Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

INTRIGUE DE FEVRIER ► Life's handcuffs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 BAU 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 259
▌Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: INTRIGUE DE FEVRIER ► Life's handcuffs Ven 22 Fév 2013 - 19:02


LIFE'S HANDCUFFS
declan walker & anya petrowski

    Declan se réveille avec un affreux mal de tête. Lorsqu’il tente de bouger, le médecin s’aperçoit que cela lui est difficile… Ouvrant alors les yeux, il se rend compte qu’il est menotté à Anya Petrowski, jeune journaliste. Malgré tous leurs efforts, il leur ait impossible de briser cette chaîne qui les relie l’un à l’autre. C’est donc ensemble qu’ils vont devoir passer la soirée. Pour le Meilleur ou pour le Pire…

    ● Au sous-sol de la salle des fêtes


RPG CM © Tasha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: INTRIGUE DE FEVRIER ► Life's handcuffs Ven 15 Mar 2013 - 23:14

Anya & Declan
Life's Handcuffs



Il y avait toute cette brume autour de moi. Vous savez, celle qui vous prend au réveil, quand le rêve noircit, que les odeurs, les images et les sensations imaginaires s'évaporent doucement pour laisser place au réel. J'ouvris péniblement les paupières, fronçant déjà les sourcils en réponse au mal de crâne qui me martelait sourdement l'intérieur de la tête. J'étais encore perdu, les idées planant et ne parvenant à se mettre en phase avec l'abrupte réalité. Que s'était-il passé ? Où étais-je ? Quelle était cette odeur de... parfum de femme ? Je laissai de côté tout le rituel du réveil, commençant par l'ouverture des yeux, la lente ascention du retour à la normale, la prise de conscience de chaque muscle, et enfin le lever. Je passai toutes ces étapes pour me dresser d'un bond et, dans ce mouvement, je sentis mon poignet droit être retenu par un bracelet. Non, un rapide coup d'oeil m'informa qu'il s'agissait, contrairement à ce que je croyais, d'une menotte. Celle-ci me reliait à une jeune femme, allongée à mes côtés. Que s'était-il passé ? Cette question, centrale, résonnait dans mon esprit et cherchait à se résolver le plus rapidement possible. Je pris le parti du calme et de la réflexion posée. Autour de moi, il n'y avait rien de spécial. Je me trouvais dans ce qui semblait être un garage, un sous-sol sans doute. Les murs grisâtres, les portes de service et le petit chauffage à gaz qui maintenait la pièce à une température avoisinant les 18°, autant d'éléments qui me permettaient de conclure que je me trouvais dans un sous-sol. Ormis le grésillement du chauffage, le léger bruit de l'ampoule qui donnait à l'endroit une couleur blanche vieillie, je pouvais entendre quelque chose provenant du plafond. Un son de fête, mélangeant des voix, de la musique et autres mouvements agités. Bien, je me trouvais donc au sous-sol d'une fête. Il y avait du monde au-dessus de ma tête, sûrement ceux qui m'avaient attaché à cette demoiselle. Quoi que c'était peut-être elle, qui s'était attachée à moi, dans un élan schizophrénique. On avait dû me confondre avec quelqu'un d'autre, c'était évident.

Une autre évidence me parvint subitement. Mes poches. Je devais avoir sur moi mes papiers, mon porte-feuille. Une main tâtant du bout des doigts ma poche arrière gauche me rassura. J'avais tout conservé. Je soupirai. Je devais être encore en train de rêver. Mon subconscient avait parfois tendance à me prendre pour le héros de ces films d'actions, qui se trouvent toujours dans des situations embarassantes dont ils savent très bien se débarasser d'un tour de passe-passe. Une respiration sifflante attira mon attention sur ma droite. Ah ! oui. Elle était encore là. La coéquipière du héro. Je n'y avais pas pensé jusqu'ici mais cette jeune femme devait être la réponse à toutes mes questions. Elle devait savoir où et comment j'étais arrivé là. Pourquoi nous étions attachés. Pour l'heure, je ne me souvenais de rien, toutefois, j'espérais que mes souvenirs me reviennent, et rapidement. Je profitais du sommeil de la demoiselle pour l'observer. Peut-être était-ce le dernier visage que je pourrais voir. Ses traits étaient fins. Ses cheveux noirs, en bataille sous son visage endormi, mettaient un peu de couleur à ce teint très pâle. La faible luminosité de notre éclairage de fortune n'aidant certes pas. Sa cage thoracique se soulevait régulièrement, avec paix et sérénité. Cette jeune femme - à laquelle je ne donnais pas davantage que vingt-sept ans - dormait tranquillement, sans crainte. Enfin, jusqu'à ce qu'elle s'éveille, sentant certainement mon regarder peser sur elle. Je ne voulais pas l'effrayer, et pourtant, la vision d'un homme à ses côtés pouvait la rendre hystérique pour au moins un bon quart d'heure. Je m'éloignai le plus possible de son champ de vision, et j'attendis qu'elle émerge, signalant uniquement ma présence d'un simple " Bonjour. " à peine murmuré...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Anya Pearson 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 37
▌Date d'inscription : 25/12/2012
▌Métier : Journaliste
▌Avatar : Anne Hathaway


MessageSujet: Re: INTRIGUE DE FEVRIER ► Life's handcuffs Sam 6 Avr 2013 - 18:50

Une étrange silhouette se dessinait devant Anya,elle étout floue et était très éloigné d'elle. Elle essayait de s'approcher mais la silhouette avancer en même temps qu'elle. Anya se mit alors à courir mais la silhouette courait également. La jeune femme resta alors sur place quelques secondes,peut etre quelques minutes et la silhouette se retourna. Cette fois elle avançait vers elle. Anya resta immobile, la silhouette avançait toujours, et cette fois,Anya reconnut la silhouette d'un homme. Il avançait encore et encore et les couleurs se distinguaient petit à petit. Maintenant il n'était plus qu'à quelques mètres d'elle. Ce n'était pas possible. Anya reconnut... Brandon. Soudain Anya ouvrit les yeux. Brandon n'était pas là et il n'aurait jamais pu l'être,en fait ce n'était qu'un rêve. Anya essaya de reprendre son calme,elle ferma les yeux et respirait calmement pendant de longues secondes. Quand elle rouvrit les yeux,elle se rendit compte qu'elle était dans un endroit peu éclairé,adossé à une grosse poutre. Elle avait froid. Elle entendait une musique en fond,au moins elle n'était pas seule. Elle essayait de se souvenir ce qu'il s'était passé plus tôt mais impossible. L'avait-on drogué? Une voix la fit sursauté,elle avait voulu s'éloigner par peur miais elle n'avait pas vu qu'elle avait des menottes à son poignet,des menottes attaché à un autre homme. Elle se déplaça alors de l'autre côté de la poutre pour voir qui lui avait dit bonjour. Elle trouva alors un très bel homme,il avait les cheveux châtains et était musclé. Elle n'arrivait pas à distinguer la couleur de ses yeux à cause de la faible luminosité mais elle devina qu'ils étaient bleus/gris. Anya eut un petit sourire,elle se sentait bête d'avoir voulu fuir.

Bonjour,je... je suis désolée vous m'aviez fait peur

Être menotté à un autre homme n'était pas le genre d'Anya et elle se demandait bien dans quelle galère elle s'était mise. Avait-elle un peu trop abusé de l'alcool avec lui et ils se seraient retrouvés menottés par des policiers le temps qu'ils cuvent? Il n'y avait qu'une seule solution pour le savoir,le demander à cet inconnu.

Vous savez pourquoi nous sommes ici?

Anya regardait autour d'elle,elle n'aimait pas trop cet endroit. L'obscurité de la pièce lui faisait un peu peur mais la musique et les quelques conversations qu'elle pouvait entendre la rassurait. Il avait l'air d'y avoir du monde mais pourquoi ne s'inquiétait-il pas de son absence et de celui de cet homme?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: INTRIGUE DE FEVRIER ► Life's handcuffs Jeu 2 Mai 2013 - 10:53

Mon attention était entièrement portée sur la jeune femme qui émergeait d'un sommeil sans doute troublant. Mais notre situation l'était encore davantage. Son instinct lui dicta de choisir la peur, pour commencer. Ma voix, ma silhouette, le caractère inconnu des lieux. Tout cela devait lui sembler anormal, voir même dangereux. Moi aussi j'avais eu un temps de doute, de recul. Je la laissais retrouver ses esprits, sans rien dire. Alors, au bout de quelques secondes, je pus voir son visage se dessiner lentement derrière la poutre qui nous séparait, faiblement éclairé par la lumière blanche qui grésillait au plafond. Je crois que je n'avais jamais rencontré des yeux si bleus et si purs. Ils avaient quelque chose de cristallin, de profond. Son teint était assez pâle, mais je ne m'en inquiétai pas, les émotions et le réveil abrupte n'aidaient pas à garder des joues rouge vif. Des cheveux noirs encadraient son visage et contrastaient avec sa peau blanche. J'entendis ensuite sa voix, un peu enraîllée d'abord, toutefois elle s'éclaircit assez vite. La demoiselle s'excusait d'avoir eu peur de moi. Je lui souris. J'allais lui dire qu'elle devrait continuer de se méfier, en plaisantant, mais je n'en eus pas le temps car elle enchaîna avec une question. La question que je voulais lui poser. Pourquoi étions-nous là ? Je laissais me tête s'abaisser et mes yeux se poser sur le sol, d'un air dépité.

" Je n'en sais rien ! Et je ne sais pas non plus qui nous a mis ça. "

Je relevai alors mon poignet pour montrer les menottes qui nous reliaient l'un à l'autre, les exposant à la faible lueur.

" J'espérais que vous pourriez me donner des réponses mais ça m'a l'air mal parti... "


La jeune femme examinait la pièce comme je l'avais fait auparavant. Je la laissais faire et intégrer mes paroles. Je soupirai. Je regardais également autour de moi s'il n'y avait pas une clé pour ces menottes ou, sait-on jamais, une scie à métaux ou quelque chose du genre. J'étais suffisamment amateur de films pour espérer trouver l'objet de mes désirs. La pièce semblait vide. Mais des recoins d'ombre se soustrayaient à mon examen visuel. Alors je reportai mon attention sur la demoiselle qui était condamnée au même sort que moi.

" Je m'appelle Declan. Declan Walker. Je suis médecin à l'hôpital publique. Et vous ? "


Quitte à devoir chercher une solution ensemble, le minimum était de nous présenter. De plus, cela la rassurerait certainement de me savoir docteur. Les gens ont tendance à penser que nous oeuvrons tous pour le bien et que jamais nous ne souhaitons de mal aux autres. Ce qui peut se révéler exact dans certains cas. Mais nous sommes tous des hommes. Avec nos défauts et nos qualités. Et cette situation risquait de me mettre à nu si elle tardait à se dénouer...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Anya Pearson 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 37
▌Date d'inscription : 25/12/2012
▌Métier : Journaliste
▌Avatar : Anne Hathaway


MessageSujet: Re: INTRIGUE DE FEVRIER ► Life's handcuffs Sam 6 Juil 2013 - 13:05

Anya n’était pas encore remise de ses émotions,son cœur battait encore très fort à cause de la peur qu’elle avait eu. Elle souffla légèrement pour se calmer surtout que l’homme qui était menotté avec elle n’avait rien de menaçant. Il suffit de quelques secondes seulement et elle sentit dans sa poitrine son cœur qui battait deja plus régulièrement et moins vite. Heureusement qu’elle n’avait pas de problemes cardiaques. Elle s’excusa auprès de l’homme d’avoir eu peur de lui. Elle n’imaginait pas une seule seconde être enfermée dans ce qui semblait être un genre de cave et encore moins menottée a quelqu’un. Même cet homme ne savait pas ce qu’ils faisaient ici ni qui les avait menottés ensemble. Ils n’etaient pas plus avancés,ni l’un ni l’autre ne savaient ce qu’ils faisaient ici. Ils se passeraient de détails,ils n’avaient pas le choix que d’essayer de se remémorer ce qu’ils s’étaient passés dans leur soirée avant de se retrouver ici.

Oui très mal parti,je ne me souviens d’absolument rien du tout.

Anya regardait autour d’elle,essayant de deviner où ils pouvaient bien se trouver mais la faible luminosité de la pièce ne l’aidait pas vraiment. Elle apercevait les ombres des objets,elle crut reconnaître un balai dans un coin et des cartons mais elle était incapable de voir ce qu’il y avait dedans. A sa portée il n’y avait rien à part une veste qu’elle savait être la sienne. Elle tendit le bras vers la veste pour la prendre. Elle n’y arrivait pas,elle n’était qu’à un petit centimètre de la toucher. Elle réessaya une nouvelle fois et elle avançait de plus en plus vers son but. Elle retenta et cette fois arriva à prendre sa veste. De sa seule main valide elle fouilla ses poches pour essayer de trouver une clé ou quelque chose qui pourrait les libérer sauf que toutes ses poches étaient vides. Elle soupira et mit sa veste sur elle pour essayer de se réchauffer.

Je n’ai rien qui pourrait servir pour nous libérer. Je pense qu’on va devoir rester ici un long moment.

Puisqu’ils allaient devoir patienter avant que quelqu’un vienne les libérer,il fallait bien s’occuper un peu. C’est l’homme qui se présenta en premier. Il s’appelait Declan et était médecin à l’hôpital. Et dire qu’Anya avait eu peur d’un médecin,elle se sentait encore plus idiote. Elle sourit et se presenta à son tour.

Je m’appelle Anya Petrowski. Je suis journaliste. Enchantée de faire votre connaissance même si je préfererais que ce soit dans d’autres circonstances.

Elle aurait plutot souhaité faire sa connaissance dans un bar,un café ou meme a son lieu de travail plutot qu’ici. Surtout qu’ils n’avaient pas la moindre idée de ce qui les avait amenés ici. Les conversations un étage plus haut se faisaient de plus en plus nombreuses et la musique se faisait de plus en plus forte.

On dirait qu’en haut ils s’éclatent… Ils auraient pu nous inviter aussi. Dit-elle en plaisantant

Anya essayait de se rappeler mais elle ne se souvenait même pas avoir été invitée à une fête. Cette soirée était vraiment étrange.




(Vraiment désolée pour la réponse tardive! J'essaierais de faire plus vite la prochaine fois Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: INTRIGUE DE FEVRIER ► Life's handcuffs

Revenir en haut Aller en bas

INTRIGUE DE FEVRIER ► Life's handcuffs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Life on Mars / Ashes to Ashes
» Resident Evil : After Life (3D)
» Unordinary Life
» Life
» Review : Ricky Steamboat - The life story of the Dragon
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-