Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

INTRIGUE DE FEVRIER ► Elevator of Love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 BAU 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 259
▌Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: INTRIGUE DE FEVRIER ► Elevator of Love Ven 22 Fév 2013 - 19:04


ELEVATOR OF LOVE
harry j. hudson & john lesta

    John entre dans l’ascenseur où se trouvait déjà Harry mais ils n’ont pas monté un étage que ce dernier s’arrête, en panne. Harry, bien décidé à ne pas rater le Bal organisé par le maire tente d’appeler à l’aide avec son portable. Aucun réseau. Les deux hommes, ne voulant pas gâcher cette soirée et appréciant d’une certaine manière la compagnie de l’autre, décident de faire plus ample connaissance…

    ● Ascenseur (salle des fêtes)


RPG CM © Tasha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: INTRIGUE DE FEVRIER ► Elevator of Love Lun 8 Avr 2013 - 19:53

Quand John entre dans l'ascenseur et vois un homme assez baraqué, même bien baraqué, il se dit dans sa tête « je ne ferais pas trop de l'embêter parce que si je me prends un baffe par lui je crois que je serai sec ». John appuie sur le bouton de l'étage où il y a la fête que le maire avait organisée, mais l'ascenseur s'arrête, alors qui ne fait même pas un étage. John se dit que c'est quand même bizarre que l'ascenseur s'arrête comme ça. John voit que l'homme veut essayer de téléphoner, mais apparemment il n'y a pas de réseau, John se dit dans sa tête qu'il ne faudrait pas gâcher la fête et qu'il commence a apprécié la compagnie de cet homme. John pense qu'il faudrait essayer de passer par la trappe d'ascenseur puis ensuite monte les étages un par un jusqu'à la fête.

-Salut dite vous vous appelez comment, parce que moi je m'appelle John Lesta et je propose une solution pour essayer d'aller à cette fête pour ne pas la gâcher et puis c'est la fête du maire je pense qu'il y aura pleins de fille si vous voyez ce que je veux dire, on pourrait essayer de passer par la trappe de l'ascenseur et trouver un moyen de monter les étages un par un pour arriver jusqu'à l'étage de la fête, dit John avec une certaine affirmative et un regard sur de lui et qu'il faut tenter le tout pour le tout pour éviter de déplaire le maire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: INTRIGUE DE FEVRIER ► Elevator of Love Mar 14 Mai 2013 - 22:44

Pour un homme aussi taciturne, renfermé, à la carrure et à l'humeur d'ours comme moi, il n'y avait qu'une seule chose pire que de se voir trainer à une fête organisée par monsieur le maire pour la Saint Valentin, entre parenthèse je déteste cette fête, non ce qu'il y avait de pire encore, et c'était difficile de trouver pire, c'était de se retrouver en plus bloquer dans un foutu ascenseur.

Mais reprenons depuis le début. J'avais reçu cette invitation de la part du maire qui me pressait de me joindre à cette soirée. Si je n'étais pas très friand, voir même pas du tout, des fréquentations mondaines, j'étais apprécié en tant qu'ancienne célébrité sportive, et acteur investi dans le développement communautaire de mon quartier grâce au club de boxe. Cela étant dit, n'ayant eu depuis la mort de ma femme aucune fréquentation amoureuse quel qu'elle soit, ayant été incapable de trouver une petite amie qui puisse me faire à nouveau sentir amoureux comme l'avait fait Maya pendant ces quinze années, j'étais du genre réputé à être fermé à toutes tentatives de relations amoureuse. De ce fait, il facile de franchir le pas et de dire que le genre de célébration du style de la Saint Valentin était une occasion rêvé pour moi de me terrer dans mon appartement ou dans mon club pour frapper sur un sac et oublier l'effervescence du monde extérieur. Les fêtes n'étaient déjà pas vraiment ma tasse de thé, mais celle-ci encore moins. C'était sans compter cependant sur l'acharnement régulier de mes proches amis, ainsi que du maire, pour me convaincre de bien vouloir me joindre à la soirée, soi-disant que ma présence leur ferait plaisir. J'avais fini par capituler mais à vrai dire j'avais dans l'idée de m'éclipser le plus vite possible de la soirée après m'y avoir montrer. Mais bon, après tout on peut bien s'amuser un peu. Si c'était que ça, je m'amusais bien moi à frapper dans des sacs… Et puis je n'avais pas de cavalière, à qui aurais-je pu demander de m'accompagner ? Je n'avais pas beaucoup d'amie parmi la gente féminine à vrai dire, et puis elles étaient toutes beaucoup plus jeunes que moi, bien souvent c'étaient des membres du club avec qui j'avais sympathiser à force de les voir et de les entrainer.

J'avais fini par me persuader, faute d'autre option, que ça serait une bonne soirée, l'occasion de… de sortir, juste de sortir, vraiment pas plus, non vraiment je cours vite, même avec ma blessure à la jambe, à la moindre menace féminine je suis capable de m'enfuir aussi vite que j'étais arrivé. Enfin, pour ce qui était d'arriver tout n'était pas encore jouer. J'étais venu donc, dans l'idée que j'avais eu beaucoup de mal à me faire que cette soirée était une bonne chose, que je pourrais y passer un bon moment malgré mon caractère. Je m'étais habillé d'un costume sobre et simple, brun sombre, sans cravate ni nœud papillon, j'ai horreur de ça. J'étais venu tranquillement, me demandant souvent si je n'allais pas faire demi tour. Innocemment j'avais choisi de prendre l'ascenseur, j'étais plutôt escalier d'habitude, mais j'avais un peu mal à la jambe et je préférai la ménager un peu en ce moment. Donc j'avais pris l'ascenseur, sentant qu'il était peut-être temps aussi de jouer de mal chance et de mettre dans une situation pourrie. Un autre homme y entra un peu après moi, après m'avoir jaugé avec une certaine méfiance, cela dit à coté il faisait vraiment petit même s'il ne l'était pas forcément, il appuya sur le bouton de l'étage en question pour se rendre à la fête. Je m'adossai contre la paroi du fond de l'ascenseur, cependant celui-ci ne fit même pas un étage qu'il s'arrêta soudain après un soubresaut qui veut tout dire. Donc, nous étions en panne. Je soupirai fermant les yeux un instant de mécontentement. Nous voila bien. Je sortis mon portable de la poche de ma veste et tentait d'appeler mais évidemment comme nous étions dans un ascenseur en panne je ne captais aucun réseau. C'est vrai, pourquoi n'avoir qu'un seul problème quand on peut en cumuler plusieurs. Finalement, je ne risquais d'arriver si vite à cette fameuse fête. Je regardai la console avec les boutons des étages, j'appuyai sur le bouton d'appel d'urgence mais il ne se passa rien non plus. J'ignore si j'étais contrarié. Disons que je me lassais vite de ce genre de situation détestable. Je n'avais aucune patience. Et l'endroit était plutôt exigu.

C'est le moment que choisi mon compagnon d'ascenseur pour tout en se présentant me faire par de son idée, un peu saugrenue mais pas inintéressante. Personnellement rencontrer une fille ce soir je m'en moquais un peu, je n'avais pas trouvé une seule femme à mon gout en 12 ans, je ne m'attendais pas vraiment à en trouver une ce soir. Je voulais juste aller à cette stupide fête avec laquelle on m'harcèle depuis des semaines pour que j'accepte de m'y rendre pour enfin passer cette foutue bonne soirée. Et puis, il y a le maire, je n'aimais pas trop ce rôle que j'avais, mais c'est vrai que d'un autre coté je ne pouvais pas vraiment faire sans, et s'il remarquait mon absence à la soirée cela risquait peut-être de lui déplaire. Mais ma réputation d'ours solitaire était une excuse suffisante. Cependant, je n'étais pas venu jusqu'ici pour passer ma soirée dans l'ascenseur, j'étais borné et têtu plus que de nature et de raison.

- Harry Hudson…

Je levai la tête vers le plafond observant la trappe en question, nous étions au premier étage à peu près, la fête était au septième, ça faisait un bout de chemin, ça ne me faisait pas peur, d'un coup d'œil je jaugeais Lesta, il avait l'air d'une bonne condition physique mais bon ça ne veut rien dire. En tout cas aller cabrioler là-haut c'était dangereux, mais rester ici à attendre les secours s'était carrément chiant.

- C'est envisageable… Il doit y avoir un moyen de rejoindre l'escalier de service normalement, si un peu d'aventure ne vous fait pas peur…

Vu sa taille il n'avait qu'à lever les bras pour atteindre la trappe, mais pour grimper en haut ils auraient certainement besoin de se faire la courte échelle, mais ce n'était pas impossible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: INTRIGUE DE FEVRIER ► Elevator of Love Mar 16 Juil 2013 - 21:52

John regarde encore une fois la trappe et se dit qu'il pourrait l'attendre seulement avec c'est bras. John dit "Attention! " avant de sauter pour atteindre la trappe.

La trappe tombe sur le pied de John, John sent bien la douleur et hurle de souffrance, il tape contre le mur pour exprimer sa souffrance. Tellement qu'il tape force qu'il a fait une marque sur le mur de l'ascenseur. Après quelle que minute de souffrance, John va beaucoup mieux et dit " On essaye de monter par là, j'ai vu que vous avez mal à la jambe on va essayer d'y aller en douceur, ou non mieux je viens d'avoir une meilleure idée parce qu'avec votre jambe je ne pense pas que vous arriverez à monter les cinq autres étages qu'il reste.
John réfléchie un peu dans sa tête avant de dire son idée, je pourrais essayer de trafiquer les câbles en haut pour qu'il puisse remonter, en disant John se rend compte qu'il si connait plutôt bien en électronique, alors vous vous restez là, vous allez seulement m'aider à monter-la pour aller voir le câblage, John pense que ça ne doit pas être trop compliqué à réparer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: INTRIGUE DE FEVRIER ► Elevator of Love Jeu 5 Sep 2013 - 14:26

Surpris je reculai juste avant qu'il ne saute et déloge la trappe qui lui tomba malencontreusement sur le pied. Le mec avait pas l'air bien et je m'inquiétait un peu à le voir hurler de souffrance et frapper le mur.

- Ca va aller ?

Plus casse-cou que moi on dirait, c'est en tout cas ce qu'allait proposer la suite des évènements quand une fois remis il me présenta son plan après avoir mis en doute les capacités de ma jambe à atteindre notre étage à pied. Je me révoltai, gentiment, de son hypothèse, par une réplique tant choquée qu'amusée.

- Eh ! Ma jambe va très bien ne vous inquiétez pas j'ai fait pire que ça.

Je n'étais pas le vieux papy qu'il croyait, quelque soit l'état de ma jambe même coupée j'en serais toujours capable. J'avais combattu avec la gueule en sang et le nez écrabouillé, les dents arrachées, le crâne ouvert, j'avais toujours repoussé les limites, même la douleur, pour être le meilleur. Ce n'était pas un petit jeune qui allait me planter là pour faire le casse-cou, malgré ce qu'il pensait j'en étais capable, je n'étais pas une mauviette ni un faible, j'avais de la force à revendre. Une force qui m'avait permit de soulever une ceinture de champion du monde en boxe, donc ce n'était pas quelques escaliers qui allaient me faire peur. Quant à son idée ce que j'en pensais c'était que c'était trop dangereux voir stupide. Ces câblages étaient dangereux, leur voltage mortel, ce n'était pas un électricien du dimanche qui allait pouvoir réparer ça, il risquait plutôt de se faire mal. Alors que grimper pour atteindre l'escalier de service était un bien moindre risque comparé à ça. Jambe ou pas jambe d'ailleurs.

- Sans vouloir vous froisser je pense que c'est une fausse bonne idée, ça à l'air un peu risqué pour une fête de saint-valentin j'aimerai éviter que l'un de nous crame, c'est dangereux les ascenseurs, bien moins que les escaliers. Allez venez !

Je ne voulais pas le laisser aller risquer sa vie sur les câblages de l'ascenseur, aussi connaisseur qu'il s'en dirait et quelque soit ses arguments pour me persuader, c'était dangereux de faire ça. Je pris donc les devants et sautant je m'accrochai au rebord de la trappe et me hissai par les bras pour passer au dessus, montant sur le toit de l'ascenseur. Ben voila c'était pas si difficile. Je s'accroupis et tendis ma main lui proposant mon aide pour l'aider à grimper à son tour.
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: INTRIGUE DE FEVRIER ► Elevator of Love

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE DE FEVRIER ► Elevator of Love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Premier love....
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie
» I love you Phillip Morris de Glenn Ficarra et John Requa
» [Film] Love Actually
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-