Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Difficile de garder ses secrets avec l'alcool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Jeu 11 Avr 2013 - 17:16

Difficile de garder ses secrets avec l'alcool !!

Peyton Grace - Nathaël Weiss



Comme à son habitude, Nate trainait dans un bar. Sauf qu'aujourd'hui était un jour vraiment différent des autres.
Un peu plus tôt dans la journée, il avait eu la désagréable surprise de voir les flics débarquer chez lui. Persuadé que c'était à cause de sa petite tendance à la pyromanie qu'ils étaient là, il ne les avait fait rentrer qu'à contre cœur. Mais contre toute attente, ce n'était pas pour lui qu'ils étaient là. Enfin si, mais pas pour cette raison.
Les flics étaient venu lui annoncer une nouvelle qui allait boulverser toute sa vie. La nouvelle tomba implacable. Sans que personne ne l'est préparer avant. Son cousin était mort. Assassiné. La nouvelle le laissa sans voix.

Nate avait eu du mal à accepter son cousin chez lui. Il était autiste et il n'était pas des plus facile à vivre, mais avec le temps, ils avaient réussi à s'apprivoiser et même à s'aimer. Surtout Nate avait promit à Mattheuw qu'il serait toujours là pour le protéger quoi qu'il arrive. Mais il avait failli à sa mission. Matt était mort de la mort de son beau père. Et maintenant Nate n'avait plus qu'une idée en tête ; venger son cousin.

Mais avant d'effectuer sa vengeance et surtout de retrouver le meurtrier de Matt, l'espace d'une soirée il avait besoin d'oublier tout ça. Et quoi de mieux pour oublier que l'alcool. Et puis avec un peu chance il arriverait même à lever une femme pour finir la nuit en beauté avant de revenir à la dure réalité de la vie.
Seulement à force de vouloir oublier ce qu'il lui arriver, il avait beaucoup trop bu. D'habitude il était un bon buveur, pouvant prendre autant de verre qu'il voulait sans être trop mal le lendemain, mais là avec la douleur et le chagrin il n'arrivait pas à tenir et il était maintenant complétement bourré et ses propos quand il essayer de parler était plus qu'incohérent.
Tout barman qui se respecte aurait refuser de continuer à servir Nate, seulement ce jeune barman qui le connaissait pour être un habitué, n'était pas assez fou pour le faire. Et surtout Nate habitait à un paté de maison d'ici.

L'espace d'un instant, l'attention de Nate fut attiré par une belle blonde qui était également au bar, et en plus seule. Nate avait beau être compltément bourré, cela ne l'empêcha pas de remarquer à quel point elle était sexy.
Il était temps pour lui de faire voir l'étendu de ses talents de drague auprès de cette jeune femme et c'est d'u pas des plus titubant qu'il arriva tant bien que mal jusqu'à elle.

Tes cheveux sont aussi soyeux que du miel de guêpe. Je peux t'offrir un verre ?

C'était la pire technique de drague au monde, mais Nate était tellement mal et surtout tellement saoul qu'il ne se rendait plus vraiment compte de ce qu'il disait.
Mais avec un peu de chance elle ne l'enverrait pas bouler tout de suite.

C'est quoi ton nom ma belle ? Moi c'est Matt, heu non c'est Nate.

Son cousin était tellement dans son esprit qu'il lui avait donné son nom au lieu du sien. Une erreur à éviter quand on veux pas parler de ses problèmes.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Ven 12 Avr 2013 - 0:16

Bon, à 23h30, si tu ne viens pas, je m'en vais..
Peyton était folle de rage. Son ex, Mike Turner, lui avait donné rendez-vous dans ce bar pour tenter d'apaiser les tensions. Il avait avoué au téléphone qu'il n'avait pas prit de gant pour lui annoncer ce qu'il avait l'intention de faire, qu'il s'excusait. Il lui avait dit 22h30 et il était 23h, et toujours rien.

Elle n'avait pas prit la peine de se changer et avait gardé son tailleur de travail d'un cris claire et d'une queue de cheval. Ces cheveux ondulé étrangement car elle avait juste défait son chignon lâche qu'elle portait généralement au travail.

Elle avait prit un expresso à son arrivé, or sur sa table, elle devait en être à son sixième et difficile de rester sur place, énervée qu'elle était. Sa jambe bougeait toute seule face au stress qu'elle endurait. Elle ne savait jamais à quoi s'attendre avec Mike. Depuis qu'il l'avait quitté avant la naissance de Phoebe, elle ne l'avait plus revue, depuis la dernière fois. Il n'avait pas forcé la porte et elle savait qu'il ne l'avait pas parce qu'il connaissait la loi aussi bien qu'elle. Elle regarde à nouveau sa montre et la trotteuse semblait la narguer.

Elle se risqua un regard derrière elle, peut-être qu'il la cherchait lui aussi, après tout, il n'avait pas choisi le plus petit des bars de la ville et en plus de ça, il était bondé. Ce fut d'ailleurs à cause de ça qu'elle ne remarqua pas un homme, châtain clair, les cheveux coupé en brosse. Une barbe et une moustache de deux ou trois jours, s'approchait d'elle, en titubant.

Il semblait mal au point, bourré pour employer le terme exacte. Il l'avait abordé, la complimentant de façon maladroite sur la couleur de ses cheveux. Elle le remercia sans pour autant lui montrer qu'il était le bienvenu :
"Non merci, ça ira !" dit-elle, sur la défensive mais il insista.

Elle le trouvait plutôt mignon, un charme qui pourrait lui plaire s'il ne sentait pas l'alcool à plein nez. Elle le rabroua doucement quand même mais l'agacement se ressentait dans sa voix. Elle ne voulait pas passer ses nerfs sur lui alors qu'il n'y était pour rien. La soirée c'était juste mal terminée et sa fille devait déjà dormir à point fermer. Elle se reprit :

"Je suis désolée.. Nate ! Je ne suis juste pas d'humeur.. une prochaine fois, peut-être ? Quand vous irez mieux..." Elle précisa bien, en buvant la fin de ma petite tasse en se raclant la gorge mais toujours aucune trace de son ex.


Dernière édition par Peyton Grace le Ven 19 Avr 2013 - 0:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Dim 14 Avr 2013 - 11:51



Boire était la seule occupation que pouvait faire Nate se soir et il était clair pour lui qu'il n’était pas question qu'il s'en passe. Donc tant qu'à le faire autant essayer de serrer une femme par la même occasion. Sur un malentendu ça pouvait toujours passer. Et puis avec son charme naturel le jeune pyromane ne craignait aucun refus.
Même le refus qu'il venait d'essuyer par cette belle blonde. C'est pas ça qui allait l'arrêtait. Seul un mec plus fort et grand que lui. Et encore c'était pas sur.

Une fois non, mais trois fois oui par la suite.

Nate n'avait peur de rien. Quand il était dans un état normal, il était sur de son charme. Capable de faire tomber n'importe qu'elle femme de bonheur rien qu'en le regardant. Mais là avec tout l'alcool qu'il avait bu, plus rien de l'arrêtait.
Et il faut dire qu'il était assez fier de la phrase qu'il venait de sortir avec cette nana. Il est vrai que peu de femme avait eu le courage de lui dire non. Mais il en faisait son défi personnel. Cette femme finirait par lui dire oui.
Un peu comme cette soirée qu'il avait passé avec ce Nath. Ils avaient fait un concours dans le but d'impressionner une femme qui s'était finalement tirer avec un autre gars. Durant cette beuverie Nate était partie dans des délires plus bizarres les uns que les autres, au grand amusement de tout les clients du bar.
Et apparemment ce soir il était parti pour refaire la même chose. Sauf que les règles du jeu n'était pas du tout les même.

C'est super, moi non plus je suis pas d'humeur. Autant se tenir compagnie.

Deux âmes en peines qui se tiennent compagnie. Notre beau pyromane ne pouvait rêver mieux. Si il arriver à ne pas dire de bêtise personne ne l'obligerait à parler. En tant normal il n'aimait pas ça, mais c'était d'autant plus vrai aujourd'hui, maintenant que son cousin était mort. Après c'était sans compter l'alcool qui pouvait lui faire dire autant de conneries que de vérité.
Le seul inconnu de l'équation du soir, était que Nate ne savait pas quel visage il pourrait montrer avec ce qu'il venait de se passer.

Si personne ne menace ta vie je pourrais être ton preux chevalier.

Nate ne doutait absolument pas de sa force et surtout de l'impression qu'il donnait aux autres. Il était grand et plutôt musclé donc les gens réfléchissaient à deux fois avant de venir lui chercher des noises. Mais ce soir Nate n'était que l'ombre de lui même. Et mine de rien la mort de son cousin l'avait traumatisé plus qu'il ne voulait le croire. Comme si sa mort avait percé sa carapace et le rendait vulnérable. Et c'était un sentiment qu'il détestait et qu'il ne pensait pas avoir à ressentir un jour. Depuis la mort de ses parents il s'était construit un mur qui empêchait tout le monde de passer et maintenant le mur était bien craqué.

Matt me voyait comme tel. Mais je l'ai abandonné....

Nate recommençait à divaguer à cause de l'alcool et ce n'était bon pour personne. Parce que demain il allait s'en vouloir, et peut être même avoir envie de tuer cette femme pour en savoir beaucoup trop sur lui. Mais pour l'instant il ne vivait que dans la culpabilité de n'avoir su protéger son cousin. Il comptait sur lui, il lui avait promis d'être toujours pour le protéger quoi qu'il arrive. Et il avait failli à cette seule mission.
Matt lui avait confié le secret le plus important de sa vie, qui le mettait en danger. Et Nate n'avait rien fait. Il aurait pu aller directement à la police pour témoigner. Mais il n'aimait pas les flics donc il avait voulu se débrouiller tout seul. Seulement Nate avait présumé de ses forces. Il ne pouvait être avec Matt 24h sur 24 et le plus grave était arrivé pendant ce moment là.

Je t'offre un verre ?

Oubliant qu'il lui avait déjà proposé et qu'elle avait déjà dit non, Nate réitéra sa demande. Et puis comme il l'avait dit avant. Elle finirait par lui dire oui.
Et plus important, même s'il en voulait pas l'avouer, il ne voulait pas finir la soirée seule. Même s'il ne couchait pas avec.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Jeu 18 Avr 2013 - 1:24

Elle s'adossa à la chaise en croisant ses bras sur sa poitrine, pas du tout convaincu mais au fond d'elle-même, elle n'avait pas envie de refuser. Après tout, Mike lui avait posé un lapin qu'elle n'était pas prête d'oublier et elle avait besoin de décompresser avant de rentrer chez elle.

Alors, elle lui montra la chaise juste en face d'elle du regard en lui disant :

« La place est libre... »

L'homme s'installa en face d'elle et tenta même de la séduire. Un sourire timide s'afficha sur son visage, elle avait vraiment perdu l'habitude de ce genre de situation et ne s'y était pas du tout préparée. Cela faisait bien trop longtemps qu'un homme, ivre ou sobre, ne l'avait accosté pour la draguer. Elle avait eu 35ans il y a quelques mois, et elle ne se souvenait même plus de la déclaration de Mike, de sa demande en fiançailles, lui promettant monts et merveilles... Bref, ce genre de chose lui était totalement inconnu à l'heur actuel et même si Nate s'y prenait de manière plutôt brutal pour elle, son inconscient l'accepta quand même, trouvant cette situation très plaisante.

Surtout qu'étant mère de famille, rien que ça, cela en faisait fuir plus d'un et les plus vaillants n'arrivaient pas à comprendre la passion qu'elle avait pour son métier. D'autant qu'elle n'avait jamais trouvé un homme qui la faisait vibrer comme avait pu le faire son ex, encore plus en l'ayant appelé pour s'excuser. Nate avait tout pour lui faire ressentir ce genre de chose même si elle savait qu'il en avait un coup dans le nez quoiqu'il en soit, ce Nate ne manquait pas de charme et était drôlement touchant et en jouer beaucoup.

« Mon preux chevalier ? Il faut être très courageux pour en être un et il existe toute sorte de courage, d'après moi... »

Le regard de son interlocuteur était ouvert comme un livre où elle pouvait y lire une tristesse tellement profonde que tout d'un coup, elle l'excusait presque son état. Une certaine douleur l'interpelait dans la voix de cet homme surtout lorsqu'il parlait de ce « Matt ». Elle ne pouvait que comprendre ce qui lui arrivait, c'était peut-être le moyen le plus facile qu'il avait trouvé pour noyer sa peine. Àprès, elle n'avait aucune idée de ce qui avait bien pu se passer entre lui et l'autre homme. De nature très curieuse, elle ne pouvait pas s'empêcher de se poser mille questions à leur sujet : Frère ? Ami ? Amant ? La dernière option n'était pas vraiment envisageable lorsqu'il s'adressait à la jeune femme mais elle ne jugeait pas. D'une part parce qu'elle avait réussi à cerner les petites lignes qu'il lui disait plus grossièrement et d'autre part, elle avait elle aussi une douleur à noyer. Elle avait eu du mal à se l'avouer mais elle aimait encore Mike d'où les vaillants partis bredouille mais Nate avait ce petit quelque chose qui... la déroutait.

Quant à sa propre douleur, elle aurait aimé pouvoir s'en libérer un peu pour ne pas s'enfermer dans ce cocon impénétrable que personne n'avait réussi à percer.

Elle reconnu qu'ils étaient tout les deux dans une sorte de mauvaise passe et que la vie, les avait fait se rencontrer juste à ce moment là alors, elle s'était radoucie à cette révélation. Peut-être que cela expliquera beaucoup de chose. Peut-être qu'au travers de sa propre douleur, il aidera Peyton a changé son fusil d'épaule en disant adieu à son passé pour voir l'avenir autrement qu'au travers des yeux de Phoebe, sa fille. Prendre conscience de sa bêtise dans ses propres arguments et enfin, pouvoir agrandir son cœur pour donner de la place à une autre personne.

Elle décida donc d'accepter son invitation pour passer un peu de temps avec l'inconnu.

« Bon, pourquoi pas, après tout !Va pour un verre. Juste un ! »


dit-elle en précisant bien tout en acceptant son invitation et ainsi, pouvoir creuser et connaître cet homme. Son interlocuteur avoir un sourire de contentement.

« Un mojito. »

Elle répondit à la demande silencieuse de l'homme.

Elle se rappela soudainement de ce qu'il lui avait dit. Il avait manquait sa promesse et son statut de protecteur envers ce « Matt » et son métier était aussi de comprendre le pourquoi du comment et de conclure. Elle posa ses bras sur la table à l'équerre, lâchant un petit sourire compatissant à son tour pour se montrer un peu plus ouverte.

« Vous ne pouvez pas être partout à la fois. Dans une aussi grande ville, c'est difficile ! Il se trouvait peut-être au mauvais endroit, au mauvais moment. »

finit-elle par dire, comme entrée en matière. Elle fronça les sourcils en ajoutant, véritablement intéressée et intriguée par cette violente tristesse qui faisait rage dans la tête de Nate même si il luttait pour la noyer profondément dans l'alcool.

« Que lui est-il arrivé ? »

lui demanda t-elle, curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Lun 22 Avr 2013 - 21:18



Comme prévu, elle avait finalement accepté que Nate lui tienne compagnie. Bizarrement aussi belle soit-elle pour l'instant notre pyromane était à des années-lumière à vouloir la mettre dans son lit. Pas l'envie qui lui manquait mais ce soir il sentait qu'il n'y arriverait pas. Mais comme quoi toutes les choses arrivent, il n'avait pas envie d'être seule.
Cette envie de parler à quelqu'un était entièrement à cause de Matt. Attention son caractère n'avait pas changé pour autant, mais vivre avec son cousin au quotidien l'avait rendu un peu moins bourru qu'avant et l'avait davantage ouvert aux autres. Et il détestait ça. Il voulait redevenir le monstre insensible qu'il était.
Avant jamais il n'aurait penser à parler avec cette femme juste pour parler. En temps normal, il aurait imaginé n'importe quel plan pour la mettre dans son lit ou même imaginer les cris qu'elle pourrait pousser s'il décidé de la brûler comme il aimait souvent le faire. Voir la douleur dans ses yeux et savoir qu'elle allait bientôt mourir. Mais là rien. Juste l'envie d'être triste avec quelqu'un. Et peut être avait-il trouver la personne idéale pour ça. Parce que même si Nate était complètement fait, cela ne l'avait pas empêché de remarquer que cette femme avait souvent regardé sa montre et ses yeux ne pouvaient pas mentir non plus. Même bourré Nate était le plus fin observateur qu'on pouvait trouver dans le coin. Pas un détail ne lui échapper.

Selon elle, il existait plusieurs formes de courage dans la vie. Nate n'y croyait absolument pas et c'est bien pour ça qu'il ne prenait même pas la peine de lui répondre sur ce coup. Il lui avait dit « preux chevalier » dans le sens ou avec lui à ses côtés aucun mec ne viendrait la faire chier. Nate mis à part. Et c'est là que fatalement il avait dérivé sur le sujet sensible voire même tabou de Matt. Mais que pouvait-il faire dans son état sinon livrer ses plus noirs secrets. Peut être que la prochaine fois qu'il voudra boire il réfléchira un peu plus longtemps. Ou alors il boirait tout seul enfermé chez lui pour être sur de ne sortir aucune connerie.

Jack met moi la même chose et un mojito pour.... la demoiselle

Il connaissait bien le barman, d'où le fait qu'il l'appelle par son prénom. Souvent l'envie lui prenait de l'interpeler en disant « tavernier » mais ça c'était dans les bons jours et il était clair qu'aujourd'hui était un jour sans.
D'ailleurs cette jeune femme ne lui avait toujours pas dit son prénom. Ou bien elle l'avait fait et il ne se souvenait plus. Ce qui était fort probable. Mais bon, elle le mentionnera peut être plus tard ou jamais. Après tout, Nate n'était pas vraiment attaché aux conventions. Connaître le prénom de quelqu'un était déjà une sorte d'attachement pour lui.

Vous avez surement raison, mais là n'est pas le problème

Quel était vraiment le problème finalement ? Que Matt soit mort ? Ou que Nate se sente abandonné une fois de plus ?
Il avait promis à Matt de le protéger quoi qu'il arrive et il n'avait pas réussi à tenir sa promesse. Depuis la culpabilité ne cessée de le ronger. C'était de sa faute s'il n'était plus présent. S'il ne le reveillait plus à 5h du matin parce que les boîtes de conserve n'étaient pas bien rangées.
Mais encore une fois il perdait sa famille. Quand ses parents sont morts, il était parti du principe ou il n'y avait que lui maintenant et les autres ne comptaient pas. Seulement Matt était arrivé et comme ses parents l'avaient quitté. Nate commençait à se dire que finalement c'était peut être lui qui portait la poisse et qu'il n'était pas destiné à vivre avec les gens qu'il aimait.

Il a été assassiné...

Enfin assassiné était un mot encore trop faible. Parce qu'on avait réussi à l'identifier qu'avec ses empreintes de dents. Le beau-père de Matt l'avait tout simplement massacré, torturé avant qu'il ne meure de douleur.
Nate avait voulu tout savoir quand les flics étaient venu chez lui pour lui, mais maintenant il le regrettait amèrement. Il aurait dû rester avec le souvenir d'un Matt souriant et joyeux d'aller à l'école et de se faire des amis comme tout le monde. Parce que oui il était normal. Bien plus normal en tout cas que le montre qu'il lui avait enlevé la vie.

L'alcool est mon ami pour se soir, ou mon ennemi parce qu'en temps normal jamais je n'aurai raconté ça.

Nate ne s'était jamais caché, il aimait l'alcool et la sensation de bien être et de puissance qu'il pouvait procurer – bien que cela dépendait des personnes – mais avec tous les événements survenus récemment, la vodka n'était plus vraiment son ami puisqu'elle le forçait à se livrer beaucoup trop à son goût. Mais c'est comme si il ne pouvait empêcher les mots de sortir de sa bouche. Donc contre mauvaise fortune, bon cœur, il était prêt à accepter l'idée de parler avec cette femme surtout que selon toute vraisemblance il ne la reverrait certainement jamais. Mais bon il ne faut jamais dire « fontaine je ne boirais jamais de ton eau »

Et vous alors pourquoi vous êtes là et surtout seule ?

Il était rare qu'une femme sorte seule. Généralement elle aimait se faire accompagner de ses amies – plus ou moins belle qu'elle – ou alors avec un pote ou plus probablement avec le mec qu'elle convoitait. Mais elle non, elle était seule.
Nate ne serait pas le seul à se livrer ce soir.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Jeu 25 Avr 2013 - 0:33

Elle n'avait encore jamais partagé un moment pareil avec un inconnu et bizarrement, elle ne savait pas si ça lui faisait du bien ou le contraire. Elle eut un moment d'arrêt sur image, un meurtre. Il est sûr qu'elle ne pouvait pas savoir jusqu'au moindre petit incartade de gang ou bien, un accident d'une balle perdue. Elle n'en savait rien mais tout de suite, elle se sentie concernée. Peut-être dû à son travail, surement... Et à sa curiosité piquée à vif, c'était sûr pour ce point.

Elle repensait à ses propres problèmes lorsque Nate lui confiait les siens. Elle s'était tout de suite sentie un peu nunuche de se mettre dans un état pas
possible alors que des malheurs plus grave se passaient dans cette ville. Elle était procureur, elle aurai dû s'en rendre compte bien plus tôt et pourtant...

« Assassiné ? Oh mon dieu, je suis désolée pour votre ami. Que s'est-il passé ? Oh ! Je vous demande pardon, c'est sans doute ce que vous tentez
de noyer.. enfin, je veux dire, d'oublier en ce moment... »


Elle termine lentement, en faisant en sorte de laisser sa phrase en suspend. Mais elle reprit avant que le servir ne revienne :

« Toutes mes condoléances.. Nate ! »

Elle se tut lorsque le serveur arrivait à leur hauteur avec les verres mais elle gardait les mains croisées sur la table, ce qui mit de l'emphase sur ces dernières paroles.

« Vous savez, lorsqu'il y a assassinat, il y a forcement un coupable et il sera à
coup sûr mis derrière les barreaux. Y'a-t-il besoin d'une enquête pour cela ? Ou.. ? »


Elle se mord les lèvres en se coupant elle-même dans sa lancée, c'était foutue, encore plus concernée, tu meurs mais en ce qui la concernait, il n'était pas
possible qu'elle ne s'en préoccuperai pas. Alors elle s'excusa de nouveau :

« Encore une fois, je m'excuse. Je parle trop. »

Elle prit une profonde respiration et prit le verre sans pour autant, le porter à ses lèvres. Il avait finalement pu lui poser la question qui lui apparu soudainement comme tabou. Elle réfléchissait bien avant de vouloir étaler sa vie, son désespoir. Le véritable champs de bataille qui faisait rage dans sa tête et dans sa vie depuis la réapparition de Mike, son ex fiancé et le père de sa fille. Elle avait d'ailleurs eu toujours du mal à mettre des mots sur la relation qu'elle entretenait maintenant avec lui. La compagnie de ce jeune homme lui
fit étrangement du bien. Elle ne voulait pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué mais son cœur ne battrait-il pas pour ?? Non, ce n'était pas possible. Il fallait qu'elle se ressaisisse et vite...

« C'est une sacrée longue histoire et avec ce qui vous arrive, je ne pense pas que ça vous intéresse ! »

Il la regarde, ne bronchant pas, attendant surement la suite.

« Pfiouu, d'accord ! »

Après tout, il lui avait posé la question. Elle lâcha toutes les barrières qu'elle s'était imposée, même devant ses propres parents, ce qui lui sembla étrange.

« Je suis mère célibataire depuis.. bientôt 4 ans. Mon ex est réapparu avec la
ferme intention de reprendre son rôle de père, qu'il n'a pas tenu jusque alors... et qui plus est, il est partie à l'annonce de ma grossesse. Il compte même faire jouer le fait que j'ai un travail trop présent pour élever correctement ma fille. Vous savez, j'ai bien ri lorsqu'il m'a sorti cet argument. Vous savez pourquoi ? Parce qu'il ne s'en ai pas soucier durant ces trois dernières années. Hier, Monsieur m'a appelé pour s'excuser sur le fait qu'il
n'avait pas prit de gant pour me tenir des propos pareil et qu'il souhaiterai que nous parlions ensemble de l'avenir de la petite. Sauf que Monsieur n'est pas là.. D'où ma présence ici, seule. »


Elle haussa les épaules :

« Je ne pense pas que je pourrai être plus claire sur le désarroi et la détresse qui m'animent cependant, je ne suis surement pas la plus à plaindre surtout après ce qu'il vous est tombée dessus mais nous sommes quitte en partageant tout les deux nos... problèmes actuelles, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Mer 1 Mai 2013 - 15:15



Aussi belle soit-elle, cette femme parlait un peu trop. Et le mot « assassiné » dans la bouche de celle-ci lui fit l'effet d'une douche froide. En une seconde il venait de décuver et la douleur se fut plus puissante encore. Comme si quelqu'un s'amuser à lui planter un couteau dans le dos et à tourner, tourner la lame pour le torturer. Malheureusement il n'y avait aucun couteau, juste le poids des mots. Mais il ne pouvait pas non plus lui en vouloir. Il lui avait raconté son histoire, il devait s'attendre une réaction de sa part.
Cependant là ou elle avait raison c'est que Nate cherchait effectivement à oublier cette douleur dans l'alcool. Chose très difficile.

Pas votre faute. C'était mon cousin

Il voulait remettre les choses sans leurs contextes. Ce n'était pas qu'un simple ami. C'était son cousin. Son unique famille. Alors certes il avait eu du mal à accepter qu'il ai un cousin, encore plus un cousin autiste. Mais maintenant l'appartement lui semblait trop vide. Et tout les efforts qu'il avait fait pour s'ouvrir à lui et peut être même aux autres étaient réduit à néant.
Et il était clair que Nate ne pouvait en vouloir à cette femme de lui présenter des condoléances ou de s'excuser. Qui était-elle de toute façon ? Personne qui ai pu participer à la mort de Matt. Donc non même si elle parlait trop elle n'y était pour rien dans tout ça.

Oui il y a un coupable. Mais pas sur qu'il vive assez longtemps pour voir son procès.

Elle était pleine de sollicitude envers lui, voulant l'aider comme elle pouvait, mais Nate n'était pas décidé à se faire aider. Qu'il raconte son histoire à quelqu'un c'était une chose, mais qu'il demande de l'aide en était une autre. Et surtout il avait d'autre projet pour le tueur que d'attendre le verdict de la justice.
Nate comptait torturer le beau-père de Matt jusqu'à celui ci s'évanouisse de douleur encore et encore. Il comptait le faire brûler à petit feu. Il voulait l'entendre crier et hurler de douleur. L'entendre dire pourquoi il avait fait ça. Nate se demandait même s'il n'allait pas demander à Nolan de venir faire une petite séance de chirurgie sur cet homme. Mais encore pour cela fallait-il le trouver.

Et forcément à force de parler de lui, Nate avait envie - enfin nan pas vraiment - mais toujours est-il qu'il voulait lui aussi en apprendre un peu plus sur cette femme qui connaissait son secret le plus intime.
Elle voulu lui faire croire que ce n'était pas aussi grave ni important que ce qu'il lui arrivait à lui, mais Nate était bien décidé à en apprendre plus. D'une part pour les remettre sur un pied d'égalité et d'autre part parce que peut être que dans un futur proche cela pourrait lui être utile. Aussi répondit-il à son envie de rien dire par un long regard qui voulait tout dire. Et surtout il sentait que c'était le genre de femme à ne pas aimer les longs silence lors d'une conversation. Encore une fois son instinc ne le trompa pas, puisque seulement après quelques secondes de silence elle lui déballat toute son histoire. Un peu comme Choco dans les Goonies. A la différence que Nate ne l'avait pas menacé de mixer ses doigts dans un robot ménager pour parler.

Sans indiscrétion vous faites quoi comme boulot ?

Pour l'instant il préférait prendre toutes les informations nécessaires pour se faire un avis sur elle et son mari et cela passait indéniablement par son boulot. Parce que pour sortir l'argument de la surchage de travail, il ne fallait pas chercher midi à quatorze heure. Alors d'accord tout les métiers étaient prenant pour le peu qu'on ne vivait que pour ça. Mais au delà de ça, certain était beaucoup plus prenant que d'autre. Soyons réaliste si elle était secrétaire ou employé de banque, son ex mari n'aurai pas à se plaindre de son boulot.

Dites moi son nom et je peux m'occuper de votre mari

Oui vous ne rêvez pas. Nate était en train de proposer son aide et ses services à quelqu'un. Il allait à l'encontre de tout ses principes en lui disant cela et surtout il prenait un très gros risque parce que niveau discrétion il n'y était pas du tout. Mais avec l'alcool et le fait que chacun aient raconté ses problèmes, il avait envie de l'aider. Comme si il lui était redevable.
Et c'est surtout que sa personnalité de pyromane lui permettait de proposer ça. Il pouvait à sa convenance soit simplement lui faire peur, soit carrément le faire passer de vie à trépas. Encore faudrait-il qu'elle donne son feu vert.
Cependant là où elle avait tort, c'est qu'elle considérait ses problèmes moins important que ceux de Nate. Alors oui pour Nate ce qu'il lui arrivait était infime par rapport à la mort de son cousin, mais il ne doutait pas une seconde que d'envisager de perdre la garde de son enfant devait être un véritable cauchemar pour cette femme.

N'est ce pas l'intêret de l'enfant qui devrait être pris en compte et pas celui des parents ?

Parce que soyons clair. Soin ex-mari faisait cela uniquement pour la faire chier et pas pour autre chose. Surtout s'il n'avait jamais été présent dans la vie de l'enfant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Jeu 9 Mai 2013 - 11:28

Elle n'avait pas envie de jouer la comédie, elle commençait même à avoir de la sympathie pour lui et elle ne pouvait plus ignorer son charme. Elle boit une gorgée, puis une autre cachant son trouble. D'ailleurs, elle fuyait son regard, même si il n'hésitait pas à la fixer. A sa demande et
totalement consentante, elle avait déversé tout un flot de phrases et de mots destinées à narrer son histoire, dans les grandes lignes bien-sûr, mais à aucun moment elle s'était sentie jugée.

Lorsqu'il lui avait confié que la justice n'aurai pas le temps de faire son travail, elle le dévisagea doucement. C'était un discours tellement courant dans son métier que ça ne pouvait plus la choquer. La rage d'avoir perdu un être cher favorisait ce genre de réaction violente, voir même
meurtrière, l'alcool donnant une impression de supériorité à tout les coups. Ça ne pouvait que lui confirmer l'importance de la disparition de son cousin et Peyton se sentait de plus en plus
étrange suivant ce qu'il lui disait.

« Je suis Procureur Générale. Il serait bête de faire justice vous-même Nate. Les crimes passionnelles ou tiré de la vengeance sont... dangereux. Cette erreur trahit la ou le meurtrier et vous m'avait l'air d'être plus intelligent que ça...Faites -moi confiance, ce n'est pas la meilleure idée... »

Elle gonfla ses poumons discrètement, elle savait que ça allait surement calmer ses ardeurs... Tout en sirotant une nouvelle gorgée, elle venait réaliser qu'elle lui avait confié son métier alors qu'elle ne lui avait pas encore donné son prénom. Quelle idiote..

« Au fait, je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Peyton »

Elle ne le prenait évidemment pas au sérieux. Elle n'avait pas rêvé lorsqu'elle avait ressenti des petits papillons s'envoler de son bas-ventre au moment où il lui avait proposer clairement de « s'occuper » de son ex-mari, elle s'en mordit même la lèvre pour tenter de masquer son trouble.

« Ne le prenez pas mal et je ne sous-estime pas vos capacités à remettre n'importe qui en place...Mais je n'irai pas jusque là même si ma situation était désespérée. C'est vraiment gentil de votre part mais... non merci ! Désolée. »

dit-elle en se risquant un regard timide sur la carrure impressionnante de Nate. Est-ce le danger qui émane de lui qui la rendait toute drôle ? Elle en avait bien l'impression. Surtout que, depuis le début, elle avait l'impression de jouer avec le feu.

L'alcool était surement l'auteur de tout ça et elle n'avait pas envie de croire qu'il puisse être un de ces meurtriers au faciès tellement angélique qu'on pourrait leur donner raison sans confession.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Lun 13 Mai 2013 - 21:26



Plus la soirée passée et plus Nate se confiait à cette femme. Alors certes il y avait l'alcool, mais sans la connaître avoir pu parler comme ça lui faisait du bien. Et puis pour ne rien gâcher elle était très belle. Alors oui elle avait un enfant mais ça il s'en fichait un petit peu. Ce n'était pas à cause de ça qu'il avait décidé de l'épargner. Enfin en partie quand même, il ne voulait pas que sa gamine se retrouve orpheline. Parce que soyons clairs son père était le premier des crétins et surtout il ne l'avait pas vraiment élevés.

Cependant, même s'il était sur que cela partait d'un bon sentiment il n'appréciait pas trop. Il était assez grand pour savoir ce qu'il devait faire ou pas même si cela pouvait lui apporter son lot d'emmerdes. Mais voyons cela comme une manière sympa de vouloir l'empêcher de faire des bêtises.

Seriez vous en train d'insinuer que je suis con ? C'est parce que j'ai bu donc je ne dirais rien, mais en temps normal je n'aurai pas vraiment apprécier cette remarque.

Et de fait en vérité, il n'appréciait cette remarque que très modérément voire pas du tout. Personne n'aimait s'entendre dire qu'il était con. Comment pouvait-elle se permette de juger de l'intelligence d'une personne juste en la voyant et en parlant avec elle ? Même Nate en fin observateur qu'il était ne pouvait pas faire ça. Parce que chaque personne à sa manière était intelligente. Même si certaines étaient vraiment connes.
Bref, elle n'avait pas à le juger comme ça.

Enchantée Peyton procureur générale.

Si son métier le mettait mal à l'aise Nate n'en laissa rien paraître. Parce que s'il était amener à la revoir, cela pourrait être très dangereux pour lui comme pour elle. Ben oui il n'avait pas que des amis dans le monde, peut être même plus d'ennemis que d'amis. Mais ça c'était une autre histoire. La seule chose de positif, c'est que maintenant il connaissait enfin son prénom. Et un prénom des plus ravissant.

C'est votre droit de refuser. Je n’insisterai pas.

Bien sur elle n'avait pas prise sa proposition au sérieux et encore pas sur, mais elle ne mesurait certainement à quel point Nate pouvait être dangereux. Pour l'instant elle le sous-estimait encore et c'était la sa plus grande erreur ou alors sa plus grande chance. Parce qu'elle arrivait à le regarder d'une matière très naturelle et pas comme si il était un psychopathe. Bien qu'avec son visage d'ange, personne ne doutait de son honnêteté, c'était surement sa plus grande chance à lui. Ainsi que le fait qu'il sache mentir comme un arracheur de dent sans que personne ne puisse y voir quoi que se soit. Il arrivait même à faire douter les professionnels de l'expression.

Mais j'imagine qu'avec un métier comme le votre vous savez de quoi vous parlez.

Nate ne doutait pas une seconde que son quotidien n'était que malheur, sang et pleurs des victimes ou des familles. Donc elle avait certainement de bonnes raisons de refuser sa proposition. Cependant elle devait également être habitué à la rage et peut être même aux menaces de morts de la part de la famille qui voyait un fils, un père, un frère partir en prison. Et peut être même du condamné lui même.

Admettons qu'on ne trouve aucune preuve qui puisse inculper le tueur de mon cousin, que se passerait-il alors ? Il restera libre ?

Son ton s'était quelque peu durci, mais c'était plus fort que lui. La perspective que l'assassin de son cousin puisse courir en liberté le mettait en rage. C'était au delà de ses forces, et il savait qu'il n'y avait aucune chance qu'on puisse prouver que c'était lui le coupable. Et pourtant Nate le savait, pire il le sentait au plus profond de lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Mar 11 Juin 2013 - 11:32

Peyton n'avait rien vu venir et pourtant la situation qui s'apprêtait bien, commençait à devenir tendu, sur un malentendu. Encore une fois, elle devait faire face.

« Non non, je n'oserai jamais vous juger. Et si vous en avez eu le moindre
soupçon, je vous prie de bien vouloir m'en excuser... »


Son cœur ne savait plus très bien ou se placer et avec tout les événements qui venait de se passer, elle ne savait plus. Malgré tout, Nate semblait s’intéresser à la justice tout e avec un ton qui la fit sourire. Il parlait de quelque chose qu'elle connaissait, qu'elle vivait tout les jours mais elle avait de plus en plus de mal à rester sérieuse avec le Rhum faisant peu à peu son effet. Peut-être n'aurait-elle pas dû tapé aussi fort pour une première soirée avec un inconnu qu'elle trouvait plus que séduisant. Elle n'avait aucune idée de ce qui allait passer. Il était ivre et cela ne servirait à rien de se mettre dans le même état, ce ne serait pas du tout sérieux de sa part et dangereux.

Néanmoins, elle porta son verre à ses lèvres, se sentant peut-être nouvelle de toutes ces choses qu'elle revisitait mais qu'il devait ignorer l'énorme pas qu'elle venait de faire depuis 3 ans et demis, celui de se laisser aller. Même si ce léger débordement l'avait laissé pantoise, elle se ressaisi pour lui prouver qu'elle ne le juger en aucun cas. Il avait bu et son ébriété ne s'arrangerait pas si il continuait.

« Ecoutez, aucun meurtrier ne passe pas à la trappe, comme on peut jeter un journal à scandale. Un jour ou l'autre, ils y passeront et si ce n'est pas de cette manière qu'ils paieront, croyez moi que le passage dans l'Au-Delà lui sera très très douloureux. D'une manière ou d'une autre, ils paieront leur faute. Le meilleure serait qu'ils s'en mordent les doigts toute leur vie, enfermée à double tour dans une pièce de 9m2, pour toujours. Vous savez, ce serait mon monde idéal... »

Elle sort de sa réflexion lorsqu'elle croisa les yeux du jeune homme. Doux, affectueux quoique rougis et gonflés. A première vue, elle aurait dit qu'il était tout simplement un mauvais buveur et que l'alcool le rendait triste, or à sa manière de s'éclaircir la voix démontrait bien sa détresse. C'était difficile pour elle de juger et elle détestait ça autant que de ne pas pouvoir répondre à une question qu'elle était sensée résoudre quoiqu'il arrive pour rendre justice.

« Si les preuves sont aussi flagrantes que votre accusation, il n'y a pas de raison qu'il ne tombe pas. En avez-vous ? »

HRP :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Mer 26 Juin 2013 - 19:34

Nate commençait à en avoir ras le bol à jouer au chat et la souris surtout qu'avec l'alcool qui l'avait bu il sentait que ses idées n'étaient plus très claire. D'autant qu'il ne savait toujours pas pourquoi il lui avait raconté toute son histoire. Pourtant aucun des frères Fratellis ne l'avaient menacé avec un robot mixeur. Mais à la manière de Choco dans les Goonies le pyromane avait tout raconté et il s'en voulait un peu. A dire vrai il s'en voulait pas vraiment parce que c'était le genre de chose qui pouvaient arriver. La seule chose pour laquelle il s'en voulait vraiment c'est qu'il sentait au fond de lui qu'il n'arriverait pas à tuer cette femme bien qu'elle en sache trop sur lui. Pour une raison obscure il avait décidé de la laisser vivre. Peut être parce qu'elle avait une fille et que son ex-mari était selon ses dires un enfoiré de première ? Oui peut être, ou alors parce qu'il la mettrait bien dans son lit ? A priori c'était la seule et unique raison, sauf qu'en ce moment même il n'était pas en état de coucher avec elle. Plutôt n'en avait-il pas l'envie aussi séduisante soit-elle.
La conversation commençait à lui peser et Nate pensait de plus en plus à y mettre fin, mais il n'y arrivait pas. C'était comme si ce soir, l'alcool avait le pouvoir et l’empêcher de faire ce qu'il voulait. Notamment se taire et tuer cette femme. Mais non, son instinct alcoolisé lui disait de ne surtout pas faire ça. Et qui était -il pauvre homme pour ne pas écouter son instinct. Lui le tueur, lui le pyromane, son instinct était ce qu'il y avait de plus important dans sa personnalité. Un peu comme une sixième sens qui pouvait l'avertir du danger. Un peu comme les animaux.

Cette Peyton l'avait insulté, il en mettrait sa main à couper, mais cette femme puait la gentillesse à plein nez qu'il balaya ses excuses d'un geste de la main. Pas besoin d'en rajouter davantage. Il avait compris, elle cherchait peut être à l'aider avec ses histoires de bisounours, mais il ne voulait pas d'aider ou alors s'il en cherchait c'était pour tuer cet enfoiré de merde. Et dans ce cas il savait très bien vers qui se tourner. Mais le ferait-il ? C'était une affaire personnelle, il n'avait pas envie de raconter son histoire à cinquante personnes.
Par la même occasion il fit également signe au barman pour qu'il remplisse les verres. Du moins celui de Nate. Lui continuait à boire mais il ne voulait en aucun cas forcer Peyton à boire. Chacun ses limites. D'ailleurs il était proche des siennes, il jouait même avec la ligne. Encore quelques verres et il l'aurait complétement franchie et alors à ce moment là il ne répondrait de rien .Si quelqu'un le faisait chier alors ce quelqu'un se retrouverait à l'hôpital et Nate en cellule de dégrisement. Mais ce n'était pas encore le cas alors il écoutait Peyton parlait. Elle avait des convictions c'était très bien, dans ce monde c'était nécessaire voire même vitale. Mais il avait l'impression qu'elle vivait dans un monde de bisounours et non pas dans le même que lui. Peut être était ce du à la différence sociale des deux jeunes gens. Après tout Nate n'était que mécanicien alors qu'elle était procureur. Cela changeait beaucoup de chose dans la perception du monde même si elle devait en connaître la réalité avec les affaires qu'elle traitait.

« Vous vivez dans un monde idéal qui n'est pas le mien Peyton. J'ai passé l'âge de croire aux histoires qui se terminent bien. »

Nate ne voulait pas être blessant, mais il partageait pas cet idéal. Surtout qu'il ne croyait pas non plus à la vie après la mort. Mais la religion étant un sujet sensible, il ne voulait pas entrer dans cette polémique surtout dans son état. Il préférait dire cela en douceur et avec le plus de diplomatie possible enfin autant que faire ce peux en tout cas. Nate sentait que cette femme avait envie de l'aider, elle faisait tout ce qui était en son pouvoir pour l'empêcher de commettre un crime et elle allait même jusqu'à demander s'il existait des preuves pour le meurtre de son cousin. C'était peut être la goutte d'eau qui faisait déborder le verre. Mais le pyromane n'avait aucune larme en réserve depuis la mort de ses parents, seulement de la colère, mais même en cet instant elle refusait de s'offrir à lui. La seule chose qui lui restait c'était son regard qui parlait très bien pour lui. Sauf qu'en ce moment la seule chose qu'il devait dire était « t'as trop bu mon gars, tu vois plus clair arrête l'alcool pour se soir », mais peut être cette Peyton avait un super pouvoir et voyait autre chose. Il n'en savait rien et n'avait pas non plus envie de le savoir.

« Non aucune preuve, aucun indices. Du moins d'après les flics. Sans indices qu'est ce que je suis censé faire ? Croise le gars tous les jours sans rien faire ? Désolé Peyton mais ça c'est pas moi. »

La réponse avait était sec et cinglante, mais Nate était à bout de nerf et surtout à bout de patience. Rester sans rien faire n'était pas dans son caractère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Dim 30 Juin 2013 - 23:45

C'était difficile d'agir ou de réfléchir dans la même direction que lui. Elle en avait même pas la preuve, ni de signe venant de sa part en dehors du fait qu'il était venu vers elle, pour lui parler. Lui raconter son histoire, ce qui le rendait fou et en même temps, malheureux.
Dans son regard, elle pouvait voir tout un tas de réflexion qu'il se donnait intérieurement. Même ivre, il semblait tellement clair quoiqu'un embrouillée dans sa manière de voir les choses. Peyton était maladroite avec cet homme, elle qui pourtant savait adopter un comportement adéquat envers la personne qu'elle avait en face d'elle. D'ailleurs, ses multiples talents lui avaient permis d'en arriver là ou elle en était.

Nate s'était senti insulté alors que cela n'avait jamais été le but souhaité, à moins que sa maladresse l'avait emporté sur autre chose. Nate était vraiment un homme intéressant, il la troublait, c'était une faille qu'elle avait ignoré et ce genre de chose la faisait surement réagir de façon impulsive.
Les choses n'avaient pas avancé depuis qu'ils s'étaient assis là, à boire verre. Elle était toute aussi paumée que lui et lorsqu'il sembla se fermer encore plus qu'il ne l'était déjà malgré les apparences, elle déglutit et fixa son verre.

Elle se rendit compte à quelle point elle avait envie de cet homme, qu'il l'attirait comme jamais un homme, outre que son ex, ne lui avait suscité son intérêt. Le désordre qu'il avait subitement provoqué en elle rien qu'en débarquant comme si de rien n'était à sa table. Elle avait l'impression qu'il l'attirait comme un aimant, comme une abeille vers son pollen..

Cette sensation lui faisait peur alors elle préféra prendre son pic pour une sortie de secours. Du moins, elle allait essayer. Elle carre les épaules jusqu'à ce qu'il demanda à se faire resservir un verre au barman. Qu'il lui raconte que son monde était loin du sien et qu'il était bien plus sombre que le sien. C'en était trop et elle ne voulait pas pousser le vice plus loin. Il n'y avait rien de plus insupportable de se laisser marcher dessus, de s'écraser et d'attendre la suite.
Elle tire 30 dollar de son sac puis elle rabat la bandoulière sur son épaule :

"Mon monde n'a rien de féérique et encore moins heureux et si vous avez fait semblant de vous retenir une seconde ce que je vous ai raconté, peut-être que vous auriez comprit cela. Certes, j'ai des convictions qui me permettent de continuer à vivre malgré tout, pour le bonheur de ma fille et du mien, mais cela me permet de ne pas me noyer dans l'alcool."

Nate l'avait à son tour, insulté et ses mots avaient bien été choisi, cinglants et claire pour la jeune femme : ".. Et puis pourquoi je m'embête. Nos mondes ne sont pas si différent si vous y réfléchissez bien et quoiqu'il arrive vous ne m'écouterez pas. Vous me faites bien rire avec votre "Monde des Bisounours" mais c'est bien ce que vous essayez de préserver en buvant de la sorte. Et je suis assez lucide pour vous ne pas en faire autant.."


Elle posa les 30 dollars sur la table puis rajoute : "Buvez donc à ma santé..."




Elle se redressa en poussant un profond soupir mais quelque chose la rattacha à cet homme. Pourquoi s'enfonçait-elle dans un bourbier pareil alors que Phoebe l'attendait bien sagement chez elle, avec sa nounou. Malgré elle, elle revint à lui pour lui dire en entendant "ce n'est pas moi" alors elle lève les mains au ciel en disant : "Alors qui etes-vous ? Qu'attendez-vous de moi, au juste ?"

C'était bien à ce moment là, qu'elle se posa la même question. Qu'attendait-elle de lui, exactement ? Elle le savait mais c'était bien difficile à croire en la réponse qui l'atteint. Encore plus lorsque son interlocuteur la remettait en question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Jeu 4 Juil 2013 - 19:28



Nate sentait qu'il l'avait piqué au vif avec ses réflexions et il trouvait ça drôle. Pousser quelqu'un dans ses retranchements vous permettait de vous faire un meilleur avis sur sa personnalité et sur qui elle était .En l’occurrence là, Nate commençait à changer son jugement. D'abord il avait trouvait que Peyton – bien que magnifique – était trop lisse. Faisant une montagne de ses problèmes et se montrant trop empathique avec les autres. Alors que pourtant il savait que l'empathie dans son métier était une chose des plus importantes, même pour tout être humain – sauf lui. Mais maintenant qu'il la voyait s'énerver face au remarque de Nate, il trouvait ça bien. Bizarrement sa première pensée n'était pas de s'énerver à son tour, mais plutôt pour son ex-mari. Le bougre avait du beaucoup trop profiter de la gentillesse de Peyton et elle pas suffisamment s'énerver contre lui comme elle le faisait maintenant contre Nate. Son regard sur elle n'était pas la seule chose qui avait changé. Du coup il l'a trouvait encore plus désirable qu'au début et il était en train de se dire que finalement il la mettrait bien dans son lit ce soir, surtout si elle gardait ce côté tigresse qui venait de ressortir de sa personnalité.
Si Nate était sadique – ce qu'il était – il la pousserait encore plus dans ses retranchements, mais il n'avait pas envie de se prendre une claque dans la gueule ou pire encore un verre à la figure. Ce qui soyons clair serait ignoble .Tant d'alcool gâcher pour sa seule belle gueule, ça serait dommage. Mais s'il s'en sortait bien, ça pourrait aussi faire un verre gratuit. Malgré tout, ce soir ses réflèxes n'étaient pas au top niveau donc adieu le verre gratuit.

« Je me souviens de tout ce que vous avez dit. J'ai même lu entre les lignes. Votre mari ne vous méritait pas et vous auriez du vous énerver – comme maintenant – plus souvent contre lui. Et vous avez la chance d'avoir quelqu'un pour qui vous léver chaque matin. Moi j'ai perdu cette personne hier, alors oui je me noie dans l'alcool. Mais ce n'est pas mon quotidien. Loin de là. »

Nate jouait avec le feu. Alors oui c'était son élément favori, il était même plus à l'aise entourée de flamme plutôt qu'avec les gens, mais là il était prêt de se brûler. Peyton n'allait certainement pas lui laisser passer le fait de parler comme ça de sa vie avec son ex-mari, surtout qu'il ne savait rien de cette histoire. Mais c'était justement là que c'était drôle, parce qu'elle allait peut être s'énerver encore plus que maintenant. Bien qu'elle avait déjà l'air bien remontée. Après il ne savait pas si c'était juste contre lui ou parce que justement il avait trop bien lu entre les lignes et en elle ? C'était le grand mystère, mais il ne cherchait pas non plus à le découvrir. Il n'était pas un saint prêt à écouter les malheurs du monde, il avait déjà trop à faire avec les siens donc chacun gardait les cadavres de ses placards et c'était sans doute mieux comme ça.
Et en disant qu'elle avait de la chance d'avoir quelqu'un pour qui se lever tout les jours, pour une fois Nate était sincère. Il n'avait plus cette chance, du moins quelqu'un lui avait enlevé. Mais il ne désespérait pas de trouver une autre raison pour se lever chaque matin. Trouver un boulot serait déjà un très bon point. Mais il n'était pas non plus dans un état de dépression. Sa zone de caleçon n'avait pas encore dépassé son appartement.

A croire que Nate avait été trop méchant avec Peyton puisqu'elle s'était levé prête à partir. Mais avant elle avait quand même la grandeur de payer la tournée. Il n'allait pas dire non à 30 dollars quand même. Pauvre de lui, il était sans emploi donc toute entrée d'argent était la bienvenue, et oui il se ferait un plaisir de boire à sa santé. Cependant il fallait croire qu'une force surnaturelle le ramenait vers lui, parce que malgré son intention de partir, elle était encore débout à côté de lui dans l'attente de réponse sur qui était Nate. Lui même ne le savait pas encore, mais là maintenant tout de suite il savait ce qu'il devait faire. C'était sans doute la chose la plus naturelle à faire dans cette situation pour essayer de la calmer un peu et lui donner un semblant de réponse. Alors à son tour il se leva de son tabouret – tant bien que mal – et vint se camper devant Peyton avant de l'embrasser avec fougue. Il en avait eu envie au moment où il l'avait accosté et il était persuadé qu'elle aussi en avait envie. Donc il n'était plus temps de lutter contre ses pulsions et ses instincts.

« J'espère que cela répond à votre question. »

Nate était assez fière de sa réplique digne d'un film selon lui. Et surtout c'était son air nonchalant qu'il adorait, parce que l'air de rien comme si c'était normal, il retourna sur son tabouret. Il pensait même à prendre les 30 dollars, mais les laissa finalement là où Peyton les avait posé. Il n'était pas macho au point de soutirer de l'argent à une belle femme.
Et la belle était désormais dans son camps. Elle était sur le point de partir, donc maintenant est ce qu'elle allait rester ou au contraire partir sous le choc de ce baiser .Parce qu'il fallait dire que Nate embrassait comme un dieu. Mais comme pour lui donner un coup de pouce à se décider, il poussa un peu le tabouret qu'elle occupait plus tôt pour l'inviter à s'assoir de nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Ven 5 Juil 2013 - 2:06

Elle était furax et elle avait la sensation que c'était ce qu'il cherchait, depuis le début. Elle n'avait pas envie de donner quoique ce soit à cet homme pour trouver sa faiblesse. Et pourtant.. Cet homme avait tout comprit, et ce, en quelque ligne. Il n'avait fait qu'un résumé de sa propre histoire avec le seul véritable problème. Malgré qu'elle avait eu un poste avec un lourd bagage derrière elle, elle n'avait jamais pu dire non. Alors quant il avait mis les voiles, elle était restée là, plantée, à attendre. D'abord elle s'était donnée la naissance de Phoebe ainsi que la première année ou rien n'avait été facile pour cette jeune mère célibataire. Sa famille brisée, elle avait tout donné pour sa fille tout en travaillant d'arrache pied. Tout cela pour oublier la femme, et en laissant la femme active et la maman prendre le dessus et ecraser tout le reste. C'était une manière à cette jeune femme pour survivre, et ne pas se laisser aller.

Au départ, elle en voulait à la vie, elle avait eu l'impression que son histoire était pire que tout le monde. Son congé maternité étant terminée, elle avait changé son fusil d'épaule en se replongeant dans la vie active, et retrouvant le « monde réel » qu'était le sien et maintenant celui de Phoebe. Très souvent, elle avait rêvé qu'elle s'enfuyait loin de toute cette débacle mais en même temps, il n'y avait rien qui pourrait lui promettre de trouver autrechose de plus sain pour sa fille. Le crime, il y en avait partout, ici ou ailleurs, rien ne changerait. Or, elle savait une chose, ici, on lui avait donné l'opportunité de freiner tout ça en punissant les « méchants » et en sauvant les « victimes ». Elle n'avait aucun doute, c'était ce qui la motivait depuis le début de ses études, elle en voulait et les personnes, très haut placé, ont dû entendre cette rage folle.

Peyton se morfondait jamais sur elle même, elle prenait ce qu'on lui donnait sans pour autant laisser une trop grosse partie d'elle-même partir. Or, cet homme semblait la grignoter à petit feu ce qui la rendait dingue. Son regard, quoiqu'un peu vaseux par l'alcool, lisait en elle comme dans un livre. Qu'est-ce que ça pourrait donner si il avait été sobre ? Elle leva les yeux au ciel lorsqu'il se permit de la juger sur son tempérament, de ne pas avoir assez de répondant, ou encore d'avoir une trop petite gueule et de ne pas l'avoir assez ouverte à l'époque. Heureusement, les années l'avait endurcis et elle était capable de se montrer à la hauteur de chaque situation. On avait beau dire, un enfant changeait n'importe qui, en bien comme en mal, de cela, elle n'avait aucun doute.

Elle avait tiqué et ce, un peu trop brutalement pour les vérités qu'il avait dites. Il n'avait pas tort mais elle non plus et c'était peut-être ce que cet homme semblait vouloir dissimuler. Son cœur battait la chamade mais il fallait qu'elle sache ce qu'il cherchait exactement. Certes, elle ne pouvait que l'imaginer mais pourquoi... pourquoi elle ? Qu'avait-elle de plus que la plupart des jeunes femmes, plus jeune qu'elle soit dit en passant..? Pourquoi l'avait-il choisi pour raconter ce genre de chose, pour ensuite la rembarrer en écoutant pas un mot de ce qu'elle voulait lui expliquer, en référence à son expérience de procureur.


Ce n'est que lorsqu'il se leva vers elle, pour lui empoigner le cou avec sa main gauche pour lui prendre un baiser. Ce baiser volé qui n'aurait pas lieu d'être mais qui était si maladroit, fougueux et tendre à la fois comme s'il voulait lui faire passer un message que Peyton n'arrivait pas à saisir. Ce baiser dura une éternité pour elle, qui plus est, elle ressentait des choses qu'elle avait si longtemps oublié et qu'il fut tellement bon de retrouver qu'elle n'hésita pas à le lui rendre.

Lorsqu'il brisa ce temps mort, il allait se rassoir alors qu'elle resta bouche-bée, face à lui sans comprendre néanmoins la reaction du jeune homme. Il avait peut-être répondu à l'une de ses questions mais il en avait répondu à une, aussi clairement que de l'eau de roche et elle le sentait encore sur ses propres lèvres. Les souvenirs à vif dans son esprit, aussi claire et limpide qu'un ciel sans nuage.
Il s'était rassis, n'avait pas touché aux billets que Peyton avait déposé sur la table et lui tendit le tabouret où Peyton était assise tout à l'heur. Il l'invitait à rester près de lui. Tout à coup, elle sentit une force surhumaine la pousser à se rassoir, sans un mot, ne sachant pas quoi dire, ni quoi faire dans ce genre de situation. Cette affaire n'avait rien d'une routine et quoiqu'il pouvait bien penser, elle avait besoin de s'assoir pour reprendre ses esprits. Bon dieu, ce qu'il pouvait embrasser comme un dieu. Elle n'avait pas beaucoup de référence mais assez pour dire qu'il lui en avait donné le tournis. Elle prends son verre à moitié plein et le vide, presque avant de relever les yeux vers son interlocuteur.

« Je crois oui.. » dit-elle simplement.

Elle aurait bien voulu pouvoir lui envoyer le reste de ce qu'il restait dans son verre en pleine figure mais en voulait-elle plus, venant de cet inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool Lun 8 Juil 2013 - 17:04



Nate avait réussi à la pousser à bout, et il était très fier de lui. Peut être même trop fier de lui, mais comment il ne lui faisait pas face, elle ne pouvait pas voir le grand sourire victorieux qui s'était dessiné sur son visage. Cependant il avait vite repris son sérieux, il était un maître dans l'art de masquer ses émotions. Il pourrait même devenir un très grand joueur de poker s'il le souhaitait tellement il était fort pour faire du bluff, mais cela ne l'intéressait pas vraiment. Pourtant c'était autant d'argent qu'il pouvait se faire facilement.

Le pyromane savait qu'avec ses mots il avait visé juste, il avait atteint sa cible. Peyton était troublé et ne faisait rien pour le cacher. Elle pensait qu'il n'avait pas fait attention à la moindre de ses paroles et pourtant il avait vu juste sur elle. C'était l'un de ses qualités que les gens détestaient le plus. Depuis la mort de ses parents, Nathaël c'était replié sur lui même, préférant écouter les gens plutôt que leur parler. Et très vite, il s'était rendu compte qu'il avait beaucoup plus à y gagner. Parce que les gens sans s'en rendre compte pouvait lâcher des tonnes informations confidentielles. On pense que se sont des détails sans importance, mais mis bout à bout cela peut faire très mal. Au fil des ans, Nate était devenu un véritable expert. Et à la manière des psychologues, psychiatres et tout autre médecin qui cherchaient à entrer dans votre esprits Nate sortait des vérités que les gens n'avaient pas forcément envie d'entendre mais sur lesquelles il était sur de ne pas se tromper. Il avait fait la même chose avec Peyton et elle aussi était tombé dans le panneau. Avec l'alcool, elle croyait qu'il ne faisait que noyer son chagrin – ce qui n'était pas totalement faux – mais il avait également lu entre les lignes quand elle parlait de son ex-mari et de tout ce qu'il lui avait fait. Ou justement toutes les choses qu'ils n'avaient pas faites.
D'ailleurs cela l'avait tellement énervé et peut être les paroles de Nate aussi, qu'elle avait été prête à s'en aller avant de finalement changer d'avis et revenir vers lui. Son charme naturel faisait des miracles dans n'importe quelles situations. Et pour pousser un peu plus son avantage encore, il l'avait embrassé. Avec fougue et passion pour la perturbait encore plus. Surtout que Nate avait un talent indéniable pour embrasser. Et cela avait marché comme sur des roulettes.

Après ce baiser, Nate aurait pu en profiter encore plus en lui chuchotant des mots tendres à l'oreille – même s'il ne les pensaient pas – pour pouvoir la ramener chez lui et profiter de cette nuit au maximum, mais pour une fois le jeune homme avait envie de s'amuser un peu avec elle. De la faire mariner, de l'aguicher et de partir sans un mot et surtout sans lui laisser ni numéro, ni adresse. De toute façon il avait son nom et surtout sa profession, il pourrait la retrouver sans aucun problème grâce à ça. Parce que finalement, l'avoir rencontré dans ce bar n'était pas une si mauvaise chose. Pour une fois au lieu de faire la justice lui même, il allait peut être faire confiance au système même s'il n'avait pas vraiment d'espoir.
Il jouait avec le feu, et il y avait de forte chance qu'il reparte avec le verre que Peyton lui jetterait à la figure, mais au moins il partirait avec le sourire. Chose qu'il ne croyait pas possible. Et si c'était dans sa nature il dirait merci à cette femme. Seulement ce genre de sentiments n'étaient pas pour lui. Elle venait à peine de se rassoir qu'à son tour Nate se leva en finissant son verre.

« C'était sympa de vous rencontrer Peyton. Passez une bonne fin de soirée. »

A son tour il laissa un billet sur le comptoir pour les verres. Oui il n'était pas à ce point macho. C'était sa façon de la remercier mais contrairement à elle, il ne se retourna pas pour revenir la voir, il avait décidé de partir sur une bonne note. Et tout en sachant qu'elle le regardait partir avec des yeux grand ouvert toujours en partant il lui fit un signe de la main. Genre « et ouais jme tire, mais à la prochaine ».

Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Difficile de garder ses secrets avec l'alcool

Revenir en haut Aller en bas

Difficile de garder ses secrets avec l'alcool

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Problème avec ma peinture e mon aérographe
» Savez-vous garder les secrets ?
» Femme de Marcus....
» Comment conserver ses mails
» Django arrive... Préparez vos cercueils - C'e' Sartana... vendi la pistola e comprati la bara - 1970 - Giuliano Carmineo
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-