Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Mer 27 Mar 2013 - 4:10

J'avais passé la presque totalité de ma matinée avec des agents de la BAU afin de nous aider sur un dossier sur lequel on planchait depuis des semaines. On avait pas la moindre piste, pas le moindre infime signe de quelque chose qui ressemblait à un indice. Comme je suis consigné aux tâches administrative je fus l'heureux élu pour aller les rencontrer. C'est pas que je les aimaient pas, bien au contraire mais je me sentais toujours observé, scruté à la loupe puis depuis un moment le fait que je sois suspect de meurtre avait fait le tour de toute cette foutu boîte depuis longtemps. Même que ça ne chuchotait presque plus dans mon dos tellement ça traînait cette connerie. Au moins mon équipe était contente ça me forçait à me tenir à carreau.

Malgré tout j'avais presque terminé tout mes dossiers sur des suspect d'explosifs, les différentes méthodes qu'un criminel pouvait utiliser, et encore les études de photos de bombes ne jonchait même plus mon bureau! En gros je m'emmerdais grave et de plus en plus je voulais retourner sur le terrain là où je me sentais à ma place. J'étais un homme d'action, un homme qui a besoin de sa petite dose d'adrénaline à chaque enquête.

Agent: - Alors vous avez tout écris Agent Sutton?

Je revint à la jolie demoiselle devant moi. Elle m'avait admirablement bien aidé et l'équipe ne serait que plus que contente!

- Oui merci Agent Campbell. Alors nous devons rechercher un jeune homme entre 20 et 30 ans, de race blanche avec une soif de pouvoir et arrogant. La majorité des homme de cette génération finalement dis-je en riant

Agent: - Je sais que c'est assez large mais avec les descriptions que vous avez en plus je crois que votre équipe s'en sortira.

Je la remerciai et sorti dossier sous le bras. Allait-on régler cette affaire? Je l'espérais car l'équipe était sur les dents et stressé. Comme j'aurais aimé être à leur place au lieu de tourner en rond dans mon bureau! Je fus sorti de mes rêveries par un petit homme tout blond devant moi. Mais que foutait un gamin ici? IL ne me serai même pas venu à l'idée qu'un profiler ou un agent amène son enfant ici. IL y avait des photos sanglantes dans à peu près tout les locaux... à moins que se ne soit une victime quelconque?

- Hé petit ça va? Tu cherche quelque chose? T'inquiète pas je travaille au FBI je suis Jack Sutton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Mer 27 Mar 2013 - 14:59

Je n'ai pas cours aujourd'hui et comme d'habitude je voulais rendre visite à mon Papa adoré. C'est devenu un véritable rituel entre nous et Aaron le savait. Quand ma mère a été assassinée, j'ai cru que la Terre s'est arrêtée de tournée. J'ai juste eu le temps de me glisser dans la malle qui a été présente dans le bureau de Papa quand j'ai entendu le coup de feu.

Sombre et triste histoire !

Heureusement que mon Papa a eu cette idée de génie, ou plutôt il s'est rappelé du temps où je me suis caché dans cette fameuse malle. Enfin bref ! Aussitôt que j'ai emménagé chez lui, il m'a proposé de lui rendre visite quand je n'avais pas cours et quand je ressentais le besoin.

Aujourd'hui j'ai fait mon deuil mais le rituel est quant à lui resté. Je ferme à présent la parenthèse.

Je viens juste d'arriver au BAU et je me rends comme d'habitude au bureau de mon Papa quand je tombe nez à nez avec un agent qui me regarde et qui s'adresse à moi en ces termes :

Citation :
- Hé petit ça va? Tu cherche quelque chose? T'inquiète pas je travaille au FBI je suis Jack Sutton.


Je lui souris et je lui dis avec calme et respect :

- Bonjour et ravi de faire votre connaissance Monsieur ! Je vais très bien merci et vous ? Ne vous inquiétez pas, je connais parfaitement mon chemin !

Je prends néanmoins note de son nom, mon père le connait sans doute et il pourrait nul doute m'en dire un peu plus sur ce fameux Jack. Ce prénom, bien que commun, m'a fait repenser à ce fameux Jack l'éventreur et également à la mort de ma mère. Je le regarde avec curiosité et je lui pose soudainement la question fatidique :

- Vous travaillez au FBI si j'ai bien compris. Mais pourriez-vous, s'il vous plaît Monsieur, m'indiquer le service ?

Derrière cette question anodine se cache une certaine vérification : je connais une personne qui m'a parlé, il n'y a pas si longtemps de ça, d'un certain Jack Sutton et je veux voir si ce Jack et l'agent qui est devant moi est bel et bien la même personne. Comme il me regarde toujours avec cet air complétement sidéré, je lui souris malicieusement et m'excuse pour ma curiosité qui apparemment est totalement et parfaitement déplacée.


(Note : Il n'y a aucun souci ! Je sais que la priorité est souvent ailleurs ! Ton récit s'annonce passionnant je peux te l'assurer ! En revanche, je me suis permise de prendre en partie la réaction de ton personnage et si cela ne te convenait pas, fais-moi rapidement signe. Ok ?)


Dernière édition par Jack Hotchner le Lun 8 Juil 2013 - 13:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Mer 27 Mar 2013 - 20:56

Il me sourit il avait dans son regard une énorme maturité et la vivacité de son âge. Soit il était élevé par un seul parent ou il a avait vu des atrocités. J'avais souvent vu ce regard dans les yeux des victimes. Et j'avoue qu'être victime à cet âge ça me brisai le coeur. Comme mon filleul tiens, Lucas en avait vu des atrocités et malgré tout il était redevenu ce petit homme tout joyeux et heureux. Mais qui pouvait être assez tordu pour faire du mal à un enfant?

- Tu connais ton chemin? Bine à ce que je vois ce n'est pas la première fois que tu viens ici. Bonne journée alors!

Je lui fit un sourire avant de faire un pas et me faire arrêter par une demande disons originale. IL voulait savoir ou est le FBI? Je me tournai vers lui et fixai le petit homme devant moi. Il avait cette assurance et ce regard que je voyais chez les profilers. Mais je devenais paranoïaque ma foi! Vraiment moi venir à la BAU me virait à l'envers. J'avais vraiment l'impression d'être un petit rat de laboratoire moi ici et j'aimais pas ça!

- Tu veux venir voir le FBI? dis-je un peu surpris, Bien suis-moi.

Je marchai à son pas répondant à ses questions, peu nombreuses en fait, et papotant gentiment avec lui. Nos locaux n'étaient pas loin en fait, à peine deux étages nous séparaient. Ce petit m'intriguait. Il était à la fois silencieux et très observateur, il ne fallait jamais sous-estimé un gamin silencieux. Je le dirigeai à mon bureau en lui demandant de m'attendre quelques minutes. Je devais aller porter le profil le plus rapidement possible à Lucy sinon je me ferait massacrer! Je restai à peine cinq minutes dans le bureau tellement que Lucy me demanda si j'allais bien, Je dus la rassurer au moins cinq fois et lui promettre autant de fois que tout était ok. Je passai par la machine distributrice e tallai chercher un jus de fruit pour mon jeune ami et un café dégueulasse pour moi.

- Voilà pour toi. Au fait, tu ne m'as jamais dit ton prénom.

Je m'assied sur ma chaise qui à force commençais à se creuser vu le nombre d'heures que je passai dedans. Sur mon bureau trônait des photos diverses. Delphine et Elodie, Luca tout sourire, dans le coin de ce cadre l'échographie de mon bébé à venir et bien sûr Lucy et moi. Oui on travaille dans la même équipe mais je dois dire que depuis ma nouvelle attribution de tâche avoir sa photo ne m'as nui au contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Jeu 28 Mar 2013 - 15:59

Je ne m'y attendais pas à être invité sur le champ. A vrai dire je savais que le FBI était dans le coin mais pas dans le même bâtiment que celui du BAU. Je comprends dès lors que Lucas et cet agent... Jack Sutton... sont liés. Je respire un bon coup et je lui souris cette fois avec un certain sérieux et calme. Je regarde ma montre, il n'est que 14h15 et mon père savait que j'aimais discuter un peu avec les personnes avant de le rejoindre.  J'accepte donc son invitation.

Une fois à son bureau et à peine qu'il m'a installé sur son second fauteuil, il se sauve en me précisant qu'il avait une chose urgente à donner. Je comprends tout à fait et je le rassure en riant que je ne quitterai pas ce bureau comme ça. Pendant son absence assez courte d'ailleurs je profite pour examiner le bureau et je tombe sur de magnifiques photos dont celle de Lucas. Je souris et je me prépare à passer une autre question à ce Jack.

Lorsqu'il revient, il me tend un verre de jus d'orange et il me pose enfin la fameuse question  qui se cachait derrière une simple phrase affirmative :

Citation :
- Voilà pour toi. Au fait, tu ne m'as jamais dit ton prénom.

Je lui réponds au tac au tac :

- Merci Monsieur pour ce jus d'orange. Excusez-moi, je sais que j'aurais dû me présenter plus tôt : je m'appelle Jack Hotchner, le fils d'Aaron qui travaille au-dessus de vos locaux.

Je laisse un peu de temps à mon interlocuteur pour qu'il se ressaisisse car il a manqué de s'étouffer, cela dit j'étais là et je pouvais l'aider d'une manière ou d'une autre. Je le complimente pour l'état de son bureau et je lui pose une autre question :

- Dites-moi Monsieur et sans vouloir être très indiscret.... J'ai vu une photo de Lucas, quelle est la nature de votre relation avec lui ?

Sachant qu'il n'allait pas comprendre le sens de ma question, je lui indique que je connaissais Lucas  depuis un certain temps et qu'il m'avait parlé, d'une manière totalement sibylline,  d'un certain Jack Sutton et comme maintenant je sais que ce Jack était devant moi, je désirais connaître davantage mon copain.


Dernière édition par Jack Hotchner le Lun 8 Juil 2013 - 13:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Mer 3 Avr 2013 - 5:01

Jack Hotchner!! Le fils de Aaron, le mur de béton, l'humeur aussi rayonnante qu'un bloc de glace. Oui je savais que c'était un expert dans son domaine et très efficace également. Son équipe résolvait les enquêtes avec professionnalisme et vraiment c'était bien. Mais je savais aussi combien cet homme était brisé sous sa carapace, un peu comme moi en fait. Je regardais le gamin devant moi et sérieusement il se remettait bien des blessures passées. Mais en même temps est-ce qu'on en guérissait vraiment? Je ne crois pas on apprend seulement à vivre avec, je le sais j'en suis la preuve vivante.

- Hé bien enchanté de vous connaître jeune homme. Ton père est très respecté au BAU, mais ça je pari que tu le sais depuis longtemps.

Je lui souri gentiment. Je ne voulais pas non plus qu'il me prenne pour un un homme méchant. Je savais que j'avais rien du gentil lutin quand même! Grand du haut de mon 6 pieds, les yeux bruns presque noirs et les cheveux tout aussi noir que l'ébène et ma barbe de trois jours que je ne voulais pas faire encore. Je pris une gorgée de mon café et la gorgée se figea dans ma bouche à la question du jeune homme.

Instinctivement je tournai les yeux vers la photo du garçonnet tout sourire et avala ma gorgée pour revenir à Jack. Pour être direct ça il l'était! Je posai ma tasse et c'était à mon tour de l'observer. De taille moyenne avec cette sagesse au fond des yeux que ça désarmait plus d'un adulte. Mais je connaissais toute l'étendue de cette maturité acquise trop rapidement, enfin tout le monde la connaissaient mais peu savait la portée que ça avait à long terme. Puis je me ressaisis.

- Lucas est mon filleul en fait. Je l'ai connu l'année dernière et comme j'étais célibataire je ne pouvais l'adopter alors... bien c'est mon filleul. Je le vois trop peu souvent en fait. Mais pourquoi cette question Jack? Et ce n'est pas indiscret, dans la mesure ou tu ne le répète pas à tout le monde. Lucas est... enfin il a encore de petits problèmes.

C'est difficile d'expliquer à un enfant combien la perte de ses parents est difficile mais le sujet en autant plus délicat quand un enfant ce que c'est. Jack c'était sa mère, tué de sang froid par Foyet. La nouvelle avait rapidement fait le tour de la boîte et chacun en fut affecté à différent degré. Moi un peu moins je ne connaissais pas tout le monde alors ça m'a fait de la peine pour l'homme et l'enfant mais sans plus. Mais de le voir là devant moi disons que je ne voulais pas lui faire revivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Mer 3 Avr 2013 - 13:42

Je lui souris de plus en plus béatement ! Ce Jack était nettement plus sympathique que je le pensais. Quand il parle de mon père, je lui envoie un message visuel montrant que je suis tout à fait au courant. Il me parle un peu de Lucas, mon copain et pendant qu'il me raconte la nature de sa relation avec mon pote, je note dans sa posture, son regard et sur le ton de sa voix qu'il est gêné, embarrassé ! Je l'encourage silencieusement mais quelque chose m'indique qu'il ne veut pas aller plus loin et le forcer serait très impoli de ma part. Je me tais donc et je re-souris. Quand il me demande pourquoi ma question, je lui réponds tout simplement :

- Lucas et moi sommes devenus potes mais il a toujours tendance à se renfermer sur lui-même sans que je puisse l'aider. Si je pouvais faire quelque chose pour lui, je le ferais sur le champ mais il est aussi silencieux comme....

Je cherche des mots appropriés mais ne trouvant pas vraiment je finis par terminer ma phrase par :

- ... une tombe ! Voyez-vous Monsieur, je cherche à aider Lucas, c'est mon ami ! Si comme moi il avait perdu un proche, je voudrais qu'il sache qu'il n'est pas seul. Comme vous vous en doutez, j'ai moi-même perdu ma mère de manière horrible et tragique. Je veux qu'il sache que ce n'est pas en se renfermant sur soi-même qu'on parvient à s'en tirer. La phase de deuil risque d'être très longue et douloureuse si on se tait. Si Lucas souhaitait se confier à moi, il n'y a aucun souci. Je suis passé également par là il y a quelques mois. Si je parvenais, non pas à oublier la mort tragique de ma mère, mais à faire rapidement mon deuil c'est tout simplement parce que je me suis confié aussi bien à ma famille qu'à mon meilleur copain Henry.


Je conclus enfin par une ultime phrase :

- C'est la confidence qui peut aider dans ces moments pénibles et le simple fait de se taire peut engendrer d'autres sentiments plus ou moins avouables.

Je me tais, prends une grande inspiration et finis avec le sourire mon verre.

Je sais que cet agent devant moi est embarrassé par ce qui se passe mais j'espère qu'en lui répondant de la sorte il comprenne que la mort de ma mère ne m'affecte plus.

Il est vrai que j'ai mis un sacré bout de temps à me remettre, pas totalement c'est sûr ! Le gros du choc est loin derrière moi aujourd'hui.  Pendant toute ma phase de deuil j'en ai voulu à mort à la Terre entière sauf à mon père et à son équipe, car je savais qu'ils n'y étaient pour rien. J'avais rêvé que ce Folet se tenait devant moi et ma mère, que je tenais un pistolet et que je vidais mon chargeur sur ce type malfaisant. Ce rêve a failli tourner à l'obsession. Ce type de rêve m'a beaucoup épuisé et mon père s'est très rapidement rendu compte de ma fatigue (traits tirés, cernes...) et une fois qu'il m'a demandé ce qui n'allait pas, je lui ai tout raconté. Il a compris que je n'allais pas bien et il m'a rassuré, écouté, parler, permis de le voir quand tout allait de travers. Bref ! Il a su trouver les bons mots, gestes... et j'en passe.

Selon toute évidence, c'est ce que Jack Sutton faisait ou essayait de faire la même chose avec mon copain.
J'espère que ma parole lui donnera un coup de pouce à cet agent du FBI et à Lucas.

Je reste silencieux, je regarde furtivement ma montre (il me reste beaucoup du temps - selon l'accueil, mon père devrait sortir de sa réunion aux alentours de 15h30 et il n'est que 14h45) et je souris à Jack. Je ne lui pose plus de question et je ne souhaite pas non plus lui faire perdre son temps. Aussi je me lève et m'apprête à le remercier pour son délicieux jus pour son accueil et sa gentillesse, quand je sens qu'il ne souhaite pas me voir partir.


Dernière édition par Jack Hotchner le Lun 8 Juil 2013 - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Dim 14 Avr 2013 - 9:35

Vraiment les enfants m’impressionneront toujours! De cet enfant éprouvé par la vie, il émanait de lui cet aura de gentillesse et de bonté. Une sagesse trop rapidement acquise dans des circonstances horrible pour un enfant de cet âge. Mais entre vous et moi les enfants ont une rapidité d'adaptation étonnante! Je comprenais son besoin de réconforter son ami et c'était bien légitime en fait. Je hochai de la tête comprenant tout à fait son point de vue.

Il est vrai que de trouver quelqu'un qui a subit la même chose que vous aide à la guérison mais Lucas était jeune encore. IL avait vu mourir ses parents devant ses yeux, semblable à Jack mais lui il lui restait toujours son père chose que le petit Lucas pouvait envier à son ami. Mais l'entreprise de Jack était louable. Je souris donc à ce petit bout d'homme vraiment étonné de comment un enfant pouvait se montrer à la fois tendre et sensible à son entourage.

- Bien que puis-je dire? Tu veux vraiment aider ton ami Jack.

En fait même si je n'étais papa à proprement parler, enfin pas encore du moins j'enviais Aaron d'avoir un fils si dégourdi et compatissant des autres. Je me levai de mon fauteuil et m'assied dans la chaise à ses côtés. Je ne voulais pas décourager le jeune garçon devant moi mais parfois la confidence pouvait être longue à venir et surtout Lucas n'avait pas tout les mots pour exprimer ce qui se passait en lui.

- Je sais que tu veux bien aider ton ami Jack mais tu sais parfois ce confier à quelqu'un peut être long. Mais je comprends ce que tu veux faire.

En fait je le comprenais que trop bien, je tentais toujours de le faire avec mes proches, tenter de leur éviter le naufrage, la peine et la douleur un peu comme un super-héros. Avec Delphine pour lui éviter la revue de ses malfaiteur, la peine de Nolène, l'inquiétude de ma mère. Sans compter Lucy, Mathias et Harry et encore d'autre que j'oublie.

- Ce qu'il faut que tu fasse Jack c'est simple parle-lui de ta propre expérience. De toit comment tu l'a vécu. Au début comme tu l'a dit peut-être qu'il ne dira rien, ou refusera d'en parler mais d'un côté comme de l'autre tu réussiras à le mettre en confiance j'en suis certain. Ça fait longtemps que tu le connais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Ven 7 Juin 2013 - 18:36

Je vois mon homonyme quitter son fauteuil et s'installer à côté de moi. Je sens qu'il a envie de me dire quelque chose d'important et c'est le cas. Je baisse les yeux un instant pendant qu'il parle pour mieux imaginer un plan d'attaque, quand il me dit :

Citation :
- Ce qu'il faut que tu fasse Jack c'est simple parle-lui de ta propre expérience. De toit comment tu l'a vécu. Au début comme tu l'a dit peut-être qu'il ne dira rien, ou refusera d'en parler mais d'un côté comme de l'autre tu réussiras à le mettre en confiance j'en suis certain. Ça fait longtemps que tu le connais?

Je comprends aussitôt ce que je dois faire mais il convient de trouver une certaine stratégie pour lui faire délier la langue. C'est vrai que mon copain n'est pas très bavard. Je reste quelques instants silencieux à la recherche d'un plan d'attaque. Au bout d'une minute je lui réponds :

- Cela fait approximativement 6 mois qu'on se connaît ! C'est vrai qu'il n'est pas bavard, mais je crois que je vais réfléchir à un moyen de le faire parler. Je ne vois pas sinon comment aborder le sujet. Je ne me vois pas lui dire tout de go "Salut Lucas ! Tu sais moi aussi j'ai perdu quelqu'un de très cher mais je suis là si tu as envie de parler !" Non ! Je préfère amener discrètement la discussion vers ce point et que c'est Lucas qui l'aborde."

Je le regarde à la recherche d'un coup de pouce, une petite idée qui pourrait m'aider à atteindre ce but !


Dernière édition par Jack Hotchner le Lun 8 Juil 2013 - 13:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Mar 25 Juin 2013 - 4:27

6 mois qu'il le connaît. Cet enfant tout gentil devant moi voulait aider un plus petit. C'était admirable. Je me détournai de mon bureau pour aller m'asseoir à ses côté pendant qu'il finissait sa phrase. Je le comprenait on ne pouvait arriver de but en blanc pour dire " Hé! Tu sais j'ai perdu ma mère moi et toi comment tu le prends?" Lucas était timide et se renfermait encore sur lui-même donc un approche douce était de mise.

 - Bien tu sais, ce n'est jamais facile d'amener quelqu'un a parler de son vécu petit. La seule chose que je puis te dire c'est de te laisser guider par ton coeur mais ça... c'est une réponse trop facile. Alors moi ce que j'ai fait c'est tout simple je lui ai demandé de me parler de ses parents. Ainsi le sujet deviens plus facile à discuter ensuite.

 Le pauvre avait un regard tellement désespérer que je ne voulais pas lui dire de s'en aller. Ça faisait changement de voir quelqu'un qui veut aider au lieu de voir des photos dégueulasses à longueur de journée. Ou même voir les pire racailles défiler devant soit en interrogatoire. Ouais un vent de fraîcheur!  

 - Je sais que tu le vois plus souvent que moi donc tu sauras peut-être mieux l'aider. Quand tu le verra dis-lui que je pense très fort à lui et que je le visiterais sous peu.

 Ouais entre mon boulot, Lucy et le bébé à venir je le négligeais un peu. Cependant je me faisais un devoir de lui donner des nouvelles assez régulièrement et aller passer quelque temps avec lui. Une activité ou simplement un bout de journée, mais je me consacrai à ce petit bout qui avait été durement éprouvé

 - À mon tour d'être indiscret, peut-être même curieux mais il t'a parler de moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Mar 25 Juin 2013 - 13:10

Je souris en hochant la tête, je ne lui ai pas dit pour ma seconde mère (Natasha Williams), au début j'étais odieux vis-à-vis d'elle parce que je pensais qu'elle allait remplacer pour de bon ma chère maman. Ce n'est que le jour où elle a, elle aussi, été tuée, que j'ai pris conscience de mon côté mesquin. Même si on a fini par se rapprocher, elle est quand même partie, sans me dire au revoir, je me rends quelque part... Mon côté mesquin a refait surface car je me suis senti abandonné et mon père a sans doute dû se sentir ainsi. Rien qu'à se souvenir, je me sens tout à coup très triste. A que dire de ma Tata de cœur, Natasha Newmann ?! Elle aussi a subi presque le même sort : elle a été assassinée ! De temps en temps ces deux personnes qui me sont chères m'apparaissent sous forme d'esprit et à chaque que je les vois, je me mets à pleurer. C'est trop dur à supporter quand on a pas loin de 10 ans. Bref je chasse ces souvenirs de ma tête.

L'Agent Sutton et mon homonyme s'est assis à côté de moi, je sens également une certaine douleur en lui qu'il cache sous une grosse carapace. Tout comme mon père, il sourit en ma présence peut-être pour me rassurer mais rien dans ce monde ne me rassure véritablement : j'ai peur pour mon papa, pour ses amis et ses collègues et surtout... pour moi. Je soupire quand il me dit sa technique d'approche. Je secoue la tête :

- J'ai déjà essayé ça M'sieur ! Et ça n'a pas marché ! Il s'est replié sur lui-même comme une coquille d'huître !

Je suis vraiment désespéré de le voir comme ça ! Mais il a un sacré avantage par rapport à moi : il a Jack qui veille sur lui et l'Agent Prentiss. Deux personnes qui sont dans les forces de l'ordre. Moi, à part mon père, je n'ai personne. Je baisse les yeux et la tête rien qu'à avoir ces pensées. Lucas a l'amour d'une mère et moi j'ai perdu Tasha, comme l'appelle mon père. Je me sens durement responsable : si je l'avais acceptée dès le départ, Natasha Williams aurait été encore en vie... En vie... En vie...

Je refoule mes larmes et mes sanglots car je veux paraître aussi solide comme un roc, en vain. Je sens mes larmes arriver au bord des yeux et couler en silence. Il me demande de dire à mon copain qu'il le verra un de ces quatre, je reste muet mais hoche la tête pour lui dire que je le lui dirai la prochaine fois que je verrai Lucas.

Je sors mon mouchoir et me mouche puis il me demande si Lucas m'a parlé de mon homonyme, je lui réponds d'une petite voix triste :

 - Non M'sieur ! Il ne m'a rien dit sur vous, à part votre nom ! Sinon je n'aurai pas réagi en voyant votre photo...

Comme Lucas, je me tais brusquement et replonge en silence dans mes tristes souvenirs : ma mère, ma belle-mère et ma Tata sont mortes assassinées !!! La pilule est très amère et je laisse mon chagrin s'exprimer alors que j'essayais de le retenir il y a quelques minutes. La vie est devenue un enfer pour moi !


(Désolé si certaines choses paraissent tomber comme les cheveux dans la soupe, mais j'ai envie de mettre en avant un personnage fragilisé et te montrer pourquoi Jack pleure souvent dans les RPCB. Quand il s'attache à quelqu'un et que cette personne meurt, il se crois responsable des malheurs. Et comme la cigarette est interdit au BAU, il ne peut pas faire de crise d'asthme. Cela dit rassure-toi, il va bientôt se reprendre et devenir nettement plus mûr.)


Dernière édition par Jack Hotchner le Lun 8 Juil 2013 - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Dim 30 Juin 2013 - 0:24

Jack s'indignait et semblait vraiment désespérer à faire parler son petit copain. Lucas était timide et renfermé et il va de soi que l'action entreprise par le petit homme devant moi était louable et gentille mais on ne pouvait forcer quelqu'un à parler. Je me chargerai de mettre mon petit Lucas en confiance et qu'il peut se confier sans crainte à Jack Hotchner. C'est un bon petit garçon qui est bien couvé par son père. Je le vis baisser la tête et des larmes assombrir ses yeux noisettes. Le pauvre il voulait se montrer tellement fort et solide. Si je pouvais bien comprendre c'était ça! Mais il était trop jeune pour une existence aussi difficile.

Je me penchai lentement vers lui tentant de capter son regard, et tenter de voir ce qui avait pu causer une peine aussi vive tout à coup. Il avait peut-être du mal à parler à son père qui voyageait beaucoup qui sait il le voyait trop peu souvent et avait peut-être du mal à lui confier sa peine.

- Hé petit, qu'est-ce qui se passe? Tu en fais une tête!

Je relevai son petit visage d'ange d'un doigt et tentai de percer la raison de cette peine soudaine. Ses yeux avaient une détresse que je connaissais trop bien pour l'avoir côtoyer de près. Même si mes blessures étaient pour la plupart cicatrisée il n'en reste pas moins que j'étais encore fragile et disons-le hyper sensible.

- Tu veux en parler? Qu'est-ce qui te ronge p'tit?

J'aimais pas voir des gamins souffrir autant, comme des femmes d'ailleurs. On me le disait souvent c'était mon point faible, mon talon d'Achille quoi. Je voyais un gamin avoir de la peine pour du tort qu'on lui a fait ou une femme et aussitôt une colère contre l'injustice divine déferlait en moi. En gros c'était comme un détonateur en moi. Drôle d'image me direz-vous moi spécialiste des explosifs mais c'était un peu ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Dim 30 Juin 2013 - 13:02

Pendant que je baissais la tête, mon homonyme essayait en vain de capter mon regard, mais je ne voulais pas lui infliger ma souffrance personnelle. J'ai senti qu'il est, tout comme moi, brisé par quelque chose. Je soupire et laisse mes larmes couler le long de mes joues. Il a fini toutefois par me redresser la tête avec un doigt et je n'ai pas eu le temps de fermer mes yeux et de détourner la tête pour m'échapper de son bureau, mon regard a croisé le sien. Au début, j'étais heureux et vif, là je me sens très malheureux.

Il me tend une perche en me demandant ce qui se passe, je ne parviens pas à lui expliquer pourquoi mon comportement a basculé du tout au tout. Je me suis senti au fil des minutes de plus en plus mal car je me sens encore et encore responsable de la mort des êtres chers. A la mort de ma mère, il y a quelques années, j'ai longtemps gardé mes souffrances pour moi car je n'ai pas voulu faire souffrir mon père. Il a fallu quoi un an, deux ans pour que je parvienne à dire à Aaron tout ce que j'avais sur le cœur. Et là j'ai l'impression que le scénario vient de recommencer, à une exception près : contrairement à ma mère où j'ai pu lui parler quelques minutes avant sa mort, je n'ai pas pu dire quoique ce soit aux deux Natasha. J'essaie de me débarrasser de mes larmes en vain. Jack Sutton me pose deux autres questions. Je finis par éclater en sanglot et parviens juste à cracher entre deux sanglots :

- Tout... Tout... Tout est de ma faute !!!

Je me tais brusquement et pleure de plus en plus fort. Je parviens à lire entre mes larmes l'heure sur ma montre : 14h55. Là je n'ai qu'une seule hâte : foncer dans les toilettes et me cacher jusqu'à 15h30. Le brave homme assis à côté de moi a sous doute dû, je ne sais comment, deviner ce que je m'apprêtais à faire, car il vient de réagir. Que va-t-il faire ? Je ne sais pas ! Je ne sais qu'une seule chose : j'ai envie de prendre la fuite, de quitter ce bureau et de me réfugier dans les toilettes situées dans la partie centrale du bâtiment et juste à côté des ascenseurs.


Dernière édition par Jack Hotchner le Lun 8 Juil 2013 - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Lun 1 Juil 2013 - 21:43

IL éclata en sanglots devant moi. Ça me crevait le coeur de voir un enfant aussi triste. Ses prunelles brunes ne reflétaient que tristesse et détresse. Qu'est-ce qui rongeait ce petit bout comme ça! Je sentais mon coeur de futur papa fondre de peine devant cet enfant qui c'était montré jovial et serviable il y a quelques minutes. Il semble vouloir quitter, fuir cette pièce devenue oppressante pour lui. Il fait un geste pour partir mais je le retiens par les épaules et le rassied doucement en me mettant à genoux face à lui le fixant de mes prunelles noires.

- Allons calme toi. Qu'est-ce qui se passe? Tout ne peut pas mal aller crois-moi

Oui bien c’est facile à dire quand tout rentre dans l'ordre depuis un moment alors que il n'y a pas longtemps je quittais Nolène, me faisait soupçonné de meurtre et Delphine qui peine encore à me parler. Heureusement mon couple tiens bien la route et Chrystal arrivera dans quelques mois. Oui tout allait plutôt bien mais de voir que Jack lui allait mal... ça me fendait le coeur.

- Tu sais moi aussi j'ai eu une période ou tout allait mal. Tranquillement ça se replace mais cette période a été disons... difficile.

Oui horrible, noire et surtout déprimante. Une déprime que je ne croyait pas me sortir. Une noirceur envahissait ma vie et mon cœur. C'était tellement déprimant et voilà que je revoyait Nolène me disant que j'allais être papa. Mon regard lorgna vers la petite échographie qui était dans un coin de cadre. Mon bébé, mon petit rayon de soleil ce petit bout même pas au monde encore avait réussi à ensoleillé ma part de noirceur, la nuit qui couvrait ma vie s'éclaircissait peut à peu.

- Allez tu as encore le temps de me parler non? Je ne te rendrais pas à ton père comme ça... il croirait que je t'ai fait de la peine
dis-je avec un petit sourire rassurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Lun 1 Juil 2013 - 22:11

Qu'est-ce qu'il m'assomme avec ses questions et en même temps c'est gentil de sa part. Je ferme les yeux en l'écoutant me dire :

Citation :
-Allons calme toi. Qu'est-ce qui se passe? Tout ne peut pas mal aller crois-moi

Je ne sais plus quoi penser. Je secoue violemment la tête et essaie de me dégager mais Jack me maintient par les épaules. En clair je suis prisonnier de ses mains. Je m'enfonce encore dans mon silence et continue à sangloter. Je me maudis intérieurement d'avoir lancé cette phrase car ce n'est pas ce que je voulais dire. Enfin si ! Je ne sais plus !

Jack essaie de comprendre ce qui ne va pas chez moi et insiste en me disant :

Citation :
- Tu sais moi aussi j'ai eu une période ou tout allait mal. Tranquillement ça se replace mais cette période a été disons... difficile.

Je ne prononce pas un seul mot et persiste dans mon comportement. Je suis allé jusqu'à me mordre les lèvres jusqu'au sang, tellement ma douleur est grande. Je ne sais pas ce qu'il veut me dire par là mais une chose est sûre : cela ne fait qu'aggraver ma détresse. Je me demande si je peux me barrer en vitesse de cet endroit devenu trop oppressant à mon goût. J'ai l'impression de subir un véritable interrogatoire. Mais Jack ne me veut pas de mal, au contraire, il essaie de m'aider. je le sens mais quelque chose en moi refuse son aide. Je continue donc à pleurer et je suis sur le point de hurler quand mon homonyme me dit calmement et en me secouant légèrement les épaules :

Citation :
- Allez tu as encore le temps de me parler non? Je ne te rendrais pas à ton père comme ça... il croirait que je t'ai fait de la peine dis-je avec un petit sourire rassurant.

La compassion de ce brave agent est admirable ! Beaucoup de personnes se seraient détournées d'un enfant qui pleure énormément ou lui auraient administré une belle claque sur la joue. Bref elles se seraient énervées ! Non seulement ce Jack persiste dans sa volonté de m'aider mais en plus il est patient. J'essaie de me calmer et vois pour la première fois l'échographie. Ce n'est qu'à ce moment-là que je réalise que j'ai en face de moi un futur père. Dire que je l'opportune beaucoup. Je sors au bout d'une très longue minute un mouchoir et je finis par dire d'une petite voix et en reniflant beaucoup :

- C'est sûr ! Mais ne croyez-vous pas que j'apporte le malheur à ceux que j'aime ?

J'attends de savoir ce que ce Jack futur père veut savoir précisément car j'ai tellement de chose à dire et car je ne sais pas par où commencer. Je me mouche et essuie les larmes. Si au début j'étais souriant, je suis à cet instant précis à la fois désespéré, triste et aussi sombre que l'est parfois mon père.


Dernière édition par Jack Hotchner le Lun 8 Juil 2013 - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Jeu 4 Juil 2013 - 21:48

Il évitait mon regard mais il y avait tellement de tristesse au fond de ses prunelles noisette et sont corps tremblait de peine. Je le regardai doucement, presque comme un père regarde son fils éprouvé de peine. Je me demandais à cet instant si Aaron savait l'énorme peine qu'abritait son fils. Si Jack était comme tout les gamins il ne souhaitaient pas importuner son père avec ses problèmes. Je m'assied à ses côtés et attendit qu'il daigne répondre ou du moins de lui foutre la paix. Je comprenais ce chagrin, cette impression de sentir que tout glisse sous nos pieds. Je l'avais vécu très souvent et à différent degré. Seulement tout se place un jour et tout rentre dans l'ordre nous laissant enfin un répit.

Il releva ses yeux triste en me balançant une phrase que je m'étais souvent dit et re-dit. Sur le coup je le regardais interdit, presque changé en statue. Comment un gamin de son âge pouvait se poser cette question? Quoique je me l'étais posé souvent au même âge, soit parce que je revenait du directeur avec une sanction ou encore parce que je voyais ma mère pleurer en silence dans l’entrebâillement de sa porte de chambre. Je coupai le contact visuel pour me remettre de ma surprise et tenter de trouver les mots qui pouvaient apaiser l'enfant.

- J'imagine que tu dis ça pour ta mère? Jack tu ne porte pas malheur. Il y a des... "évènements" dans une vie dont on ne peut rien faire. On doit... on doit les laisser se produire

Je remontais mes yeux noirs vers lui. C'était difficile de comprendre le "lâcher-prise". Moi je n'avais pas eu de père parce qu'il a décidé de ne pas nous connaître et rejeter ma mère comme un vieux chiffon. Quand on apprend les raisons qu'il a donné c’est difficile de lâcher-prise. Ensuite les évènements qui se sont succéder dans la vie jusqu’à maintenant on apprend difficilement et au prix de sa santé mentale à laisser les choses arriver... le destin comme on appelle.

- C'est... tragique ce que tu penses Jacky. Tu es tout jeune encore, tu en parlé à ton père ou c'est la première fois que tu le fais? Tu peux compter sur moi, je ne dirais rien si tu ne le veux pas. Je... je suis bien placé pour comprendre ce que tu dis petit.

Je lui fit un sourire affectueux car des gens qui comprenaient votre manière de penser, ou d'agir il y en avait trop peu. Ceux qui le comprenaient, pour ma part, je les gardaient près de moi comme des bouées de sauvetages ainsi si ses personnes me voyaient perdre le nord elles pouvaient me sauver de mon propre naufrage.

- Si tu me disais ce qui te ronges petit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Ven 5 Juil 2013 - 13:51

Je le regarde après avoir posé la question qui me taraudait depuis la mort des deux Natasha et note qu'il est hyper surpris et muet. Je me sens de plus en plus mal à l'aise et baisse la tête pour clarifier mes pensées quand il me dit :

Citation :
- J'imagine que tu dis ça pour ta mère? Jack tu ne porte pas malheur. Il y a des... "évènements" dans une vie dont on ne peut rien faire. On doit... on doit les laisser se produire

Je secoue la tête en lui disant tristement :

- Non ! Ce n'est pas à ma mère que je pensais en disant cela M'sieur ! Je pensais à ma Tata Natasha Newmann et à celle qui a failli être ma deuxième Maman : Natasha Williams !

Je me tais brusquement et sors un mouchoir pour me moucher. Je le regarde droit dans les yeux mais je reste muet. Jack Sutton est un homme affectueux et sensible à ce que je sens et dire que je lui balance en pleine face ma peine. Mon Dieu ! Pourquoi ne me suis-je pas tu tout à l'heure, pourquoi ne lui ai-je pas remercié pour le jus d'orange et pourquoi ne suis-je pas reparti pour rejoindre mon père ? Je me maudis silencieusement et intérieurement. Le jeune homme continue à me regarder et ajoute :

Citation :
- C'est... tragique ce que tu penses Jacky. Tu es tout jeune encore, tu en parlé à ton père ou c'est la première fois que tu le fais? Tu peux compter sur moi, je ne dirais rien si tu ne le veux pas. Je... je suis bien placé pour comprendre ce que tu dis petit.

Je soupire et ressens les larmes me revenir. Tragique ? Vraiment oui ! Pourquoi ? Parce que je me sens responsable des deux morts et dans les deux cas, je n'ai pas pu dire le fonds de ma pensée aux deux personnes assassinées. Je ferme les yeux et essaie de me calmer. Tout en étant les yeux fermés, je lui répond en hoquetant :

- O...Oui sans doute même ! N..Non ce n'est pas la première fois que je parle de mes sentiments à mon père sauf...

Je déglutis et dis en hoquetant toujours :

- Sauf... Sauf que là c'est différent... Mon père est... est... est durement touché par... ces... ces... ces disparitions.

Je respire profondément et sens une main posé sur mon épaule droite. Jack semble comprendre mais comprend-il vraiment ? Pas sûr non ! Je ne le connais à peine et voilà que je lui balance en partie ce que j'ai dans le cœur. Il me regarde affectueusement mais loin de me calmer et de m'encourager à rester calme, je sens une véritable panique, surtout quand il me demande :

Citation :
- Si tu me disais ce qui te ronges petit?

Vous savez ce qu'on ressent quand on a la peur noire qui s'installe au plus profond de vous ? C'est un vrai naufrage et on a beau se débattre dans l'océan noir, on finit toujours par couler au fonds des abysses. Voilà ce que je ressens à ce moment précis. La peur d'être jugé ? Probablement que oui ! Mais surtout j'ai peur de la suite des événements. Que va-t-il se passer ? Ce Jack va-t-il voir ensuite mon père même s'il m'a dit qu'il ne dira rien ? Va-t-il lui raconter tout ce que j'ai dans mon pauvre petit cœur ? J'hésite et regarde ma montre et j'ai la désagréable impression que le temps fait exprès de me narguer puisqu'il n'est que 15h ! Le temps n'est pas toujours un bon allié et parfois il est votre ennemi. De mon côté, j'opte pour la seconde possibilité. J'ai l'impression d'être sous la torture ! Je me tais, descends de ma chaise, fais quelques pas mal assurés et m'immobilise. Je respire profondément et demande à Jack sans me retourner :

- Avez-vous perdu des proches qui ont été assassinés Monsieur ? Et avant ce drame avez-vous pu leur parler et dire le fonds de votre pensée ?

Je me tais, me retourne vers cet agent du FBI et le regarde tristement en attendant sa réponse.


Dernière édition par Jack Hotchner le Lun 8 Juil 2013 - 13:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Ven 5 Juil 2013 - 21:22

(( HRP: Mince il en a baver le pauvre!! 3 meurtres O_O))

Mince comment j'avais fait pour oublier les meurtres des 2 Tasha de Aaron? Les deux assassinées, en plus de sa mère... comment il faisait pour avoir une "vie normale"? Ben non il a pas une vie normale le pauvre sinon il serait pas ici dans mon bureau à pleurer devant quelqu'un qu'il connaissait à peine! Je pinçai les lèvres en hochant la tête. Voyant que c'était carrément le déluge je m'étirais pour attraper ma boîte de mouchoir que je posai devant lui. Comment un gamin pouvait gérer ça? C'était difficile quand même! Moi même un adulte j'avais parfois du mal à le faire. En même temps il m'avoua en avoir parler à son père mais que le chef de la BAU était disons éprouvé. Je le comprenais et se consacrer à son fils dans un état pitoyable devait être difficile.

- Je comprends donc tu a pas vraiment personne pour parler.

Je me prenais d'Affection pour se petit qui était à la fois gentil, compréhensif mais surtout démuni ne sachant plus à qui confier sa propre souffrance. J'étais là. J'étais capable de prendre cette souffrance, j'étais capable de la manier, de la pousser loin pour avancer. Je sentais que la panique l'envahissait. Je savais que c'Était inévitable en fait. La souffrance déferlait en vous comme une vagues puissante dont vous ne faites que tourbillonner pour tenter de survivre. On a l'impression de ne plus rien voir, rien entendre et surtout que notre souffle nous manque. Comme un poids énorme sur notre poitrine refusant que l'air nous aide, un tant soit peu à survivre. C'était horrible mais à se battre à repousser cette vague hurlante, on arrivait à survivre. Je m'étirai pour prendre mon café infect et pris une gorgée qui se figea dans ma bouche.

Je fixai un point devant moi. Oui j'avais connu des gens perdus de manières atroce. Ma Juju tuer sur le coup par une chauffard ivre, ma belle et douce Lili qui m'a été arraché par son tortionnaire qui l'a tué. Ce sentait mon coeur s’accélérer et ma respiration devenir courte. J'avalai lentement la gorgée de café tiède tentant de retenir soit mes larmes ou du moins une colère sourde car dans un cas ou dans l'autre je n'avais pu venger Julia ni Lili.

- Oui... Deux. Ma fiancée de l'époque morte dans un accident tué sur le coup par un chauffard ivre. Un autre une petite fille que j'avais adopté. Elle a resté quelques mois avec moi, je l'aimais tendrement et...

Je me tus serrant les mâchoires refoulant mes larmes que j'avais versé à torrent lors de son décès et les jours ensuite. Ma mère m'avait épaulé, soutenu et quand je m'écroulais elle me prenait tendrement contre elle me berçant en me chuchotant des mots tendre. Je repris contenance et regardait le petit homme à mes côtés.

- Elle fut retrouvé par son tortionnaire. Il... il lui avait fait des choses horribles et un soir il l'a retrouvé l'a enlevé et tué comme j'arrivais pour la sauver. J'ai mis des mois à m'en remettre, parfois j'ai même cru devenir complètement cinglé. J'ai fait du mal à une personne qui voulait seulement m'aider à ce moment... Elle m'en veut encore. Mais... en fait ce que je veux te dire petit, c'Est que tu auras toujours une oreille attentive quand tu viendras ma voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Sam 6 Juil 2013 - 15:48

[Note : C'est sûr le pauvre ! Voyons maintenant comme JH va réagir...]

Je l'écoute en constatant qu'il est encore sous le coup de la douleur ! Mince et de mince ! J'ai touché une corde sensible ! Je me maudis et me sens mal à l'aise. Il a perdu du monde lui aussi et pire encore : sa fille adoptive a été tuée pratiquement sous ses yeux ! Je regarde les cadres photos et baisse les yeux de honte. Je me maudis intérieurement et me demande comment je vais me sortir de cette mauvaise passe. Il me dit qu'il a blessé involontairement une personne qui lui a tendu la perche et qui, aujourd'hui, ne lui a pas encore pardonné. Je préfère ne pas savoir qui elle est pour ne pas aggraver la situation. On est deux l'un en face l'autre à souffrir. Je garde la tête basse car je me sens plus qu'honteux. Il reprend une bonne respiration et me dit enfin :

Citation :
- Mais... en fait ce que je veux te dire petit, c'Est que tu auras toujours une oreille attentive quand tu viendras ma voir.

Je ne dis rien pendant quelques minutes ou quelques secondes, le regarde puis dis maladroitement et d'une voix plus que mal assurée :

- D'ac... D'accord mais vous ??? Vous n'avez personne pour évacuer votre peine. Je... Je... Je ne veux pas vous imposer ma présence et...

Je n'arrive pas à finir ma phrase tellement je me sens crétin et honteux. Que m'est-il arrivé depuis tout à l'heure ? Pourquoi lui avoir craché toutes ces horreurs en pleine face alors qu'il veut m'aider ?

Je soupire et baisse mes yeux complètement honteux de ma propre bêtise. Je regarde furtivement ma montre : 15h15. Il me reste encore un quart d'heure pour régler cette situation dans laquelle je me suis mis.


Dernière édition par Jack Hotchner le Lun 8 Juil 2013 - 13:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Sam 6 Juil 2013 - 20:56

- Moi? T'inquiètes pas pour moi petit. J'ai pleins de proches qui m'aide en cas de besoin. J'ai une amie formidable et un fille de coeur. Sans compter un collègue très proche à qui je peux tout confier et un ami boxeur qui m'aide à sortir ma peine et ma colère... comme lui connait. Tu ne me dérangeras pas petit.

Je lui fit un sourire tendre. Aaron était pris dans sa peine et les vols d'avions, les photos dégueulasses de meurtriers. Il devait vraiment avoir du mal à gérer sa perso avec son fils. Mais... un père sentait la détresse de ses rejetons non? Pleins de question me venait à différent niveau, de comment agi un père à se qu'il pouvait ressentir vis-à-vis son enfant. Je n'est pas eu d'exemple de père et malgré tout ce que je pouvais constater c'est que Aaron est un bon père. Ok froid, hautain et distant mais un bon père.

- Tu sais ce que tu ressens là maintenant ça ne fait qu'un temps. Oui c'est douloureux et difficile de faire semblant mais... un jour tu te réveille et c'est parti. On oublie pas, mais ça ne nous fait plus mal. Ça arrivera aussi à ton père, il redeviendra je suis certain le papa que tu as toujours connu.

Mais comment le savoir? Je le connaissais pas personnellement mais une partie de moi se doutait qu'il n'était pas le même à la maison... du moins je l'espérais. Je m'adossai à la chaise me rappelant que j'avais pas répondu à sa dernière question et je tournai la tête vers lui. Au moins la tempête en lui semblait se calmer.

- Tu me demandais tantôt si j'avais pu tout leur dire avant... avant qu'elles quittent. Non, je ne leur ai pas dit assez souvent combien je les aimaient, combien elles étaient importante pour moi. Oui Julia le savaient mais... j'ai pas toujours été là avec elle et il y a beaucoup de moment que je regrette. Et Lili, ma douce Lili, elle ne parlait pas mais... je ne sais pas combien de fois je me suis retenue de lui déposer un bisous sur le front, juste pour lui montrer que... enfin que les gestes n'étaient pas toujours brutaux.

Je me redressai ma cravate pendant et se balançant lentement, et mes coudes appuyés sur mes cuisse je regardai le bout de mes chaussures vernis avant de retourner mon regard noir vers lui. Je fouillai ma poche et avant de lui tendre ma carte je griffonnai le numéro de mon cellulaire et lui tendit.

- Tiens, tu appelle quand tu veux. Pour moi ou pour Lucas, quand tu veux.

Je lui souris gentiment et malgré ce court échange je sentis la tempête et la panique de Jack diminuer, se calmer... avant le prochain déferlement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Dim 7 Juil 2013 - 14:36

Un quart d'heure c'est long quand on a le sentiment d'être dans une mauvaise passe. Trop long même ! Jack Sutton me rassure sur un point non négligeable : il est entouré par des proches en cas de coups durs. Moi aussi d'une certaine manière avec ma tante et Delphine Moore qui essaie de me rassurer sur certains points. Depuis l'arrestation de ses parents adoptifs, on s'est plus que rapproché : elle est devenu en quelque sorte une grande sœur. Mais voilà, depuis quelques temps, il me semble qu'elle s'éloigne de moi à cause de sa maladie. Je stoppe mes pensées et revient à la réalité l'agent Sutton n'a pas fini de tout me dire.

Citation :

- Moi? T'inquiètes pas pour moi petit. J'ai pleins de proches qui m'aide en cas de besoin. J'ai une amie formidable et un fille de coeur. Sans compter un collègue très proche à qui je peux tout confier et un ami boxeur qui m'aide à sortir ma peine et ma colère... comme lui connait. Tu ne me dérangeras pas petit.

J'entends le mot boxeur et m'imagine la scène entre cet homme et celui qui est en face de moi. J'imagine Jack en tenue de sport et ce boxeur qui lui donne pleins de conseils. Je lui demande :

- Un boxeur ??? Et il vous apprend à boxer ?

Je me sens petit à petit mieux et plus détendu. Il me rassure que je ne le dérangerai pas. Mais c'est un sentiment inverse que je ressens même si je commence à me détendre. Il s'assoit et répond à ma stupide question :

Citation :
- Tu me demandais tantôt si j'avais pu tout leur dire avant... avant qu'elles quittent. Non, je ne leur ai pas dit assez souvent combien je les aimaient, combien elles étaient importante pour moi. Oui Julia le savaient mais... j'ai pas toujours été là avec elle et il y a beaucoup de moment que je regrette. Et Lili, ma douce Lili, elle ne parlait pas mais... je ne sais pas combien de fois je me suis retenue de lui déposer un bisous sur le front, juste pour lui montrer que... enfin que les gestes n'étaient pas toujours brutaux.

Je me tais, baisse la tête et lui dis juste :

- Désolé si j'ai touché des cordes sensibles. Je ne voulais pas vous faire revivre ces terribles moments.

Quant à mon père, je ne peux rien dire à l'agent mais juste que :

- Je ne sais pas quand il sera prêt à m'entendre. Je ne veux pas lui faire revivre ces moments douloureux... D'habitude, il me sourit et me dit sans cesse que cela ne lui fait rien si je prie, parle à ma maman.

Je soupire et lui dis :

- J'espère juste ne pas lui faire vivre ce que je vous ai fait vivre. C'est tout !

Je me tais et entends qu'il griffonne je ne sais quoi. Il me tend un papier et me dit gentiment :

Citation :

- Tiens, tu appelle quand tu veux. Pour moi ou pour Lucas, quand tu veux.

Je prends le papier qu'il me tend et note qu'il s'agit d'un numéro de téléphone. Plus que gêné, je le regarde et ne souhaitant pas le garder pour ne pas le déranger, je lui dis en tentant de lui rendre son bout de papier :

- Merci Monsieur ! Mais je ne veux pas que vous ayez d'autres soucis avec moi ?! Vous avez sans doute beaucoup à faire avec Lucas et votre futur enfant ?!

Je ne cherche pas à être mal élevé, ni faire de la peine à mon homonyme mais comprenez mon embarras : on commence tout juste à nous connaître et j'ai déjà l'immense impression de le déranger voire de le gêner. Ce qui n'est pas, vous l'avez certainement bien compris, mon but.

Je tente au bout de deux minutes et parviens cette fois-ci à lui sourire à nouveau pour lui montrer que notre échange m'a fait du bien.

(J'ai changé de couleur en optant pour le bleu. Dis-moi si ça te paraît plus agressif que le rouge.)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Mer 10 Juil 2013 - 3:47

Je rit doucement devant la surprise du petit devant moi. En fait Harry ne me montrait pas vraiment. Il me prêtait les gants et il tenait le sac pendant que je frappai dedans, et le tout en m'encourageant bien sûr. J'étais loin de ne pas être en forme. Je faisais du vélo, et un peu de muscu mais rien à ce que je sois balaise. NOn la boxe était un défouloir quand un ou l'autre de ses moyen ne venait pas à bout de mon stress ou de ma colère vibrante au point de déferler sur mon existence.

- Il ne m'apprends pas vraiment. Quelques trucs ici et là mais c'est surtout pour me défouler quand je fais appel à lui. C'est un ami de longue date, tu dois le connaître il a un gym dans le bas de la ville.C'est Harry Hudson.


Je sais qu'il aimait plutôt être dans le discret mais il avait un coeur en or et grand comme ça. De plus enseigner à des jeunes étaient, en quelque sorte, son exutoire. Il prenait en main des gamins qui tournaient mal en les remettant dans le droit chemin et leur offrant ainsi une figure paternelle que ses jeunes n'avaient pas nécessairement à la maison.

Il s'excusa ensuite d'avoir pu toucher une corde sensible. Je lui souris tendrement. C'était le propre des enfants ça, éviter la douleur à leurs proches. Il avait une âme sensible et durement éprouvée le pauvre.Je baissai le regard quelques secondes avant de le remonter et le planter dans celui de Jack.

- Tu n'as rien fait de mal petit. C'est des souvenirs, douloureux oui mais... il ont fait de moi la personne que je suis maintenant. C'est beaucoup moins pire que tu ne le crois.. je t'assure. Puis pour ton père, oui ça doit le toucher mais si personne ne parle... ça prend du temps, beaucoup trop de temps à se régler. Sa peine est la sienne tu n'a pas à la prendre sur toi

Je tentais d'être réconfortant car avec ce que le petit Jack me disait, déjà pour moi Aaron faisait plus humain... moins insensible. Le pauvre homme était durement éprouvé et heurté également mais il n'en reste pas moins que c'est un père qui adore son gamin. Je le croyais froid et distant mais si on y pense comme il faut, il fait barrière pour se protéger et c'Est compréhensible en fait.

- Tu ne m'apporte pas d'autre souci petit. Je suis capable de gérer. Lucas est attachant et jovial quand même et le bébé à venir ça aussi je vais gérer. L'important c'est que TOI tu ailles mieux non?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Mer 10 Juil 2013 - 12:43

Je ne connais pas ce Harry Hudson. Ce nom ne m'évoque rien. Il me dit où il se trouve mais je ne sais pas si ma tante acceptera de me trimbaler là-bas. Je lui dis :

- Désolé ce nom ne m'évoque rien du tout ?!

J'ai beau réfléchir et retourner ce nom dans tous les sens, je ne vois pas cet homme. Apparemment c'est un chouette type mais je préfère avoir mon propre jugement. Quand ce Jack Sutton me dit que je n'ai pas à gérer la peine de mon père, je lui réponds :

- Je ne cherche pas à gérer la peine de mon papa, Monsieur, je cherche seulement à éviter de lui remettre une couche...

Je me détends de plus en plus car je vois dans ces yeux quelque chose qui est radicalement différent par rapport à tout à l'heure. Je ne sais pas si cela provient d'un éclairage que j'ai fait à propos de mon père ou si c'est autre chose. Il y a un mélange entre la tendresse et la compréhension. Je ne sais pas du tout à quoi penser. Je me tais et l'écoute me parler :

Citation :
- Tu ne m'apporte pas d'autre souci petit. Je suis capable de gérer. Lucas est attachant et jovial quand même et le bébé à venir ça aussi je vais gérer. L'important c'est que TOI tu ailles mieux non?

Je ne savais pas que Lucas est jovial, attachant oui. Il me dit qu'il peut gérer plusieurs choses à la fois à la manière de Superman. Je me demande si je n'ai pas en face de moi un extraterrestre. Ne préférant rien dire pour ne pas le heurter, je me contente juste de lui dire :

- Là je vais nettement mieux merci Monsieur ?!

Comme je ne connais pas trop Lucas et que je viens d'avoir un autre éclairage sur Lucas, je l'interroge :

- Pour revenir à Lucas Monsieur, vous me dites qu'il est jovial ; mais comme je vous l'ai dit, il y a environ une demie heure, quand je le vois, c'est tout juste s'il se renferme. Je ne vois toujours pas comment le mettre en confiance.

Je le regarde tranquillement et suis parfaitement détendu. J'espère qu'il va me donner d'autres pistes car là je suis en panne sèche d'idées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Lun 15 Juil 2013 - 20:43

Ça m'étonne que le nom de Harry ne circule pas plus que ça chez les gamins. Il est un vrai nounours avec eux, mais ne même temps il ne recherche pas à ce que sont gym soit rempli et ainsi attirer l'attention. Je lui souris avant de lui faire un geste lui signifiant que c'est pas grave. Il me confia ensuite qu'il ne cherchait pas à prendre la peine de son père mais bien d'éviter de lui en rajouter sur les épaules. Je me retint de lui dire que peut importe comment il nommait ça, c'était ça "gérer" la peine de son père. Mais je ne voulais pas partir un débat, déjà il se calmait et je me sentait mieux ainsi

- Content de te l'entendre dire petit.


Effectivement il semblait aller beaucoup mieux. Il ne pleurais plus donc déjà c'était un plus. Mais son air soucieux me laissait présager qu'il n'en avait pas terminé avec moi. Je ne fus pas loin du compte car il me demanda ensuite ce qu'il pouvait faire ou dire pour que Lucas soit en confiance avec lui. Je voyais bien là le propre des enfants, veiller à ce que tout le monde soit heureux et bien

- Tu fais exactement la même chose qu'avec moi. En jouant tu peux effleurer le sujet doucement en lui disant ta propre expérience mais ne le pousse pas. Fais lui juste comprendre que s'il a besoin tu seras là pour lui. C'est le seule et unique méthode avec Lucas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Mar 16 Juil 2013 - 19:22

Je l'écoute attentivement et comprends qu'il n'y a pas de recette miracle : il va falloir que je me débrouille tout seul. Je vais recommencer à faire les choses comme je l'ai toujours faite : l'écoute.
Je dis à l'agent Sutton :

- Très bien Monsieur, je vais l'écouter puis j'irais lui dire, s'il commence à vouloir évoquer ses souvenirs et s'il se tait brusquement, que je suis présent, que cela ne me pose pas de souci s'il veut me parler.

Néanmoins je me sens seul face à ce mur de glace, je finis par secouer la tête et chasse cette pensée que je viens d'avoir à propos de mon copain Lucas. Je laisse quelques minutes de calme puis demande juste une dernière chose avant de le quitter (ma montre indique 15h27) :

- Si jamais Lucas vous parlait de moi, Monsieur, pourriez-vous juste lui dire que je voudrais juste l'aider et que cela ne me ferait pas de tort s'il me causait de tous ses souvenirs ?


Je l'écoute attentivement, je me lève, le salue tout en gardant le sourire puis me dirige vers l'ascenseur pour monter à l'étage et pour voir mon papa adoré.

(Je te laisse conclure ou on laisse comme ça Jack ?)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jack Sutton 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 977
▌Date d'inscription : 10/06/2012
▌Métier : Agent FBI spécialiste en explosifs// Chef intérim
▌Avatar : Keanu Reeves


MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner) Sam 20 Juil 2013 - 22:02

Je souris tendrement à ce gamin qui est d'une empathie touchante. Vraiment les enfants m'étonneront toujours. Cette capacité à comprendre l'autre sans avoir à parler, sérieusement... je les envie les gamins. On perd de cette sensibilité quand on grandi, peut-être parce qu'on a peur de se que ressent l'autre, ou encore parce qu'on est préoccupé par nos propres problèmes. Et effectivement il n'y a pas de recette miracle pour un petit, comme un grand, pour le sortir de l'impasse. L'écoute, le temps et la patience en sont la clé. Pour ma part j'avais appris jeune à résoudre mes problèmes tout seul, ma mère étant pratiquement absente tellement elle travaillait. J'avais tout de même une bonne carapace... malgré que je suis sensible.

- Je te promet que je lui dirais. Je suis certain qu'il le sais de toute façon. Allez file ton père va t'attendre.

Je le laissai sortir et ne refermai pas la porte derrière lui un sourire flottant sur mes lèvres. À ce moment mes doutes je crus en mes chances d'être un bon père. Je retournai mon regard vers l'échographie de mon bébé à venir en souriant tendrement. Pour la première fois je me sentais bien, et de voir l'échographie coincé dans le coin du cadre de Lucas renforçait cette sensation.

RP TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner)

Revenir en haut Aller en bas

Quand deux Jack se rencontrent (Jack Hotchner)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Quand deux plumes... (Centon Victor Hugo/André Laugier)
» PIRATE OF THE CARIBBEAN : ON STRANGER TIDES - JACK SPARROW (DX06)
» Torchwood - A quoi bon chercher - Jack/Ianto - G
» Jack Reacher avec Toum Crouze
» Torchwood - Aimer - Jack/Ianto - G
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-