Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

" Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Jeu 24 Jan 2013 - 16:29

"Travailler main dans la main avec les ambulanciers."

Certes. Voilà ce que nous demandait le nouveau programme de l'hôpital. Les internes des urgences doivent effectuer certaines heures en ambulance ainsi qu'en hélicoptère pour valider leurs années de médecine. En temps normal, je n'aurais pas dû être concerné par ce genre de pratiques, mais la politique de l'hôpital, que le conseil avait très récemment adoptée, consistait à envoyer davantage de médecins expérimentés sur le terrain. A première vue, ça peut paraître intéressant, mais quand il s'agit de patrouiller toute la journée à la recherche de SDF, d'alcooliques puants, de défoncés ou encore de vieilles grand-mères incontinentes pour leur donner un lit chaud et un repas, c'est tout de suite moins attrayant. J'étais donc installé entre les deux ambulanciers - Marquez, le plus gros type que j'ai jamais vu, qui avait du mal à tourner son volant à cause de son ventre gonflé, et un asiatique au nom imprononçable que tout le monde surnommait Shishi' - qui débattaient au sujet du taux grimpant de délinquance chez les jeunes.

" Tu sais, les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes. On laisse les gosses se balancer de la bouffe dessus, en se prenant pour des soldats, et après on les envoie faire la guerre. Tu saisis ?
- Central à unité 27, jeune femme inconsciente aux locaux du FBI, je vous transmet les coordonnées GPS, vous êtes les seuls disponibles. "


La radio cessa de grésiller et Marquez enclencha la sirène et le gyrophare. Il accéléra, et en moins de cinq minutes, nous fûmes devant le lieux de l'action. Le temps de monter quelques escaliers, de se faire accompagner par deux personnes des services de sécurité jusqu'à la patiente, en tout, dix minutes avant d'agir. Plutôt rapide. Je m'agenouillai auprès de la jeune femme aux longs cheveux blonds. Les agents de sécurité nous indiquèrent qu'elle se nommait Déborah Philips.

" Voies respiratoires dégagées, pouls radial 60. Pas de réaction à la douleur. Pas de TC visible, mobilité du cou. On la met sur le brancard à trois. Un, deux, trois. "

Nous la ramenâmes à l'ambulance sans aucun problème et Marquez démarra en trombe. Son état était assez stable, je commençai à remplir le dossier tandis que mon collègue asiatique prenait les constantes, puis posait une perf'. Soudain, un inquiétant bip se fit entendre.

" Merde ! Elle bradycardise ! "

Je commençai un massage cardiaque. Il ne nous manquait plus que quelques minutes avant d'atteindre les urgences, je le savais.

" On dégage ! "

Shishi' choqua notre patiente une première fois. Cela suffit à la maintenir avec un pouls supérieur à 70. C'était positif. Je lui fis une dose d'adrénaline. En temps normal, ce genre de piqûre n'est pas pratiquée en soins ambulanciers, mais étant médecin titulaire, j'avais le droit de le faire. Et c'est sûrement ce qui maintint la jeune femme de ce côté-ci du tunnel, avec les vivants. Un coup de frein fut suivi par un arrêt du bruit du moteur. Nous étions arrivés. Mon collègue porta la perf' et, avec l'aide de Marquez, d'un urgentiste et d'une infirmière, nous descendîmes notre brancard. Je transmis les constantes et les actes médicaux de la patiente à ceux qui prendraient le relais, puis je les laissai l'emmener en salle de réanimation. Voilà. J'avais fait ma part du boulot. J'inspirai profondément l'air froid de ce début de soirée. Une main se posa sur mon épaule et une voix grave se fit entendre.

" Votre garde est finie doc'. Rentrez chez vous. Nous on va faire pareil. En tous cas, c'était un plaisir de bosser avec vous. "

D'un mouvement de tête, je remerciai l'ambulancier Marquez, puis je retournai à l'intérieur de l'hôpital. Je pris une douche, me changeai et allai dormir quelques heures en salle de repos. Toutefois, des idées se tournaient et se retournaient dans ma tête. Je n'arrêtais pas de penser à cette jeune femme que nous avions ramené à l'hôpital. Je me demandais comment elle allait, d'une part, mais surtout comment elle était devenue inconsciente. Ca n'arrive pas comme ça, ce genre de choses. Et elle n'avait aucune trace de trauma crânien, pas de plaies, elle ne s'était pas cognée. De plus, elle était vêtue assez chiquement, talons et tailleur de rigueur. Que s'était-il passé dans ces locaux du FBI ? Décidé d'en apprendre plus, je me relevai et allai demander le dossier au réceptionniste. Ils l'avaient maintenue en vie et désormais, elle se reposait en médecine, quelques étages plus haut. Je gravis rapidement les marches qui me conduiraient jusqu'à cette mystérieuse patiente. Unr infirmière m'indiqua la chambre où résidait désormais celle que je cherchais. Je toquai puis entrai, un sourire chaleureux aux lèvres.

" Madame Philips ? Je suis le dr Walker. Je me suis occupé de vous tout à l'heure. Je voulais savoir comment vous vous sentiez... "

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Ven 25 Jan 2013 - 13:09

Déborah fixé ce charmant docteur et soudain, se souvenant qu'elle le connaissait car, il était le mari d'une de ses amies. Elle lui sourit et lui dit lentement mais, avec malice et tendresse infinie qu'elle avait pour lui, son meilleurs ami et cela depuis, au moins 2 ans...

Tu ferais vraiment, se qui est possible et imaginable pour charmé une femme et surtout, si comme, moi en ce moment, c'est une faible femme, une femme fragile et douce!!Tu es terrible!! Plus sérieusement, je ne te remercierais jamais assez de m'avoir sauvé la vit. Tu dois sûrement te demandé pourquoi, j'ai fait ce malaise!! Depuis, mon agression et l'accident au cours d'une mission du FBI, en novembre 2012, je suis devenus vrai médium!! Surtout, ne ries pas car, dans mon équipe, ils en rient tout le temps!! Le verdict médical est-il bon car, je suis sur une affaire grave et tordu sur laquelle était mon père et c'est se qui la tué!! Il connaissait le tueur en série que je traque!!

Déborah avait difficile à parlé!! Elle attendait sa réaction de médecin, d'homme et de meilluers ami...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Mer 30 Jan 2013 - 7:40

Je fronçai les sourcils, symbole d'intense réflexion. Comment ? J'étais passé à côté de l'identité de cette jeune femme ? Après quelques courtes secondes à tourner et retourner le nom et le visage de ma patiente, une illumination se fit en moi. Bien sûr ! Déborah Philips. Une amie d'Addison, que j'avais eu l'occasion de rencontrer quelques années auparavant. Elle avait énormément changé. Ma patiente m'expliqua les raisons de son malaise, celui qui avait manqué de peu de l'enlever à la vie. Médium. Je pensais entendre une blague, ou bien les délires dus à un trauma crânien sévère. Mais non. Déborah allait bien et n'avait reçu aucun coup sur la tête, et elle était réellement médium. J'avais de grandes difficultés à croire en ce genre de phénomènes, possédant souvent peu d'explications rationnelles. J'étais resté debout, à côté du lit, tout le temps qu'elle m'avait exposé les derniers faits. Je m'assis alors sur le bord du matelas pour lui confier le verdict médical.

" Hé bien, Déborah, tes radios sont bonnes. Il n'y a aucun trauma crânien, pas de plaies. Mais nous ne pouvons pas te laisser partir comme ça. Ces crise de voyance ont des conséquences trop graves sur toi, et peuvent être les symptômes d'une tumeur, ou d'une maladie cérébrale. Nous devons faire plus d'examens, et de toute manière, te garder en observation 24H. Tu ne pourras pas sortir avant demain. Je suis désolé. "

Je me doutais que cette enquête devait être réellement importante pour Déborah, car je la savais très liée à son père.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Mer 30 Jan 2013 - 13:50

Déborah le regarda en souriant mais, malgré tout furieuse que la personne qui lui était la plus proche à par Hotch et Rossi lui fasse si peu confiance sans compté que malgré qu'un jour, il à était lui même, témoin malgré lui de son don de médium...

Je sais que je dois resté et que c'est pour ma santé mais, je ne te permets pas de douté de mon don alors, que tu en à était un témoin direct!! Si tu n'avais pas été témoin de mon don de médium, je comprendrais assez aisément, que tu me crois malade ou folle!! Puisque tu connais ma vie, tu sais que mon père avez de entécédents de tension artérielle!! Pour ma part et je ne suis pas docteur, je pense que j'ai une trop élevé à cause de mon enquête!! Mais, je te pardonne biensûre car, tu es un scientifique de grand talent et de grande renommé dans tout les Etats-Unis!!

Déborah attendais sa réaction de docteur et de puit de science et c'est se qu'elle détesté chez lui qui était son amis depuis, trois ans, c'est-à-dire, depuis, la mort du père de Déborah...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Ven 1 Fév 2013 - 18:03

Je soupirai. J'avais oublié ce caractère fort qui définissait si bien les réactions de Déborah. Elle n'hésitait pas à exprimer son désaccord ou son mécontentement, quelle que soit la situation. Je connaissais ces crises de voyance, pendant lesquelles l'avenir était présenté au travers de visions à Déborah. Je l'avais peut-être vu de mes propres yeux, toutefois tant qu'aucune raison médicale n'expliquait ce phénomène, tant qu'on n'avait pas étudié les visions, j'avais du mal à y croire. Je prenais cela davantage pour des coïncidences, des instincts. Je pris la main de mon amie dans la mienne.

" Déb'. Ce n'est pas seulement une question de tension... Ces visions te donnent des vertiges, te font perdre connaissance. C'est dangereux et tu risques ta vie à chaque fois. Je me rends compte que cette enquête est primordiale pour toi. Mais si je te laisse quitter l'hôpital aujourd'hui, ce sera contre avis médical et avec ta promesse de revenir dès que tu auras mis la main sur ce tueur. Je refuse de te laisser te mesurer à plus de danger. Il va falloir qu'on t'opère, ou au moins qu'on fasse un scanner dans quelques semaines. Est-ce que tu comprends ? On va devoir essayer de limiter les conséquences de ce don de médium. "

Je la regardais dans les yeux, afin qu'elle saisisse la gravité de la situation. Sa vie était en jeu, je devais le lui faire comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Sam 2 Fév 2013 - 12:57

Déborah soupira et dit en revenant à la raison se qui était assez rare pour elle et se qui faisait enragé son pauvre père paix à son âme...

Je sais et je reste à la condition prévenir le bureau et ensuite de parlé à l'agent Hotchner!! Pour ce qui est scanner programmes-le pour aujourd'hui, on sera alors, fixé sur mon sort de pauvre malade!! Fais-moi, aussi une prise de sang, on sait jamais, se qu'on peut trouvé!! Au fait, je m'en veux de t'avoir parlé comme, ça mais, je suis à la recherche d'une femme qui est au pire morte mutilé par un taré, au mieux terrifié par ce même, taré qui se prend pour Jack l'Eventeur à Londres entre 1880 et 1899, il reproduit tout dans le détaille et il connait les méthodes actuelles du FBI, ce qui à fait dire mon père paix à son âme, que le tueur est un agent du FBI!!

Déborah ironisait car, elle était morte de trouille à l'idée de ne pas savoir ce avait vraiment. Elle attendait qu'il lui réponde...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Ven 15 Fév 2013 - 0:17

Le soupir de Déborah et son air résigné m'apprirent qu'elle avait entendu et compris mes paroles. Elle recevait le message avec sagesse. Mon amie de toujours de demanda de faire scanner et prise de sang le jour-même. Pourquoi pas ? Tarder ne ferait que repousser l'échéance du verdict. Les heures à venir seraient plutôt calmes, les services de labo et de radiologie n'étaient pas vraiment débordés en ce moment. Oui, j'arriverai à avoir tous les résultats d'ici quatre heures au plus tard. J'étais un médecin influent et, pour mon amie, je pouvais jouer de ces relations diplomatiques. Déborah m'expliqua ensuite les détails de son enquête. Elle courait encore sur les traces d'un taré. Un de ces types qui découpait ses victimes et répandait certainement leurs entrailles un peu partout en ville.

" Ca m'a l'air d'être assez urgent. Je vais m'arranger pour que tu fasses le scanner d'ici quelques minutes. Pour la prise de sang, pas de problème, je m'en occuperai moi-même. Je veux que tu aies les meilleurs soins. "

J'adressai un clin d'oeil à Déborah avant de m'éclipser de la petite chambre. J'allai voir la secrétaire chargée des passages au scanner. Il y avait un créneau dans une heure. Parfait. Je revins annoncer la nouvelle à Déborah. Je programmai une prise de sang juste après le scan'.

" Voilà Déborah. Une infirmière va t'aider à te préparer pour le scanner. Je te retrouverai juste après. Si tu as des questions, n'hésite pas. Tu sais, suivant ce qu'on va trouver, tu pourras sûrement reprendre ton enquête d'ici quelques heures. Je veux rejeter les pires éventualités. J'espère que tu comprends mon point de vue... "

Je lui souriais, me voulant rassurant, bien que je fus perplexe quant aux résultats à venir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Mer 20 Fév 2013 - 17:50

Déborah avait peur. Eh oui, même, les médium, on peur. Déborah lui répondit en riant nerveusement. Elle se mit à tremblé de la tête au pieds à cause de la peur que son état provoqué en elle depuis, son malaise dans les Bureaux du FBI au service du BAU...
Je te remercis et j'attends, l'infirmière et toi, si tu trouve quelques choses avec l'examen et la prise de sang, dis-le moi!! Mais, mes vision, on été examiné par l'Université d'Arizona comme, Allison DuBois célébre médium!! Tu l'a connais, je suppose?? J'ai une enquête à menait avec mon équipe si j'ai le feu vert!! Alors, si tu sais quelques choses, je dois le savoir!! Tu sais enquête compte beaucoup pour moi à cause de la mort de mon père. Tu comprends, je suis si prêt du but, je vais pouvoir l'arrêté et du même, coup honoré la mémoire de mon père.
Déborah attendait la peur au ventre malgré son satané don de médium extralucide qui lui pourrissait la vie depuis, 3 mois, c'est-à-dire, depuis, la mort du père de Déborah. Déborah éclata en sanglots...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Mar 5 Mar 2013 - 17:23

J'écoutai Déborah m'exprimer ses craintes et surtout son désir ardent de poursuivre sa mission. Puis je la quittai, demandant aussitôt à une infirmière de préparer ma patiente pour un scanner. La salle était libre, et je rejoignis les deux jeunes femmes un quart d'heure plus tard, lorsqu'elles furent prêtes. Je m'approchai de la table sur laquelle était allongée Déborah.

" T'en fais pas. Ca a l'air impressionant, mais tout se passera bien. Il suffit que tu ne bouges pas pour que ça soit rapide. Après ça, on sera fixé. "


Ensuite, je la quittai, la laissant seule dans la pièce tandis que je me rendais dans la petite salle avec les ordinateurs. Le scan comença. Je voyais les clichés défiler devant mes yeux. Face latérale, profil, coupes diverses... L'assistant en radiologie qui se trouvait avec moi confirma ce que j'avais remarqué. Il n'y avait rien d'anormal dans le cerveau de Déborah. Rassuré, j'allai la retrouver pour lui annoncer la bonne nouvelle. Toutefois, cela chamboulait quelque peu mes convictions. La prise de sang serait décisive. L'infirmière raccompagna Déborah jusque dans sa chambre où elle lui retira un petit tube de sang qu'elle fit de suite analyser par le labo. Pendant ce temps, je demeurai avec mon amie, assis au bord de son lit, lui disant :

" Le scanner n'a rien donné. J'ai vérifié deux fois avec l'assistant et tu n'as aucune masse, aucun cancer ni aucune déformation. Tout va bien. Je commence à croire que tu avais raison. "

C'est alors que je reçu un coup de téléphone du labo. Ils avaient déjà obtenu les résultats. Je raccrochai avant de dire à mon amie :

" C'était le labo. Tout est normal. Tu vas pouvoir reprendre ton enquête. Je suis désolé de t'avoir fait rester ici quelques heures de plus, mais c'était nécessaire, vraiment. Tu vas encore rester en observation deux heures et tu pourras rentrer. Mais je veux ta promesse de ne pas trop en faire. Dès que tu te sens mal, appelle-moi, ou n'importe qui, et fais toi amener ici. Tu me le promets ? "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Jeu 7 Mar 2013 - 16:37

Déborah le regarda soulagé et rassuré car, pouvais lui prouvé qu'elle n'était pas folle, ni malade. Déborah lui dit avec tendresse et ampathie...

Alors, tu as plus d'ouverture d'esprits mon ami?? Je voudrais te demandais quelques choses. Pourrais-tu me dire quel aptitude particulière, il faudrait à un homme pour éventré des femmes de tout milieu et âgé de 20 à 50 ans. Se pourrait-il qu'un médecin, un médecin légiste ou un policier soit le coupable comme, pour le Jack l'Eventreur de Londres en 1889 dans 6 quartiers de Londres?? Qu'en penses-tu en tant, que médecin?? Je sais que se n'est pas ta discipline médicale mais, j'aimerais avoir ton avis de médecin!!

Déborah le regarda à nouveau avec tendresse et avec énormément d'ampathie par reconnaissance de sa patience d'amis et de médecin. L'avis de Declan compté pour elle plus, qu'il ne le croyait et il comptera toujours, plus, qu'il ne le croit. Le croirat-il un jour, cela moins, sûre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Dim 10 Mar 2013 - 13:46

Je souris aux remarques de Déborah quant à mon ouverture d'esprit. Oui, je me posais de plus en plus de questions au sujet de son don de voyance. Je l'écoutai ensuite me parler de son enquête. Elle était réellement préoccupée de ce criminel en série. Mon amie de longue date me demanda quel genre de profil, dans le domaine médical, pouvait agir d'une telle manière. Je passai une main dans mes cheveux pour les remettre en place. Je réfléchis quelques secondes avant de lui répondre :

" Hé bien... je pense que c'est possible oui. Un médecin peut-etre plus qu'un policier, mais les trois cas conviennent. Tu as des doutes quant à l'un de tes collègues ou l'un des miens ? "

Je fronçai les sourcils. Cela arrivait oui, que l'un d'entre nous père les plombs. Cela m'effrayait. Mais je refusais d'y penser. Au sein de l'hôpital, même si je ne connaissais pas tout le monde, cela m'étonnerait qu'un membre du personnel agisse de cette manière...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Mer 13 Mar 2013 - 12:31

Déborah était soulagé et tout en réfléchissant à ce que son ami docteur venait de dire à l'instant, elle lui répondit avec une grande réserve...

Pour ma part, je pense qu'il s'agit d'un mlédecin légiste à cause de la précisioin chirurgicale des incisions sur les corps des victimes passés et actuelles. Ce qui est sur c'est que se type est un sadique de la pire espèce et que je ne serait pas tranquille en tant, que femme et en tant, qu'agent, tant, qu'il ne sera pas mit hors, d'état de nuire définitivement et cela dans les meilleurs, délais. J'espère que je ne t'ennuie pas avec mon enquête. Cette enquête m'obséde et je veux l'a résoudre à tout prix, quoi qu'il m'en coûte. Tu le sais mon si cher ami.

Déborah été si nerveuse et en plus son désir le plus profonds était de ne pas ennuié son ami docteur. Il l'a connaissait si bien, qu'il l'aidera sûrement, à résoudre son enquête, qui est si difficile à résoudre, même, pour moi qui suis médium et si intuitive. Déborah lui sourit à nouveau...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Jeu 11 Avr 2013 - 22:50

[ Je m'excuse d'avoir mis tant de temps à répondre, je suis impardonnable >_< ]

L'expression du visage de Déborah me rassurait. Je sentais toujours cette angoisse sur ses traits lorsqu'elle évoquait cet assassin atteint de folie, mais elle trouvait désormais la force de me sourire. J'acquiescai à ses paroles. Oui, un médecin légiste. C'était fort probable. Le contact de la mort, toutes ces victimes que nous, en haut, nous n'étions pas parvenus à sauver. Je soupirai. Une sonnerie retentit. Je regardai mon bipeur. Nouveau soupir.

" Ce sont les urgences, un vieil homme qui exige de me voir. Le fan club habituel ! Je vais devoir te laisser. Une infirmière passera pour te faire remplir les papiers de sortie. "


Je me penchai au-dessus de son visage, si pâle auparavant et qui avait désormais repris bien des couleurs. Je déposai un baiser sur sa joue gauche puis me dirigeai vers la porte. Afin de refermer le battant de bois derrière moi, je jetai un ultime regard à Déborah et lui lançai :

" Sois prudente Déb'. Je ne voudrais pas te voir revenir ici à cause de cette enquête. Je préférerais que tu m'appelles pour qu'on prenne un verre ensemble ! "


Je lui souris une dernière fois et je la quittai. Je dévalai les escaliers jusqu'aux urgences. Où était-il, celui qui voulait absolument me rencontrer ?


[ Je pense qu'on peut clore le sujet après ta réponse ? Si tu veux le poursuivre, MP moi ! ]

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Ven 3 Mai 2013 - 13:02

Déborah regarda Declan et soudain, ayant une nouvelle vision plus profonde et plus précise. Déborah lui dit terrorisé par cette vision...
Je vois à travers les yeux de la victime!! C'est horrible, j'ai si peur de lui de se qu'il va me faire. Il s'agit d'un homme âgé 50 ans, 1m95, poids 96kg, cheveux noir, yeux bleu pâle. Il à une cicatrice en forme de croissant de lune sur le poigné droit!! Il tient un scalpel identifiable comme, appartenant aux service médicaux légale de l'hôpital et du FBI, à la main droite. Je vois des initiales J.T.R. Noooonnnn paaaassss çaaaa!!!! Il va me tué!!
Déborah était totalement terrorisé et submergé par cette vague effroyable de violence et de folie furieuse. Il semblé admiré Jack l'Eventreur qui terrorisa Londres pendant, des mois sans que qui que, ce soit, ne l'ai arrêté et c'est finalement, une romancière américaine qui à démasqué le coupable 135 ans plus tard. Déborah pensait aux, différents livres qu'elle avait lu sur le sujet et aux, films qu'elle avait vu sur le sujet pour ses études de psychologie et pour son stage à Quantico...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Mer 8 Mai 2013 - 18:15

Sa voix me rappela. La terreur qui transparaissait dans son ton me fit faire volte-face au moment où je fermais la porte. Aussitôt, je me rassis auprès d'elle. Ses yeux semblaient voir des phénomènes qui se trouvaient dans le vide, des choses impalpables.Déborah m'informa qu'elle se trouvait en réalité dans l'une de ses visions. La jeune femme disait voir en temps réel ce que vivait la victime du tueur qu'elle recherchait. Je fronçai les sourcils, perplexe. J'avais trop longtemps refusé d'y croire. J'écoutais mon amie me donner des détails sur le meurtrier. Il s'agissait d'un homme d'une cinquantaine d'année. Grand et corpulant. Possédant des cheveux noirs et des yeux bleus très pâles. Lorsqu'elle me décrivit sa cicatrice en forme de croissant sur le poignet droit, un doute horrible s'empara de moi. Je savais que l'un de mes collègues de l'hôpital, un médecin légiste, correspondait à sa déclaration. Etait-ce vraiment possible qu'il puisse être l'assassin ? Malheureusement, la voix hésitante et effrayée de Déborah confirma ce que je pensais. Elle me dit que le scalpel que l'homme tenait possédait les initiales de l'hôpital. C'en était fini. John Truman Roverfield. Tout coïncidait. Je me mis debout devant Déborah et tentai de la sortir de son état de rêve éveillé. Mais elle ne me voyait plus. Seul le crime dont elle allait être la victime se déroulait devant ses yeux. La réalité n'existait plus. Alors je ne vis qu'une solution. Normalement, mon collègue et objet de la vision de Déborah devait se trouver à la morgue. Je quittai la pièce en trombes et dévalai les escaliers jusqu'aux sous-sols de l'hôpital. Là où étaient entreposés les corps. Là où le meurtre pouvait s'exercer sans que personne ne s'en rende compte...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Ven 10 Mai 2013 - 16:18

Déborah se ressaisit et marcha vers son ami en étant, encore horrifié par ce terrible crime qui venait de se déroulait sous ses yeux. Elle lui dit avec une grande difficulté. elle avala sa salive avec une grande difficulté...

C'est lui, il les à tué tout et sa mère aussi, ainsi que, mon père!! Je sais pourquoi, il m'a envoyé la lettre!! Il veut, me tué aussi mais, je peux te juré sur la mémoire de mon père, que je l'arrêterais avant et qu'il grillera sur la chaise électrique pour tout les victimes qu'il à fait, il y en 20 au total âgée 25 à 50 ans et mon père qui avait 36 ans, quand, il l'a tué. Il aurait eut, 54 ans dans un mois.

Déborah le garda et imagina se qui se passé dans sa tête. Déborah, le voyait réfléchir à la façon de le coincé sans que Déborah ne soit tué par se psychopathe fou furieux qu'elle voulait voir griller en enfer, cette pourriture, ce rebut du genre, humain que les autorité Fédérales n'aurait jamais dut employé. Elle se devais de le pourchasser pour le mettre hors, d'état, de nuire à qui que se soit...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Dim 12 Mai 2013 - 10:06

Je m'étais arrêté avant d'entrer dans les couloirs de la morgue. Je devais trouver un moyen efficace de coincer ce malade. Pourquoi ne pas appeler la police, ou les agents fédéraux ? Parce que le temps qu'ils arrivent, Roverfield découvrirait la présence de Déborah dans l'hôpital et mettrait tout en oeuvre pour la découper en morceaux. Je sursautai, perdu dans mes réflexions, je n'avais pas entendu Déborah arriver derrière moi. Elle était en état de choc. Cela se comprenait. Ses visions, tout cet ensemble paranormal et ce qu'elle venait de vivre devait l'exténuer et l'effrayer. De plus, elle touchait au but, à ce qui motivait sa carrière. Retrouver l'assassin de son père. Certains flics venus me voir en consultation à l'hôpital me disaient souvent qu'ils n'avaient qu'une affaire qui les avait vraiment touchés et parfois traumatisés. Déb' était en train de vivre celle-là. Je l'écoutais articuler les mots avec difficulté, et en venir à me dire que Roverfield en voulait à sa vie. Cela changeait la donne. Il était hors de question de mettre mon amie en danger. Mais avais-je vraiment le choix ? Elle était agent fédéral, elle connaissait son métier et moi, à part foncer dans le tas, et sans doute me faire poignarder deux ou trois fois à coup de scalpel, je n'étais pas capable d'imaginer grand chose. Je plongeai alors mon regard dans le sien et lui demandai :

" Déb'... Ca ne me plait pas mais... est-ce que tu as un plan pour ce genre de situation ? Demande-moi ce que tu voudras, et je le ferai ! "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Dim 12 Mai 2013 - 12:32

Déborah voulait cette assassin plus, que tout au monde mais, il lui fallait rusé pour l'avoir. Se qui semblait facile sur le papier mais, qui ne l'était pas vraiment. Déborah lui répondit sûre d'elle comme, à chaque fois qu'elle est sur le point de coincé un coupable quel qu'il soit et où, qu'il soit...

Je penses que si je sers d'appas!! Il mordra et il fera un faut pas stupide!! Il tentera quelque chose!! De plus, avec toi dans le coins au cas ou, je ne risque rien!! Tu es si fort et sportif!!

Déborah se mit en marche en direction du Service de Médecine Légale de l'Hôpital, un vaste bâtiment sombre, sinistre et froid, que Déborah détesté depuis, la mort de son père qu'elle aimé tant, et qui lui manqué énormément et surtout, en se moment, précis mais, en même, temps, elle attendait ça depuis, si longtemps, précisément depuis, 3 ans déjà, et cela avait déjà trop durée. Déborah devait se débarrassé de lui définitivement pour qu'il ne puisse plus nuire à personnes, ni ici, ni ailleurs et ni maintenant, ni jamais. Déborah le savait très bien...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Mer 15 Mai 2013 - 15:18

Le visage de Déborah se transforma. Je n'avais plus en face de moi la jeune femme effrayée qui venait de vivre un meurtre sanguinaire, ni persécutée par les images du cadavre de son père. Non, la personne qui me faisait face était un agent fédéral à la formation et aux capacités requises pour gérer ce genre de situation délicate. Mon amie semblait sûre d'elle et cela me rassurait énormément. Je n'étais plus le seul à devoir maîtriser la crise, nous étions deux et cela promettait de se passer du mieux possible. Comme je le redoutais, Déb' me proposa qu'elle fasse l'appat. D'entrer, de le provoquer, de jouer le rôle de la jeune femme désespérée, prête à se venger et... de faire tout cela seule. Bien sûr, je serai prêt à intervenir. Je me trouverai en recul, derrière la porte ou une fenêtre. Mais, était-ce réellement sûr ? Il y avait des risques, je me devais de les redire à voix haute, comme pour me dégager de cette responsabilité. S'il arrivait du mal à Déborah, qu'elle mourrait, il n'y aurait qu'un responsable : moi. Je ne l'en avais pas empêchée et cela pouvait signer le début de mes problèmes avec le FBI. J'étais de nouveau dépassé, toutefois je vis le regard de Déborah s'allumer. Elle était prête. Sa silhouette élancée et musclée me tourna le dos et prit la direction du bâtiment du Service de Médecine Légale. Je la suivis à distance raisonnable. Je n'avais rien sur moi pour la protéger ormis la force de mes bras. Je devais trouver quelque chose. Déborah avançait devant mois dans le couloir qui la ménerait jusqu'à la salle de la morgue, où étaient entreposés les cadavres de Quantico. Tout ce que j'avais trouvé pour rivaliser avec le Dr Roverfield était une canne qui trainait à l'entrée du bâtiment. Je la gardai avec moi et me cachai derrière une fenêtre dont les stores étaient à demi-clos. Déborah venait d'entrer et j'observais toute la scène depuis mon poste d'observation. Qu'allait-elle lui dire, à cet homme ? Et lui ? Que comptait-il faire ? En cinq secondes je pouvais être dans la pièce. Deux de plus pour me jeter sur lui. Sept secondes pendant lesquelles j'espérais que Déborah puisse fuir, ou mieux, se défendre...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Jeu 16 Mai 2013 - 13:25

Deborah marché l'assassin de son père et vers propre destin. Elle avait mais, elle était déterminé. Elle le vit en train d'essayé d'assassiné une autre femme qui ressemble étrangement à la propre mère de ce criminel psychopathe de la pire espèce. Elle s'avança et lui dit...

John Truman Roverfield ou Jack The Ripper, tu as tués 5 femmes dont, ta propre mère, et tu as tués mon père!! Tu as écrit les lettres pour te rendre intéressant et pour que l'on te retrouves, mon père l'a fait!! Je l'ai fait et je t'arrête pour ces meurtres!! Tu as le droit de garder le silence mais, si tu parle cela sera retenu contre toi, tu as droit à un avocat et si n'en à pas , il t'en sera commit un d'office!! As-tu bien compris tes droits??

L'assassin répondit avec cynisme et cruauté...

J'ai adoré tué ton père petite garce, c'était, un lâche comme, toi et tu le sais, il ne voyais que son travail!!

Déborah le dévisagea et dit avec une rage non dissimulé...

Qu'on emmènes ce déchet de l'humanité avant que je lui fasse un tour en enfer!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Ven 17 Mai 2013 - 10:15

Mon amie s'avançait droit dans la gueule du loup. Chacun de ses pas la rapprochait un peu plus de la mort. Je distinguais désormais la silhouette de notre assassin. Déborah, très professionnelle, lui déclama ses droits et la raison pour laquelle le Dr Roverfield se trouvait être en état d'arrestation. L'autre se détourna de la femme qu'il était sur le point de tuer à l'aide de son scalpel et se tourna vers Déb'. Son regard ne me sembla pas humain. Ni ses traits d'ailleurs. Il portait sur lui la sauvagerie de ses actes, et ses paroles ne me rassurèrent guère. Il avait prit plaisir à tuer un homme. Le père de Déborah. Celle-ci risquait de s'énerver, de vouloir venger la mémoire de son parent. L'agent fédéral demanda à ce qu'on emmène le Dr Roverfield avant qu'elle ne s'en charge personnellement. Oui, c'était bien cela le problème. Cela devenait trop personnel. Ses collègues du FBI n'étaient pas encore arrivés. La sécurité non plus. Nous n'avions mis personne au courant. Tout ne reposait que sur nous deux. Mais j'avais mon bippeur dans la poche de ma blouse. Je lançai un bip d'urgence sécurité, et je refixai mon attention sur la scène qui se découpait entre les stores, dans l'autre pièce. Je n'aurais jamais dû quitter Déborah des yeux. Roverfield la menaçait de son scalpel, s'avançant dangereusement vers elle. Un rictus, mélange de cruauté et de plaisir malsain, lui déformait le visage. Déborah ne reculait pas. Je ne lui avais même pas demandé si elle avait son arme de service avec elle. Logiquement non. Mais c'était un agent fédéral, on ne leur retirait pas forcément tout leur matériel à l'entrée des hôpitaux. Je déboulai dans la pièce, armé de ma piètre canne, et ordonnai ainsi :

" Roverfield, posez ça, maintenant. Ca ne sert à rien, ses collègues vont venir. Vous ne pouvez plus rien faire. L'hôpital est sous surveillance, il est cerné. Vous ne pouvez pas vous enfuir. Et puis... votre signalement a été donné. Vous n'avez aucune chance. "


J'espérais lui faire comprendre qu'il était fichu, que ça ne servait à rien de faire davantage de mal. Je mentais, certes, cela n'avait pas d'importance, je me savais excellent menteur. Mais un psychologue aurait peut-être été plus indiqué dans mon cas, car un fou désespéré n'est-il pas encore plus dangereux qu'un simple fou ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Ven 17 Mai 2013 - 12:39

Déborah avait vu la bravoure de son ami Declan et elle était si soulagé de le voir. Elle lui dit en lui montrant son arme de service et ses menottes qu'elle avait gardé sur elle en permanence depuis, trois jours...
Pourrais-tu le menotté pendant, que je le surveille??
Soudain, l'assassin se débattit et il frappe violement à l'épaule droite le Dr Declan Walker qui tomba. L'assassin s'acharna sur lui et Déborah du tiré une balle qui logea dans son bras gauche et il dit entre ses dents...
Sale garce, un jours, je te tuerais, tu m'entends, je viendrais te tué et tu ne le saura même, pas!!
Déborah le regarda avec mépris, lui dit...
Votre mère s'appelé Isabella!! est-ce exact et vous l'avez tué car, elle se prostitué et elle vous à abandonné car, vous êtes le fruit d'un viole!! d'où, votre pathologie de criminel mais, pourquoi, avoir dépecer mon père et pourquoi vous en prendre à moi, je ne vous connaissais pas!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Jeu 23 Mai 2013 - 19:44

Je vis d'abord le soulagement briller dans les yeux de Déborah. Ensuite, j'y vis l'horreur. Je compris pourquoi lorsque le médecin légiste en état d'arrestation me donna un coup dans l'épaule de manière brutale, ce qui me rejeta au sol. Sonné, je ne comprenais pas trop ce qui m'arrivait, et j'avais mal à l'épaule. Un coup de feu me fit sursauter. Je relevai vite les yeux et, soulagé, je constatai que c'était Déb' qui avait tiré. Mon amie profiler établit l'identité de l'assassin. Né d'un viol. Tué sa propre mère. Et enfin, elle lui demanda pourquoi il avait agi contre l'agent fédéral et son père. Je me remis sur mes deux pieds et regardai mon ancien collègue, effondré de la douleur. Mais son regard. Son regard ne reflétait ni peur, ni douleur, ni tristesse. Juste la haine. Haine de vivre, de voir les autres vivre. Je me tenais aux côtés de mon amie. Je pris délicatement les menottes attachées à sa hanche, et je m'approchai du tueur en série. J'allais lui attacher les poignets lorsqu'il se remit à parler...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Ven 24 Mai 2013 - 14:24

Déborah se tournant vers, lui l'écouta avec attention. Il se mit à parlé en l'a regardant avec mépris et dire qu'elle ne le connaissait pas comme, ça. Il avait toujours, été aimable et gentil avec elle...

Je suis triste pour votre père mais, il me méprisé et il savait pas les tabassages que j'ai subi de ma mère et de ses clients!! La haine de ma mère envers, moi!! Pour ma mère c'était de ma faute si elle avait cette vie sordide. Elle aurait du me tué quand, j'était enfant et ainsi, je n'aurais jamais tué!! Vous me comprendrez peut-être du moins, je l'espère!! Je ne voulais pas tué votre père!!

Déborah compris soudain, et eux de la compassion pour lui. Déborah avait soudain, pitié de lui mais, elle ne perdait pas de vu se qu'il était un tueur en série. Alors, elle lui dit avec un regard doux...

Je vous comprends même, si je n'aurais pas agi, ainsi!! Venait avec nous nous allons vous aidé!! On va bien s'occupé de vous et vous pourrez parlé de tout cela avec un docteur!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes " Ven 24 Mai 2013 - 15:59

Tandis qu'il parlait, qu'il s'expliquait, je m'approchais de lui. Je lui liai les deux poignets avec les menottes de Déb' qui lui disait qu'elle comprenait et qu'un psychologue l'écouterait. Elle s'adressait à lui avec douceur, et je pouvais lire la pitié dans son regard. Alors du bruit se fit entendre derrière la porte. Le FBI. Ils étaient arrivés finalement. Les collègues de Déborah emmenèrent avec eux le tueur en série et ancien médecin légiste. Il ne restait plus que Déb' et moi-même, qui nous faisions ausculter. Mon amie n'avait rien. En revanche, mon épaule avait bien pris. Je la regardais. Elle semblait à la fois effondrée et soulagée. Je lui demandai :

" Ca va aller ? "
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: " Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes "

Revenir en haut Aller en bas

" Les petits pois de la cafét', c'est ça la source de tous les problèmes "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Petits pois aphrodisiaques
» Tarte thon petits pois
» Velouté de petits pois, neige de chèvre frais
» Velouté de petits pois et chips de lard
» Gaspacho de petits pois
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-