Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

La vie ma pris ce que j'avais de plus chère...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La vie ma pris ce que j'avais de plus chère... Mar 19 Fév 2013 - 4:37

Quand Dexter insinua ne pas savoir si il avait des frères ou des sœurs la jeune blonde paraissait gêner, ce qui troubla d'autant plus le Sérial Killer. Il avait a la base, dit sa d'un ton tout a fait banale, Ava éprouvé les choses que le beau brun n'avait jamais éprouvé. Cette compassion, s'en était presque étrange pour lui, il trouvé sa étrange qu'elle ce sente gêner, car au fond de lui... Il s'en foutait, et d'ailleurs cela mit un froid, Ava avait l'air de s'en vouloir, s'en était presque drôle pour Dexter. Il tenta de la rassuré en lui offrant un grand sourire afin de ce montré sympathique. Elle était magnifique, mais étrangement, elle avait a peu prêt a même ressemblance physique que l'ancienne femme de ce sociopathe sanguinaire. De quoi ce poser de multiple question sur les sentiments de Dexter. Etais-ce des sentiments fantomatique ? Voit t'il en elle, son ex ? Essaye t'il de remplacé Carole ? Le seul a avoir la réponse c'est lui, encore faudrait t'il qu'il puisse la trouvé cette réponse.

Pour une raison tout a fait étrange Dexter ce mit a abordé un sujet plutôt fâcheux pour la journaliste au grand cœur. Il lui demanda si toute cette mise en scène, cette mascarade, était raisonnable. Encore une fois, l'homme au mains bien trop souvent taché de sang posa la question de façon tout a fait naturel, il a une curieuse manière de s'exprimer, il est capable de parlé de chose très grave d'une manière tout a fait normal, comme si cela n'étais pas si désastreux que cela puisse paraitre. Il baissa la tête et réalisa mentalement la phrase qu'il venait de prononcé au moment ou il vit Ava le supplier de leur donné une chance, et s'aperçus rapidement de l'erreur qu'il venait de commettre. Une femme a besoin d'être rassuré, et non l'inverse, sinon elle prend la porte, ou ce retrouve assassiné par leur petit amis.

Dexter releva doucement la tête et la regarda droit dans les yeux, elle était bien plus fascinante a ces yeux, que ces multiples hallucinations gênantes. Car elle représentais la clé du mystère, cette attirance qu'il avait pour elle, notre chère psychopathe avait du mal a définir cela. Et il voulut bien sure allait plus loin, afin de voir si cela pourrait fonctionner. Elle c'était approché de lui et s'était emparé de sa main, Dexter la regarda et fit semblant d'apprécier ce moment qui pour n'importe qu'elle homme devrait être agréable. Il sourit en lui serrant doucement la main, soudain, elle prit la main de Dexter et la posa a l'endroit ou ce trouvait son cœur battant. Cette fois-ci le Bourreau était bel et bien fasciné, son cœur battait bien plus fort que la norme, était-ce sa l'amour ce demanda t'il? Il laissa longuement sa main sur le cœur d'Ava.

Il écouta ces paroles en sentant avec fascination les battements du cœur d'Ava, la dernière fois que son cœur a lui avait battus comme cela. C'étais avec son ancienne femme, Dexter a toujours comparé sa rencontre avec Carole comme un éclair ayant frappé dans sa vie au bon moment. Mais un éclair peut-il frappé 2 fois au même endroit ? A en juger par l'absence d'émotion vis a vis d'Ava que Dexter éprouve, la réponse pourrait être négatif. Il voulut tout de même ce montré rassurant afin de rassuré la pulpeuse journaliste.

- Je ne te filerais pas entre les doigts Ava... Mais promet moi de faire la même chose en retour...

Qu'elle romantisme, en réalité Dexter s'en fichait éperdument de la pauvre fille étant en face de lui, elle ne l'intéressait uniquement a profil psychologique. Une pale copie raté de son ancienne femme, une copie raté très surprenante, elle ce mit a caresser doucement le duvet sa barbe en l'implorant de leur donné une chance. Elle était vraiment, follement amoureuse de ce dangereux schizophrène, ça en devenait presque malsain. Et Dexter qui continua a maintenir le dialogue et a joué de sa séduction afin de la mettre dans sa poche. Il avait l'air de s'en foutre royalement de ce qu'elle pouvait ressentir. Ava lui demanda de leur laisser le temps de ce découvrir mutuellement, c'est exactement ce que voulait ce justicier si intriguant. Il alla répondre mais a peine il avait ouvert sa bouche qu'il avait déjà sa langue contre la sienne, elle le tenait par le visage et l'avait embrasser.

Au même moment les yeux de Dexter s'émerveillèrent et il entendit un battement régulier " Boum....Boum....Boum...." c'étais son cœur, il en était persuadé. Il battait la chamade, le sanguinaire psychopathe de Quantico ce décolla presque instinctivement de Ava et ce rendit compte que ce son ne venait pas de lui, mais d'Ava. Son cœur battait si fort qu'il l'avait entendue, sa déception fut énorme, il était persuadé que ce son provenait de lui, il avait espéré que cela soit sa. Il regarda Ava droit dans les yeux...

- Tu as raisons, nous méritons cette chance...

Il la regarda droit dans les yeux, toujours surpris par la sensation qu'il avait ressentis au moment ou il avait entendu le cœur d'Ava battre tel un tambour. Il ce rapprocha un peu plus d'elle, et posa doucement sa main sur sa cuisse. C'étais pour cette homme sinistre une sensation plutôt agréable. " Pour une copie raté on peut dire qu'elle est vraiment sexy " c'est ce que pensa Dexter en reluquant la magnifique silhouette d'Ava.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Ava Solis 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 301
▌Date d'inscription : 05/08/2012
▌Métier : Journaliste judiciare
▌Avatar : Shakira


MessageSujet: Re: La vie ma pris ce que j'avais de plus chère... Mar 19 Fév 2013 - 5:39

(HRP: Oh My God Une copie ratée??? Razz )

Pendant un long moment je me demandais si je n'étais pas entrain de carrément me planter. Je gardais sa main contre moi refusant que celle-ci quitte la mienne comme si ce simple geste pouvais me le faire évanouir dans la nature. Ou encore que je sois entrain de rêver et que je me réveille, alors là ça, ça serait vraiment chiant quand même! Il répondis par une phrase toute simple, presque froide mais que je qualifiai de surprise. Il ne filerait pas, si je lui promettais la même chose. Je lui fit un large sourire car pour une des rares fois dans ma vie j'étais sûre et certaine de se qui se passait en moi. J'étais incroyablement attiré vers lui tel un aimant. Comme quand j'ai cogné à sa porte.

- Je te promets que je ne filerais pas

Comme je me penchai vers lui et qu'il répondis à mon baiser, et heureusement, je sentais mon rythme cardiaque s'affoler. Celui-ci martelait ma poitrine et cognait dangereusement fort. Jamais je n'avais senti un sentiment aussi fort avec un homme et les questions étaient bien loin dans ma tête. Je le relâchai le souffle court et la tête qui tournait presque. Non mais il fallait vraiment que je me calme là. Il me redonna le sourire en me disant que nous méritions cette chance. Et comment grand nigaud!! Mais j'allais sûrement pas lui dire ce que je pensais là.

- Contente de te l'entendre dire.

Sa main se posa sur ma cuisse légèrement dénudée et sa chaleur me fit baisser le regard vers celle-ci. Dérangé? Non Insultée? Encore moins mais sa chaleur me fit l'effet disons aphrodisiaque, oui bon je sais j'ai l'air conne à le dire ainsi mais de sentir la chaleur de cette main me donnait de petites décharges électrique dans tout mon corps. Je remontai mon regard vers lui et en croisant le sien je fus happé d’envie de l'avoir contre moi, peau à peau. Je me tournai légèrement vers lui le peignoir dénudant ma cuisse un peu plus et sans que je m'en rende compte je fus assise par-dessus lui à califourchon entrain de défaire le peignoir lentement et le faire tomber sur le sol.

- Et si on commençais tout de suite monsieur le légiste.

Un léger sourire et je partis à la découverte de son cou en glissant mes mains sous son chandail. Je sentais sa peau chaude et brulante contre mes doigts et je n'avais qu'une envie d'avoir son torse contre le mien. Je me relevai un peu les yeux brulant d'envie et les joues rosies. J'aimais ses yeux, sa bouche ses bras si musclés que je me sentais une petite puce entre ses bras. Dire que je suis venue pour une panne d'essence c'est fou ce que le destin fait parfois. Je ne disais rien, puis entre vous et moi est-ce qu'il y avait quelque chose à dire? Sans que je dise rien je parvint à enlever son chandail et à me coller contre lui. La chaleur de son corps m'électrisa au point ou mon cerveau décida de fonctionner à l'instinct, enfin plus l'esprit animal qu'autre chose dans ce cas-ci.

Je passai un bras derrière sa nuque et de mon autre main de libre j'effleurai son enveloppe charnelle du bout des doigts, comme s'il était en feu et que j'avais peur de me brûler. Mais n'était-ce pas ça? Peut-être était-il le démon tentateur et moi petite ange fragile succombant à la tentation du vice. Peut-être était-ce un démon déguiser en homme séduisant venu m'attirer dans les filets de la noirceur et de la perversité. Enfin peut importe qui il était je voulais succomber, je voulais être tentée, je voulais le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La vie ma pris ce que j'avais de plus chère...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La vie ma pris ce que j'avais de plus chère...
» J'AVAIS 12 ANS, J'AI PRIS MON VELO... de Sabine Dardenne
» [Dardenne, Sabine] J'avais 12 ans, j'ai pris mon vélo et je suis partie à l'école...
» Tu avais pris ma main
» Ca fesait tres longtemps que j,avais pas de manifestation
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-