Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Cinoche surprise (Dexter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Cinoche surprise (Dexter) Sam 22 Déc 2012 - 6:39

Depuis quelques semaines je voyais Dexter et je le trouvais toujours aussi craquant et mignon. IL était d'une tendresse et d'une affection tellement touchante que j'étais dingue de lui. Bien sûr j'en avais parlé à Izzy ma meilleure amie. Bien sûr nos boulots étaient prenant mais nous arrivions toujours à nous voir. Là je ne croyais plus que j'étais amoureuse je l'étais et je ne me gênais pas pour le montrer... enfin qui sur cette terre ne montrait pas son amour et son affection pour la personne qu'il aime? Ce soir je l'avais prié pour aller au cinéma pour sortir un peu de nos demeures respectives. Oui bien je suis une fille qui bouge alors rester longtemps en position stagnante ça me faisait des fourmis dans les jambes. Donc avec mon pouvoir de persuasion (et ma belle silhouette) je réussi à la convaincre de sortir et en prime il choisirais le film! La film pourquoi donner le choix à un homme aussi?? Un film d'horreur ou suspense je sais pas trop mais pleins de sang, de cris et où je passai la moitié du temps caché contre son épaule. Oui je sais c'est le truc le plus vieux de monde pour être assuré que la fille vous colle toute la soirée. Néanmoins j'appréciai ma soirée. Une fois le film terminé j'enfilai mon blouson par-dessus ma robe noire et attendit mon cavalier. Je passai mon bras sous le sien et tout sourire je sortis de l'immeuble avec lui.

- Tu sais si tu voulais m'avoir dans tes bras pas besoin d'un film d'horreur. dis-je en souriant. On va manger un morceau? J'ai une faim monstre!

Je le regardai avec ce regard que certains qualifiaient de racoleur, avant de me placer devant lui souriant et marcha de reculons d'humeur un peu taquine... oui bien je voulais chasser les images de ce film aussi c'était vraiment à glacer le sang! Je m'approchai de lui doucement le faisant stopper avec un sourire énigmatique flottant sur mes lèvres. Pour finir par aller l'embrasser tendrement mes mains posées sur ses bras fort. Je pouvais sentir les muscles sous mes doigts et l'idée que si je me retrouvais en danger je serais protégée se renforça de plus en plus. Dexter était mon complément celui qui aurait me calmer quand je partais un peu folle, il serait mon point d'ancrage si tout va mal... un peu comme mon phare.

J'étais toujours collée à lui amoureuse et légère comme une plume! Je glissais mes doigts dans ses cheveux pour ensuite mieux les glisser sur son cou. J'étais dingue de lui! Je crois que j'aurais pu lui dire là que je l'aimais parce que j'en était certaine maintenant. Je me collai à lui écoutant son coeur battre contre mon oreille. Oui je pouvais lui dire, être franche et sincère avec lui. Je me montais sur la pointe des pieds et fermai les yeux une seconde.

- Dex je...

En ouvrant les yeux je les vis là. Une bande de truands armé de barre de fer et à l'allure méchante. Aussitôt je retombais sur mes pieds et j'étais raide. Ok je savais me défendre mais pas contre une bande armée quand même!

H:- Tiens tiens si c'est pas la p'tite fouille merde de Solis... Tu en fait de la merde où tu passe toi! Pousse toi sale con on veut juste parler à la p'tite dame.

Mais il sortais d'où eux? Ils me voulaient quoi? Mais j'étais minuscule à côté d'eux pas besoin d'armes je comprenaient assez rapidement d'habitude. Apeurée je risquai un oeil vers Dexter et je voyais tout son être changer à mesure que le chef, enfin j'imagine, approchait. Le badaud faisait trois fois ma largeur et au moins deux fois ma hauteur. Ok je pouvais le dire là... J'avais la trouille!

H:- Tu aimes semer la pagaille toit où tu passe, tu sais que ton nom est pas inconnu dans la rue? Moi je veillerais à être tranquille ma jolie parce que ton petit copain pourrait avoir plusieurs blessures...

BOn voilà je tremblais de peur. Mais je ne faisais que mon métier moi! Je ne voulais pas de merde juste informer la population! Je me collai contre Dexter et quand il lui fit des menace je me plaçai devant lui avec l'infime conviction que je pouvais le protéger ainsi...


Dernière édition par Ava Solis le Jeu 27 Déc 2012 - 16:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Dim 23 Déc 2012 - 20:25


~Cinoche Surprise.~


Aujourd'hui était une merveilleuse journée ! J'étais au coté d'une fille sublime, je m'étais habillé a l'occasion, enfin, j'ai choisis une tenue simple mais sympas. Un T-Shirt rouge claire a manche courte afin de mettre en avant mes muscles, un jeans bleue serré et des chaussure normal. et en prime c'est moi qui est choisis le film que nous avons vus aujourd'hui. Je choisis un film d'horreur, pour le choix du film ma fascination pour les tueurs en série pris le dessus. Le film était The Fucking Game, l'histoire est peu banale, le protagoniste principale s'inscrivis a un jeu dangereux sur internet, et le héro de l'histoire ce retrouva au beau milieux d'une organisation machiavélique examinant le comportement humain. L'organisation récolta toute ces donnés et ne lui donna pas d'autre choix, il devra tuer, ou ce faire tuer. Il y'avait énormément de sang, le héro ne prenait aucun plaisir a tuer.

Mais lorsqu'il le faisait c'étais sous le commandement de l'organisation lui indiquant la manière de procédé. Et tout a la fin du film, le héro fini par prendre du plaisir a cette chose, et le film ce termina au moment ou le héro devint un monstre, un céréal killer n'ayant aucune émotion. Pendant tout le long du film la jolie journaliste ce cacha sous mon épaule, ce fus assez plaisant, moi ? Je restais de marbre, ce film ne me fit aucun effet, il était plaisant je dois bien l'avouer. Mais ce genre d’atrocité est devenue mon quotidiens, j'ai fini par devenir comme le héro du film, un tueur en série tuant de sang froid. Elle n'avait pas l'air d'apprécier mon film, en même temps, qu'elle idée de m'avoir laissé le choix du film. Au moins maintenant elle sais a quoi s'en tenir avec moi. Une fois le film terminé elle enfila son blouson par dessus sa magnifique robe noire et ce leva en même temps que moi, elle passa son bras sous le miens et nous partîmes en même temps du cinéma. Une fois sortis Ava me demanda si l'on pouvait aller manger quelques chose.



Oui bonne idée, ce film m'a donnée faim.



Un film ou l'on voyait un type découpée des gens me donna faim ? Je me rendis vite compte de ma bêtise et lui souris en faisant mine d'avoir dis sa pour rigoler. Je vis Ava ce mettre devant moi et marchait a reculons d'une humeur assez taquine. Voila ce que j'adore chez elle, sa joie de vivre, sa façon de ce tenir, et puis, avec elle je me sens vivre. Inconsciemment Ava m'aide peu a peu a construire ma vie, elle m'aide a construire une façade dissimulant une fausse image de moi même. Elle s'approcha de moi ce qui me fit tout de suite arrêter et ce mit a m'embrasser, je posa mes mains contre ces joues et prolongea doucement le baisée. Je dois bien l'avouer, je beigne dans le bonheur. Cela me fit énormément de bien, je ferma doucement les yeux et profita au maximum de ce moment d'intimité, elle avait ces mains posé sur mes bras. Elle avait l'air d'apprécier, elle tenta de me dire quelques chose mais s'immobilisa.

J'ouvris les yeux et je vis toute une bande de truands armées, ils avaient l'air d'en vouloir a Ava Solis, je vis le chef s'approcher de plus en plus de nous en profanant des insultes, je le vis même m'insulter de con en prétendant vouloir parler a Ava Solis, je mis instinctivement mon bras devant Ava pour la maintenir devant moi. Ces types, jamais ils ne devraient me provoquer, ils n'ont aucune idée de ce dont je suis capable de faire, je suis un être démoniaque débordant de haine et de colère. Je ne suis pas vraiment horrifié par ces types, ce sont des attardés, obligé de ce mettre en bande pour s'en prendre a une fille. Je regarda le chef de la bande droit dans les yeux, mes yeux s'assombrissent au fure et a mesure qu'il parlait. Je le scruta du regard, je n'avais qu'une envie, l'étrangler, l'étrangler aussi fort que possible, jusqu'à ce que la dernière étincelle maintenant son coeur en vie s'éteigne. Souffler sur sa flamme...


Va falloir passé par moi si vous voulez lui parler.


J'étais a quelques centimètre du chef des brigands, mais, cela ne l'empêcha pas de continuer a salir l'image d'Ava, cela me rongea de l'intérieur, mes mains ce crispèrent de colère. J'avais réellement envie de lui coller mon poing a la figure a ce prétentieux, mais je devrais faire preuve de diplomatie. Je commença a essayer de vouloir calmer les le jeu quand je vis le chef me regarder avec une rage incommensurable, il me prenait pour un faible, je serra les poings et ne pus m'empêcher de lui coller mon poing a la figure. Le chef ce ratatina par terre tout en ce tenant la mâchoire. Les autres étaient sur le poing de m'attaquer mais j'eu le temps d'arboré ma carte montrant que je boss pour le FBI. Les bandits s'immobilisa, ils arrêtèrent leur attaques et finissent par s'enfuir en courant. Je me retourna vers Ava et la regarda amoureusement, je mis ma main sur l'arrière de sa tête et lui embrassa doucement le front pour lui montré que j'étais la et que rien ne pourrais lui arrivé en ma présence.


Tout va bien Chéri, tu n'as plus a t'en faire.


Chéri ? Je venais de l'appeler Chéri ? Ce mot était sortis tout seul de ma bouche, serais-ce en train de changer ? Mais que m'arrive t'il, c'est surement cette imbécile de Psychologue qui m'avait fait quelques chose au cerveau, je pris la main d'Ava et me dirigea vers un restaurent. Je me mis assis sur une chaise et regarda toujours Ava de la même manière, ces yeux, je me sentis gêner, j'étais perdue, et je resta silencieux pendant de nombreuse minute en songeant a quoi dire. Je suis capable d'engager la conversation avec un mec sur le point de mourir et me voila incapable de prononcer le moindre mot devant ma propre copine. Je pris la carte ce trouvant devant moi et contempla les produits inscrit dessus, afin d'engager la conversation je lui demanda gentiment ce qu'elle voulait manger.


Tu veux commander quoi ?


Après qu'Ava m'ai enfin répondus je posa la carte en face de moi et posa mon coude contre la table en la scrutant du regard, elle m'ensorcelait. J'ai beau être un tueur en série je suis aussi un homme, et je suis en présence d'une si jolie fille. Je ne sais pas si j'ai ma chance avec elle, enfin, ce serait tellement bien, j'aimerais juste une seul fois dans ma vie pouvoir toucher le bonheur tout en continuant de tuer. Pouvoir aussi bien goûter le gout délicieusement sucrée de ces lèvres que le goût amère de la mort, jongler entre la vie et la mort sans me soucier des conséquences. Être ce que l'homme a toujours était, libre et indépendant, je regarda Ava Solis droit dans les yeux et lui déclara ma flamme tout en craignant qu'elle s'amuse a jouer les pompiers avec.


Je t'aimes Ava Solis, enfin je crois, a tes cotés, je me sent différent, mais, je sens que je peux être moi même.


Je pris doucement la main d'Ava avec ma main droite et lui caressa le dessus de sa main avec mon autre main.


Avec toi je sens que je peux construire quelques chose de nouveau, détruire cette immense château de sable que j'ai forgé depuis des années pour en construire un nouveau.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Jeu 27 Déc 2012 - 21:54

Je tremblais de peur et Dexter me serra contre lui en maintenant sa position de passer par lui avant. Mais j'avais fait quoi moi? Pourtant j'avais menacé personne, j'avais même pas soulever le tapi de possible arrestations des stup! J'valai difficilement et je sentais Dexter se raidir derrière moi, je me rappelait que son visage semblait se refermer et se faire plus dur et voire menaçant. En fait c'était la prmeière fois que je le voyais ainsi et je n'avais pas senti sa vague meurtrière pour moi c'était un besoin de me protéger rien de plus. L'homme s'approchait de nous et si j'avais pu me glisser dans une des poches de Dexter je l'aurais fait. Jen ne sentis pas que le corps de Dexter se mouvait. J'entendis juste le choc du coup et mon cri de surprise et les pas des badaus qui s'enfuyaient.

Muette j'étais muette! Je le vis se retourner vers moi, oui bien je m'étais sauvée un peu quand même, et m'embrasser le front avec douceur. Je trembllais encore mais si j'étais inquiète de savoir s'il pouvait se défendre, bien j'étais assuré quoi! Chérie?? Il m'avait vraiment appelé chérie? Sans un mot je glissai ma main dans la sienne et m'assied devant lui encore sous le choc mais avec cette sensation que mon petit copain était mon super-héros! Oui bien tout seule avec ces gros balourds... Enfin il me demanda ce que je voulais et je pris le menu un peu ailleurs avant de faire mon choix.

- Un hamburger bien graisseux et un soda...

Oui un peu de "junkfood" pour aider à faire passer le fait que je me sois fait menacé pour je sais pas quoi en fait! Je refermai mon menu et gardait les yeux baissés un moment cherchant comment me calmer et quand ej relevais mes prunelles je vis Dexter bien appuyer sur sa main m'examinant comme il le faisait souvent et aussitôt je me sentie bien et sereine. Comment arrivait-il à faire ça en moins de 2 secondes? C'est lui qui était fort ou moi qui avait zéro vonlonté! Malgré tout je le fixait avec amour (et admiration) et là il me dit exactement ce que je voulais lui dire il y a quelques minutes.

Pendant un moment mon sourire s'élargit et je me laisse prendre la main en serrant ses doigts entre les miens. J'étais plus que folle de lui je me sentais comme fusionnée à lui. Le destin nous avaient fait nous rencontrés et bien que je ne suis pas du genre à croire au coup de foudre je dois dire que là oui je crois que Cupidon a fait un bon boulot. Je me sentis fondre littéralement. Il m'ouvrait son coeur et j'avais pa envie d'éteindre ce qu'il me disait, j'avais pas envie de tuer le feu de passion qui montait en moi je voulais qu'ils nous consumment tout les deux. J'avais envie de sentir toute la vague d'émotions qui montaient entre nous!

- Dex je dois te dire quelque chose moi aussi. Enfin ce que j'essayais de te dire tout à l'heure.

Je pris ses deux mains entre les miennes et le serraient avec amour et tendresse. Je plongeai mon regard dans le sien et je me senti aspirée par celui-ci et j'avoue que je ne résistais pas. Je voulais tout connaître de lui je voulais être avec lui et personne d'autre. IL m'aimait et moi aussi il m'avait protégé au péril de sa propre vie et je dois dire que juste pour ça je serais prête à lui coller aux basque tout sa vie!

- Dexter je voulais te dire que je t'aime. Je t'aime depuis le premier jour j'en suis certaine et là plus on se vois plus je suis bien avec toi.

Je me penchai par-dessus la table pour caresser sa joue couvert de duvet piquant de barbe en lui souriant tendrement. Je ne savais comment dire comment j'étais bien avec lui, en plus est-ce qu'il y a des mots qui existent? Je crois que juste se regarder et voir comment l'autre agi avec nous c'est déjà un signe non?

- Je ne veux pls te quitter mon amour. Tu es mon complément quoi, j'ai pas besoin de me la jouer dragueuse tu m,aimes comme je suis et pour ça je suis raide dingue de toi mon sauveur.

Je me penchai par-dessus la table et allai l'embrasser tendrement et passionnément. Que pouvais-je dire de plus? Il n'y avait rien à dire. On était fous l'un de l'autre alors on allaient pas se prendre la tête pour des conneries.

Serveuse: - Prêt à commander?

Je le relâchai vivement les joues rose et donnai ma commande. Vraiment pour ce qui est d'être tout mignon ensemble on ne l'avait pas mais au moins on était ensemble et c'Est tout ce qui comptais. Je biassai les yeux vers la main et vis qu'elle était enflée, pas grand chose mais enflée quand même.

- Pauvre amour! Tu dois avoir mal. dis-je en me rapprochant de lui et en déposant un baiser dessus, Merci de m'avoir défendu Dex. Je... je sais pas ce que j'ai pu faire pour...

Je m'arrêtais car mes tremblements calmés reprirent. Je croisai les bras autour de moi tentant de dissimuler cette peur aoudaine. Comment il faisait lui pour ne pas avoir la frousse? Ben en même temps il était de la taille du chef de bande pas aussi costaud mais aussi grand. Je tournai mon regard vers lui e tlui souris tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Ven 28 Déc 2012 - 4:23


~Cinoche Surprise.~


Elle me regarda avec des yeux si sublime que je ne pus m'empêcher de sourire bêtement, comment fallait-il agir avec une fille ? Y'a t'il un mode opératoire particulier a respecté ? Sa marque personnelle a imposer a sa proie ? Je ne sais pas, je ne me suis jamais retrouvé dans un tel situation, moi, et une journaliste sur les tueurs en série, ensemble, cette alliance risquerais d'être sanglante. Il va juste falloir que je m'habitue a cette nouvelle vie, que je prenne mes repères, c'est une nouvelle vie qui commence. Sera t'elle meilleur que la précédente ? Evidemment, et même si je fini par lui briser le coeur qu'es que je risquerais ? Un passage a tabac par ces frères ? Après tout ce que j'ai fait dans ma vie ce ne serait que de bonne guère, et puis, un médecin légiste ayant une jolie petite vie de famille bien rangée avec une journaliste sur la criminologie.

Ce serait vraiment étonnant que des personnes puissent me suspecter d'être un monstre avec sa, je ne pus m'empêcher de passer un bref regard vers le jolie décolleté d'Ava, cela dura quelques secondes avant que je finisse par relever la tête et apercevoir son si jolie visage rayonnant a la lumière du soleil. C'est la femme qu'il me faut et peut importe si je ne suis pas le marie idéal ! Elle me correspond, nous ne somme peut-être pas compatible, mais une certain alchimie c'est crée entre nous. Un lien très étrange a naquit depuis notre rencontre. Il va évidemment falloir que je redouble de vigilance, mais, Ava Solis vaut tout les risques, je suis prêt a braver le danger pour elle. Je serais prêt a tuer quiconque s'en prendra a elle. Qu'arrivera t'il si elle parvenait a découvrir mon secret ? Tout dépendra d'elle, sa vie reposera essentiellement sur ce qu'elle pourrait révéler a la presse.

Mais j'ai confiance en notre relation, et elle n'apprendra jamais rien, je contrôle tout sur terre. Je fais c'que je veux des gens, l'on pourrait qualifié sa comme de la manipulation, mais moi je dirais pas sa comme sa. Je verrais plus sa comme de la légitime défense, un moyen primitif de ce protéger. Et puis, tout le monde ment, je ne connais pas une seul personne n'ayant jamais mentis de sa vie, la différence c'est que moi je le fais 24 heure sur 24. Je suis une belle pourriture, mentir a tout le monde et tuer sans me soucier de la peine des familles et des proches. Mais tout le monde doit payer pour ces péchés, moi même j'ai payé durant mon enfance, je n'ai pas encore trouvé pour qu'elle raison mais je le trouverais. Et puis, je pense que si la famille de mes proies ont accepté le fait que ce soit de véritable salopard accepté leur mort n'en sera pas moins évident.

Je me sens véritablement minable, j'ai la plus jolie des filles assis a ma table en face de moi et tout ce a quoi je pense c'est ma misérable vie de tueur en série, je suis d'un égoïsme, je m'en voudrais presque d'être comme sa. Mais ont a chacun nos défaut, nous avons chacun des démons que nous tentons de dissimuler, tout le monde a ces secrets, Ava aussi doit surement en avoir. Si elle en a je ne chercherais pas a les connaitre, je sais ce que sais de vouloir cacher quelques chose de sombre et je ne voudrais pas lui faire ce que je ne voudrais pas que l'on me fasse. Je la vis me regarder droit dans les yeux et me déclara devoir m'avouer quelques chose.

- Je t'écoutes.

Qu'allait t'elle me dire ? Mon regard s'émoustilla, c'est rare que des personnes veuillent ce confier a moi comme elle le fait, j'attendis avec impatience sa réponse, comme un enfant attendant de pouvoir enfin déballer son cadeau de noël. J'étais incroyablement heureux qu'une personne m'attache une aussi grande importance, je suis très important sous le pseudonyme du Bourreau de Quantico, mais en tant que Dexter Rader, c'est tout autre chose. Détruire une vie parait si simple a coté, construire sa vie, c'est un défie a la fois fascinant et captivant, mais, c'est tellement dure. Pourquoi une certaine gêne m'envahis quand je suis en face de cette fille ? C'est insensé, je ne devrais pas être gêner, je devrais me montrer sure de moi. C'est l'image que je dois donner a tout mon entourage, mais, tout seul je n'y arriverais pas.

Ava m'apporte le soutiens dont j'ai besoin pour avancer, j'ai beaucoup a apprendre d'elle, enfin, de sa vie. Elle est mon guide spirituel, celle qui me dicte la façon dont je dois me comporter. Elle n'a pas conscience de tout sa, et heureusement d'ailleurs, ma folie serait dévoilé au grand jour si cela devait arriver. Ava ce mit enfin a révéler ce qu'elle tenait temps a me dire, mon regard était fixer sur ces jolies lèvres et je buvais ces paroles, je me noyais dedans, sa voix si douce, sensuel, attachante, tout me plaisais. Tout en parlant elle avait pris mes mains dans les siennes, les siennes était si douce, si délicate, les tenir était un véritable honneur pour moi, et je n'étais pas au bout de mes surprises. Quand elle me révéla être amoureuse de moi, je ne sais pas ce qui c'est passé en moi, mais quand elle m'eu révélé sa, j'ai ressentis un sentiment de bien être, d'apaisement, et d'épanouissement incroyable.

- Moi aussi je suis bien avec toi.

Je lui souris, elle est amoureuse de moi, elle en est certaine. Mais moi ? Suis-je réellement sure de mes sentiments pour elle ? J'ai peur de vouloir me donner l'illusion d'avoir enfin atteint le bonheur, mais qui ne tente rien n'a rien, je franchirais cette route d'incertitude et de mystère en voyant ce que cela pourrait donner, voir si je fus réellement amoureux de cette fille. La réponse ce trouvera surement au bout du chemin, le seul moyen de parvenir a saisir cette réponse et de traverser cette route ou les pièges de la vie me feront obstacles. Une fois tout sa traverser j'aurais enfin la réponse a toute mes questions, soudain, je ne compris pas très bien ce qui ce passa. Je vis Ava ce pencher sur la table et me caresser la joue, je sentis la douceur de la paume de sa main traverser ma joue, je me sentis bien a ce moment la et j'adorais le contact de sa douce et jolie main.

Je saisis doucement sa main et la déplaça devant ma bouche avant de déposer un baisé au beau milieux de sa main, je ne sais pas ce qu'il m'avait pris a ce moment la, je lâcha doucement sa main et continua a la regarder amoureusement, je plonger dans ces yeux, je plonger jusqu'à me noyer dans les eaux trépidante de sa vie. A ce moment la je compris, je compris que j'étais sur le point de rentrer dans sa vie, je compris que cette rencontre allait avoir un réel impact sur ma vie de tout les jours. Je ne serais plus seul a regarder la télévision, a dormir ou a manger. Suis-je prêt a sa ? Je le suis, je sens que c'est le moment, je n'étais pas prêt a l'époque, mais la je sens que je le suis, je ne peux rater une occasion pareille. Le bonheur n'attend qu'une seul chose, que je le saisisse, alors qu'es que j'attend ? Ava continua a me complimenté et a essayer de mettre des mots sur ce qu'elle ressentait, je la regarda et lui dit en souriant.

- Ne gaspille pas ta salive, il n'y a aucun mot pouvant décrire ce genre de chose.

Je le pensais réellement, comment décrire quelques chose d'invisible ? C'est impossible, je tourna légèrement ma tête vers le coté et vis une jeune serveuse s'approcher, elle avait des couettes et portait des lunettes. Sa tenue vestimentaires était le cliché parfait de la jeune serveuse étudiante, elle paraissait tout a fait sympathique, simple, nature, et serviable. Elle nous demanda ce que nous désirions manger, Ava précisa qu'elle voulait un hamburger bien gras avec un soda. Comment une fille aussi jolie peut t'elle manger aussi salement ? Malgré cela elle n'en reste pas moins aussi jolie, et puis, elle n'est pas comme les autres filles. Elle a quelques chose en plus, je le sens, même si je ne sais pas ce que sais je le sens. Je regarda la serveuse et lui souris.

- La même chose pour moi.

Je regarda avec fascination l'affiche du Hamburger que j'avais commander. Il fallait dire que la super promotion de leur Hamburger présent sur le tableaux d'affichage donner vraiment envie, et puis, j'avais une faim de loup ! Ce film m'avais vraiment donné faim, j'étais prêt a manger n'importe quoi. Je détourna mon regard vers Ava Solis et continua a lui sourire, j'essaya d'instaurer un climat de confiance, a force de voir ma psychologue tout faire pour que je me sente bien j'en suis revenue a faire de même, sa a détint sur moi. Soudain, le regard d'Ava ce fixa sur mes mains, je les regarda et contempla avec fascination l'enflure de ma main, d'après la blessure je devina instinctivement que cela était dus a mon coup de poing. J'avais surement dus frapper contre un os et la blessure a du ce réveiller il y'a pas longtemps.

Cela faisait vraiment un mal de chien ! Je ne montrais pas ma douleur par fierté mais a l'intérieur je souffrais énormément, j'ai l'habitude de cogner des types d'habitude mais taper au mauvais endroit peut s'avérer très douloureux et il est parfois très difficile de s'en remettre, je vis Ava abaissé doucement son buste afin de déposé un baisé sur ma blessure, a cette instant même mon coeur ce mit a battre la chamade, on aurait dit qu'il allait sortir de mon torse. J'avala ma salive et resta de marbre, ce sentiment me fit oublier la douleur. L'amour, qu'elle merveilleux remède, un antidote si merveilleux qu'on voudrait en prescrire pour l'éternité. Je regarda Ava, elle me remercia mais s'arrêta au beau milieux de sa phrase, elle tremblotait de terreur, comment agir face a cette situation ? Je lui caressa doucement l'épaule et lui parla de la façon la plus réconfortante possible.

- Ils ne te feront plus aucun mal.

Cette fois-ci c'étais vraiment décidé, je voulais en finir avec ces prétentieux, de voir Ava si terrifier par ces abrutis fit naître une colère immense en moi. Ils vont regrettaient d'avoir croisé ma route, je vais les faire souffrir, je vais les regarder s'affaiblir, ils seront garder en captivité, je les torturerais, les filmerais, et je les regarderaient doucement mourir de faim en voyant le froid s'emparer de leur corps. Une mort aussi stupide qu'ils le sont, heureusement qu'Ava ne peut lire dans les pensées, elle en serait horrifié, je compte bien la débarrasser de ces types une bonne fois pour toute. Je ne supporte pas l'idée que l'on puisse lui faire autant de mal, je ne pouvais l'accepter. Je retira doucement la main et la regarda avec un sourire que j'arbora fièrement pour lui montrer mon soutiens. Je serais toujours la pour elle, et je veux qu'elle le sache.

- Tu les connaissais ces types ?

Je me montrais plus interrogatif, je voulais avoir plus d'information sur ce groupe. Si je veux avoir une chance de les tenir en captivité je dois les connaitre ne serais-ce qu'un minimum. On ne peux pas chasser sans connaitre sa proie, c'est comme rechercher une aiguille dans une botte de foin ou rechercher un amis d'enfance sans même connaitre son nom.

- Tu sais pour qu'elle raison ils voulaient s'en prendre a toi ?

La en revanche je commencer a me montrer de plus en plus indiscret, je ne voulais pas lui faire subir un interrogatoire, d'autant plus que ce n'est pas au Médecin Légiste de s'occuper de ce genre de chose, je hochèrent la tête en signe de pardon et la regarda tout en soupirant.

- Je suis vraiment désolé Ava, je devrais pas t'interroger autant sur ces types mais... J'ai eu si peur pour toi, et de savoir qu'ils réussiront a s'en sortir malgré les victimes qu'ils laissent derrière eux me désole.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Ven 28 Déc 2012 - 8:20

Il était tout doux et tout tendre avec moi que chaque petits gestes aussi infime que de replacer une mèche rebelle ou même un regard me faisait fondre. Je n'ai jamais été aussi fusionnelle avec un homme et je dois dire que j'aimais bien ça avec lui. Ses gestes étaient tendre, doux et affectueux et à chaque regard ou sourire je fondais comme une chandelle. Il était bien avec moi, et de plsu ene plus je voyais son regard changer vers moi. J'étais assise < ses côtés je pouvais sentir son parfum et m'envirer de ça, Je crois que j'aurais pu vivre en ne sentant que cette odeur.

Il entrait dans ma vie tranquillement et ça, ça voulait dire que je lui ouvrais toute grande cette porte pour que l'on puisse bâtir notre propre avenir, notre petite bulle d'amour entre nous. IL parvint à me rassurer doucement simplement en posant sa main sur moi. Je baissai la tête et posai ma joue contre cette main chaude et bienfaitrice. La serveuse arriva en quelques minutes avec nos plats et je tripotai mes frites du bout des doigts. IL me demanda si je les connaissaient. À peine en fait!

- Bien à peine. Je sais que j'ai rédiger un article il y a quelques mois sur une opération de démantelement de réseaux de stu^éfiants et je crois que la prostituion était là-dedans aussi. Le chef d ela bande est Jordan " Master" Knight les trois autres je sais pas probablement ses fier à bras.

Je pris une bouchée de mon burge bien graisseux et fermai les yeux en sentant la bouffe me revigorer lentement. J'ai toujours aimé manger, d'habitude je mangeai bien mais sous le coup de vive émotions j'enfilais de la bouffe pas trop bonne. Mais bon pour les fois ou je me gavais de salade et de légumes frais je pouvais bien m'accorder ce petit plaisir. IL me demanda si je savais pourquoi il voulait s'en prendre à moi. Je posais mon burger et pris une serviette pour essuyer le ketchup et la moutarde qui devait sûrement coloré les coin de ma bouche.

- Franchement? Je sais pas chéri. J'ai simplement écris un article sur les informations que la police m'avait donné rien de plus. Quand je pense que de pauvre jeunes filles étaient à la merci de ses monstres!

IL s'excusa de me demander ça mais il était inquiet pour moi mais qui ne le serait pas? Moi j'aurais vu mon petit copain se faire tabasser j'aurais réagi de la même manière! Je lui fit un sourire reconnaissant et sans même y pensé je pris sa main et la serrait contre mon coeur. IL était tout tendre difficile de lui en vouloir de me poser un tas de questions. Je libérai sa main pour continuer de piger dans mon assiette lentement.

- On n'en parle plus d'accord? Je... je veux pas penser à ça toute la soirée. Puis je vais m'imginer plein de trucs chez-moi dans le noir. dis-je en riant

Je lui fit un dernier sourire tendre avant de retourner à mon assitte que je finis dans un temps record. J'étais affamée finalment! Puis ce film! Bon j'en avais pas vu beaucoup mais Dexter avait semblé apprécier. D'ailleurs comment il faisait pour regarder un film où le sang giclait partout? À croire que les mecs n'ont pas de coeur!

- Au fait le film... comment tu fais pour regarder ça pendant 2 heures? Sérieusement après le premier mec plein de sang j'avais peine à regarder.

Je le regardais avec tendresse et amour. Encore une fois je me sentais attiré vers lui comme un aimant. Est-ce que ça allait marcher? J'en sais rien mais je le crois. Malgré sa timidité et son calme il émanait de cet homme un aura de protection et je savais qu'il serait toujours là pour moi comme moi pour lui. Je glissai une main sous sa manche de t-shirt et caressait du bout des doigts son bras. C'était un geste tout simple mais j'aimais sentir sa peau, ses muscles sous mes doigts.

- Tu es un homme extraordinaire mon amour. Capable de regarder des hommes se faire sauter la cervelle pendant 2 heures pour ensuite voler au secours de ta belle. Vraiment tu seras mon héros dis-je tendrement.

Si j'avais su la part d'ombre, la part de mal qui dormait en lui serais-je encore ici? Serais-je là avec lui? Je ne crois pas mais je ne le savais pas alors je pouvais bien me dire que c'était un homme magnifique, simple et tellement mignon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Sam 29 Déc 2012 - 4:41


~Cinoche Surprise.~


Ava accepta mes excuses, elle comprenait pas réellement la véritable raison de cette interrogatoire, elle pensait que c'étais un besoin de protection alors qu'en réalité c'étais un pure sentiment d'égoïsme. Je voulais juste les connaitre dans le seul but de combler ma soif de meurtre, je ne suis jamais rassasier, cette envie de tuer c'est comme une sorte de malédiction. Mais je l'utile a bonne escient, c'est ce qui me différencie des autres monstres. Suis-je mauvais ? Bon ? Un bon mauvais ? Un mauvais bon ? Je n'en est aucune idée, et a vrais dire je m'en fiche, tout ce qui compter c'étais d'avoir ce petit groupe prétentieux retenue en captivité dans ma cabane abandonné. Prétentieux et égoïste, voila c'que je suis, et pourtant. Au coté d'Ava j'eu l'impression d'être quelqu'un d'autre. Elle me donna l'impression d'être quelqu'un, j'eu l'impression d'être important quand je l'entendis parler.

Je me sentais bien avec elle, je sentais que je pouvais braver tout les obstacles avec elle. Que je pouvais redonner un sens a ma vie, redonner une définition au mot bonheur. S'inventé une vie, tout recommencer a 0, et qui sait, peut-être qu'une de mes progéniture reprendra le flambeau. Mais on en est pas encore la, pour l'instant je dois tout faire pour qu'Ava ce sente bien avec moi, j'ai une certaine responsabilité, je m'en voudrais toute ma vie si il lui arrivé quelque chose de dramatique. Je mangea un bout de mon hamburger, et sans que je puisse m'en rendent compte elle me questionna sur ma super capacité a pouvoir regarder un tel film pendant 2 heures. Je manqua de m'étouffer, je ne m'attendais pas du tout a sa. Je reposa mon Hamburger et lui répondit en souriant.

- J'imagine que si je suis capable d'examiner des cadavres décortiqués regarder un film dans ce genre n'est qu'une broutille. C'est mon quotidien, je m'y suis habitué, j'ai fait d'un métier ma vie.

Pour le coup je suis super fière de ma réponse, un tueur en série retombe toujours sur ces pattes. J'ai réussis a maquiller mon stress et ma culpabilité en fierté. Je regarda Ava en souriant de la même manière, un sourire affectueux et tendre que j'arbora fièrement a Ava. Je voulais qu'elle sache que j'étais fou amoureux d'elle, j'étais prêt a tout pour elle. Je cacha ma main enflé pour dissimuler ma douleur. Je souffrais abondamment, la douleur était presque insoutenable et ne pouvais m'empêcher de grimacer de douleur. Je regarda Ava et la vit me complimenter en disant que j'étais son héro, je laissa échapper un sourire. Je me sentis important, cela me faisait du bien de paraître aussi important. C'est la première fois que quelqu'un compter sur moi et me mettais au temps sur un piédestal.

- Ton héro, ton amour, ton amis, ton confident, pour toi je serais prêt a enfiler tout les masques.

Je regarda Ava droit dans les yeux et continua a lui sourire, je repris mon hamburger et mangea comme un gros goinfre, j'avais une faim monstrueuse, et le mot est plutôt bien choisis. Une fois mon Hamburger fini je regarda Ava et lui dit en souriant.

- Alors, madame la journaliste est satisfaite de sa journée ?







HS : Désolé de la réponse un peu nul mais vus l'heure j'avais pas le temps de rédigé quelques chose de bien Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Sam 29 Déc 2012 - 6:06

(HRP: Ben c'est déjà mieux que moi en fait Razz )

Je suis une passionnée. Quand j'aime j'aime en entier. Je profite de chaque petits regard, chaque frisson qui parcours mon échine en fait chaque micro-seconde que je peux passer avec mon tendre j'en profite. Que se soit de l'odeur de son parfum au souffle dans mes cheveux ou simplement ce regard craquant. Je l'adorais et même si j'en parlais à mes frères, qui n'approuveraient sûrement pas encore, je m'en balancerait tellement car c'est lui que le destin me réservait. Comment pensé autrement alors que nous nous entendions bien? Pourquoi douterais-je de moi, de lui ou même de nous quand le coup de foudre (oui je sais mais c'Est ce que je crois) nous a frappé en plein coeur? Je l'adorais et c'était ainsi. J'étais bien sereine et on dirais que depuis son entrée dans ma vie mon boulot avançais bien. Y'a simplement l'article sur le Bourreau de Quantico qui bloquait. Depuis un moment je trouvais plus d'infos, les autorités n'en avaient pas vraiment non plus mais bon j'allais pas angoisser sur ça alors que je passais un bon moment avec lui.

Il répondit à ma question et je dus admettre que j'aurais pu y pensé moi-même! Il voyait des cadavres dans toutes sorte de position ou de membres manquants enfin tous dans des condition pas possible alors pour lui un film où le sang giclait de tout les côtés c'était presque banal en fait. Mais... les cris? Ça ne l'effrayait pas? Ça ne lui donnait pas un petit frisson d'horreur? Bah! S'il n'en avait pas est-ce que j'allais me choquer pour autant? C'est aberrant quand même comment l'humain est fait! Arrivé à devenir blasé simplment parce qu'on vois pire dans son boulot...

- C'est vrai j'y avais pas pensé... Tu dois en vois des pires que ça dans ton boulot non? Alors que moi je rédige sur les ordures qui les ont tués toi tu dois trouvés comment ils ont fait. Je trouve qu'on mène de bons boulot quand même. Moi qui avertis les gens à ses criminels et toi qui aide les flics à les arrêter. Au fait je t'ai pas remercier pour le meurtre de l'entrepôt! Mon patron jubilait tellement il était content des nouvelles infos.

C'est vrai quand Dexter m'a fait parvenir le rapport j'ai accourue comme une gazelle dans le bureau de mon patron tout fière en lui brandissant le rapport sous le nez. La figure qu'il a fait et surtout le " Comment t'a fait pour avoir ça??" j'avais simplement hausser les épaules en disant que c'était mon secret. Bien sûr les journaliste avaient de la difficulté à mettre la main sur les rapport des légistes alors pour le meurtre le plus horrible de Quantico disons que c'était inespéré en fait. Mon patron avait fait le tour de son bureau et c'était exclamé " BOn boulot Ava, qui il soit remercie le chaleureusement!"

J'avais terminé mon burger pendant que Dexter dévorait le sien à pleine dents. Je m'affalai dans ma chaise en tapotant mon ventre. Mais j'avais mangé trop vite et en plus j'avais pratiquement tout avalé! J'étais mûre pour de la course pendant des milles! Il m'avoua ensuite qu'il était prêt à revêtir tout les masques pour moi. Je lui fit un sourire tendre et mit une main sur sa cuisse. Il était mignon mais je ne lui en demandait pas tant...

- Je t'en demande pas tant mon amour. Juste être toi, et de m'aimer comme je suis. Tant que tu seras là pour moi et que tu m'aimeras ça ira. De même que moi pour toi.
IL était attentionné mais est-ce qu'on pouvait dire que c'était le feu de la passion des débuts? J'oserais dire qe non. Il semblait ainsi attentionné et doux. Il avait la voix douce et réconfortante. Moi qui était une petite bombe de vie il arrivait à me calmer et calmer la petite bombe en moi. J'aimais quand il souriait il avait l'air serein car quand il ne le faisait pa sil avait l'air grave et soucieux. J'aurais tant qimé lui enlever ses sombres pensées pour le voir sourire toujours. Il me tira de mes rêveries en me demandant si j'étais satisfaite de ma journée.

- Très bien! Depuis un moment tout va bien depuis ton arrivée dans ma vie! Mes articles s'écrivent bien pas besoin de me battre avec mes sources et en plus j'ai réussi à te faire sortir un peu alors... Mais là la prochaine fois je te laisse plus choisir. Tu devras te farcir des films à l'eau de rose dis-je en riant.

Je pris son visage entre mes mains et avant de poser mes lèvres sur les siennes je le regardai tendrement. IL était là avec moi et c'est tout ce qui comptait. Je l'embrassai avec douceur et tendresse.

- Puis toi comment as-tu aimé ta journée? demandais-je doucement un doigt sous son menton.

S'il me disait mal je crois que je le claquerais! Non pas vraiment mais je savais que malgré le fait que les badauds nous ai importunés il avait tout de même passé une belle soirée.... du moins je l'espère!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Mer 2 Jan 2013 - 1:58


~Cinoche Surprise.~


Ava Solis, que dire de plus, malgré mon coté démoniaque je joue l'Ange gardien de cette ange divins. Un démon protégeant un ange, une situation plutôt cocasse, mais cependant j'adore cette situation. Je montra un coté sure de moi a Ava Solis, en même temps je l'étais réellement. Elle m'annonça que tout allait bien depuis que j'avais débarqué dans sa vie. Elle a de la chance, moi c'est le contraire, depuis qu'elle a fait un premier pas dans mon coeur tout va de travers de mon coté. Je m'engueule avec mon patron, je fais mal mon boulot en oubliant plusieurs détails important, j'ai même du mal a chasser, et le pire de tout, je suis suivis psychologiquement par une psychologue. Autant dire que c'est pas la joie, mais c'est le prix a payer. Vivre dans l’éternelle souffrance risque de devenir mon quotidien, mais a ces cotés mes malheurs ce dissipe.

Elle était une inconnus, elle est ma lumière, elle deviendra ma raison de vivre, je ne sais pas de quoi est fait l'avenir, mais Ava me donne envie d'aller de l'avant et de découvrir des choses qui me semblais autre fois complètement absurde. Cette fille est la preuve qu'il n'y a rien, que dieu n'existe pas. Car si dieu existait vraiment il ne me laisserais pas vivre avec elle, il ne me laisserais pas vivre dans le bonheur, pas après tout ce que j'ai fais. Cette fille a fait naître des sentiments nouveau en moi, depuis son arrivé, je ressens des choses que je n'avais ressentis avant. Cela ne m'effraie pas, seulement, j'ai envie d'en savoir plus. Voir jusqu’où je peux aller dans la découverte. Serait t'elle ici en sachant ce que je suis réellement ? Serais-je capable de l'éliminé si elle venait un jour a me mettre en danger ? Oui, malgré les sentiments que j'ai pour elle je sais que je serais capable du pire pour continuer a tuer.

J'adore tuer, mais je n'aime pas dire que je suis accro, je préfère dire que ce sont juste des mauvaises habitudes et que je suis capable d'arrêter quand je le souhaite. Aveugle ? Oui je le suis, enfin, je fais semblant de l'être, je fais semblant de me voiler la face, je joue un double jeu avec moi même. Je sais que je suis un monstre n'éprouvant aucune émotion mais je fais semblant de l'ignorer. Je regarda Ava Solis tout en écartant mon assiette sur le coté, j'avais fini de manger mon hamburger et n'avais plus faim. Je laissa échapper un sourire quand j'écouta Ava me dire que la prochaine fois j'aurais le droit a des films a l'eau de rose.

-Des films a l'eau de rose ? C'est moi qui me cacheras sous ton épaule si tu fais sa.

Je fis semblant de ne m'intéresser a l'idée d'aller voir un film de ce genre avec elle, mais en réalité, je serais prêt a tout faire a ces cotés. Que ce soit regarder un film a l'eau de rose ou n'importe quoi d'autre, le principal était qu'elle soit avec moi, j'aime la sentir a mes cotés. Ava pris mon visage entre ces mains, je ne fis rien et la laissa faire, elle me déposa un baisée, ce ne fut pas désagréable. Je la regarda droit dans les yeux en l'écoutant parler, le son de sa voix est une mélodie très appréciable. Je pourrais l'écouter parler pendant des journées entières, elle me demanda si j'avais apprécier ma journée. Cette journée était un vrais paradis pour le démon que je suis, je lui fis savoir presque instinctivement.

-Si cette journée était a refaire je recommencerais sans hésité.

Fou amoureux, c'est ce que j'étais, cette chose que je ressens au ventre quand je m'adressa a elle, cette boule a la gorge quand j'entendis le son de sa voix, est-ce sa tomber amoureux ? Si oui alors je donnerais chère pour ressentir ces émotions a un temps indéterminé. Je lui pris la main et tenta de me montrer un peu plus romantique, je recouvris sa main avec les miennes afin de la couvrir bien au chaud et la regarda droit dans les yeux.

-Ava, on a tout les 2 vécus a Miami, on est tout les 2 a Quantico et bossons tout les 2 sur la criminologie. Comment ça ce fait qu'on ne ce soit pas connus plus tôt ?

A vrais dire, je crois avoir la réponse a cette question. C'est essentiellement car j'étais trop occupé a assouvir cette soif de meurtre qui me contrôle, la première fois que je l'ai vus, jamais je ne pourrais l'oublier. Un temps pluvieux, une voiture en panne et un tueur en série assez sympathique prêt a héberger une jeune journaliste dans le besoin. Les chances que cette chose ce réalise est assez mince, surtout en prenant en considération le fait que nous aurions pus nous croisez a mainte et mainte reprise. On a tout les 2 commencer a Miami pour finir a Quantico, assez ironique comme situation. Soudain, j'entendis une voix, cette voix ce fit de plus en plus persistante. Cette voix était fantomatique et semblait m'interpeller, elle m'appeler sur un ton vraiment étrange, comme si un enfant chercher a faire peur quelqu'un.

"Dexter... Dexter..."

Je regarda derrière l'épaule d'Ava et je le vis, lui, cette homme plutôt grand, chatin, les yeux amuseur et ce satané sourire rester intact. Il portait une chemisette rouge, un jeans bleue et parut sure de lui. Mon père, que faisait t'il la, il est mort normalement. Et pourquoi suis-je le seul a l'entendre ? Suis-je en train de devenir fou ? Non, je ne suis pas fou, cela est impossible, pas maintenant, il peut pas venir me pourrir la vie, pas aujourd'hui, mon père s'exclama en me regardant d'un air enjouer.

"Je suis une partie de ton subconscient, je suis la pour te rappeler qui commande Dexter."

Je décala mon regard vers Ava et essaya de l'ignorer, me voila devenue fou, il manquer plus que sa. Une partie de mon subconscient, il n'y a qu'a moi que ça arrive. Moi qui penser pouvoir m'en débarrasser en lui tirant dessus c'étais une grave erreur. Mais je ne l'écoute plus désormais, ce n'est plus lui qui commande, j'ai pris le dessus il y'a fort longtemps. Je lui est voler ce désir de contrôle au dépit de sa propre vie. Toujours aussi souriant afin de dissimuler cette panique et cette peur bleue que j'éprouvais en présence de ce type prétentieux ce proclamant être mon père, malgré mon ignorance cela ne l'empêcha pas de ce calmer.

"Dexter amoureux, on aura tout vus. Tu dois m'obéir Dex, tue cette fille... Tue la... Cette vie n'est pas la tienne..."

Toujours aussi silencieux depuis son apparition je serrais de plus en plus la main de Ava, voyant que je commença a lui faire mal je retira mes mains en m'excusant de mon comportement. Je me frotta le front et me versa un verre d'eau, je bus le verre coup sec et me frotta les yeux en espérant que cela fit disparaître mon pire cauchemar. Mais cela ne marcha pas, quand j'ouvris les yeux je le vis toujours, a me sourire bêtement. J'inspira un grand coup, mon expression du visage avait changer, j'étais passé du bonheur a l'incompréhension la plus total. Malgré tout je souris toujours a Ava en lui faisant croire que tout allait bien.

-Au faite Ava, tes frères, ce serait sympa si je pouvais les rencontraient.

Malgré les ardeurs de mon père je voulus réellement finir ma vie avec Ava, mais pour ce faire je devais faire connaissances avec sa famille. Je ne sais pas pourquoi mon subconscient ce démontre sous l'apparence de mon père adoptif, mais je ne laisserais pas mes hallucinations ruiner mon histoire avec Ava.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Jeu 3 Jan 2013 - 5:21

Je ris doucement en l'entendant me dire que s'il devait écouter des films de filles c'Est lui qui se cacherais. En fait je le laisserais bien faire ce qu'il veut mais il semblie si timide que je n'ose pas trop m'avancer de peur qu'il me prenne pour une garce. Alors je ne faisais rien laissant le temps et la passion nouguider. De plus je ne voulais rien précipiter avec lui je voulais prendr emon temps, le connaître. Quelque part dans le fond de mon coeur je sentais, et je souhaitais, que se soit LE bon. Il arrivait à calmer mon stress et mes inquiétudes.

Quand il m'avoua qu'il voulait refaire cette journée je lui sourit tendrement. tout en gardant mes yeux dans les siens. C'est à se moment que je remarquai toute la profondeur de son âme. Bien en fait l'espèce de sagesse ou truc aussi con. Enfin je me plongeai dans l'abîme de ses yeux. J'étais bien, heureuse et une bulle nous entourait. Bulle que personne ne pourrait percer. Il prit ma main doucement et la couvrir des siennes et instinctivement j'emprisonnai un bout de son pouce entre mes doigts. Je posai ma tête sur ma main libre pendant qu'il m'énonçai toute les "ressemblances" ou conïncidences qui auraient pu nous faire rencontrer avant aujourd'hui. En fait Miami est une grande ville et Quantico aussi mais les légistes sont pas très bavard sur leur rapport nous référant la plupart du temps aux policiers.

- Bien si les légsites seraient plus bavard avec nous les journalistes, peut-être aurions nous eu la chance de se rencontrer avant. dis-je avec un ton taquin.

C'est vrai en fait mais je n'en voulais pas au légistes car sinon ils seraient harcelé de toutes part mais pourtant je me faisais insistante auprès d'eux étonnat qu'il n'ai pas entendu parler de moi en fait... Peut-être parce que je parlais à son supérieur et qu'il m'envoyait boulé... enfin j'allais quand même pas investiguer le pourquoi du comment non plus. Mais j'avoue que ça m'intriguait, mais maintenant nous étions là ensemble deux solitudes c'étant rejointe. Je ne l'avait pas encore questionnée sur son passée et le pourquoi de son arrivée ici mais on avait tout le temps encore.

Soudain son regard dévia par-dessus mon épaule et son attitude changea pour devenir soucieux et je dirais à la limite en colère. Je me tournai légèrement et ne vis que des passants rien d eplus pas de quoi fouetter un chat ce qui me fit me ramener c'Est qu'il serrait ma main dans la sienne et sans être douloureux disons que ce n'était pas agréable. Je risquai un petit " Chéri?" qui sembla tombé dans le vide. Mais... il se passait quoi là? Je fis un grimace de douleur comme il tourna le regard vers moi et il lâcha ma main et demeura silencieux.

Pendant un moment je le regardais me demandant ce qu'il avait. Je frottai ma main discrètement pour ne pas l'accabler davantage. Peut-être avait-il vu une personne qu'il n'aimait pas se balader sur le trottoir ou une ex-copine qui c'était foutue de lui par la vitre allez savoir! Mais ce qui me surpris était sa question et son sourire qu'il voulait probablement rassurant. IL voulait rencontrer mes frères?! Oui bien à part être protecteurs et deuxièmes pères disons que si je pouvais les décrire... ils auraient été de bons candidats pour être inspecteur de la police en fait s'en était gênant parfois.

- Mes frères? Tu veux les rencontrer... Euh ouais ça pourrait se faire mais je dois t'avertir que se sont de véritable enquiquineurs. En gros ils auraient été bons dans la police. dis-je avec un petit sourire.

Je le regardai et je ne pus m'empêcher de m'inquiéter quand même j'aimais pas le voir ainsi. J'aimais mieux le voir tout tendre et aimant pas avec cette mine soucieuse. Je risquai un geste de compassion mais j'étais inquiète de voir son changement de comportement et l'élancement léger dans ma main me le fit rappeler. Je posais ma main sur son bras légèrement tel une aile d'oiseau.

- Tu es sûr que ça va? Tu peux m'en parler tu sais. Je serais toujours là pour toi...
Je fouillais ses yeux à la recherche d'une quelconque réponse auissi infime soit-elle. Si je me serais douter un seul instant de sa vision je crois que je serais partie gentiment en prétextant n'importe quelle excuses bidon. Cependant je ne le savais pas et mon coeur me dit de rester là près de lui, au chaud et en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Sam 5 Jan 2013 - 4:41


~Cinoche Surprise.~


Cette fois-ci j'étais vraiment mal a l'aise, et j'avais de quoi l'être, Ava voyait bien qu'il y'avait quelques chose qui me gêna et me le fit remarquer en me demandant si j'allais bien. Je baissa la tête et tenta de trouvé une excuse paraissant vrais, la vérité l'aurais surement effrayé, et sa c'est ce que je veux a tout prix éviter. Inventé quelques chose de subtile et réaliste, mentir est si facile d'habitude pour moi, pourquoi est-ce qu'a cette instant je n'en ai aucune envie ? J'adore mentir au gens mais mentir a cette femme c'est comme si l'on m'enfoncé un poignard dans le ventre. Je ne pouvais cependant pas dire que tout allait bien, pas après ce que je viens de lui montrer. Je suis bien trop intelligent pour me faire avoir, inventé un mensonge est beaucoup plus crédible que lui faire croire que je vais bien. Je redressa la tête et regarda en direction de mon paternelle.

Mon guide, j'espérais qu'il puisse m'éclairer. Mais il avait disparue, volatilisé, qu'elle frustration. J'avais besoin qu'il m'éclaire, qu'il me dise quoi dire, soudain, j'aperçus une femme boire une tasse de café. J'avais enfin trouvé la solution, plutôt imparable en plus, cela aurait expliquer mon comportement. Je regarda Ava droit dans les yeux et rivèrent ensuite mes yeux vers la fille en question, vus le comportement que j'eu adopté au moment ou j'avais aperçus mon père je devais trouvé quelques chose de vraiment terrible.

-C'est juste que, cette fille, c'étais mon ex, on était heureux ensemble, il n'y avait rien qui pouvait nous séparé... Enfin... C'est ce que je pensais, elle est partie sans dire un mot et sans même donner d'explication.

J'étais assez fière de moi, monter ce mensonge était simple en faite, et je crois que je méritais amplement l'oscar de l'année. Je suis un menteur née, mon éducation est basé sur le mensonge. Sans cesse je devais fausser un amour non sincère et faire semblant d'éprouvé des sentiments pour des parents que je haïssais plus que tout au monde. Mais cette qualité m'a souvent tiré des situations les plus désagréables. J'espérais qu'elle puisse gober un tel mensonge, cela me tue de devoir lui mentir alors que nous venons juste de faire connaissance mais je n'allais pas lui dire que j'étais un psychopathe souffrant de délire hallucinatoire tout de même. Un pauvre homme s'étant fait lâchement quitté sans raison est beaucoup plus convenable, cela attirera l'empathie d'Ava a mon égard, et elle sera encore plus captivé par mon coté mystérieux.

Je la vois cette manière de m'observer, elle cherche a me mettre a nue, si elle gobe ce mensonge elle pensera avoir enfin réussis. Avoir enfin percés mon secret, mais cela est un leurre, pauvre fille, elle vie avec un tueur en série égoïste, manipulateur, menteur et sanguinaire. Si seulement elle savait, heureusement pour moi ce jour n'arrivera jamais, pas tant que je serais la pour contre-carré toute accusation a mon égard d'un simple revers de la main. Quand l'on dit que les tueurs en série sont les meilleurs acteur, ce n'est pas un mythe, c'est une réalité. Je le sais, moi même j'en suis un et je m'en rend compte, que ce soit quand je dois me faire passer pour une personne que je ne suis pas ou même quand je chasse des personnes étant comme moi. Je fis un sourire de coté laissant et un petit mouvement de tête de droite a gauche laissant présagé une profonde tristesse et lui parla d'un ton désespéré.

-Je suis vraiment désolé Ava, je suis vraiment désolé de discuté de mon ex lors de notre rendez vous.

Et voila que maintenant je me met a jouer la carte de la culpabilité, pour paraitre crédible je devais simulé une âme en peine, faire croire a Ava que cette personne faisait ressortir une profonde douleur émotionnelle en moi, mon jeu d'acteur pris le dessus et je fis semblant de laisser échapper de fausse émotion. Je changea ce sourire de tristesse en un regard amoureux et un sourire compatissant a Ava, je sais qu'elle est compatissante a ma douleur, je connais Ava, j'ai eu le temps de l'analyser. Mais je fis semblant de croire que cela la déranger, dans qu'elle but ? Passer pour une victime s'étant fait abandonner par son ex et ayant du mal a passer a autre chose, Ava ce montrera surement rassurante, et en bonus elle ce montrera surement bien plus affectueuse a mon égard.

-Je dois surement t'embêtais avec mes histoires. Seulement, cela fait partie de ma vie, et j'ai du mal a oublier ce qui c'est passé, c'est pour sa que je me suis noyer dans la solitude, c'est pour sa que ma maison est vide, car c'est ce que je ressens depuis son départ.

Je savais plutôt bien rebondir sur mes pattes, l'apparitions de mon père venait d'expliquer le fait a Ava que je sois seul, que ma maison n'a aucune décoration et le fait que je sois plus plongé dans mon travail qu'a ma vie social. Maintenant elle n'a plus aucune raison de pensé que je suis un psychopathe, il ne me reste maintenant plus qu'une étape pour la faire chavirer.

-Mais, depuis ton arrivé j'ai l'impression de revivre, et même si j'ai peur que le jour d'après tu ne sois plus a mes cotés tu me donnes envie de redevenir ce que j'étais avant et ce que j'aurais toujours dus être. Libre et indépendant...

Cette dernière étape était de faire d'elle mon centre d'intérêt, la flatter, lui faire croire que son apparition dans ma vie m'a donner l'envie de sortir et d'être plus aussi seul qu'avant. Si elle savait que derrière ce masque que j'arbore fièrement devant elle ce dissimule le terrible Bourreau de Quantico faisant trembler toute les vermines de la ville.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Sam 5 Jan 2013 - 7:13

(HRP: Ok té vraiment salaud XD)

Pendant de longues minutes il resta là sans rien dire laissant mon stress et mon inquiétude monter en flèche. Peut-être me trouvait-il trop inquisitrice, ou il voulait mettre fin à notre relation… Mais non pourquoi il aurait accepter un rendez-vous? Peut-être pour être gentil? Oui mais la main serrée c’est pas une signe de rupture. Je me retins de me secouer la tête pour faire taire toute les petites voix de ma conscience. Alors je ne dis rien la main toujours posé sur lui tel une ancre attachant son bateau à son port.Il finit par relever la tête et planter ses yeux dans les miens et enfin se lancer sur une explication. Quand je l’entendis je retins un « Oooh pauvre amour! ». Il n’en avais pas besoin! Cependant pour éviter à mes lèvres de dire quoique se soient je me retournai un peu vers la dame en question. Elle n’en avais rien à faire de nous, enfin de lui en particulier. Je me pinçai les lèvres pour éviter de dire quoique se soit. Non mais elle aurait pu au moins lui dire bonjour ou encore un « Contente de voir que tu va mieux » mais non rien! Les gens n’ont pas de cœur parfois!

Je comprenais maintenant pourquoi il avait serré ma main! Il avait eu mal le pauvre. De ce fait mes yeux se radoucirent et je lui fit un sourire compatissant. Que pouvais-je lui dire? Que nous avion tous des histoires troublantes et déchirante. La mienne a été Marwan qui avait tellement de problèmes qu’il voulait à peine que je lui touche. S’embrasser était plus qu’un effort pour lui. Enfin je l’entendis s’excuser de m’en parler, mais pauvre chéri ça ne me dérangeait pas du tout! Je lui fit un signe de la main avant de prendre la parole.

- Ça va t’inquiètes!

Il reprit ensuite sur le pourquoi de son appartement vide et sans décorations, ni personnalité selon moi. Non mais c’est vrai! Que des meubles, rien sur les murs sauf cette peinture blanche plate, drabe et sans vie. Encore une fois il s’excusait! Non mais c’était pas grave! Il ne pouvait pas savoir le pauvre! Je pris donc sa main tendrement et la serrai doucement avec un regard tout doux et maternel

- Mais non arrêtes tu ne m’embêtes pas. Tu ne pouvais pas savoir qu’elle viendrait. Je suis là mon chéri, tu peux me confier tes problèmes je suis là pour toi.

Je ne l’aimais pas … non je l’adorais pauvre homme qui c’était fait blessé par l’amour! Mais qui ne l’es pas à un moment ou l’autre de sa vie? En fait là présentement il me touchait à un point ou je me retenais pour ne pas le bercer contre moi. J’aimais quand il me fit son sourire et ses yeux changèrent d’expression. Là j’étais raide dingue de lui! Mais ce qu’il me dit ensuite! Me fit figé quelques instants. Lentement plus il parlait plus mon sourire montait. IL ne manquait que la musique et tout serait parfait mais au lieu de sa on avait la musique ennuyante du resto… Bon bien on fera avec! J’avais pris ses mains entre le miennes mais après sa courte mais non moins touchant déclaration je pris son visage entre mes mains et le tirai à moi pour plaquer mes lèvres sur le siennes. Que pouvais-je dire de plus? Un long et passionné baiser fut échangé et je le lâchai car je manquais de souffle. Je pris une de ses mains entre les miennes et les joues roses le souffle court je pris la parole la tête qui tournait.

- Mon chéri je suis là, je ne partirai pas, jamais. Seul la mort pourra nous séparer et ça je te le promet! Je me battrais pour toi au péril de ma vie s’il le faut.

Je posai ensuite sa main sur mon cœur où celui-ci cognait dans ma poitrine, non la martelait! Je pris le temps de me calmer un peu, enfin au moins reprendre mon souffle.

- Tu te rappelle? Mon cœur est pour toi et c’est toi qui le fait battre ainsi. Jamais il n’arrêtera! Je t’aime mon amour!

Et encore une fois me revoici légèrement debout à l’embrasser comme une dingue! J’étais folle de lui! J’étais rempli d’émotion à la fois diverses et enivrante! Dans mon cœur et mon corps je sentais que c’était l’élu, celui que le destin me réservais! Même son « ex » tourna la tête vers nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Mer 9 Jan 2013 - 3:09


~Cinoche Surprise.~










Ava Solis, elle eu la réaction adéquate, elle agissait exactement comme je le voulais, elle est ma marionnette, la marionnette la plus magnifique que j'eu a manipuler. J'en devins presque gêner, mais je chassa mes incertitudes d'un revers de la main, je devais être sure de moi. Je roula des yeux tout en fixant la fille que j'ai prétendue être mon ex, je n'avais pas fait attention a son physique. Blonde, lunette de soleil noire, manteau de fourrure, collant noire et botte provocante, a ce moment la j'eu envie d'éclaté de rire mais je me retenais, parmi toute les filles de ce restaurent il a fallut que mon regard ce pose sur cette fille, une des filles les plus vulgaires du restaurent. Je me demandais vraiment ce a quoi pouvait bien penser Ava, cette situation m'amusa énormément et en examina cette fille de plus prêt je calcula rapidement mon erreur. Je hocha doucement la tête et fini par lui dire en lui adressant un sourire d'une sincérité rare pour une personne comme moi.

-Ava, n'en parlons plus, j'ai envie de profité de cette soiré avec toi et personne d'autre.

Je mis mes mains sur le rebord de la table et recula doucement la chaise, je regarda Ava droit dans les yeux, il fallait partir de cette endroit. Cette fille provocante, même si je ne la connais pas, Ava risque d'y pensé tout le long du séjour, et cela m'embêterais. Ce n'est pas moi que ça dérange, disons que je n'aimerais pas lui pourrir sa journée. Elle a envie de profité de moi et non des autres, j'étais sur le point de l'aider a ce lever quand soudain un serveur jeune, cheveux brun et uniforme réglementaire me renversa son plateau qui constitué 3 tasses de café sur mon t-shirt rouge clair. Une rage incommensurable naquit en moi au moment ou cette empoté dénoué de toute intelligence renversa son plateau sur moi, instinctivement je ferma les poings, je baissa légèrement la tête et riva toujours la tête vers le bas mes yeux menaçant dans les siens, j'étais sur le poing de lui coller mon poing sur la figure. Le jeune employer commença a stresser de plus en plus et tenta de calmer le jeu en m'essuyant le t-shirt avec une serviette. Evidemment, la seul chose qu'il réussi a faire c'est étaler les taches présente sur mes vêtements.

-Va t'en ! Lui dis-je d'un ton nerveux et colérique en accompagnant cela d'un violent mouvement de bras l'incitant a partir.

J'étais vraiment a cran, il n'en fallait pas beaucoup pour m'énerver. Je regarda Ava, elle avait l'air effrayer par ce que je viens de lui montré, cette part d'ombre en moi, elle ne semble pas vouloir la toucher. Pourtant j'aimerais qu'Ava l'enlace et l'embrasse cette part ténébreuse, cela me faciliterais la tache. Je secoua la tête et tenta de la rassurer au maximum.

-Je suis désolé, je suis a cran en ce moment. Dis-je d'un ton hésitant.

Je mis ma main dans la poche de mon jeans et en sortis un billet de 20 euro, je déposa le billet sur la table et regarda Ava.

-Ou est-ce que madame veut aller maintenant ? Lui dis-je en souriant.

Je voulais réellement me rattraper sur ce coup, je craignais qu'elle ce fasse une mauvaise image de moi en voyant l'impulsivité dont j'ai fais preuve face a ce jeune employer, quand Ava ce leva je posa ma main sur son épaule et le lui caressa doucement toujours en souriant. Je retira ma main de son épaule, elle était plus distante, et cela ce comprenait, elle avait beaucoup de chose a encaisser, je lui est demander de porté des charges bien trop lourde pour elle. D'abord cette fille qu'elle prend mon ex, l'aperçut de ma part d'ombre, je devais l'aider a porter tout sa.

-Désolé pour mon comportement, je sais pas ce qui m'a pris. Lui dis-je d'un ton convaincus et en frotta mes mains contre mon jeans montrant mon inquiétude.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Mer 9 Jan 2013 - 4:54

En fait cette fille ne m'intéressait pas le moins du monde mon amoureux était là avec moi tout sensible et il m'avait ouvert son cœur alors que pouvais-je dire? Je prenais ses confidences comme un cadeau. De plus sa bouille d'ange me faisait toujours aussi fondre. J'aimais me perdre dans ses yeux comme si j'étais la seule au monde! Pas une femme sur cette terre ne devait se sentir comme moi présentement. Je flottai sur un nuage et j'étais la plus amoureuse de femmes! J'arrivai mal à m'expliquer comment il pouvait me faire sentir si unique et en même temps avec ce petite besoin qu'il avait que je sois là... comme si j'étais son port, son phare. Oui bien à voir comment il avait été laissé on n'en doutait pas une seconde qu'il avait dû traverser la noirceur.

- Tu as raison! On ne gâche pas notre soirée.

Il se recula doucement et j'allai en faire de même et malheureusement pour lui un jeune serveur tout mignon mais Ô combien maladroit plaqua un plateau de tasses de café contre le torse de Dexter. J'allais me lever pour l'aider mais le regard qu'il servit au jeune homme me cloua sur ma chaise. IL y avait une telle rage et une telle colère que j'étais muette. Le jeune homme bafouilla quelques excuses maladroites et tenta de réparer sa faute mais quand il lui fit un geste de la main et lui dit de s'en aller le " Va t'en!" me fit sursauter sur ma chaise. Pendant cet échange bref mes yeux allait de l'un à l'autre et je croisai le regard du serveur et lui fit un petit sourire compatissant. Putin mais il lui prenait quoi là? C'était que du café c’est tout, ça se lave rien de dramatique!

Il expliqua sa réaction, exagérée il va sans dire, parce qu'il était à cran. Ok je voulais bien le croire mais à ce point?? Je hochai simplement de la tête et quand il me demanda, avec un sourire s'il-vous-plaît, où je voulais aller je ne sus que répondre... Puis comment il faisait pour sourire alors que j'avais été effrayé par sa réaction, probablement qu'il se voulait tout gentil ne voulant pas que je m'en fasse. Je me levai tentant de faire aller mon cerveau pour lui trouver une réponse tangible et intelligente. Quand il mit sa main sur mon épaule j'eus un petit sursaut de surprise et il dût le sentir car il la retira. Mais merde! Ça allait là... Je me raisonnai quand il me dit qu'il s’excusait pour sa réaction. Bon au moins il était capable de reconnaître ses torts. Je lui fis un sourire empathique et remarquai sa nervosité.

- Allons ça va, ça nous arrive à tous. Quoique toi c'est assez intense. Allez viens on va marcher un peu après tout ça va nous calmer tout les deux et puis, le ciel est clair il ne fait pas trop froid on pourra discuter pendant des heures!

Je lui mit un baiser sur la joue avant de le devancer sur la sortie. Je risquai même un regard par-dessus mon épaule et lui lançai un clin d’œil et un signe de tête. Je franchi la porte et me retrouvai nez à nez avec un des badauds un peu plus tôt. Je lâchai un cri de surprise avant de me faire plaquer une main sur la bouche et entraîner un peu plus loin. J'étais petite et légère donc assez facilement transportable. Je me senti plaquer sur un mur et je fermai les yeux de douleur. Quand je les ouvris je vis le chef de la bande devant moi ses yeux mauvais rivés aux miens. Paniquée vous dites? J'étais affolée!

- Ben tien la p'tite Solis est farouche... je les aiment comme ça moi...

La main était plaqué sur ma bouche donc mes cris étouffés. Où était Dexter? Il était pas loin de moi pourtant! J'étais à peine à quelques mètre de lui! J'entendis un bruit de tissus se déchirer pendant que je sentais la caresse du vent de la nuit sur le haut de ma cuisse. Là je devint carrément incontrôlable! Je ne sais par quel moyen je réussi à mordre mon agresseur de la main qui m'emprisonnait.

- AU SECOURS!!! DEX!! À mon dieu..
. dis-je en voyant la lame froide et rutilante de son canif

- Tu fermes ta grande gueule compris? Ton petit copain s'il se pointe on lui fait la peau compris?

- Si vous lui touchez je vous jure que je vous tue...

- Tu feras rien de ça ma jolie parce que moi et mes copains on s'arrange pour que tu ne parle plus jamais. Maintenant laisse-moi voir comment les mexicaines sont chaudes...

Je serrai les mâchoires mais il me tenait toujours plaqué au mur et j'entendis encore un bruit de tissu déchiré. C'est certain que je n'allais pas lui donner la partie facile. Je le toisai durement... enfin aussi durement qu'une fille qui a peur peut faire. Je sentis mes yeux s'emplir de larmes et elles roulaient sur mes joues sans que je leur donne la permission de couler. Il était stone c'était certain! Puis comment on fait pour repousser un homme de 3 fois sa grosseur et deux fois sa grandeur alors que j'étais une puce à ses côtés? Quand je sentis une main sur ma cuisse je lâchai une cri espérant que Dexter ne soit pas loin.

- LÂCHEZ-MOI!! SALE PORC! DEX PUTIN!!! NE ME TOUCHEZ PAS!

- J'AI DIT TA GUEULE!

Il me plaqua durement sur le mur et pendant un moment je vis des étoile et sa main alla vers mon cou et même s'il ne serrai pas je su à cet instant que si je faisais quoique se soit qui lui déplaisait... il n’hésiterais pas à me tuer. Je priais intérieurement pour que Dexter arrive parce que là... J'étais vraiment mal prise!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Sam 12 Jan 2013 - 20:09


~Cinoche Surprise.~










Ava ce leva en même temps que moi et me fit un bisou sur la joue en me devançant et en partant la première, elle ce retourna vers moi et me fit un clin d'oeil. Je ne pus m'empêcher de sourire, a ce moment précis je réalisa la chance que j'avais. La chance que j'avais d'être avec une tel beauté, je la reluqua de dos tout en étant immobile, je pris un morceau de pain présent sur une corbeille et croqua dedans en la voyant prendre la porte. Je regarda le serveur en train de faire son boulot, je ne sus ce qui ce passa mais je passa ma main dans ma poche et déposa un billet de 10 euro sur la table. Pour un pourboire cela étais pas mal, je ne sais pas si c'étais la culpabilité de l'avoir froidement agresser ou ma conscience qui me travaillait mais je ressentais le besoin de me faire pardonner et ce pourboire prouva ma reconnaissance. Je me retourna et m'observa dans un miroir, je me mis a sourire et me retourna vers la porte afin de rejoindre Ava.

Je marcha en direction de la porte, au moment ou je me saisis de la poignet de porte j'entendis Ava crier mon nom, j'ouvris de suite la porte et regarda a droite puis a gauche, elle avait disparue, comment peut-on perdre une personne ? Je fis un tour sur moi même en me tirant les cheveux, la savoir en danger sans pouvoir intervenir m'énerva. J'entendis Ava crier de plus belle et riva mes yeux vers une ruelle, c'est de la que provenait ces hurlements de terreur. Je me précipita vers cette ruelle et vis un homme plus costaud serrer la gorge d'Ava, il lui ordonna de la fermer. Je fixa Ava du regard, elle était en mauvaise posture, je devais absolument faire quelque chose, a vrais dire, je ne réfléchis pas et passa a l'action sans réfléchir. Je m'approcha du chef des brigands doucement, prêt a l'étrangler, pas a pas je marcha de la plus grande délicatesse qu'il puisse exister.

Arrivé derrière le dos du brigand je me redressa dangereusement le visage n'affichant aucune expression, au moment de passer a l'attaque je sentis quelques chose m'agripper les 2 bras et me tirer en arrière, je tourna ma tête et aperçus 2 autres brigands, un type au cheveux brun ressemblant a un italiens et un type ayant de long cheveux blond même pas laver. J'essaya de me défaire de cette emprise en gigotant dans tout les sens.

-Lâchez moi !!!

Le chef lâcha Ava et ce retourna vers moi, il me regarda d'un air mesquin, un regard que je suis censé trouvait passionnant. Enfin, passionnant quand c'est moi qui arbore ce sourire mesquin. Je me suis bêtement laisser piéger par ces abrutis, je regarda droit dans les yeux le brigand en essayant de ne pas flanchir, tout comme moi il fait partie des animaux adorant la provocation. Je tourna légèrement la tête vers Ava, je ne voulais pas qu'elle assiste a sa.

-Ava, tu ferais mieux de partir...

Le chef des brigands me coupa la parole et parla d'un ton énerver.

"NON ! Si tu pars Solis tu ne reverra plus ton amis..."

Je ne dis rien et contempla avec faiblesse les brigands, le chef ce retourna de façon distingué et enchaîna en m'offrant un énorme coup de poing dans le ventre, je faillis tomber en avant mais je fus retenue par les hommes qui étaient en train de m'agripper le bras. Je souffris pour Ava, je me douta que quelque chose c'étais passer entre elle et ces types, et trinquer pour ces bêtises était désagréable, je ressentais une énorme blessure a la poitrine suite a cette droite et grimaça de douleur. Je regarda Ava d'un air intrigué et incompris, que lui voulais ces types ?

-Et qu'a t'elle fait pour mérité sa ?

Si je ne pouvais pas avoir des réponses de la bouche d'Ava j'en aurais peut-être de la bouche des brigands, j'espérais que ce monstre puisse m'éclaircir sur cette histoire encore un peu flou, je veux qu'il fasse office de lunette afin que j'y vois plus clair. Font t'il sa uniquement pour un article ? Je ne pense pas, ce type utilise cette excuse pour dissimuler le fait qu'il adore sa, cette situation l'excite, tout comme moi il aime voir les autres souffrir. Le chef fit un tour sur lui même et me reporta un énorme coup de poing, je poussa un énorme crie de douleur et me pencha en avant.

"Si tu ne te tais pas j'ordonne a ces types de t'éliminer."

C'est lui que je tuerais si ce type continue a me montré son arrogance, enfin, pour l'instant le seul a être pris au piège c'est moi. Je ne peux plus rien faire, mise a part prier pour que cette situation ne dure pas longtemps.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Sam 12 Jan 2013 - 21:23

Hrp: Mais non ça va Wink )

Pétrifiée! J'étais pétrifiée et immobile et surtout sonnée! À mon lus grand bonheur je vis Dexter arriver lentement mais je ne fis rien pour le protéger. La main entourait toujours mon cou prête à serrer si besoin était. Je le fixai d'allure dure mais disons que ma peur transperçait mon regard. Je le vis se glisser lentement derrière le chef de bande mais c'est surtout son regard qui m’effraya, enfin un peu. Cependant il n'eut pas le temps de faire quoique se soit qu'il fut attrapé par les deux autres, pendant que je lançait une plainte aiguë. Non il ne pouvait pas payer pour moi! Le chef lâcha ma gorge une seconde pendant que Dexter me dis de me sauver. Un hochement de tête et j'aillai filer mais la menace du chef me glaça alors je lâchai Dexter du regard pour remonter vers l'autre.

- Non, il n'a rien à voir...

- J'ai dit te fermer ta gueule!

Je la bouclai trop apeuré de voir ce qu'il pouvait faire à mon tendre et je fus servit! Il lui envoya un coup de poing au ventre qui m'arracha un cri de peur. Il tourna le regard brièvement vers moi et je crus voir un lueur de satisfaction qui me figea. J'aimais pas comment ça retournai... tout ça pour un putin d'article! D'ailleurs Dexter le demanda assez vivement je ne le savais pas moi-même alors pour lui donner des réponses!

- Ce qu'elle a fait? Bien monsieur est pas trop informé de sa belle à ce que je vois! Elle fouille dans le passé des gens, elle a balancer des mecs à la police pour un supposé trafic de stupéfiant et il semblerait que certains auraient profité des filles pour quoi déjà ma jolie? AH! oui en faire des putes!

- Elles étaient mineures bandes de salopards!!

Aussitôt il revint vers moi et me regarda avec un regard meurtrier. Je me tus instantanément, il faisaient passé la drogue et prenait des filles réfugiées en échange pour en faire un réseau de prostitutions. Des adolescente et des enfants. Horrible et dégueulasse. Certains de mes contacts dans la rue m'en avait informés et m'avait demandé de faire quelque chose alors j'ai fait la seule chose que je connaissais, avertir la brigade des stup'.

- Tu fouille trop ma belle, me dit-il en passant un doigt sur ma joue, tu sais ce qui arrive au journaliste qui foute leur nez dans les affaires des autres...

Je ne répondis pas je le savais que trop bien. Quelques-uns de mes collègues c'étaient retrouvés gravement blessé si ce n'est pas dans le fond d'une rivière. Mais moi je ne faisais que mon boulot. Je dénonçais les méchants pour une meilleure société rien de plus! Je reportai mon regard vers dexter qui était maintenu par ses badauds. Même pas capable de faire le boulot tout seul il faut qu'il demande à ses copains... quel lâche quand même!

- Je te jures Dex que je n'ai rien fait de mal... Ils faisaient des échange de la drogues pour des prostituées... Il y avait des enfants dans le lot...

- TÉ UNE SALE FOUILLE MERDE!!

- Peut-être mais MOI je n'abuse pas de la naïveté d'enfants pour assouvir mes bas instincts!

- Tu veux savoir ce qu'on fait aux jolies minettes qui se croit dure?

Ok là j'avais un peur affreuse! Je pinçai les lèvres déterminée à fermer ma gueule. Déjà que ma jolie robe était rendu en lambeaux je ne voulais surtout pas que les trois mecs me passe dessus devant lui. Je reculai mais rencontrai vite le mur. Le sourire mauvais sur le visage du chef et de ses acolytes en disait long. Je me protégeais comment là? Dexter était pris et visiblement au bord de la folie, et moi avec même pas une pierre pour lui jeter à la figure. Il avança vers moi et horrifié je le vis s'approcher j'allais me débattre quand il me saisit, encore une fois, par le cou. Il me lécha sa joue comme un porc avant de se retourner.

- Allez les gars, montrez-lui

Paniquée je tentais de me libérer mais il serra la prise me faisant râler un peu. Ce que je vis me pétrifia d'horreur. Un des badauds lâcha Dex pour mieux lui foutre des coup dans le ventre.

- LÂCHE-LE!!!!! ARRÊTER!!!! Je vous en supplie!

- Tu vois Solis, on arrive toujours à se faire comprendre. C'est bon tenez-le. Maintenant si on s'occupait de toi ma jolie...

Je sentis du tissu se déchirer et le souffle de la nuit caresser ma peau pendant que je tentais de trouver un moyen pour m'en sortir. Les pieds pendant je lui ramenai un coup dans les partie assez violent pour qu'il me lâche et me ruer sur Dexter.

- Je suis désolé... lui chuchotais-je à l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Mar 15 Jan 2013 - 2:29


~Cinoche Surprise.~










Ces types s'en prennent a Ava juste car elles leur a consacrée un article, a leur place j'en serais honoré. A chaque fois que je vois un article sur le Bourreau de Quantico mes pupilles s'émerveillent. Ce qui les énervent c'est d'être démasqué, et vus leur crime je ne pense pas que cela les excites d'être connus des services de police, tout ce qui les intéressent c'est l'argent, ils semblent si fasciné par sa. Je suis persuadé qu'il serait prêt a tout pour quelques billet, c'est pour cela que ces types ce sont servis de mineur pour en faire des prostitués. D'une part cela combles leur désir de pouvoir et de contrôle et qu'une autre part cela leur fait bénéficier d'une somme incommensurable d'argent. Tout ces mineurs, ils méritent d'être venger, je serais celui qui les vengeras. Ils vivent peut-être dans le luxe grâce a leur action illicite, mais je vais les faire vivres dans un enfer perpétuelle ou la seul richesse qu'il auront sera me donner le droit de les tuer.

Je les retiendrais captif, je les ferais souffrir, et je les humilierais, jusqu'à ce qu'il m'implore de les tuer. C'est a ce moment la que je les tuerais, c'est a ce moment la que je sentirais si ils seront prêt ou pas a être tuer, et a ce moment la je les supprimeraient de la surface du globe, je préparerais comme a mon habitude une lettre avec marquer merci. Je remercierais ces types d'avoir accepté leur triste sort. Mon esprit est vraiment un endroit terrifiant, l'on pourrait i tourner un film d'horreur tellement il est effrayant. J'étais complètement KO, j'avais honte de ma piètre performance, j'aurais pus faire comme dans les séries tv et dominer ces types a moi tout seul. Mais la réalité dépasse souvent la fiction, je regarda tristement Ava, le visage complètement fatigué, ma douleur au ventre fut vraiment insoutenable, j'eu envie de me tenir le ventre mais je ne pouvais pas a cause de ces 2 abrutis me tenant les bras.

Mais mon état m'importa peu, le pire était de voir le chef s'en prendre a Ava, une rage naquit en moi quand le chef lui serra la gorge en la plaquant contre le mur. Je voulais réellement intervenir mais je n'en pouvais plus, j'étais a bout de souffle, j'avais honte de ne pas pouvoir intervenir pour la protéger, je me sentis faible, si faible. Ava, cette fille est si génial, elle ne mérite pas que ces types s'en prennent a elle. Mais me mérite t'elle ? Elle ce fait humilier devant moi et je ne peux rien faire, je suis capable de découpé ces types sans ressentir une once d'émotion mais voir ma copine ce faire traiter de la sorte me fais quelques chose d'étrange. Ava réussis tout de même a s'échapper de l'emprise du chef et elle ce précipita vers moi. Je la vis ce rapprocher de mon oreille et elle me chuchota des excuses. Je baissa la tête, en baissant ma tête je la colla contre son épaule, ayant ma tête poser contre son épaule j'eu un moment de frisson.

Je redressa la tête et la regarda, bien trop épuisé pour parler, elle s'en voulait de tout sa. C'est plutôt a moi de m'excuser. La pauvre, elle ne mérite pas tout sa, elle fait juste son boulot, tout comme moi elle traque les monstres sans pitié. Comment pourrais-je lui reprocher sa ? Je ferma les yeux et inspira un grand coup, en fermant les yeux je m'imagina a un endroit complètement différent, je me voyais dans une pièce sombre, avec une banquette sur le coté du mur et une fenêtre ou était entreposé des barreaux. La silhouette d'un homme grand était en face de moi, les cheveux en ébats. Je voyais l'ombre de cette homme, et allongé sur le sol collé au mur grisonnant je vis un enfant. Il dormait paisiblement, soudain, la silhouette ce mit a parler.

"Dexter ! Debout, le boulot n'attend pas lui !"

Je vis le petit garçon ce réveiller, il avait les cheveux blond, un petit t-shirt noir avec le logo d'un personnage de Dragon Ball Z qui est un manga japonais. Ce petit garçon, c'étais moi, je le vis ce lever et ce mettre en face de la silhouette. Je vis le petit garçon parler a l'homme ce tenant en face de lui.

"Oui papa..."

L'angle de vue ce décala légèrement sur le coté, et l'ombre de la silhouette s'éclaircis, je reconnus mon père. Ces cheveux chatin en ébat, cette chemise rouge, ce jeans a moitié déchiré et ces chaussures datant de l'an 40. Je le vis sourire et pointé du doigt une direction au petit garçon que j'étais, il pointa un large couloir menant a la cuisine. A peine réveillé le petit garçon marcha sans broncher vers la direction indiquer, arrivé a la cuisine la porte ce referma. Le garçon ce retourna et ce retrouva née a née avec mon propre père. Ce sourire, il me donna des frissons, après ce long moment d'absence je r'ouvris les yeux et regarda le chef avec le même sourire que mon père. J'avais déjà eu bien plus pire que ce que ces salopards sont en train de me faire subir, j'ai vus bien plus d'atrocité dans le regard d'un seul homme qu'eux tous n'en verrons jamais dans le leur. Mon père, si il me voit la ou il ce trouve il doit bien rigoler.

J'étais a bout de souffle, complètement KO, soudain, des gyrophares s'enclenchèrent a Quantico. Les 2 hommes me tenant le bras prirent la fuite avec leur chef, les gyrophares n'étais surement pas pour eux, mais ils ont était conditionner a ne prendre aucun risque avec les fédéraux. Je regarda Ava, aucun mot ne voulait sortir de ma bouche, je voulus la rassurer, lui dire que tout était fini, mais j'étais bien trop amoché et souffrant pour le faire. Je fini au final par l'enlacer, les mains collaient a son dos j'agrippa fortement le T-Shirt d'Ava et le serra de toute mes forces. Un faible, voila ce que je devais être pour elle, je n'ai pas sus la protéger, et maintenant elle risque de me jeter comme une vielle chaussette. Elle risque de me plaquer, le problème c'est que je ne voulais pas la perdre, je desserra l'emprise de mes bras la serrant de toute mes forces et me décala doucement d'elle, je pris sa tête entre mes mains et colla mon globe frontal contre le sien.

Que serait-il arrivé sans ces gyrophares ? Qu'aurait-il fait a Ava ? Je ne sais pas, et dire que j'étais la, voyant ces types l'humilier, sans pouvoir rien faire. Des larmes coulèrent doucement le long de ma joue, des larmes. Que m'arrive t'il ? C'est la première fois que je pleure, je ne suis pas censé réagir comme sa, je suis censé rester indifférent face a ce spectacle. Mais pourtant, cela me fait mal, c'est comme un poignard que l'on m'enfonce sur la poitrine. En étant incapable de parler je me contenta de déposer un doux baisé sur le front d'Ava. Je la regarda droit dans les yeux, soudain, son visage modifia, ces traits du visage rajeunisse, ces yeux changèrent de couleur et tira vers le bleue, ces cheveux ce raccourcisse jusqu'au épaule, je fis face a une fille m'étant totalement inconnus. Qui étais-ce cette jolie fille en face de moi ? Si mon subconscient me la fait voir a l'aide d'un délire hallucinatoire cela doit forcément dire quelque chose !

J'eu un mouvement de recul et baissa la tête, je la secoua vivement, en la redressant la fille avait disparue et je vis Ava me sourire tendrement, je souris moi aussi en réponse a son sourire, malgré la douleur je réussis enfin a prononcer quelques mots.

-Ava, rentrons stp...

Je tenta de me relever mais tituba, je pris instinctivement appuis sur l'épaule d'Ava et grimaça de douleur. L'on a beau être éduqué dans la douleur perpétuelle s'y remettre est une chose impossible. A force de souffrir l'on peut maquillé sa douleur mais pas i être insensible. C'est une chose humaine d'avoir mal, je la regarda droit dans les yeux et contempla ces vêtements déchiré, elle était ravissante et ces entailles au vêtement lui donna un coté bien plus sexy.

-Et toi, ça va aller ?

Je lui souris bêtement, sa santé m'importa énormément, si par ma faute elle était traumatisé voir souffrante je crois que je m'en voudrais toute ma vie. Cette fille est un précieux diamant que je me dois de préserver, de conserver, et de protéger des éraflures de la vie. Toujours appuyer contre elle, elle était mon pilier, le destin fait bien les choses. Elle est ce qui m'aide a tenir dans la vie, et me voila en train de me tenir a elle pour survivre. Quand la métaphore ce mélange avec la réalité cela me fit toujours sourire. Jamais je ne regretterais le jour ou j'ai ouvert cette porte, je n'aurais jamais crue possible qu'un ange veuille bien sonner a la porte d'un démon, mais c'est arrivé.

-Tu veux qu'on aille chez toi ou chez moi ?

Je lui parla tout en grimaçant, la douleur était terrible, qu'elle journée de m*rde, en premier lieux je me fracture la main, ensuite je vois ma compagne ce faire humilier devant moi et je fini par subir un passage a tabac. Mais le principal était qu'Ava aille bien, et cela était le principal, pendant que l'on marcher je m'arrêtant, voyant Ava faire de même je m'assis a un banc en m'agrippant le ventre.

-Attend, j'ai trop mal, faisons une pause.

Etant assis sur le banc je pris le temps de me tenir le ventre, chose qui m'était impossible de faire en présence du gang nous ayant agressé. Si seulement ils savaient qu'en m'infligeant une tel torture ils venaient de s'ajouter a ma liste noire. Entre les hallucinations de mon père, ces souvenirs ne voulant sortir de mon esprit et cette femme que j'ai vus a la place d'Ava je ne sais plus quoi pensé. Toujours assis et en frottant la main contre mon torse je pris un air songeur et repensa au visage de cette jolie fille que j'ai aperçus tout a l'heure, a la place d'Ava. Qui était-elle ? L'ai-je connus étant petit ? Je n'en avais aucune idée, déchiffré ce que veux me dire mon subconscient c'est comme tenté de déchiffré le réel sens des enseignements de la bible. Je retira cette air songeur et regarda Ava, mon pilier, suis-je moi aussi une épaule sur lequel elle peut s'appuyer ?

Après cette piètre performance de ma part je n'en ai aucune idée. Je commence a douter de notre relation, ce n'est pas elle le problème mais moi. Je me sens incapable de pouvoir la protégé et cela me ronge, petit a petit cela me détruit. J'ai peur, très peur, pas de la mort, la mort ne m'a jamais fait peur, et d'ailleurs je l'enlace de toute mes forces. Mais j'ai peur de la vie, des épines qu'elle me réserve, des pièges qu'elle m'a tendue. Elle n'attend qu'une chose, me voir succomber a jamais au bras de la mort, un combat perpétuelle ce joue entre la vie et la mort, chacun leur tour tente de me jeter dans les bras de l'autre. Je me rend enfin compte que je ne suis rien, ce désir de contrôle que j'ai, cette fascination pour mon père qui lui était très sure de lui dans ce qu'il faisait. J'ai voulus avoir le contrôle total sur la vie et la mort, être important. Mais je suis 10 000 fois plus petit qu'un grain de sable comparé a la vaste étendue de l'univers.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Mar 15 Jan 2013 - 5:05

(HRP: J'adooore!!)

J'avais réussi à me dégager de ce monstre dégueulasse. Je devais m'excuser auprès de Dexter qui avait voulu me protéger mais qui c'est fait prendre dans un piège. Je l'avais vu se faire battre sans rien pouvoir faire sauf hurler qu'ils arrêtent. J'étais près de lui agrippant son t-shirt dans un ultime désespoir s'ils tentaient de me tirer de lui je m'accrocherais. Dexter colla son front au mien et pendant un moment je me senti bien malgré qu'il soit encore pris. J'entendis du mouvement derrière moi et instinctivement je resserrai mes mains sur son t-shirt. Mais le mouvement était dû par des sirènes. Était-ce la police qui venait vers nous? Non je crois pas puisque à cette heure la ruelle était peu passante. aussitôt il fut lâcher et les trouillards prirent la fuite. Instantanément je me collai à lui voulant m"agripper à quelque chose de tangible pour me faire croire que ce n'était qu'un cauchemar. Il se détacha lentement et posa son front contre le mien. Je fermai les yeux en souriant doucement, pauvre amour j'imagine comment il peut se sentir mais en aucun moment je le croyais faible ou peureux avoir été téméraire aurait peut-être été plus grave pour lui... et pour moi. Je le vis verser quelques larmes que j'essuyai du bouts des doigts. Il avait eu peur et c'est compréhensible.

Je tentai un sourire tendre et compatissant au moins pour amoindrir sa blessure "de mâle" Il sembla me regarder mais sans me voir mais au fond pouvais-je lui en vouloir il devait avoir le souffle coupé le pauvre. Il rassembla son air et me demanda de rentrer, chose à laquelle j’acquiesçai vivement en l'aidant à marcher. Ma robe qui m’arrivait au genoux était maintenant déchirer jusqu'au haut de mes cuisses et se à trois endroits. Le col était aussi pendant mais là je me foutais de mon état je voulais seulement que Dexter et moi soyons en sécurité hors de cette ruelle, loin de cette rue. Merde! Moi qui voulais une soirée sympa avec mon amoureux et pour une fois qu'on sort de nos demeure! Mais non d'abord on leur tombe dessus la première fois et la deuxième fois Dex failli y rester et moi presque... non je ne voulais pas y penser. Je sortis de ma torpeur en l'entendant me demander si ça allait.

- Oui t'inquiètes, humilié et ma robe bonne pour les poubelles mais ça va. Je m'inquiètes plus pour toi.

Il était appuyé sur moi et lentement quelques regard se dirigea sur nous mais j'en avais tellement rien a foutre! On devait être beau à voir! Moi à moitié nue dans la rue et lui grimaçant de douleur. J'allais lui répondre sur notre destination quand il grimaça plus que d'habitude et me demanda une pause. Je m'assied à ses côtés soucieuse et vachement mal à l'aise! Comment ils avaient su? Comment avaient-ils pu s'en prendre à quelqu'un qui n'avait rien à voir avec toute cette histoire?

- On va aller chez-moi on est pas loin à quelques pas. Je suis désolé Dex tellement désolée. C'est... enfin certaines de mes sources m'ont informé de se qui se passaient et comme c'est de petites fripouilles ils avaient peur que la police ne les croient pas. Tu n'aurais pas dû être mêlé à ça.

Je caressai sa joue du bout des doigts. J'étais horriblement triste de ce qu'il avait pu se passer en lui et se retrouver là impuissant. Je déposai un bisous sur sa joue pour ensuite reposer ma tête sur son épaule. Je fermai les yeux pendant quelques minutes et je ne dis rien, j'allai me saisir de sa main libre en la caressant du pouce. Je pouvais presque sentir la vibration de la colère et de l'impuissance passer à travers elle. Je me relevai et m'assied droite en me tournant vers lui. Il fallait que je le rassure sinon il croirait bien que je le trouvais lâche!

- Mon coeur, tu as fait ce que tu pouvais dans cette circonstance. Ne t'en veux pas, tu as été courageux et brave. Je suis certaine que ne pas avoir été pris ainsi tu aurais foncé sur eux. Tu es mon héros tu sais. dis-je avec un petit sourire

Je pris son visage entre mes mains et le regardai longuement avant d'aller l'embrasser tendrement lui prouvant ainsi que je ne lui en voulait pas, mais aucunement! Ces hommes était des lâches qui avait pris Dexter en otage pour me faire tenir tranquille, en plus trois contre deux c'était minable. Je finis par le relâcher Et poser ma main sur son torse tout en le regardant tendrement fouillant ses yeux pour tenter de lui faire comprendre que ça allait.

- Tu viens on va aller soigner ses blessures et je t'interdis de me quitter... je ne veux pas être seule ce soir ni jamais. J'ai besoin de toi Dex, j'ai trop besoin de toi. Je t'aime mon amour

Oui je l'avais vu cette lueur passer dans son regard, je ne voulais pas qu'il doute de lui, de moi ou même de notre couple. C'était encore tout nouveau pour mous et j'étais folle de cet homme, j'avais besoin de lui et lui de moi je le sentais dans chaque fibre de mon corps. Le destin nous avait placé sur notre route et je savais qu'avec lui je pouvais bâtir quelque chose de beau, solide et vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Mer 16 Jan 2013 - 1:55


~Cinoche Surprise.~










Ava réussis a me rassurer avec des mots d'une simplicité incroyable, je me sentis tout de suite apaisé suite a son baisé. Je souris et la regarda avec tendresse et passion, je lui pris la main et la serra légèrement, je me sentais en danger mais elle me fit bien comprendre qu'elle n'avait pas l'intention de me lâcher. Je fus soulager, et ma douleur s'apaisa un peu, l'amour que je ressentais pour elle était immense, je l'aime. Elle me rend humain, C'est différent de Carole, je l'aime différemment, Carole a fait naître un sentiment de tristesse, de culpabilité, et m'a fais interroger sur mes actions illicites. Le fait que je tue uniquement les criminels est dus seulement a elle. Avant j'étais un monstre, mais sa mort m'a transformer, maintenant je suis quelqu'un de nouveau. Puis Ava, elle fait naître d'autre sentiment, notamment l'amour, la tendresse, la joie, et tant d'autre sentiment fort. Je ressens toute ces choses avec elle.

Je plongea mon regard dans les siens, quand elle m'avoua que j'étais son héro je lui lança un sourire sincère. Tout les gestes d'Ava était réconfortant, cette fille s'inquiétais plus sur mon état que sur le siens. Elle venait d'être humilier et la seul chose qui l'intéresse est mon état de santé. A ces cotés j'ai réellement l'impression d'être quelqu'un d'important, elle me donne ce que je recherche quand je tue. J'inspira un grand coup et l'enlaça autour de la taille. Quand elle me déclara vouloir aller soigner mes blessures je hocha la tête pour dire oui, j'en avais vraiment besoin et cela ne pouvait pas être pire que ce que je ressentais actuellement, cependant, quand elle m'interdit de la quitté je la rassurant instinctivement en me confiant sur ce que je ressentais pour elle.

-Jamais je ne te quitterais Ava, tu es ma lumière. Tout ce que je te demande c'est de ne jamais t'éteindre.

Cette phrase pouvait avoir plusieurs signification, Ava pouvait très bien comprendre que je lui demande de ne jamais me lâcher. Mais en réalité, cette phrase était lourde de signification et c'est le monstre qui c'est exprimer. Elle a allumé une lumière dans ma noirceur, une lumière me rendant plus humain et m'empêchant de sombrer dans la folie. Et ce que je lui demande réellement c'est de continuer a être aussi tendre avec moi, aussi réconfortante, aussi vivante. Et puis, ces types auraient pus être une dizaines j'y aurais quand même était pour ces beaux yeux, j'aurais étais prêt a souffrir. Cette fille était vivante, plaine d'émotion et de gentillesse en elle, moi j'étais, vide, mais plus le temps avance et plus je commence a m'enrichir des qualités d'Ava. Je m'empara de ces qualités et de ce qu'elle ressent pour devenir plus humain, cela en devint très malsain, mais je n'y peut rien.

C'est comme sa, je décida de vivre dans un amour éternelle plutôt qu'a une vie solitaire ou les seuls personnes avec lequel je puisse parler sont sortie de mon imagination. Parler avec son esprit, son subconscient ou des personnes importante sortis tout droit de mon imagination sous un délire hallucinatoire c'est bien, mais parler avec une vrais personne c'est mieux. Je me leva en même temps qu'elle et tout en lui prenant la main je me dirigea doucement vers son domicile en souriant.

-Ava, tu sais, j'ai vraiment envie de construire quelque chose avec toi. Pas toi ?

Je voulais savoir ce qu'elle voulait, si elle voulait une relation durable, voir même si elle voulait que notre relation évolue. Parce que moi, au fond, j'avais réellement envie d'elle, qu'elle soit avec moi. Sentir la chaleur de son corp, la sentir prêt de moi, c'étais quelque chose que je voulais vivre éternellement. Et puis, elle est complètement ignorante de mon coté démoniaque, que demandez de plus ?





Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Mer 16 Jan 2013 - 5:54

J'étais sa lumière? Cela me fit sourire largement je pouvais être ce qu'il voulait, sa lumière son ange tout ce qu'il souhaitait tant que ça le gardais proche de moi. Il était doux et tendre ce qu'il me fallait dans ma vie un peu de calme pour calmer la petite bombe de nervosité que j'étais. Il apportait un équilibre dans le tourbillon de ma vie. Ma vie n'était pas de tout repos, toujours en attente d'un scoop, d'une arrestation pour pouvoir me jeter dessus. Mais pas ce soir, ce soir ce qui m'importait était de dormir collé contre lui, de sentir son souffle contre moi, sentir sa chaleur m'engourdir pour mieux dormir.

- Je ne m'éteindrais pas mon chéri.

Je l'aidai à se relever et lentement nous marchions vers mon appartement. sa main dans la mienne douce et chaude. Je serrai mes doigts autour de la sienne. J'avais l'air de n'importe quoi mais pas grave, il était avec moi. Il était mon point d'ancrage, celui vers qui je revenais, celui que j'aimais au plus profond de mon être. Il me demanda si je voulais construire quelque chose de durable, de long avec lui. Je remontai mes yeux vers lui car oui j'étais surprise de voir qu'il abordait la question aussi rapidement mais en même temps à notre âge disons que nous n'avions pas envie de perdre notre temps.

- Bien oui j'aimerais quelque chose de durable et solide entre nous. J'ai passé l'âge des gamineries. J'ai envie de quelque chose de stable. Mon rêve est d'avoir une petite vie bien normale. Tu sais une maison, des gamins qui courent partout, en rêve banal en fait. Tiens on est arrivés!

Nous montâmes et je l'installai confortablement sur le canapé du salon où trônait mon éternel portable.

- Relaxe un peu je vais aller enlever... enfin ça.

Un dernier bisous avant de disparaître dans la salle de bain pour enlever ma robe le plus rapidement possible et me passer de l'eau au visage et reprendre mes esprits. Mon portable était loin dans mon esprit. Je peaufinai mon article sur le bourreau et je mettais un soin jaloux à ce que personne ne le voit mais en ce moment je voulais seulement reprendre un peu le contrôle de moi-même.

Je pris une grande respiration me sentant tomber vers la panique et ça je ne le voulais pas, Dexter était mal en point et c'est lui qui importait! Je saisi une paire de jean et une camisole et enfilai le tout avant de fouiller dans ma pharmacie à la recherche de n'importe quoi qui pourrait soulager mon homme. Je sortis de la sale de bain en faisant tomber mon attirail et chose qui me fit jurer, je ramassai le tout lentement tentant de calmer le tremblement qui prenait possession de mon corps


Article:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Jeu 14 Fév 2013 - 17:32

Je m'installa confortablement sur le canapé de son appartement et laissa Ava disparaitre dans la salle de bain, je me sentais comme chez moi. Le calme, c'étais tout ce don j'avais besoin, et c'est ce que m'apporte Ava. Il y'a une citation de Victor Hugo qui dit " « Le calme, c'est la tenaille du bourreau. » " Ces fou comme cette citation me correspond, c'est comme si cette homme avait lus en moi avant même que je naisse. Je regarda le téléphone de Ava, elle était dans la salle de bain et en profita, je regarda rapidement les messages afin de voir si elle ne voyait pas quelqu'un d'autre en cachette. Cette situation, cette relation, elle est tellement paisible que la peur que tout ce termine en un claquement de doigt me prend, je m'arrêta sur un de ces articles qu'elle a commencé a rédiger sur son portable. Je le lus rapidement, il parlait du Bourreau de Quantico... Enfin.... De moi.

Suis-je un héro ou un criminel, c'est la question que ce posait ma tendre aimée. Pour moi ce que je fais est juste, loyal, mérité, justifié. Et je laissa échappé un sourire en lisant le début de l'article, elle ce demanda comment je fis pour ne rien laisser sur ma scène de crime et pensa même que j'exécuta un nettoyage monstre après la scène. Ce qu'elle ne savait pas c'est que le nettoyage ce fait avant. Organisé la pièce de façon a ne rien laisser passer, après avoir terminé de lire l'article je ferma la page ou je me trouva afin de retourner a l'accueil, je reposa son portable la ou il était et fit comme si de rien n'était. Je la vis revenir avec toute une panoplie d'objet médicaux. Elle fit tomber le tout et le ramassa, elle était victime de tremblement.

-Chéri tout va bien ?

J'étais inquiet, je n'aime pas la voir comme sa, je préfère la voir souriante. Je la trouve bien plus lumineuse lorsqu'elle affiche son sourire radieux. Je me leva doucement et l'aida a ramasser tout ce qu'elle avait fait tomber, je la regarda et lui montra un sourire compatissant. Elle était d'une gentillesse, c'est très frustrant pour un type comme moi de ce retrouver avec une personne aussi gentille et attentionné envers sois. Je me releva en même temps qu'elle.

-Te prend pas la tête Ava, je vais déjà beaucoup mieux, je t'assure .

C'étais faux bien évidemment, je souffrais le martyre, mais ça me gêner de la voir aussi gentille. Elle était douce, délicate, tout ce dont un homme rêverais. Mais le problème c'est que je suis un monstre, méritais-je vraiment son amour ? Je posa ce que j'avais dans les mains sur la table et me mis assis sur une chaise, une vie banale, des enfants courant dans le jardin, Ava préparant une tarte au framboise, les fêtes d'anniversaires, moi rentrant du boulot et profitant de la nuit pour commettre d'horrible meurtre macabre. C'est terriblement ennuyant, mais pour paraitre normal il faut bien faire des sacrifices. Et pour Ava je serais prêt a tout les sacrifices.

-Ava, j'aimerais bien vivre une vie banale, c'est mon vœux le plus chère, mais j'ai rarement était habitué a une vie plaine de banalité...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter) Sam 16 Fév 2013 - 7:16

Je savais ce que c'était, la choc des évènements passés. Mes nerfs me lâchaient mais je refusai de me laisser aller, pas maintenant! Pendant je je rassemblais pansement, désinfectant et autre trucs qui pourrait soulager sa douleur. J'entendis sa voix et je hochai la tête vivement la tête pour lui signifier que j'allais bien. Cependant en remettant les effets sur le plateau sur la table basse je croisai son regard comme il me disait qu,il allait bien, enfin beaucoup mieux.

- Allonge-toi je te prie.

Je pris place à ses côtés et pris une ouate et l'imbibai de désinfectant en remontant son chandail quand il me fit part de ses rêves d'avenir avec moi me faisant figer le boule de ouate humide entre mes doigts. Je remontai mes yeux vers lui reconnaissante et surtout rassurée qu'il pense comme moi. J'étais prête à tout pour lui. allez m'exiler à Tombouctou s'il le fallait. Je lui offrit un sourire reconnaissant et épongeai une longue éraflure sur les côtes avant de me dire que ça pouvait bien attendre. Je lançai la petite boule humide sur le plateau avant de me tourner vers lui et caresser son visage du bout des doigts.

- Je veux la même chose mon amour mais...

Les tremblements reprirent de plus belle et je ne pus les contenir maintenant. J'étais prise du dit choc. Je tentais de croiser mes mains mais je ne savais qu'en faire je décidai donc de les cacher sous les siennes.

- Est-ce que tu serais capable de vivre avec une journaliste comme moi qui peut se faire assaillir de pauvres cons comme ce soir parce que... parce que je supporterait pas....

Je plantai mes yeux dans les siens. Je ne supporterai pas de le perdre ou même qu'il s'exaspère de situations qui arrivent, rarement en fait mais qui arrive quand même. Là j'avais besoin de lui, besoin d'être contre lui besoin de tout son être entier en fait. Je me penchai vers lui et l,embrassai avec tendresse et émotion. Quand je me relevai après plusieurs minutes je lui souris déjà mieux que quelques minutes.

- Je t'aime Dex... ne me quitte pas cette nuit je t'en prie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Cinoche surprise (Dexter)

Revenir en haut Aller en bas

Cinoche surprise (Dexter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Cinoche surprise (Dexter)
» Dexter : le serial killer attachant
» dexter models
» réussir à 200% ma surprise et notre séjour
» Signature Dexter
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-