Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

The darkness is my only friend || Gillian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Juliet S. Sherwood 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Avatar : Jennifer Morrison


MessageSujet: The darkness is my only friend || Gillian Mer 2 Jan 2013 - 19:08

Gillian & Juliet ♥



    Un mois... Le temps passe vite et en même temps, pour Juliet c'est comme si il s'était arrêté cette nuit là... Un mois qu'elle avait tout perdu! Son amour, son assurance, sa confiance... La jeune femme vivait dans l'ombre d'elle même. Tout revenait sans cesse dans sa tête. Les cauchemars ne s'arrêtaient pas de la hanter, elle était épuisée. Elle ne se souvenait pas de tout! Quand les secours l'avaient retrouvé, elle était inconsciente, laissée pour morte. A l’hôpital, on l'avait vite prise en charge mais elle avait lâché prise. C'était peut-être plus facile comme ça... Elle passa les premiers jours de son hospitalisation dans un léger coma et quand elle se réveilla, sa soeur était là. Revenir à soi, tout se rappeler, le revivre... Juliet se renferma très vite sur elle même. Elle fut gardée deux semaines à l’hôpital avant de pouvoir rentrer chez elle.

    Heureusement qu'elle avait Gillian avec elle. La jeune femme lui avait trouvé un appartement dans lequel elle allait pouvoir s'installer. Ca aurait été malsain de retourner là où tout s'est passé! Ca faisait maintenant une semaine qu'elle était installée dans ce nouvel endroit qu'elle ne connaissait pas. Juliet était incapable de trouver ses repères. Sans son mari à ses côtés, elle n'arrivait à rien. Elle ne sortait pas, décrochait à peine le téléphone et restait dans le noir toute la journée. Qui pourrait la blâmer pour ça après tout?
    Elle n'avait plus rien de la femme qu'elle était il y a encore peu, la femme battante avait laissé place à une épave. Son appartement était dans un désordre terrible, le courrier débordait de la boite aux lettres... La blondinette était assise dans son canapé, les jambes remontées contre sa poitrine quand elle entendit des clés tourner dans la porte. Elle ne bougea pas de sa position sachant très bien que c'était Gillian qui venait aux nouvelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Mer 2 Jan 2013 - 23:41

Lorsque Juliet avait été attaquée, Gillian avait été toute retournée. C’était comme si on s’en était pris à elle. La jeune femme avait été fille unique, mais sa demi-sœur comptait pour elle tout autant qu’une jumelle. Même si elles n’avaient pas la même mère, même si elles n’avaient pas tout à fait le même âge, leur relation était fusionnelle. Gillian avait été là du début à la fin lors de cette tragédie. Elle était montée avec Juliet dans l’ambulance, lui avait tenu la main jusqu’à ce qu’elle sombre dans le coma, et elle était restée à ses côtés jusqu’à son réveil. La jeune femme l’avait également aidée à trouver un nouvel appartement, à déménager et elle était même restée dormir avec elle les premières nuits. En tant que psychologue, elle était particulièrement bien placée pour savoir à quel point sa sœur avait été traumatisée par cette agression, elle arrivait donc à anticiper ses réactions et à survenir à ses besoins avant même qu’elle les ait formulés.

Elle n’avait pas pu passer voir sa sœur en cette fin de semaine car ses journées avaient été extrêmement chargées. Elle avait énormément culpabilisé, mais elle appelait Juliet tous les jours, ne serait-ce que pour savoir si elle n’avait pas décidé d’en finir avec la vie. Lorsque le week-end arriva et qu’elle eut enfin le temps de souffler, Gillian alla faire quelques courses pour remplir le frigo de sa sœur et prit le chemin de son appartement. Elle savait que Juliet n’était pas prête à sortir, et surtout qu’elle ne le voulait pas. Sa sœur ne mangeait pas beaucoup non plus, mais elle tenait quand même à lui acheter de quoi se mettre sous la dent si jamais elle reprenait l’appétit. C’est donc avec deux sacs de commissions que Gillian pénétra dans l’immeuble. Au passage, elle vida la boîte aux lettres qui était bien remplie. Arrivée devant la porte de Juliet, elle les posa le temps de trouver le double des clés de l’appartement et d’ouvrir. A l’intérieur, tout était sombre, et ses yeux mirent un moment avant de s’habituer à l’obscurité et trouver l’interrupteur du couloir.

- C’est moi !

Ca n’aurait pu être personne d’autre de toute façon… Comme la cuisine se trouvait juste à côté de l’entrée, elle y déposa les deux sacs en plastique avant d’aller dans le salon. La lueur provenant de l’éclairage du couloir y pénétrait un peu, elle put donc voir que Juliet était recroquevillée sur son canapé. Doucement, Gillian vint s’asseoir à côté d’elle et la serra dans ses bras en déposant un baiser sur son front.

- Désolé de ne pas avoir pu venir plus tôt ma belle… Je t’ai apporté à manger et quelques produits de bain.

Elle n’osa pas lui demander comment elle allait. C’était inutile, elle savait très bien dans quel état était sa sœur. A la place, elle pointa les stores baissés à ses fenêtres et lui dit d’une voix douce :

- Pourquoi tu ne les ouvres pas ? Ca n’arrange rien de rester toute seule dans le noir…

La jeune femme ne voulut pas les ouvrir elle-même, si Juliet préférait les laisser fermés elle ne voulait pas la contrarier d’avantage. Elle décida qu’elle les ouvrirait uniquement si sa sœur le demandait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Juliet S. Sherwood 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Avatar : Jennifer Morrison


MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Jeu 3 Jan 2013 - 0:19

    Les deux jeunes femmes n'avaient pas grandit ensemble. Il faut dire que leur cadre familial n'était pas des plus sains vu que leurs mères ne s'entendaient pas. Elles avaient mit un certain temps à se connaître mais quand ce fut fait, il n'était pas pas pensable de vouloir les séparer. Très fusionnelles, elles ne passaient pas un moment important sans l'autre. Aussi, ce n'était pas étonnant de voir que Gillian était à ses côtés quand le monde de Juliet s'était écroulé!

    Sa soeur lui était d'un énorme soutien. Elle lui en était très reconnaissante, mais Juliet n'arrivait pas à avancer. Même en étant une battante, elle a perdu tellement dans cette agression que le soldat qu'elle était s'en est allé très loin. Si Gillian n'avait pas été là, Juliet serait surement retournée dans sa maison. Sa soeur lui a trouvé un appartement et a fait déménager ses affaires, mais Juliet est comme déconnectée de tout. Elle vit dans un cauchemar permanent et elle ne fait que sombrer un peu plus...

    Assise dans son canapé toute recroquevillée sur elle même, elle sut rapidement que c'était sa soeur qui venait lui rendre visite. Elle était la seule à avoir le double des clés et la seule qu'elle laissait rentrer chez elle! Gillian était adorable et aux petits soins. Ca faisait quelques jours que Gillian n'était pas passée et l'appartement de Juliet était un vrai capharnaüm. Quand elle eut posé les sacs de course et qu'elle arriva près d'elle, Juliet trembla un peu à son étreinte.

    - Tu as du boulot, c'est normal...

    La blondinette ne releva pas la seconde phrase de sa soeur. Elle n'avait pas d'appétit et ne se nourrissait quasi pas. Le regard dans le vide, Juliet se leva machinalement quand Gillian mentionna les stores. Elle les tira un peu vers le haut et fut assez éblouie. La porte d'entrée qui était alors toujours ouverte claqua légèrement et la jeune femme se mit à paniquer. Son coeur battait la chamade, sa respiration s'était accélérée d'un coup et sans même s'en rendre compte, Juliet était cachée presqu'en dessous de la table du salon.

    - Fais les partir! Je... Gillian...

    Complètement déboussolée, Juliet resta accroupie à la même place. Elle ne se rendait pas compte que c'était juste la porte qui s'était refermée toute seule et les larmes coulaient à flots sur son visage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Jeu 3 Jan 2013 - 22:03

Lorsque sa sœur se leva pour lever les stores, Gillian eut un sursaut d’espoir. Peut-être que sa présence allait permettre à Juliet de bouger et peu et de chasser ses idées noires. La lumière finit par entrer dans la pièce et Gillian constata que le désordre avait envahi l’appartement. Cela ne faisait pourtant qu’une semaine que sa sœur avait emménagé… Elle se pencha alors en avant pour ramasser ce qui était sur la table basse. C’étaient essentiellement des mouchoirs en papiers sur lesquels Juliet avait dû pleurer pendant des heures. Il y avait quelques magazines qu’elle n’avait pas touchés. La jeune femme se leva pour les remettre à leur place et jeter les mouchoirs à la poubelle. Poubelle qui était pleine d’ailleurs. Elle la sortit donc et la déposa dans le couloir pour ne pas oublier de la vider dans la benne commune en sortant. Soudain, la porte claqua avant qu’elle n’ait pu la retenir. Un courant d’air l’avait fait voler car Juliet avait ouvert la fenêtre, Gillian l’avait mal refermée en entrant. Sur le coup, elle se dit que c’était bon signe que sa sœur fasse entrer de l’air frai dans l’appartement, mais rapidement, elle se rendit compte que la situation était loin de s’être arrangée. Elle entendit Juliet hurler de terreur et l’appeler. Sans attendre, Gillian se rua dans le salon et découvrit sa sœur accroupie près de la table basse en train de pleurer. La jeune femme se précipita vers elle et s’accroupit pour la prendre dans ses bras.

- Il n’y a personne, Juliet, tout va bien. Je suis là… C’est de ma faute, j’ai laissé la porte claquer, pardon.

Serrée contre elle, Gillian pouvait sentir battre à tout rompre le cœur de sa sœur contre sa poitrine. La jeune femme tremblait, elle était terrorisée et pleurait toutes les larmes de son corps. Elle avait dû croire que des hommes étaient entrés dans la maison pour l’agresser à nouveau. Le traumatisme du viol allait être extrêmement dur à chasser pour elle, d’autant plus qu’elle avait vu mourir son mari sans rien pouvoir faire. Gillian savait ce que c’était, d’être réduite à l’impuissance alors qu’un être aimé était en train de se faire démolir. Lorsque son petit-ami qui travaillait pour la DEA s’était fait enlever par un gang et qu’elle avait essayé de lui porter secours avec Lightman, on l’avait immobilisée pendant qu’il se faisait tabasser. Elle avait bien cru qu’il allait se faire tuer…

- Je ne laisserai plus personne t’approcher, je te le jure…

En caressant les cheveux de sa sœur, Gillian essaya de la calmer. Mais elle savait que toutes les paroles rassurantes du monde ne suffiraient pas. La vie de Juliet ne serait plus jamais la même, elle était complètement détruite et ne pourrait plus jamais faire confiance à personne. Surtout pas à un homme… Elle qui rêvait de fonder une famille avec son mari, ses rêves de bonheur s’étaient retrouvés brisés en mille morceaux en l’espace de quelques heure ce soir-là. Tout était tombé à l’eau, et le pire était que la police n’avait pas retrouvé ses agresseurs. Tant qu’ils ne seraient pas mis sous les verrous, Juliet ne dormirait pas tranquille, c’était certain…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Juliet S. Sherwood 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Avatar : Jennifer Morrison


MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Jeu 3 Jan 2013 - 22:44

    Juliet voulait montrer à sa soeur qu'elle entendait ce qu'elle disait. C'était pour ça qu'elle s'était levée pour ouvrir les stores. La lumière l'aveugla un moment et elle ferma les yeux pour s'y accomoder. Elle était dans la pénombre depuis des jours et en se retournant vers sa soeur, elle baissa un peu la tête. C'était le chaos dans son appartement et Gillian passait derrière elle pour ranger. La blondinette regarda sa soeur faire et prit une grande inspiration.

    - Je... Comptais ranger tu sais, tu n'as pas à le faire...

    Alors que Gillian se dirigeait vers la poubelle et qu'elle la changea, Juliet décida d'ouvrir un peu la fenêtre. Une légère brise lui passa sur le visage et elle perdit un peu la notion du temps. La jeune femme revint cependant très rapidement à elle quand la porte d'entrée claqua. Ce n'était qu'un simple courant d'air. Mais ça prit une tournure dramatique pour la jolie blonde. En totale panique, un cri sortit de sa bouche et elle s'accroupit au sol. En sanglots, elle était toute tremblante alors que la réaction de sa soeur fut plus que rapide. Elle se retrouva tout contre Gillian alors que celle-çi tentait de la rassurer. Mais rien n'y faisait! Elle était dans un tel état de panique que ça l'avait complètement déconnectée de la réalité. Juliet était entrain de revivre par flash la nuit de l'agression.

    - Je suis désolée... Je... Si je ne m'étais pas levée!... Elliot est mort à cause de moi Gillian...

    La voilà qui culpabilisait pour une chose qu'elle n'avait pas faite. Juliet s'en voulait énormément de s'être levée cette nuit là. Si elle n'était pas descendue, elle était persuadée qu'ils se seraient contenté de leur voler quelques biens. A la place de ça, elle avait été violée et avait du regarder son mari mourir! Comment elle allait pouvoir aller mieux après un tel traumatisme? Surtout en sachant que la police n'arrivait à rien dans cette enquête.

    - Ils vont revenir... J'ai essayé tu sais, de me débattre

    Juliet reprenait peu à peu une respiration un peu plus normale grâce à l'étreinte de sa soeur alors qu'elle lui parlait et se confiait un peu à elle. Elle avait essayé de se débattre et c'était aussi à cause de ça qu'ils s'en étaient prit à son mari... Elle se mit à penser qu'elle aurait été mieux si ils l'avaient tué elle aussi. Elle n'aurait pas à subir toute cette souffrance et des idées noires se mirent à envahir son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Ven 4 Jan 2013 - 23:50

Toute secouée, Gillian serrait contre elle sa sœur sans pour autant arriver à la calmer. En règle générale, elle trouvait les mots pour réconforter ses patients, même les cas les plus désespérés comme Juliet. Mais devant sa sœur, elle se sentait désarmée, complètement impuissante. Les mots ne lui venaient pas, elle avait l’impression que tout ce qu’elle dirait serait vain et inutile. Finalement, Lightman avait peut-être raison : c’était toujours plus difficile avec ses proches. Elle retrouva enfin les mots lorsque Juliet s’accusa de la mort de son mari. Son front plaqué contre le sien, Gillian caressa doucement les cheveux de sa sœur.

- Juliet, écoute-moi… Tu n’es pour rien dans la mort d’Elliot. S’ils sont venus armés, c’est qu’ils avaient l’intention de vous faire du mal, tu ne pouvais rien y faire. Tu n’es pas coupable de ce qu’ils lui ont fait. Ne redis plus jamais ça, je t’en supplie…

Elle se retint d’ajouter qu’heureusement, elle était encore en vie. Mais elle ne pouvait pas le dire. C’était préférable pour les proches de la jeune femme, mais pas pour Juliet. A sa place, Gillian aurait préféré mourir plutôt que de se faire violer et d’être laissée pour morte. Il n’y avait absolument aucun côté positif pour être moins pessimiste. Elle avait tellement peur que ses agresseurs reviennent qu’il était impossible pour Juliet de voir le bon côté des choses. Tout ce que Gill pouvait faire, c’était la serrer contre elle et faire en sorte que plus jamais un homme ne lui fasse du mal. Naturellement, il était normal d’avoir peur des représailles des violeurs, mais Gillian doutait qu’ils reviennent, à moins que ce ne soit une affaire personnelle.

- C’est normal que tu te sois débattue, à ta place je ne me serai pas laissée faire non plus. Mais ce n’est pas ta faute si la situation a dérapé. Le FBI est sur l’affaire, je suis sûre qu’ils les attraperont bientôt... Je vais faire en sorte que ton dossier soit placé au-dessus de la pile.

Travaillant au sein du FBI comme psychologue, la jeune femme pouvait faire pression sur l’équipe d’enquêteurs qui étaient sur l’affaire. Elle voulait que les coupables soient jugés et enfermés pour leurs crimes afin que Juliet puisse tourner la page. En attendant, elle était prête à dormir avec sa sœur autant de soir qu’il faudrait pour la rassurer et faire en sorte qu’elle puisse fermer l’œil ne serait-ce que quelques heures. Il fallait qu’elle rattrape tout le sommeil qu’elle avait en retard depuis son agression.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Juliet S. Sherwood 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Avatar : Jennifer Morrison


MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Sam 5 Jan 2013 - 15:30

    C'était un simple claquement de porte... Un claquement de porte qui avait empiré la situation. Juliet était complètement désemparée. En pleine crise d'angoisse, elle s'était cachée pour ne pas qu'on lui fasse à nouveau du mal. Elle était tellement fragile depuis la mort de son mari. La blondinette n'avait plus rien à voir avec la femme militaire et heureuse qu'elle était avant. Elle avait laissé place à son côté bien sombre. Et heureusement que Gillian était là pour la soutenir. Elle faisait énormément pour elle, Juliet le savait bien! Elle lui en était reconnaissante d'ailleurs. Quand la jeune femme s'approcha pour la prendre contre elle, Juliet fit part de son sentiment de culpabilité pour la mort d'Elliot. Ca lui trottait dans la tête sans arrêt et elle se repassait la scène tout aussi souvent. Sa soeur avait posé son front contre le sien en tentant de la rassurer mais rien n'y faisait et les sanglots ne s'arrêtaient plus!

    - Je suis une ancienne militaire... Je sais comment me défendre... J'aurais du le protéger...

    Elle n'était pas coupable de la mort de son mari et de la tournure de la situation, mais Juliet aurait du protéger sa famille...C'était comme ça dans sa tête pour le moment. La peur de les voir revenir la hantait. Dès qu'elle fermait une minute les yeux, elle rentrait dans un cauchemar... Puis, il y avait ce moment où Juliet pensait qu'elle aurait mieux fait d'y rester... Ces idées noires, elle les a une grande partie de la journée... La jeune femme se mit à se justifier sur le fait qu'elle avait essayé de se débattre mais en vain! Elle avait été impuissante face à autant de violence...

    - Tu crois vraiment? J'ai... Si... Ils ne l'auraient pas tué si je m'étais laissé faire...

    Sa respiration était un peu plus normale, mais Juliet n'allait pas mieux pour autant. Les larmes coulaient maintenant en silence et elle regarda sa soeur avec toute la détresse du monde.

    - Tu veux bien rester avec moi?... S'il te plait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Sam 5 Jan 2013 - 21:48

La respiration de Juliet commença à se stabiliser. Sa frayeur passée, la pression se relâchait peu à peu, mais la culpabilité, elle, restait. Juliet pensait que tout était de sa faute, qu’elle aurait dû mourir à la place d’Eliott, qu’elle aurait dû le défendre. Mais aussi forte qu’une femme pouvait être, elle ne pouvait rien faire face à des hommes qui l’immobilisaient pour lui faire du mal sexuellement. Quoi qu’il en soit, même si elle avait su à l’avance qu’on la cambriolerait, elle n’aurait rien pu faire pour protéger son honneur.

- Arrête de dire ça, tu te fais du mal pour rien. Même avec l’entraînement militaire que tu as reçu, tu ne pouvais rien contre eux. Si c’était toi qu’ils avaient tuée, Eliott n’aurait rien pu faire non plus.

La jeune femme qui était restée jusque-là accroupie finit par s’asseoir parterre à côté de sa sœur. Elle s’adossa contre la table basse et elle passa son bras autour du cou de Juliet. Gillian était désespérée, elle ne savait pas quoi faire pour soulager la souffrance de sa sœur. Et tout l’amour du monde ne suffirait pas à lui redonner le sourire. Sa sœur s’était persuadée qu’elle aurait dû les laisser lui faire toutes les horreurs du monde pour garder son mari en vie. Mais quelle femme se serait laissé faire ? Gillian devait à tout prix lui enlever cette idée de la tête.

- Juliet, ça aurait été pire si tu t’étais laissée faire, ils en auraient profité pour faire des choses bien plus horribles. Eliott n’aurait jamais voulu ça et tu le sais très bien. Et même s’ils reviennent pour récidiver, ne te laisse pas faire. Même si c’est moi qu’ils prennent en otage.

Gillian avait pensé à cette éventualité, bien sûr. Chaque nuit qu’elle avait passée à côté de sa sœur, elle avait retourné ça dans sa tête sans pouvoir trouver le sommeil. Même si elle aurait donné sa vie pour qu’on épargne celle de sa sœur, elle avait peur qu’on lui fasse la même chose. Le souvenir de l’Imitateur était encore trop frais dans sa mémoire… Juliet avait été là pour elle à ce moment-là, les rôles s’inversaient. Militaire à ce moment-là, c’était elle qui avait juré de la protéger du mal.

- Tu te souviens de ce que tu m’avais dit quand l’Im… Quand il m’avait agressée ? Que tu étais fière de moi parce que je ne l’avais pas laissé faire. Jusqu’à la dernière seconde, je me suis débattue pour qu’il ne me touche pas. Moi aussi je suis fière de toi…

A son tour, Gillian se mit à pleurer. La vie était injuste. Pourquoi Lightman avait-il réussi à la sauver avant que l’Imitateur ne la salisse alors que personne n’était arrivé à temps pour Juliet ? La jeune femme ne supportait pas qu’on s’en soit pris à sa sœur, elle en avait été malade pendant une semaine. C’était donc tout naturellement qu’elle accepta de rester quand sa sœur le lui demanda.

- Bien sûr, ma belle. Je resterai tant que tu voudras.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Juliet S. Sherwood 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Avatar : Jennifer Morrison


MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Dim 6 Jan 2013 - 20:49

    Le corps de Juliet avait cédé à la panique quand cette porte avait claqué. La jeune femme reprenait un rythme cardiaque et une respiration un peu plus normal alors qu'elle se confiait un peu à sa soeur. Elle se sentait coupable de la mort de son mari et c'était encré dans ses pensées. Et puis, elle n'avait plus vraiment la notion de réalité depuis cette agression. La blondinette pensait vraiment qu'elle aurait put faire quelque chose. C'était dérisoire de se croire plus forte qu'un homme...

    - Mais ce n'est pas moi qu'ils ont tué...

    Juliet baissa la tête. Elle savait que sa soeur ne voulait pas entendre ce genre de choses, mais elle le pensait réellement. Si elle s'était laissée faire, ca aurait pu se terminer autrement! La jeune femme a un seuil de tolérance à la douleur assez élevé. C'est ce qui faisait en partie d'elle une bonne militaire. Elle savait encaissé les coups et elle aurait du encaisser ceux là pour épargner son mari. Au lieu de ça, elle s'était débattue parce que son instinct de survie avait prit le dessus... Gillian la tenait tout contre elle et Juliet était perdue dans ses pensées jusqu'à ce qu'elle entende sa soeur dire que si ca devait arriver encore, elle ne devait pas se laisser faire. Elle releva rapidement la tête avec de nouveau de la panique dans les yeux.

    - Non! Je... Il ne t'arrivera rien! Ils vont pas s'en prendre à toi!...

    Juliet ne le laisserait pas faire si ca devait arriver, c'était clair! Elle donnerait sa vie pour éparnger sa soeur, comme elle aurait du le faire pour Elliot. La simple idée que Gillian soit à la place de son mari lui donna la nausée. Elle ne pouvait pas perdre sa soeur et puis, elle se rappelait très bien qu'elle avait promit de toujours la protéger. Qu'elle soit toujours militaire ou non!
    Sa soeur se mit à pleurer et immédiatement, les larmes réapparurent sur son visage aussi. Avec cette agression, Juliet était encore plus reconnaissante qu'il ne soit rien arrivé à sa soeur. On ne se relève pas de ça... Elle en faisait les frais depuis un mois maintenant. Gillian accepta de rester et ce fut un vrai soulagement pour la blondinette. Elle ne serait pas toute seule cette nuit, même si elle ne dormait pas, c'était rassurant... Elle tourna le regard vers sa soeur et sècha les larmes qui étaient sur sa joue. Elle ne se rendit pas compte de ce qu'elle allait dire et encore moins de ce que ça pouvait signifier pour sa soeur. C'était juste sortit tout seul alors qu'elle était entrain de le penser.

    - J'aurais voulut qu'ils aillent jusqu'au bout plutôt que de vivre tout ça...Avait-elle dit dans un murmure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Ven 11 Jan 2013 - 11:08

Gillian ne savait plus quoi faire pour convaincre sa sœur que rien de ce qui était arrivé n’était de sa faute. Juliet avait envie de mourir, elle pliait sous le poids de la culpabilité et de la honte. C’était un sentiment tout à fait normal, mais la jeune femme n’acceptait pas que de telles idées noires entrent dans la tête de sa sœur. En tant que psychologue, elle savait qu’à partir du moment ou l’idée était suffisamment bien ancrée dans l’esprit d’un patient, il n’était plus possible de le sauver de ses pulsions suicidaires. Elle ne voulait pas en arriver à condamner les fenêtres et enfermer Juliet dans son propre appartement en la faisant vivre avec un kit anti-suicide comme en prison. Le souvenir de cette agression était suffisamment pénible à vivre comme cela… Il fallait lui donner une raison de vivre, de se battre. Malheureusement, son mari était mort et elle n’avait pas d’enfant. Gillian était la seule personne qui lui restait à présent, et elle devait utiliser ce fait comme un levier de pression pour la maintenir en vie.

-Ne dis pas ça, Juliet. Il faut que tu vives, ne te sens pas coupable d’avoir survécu. Si tu te fais du mal, je m’en ferai aussi, parce que je ne supporterai pas l’idée de te perdre.

C’était du chantage affectif, Gillian savait que ce qu’elle faisait était mal. Mais c’était en partie vrai : si Juliet mettait fin à ses jours, Gill se laisserait mourir de chagrin. Sa sœur avait trop compté dans sa vie pour que la jeune femme puisse s’en remettre. Elles avaient vécu trop de choses ensemble pour que cela ne la touche pas. Elles avaient passé la fin de leur adolescence ensemble, s’étaient soutenues dans les coups durs, surtout pour Gillian. Du plus loin qu’elle s’en souvienne, Juliet avait toujours été là pour elle. Quand elle avait perdu Sophie, quand elle s’était séparée d’Alec, puis de Burns, quand elle s’était faite agresser à plusieurs reprises avec Lightman… Aussi proches que des jumelles même si elles n’avaient pas la même mère ni le même âge. Gillian ne pouvait pas la laisser tomber, c’était à son tour de la soutenir et de lui redonner le sourire.

Elles restèrent enlacés un moment avant que Juliet ne brise à nouveau le silence. Elle lui dit qu’elle aurait dû les laisser aller jusqu’au bout. Gillian fronça les sourcils. Au bout de quoi ? La psychologue eut peur de ce que cela pouvait vouloir dire. Parlait-elle de se faire tuer ? De son viol ? S’était-elle assez débattue pour que son supplice ne dure pas pendant des heures ? Etait-ce cela qui les avait poussés à tuer Eliott ? Sur ce point-là, Gillian n’était pas d’accord et comptait bien la secouer pour qu’elle ne revienne plus là-dessus. La jeune femme ayant failli être agressée sexuellement, elle connaissait cet immonde sentiment d’impuissance d’être mise plus bas que terre, coincée sous un homme.

-Jusqu’au bout ? Ne dis pas ça, tu t’es battue pour conserver ta dignité ! Comment peux tu dire ça, toi qui m’a appris à ne rien lâcher ?

La jeune femme sentait sa sœur glisser sur le mauvais côté de la pente, se dirigeant tout droit vers la dépression suicidaire. Elle se promit d’user tous les moyens en sa possession pour la tirer de là, même s’il fallait la secouer un peu plus fort. Mais pour l’instant, elle choisit d’employer la manière douce. Elle devait l’encourager à sortir de son appartement, à voir du monde et à renouer avec la vie. C’était comme la forcer à ouvrir la fenêtre ou relever les stores : passer sa journée dans le noir n’allait pas l’aider à tourner la page. Gillan eut alors l’idée de lui présenter Sam, son petit protégé. La procédure d’adoption avait été accélérée et approuvée du fait qu’elle occupait un poste au FBI et de l’envie qu’avait l’adolescent de vivre ave elle. Dès sa sortie de l’hôpital, il pourrait s’installer chez elle. C’était l’occasion de le présenter à Juliet.

- Et si tu venais manger à la maison un de ces jours ? Tu pourras faire la connaissance de Sam et ça te fera sortir un peu.

Gill lui avait un peu parlé de l’adolescent depuis le jour ou il était entré par effraction dans son studio pour avoir des informations sur le meurtre de son père. La psychologue avait réussi à le calmer, à l’apprivoiser, et ils avaient fini par se lier d’amitié. Elle avait réussi à remettre Sam sur les rails… Pourquoi pas Juliet ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Juliet S. Sherwood 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Avatar : Jennifer Morrison


MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Ven 18 Jan 2013 - 1:17

    Juliet était complètement brisée. Ce par quoi elle était passée faisait naitre tout un tas de sentiment en elle. De la colère, de la peur, de la culpabilité... Elle n'arrivait pas à se sortir de cet état de dépression intense. Tout ce à quoi elle pensait, c'était que si elle avait agit autrement, son mari serait toujours en vie. Elle en était malheureusement persuadée et certaines pensées obscures ne la quittaient plus. Immédiatement, Gillian se mit à essayer de lui enlever cette culpabilité qu'elle s'infligeait, mais ça ne changeait pas grand chose. La blondinette se contenta de baisser la tête. Elle ne voulait pas voir sa soeur souffrir et pourtant, c'est ce que Juliet lui infligeait en allant aussi mal...

    Juliet avait besoin de sa soeur. Ca avait toujours été le cas depuis qu'elles s'étaient retrouvées et qu'elles avaient apprit à se connaitre. Elles en étaient devenues inséparables et elle ne se voyait pas sans cette relation. Elle savait Gillian là pour elle et ne se rendait pas vraiment compte de tout ce qu'elle disait. Quand sa soeur se mit à lui parler, elle lui répondit avec plein de larmes dans les yeux.

    - Quelle dignité? Je... Je n'en ai plus, je n'ai plus rien! On... Parlait sérieusement d'avoir un enfant... Pourquoi ils ne m'ont pas laissé partir avec lui Gillian?

    Juliet éclata en sanglot. Elliot lui manquait terriblement et quand elle pensait à la famille qu'elle aurait put avoir, elle se laissait aller. Il lui fallut quelques longues minutes avant de se calmer et 'écouter sa soeur.
    Gilly se mit à parler de sortir, de rencontrer Sam. Elle lui en avait déjà parlé à plusieurs reprises. Elle savait que ce gamin devait avoir une chance et c'était sa soeur qui lui donnerait. Gillian était comme ça. Une âme généreuse et désireuse d'aider les autres. Elle n'était pas psy pour rien. Mais la blondinette ne se sentait pas de sortir. Elle osait à peine ouvrir la porte, comment elle pouvait envisager de mettre un pied dehors?

    - Je... Pourquoi vous ne viendriez pas ici? C'est... Je peux pas sortir d'ici...

    Rien que l'idée de se retrouver dans la rue avec des gens l'angoissait. Et si ils revenaient? Ou bien si quelqu'un d'autre l'attaquait? Ou qu'elle se retrouvait au milieu d'une bagarre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Jeu 7 Fév 2013 - 15:52

[hs: je suis vraiment désolée pour tout ce retard, pardon Woups ]


La détresse de sa sœur fendait le cœur de Gillian, c’en était presque insoutenable. Juliet lui avait communiqué son envie de pleurer et un sérieux coup de cafard. Ce n’était pas la même situation que lorsqu’elle se trouvait devant des patients effondrés, elle ne ressentait pas aussi intensément leur souffrance parce qu’elle n’était pas de leur sang. Juliet était sa sœur, un bout d’elle-même. Elle ressentait la même chose qu’elle-même si elle n’avait pas vécu cette tragédie.

Plus que quiconque, elle comprenait la peine qu’avait sa sœur, car elle non plus n’avait pas eu la chance d’être maman. La différence était que Gillian se savait condamnée depuis longtemps, elle avait fini par accepter cette fatalité. Juliet, elle, n’avait pas assez attendu pour dire d’abandonner l’idée de fonder une famille. C’était pire. Ces hommes lui avaient tout pris en une nuit, et ils couraient toujours, les salauds. Et à cause d’eux, le seul contact qu’elle acceptait d’avoir avec l’extérieur était Gillian. Juliet refusait de sortir de chez elle, de s’exposer au danger que représentait la vie dehors. Elle avait encore trop peur de franchir seule le pas de sa porte, de sentir le regard des autres posé sur elle. Même venir chez sa sœur lui posait problème, elle préférait rester dans son appartement et recevoir Sam chez elle. Gill capitula… pour le moment.

- D’accord, je dirai à Sam de passer un soir. Tu verras, c’est un gentil garçon, je suis sûre que vous vous entendrez bien. Mais je veux que tu me promettes de sortir de ta caverne un de ces jours.

Gillian était sérieuse, malgré le ton ironique qu’elle avait employé. Juliet ne devait absolument pas s’enterrer dans sa dépression et rester toute la journée à pleurer dans le noir. Ses crises d’angoisse allaient la ronger et la détruire à petit feu, il fallait faire quelque chose. La psychologue prit alors sa sœur par la main, se leva et l’entraîna vers le canapé. Elle y prit place sur le bord gauche et invita sa sœur à s’allonger. Elle posa la tête de Juliet sur ses genoux et plaça ses mains de chaque côté de son visage, sur ses tempes. C’était une technique qu’elle avait souvent observée en thérapie de groupe, jamais en cabinet de psychologie, mais cette méthode marchait. En particulier sur les enfants et les personnes ayant vécu de gros chocs émotionnels. Ce n’était pas la solution miracle, cela ne marchait pas à tous les coups, mais cet exercice de relaxation permettait de diminuer les crises d’angoisse sur le long terme.

- Ferme tes yeux et essaie de ne plus penser à rien.

Elle attendit que sa sœur s’exécute pour commencer à promener ses mains sur son visage, son front et ses tempes. Ces petits massages semblaient inutiles, vus de loin, mais la jeune femme savait précisément sur quelles zones appuyer pour libérer les tensions qui tourmentaient Juliet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Juliet S. Sherwood 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Avatar : Jennifer Morrison


MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Jeu 14 Fév 2013 - 23:23

( Rhoooo Nawak! T'ai dis qu'il n'y avait pas de soucis ♥)

    Juliet était dans un état lamentable. Mais ce qu'elle ne voulait pas, c'était rendre sa soeur mal. Aussi, en la voyant pleurer, ca la rendit encore plus mal! La jolie blonde était complètement perdue et effondrée. Son monde n'était plus qu'un puits sans fin. Sa chute vers les enfers était interminable et elle ne savait pas comment elle allait bien pouvoir se sortir de ça!
    Elle n'avait plus que Gillian. Elle était le seul lien qui lui restait... Et heureusement qu'elle était là parce que sans sa soeur, Juliet ne se battrait pas.

    Quand sa soeur lui avait proposé de passer chez elle, Juliet avait été obligée de refuser. Elle ne pouvait pas poser un pied dehors, c'était impensable. Il y avait bien trop de danger! Elle ouvrait à peine la porte alors elle ne pouvait pas sortir! Le regard des gens, la curiosité, la pitié... Ce sont toutes des choses qu'elle ne se sent pas d'affronter. C'était bien mieux si ils venaient diner à l'appart!

    - Tu m'en parle beaucoup, j'ai l'impression de déjà le connaitre. Je... Oui... Je peux juste pas le faire maintenant... Je suis désolée!

    Gillian ne lui avait rien reproché, loin de là. Mais Juliet s'était sentie obligée de s'excuser. C'était aussi sa façon de lui dire qu'elle était désolée de lui faire vivre tout ça et d'être une vraie épave! Ses larmes se calmaient un peu et Gilly lui attrapa la main. Elle la suivit jusque sur le canapé se demandant ce qu'elle voulait. Et quand elle l'allongea, Juliet la regarda un peu étonnée. Les mains de sa soeur sur son visage étaient rassurantes et la blondinette essaya de faire ce qu'elle lui demanda. Juliet ferma les yeux, mais ne penser à rien, c'était assez difficile. Seulement, les massages de sa soeur eurent raison d'elle et elle s'endormit malgré elle. Elle était sans doute tellement épuisée que son corps lachait un peu prise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Mer 27 Fév 2013 - 21:03

Lorsque les muscles du visage de Juliet se détendirent et que sa respiration se fit plus régulière, Gillian sut qu’elle s’était endormie. Elle attendit encore un peu pour la laisser sombrer dans un sommeil plus profond avant de soulever doucement sa tête et se lever sans la réveiller. Elle se dirigea alors vers le placard de l’entrée où elle trouva une couverture pliée en quatre. Elle la prit et revint dans le salon pour la déplier et couvrir sa sœur. Après un baiser tendrement déposé sur son front, elle se mit en devoir de ranger le reste de l’appartement sans faire de bruit. Elle remplit les placards de la cuisine avec les provisions qu’elle avait apportées et vida le sèche-linge qui avait fini de tourner. Comme elle n’avait rien d’autre à faire, elle déplia la table à repasser et fit chauffer le fer pour défroisser les vêtements de sa sœur qui avaient fini de sécher. Il n’y en avait pas beaucoup, mais Gillian préférait le faire, sinon Juliet allait être submergée de travail. Elle termina cela rapidement, d’ailleurs. Lorsqu’elle s’arrêta, elle saisit son téléphone pour envoyer un message à Sam pour le prévenir qu’elle pouvait rentrer tard. Il savait qu’elle était chez Juliet, il comprendrait.

Une fois le message envoyé, elle glissa le téléphone dans la poche arrière de son jean et termina de ranger les affaires de sa sœur dans l’armoire de sa chambre. Malheureusement, l’appartement était petit, et très vite, elle n’eut plus rien à faire. Elle revint donc dans le salon où Juliet dormait toujours et s’assit sur le tapis, adossée au canapé. Elle ne voulait pas s’en aller et laisser sa sœur dans la panique lorsqu’elle se réveillerait, elle choisit donc d’allumer la télévision en mettant le volume au plus bas pour passer le temps. Elle avait fait la promesse de ne jamais l’abandonner, et elle ne comptait pas la rompre de sitôt. Elle aimait trop Julie pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Juliet S. Sherwood 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Avatar : Jennifer Morrison


MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Mar 12 Mar 2013 - 15:50

    Juliet ne s'attendait pas du tout à ce que Gillian la détende à ce point. Elle était épuisée et les massages de sa soeur avaient eut raison d'elle. Elle avait fini par s'endormir, ça ne lui arrivait plus beaucoup depuis son agression. Et pourtant là, elle lâchait toute la pression! Elle ne se rendit pas compte que Gillian l'avait couvert et encore moins de tout ce qu'elle faisait pour elle dans l'appart. Après une petite demie heure de sommeil, Juliet commença à s'agiter. Les cauchemars venaient l'assaillir, ils ne lui laissaient plus la paix depuis plus d'un moins et tout ce qu'elle avait comme repos était par dix minutes ou parfois un peu plus si elle était chanceuse!

    C'était bien trop douloureux à vivre. Aussi quand elle commença à émmerger et que le son de la télé l'atteignit dans son rêve, elle se réveilla en sursaut. Un peu perdue, elle reprit cependant assez rapidement ses esprits en voyant sa soeur juste à côté d'elle. Juliet regarda Gillian et se releva un peu dans le canapé.

    - Tu es restée...

    Pas qu'elle ne le voulait pas, loin de là. C'était très rassurant d'avoir Gillian avec elle et Juliet se sentait mieux en sa présence. C'était juste qu'elle avait sa vie et qu'elle ne voulait pas être un fardeau pour sa soeur. Elle savait très bien que dans le sens inverse, elle ne considérerait pas Gillian comme tel et que c'était pareil, mais Juliet ne pouvait s'empêcher de se sentir coupable de tout!

    - Tu dois pas être bien installée au sol, viens.

    Juliet se bougea un peu plus pour que sa soeur ait une place près d'elle et resserra un peu la couverture autour d'elle. Elle n'était pas reposée ni tranquille, mais elle voulait montrer à sa soeur, qu'elle ne devait pas trop s'inquiéter pour elle. Et quoi de mieux que d'essayer d'avaler quelque chose? Elle se leva et alla dans sa cuisine.

    - Tu veux quelque chose?


Désolée de t'avoir fait attendre, j'ai eu pas mal de choses à régler ces deux semaines ci ^^ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Ven 15 Mar 2013 - 11:02

(hs : ya pas de soucis, t’inquiète pas Wink )

En sentant Juliet bouger derrière elle, Gillian sut qu’elle n’allait pas tarder à se réveiller. Elle baissa légèrement le son de la télévision et changea de position pour se retourner et avoir sa sœur dans son champ de vision. Lorsqu’elle se réveilla en sursaut, la jeune femme entoura sa sœur de ses bras pour la rassurer. Juliet semblait à la fois surprise et soulagée que Gill soit encore là, à veiller sur elle.

- Bien sûr que je suis restée, je n’allais pas te laisser toute seule

Elle lui adressa un clin d’œil complice et prit la place que lui laissa sa sœur sur le canapé. Elle se blottit contre elle sous la couverture, bien au chaud. Cela faisait longtemps qu’elles ne s’étaient pas reposées ainsi devant la télé, enlacées l’une à l’autre. Gillian se sentait bien comme ça, et elle se doutait que c’était également le cas pour sa sœur.

Juliet finit par se lever et se dirigea vers la cuisine en proposant de manger un morceau. A vrai dire, Gillian n’avait pas faim, elle était toute retournée par l’état de sa sœur. Elle ne refusa cependant pas sa proposition et se leva pour la suivre : elle allait l’aider à se préparer son repas. Son portable vibra soudain dans la poche arrière de son jean. La jeune femme sursauta légèrement et le sortit de sa poche pour regarder qui venait de lui envoyer un message. C’était Sam. Elle lu brièvement le texto pour s’assurer qu’il allait bien. Il répondait simplement au message qu’elle lui avait envoyé une demi-heure plus tôt. Elle posa son téléphone sur le comptoir sans pour autant répondre à son message, il n’y avait pas d’urgence, il pouvait attendre. Juliet était sa priorité pour le moment.

- Tu as besoin d’aide ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Juliet S. Sherwood 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 129
▌Date d'inscription : 30/12/2012
▌Avatar : Jennifer Morrison


MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Lun 25 Mar 2013 - 20:57

    Juliet s'était endormie grâce à sa soeur, mais elle ne tarda pourtant pas à s'agiter. Elle fini par se réveiller en sursaut. Le temps de reprendre ses esprits, Gillian la serrait contre elle. Ca l'aida à ne pas paniquer et elle fut étonnée mais quand même très soulagée de la voir toujours là. Juliet se bougea pour lui laisser une place. Elle ne devait pas être bien installée là par terre. Elle serait mieux près d'elle sous le plaid!

    - Merci...

    Elle tenta un petit sourire et n'avait pas parlé très fort. C'était important pour elle de remercier Gilly même si pour elle, ça coulait de source d'être là. Juliet lui en était terriblement reconnaissante! Elles étaient bien là toutes les deux, mais la blondinette fini par se lever. Juliet voulait montrer à sa soeur qu'elle faisait des efforts et pour ça, elle allait manger un bout. Bon, sur le moment, ça lui avait parrut une bonne idée. Mais quand elle ouvrit le frigo, c'en était tout autrement. Elle restait devant les aliments sans se rendre compte qu'elle avait cessé tout mouvement. Ce n'est que quand Gillian lui demanda si elle voulait de l'aide qu'elle se retourna.

    - Je ne sais même pas de quoi j'ai envie... Tu as envie de quoi toi?

    La jeune femme était consciente qu'elle devait perturber sa soeur en agissant comme ça. Mais elle ne se contrôlait juste pas. Elle remarqua les fruits dans le frigo et en sortit tout en proposant une salade de fruits à Gillian. Ca n'était pas grand chose, mais au moins, elle saurait l'avaler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 BAU 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 259
▌Date d'inscription : 12/12/2010

MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian Sam 22 Juin 2013 - 23:13

RP archivé, si vous souhaitez le continuer merci de contacter un administrateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: The darkness is my only friend || Gillian

Revenir en haut Aller en bas

The darkness is my only friend || Gillian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Castlevania: Legacy of Darkness - N64 - 1999
» Castlevania Curse of darkness
» Edge of Darkness (mini-série BBC 1985)
» [Flynn, Gillian] Les lieux sombres
» [Mc Gillian, Patrick] Clint Eastwood, une légende
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-