir sa colère qui bouillonnait de plus en plus : « Vous travaillez pour qui, au juste ? CIA ? FBI ? L'USMS ? Je n'ai rien d'un criminel en fuite, j'vous l'ai déjà dit. Vous poursuivez un honnête et citoyen sans la moindre raison valable. C'est purement et simplement de l'abus de pouvoir, c'que vous êtes en train de faire. Quel que soit l'agence fédérale ou gouvernementale pour laquelle vous travaillez, je n'ai rien à voir avec quoi que ce soit. Alors, j'vous le demande, là. En face-à-face, les yeux dans les yeux : arrêtez de me suivre, à partir de maintenant. Sinon, j'vous jure que vous aurez affaire à moi. J'vous le promets. Et ce, sans avoir besoin d'en venir aux mains. La justice fera son boulot. Vous verrez ... » Il buvait son café pour se calmer un bon coup.

HRP Coeur :
 


Nolan & Marilyn

« Quand un médecin tourne mal, il devient le pire des criminels. Il a le sang-froid et la connaissance. »
© belzébuth


Dernière édition par Nolan Baker le Jeu 2 Mai 2013 - 9:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: J'ai l'impression d'être suivi Sam 20 Avr 2013 - 13:46

Il prônait à tout bout de champs d'être innocent, d'être un honnête citoyen et dans chacune de ces paroles, elle sentait les menaces fuser de son regard et du ton qu'il employait. Pour un chirurgien renommé, censé savoir garder un sang froid en toute circonstance, c'était étonnant de le observer perdre ces moyens alors qu'elle était tout simplement assise dans un bar avec une tasse à café.

Il cherchait par tout les moyens de déterminer ce qu'elle avait comme profession et qui elle était. Elle avait décidé de jouer la parfaite étrangère qui ne comprenait pas un mot de ce qu'il disait et mon flegme semblait le rendre fou.

« Monsieur, calmez-vous. »

Il fallait qu'elle réagisse de manière plus plausible à la menace de porter plainte contre moi :

« Je vous assure, je ne vois pas de quoi vous parler. Bien sûr, je vous connais : Vous êtes passé dans le journal pour vous prouesse exceptionnelle dans votre domaine et c'est pour moi, un grand honneur d'avoir un homme aussi célèbre à ma table mais je vous assure que je ne vois vraiment pas de quoi vous voulez parler. »

Je prends une profonde respiration en regardant aux alentours :

« Justement, je ne comprends pas pourquoi il n'est pas encore là. J'avoue qu'il n'a pas pour habitude de pauser des lapins mais que voulez-vous ? Après tout, peut-être qu'il est arrivé mais qu'il vous a vu avec moi. Il s'est senti mal et il a peur devant tant de concurrence. »

Il regarde Peyton sans comprendre :

« Il vous a vu à ma table. Il s'est peut-être dit qu'il n'avait aucune chance face au célèbre chirurgien Mike... Davis ! »

Elle a eu du mal à prononcer ce prénom qui lui rappelait énormément son ex, nommé Mike Turner. Un trouble qui n'était pas passé inaperçu auprès de cet homme.

« Excusez-moi, je vais aller me commander un nouveau café... Je vois que vous avez terminé le vôtre. Pour m'excuser de ce mal entendu, je peux vous en offrir un ? »

Proposa t-elle, toujours dans le but à la fois de le rassurer et d'apprendre à mieux le connaître. En même temps, il s'était présenté mais tout en ayant un doute de sa double personnalité, elle n'avait pas envie de lui donner son patronyme. Son nom était reconnu dans son métier mais vu qu'elle ne se montrait jamais, personne ne pouvait mettre un visage au nom qui apparaissait souvent dans les grandes affaires juridiques de Philadelphie en tant que procureur général.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Nolan Baker 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2445
▌Date d'inscription : 21/02/2011
▌Métier : Chirurgien - Tueur en série psychopathe
▌Avatar : Johnny Depp - Kwikiki © Gif cartouche by Sevnol ©


MessageSujet: Re: J'ai l'impression d'être suivi Jeu 2 Mai 2013 - 10:11


J'ai l'impression d'être suivi ...

ft. Peyton Grace

Nolan commençait à s'énerver. Pour sûr. L'homme serrait les dents, en parlant. Il essayait de comprendre, malgré tout. Notre chirurgien se demandait bien pourquoi elle le suivait partout, tout le temps ... Selon notre homme, cette blondinette devait très certainement être un détective privé, un agent de la CIA ou quelque chose dans le genre. Mais pourquoi ? Jusqu'à présent, Nolan s'était toujours fait passer pour un type respectable, aimé de tous. Un homme qui sauvait des vies à longueur de journée. À ce propos, il avait même gagné la fameuse « Presidential Medal of Freedom. » Cette médaille était décernée à tous celles et ceux qui - d'après un texte de loi - ont fourni « une contribution particulièrement méritoire pour la sécurité ou les intérêts nationaux des États-Unis, un monde de paix, ou des efforts remarquables dans le domaine culturel ou autres, public ou privé. » Nolan se l'était vu obtenir, suite à sa détermination et son courage ; lors du passage de l'ouragan Sandy, sur le territoire américain. Les chiffres, s'étaient élevés à 132 morts. Et avec son équipe médicale, Nolan avait réussi à sauver quinze des dix-huit personnes ; hospitalisées sur Quantico. C'était il y avait moins d'un an, tout ça. Pour les trois autres, le chirurgien s'était rendu sur place, aux enterrements. Tout naturellement. Ce fut trois jours plus tard, que l'État américain lui décerna la médaille. Voilà entre autre, pourquoi cette femme parlait de prouesses exceptionnelles, écrites dans le journal. Et Nolan adorait que l'on flatte son égo. Comme tout bon psychopathe qui se respecte, bien entendu ... De plus, cette femme avait ajouté que son ami avait sûrement aperçu Nolan. Et qu'il avait très certainement pris peur devant une telle concurrence.

« Vous devez certainement parler de la catastrophe Sandy, le 16 novembre 2012. Ouais ... Suite à cette journée horrible, pas mal de gens - ici encore - me considère comme un héros. Savez que j'ai reçu une médaille pour ça ? » Il bu une autre gorgée de café, avant de continuer : « J'ai eu très peur pour ma fiancée, vous savez ? Elle travaille à Washington, même. Mais heureusement ; son nom n'était pas recensé parmi les victimes, là-bas ... Pour ma fille, elle était avec moi. J'ai pu la protéger. » Et Marilyn ? Il imaginait à ce moment-là, que sa cousine était partie en Europe, pour sa carrière de photographe. Bref ... Nolan était resté silencieux, pensif - l'espace de quelques secondes - avant de reprendre : « Oui ... J'ai l'impression que votre ami s'est désisté. À votre place, j'éviterai de replacer un rendez-vous, si c'est pour qu'il vous abandonne, encore une fois ... »

Pour la jeune femme, certainement que cet ami avait pensé n'avoir aucune chance, face à un tel chirurgien comme lui. Au passage, la demoiselle avait eu du mal à prononcer son prénom. Pas parce qu'elle l'avait déjà oublié, non. Cette femme avait l'air intelligente. Non, c'était autre chose. Un peu comme si elle avait du dégoût, une sorte de dédain avec ce prénom. Mauvais souvenir, peut-être. Pour qui, pour quoi ? Ça, Nolan ne le savait pas. Et à vrai dire, il n'avait pas spécialement envie de le savoir. Comme pour se débarrasser de cette pensée, la jeune blonde avait fait remarquer qu'elle n'avait plus de café. Gentillement d'ailleurs, elle avait proposé à notre homme de lui en prendre un. Une manière pour elle de s'excuser.

« C'est que je n'ai pas l'habitude de me voir offrir un café, par une charmante demoiselle. Ce sera mal vu, si je le refusais. Donc, c'est d'accord. » Avait-il répondu dans un sourire.

Ainsi donc, Nolan allait certainement en apprendre plus sur elle. Pas forcément dans le but d'accomplir un plan machiavélique. Non. Juste histoire de la connaître d'avantage et surtout y faire attention. Parce qu'il y avait des femmes qui le harcelait pour un autographe, une photo ou même le fait de lui serrer la main. Mais il savait reconnaître ces gens-là et ceux qui lui voulait autre chose. La question était de savoir quoi ...


Nolan & Marilyn

« Quand un médecin tourne mal, il devient le pire des criminels. Il a le sang-froid et la connaissance. »
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: J'ai l'impression d'être suivi Mar 14 Mai 2013 - 19:52

En effet, elle faisait bien référence à ce gros malheur qui avait touché et marqué l'Amérique, ce qui lui a valu le nom de Sandy, surnommé par les médias américains ou encore «Monsterstorm ». Son arrivée cauchemardesques présentait une surface anormalement étendues et toute la côte Est avait été mis en Alerte Rouge. Le Maire de New-York avait même mis en place un plan d'évacuation de toute les zones sensibles qui s'étaient élevées à plus de 375 000 personnes. Le plus difficile dans tout ça, c'était que même en faisant de notre mieux, nous étions tous impuissant face à ce monstre provoqué par Mère Nature. Cette monstrueuse catastrophe naturelle a fait, de nombreuses victimes et ce Mike Davis avait fait beaucoup de miracle. Beaucoup de ces miraculeux devaient encore lui en être reconnaissant et devait lui rendre un grand hommage.

Le point positif est qu'il semblait un peu moins sur le qui-vive, lui parlant de ses exploits. Il en oubliait peut-être qu'il n'était pas le seul à se battre contre ce monstre qui avait tout dévasté sur son passage sur deux états. Néanmoins, l’inquiétude qu'elle a pu lire dans ses yeux lorsqu'il mentionnait ses proches la désarçonnait. Parmi tout le dossier, aucun ne mentionnait ce genre d'attache.

« Oui, je pense que je ferai bien... Il n'a plus beaucoup d'importance pour moi de toute façon. »

Elle passa une main sur sa nuque pour se détendre puis reprends :

« C'est en tout cas très noble de votre part d'avoir prit autant de recule par rapport à ce qui s'est passé. C'est une très bonne qualité, d'un héro si je peux dire et vous ne pouvez pas m'en vouloir d'utiliser ce terme en sachant que tout les journaux vous mentionnent comme tel. »
demanda t-elle, innocemment.

Méfiante, elle ne pouvait pas rester là sans rien faire alors que cet homme s'accordait tout les mérites. Il avait dirigé cette équipe d'une main de maitre, il n'y en a aucun doute mais sans une bonne équipe, il n'aurai pas pu allait
bien loin. Pour Peyton, qui avait toujours refusé de rester dans l'ombre d'un homme comme l'avait été sa mère, en tant que mère au foyer soumise, elle était ferme la dessus. Aucune personne ne méritait de passer à la trappe.

Elle avait surement raté un article, aussi petit soit-il sur la récompense de ces jeunes gens qui auront donné autant que ce grand chirurgien pour sauver des vies humaines. C'était pour cela qu'elle préféra jouer les fans les plus
pointilleuse, histoire de le lancer à nouveau sur le sujet. C'était tout de même interessant d'en apprendre plus sur cette personne.

« Ne vous méprenez pas, Mr Davis. Ce café ne marque qu'une trêve dans un malheureux malentendu. Si vous voulez bien m'excuser.. » Elle se faufila
jusqu'au bar, demanda deux cafés et retourna s'assoir
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: J'ai l'impression d'être suivi

Revenir en haut Aller en bas

J'ai l'impression d'être suivi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» J'ai l'impression d'être suivi
» [SOFT] INFOCONSOBT : Suivi consommation Bouygues 1.7 (Maj 31/08/10) [Gratuit]
» Impression photo de qualité ? Où ?
» erreur impression avec la craft lite - résolu
» Impression photo haute qualite
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-