Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Dim 7 Avr 2013 - 12:23

Depuis qu'il était sortie de l'hôpital et qu'il vivait chez Gillian, Sam avait reprit le goût de la vie et surtout celui de l'amour. Il avait sauver la vie de la fille qu'il aimait, ce qui lui avait permis au passage de se faire remarquer. Mais en faisant cela il s'était attirer les foudres de certains agents fédéraux, car Sam avait mentis comme jamais il ne l'avait fait avant. Et maintenant, il était mal considérer par les anciens collègues de son père. Enfin il s'en moquait car la fille qu'il aimait lui parlait et passer du temps avec lui maintenant. Et puis après tout c'était normal ce qu'il avait fait, on pouvait dire qu'il était encore traumatisé par la mort de son père et s'était vrai même si c'était inconsciemment. Mais ça il ne le dirait jamais, il voulait paraître fort, mais c'était sans compter toutes ces nuits où il se réveille en hurlant, appelant son père à l'aide et réveillant au passage Gillian. L'adolescent avait apprit cette après midi même que Brooklyn était seule chez elle, et vu ce qui s'était passer ces derniers temps ce n'était pas du tout une bonne idée, et il ne fallait pas être toubib pour le comprendre. L'ado avait donc proposer à sa bien aimé de venir chez lui, enfin chez Gillian. Mais il y avait un soucie...Gillian n'était pas au courant. Et elle ne savait même pas que Sam était amoureux d'une jeune fille même si elle devait s'en douter. Elle n'était pas spécialement au courant de tout ce qui c'était passer cette fameuse nuit où les deux enfants, car c'était encore des enfants, avaient été retrouver par la police. Elle ne savait pas non plus que Sam avait faillit se faire violer, tout comme Brook. Ces deux gamins avaient sus garder cela pour eux et refusaient d'en parler à qui que se soit. Bref en rentrant des cours, alors que son coeur battait à dix mille à l'heure, Sam espérait que Gillian soit là. Il ouvrit la porte, entra, la referma et ensuite, en la refermant il appela :

"Gillian ?"

Puis il continua sentant son coeur se serrer et sa respiration s'accélérer :

"Gillian, tu es là ?"

La jeune femme arriva. Sam soupira. Etrangement, lorsqu'elle ne répondait pas de suite, il avait tendance à paniquer de suite et à sentir une crise de panique arriver. Mais là en la voyant devant lui cela allait mieux. Il la regarda et à la fameuse question de comment s'est passer sa journée, il fit :

"Oh..heu...j'ai pas été en cours ce matin..."

IL était honnête de toute manière, le proviseur allait surement appeler Gillian alors autant lui dire la vérité. Mais pour éviter de se faire massacrer sur place, il reprit la parole ne laissant pas Gillian parler :

"Je devais aider Brook elle allait pas terrible. D'ailleurs en parlant de ça, j'ai appris qu'elle était toute seule chez elle, et avec ce qu'elle a vécut, tu seras surement d'accord avec moi elle ne doit pas rester seule, alors je l'ai invitée à venir vivre ici."

Il grimaça un peu s'attendant à se faire tuer sur place. Sérieusement son père ne l'avait pas élever de cette manière ! Il aurait dut d'abord en parler avec GIllian. Mais il était tellement amoureux de la jeune fille qu'il ne supportait pas l'idée de la laisser seule dans une grande maison sans protection et sans personne à qui parler. Il regarda Gillian avec un air désolé mais elle devait bien ce douter que ce gamin avait un grand coeur. Il voulait aider Brook. Il fit ensuite à Gillian :

"Excuse moi je ne voulais pas te l'imposer, mais tu comprends, avec ce qui s'est passer elle peut faire une grosse connerie, tu l'as dit toi même, après une épreuve pareil personne ne doit être seule. En plus son père s'est barré, elle est vraiment toute seule. On ne prendra pas de place et tu ne te rendras même pas compte qu'on est la."

Oui enfin c'était plus facile à dire qu'à faire. Ils seraient deux adolescents de plus à vivre ici sans revenues, et Gillian elle n'aurait pas d'augmentation de salaire. Sam devra surement trouver un petit job, et cela en ira de même pour Brook. Mais pour ça il faudrait déjà que Gillian accepte. L'étincelle qui régnait dans les yeux de Sam était encore inconnue à Gillian, mais très vite elle comprit c'était quoi qui l'animait...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Lun 13 Mai 2013 - 17:38

Gillian était rentrée un peu plus tôt que d’habitude ce jour-là, bien avant Sam. Elle eut même le temps de mettre un peu d’ordre dans son studio avant qu’il n’arrive. Lorsqu’enfin la porte d’entrée s’ouvrit et qu’elle reconnut les pas de son protégé, la psychologue esquissa un sourire. C’était toujours un soulagement de voir qu’il passait le seuil de cette porte tous les soirs. Elle avait peur… Peur pour lui, peur qu’il ne s’échappe à nouveau, peur que la police ne vienne lui annoncer un malheur à son sujet. Débordant d’amour et de tendresse, la jeune femme se préoccupait énormément de son sort, comme une mère l’aurait fait. Sam aussi tenait beaucoup à elle, cela se sentait. D’ailleurs, elle perçut une pointe d’anxiété dans sa voix lorsqu’il l’appela pour la deuxième fois. Perdue au fond d’un placard, en plein rangement, la psychologue lui avait pourtant répondu, mais visiblement, il n’avait pas entendu. Elle sortit alors de sa chambre pour qu’il la voie et se tranquillise enfin.

- Hey pas de panique, je suis là !

Attendrie, la jeune femme caressa son visage et déposa un baiser sur sa joue. Il avait peur pour elle et souvent il lui répétait qu’il ne lui apportait que des ennuis. Ces petites preuves d’affection la touchaient profondément, elle ne pouvait que l’aimer encore plus.

- Comment s’est passé ta journée ?

Le visage de la psychologue s’assombrit lorsqu’il lui annonça qu’il n’était pas allé en cours. Bien qu’il lui dise toujours la vérité (et c’était certain car elle le voyait clairement sur son visage), elle n’aimait pas qu’il sèche les cours aussi souvent. Elle ouvrit la bouche pour le réprimander, mais l’adolescent ne lui laissa pas le temps d’en placer une. Il lui raconta les mésaventures de Brooklyn et lui demanda si elle pouvait loger chez eux pour un temps. Pris dans son envolée, il enchaîna argument sur argument si bien que Gillian l’interrompit brusquement.

- Wow respire un peu ! Et laisse-moi le temps de tout assimiler ! Prenons les problèmes un par un pour commencer…

La jeune femme emmena Sam dans le salon et le fit asseoir. Elle avait besoin d’avoir une conversation sérieuse avec lui.

- Ecoute, je ne suis pas ta mère, je sais bien que je n’ai pas d’ordres à te donner… Mais ça me dérange beaucoup que tu sèches les cours. Si le lycée t’ennuie, on peut chercher une école plus ciblée sur un corps de métier, ou même un job si tu veux. Je suis prête à tout pour t’aider, mais je ne veux pas que tu finisses par traîner dans la rue à ne rien faire de tes journées. Je suis morte d’inquiétude quand je ne sais pas où tu es.

La psychologue était bien placée pour savoir que tous les enfants n’étaient pas faits pour suivre de longues études, et elle ne comptait pas obliger Sam à y aller s’il rêvait d’autre chose. Le problème était qu’en séchant les cours, Sam la rendait encore plus nerveuse que d’ordinaire car elle ne savait pas où il passait ses journées. Il pouvait lui arriver n’importe quoi…

- Ensuite parlons un peu de Brooklyn. Je ne connais pas cette fille, mais je te fais confiance car je suis sûre que tu ne traînes pas avec n’importe qui. Je ne sais pas non plus ce qui s’est réellement passé la nuit où la police vous a retrouvés tous les deux. J’ai bien vu que tu leur as menti et qu’il y avait de la culpabilité sur le visage de Brook.

Gillian marqua une pause et baissa les yeux. Elle décryptait parfaitement les visages et les émotions. Et outre le fait que les adolescents étaient amoureux, elle voyait bien que quelque chose d’autre les unissait. La jeune femme avait laissé un peu de temps à Sam avant d’aborder le sujet, mais il fallait bien en parler. Elle ne supportait de sentir qu’il leur était arrivé quelque chose et qu’elle ne sache pas de quoi il en retournait exactement. Elle releva les yeux et les plongea dans ceux de Sam, l’air grave.

- Avant que je n’accueille cette fille sous mon toit, je veux savoir ce que tu as caché à tout le monde, ce qui s’est vraiment passé cette nuit-là. Je n’en dors plus la nuit à force d’imaginer le pire. Maintenant que tu vis avec moi, tu es sous ma responsabilité. Je dois savoir, Sam.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Dim 26 Mai 2013 - 15:55

Dorénavant Sam vivait chez Gillian, il avait apprit des choses avec elle, et il devait assimilé d'autre chose encore. Notamment le fait de passer du temps avec elle, et aussi ne plus faire le mur. C'était devenue dangereux de faire ce genre de chose. Il le savait mais il n'arrivait pas à le faire, c'était comme ça. Pour le moment il vivait sa vie comme lui l'entendait et refusait de faire autre chose. Enfin, il ne le refusait pas, car il n'en avait pas spécialement conscience. En entrant chez la jeune femme, il avait eut un vent de panique ne l'entendant pas répondre, les cauchemars le frappèrent en pleine face. Soudain il imagina déjà Gillian baignant dans son sang allonger dans la cuisine. Les filets de sueur se mirent à rouler sur son front, et ses mains se mirent à trembler. Il appela une deuxième fois avec une telle peur au ventre, qu'il crut que ses jambes allèrent le lâcher. Mais alors qu'il s'agrippa au mur pour ne pas tomber, Gillian lui répondit. Il soupira et essuya la sueur de son front du revers de la main. Ensuite, suite à sa crise de panique, et ce comme à chaque fois d'ailleurs, il se mit à lui parler de sa journée, parlant le plus vite possible. Pas parce qu'il le faisait exprès, mais tout simplement parce que c'était sa nature. Gillian le ralentie et lui dit qu'il allait lui falloir un peu de temps pour tout assimiler. Elle lui pria de venir s'asseoir. Il suivit donc la femme et posa ses fesses sur le canapé. Il tremblait légèrement encore à cause de son angoisse, mais rien de bien méchant, il secoua un peu sa main tremblante pour qu'elle cesse de trembler. Gillian lui expliqua qu'elle n'apprécier pas le fait qu'il est sécher les cours de la matinée et que surtout il est été traîner dans la rue. Il la regarda et lui dit avec un air innocent.

"J'ai juste sécher les cours de la matinée, et puis j'étais dans la coure du lycée, enfin dans le parc du lycée, mais j'étais quand même dans l'établissement. Et pour ma défense c'est pas ma faute si leur cours je les connais déjà."

En faite si, il avait apprit tout les cours en lisant le programme en avance, mais bon fallait bien combler l'ennuis par moment. Par la suite, il voyait bien que Gillian s'était inquiéter pour lui. Il baissa la tête t fit :

"Désolé de t'avoir inquiéter. Je ne pensais pas que ça te ferrait quelque chose. Je ne recommencerais plus."

La suite de la conversation tourna pendant deux secondes en faveur de Sam qui retrouva un beau sourire rien qu'en entendant le nom de la jeune fille. Mais hélas ce ne fut que de courte durer. Lorsque Gillian lui demanda de parler de ce qui s'était passer la nuit où elle l'avait récupérer au poste de police, Sam se réfugia dans sa carapace. Il se recroquevilla dans une coquille invisible et se tut fixant le sol. Il resta ainsi plusieurs minutes. Il revoyait la scène dans sa tête comme si il y était. L'homme essayait de s'en prendre à Brooklyn. Il était violent, fort et menaçant, il faisait peur. Sam avait peur. Mais Brooklyn était pétrifié. Il ne pouvait pas la laisser ainsi. Il s'était alors précipiter sur l'homme espérant que l'effet de surprise le disuaderait de continuer. Mais hélas, alors que Sam essaya de relever la jeune fille ce fut lui qui fut prit pour cible. Le malade qu'il affrontait était un fou, et un homme en soif de violence. Alors que Gillian pensa que cela ne servirait à rien que Sam ne parlerait pas, comme la première fois qu'elle avait entendue parler de lui. L'adolescent finit par déclarer :

"J'ai essayer de la sauver."

Il ne dit que cette phrase sur le coup. Puis sous la voix rassurant de Gillian il continua lentement comme si toutes les images dans sa tête se mettait au ralentit :

"Le gars voulait lui faire du mal. Comme l'homme qui t'a fait du mal à toi..."

Il avait hésiter à dire ça, sachant que Gillian ne le supporterait peut être pas, mais c'était plus facile pour lui dire ça que de dire le mot, comme si ce mot portait malheur. Puis il continua :

"Mais j'ai pas été assez fort, il a commencer à se battre avec moi, et il a bien faillit me tuer...Brook m'a sauver en le tuant...J'ai mentis parce que je ne voulais pas qu'elle ait en prison. Pardon de t'avoir menti à toi aussi."

Sam s'en voulait mais s'était pas facile d'admettre tout ce qui s'était passer cette nuit là. En plus, il ne lui avait pas dit mais l'homme avait essayer de s'en prendre à lui sexuellement également mais grasse à Brook rien ne lui était arriver, et Sam ne la remercierait pas assez, mais pour le moment ce détails resterait bien enfoui dans sa tête. Il redressa son regard ensuite vers elle et lui dit :

"Maintenant tu vas dire oui ? Elle peut venir ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Sam 1 Juin 2013 - 22:53

L’adolescent expliqua à Gillian pourquoi il avait agi ainsi. Cela n’excusait pas tout, mais Gillian appréciait la franchise qu’il avait avec lui. Même au risque de se faire réprimander, Sam avait toujours été honnête avec elle. Il finit par s’excuser et lui promettre qu’il ne recommencerait pas. Soulagée, Gill passa un bras autour de son cou et l’embrassa sur le front.

- Merci chéri.

Sam se mit ensuit à lui raconter ce qui c’était réellement passé le soir où la police l’avait appelée pour venir chercher l’adolescent au poste. Il avait essayé de sauver la jeune fille d’un agresseur qui voulait abuser d’elle. C’est avec tact que l’adolescent aborda ce détail, il savait que Gillian avait failli se faire violer lorsqu’elle enquêtait sur le cas de l’Imitateur avec Lightman. Cette agression l’avait marquée à jamais et il lui arrivait d’en rêver parfois. Elle le remercia silencieusement de ne pas avoir dit ce terrible mot en caressant doucement ses cheveux. L’adolescent s’était donc battu avec l’agresseur de Brooklyn et s’était retrouvé en mauvaise posture. Son amie était intervenue et l’avait tué pour sauver Sam. C’était donc de là que venait leur relation si fusionnelle, il était là, ce lien fort qui les unissait. Et même si Gillian était persuadée qu’il ne lui disait pas tout là-dessus, elle voyait bien que l’essentiel était là. Il avait menti à la police avec aplomb pour ne pas laisser son amie aller en prison. C’était un acte très courageux car il aurait pu se faire griller, mais même si Gillian avait vu qu’il mentait ce soir-là, elle n’avait rien dit pour qu’il ne se fasse pas embarquer. Elle l’aimait comme son fils et comptait bien le protéger, même des forces de l’ordre.

- Je suis fière de toi et de ce que tu as fait. Brooklyn a de la chance d’être ton amie, tu es un garçon exceptionnel.

Le jeune garçon s’excusa encore une fois, mais Gillian ne lui en voulait pas, loin de là. Elle savait qu’il n’avait jamais eu de mauvaise intention et encore moins contre elle. Elle l’aimait tellement qu’elle aurait pu faire n’importe quoi pour lui, se sacrifier à tout instant. Comme toute mère l’aurait fait. Et lorsqu’il lui redemanda si Brooklyn pouvait venir chez eux, elle n’y vit aucune objection. D’ailleurs en tant que femme, elle préférait savoir cette jeune fille en sécurité avec eux plutôt que toute seule chez elle la nuit.

- Bien sûr, elle pourra rester avec nous autant qu’elle voudra. On s’arrangera pour lui faire de la place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Jeu 27 Juin 2013 - 21:59

La vie avait fait en sorte que Sam soit seul maintenant pour affronter le monde, du moins seul au niveau biologique, car il venait de trouver Gillian, et elle agissait avec lui comme une mère. Cela lui faisait du bien lui qui avait perdue la sienne très tôt, cependant, il avait prit l'habitude d'être indépendant, et le fait de devoir toujours tout dire à Gillian était étrange, pas dérangeant, mais étrange. Bref, après leur explication, le jeune garçon redemanda si la jeune fille qu'il avait sauver et avec qui il avait parler toute la matinée pourrait venir vivre chez eux. Gillian répondit positivement, et heureusement, car il devait bien admettre que la stress provoquer par la réponse était douloureux. Il soupira et sourit en disant :

"Merci Gillian. Tu sais...c'est étrange, mais quand je suis avec elle, j'ai l'impression de pouvoir tout faire. C'est surement parce que c'est ma seule amie."

Ou surtout parce qu'il est amoureux d'elle, mais il n'en est pas spécialement conscient. Il regarda la psychologue, et voyant son air, comme si elle savait un truc que lui ne savait pas, il préféra changer de sujet, il sortie son portable et envoya un texto à Brook. Il lui dit qu'elle pouvait venir, et que le lendemain ils iraient chercher quelques affaires. Sam, fit ensuite à Gillian en se levant :

"Et toi ta journée ? Tu ne m'as pas dit ? Oh et...il y a du nouveau pour mon père ?"

Sam parlait souvent de lui, malgré sa mort, il n'arrivait pas à admettre qu'il devait parler de lui au passer, ou tout simplement se résoudre au fait qu'il ne reviendrait jamais. C'était dur pour lui de l'accepter et de s'y faire, même si Gillian faisait tout pour qu'il comprenne et qu'il accepte. Il attendait sa réponse, bien qu'il savait pertinemment qu'elle ne serait pas favorable. Il avait entreprit de mettre la table pour trois, tout en parlant avec elle, mais ses mains tremblaient comme à chaque fois qu'on parlait de son père. Ce traumatisme ne partirait jamais, mais il pourrait s'atténuer en grandissant, du moins c'était ce que beaucoup de médecins pensaient. Sam regardait Gillian de ses yeux chocolats.

[HS : milles pardon pour ce retard :/ désolé en espérant que ça te plaise, après ta réponse je ferrais intervenir Brook avec ton accord bien entendue. ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Lun 12 Aoû 2013 - 22:51

[Mille pardon pour ce retard inexcusable...]


La lumière qui jaillit dans les yeux de Sam lorsque Gillian lui donna son accord était belle à voir. Il trépignait d’impatience à l’idée que Brooklyn puisse venir vivre avec eux. Cela rendait Gillian heureuse de le voir si radieux, elle ne voulait que son bonheur. Elle estimait que l’adolescent en avait assez bavé dans la vie, aussi elle avait décidé d’accepter toutes ses requêtes, de combler toutes ses envies dans la mesure du raisonnable pour remédier aux horreurs passées. D’autant plus que Sam semblait éprouver bien plus que de l’amitié pour cette jeune fille. A ses côtés, il était capable de déplacer des montagnes rien que pour ses beaux yeux. Gill était toute attendrie de voir cela, Sam arrivait enfin à sortir de sa sombre période de déprime grâce à elle.

- Elle doit énormément compter pour toi, elle en a de la chance.

Le jeune garçon lui lança un regard interrogateur, puis changea rapidement de sujet. Gillian ne lui en voulut pas, elle savait que c’était difficile pour les adolescents d’aborder le sujet des sentiments. Elle le laissa donc dériver sur un tout autre sujet. Sa journée ? Hum… fallait-il vraiment en parler ? Elle hésitait toujours à lui parler de ce qu’elle faisait car en plus de recevoir des agents du FBI ayant subi des traumatismes divers, elle soignait des criminels. Et pas que des tendres. La spécialité de ses supérieurs avait été de lui refiler des délinquants sexuels pendant un certain temps, c’était dire si les séances étaient éprouvantes pour la jeune femme. Bien sûr, son bureau était entouré par ceux de beaucoup d’agents, mais elle redoutait toujours le pire avec eux. Il ne lui était jamais rien arrivé de fâcheux depuis son entrée au FBI mais elle voulait éviter que Sam ne s’en inquiète.

- Oh ma journée n’avait rien de bien passionnant, elle a ressemblé à toutes les autres avant elle tu sais. Rien de palpitant.

Si seulement il savait… Heureusement pour elle, il continua sur sa lancée en demandant des nouvelles sur l’avancée de l’enquête concernant le meurtre de son père. Si ça continuait, à eux deux, ils allaient se plomber la soirée… La jeune femme n’avait effectivement pas de nouvelles et elle chaque soir, elle espérait que Sam ne lui repose pas cette fatidique question. Mais il fallait bien qu’il la lui pose un jour ou l’autre… La psychologue soupira en passant un bras autour des épaules de l’adolescent.

- Je suis désolée Sam, mais aucune info ne m’est remontée concernant ton père… Et malheureusement je ne peux rien y faire.

La jeune femme se sentait en partie coupable de cette inaction car elle aurait plus que tout voulu soulager sa douleur. Mais il n’y avait strictement rien qu’elle ne puisse faire et cette impuissance la faisait culpabiliser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Sam 17 Aoû 2013 - 18:01

La vie était ainsi. Et Sam avait perdue ses parents, mais il avait trouver une sorte de bonne fée en la présence de Gillian et aussi l'amour avec Brook, bien que pour le moment les deux adolescents ne soient pas encore ensemble. Enfin ça il ne savait même pas si ils serraient ensemble ou pas un jour, seul l'avenir pourrait lui dire, mais une chose était sur, dès que Gillian lui dit oui, il sortie son téléphone, qu'il manqua de mettre par terre dans la présipitation, et envoya un message à la jeune fille :

// Brook, c'est Sam, fait tes bagages, et vient chez moi, enfin chez Gillian, on t'héberge !!! Dit quand tu es en bas je viendrais t'aider ! Sam.//

Il espérait qu'elle ne prenne pas mal le texto, mais il faisait encore jour, donc elle pourrait venir en bus et puis comme ça, ça lui laissait le temps de savoir pour l'enquête sur son père, histoire de connaître l'avancer et aussi ça lui laissait le temps de ranger un peu son coin. Il avait occuper la chambre d'ami, enfin la deuxième, avec ses affaires, donc il allait devoir faire du ménage. Gillian répondit donc à sa première question, cependant, si elle sentait quand il lui mentait, il le sentait aussi. Mais n'étant pas un adulte il ne pouvait lui faire la remarque, il garda sa pour lui ! La jeune femme lui expliqua donc que c'était une journée banale. Par la suite, Sam posa la question qu'il ne fallait pas... Gillian sembla gêné. Elle lui confirma ses craintes en passant un bras autour de ses épaules. Sam se colla à elle, et ragea intérieurement. Comment un homme pouvait tuer sans jamais être arrêter ! Il se fit une promesse !! Il enquêterait sur ce meurtre et il trouverait le coupable ! Il le lui ferrait payer ! Il regarda Gillian et lui dit :

"C'est pas grave tu sais...moi je le trouverais."

Il lui avait dit ça, sur un ton neutre, comme si il cherchait à la rassurer et aussi à lui montrer qu'il serait une bonne personne. Il voulait être un agent du FBI et pourquoi pas un profiler, il arrêterait donc son premier meurtrier dès qu'il le pourrait. Il était doué pour ça ! Il se leva et essaya les deux petites larmes qui menaçaient de tomber sur ses joues d'un revers de chaque mains, et fit ensuite :

"Brook ne devrait pas tarder, je vais aller ranger ma chambre et préparer la sienne. As-tu encore une parure de draps ?"

Il voulait changer de sujet, car il savait que Gillian ferrait tout pour l'empêcher de suivre sa promesse, elle ne souhaitait que son bonheur, mais elle avait peur qu'il ne tourne mal et qu'il finisse par se faire tuer.

Les heures passèrent et Sam venait de finir sa douche lorsqu'on sonna à la porte. Cela sentait bon dans la cuisine, Sam se doutait que Gillian avait dut faire un bon petit plat, tant mieux, il avait très faim. Il enfila rapidement un jean et un t-shirt, et rejoignit tout le monde à l'entrer, il sourit en voyant Brook et surtout il rougit légèrement. Il lui fit un petit signe de la main et la laissa passer. Laissant Gillian et Brook faire connaissance. Il avait les cheveux qui goûtaient encore.

[HS : Gillian j'ai dit à Brook qu'elle pouvait poster à la suite, et tu pourras répondre derrière, si cela ne te dérange pas, sinon je lui dis et on attend ton poste Smile en tout cas j'ai beaucoup aimer ta réponse Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Dim 18 Aoû 2013 - 20:25

Jamais, je n'aurais cru qu'en une journée de Lycée que j'aurais retrouvé le sourire. Enfin surtout que j'avais trouvé un ami...Un véritable ami. Sam... Je souris instantanément sans m'en rendre compte directement.
Lorsque je me rends compte, je regarde autour de moi dans le bus, personne ne m'avait vue.. Je soupire de soulagement et de toute façon, les regards des autres ne me font pas trop d'effets. Qu'ils me regardent ou pas, je m'en fous parce que je sais que j'ai rien fait de mal...

En se quittant à la fin des cours, il m'avait demandé mon numéro de portable pour lui donner des nouvelles mais surtout pour qu'il m'informe pour nous... Enfin... Je veux dire qu'il m'avait invitée à habiter chez lui et celle qui s'occupe de lui, Gillian. Je lui ai donné sans hésiter comme si c'était naturel pour moi de le lui donner.

J'arrive à la maison et je m'assieds à terre contre la porte d'entrée que je venais de fermer. Je soupire longuement et je me remémore ce que Sam et moi avions parlé ou même fait. Entre autre, partir en courant du couloir pour éviter le concierge et d'avoir une retenue. Ça me fait rire! Mais ce qui était tout de même étrange est que mon cœur battait un peu plus fort et un peu plus vite à chaque fois que je pensais à lui. C'était ça le coup de foudre? Je crois que oui...

Je ne peux pas vraiment y réfléchir encore parce que je reçois justement un SMS de Sam... Je pouvais y aller chez lui et il avait l'air vraiment surexcité que j'arrive. Ça me fait sourire! Il est trop chou avec son côté enfantin...

Trêve de bavardage! Je file dans ma chambre pour aller préparer ma valise. Je prends deux-trois vêtements, une paire de chaussures en plus de celles que j'ai aux pieds et quelques accessoires du genre maquillage et bijoux, ...

Ma valise est prête après une petite heure de préparation. En plus de ça, j'avais coupé les compteurs d'eau, de gaz et d'électricité. J'avais vérifié si il y avait encore quelque chose dans le frigo. Oui, des petits gâteaux au nombre de six. Je décide de les emmener avec moi. Ils n'allaient pas rester ici tous seuls tout de même. Et ça pourrait peut-être leur faire plaisir.. En tout cas, c'est la seule chose que je puisse offrir pour le moment à Sam et à Gillian. C'est peut-être peu par rapport à ce qu'ils font pour moi, mais c'est déjà ça...

Je reprends le bus que j'avais pris et je descends juste devant le Lycée pour reprendre un autre bus pour enfin arriver à destination, à l'adresse que Sam m'avait griffonnée sur un coin de feuille blanche quadrillée de son bloc de cours.

Je sonne à la porte qui s'ouvrit quelques secondes après. C'était une femme ni jeune mais ni vieille non plus qui m'ouvre avec un sourire. Je lui rends la pareille. Elle me salue et je fais directement de même. Elle se présenta, c'était bel et bien Gillian et qui m'invite à entrer. Je la remercie et j'entre dans la pièce. C'est plus petit que ma maison bien entendu mais ça avait l'air sympa et spacieux malgré tout. Sam était juste derrière elle. Je lui souris instantanément et je lui lâche un petit Salut et il partit d'un côté... Il venait tout juste de prendre sa douche...

Lorsqu'elle me dépassa pour aller dans une autre pièce, je la suivis. Nous étions dans la cuisine. Elle était belle cette cuisine! Il fallait que je le lui dise maintenant sinon plus tard, je serai gênée à le faire trop tard. Je sors de mon sac à dos, les petits gâteaux.

'' Euh... Madame? Je tiens à vous remercier de m'héberger comme ça... C'est vraiment gentil à vous et à Sam d'avoir fait ça pour moi... Alors je tiens à vous offrir ces petits gâteaux. Je sais que c'est pas beaucoup par rapport à ce que vous m'offrez tous les deux.. Mais c'est déjà ça pour le moment...''

Elle le prit bien et même, elle voulait que je la tutoie en plus. C'est vrai que moi et la politesse, nous ne faisons qu'une.

Et Sam revint, bien plus sec que toute à l'heure...

[Donc voilà, je m'incruste pour le Rp xD Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Mar 3 Sep 2013 - 15:02

[bienvenue !!]

Gillian soupira en entendant que Sam ne lâcherait jamais l’idée de poursuivre l’assassin de son père. Elle avait peur qu’il se mette en danger en voulant rendre justice. Sam était comme ça il n’en démordrait pas, et c’était compréhensible. Mais Gillian avait terriblement peur de le perdre. Cela dit, l’adolescent changea rapidement de sujet pour éviter qu’elle ne lui fasse la morale en bonne psy qu’elle était. Comme il avait envoyé un message à son amie pour qu’elle vienne, il se décida à faire sa chambre. La jeune femme se leva et le suivit pour préparer son lit. Elle ne tenait pas non plus à relancer le débat et engager une dispute avec son petit protégé. Car elle le savait, il ne voulait pas qu’elle le couve trop ni qu’elle l’empêche de mener l’enquête, il tenait trop à son indépendance. Elle savait bien qu’elle ne pourrait pas le changer, et surtout qu’il était inutile de mettre de l’eau dans le gaz avant l’arrivée de Brook. Cela mettrait une bien mauvaise ambiance alors que cette soirée devait réunir les deux amis.

- Oui, il me reste une parure. Attends, je vais t’aider.

Gillian passa dans sa propre chambre et ouvrit un placard pour en sortir une parure de draps. Elle rejoignit Sam dans la chambre d’amis et ils aménagèrent en silence la pièce qui allait accueillir Brooklyn pour quelques nuits. Lorsqu’ils eurent fini, Sam alla ranger sa chambre puis prendre une douche. Pendant ce temps-là, la psychologue remit un peu d’ordre dans la maison et commença à préparer le dîner. Comme elle ne connaissait pas encore les goûts de Brooklyn, elle décida de faire quelque chose de simple : poulet rôti et pommes au four. Le plat qu’elle avait enfourné commençait tout juste à diffuser son appétissant parfum dans le studio quand quelqu’un sonna à la porte. Sans même jeter un regard par la fenêtre, Gillian appela son protégé.

- Sam ! Je crois que ta copine est arrivée !

La psychologue n’avait même pas eu besoin de sonder son regard pour savoir qu’il tenait absolument à ouvrir la porte de leur logis à Brooklyn. Elle le vit donc arriver tout excité, les cheveux encore mouillés et trépignant d’impatience. Il ouvrit la porte et Gillian découvrit une jeune fille blonde, au visage fin et souriant, plutôt jolie. Pas étonnant que Sam en soit tombé amoureux ! Mais cette adolescente n’était pas juste adorable en surface, elle était également très polie et avenante. Elle offrit une boîte de gâteaux à Gillian pour la remercier de l’héberger. La psychologue les prit avec le sourire et les mit aussitôt dans le frigo pour qu’ils restent frais.

- Merci, c’est gentil mais tu n’aurais pas dû, tu sais ! Oh et appelle-moi Gillian, « madame », c’est trop austère et je ne suis pas encore assez vieille pour qu’on me vouvoie !

Gillian n’avait aucun problème avec son âge, mais elle n’avait tout simplement pas l’habitude que des adolescents l’appellent ainsi. Même en thérapie, elle avait toujours insisté pour que les mineurs la tutoient et se sentent plus en confiance avec elle. Même quand elle avait gardé la jeune sœur de Ria, son employée au groupe Lightman, celle-ci l’avait immédiatement tutoyée. Certes, elle avait les titres de docteur et de psychologue, mais ce n’était pas pour autant qu’elle devait se prendre pour plus importante qu’elle n’était. L’humilité avait toujours été l’une de ses qualités les plus appréciées et ce n’était pas aujourd’hui qu’elle allait changer. Elle invita donc la jeune fille à s’asseoir à la table de la cuisine et rouvrit le frigo.

- Assied-toi, on va attendre Sam autour d’un verre. Qu’est-ce que je te sers ?

Cela allait lui donner l’occasion de faire plus ample connaissance avec celle pour qui battait le cœur de Sam. Non pas qu’elle doutait de ses qualités ou des sentiments qu’elle nourrissait à l’égard de son protégé. La psychologue était tout simplement curieuse et avait hâte de la connaître.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Lun 16 Sep 2013 - 20:10

Réponse à Gillian :

Sam avait été à sa douche mais le temps de se préparer de choisir ses vêtements de se faire tout beau quoi, il entendit du fin fond de l'appartement la voix de Gillian lui dire que sa "copine" était là. Sur le coup il rumina en disant que ce n'était SA copine, que ce n'était qu'UNE amie, qui avait besoin de lui et patati, et patata, bref de superbe mensonge car au final Sam était amoureux de Brook et il y avait de quoi. Elle était belle, intelligente, gentille et tout les deux avaient vécut un fait marquant. Bref l'adolescent arriva tout dégoulinant d'eau encore, il lui dit bonjour et lorsqu'il se rendit compte qu'il ne servait à rien ainsi, il fila finir de se préparer. Cela était bien mieux ainsi.

Entrer dans sa chambre il se frappa la tête avec sa main. Mais qu'est-ce qu'il fabriquait ! Il voulait se faire griller ou quoi ? Il finit de se sécher les cheveux, ce qui prit cinq minutes, puis il rangea une fois de plus sa chambre, vérifia que rien ne traînait et surtout il rangea tout ce qui pouvait concerner sa propre enquête. Il enfourna le tout dans une pochette en carton et mit ça dans le fond de son tiroir. Puis il sortie ses livres de cours et les rangea correctement. Enfin, il enfila une chemise qu'il laissa ouverte et enfila son jean. Puis il rejoignit les filles dans le salon. Elles étaient sur le point de commencer à boire. Il fit :

"Hey sympas, vous auriez put m'attendre au moins."

Puis souriant, il alla dans la cuisine et se servit un verre, étant donner que les filles avaient le leur. Il revint dans la salle et posa son verre sur la table basse, puis se mettant sur SON pouff, oui c'était le sien, il l'avait ramener de chez lui. Il fit donc :

"Alors Brook, comment tu trouves Gillian ? Elle est cool hein ? Et en faite tu as put appeler ton père pour lui dire, histoire qu'il ne m'accuse pas d'enlèvement ? Et tes voisins sont au courant ? J'espère que ta chambre te plaira et si tu veux demain on pourra aller chercher quelques affaires à toi, si tu veux personnalisé un peu ta chambre."

Sam avait la fâcheuse manie de trop parler. Il regarda les filles et fit ensuite :

"Désolé, je parle trop c'est ça ?"

Oui il parlait trop, mais étant tout excité c'était normal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Sam 21 Sep 2013 - 17:38

[Merci Gigi ! xD :face: ]

Et me voilà, chez Gillian et Sam ! Et j'ai su directement que je pouvais leur faire confiance à eux deux.  Sam, ça ne se demande pas pourquoi et comment ?! Et pour Gillian, ça a été instantané. Elle dégage quelque chose de rassurant, de très rassurant même. Nous avions été à la cuisine pour déposer dans le frigo mes petits gâteaux. Gillian m'avait dit sous le ton léger et amusé que je ne devais pas la vouvoyer parce qu'elle était trop jeune pour qu'on la vouvoie comme une personne âgée. Je lui souris pour l'approuver. Elle me propose de suite à boire en me laissant le choix de la boisson... Je hausse des épaules.

'' Bah... Ce qui est ouvert ou bien ce que Sam prend d'habitude, s'il te plait. ''

Ca me fait vraiment bizarre de la tutoyer mais si c'est elle voulait que je la tutoie, je la tutoierai mais j'aurais un peu de mal, au début. Elle nous prend deux verres dans une des étagères et nous allons au salon avec les verres remplis. Je bois un peu de soda tandis que Sam revient de la salle de bain, les cheveux secs mais complètement en bataille.

Il se plaint de manière ironique que nous l'avons pas attendues pour boire un verre. Je hausse des sourcils avec un petit sourire en coin. Comme si c'était crédible ! Il part dans la cuisine avec un sourire jusqu'aux oreilles pour se rendre un verre.

Mais lorsqu'il revient, il me bombarde tout un tas de questions à propos de '' si Gillian était cool '', de '' si j'avais prévenu mon père que j'allais habiter chez eux, un certain temps '' et de '' on pourrait retourner chez moi demain pour personnaliser ma chambre''. Puis il s'arrête de parler en reprenant son souffle et pour nous regarder une à une à chaque fois dans les yeux et suite à cela, il nous demande si il parlait trop. Je rigole un peu avant de lui répondre...

'' Oui, ne vous inquiétez pas pour ça, je lui ai envoyé un mail toute à l'heure et il m'a répondu dans la minute en disant qu'il était d'accord. ''

C'était vrai et de tout façon, il en avait un peu rien à faire mais j'ai préféré le lui dire en toute franchise pour éviter n'importe quel conflit qui pourrait naître plus tard.

'' Bah, en parlant de chez moi, si tu veux, on pourra y aller, je te monterai la petite en photo que je tiens quelques fois. C'est un ange mais c'est aussi un véritable petit monstre pour tout ce qui est bêtises. ''

Gillian intervient en me demandant si je faisais du baby-sitting. Sam, lui, se contenait de me regarder intensément et de m'écouter.

'' Oui, j'en fais un peu et surtout pour la maman de cette petite parce qu'elle est journaliste et elle n'a pas vraiment le temps le samedi ou en soirée et son père travaille les soirées donc ça n'arrange pas trop non plus... ''
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian ) Mer 9 Oct 2013 - 15:49

[excusez-moi, vraiment...]

Alors que Gillian commençait à converser avec la nouvelle venue, Sam revint dans le salon fin prêt. Il arborait un sourire que la psychologue n’avait encore jamais vu et qu’il avait du mal à dissimuler. Sa couverture était désormais grillée, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure qu’il était amoureux de Brooklyn. C’était attendrissant de surprendre les regards qu’ils se lançaient et la manière dont chacun buvait les paroles de l’autre. Par moment, cela lui rappelait l’étrange relation qu’elle avait avec Lightman car cela devait bien faire cinq ans qu’ils tournaient autour du pot tous les deux, comme des adolescents. Bien sûr, les deux jeunes n’avaient pas la même personnalité qu’eux ni leur expérience de la vie, mais c’était la même flamme qui animait leur regard.

En parlant de Lightman, il ne devait pas tarder à passer la chercher pour faire une petite virée à deux ce soir-là. Avoir vécu séparés l’un de l’autre avait été difficile pour eux et les deux experts en micro-expressions faciales avaient énormément de temps à rattraper. C’était un moment privilégié qu’ils n’avaient pas partagé depuis un bail et pour rien au monde elle ne voulait rater cela. Greg avait décidé de venir la chercher après dîner, donc la jeune femme laissa Sam et Brook seuls dans le salon pour préparer le repas. Le poulet rôti dorait tranquillement au four et diffusait une odeur appétissante dans tout le studio. Il y avait de fortes chances pour que Brooklyn apprécie… sauf si elle était végétarienne. Gillian n’y avait pas pensé et soudain elle se demanda ce qu’elle pouvait faire d’autre si c’était le cas. Evidemment, elle se prenait la tête pour rien car il était plus simple de se renseigner au lieu de s’imaginer toutes sortes de situations invraisemblables. Elle passa donc la tête par l’entrebâillement de la porte et s’apprêta à poser la question à la jeune fille. Mais voir les deux adolescents en pleine conversation, les yeux dans ceux de l’autre la laissa un instant sans voix. Ils étaient si beaux ensemble que les interrompre à un moment pareil semblait impensable. Mais il fallait bien que Gillian pose sa question à un moment ou à un autre, de toute façon.

- Excusez-moi, je vous interromps deux secondes… Brooklyn, j’ai préparé un poulet rôti, est-ce que tu aimes ça ou je te fais autre chose ?

Cela ne dérangeais pas la jeune femme de cuisiner un autre plat en plus de celui-ci, mais si elle voulait servir les deux en même temps, il fallait s’y prendre dès à présent. Lorsqu’elle eut obtenu la réponse de Brook, elle retourna aux fourneaux pour poursuivre les préparatifs.  De temps à autre, son portable bipait pour l’avertir de la réception d’un nouveau message. Elle avait prévenu Lightman qu’elle risquait d’avoir un peu de retard suite à l’arrivée de dernière minute de leur invitée. La conversation s’était poursuivie pour décider de ce qu’ils allaient faire ce soir lors de leur petite virée en ville. Cela faisait tellement de temps que la vie les avait séparés qu’elle en trépignait d’impatience.
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian )

Revenir en haut Aller en bas

Dis, je peux te demander un truc...(PV Gillian )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le dessin,c'est pas mon truc, je peux quand même m'inscrire?
» Truc et astuce - Peinture sur du Polystirène
» aide htch hd2 je ne peux appeler, mais je recois les appels
» comment apprendre à dessiner ???
» Je peux jouer avec vous ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-