Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Mar 4 Déc 2012 - 21:59

Assis sur ma chaise de bureau je m'amuse a tourner sur le rythme d'une vielles musique des années 90 qui passé sur une mini chaîne stéréo que j'avais installé dans la pièce. Puis, une fois la musique fini. Je décide de m'amuser a épluché d'ancien dossiers, soudain, en épluchant les dossiers j'aperçus le nom de Kate Sweet. C'est donc la que tu te caches, il faut que j'aille la voir, il faut que je lui reparle. Je ferme les dossiers et les range dans un tiroir avant de me lever de mon siège pour aller la voir. Cette fille est une des seul personnes avec qui je me suis autant confié, je lui est raconté mon enfance, et elle, elle faisait de même, c'est comme si on ce nourrissaient de nos peine. Elle aussi n'a pas eu une enfance facile et pourtant elle n'est pas devenue un monstre sanguinaire comme moi. Il faut que j'aille lui parler, cette fille est comme une soeur pour moi, a ces cotés je sais que je peux laisser tomber le voile qui dissimule ma véritable nature, je peux enfin devenir moi même avec elle sans crainte d'être juger. Evidemment elle n'a aucune idée de ce que je suis réellement, mais je pense qu'au fond d'elle même elle le sais. Sauf qu'elle ne veut pas ce l'avouer. Elle préfère rester aveugle et sourde, je la comprend, moi même j'aurais préférer ne pas savoir ce que je suis, et rester dans l'ignorance. Je me dirige vers le bureau de l'équipe n°2. Je reste pendant plusieurs minute planté devant sa porte ne sachant quoi dire et hésitant a toquer, les gens doivent me prendre pour un fou. Mais aller lui reparler après tant d'année, je me sens faible tout d'un coup, je pris une énorme inspiration et finis par toquer timidement a la porte de l'équipe en attendant une espérant de sa part.


Dernière édition par Dexter Rader le Mer 5 Déc 2012 - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Mar 4 Déc 2012 - 23:08

Aujourd'hui, c'était journée gratte papier. Des dossiers à remplir, des rapports à finir. Bref, dex était à fond, elle commençait à fatigué, relevant parfois le regard et laissant son esprit divagué entre deux tache. S’octroyant également quelques petites poses de temps à autre. Elle essayait de ne pas trop penser à ses amis qui traverse de choses difficile. Elle avait fais son possible et retournerais vers eux dés que possible. C'est lors d'un soupire de concentration, tout en s'auto-massant le cou, qu'elle vit un homme taper à la vitre de la salle de l'équipe. Elle l'avait même vu bien avant mais elle essayait de ne pas se laisser distraire, ce qui fut raté, car elle regardait plus où moins cet individu planté là, avant qu'il ne se décide à toquer. Cet homme lui disait quelques chose, mais elle ne savait pas quoi. Allé, une excuse pour s’enfuir de ses fonctions. Elle se dirigea à la porte. D'ailleurs c'était rarissime que des gens tapent à cette porte.

Elle se dirige donc à la porte, l'ouvre sourit à l'homme
. Bonjour, que puis je pour vous?
bah oui, elle allait pas dire "ouai, c'est pour quoi". Une fois proche, elle vit qu'il n'avait pas l'air bien. Oh bon sang, avec cette mine elle le reconnu. Il portait une carte d’accès, il était noté : Dexter Rader. Bien sur il avait changé, mais pas totalement non plus.

C'était dexter, bon sang. La première réaction de caitlin fut de la joie, de plus l'homme en face d'elle semblait souriant aussi. Ralalal, dexter, c'était tout une histoire. Une amitié intense de l'enfance au début de l'age adulte. Puis le temps passa et nous nous perdime de vu.


Dexter? De Miami? Dit elle avec un plaisir non dissimulé

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Mar 4 Déc 2012 - 23:49

J'entendis des pas derrière la salle, c'est elle, j'en suis persuadé, je suis si heureux, mais aussi stresser, va t'elle me reconnaître après tant d'année ? Je n'en ai aucune idée, je l'espère, de tout mon coeur. Jamais je ne pourrais l'oublier, avec elle je pouvait me confier, elle aussi pouvait ce confier. Dans ma vie j'ai suivis plusieurs rituel, ceux que j'utilise pour tuer les gens, et ceux que j'utilisais avec Kate. Chaque fois que l'on ce voyait on ce racontait nos mésaventure, l'on ce comprenait mutuellement. Nos malheurs était a peux prêt similaire, comme si le destin a voulus que l'on ce rencontre. Étrange, en tout cas il y'a eu 2 personnes dans ma vie ou je pouvais me dévoiler autant, Carole, mais aussi Kate. Cela fait si longtemps, on était gosse a l'époque, qui aurait crus que le destin nous aurais mis sur la même route, après un long moment d'absence. La dernière fois qu'elle m'a vus je n'étais qu'un gamin. Quand elle ouvre la porte en me demandant ce que je lui voulais je palis a vus d'oeil, elle n'avait pas l'air de m'avoir reconnus. D'un ton timide je lui dis.

Je... Je suis venue pour...


Je n'eu pas le temps de terminé ma phrase, elle avait les yeux rivé sur ma carte d’accès et m'avais enfin reconnus, ce fus une victoire pour moi, je savais bien qu'un tel lien entre nous ne pouvez pas disparaître, même après un long moment d'absence. Je commence enfin a retrouver des couleurs et n'hésite pas a montrer ma joie au moment ou elle me reconnus. Je lui dis d'un air souriant.


Oui, celui de Miami.


J'étais heureux d'avoir étais reconnus, j'ai eu peur, un gros soulagement se fit sentir a ce moment la. Quand elle me reconnus j'eu exactement la même sensation que lorque je tue une de mes proie, j'ai honte de la comparait a un de mes meurtres mais c'est la vérité. Je jette un rapide coup d'oeil derrière l'épaule de Kate et je finis par dire.


Je peux entrer ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Jeu 6 Déc 2012 - 18:40

Voila bien kate à couper la parole au gens, quand elle faisait ça le plus souvent elle soufflait pour expirer ce qu'elle s’apprêtait à dire et se mordait légèrement les lèvres en écoutant son interlocuteur.

Pu*** c'était bien lui. Elle était heureuse de le voire. Certes on avait traversé des choses pas très sympa ensemble, mais par le suite, leurs lien est allé bien plus loin voire c'est "banalisé" mais bon bref. Dex et caitlin étaient super proche. Elle le considérait et le considère encore comme mon frère. Il s'est soucié d'elle et l'a aimé comme aucun membre de sa famille ne l'avait fait. Tout deux étaient victime de leurs famille, ils se réconfortaient donc ensemble. Partant même parfois dans des délire inavouable.

Il confirma, son sourire se fit encore plus franc. Elle n'était pas tactile sinon elle se saurait jetté sur lui, mais en plus dans le bureau...bon.. Il demanda si il pouvait entrée


Non, vient plutôt on va prendre un café.

Kate aurait surprise par ce coup d’œil, si elle l'avait vu ou lui aurait prêté attention. Il travaillait là, manifestement, cette environnement, il devait le connaitre. Elle alla vite prendre une veste et rejoignit son ami d'enfance. Comme il est coutume de dire, sauf qu'elle avait horreur de cette expression, d'autant plus vu l'enfance et les amis qu'elle y a eu. Pour elle, l’amitié ne se mesurait pas en années mais en humanité. Bref, ils se dirigèrent tout deux en direction de l'ascenseur. Elle ne tenait pas à rester à cet étage. Et encore moins que garcia les croisent. Elle adorait Pénélope, mais bon sang, quand elle voulait une réponse elle ne lâchait pas le bout. Et même si Caitlin est très peu pudique sur sa vie privé, il y a certains traient qu'elle a tenu à gardé pour elle. Avec les années en grandissant, elle avait apprit à se taire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Jeu 6 Déc 2012 - 21:06

Kate, cette fille, jamais je ne l'oublierais, mon coeur bat a la chamade quand je la vois, on a vécus tellement de chose similaire. A chaque fois que je subissais quelques chose je pensé a elle en me demandant si de son coté elle ne subissait pas la même chose. C'étais un lien assez spécial, bien plus que de l'amitié, ce n'est pas de l'amour non plus, c'est plus de la compréhension, on ce soutenait mutuellement, on tentait tout les 2 de ce frayer un chemin dans un grand labyrinthe de douleur main dans la main. Elle a grandement changé mais elle est toujours resté la même, quand je l'a vois j'ai l'impression de revoir la petite fille que j'ai connus autrefois, j'espère qu'elle n'a pas autant changer que moi, mon enfance m'a fait devenir un monstre. Mais elle, elle est si gentille, attentionné, en réalité durant notre enfance c'étais plus elle qui était la pour moi, que moi pour elle. Elle me rassurer sans arrêt, elle vécus des choses similaires au mienne et pourtant elle passait plus de temps a s'inquiéter pour moi que pour elle. Je m'en veut de ne pas avoir était présent, de ne pas avoir sus soigner ces plaies comme elle l'a fait avec moi. J'aimerais revenir en arrière, la prendre dans mes bras et lui dire de ne pas s'inquiéter, que je suis la et que tout sera bientôt terminer. Mais il est trop tard, quand je lui demanda de rentrer elle refusa en me proposa d'aller boire un verre plus tôt. C'étais une excellente idée, j'acceptais sans hésitation en hochant la tête. Elle pris sa veste et m'emmena a l'ascenseur. On restait la tout les 2 planté en face de l'ascenseur ne sachant quoi dire, je me sentais petit, il fallait que je trouve quelques chose a dire. Je ne peux pas rester la sans rien dire, je la contempla et dit avec une grande timidité.


Alors c'est ici que tu travailles ?


Je débuta la conversation de façon très simple, afin de ne pas passer pour un boulet. Je redouta l'arrivé de Noléne en revanche. Si elle arrive en prétextent que je suis un tueur qui a tuer sa femme je doute que Kate me regarde de la même manière. J'ai hâte de voir l'ascenseur arrivé, plus le temps passe plus je redoute que Noléne arrive, cela fait des années qu'elle ne m'a pas vus je veux lui faire une bonne impression. Je mis mes mains dans mes poches en regardant l'arrivé de l'ascenseur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Ven 7 Déc 2012 - 11:08

Tout avais commencé un jour à 'école. Le calvaire de caitlin avait commencé il y avait déjà bien longtemps. Le peu d'ami qu'elle avaient eu, avaient changé d'école. kate s'était alors réfugié dans le dessin non pas qu'elle dessinait bien mais cela l'occupait et lui occupait l'esprit, l'autre endroit où elle passait beaucoup de temps c'était dans les toilettes pour se cacher et pleurer.
Trop occupé par ses propres problèmes elle n'avait alors jamais vu qu'un autre élève était lui aussi seul. Kate n'avait tourné la page qu'à 25ans, et elle en gardait cependant les stigmates.

Aujourd'hui l'homme lui rappelait ça mais surtout tout ce qui c'était passé après. Car malgres leurs deux parcours difficile. Ils avaient passés de très bon moments. Leurs malheurs les avaient rassemblé et ils en avaient fait une amitié saine et complète. Elle était prete à tout pour lui, elle qui pourtant se veut si droite et objectif. Qui dit ne pas trouver d'excuse, que l'on a toujours le choix, de faire bien ou mal.
Pour lui, elle avait déjà comprit et pardonné le meurtre de sa famille. Elle savait l'enfer qu'il y vivait. En grandissant nous langues se délièrent. Et après tout, kate le savait bien, il aurait fallu qu'elle tombe sur une mauvaise personne et soit influençable pour qu'elle ne fasse pas mieux. Elle remerciait le ciel que dans sa famille il n'y avait pas d'arme. Ainsi, elle ne fut jamais tenté de faire du mal à d'autres qu'elle même.
Oui, dex, l'avait vu au plus profond, il ne la connaissait comme personne. Même jack ne sait pas tout. Cette écorché vive s'en était souvent prise à elle même. Et eux bien du mal à contrôler sa vie et ses émotions. C'était donc son ami et confident. Puis à la suite de procès de ses parents, il disparu. Il appela de moins en moins Kate jusqu'à ne plus la contacter. Les années étaient passé et kate avait bien changé ou pas tant que cela finalement.

Nous étions devant l'ascenseur, j'étais mal à l'aise, devais je l'envoyer bouler ou devais je lui pardonner. Comme d'habitude je mettrais probablement carte sur table et nous verrons bien.


Oui, et toi? Alors, tu fais quoi ici?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Ven 7 Déc 2012 - 15:01

J'espère qu'elle ne mettra pas sur le tapis le fait que je l'ai doucement délaissé, on c'est rencontré a l'école, lors d'un projet collectif. Au début tout les 2 étions mal a l'aise puis on a appris a ce connaitre, c'est a ce moment la qu'une amitié plutôt étrange naquis entre nous. A vrais dire, a cause du projet collectif nous étions contraint de travailler ensemble, en réalité c'est moi qui est fait le premier pas vers elle, elle était pas bien, mais je voulais lui montrer que j'étais la, et que si elle voulait ce confier les portes seraient toujours grandes ouverte. Puis le temps passa, et notre relation a pris de l'ampleur. On ce raconter tout, on était comme frère et soeur, puis quand vint ce terrible incident ou je me suis mis a tuer le couple dont j'étais esclave elle n'a pas cesser d'être avec moi. Puis après j'ai fais ma vie tout en l’appelant de temps en temps. En faite, j'ai arrêter de l'appeler au moment ou ces envies malsaine de meurtre commencer a s'intensifier. Je m'en veut énormément, j'ai beau tout raconter a Kate cela me sembla trop énorme a dévoilé. Voila pourquoi peu a peu j'ai cesser les coups de fil quotidiens, j'espère qu'elle ne m'en veut pas trop, je fait sa parce que j'étais perdue, j'espère que l'elle ne m'en tira pas rigueur. Je la contempla de la tête au pied, je voyais en elle la petite fille que j'ai connus autrefois, je la scruta du regard afin de mieux l'identifié, puis, elle répondit a ma question de façon positif en me demandant ce que je fais ici.


Moi ? Rien de spécial, j'examine des cadavres en décomposition ^^


C'est un drôle de métier, mais je préfère être franc, je ne suis qu'un Médecin Légiste, ce n'est rien comparer a ce qu'elle fait, profiler, il faut être doué pour faire sa, qui sais, peut-être que c'est elle qui finira un jour par m'attraper. Mais la question est, en sera t'elle capable ? Sera t'elle capable de voir le monstre en moi ? Je ne pense pas, du moins, j'espère pas, et puis, cela n'arrivera probablement jamais. Je savais tout d'elle, sa partie sombre, vu ce qu'elle a vécu elle se sent capable de comprendre les criminel, étant enfant elle a côtoyé beaucoup de salop, et aujourd'hui, elle espère aider ceux qui en sont les victimes. Je la comprend, sa part d'ombre est différente de la mienne, mais elle n'est pas dangereuse. Je suis heureux pour elle, malgré ce qu'elle a vécu elle a sus s'en sortir, elle a toujours étais psychologiquement plus forte que moi. Et cela ne me surprend pas qu'elle est autant réussis dans la vie, elle a même l'air épanouis, est-ce une face caché ? Je ne sais pas, mais je compte bien le savoir. L'ascenseur commença a s'ouvrir lentement, je me glissa a l'intérieur et lui fit avec un sourire en coin. Je posa mes mains sur des rempare de l'ascenseur et attendis l'arrivé de Kate, j'étais heureux de la revoir n'en pêche, j'ai l'impression de retrouver ma soeur.


Dernière édition par Dexter Rader le Dim 9 Déc 2012 - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Dim 9 Déc 2012 - 0:24

Depuis que les deux enfants avaient fais connaissance, ils ne s'étaient jamais lâché avant le début de l'age adulte. Et pour une fois, elle n'avait pas l'impression de le fréquenter par dépit. Petit à petit, elle comprit que lui non plus n'aimait pas vraiment les autres personnes qui l'entouraient. Les deux jeunes gens c'étaient trouvé, prit dans des tourbillons qui les dépassaient totalement ils tentaient de se construire bon gré, mal gré. Ayant comme conséquence le même décalage aux autres, et la même façon de l'analyser, même si ils étaient perdu, différence qu'ils entretenaient l'un l'autre et entre eux...en un mot les deux âme s'entendaient bien et apprenaient à s'apprivoiser. Mois après mois, années après années, les langues se délièrent, la vie passait et l'amitié de renforçait. Le temps passa, ils devenèrent des ados, et leurs amitiés ne s'en fit que plus forte, toujours plus complète. Ils passèrent de long moment de rire, de révolte, de réflexion sur l'avenir ...bref tout ce qui fait un ado. Puis continuèrent leurs évolutions au début de l'age adulte...Il connaissait donc tout de kate, était elle prête à l'assumer. Ce lien devait il renaitre? Dex avait il changé depuis nos heures passé au téléphones à refaire le monde et se raconter nos vie ...
Il était légiste ou anthropologue, quoi qu'il en soit il était dans les sciences légal. Les premiers amours de caitlin étaient aussi les sciences, si bien qu'elle comprenait qu'on puisse choisir un tel métier, mais elle ne lui enviait pas pour le moins du monde. Lui, c'était tenu au plant d'origine.

Quand les portes de l'ascenseur s'ouvrit, dexter entra suivie de kate.


Légiste ou anthropologue? Pu*** dex, ça fait trop plaisir de te voire. En plus tu fais le boulot que t'as voulu. T'as l'air bien?!

(je sais pas si il est bien compte tenu de l'était dans lequel je l'écris)


Dernière édition par Kate Sweet le Dim 9 Déc 2012 - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Dim 9 Déc 2012 - 5:41

Une fois a l'intérieur de l'ascenseur je n'osa pas regarder Kate dans les yeux, surement parce que j'ai honte de l'avoir lâchement abandonnée. Je scruta le sol tout en me maintenant au barre ce trouvant accroché au mur, Kate me suivis très bien vite et l'ascenseur ce referma en faisant un petit bruit de cloche vraiment agaçant. Je portais une chemisette a manche courte bleue entre-ouverte laissant entrevoir un t-shirt blanc tout simple, je redressa la tête et vis mon reflet dans les murs gris argenté de l'ascenseur. Plus j'observa mon reflet plus je le vis ce déformé, par exemple, sur mon visage j'aperçus des entailles ce créer, et ces entailles firent couler du sang, comme si je pleurer des larmes de sang. Puis, ma chemise ce déchira de plus en plus et mon poumon s'accéléra de plus en plus. Puis soudain sur ce même reflet j'aperçus Kate, et la, je vis mon reflet s'illuminer, mes entailles disparaissaient peu a peu, le tissus de ma chemise ce remis comme si de rien étais et les larmes de sang s’effaça.

Encore une hallucination, j'en avais souvent ces derniers temps cependant je n'arrive jamais a les crypter, ce que je trouve étrange c'est que cela c'est arrêter au moment ou j'ai aperçus Kate dans le reflet. Représente t'elle quelques chose ? Mon inconscient tente t'il de me faire comprendre quelque chose ? Kate a étais un énorme bouleversement dans ma vie, elle m'a aider durant mon enfance, et c'est elle qui souvent s'amuser a jouer les médecins pour guérir mes plaies. Sans elle je ne c'est même pas ce que je serais devenue, c'est elle qui m'a donné la force de me révolté a l'époque. Ce qui est bien entre moi et Kate c'est que l'on a même pas besoin de ce parler pour ce comprendre. Un regard, un signe, des gestes, cela nous suffis amplement., quand je lui annonça que j'examina des cadavres durant des journées entière elle devina très vite qu'elle genre de métier je fis et me demanda si je faisais Légiste ou anthropologue. Je la regarde de haut en bas et fini par lui dire.


Légiste, et toi tu es profiler c'est sa ? A ce que je vois tu as mieux réussis.


Profiler, elle a dut en grimper des échelons pour en arrivé la, je lâcha les barres de l'ascenseur et regarda le panneau ou les chiffres défilaient afin de nous faire savoir l'étage dans lequel nous nous situons. Je suis plutôt fière du parcours de ma plus vaillante confidence, elle méritait ce qui lui arriva, qui c'est, peut-être que c'est elle qui finira par mettre fin a mes crimes, m'arrêtera t'elle un jour ? Si quelqu'un devrait me démasquer ce serait elle, c'est certain. Elle me connait par coeur, elle c'est ce que j'ai enduré, et elle c'est ce que j'ai fait a l'age de 17 ans. Ce qu'elle ne c'est pas c'est que j'ai continué perpétuellement après ce désastre, et sa, jamais elle ne doit le savoir, si elle le savait cela changerais tout. Sa façon de me regarder, sa façon de me comprendre, de me parler, je perdrais mon double si un jour cela arriva. Ce qui fus le plus troublant et a la fois le plus frustrant ce fus ce que je ressentais quand je regarda Kate.

Une bouffé d'air frais, des frissons sur tout le corp, je n'ai jamais ressentis sa. Est-ce de l'amour ? Non, j'ai déjà ressentis l'amour, ce que je ressent est beaucoup plus fort, comme si je retrouvais ma moitié, un bout de moi même, ou quelqu'un de ma famille. J'inspira un grand coup et rejeta calmement l'air de ma bouche en arrêtant de la regarder, je scruta le sol en quête d'indice me permettant de trouver quelques chose a dire afin de ne pas rester la sans rien dire. Soudain je retira mes mains de mes poches afin de croiser les bras, je regarda Kate et continua la conversation avec humour.


Alors la profiler, serais tu capables de me faire mon profil ?


Je dis sa d'un ton humoristique, mais en réalité je voulais la testé, voir si elle voyait la facette sombre que je dissimule de jour en jour. J'espérais qu'elle me fasse un profil des plus banales sans rentrer dans ma bulle. Personne ne rentre dans ma bulle, les seuls personnes a i être rentrer en son morte, mais Kate c'est différent, je serais incapable de la tuer, même si elle découvrirait tout de moi. Si je l'a tuer c'est comme si je tuer une partie de moi. Saura t'elle me faire mon profil ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Lun 17 Déc 2012 - 23:56

Kate trop emporté par le moment présent, ne pensait pas encore à ces valeurs d'abandon ou pas. Elle était heureuse de le retrouver voila tout, c'est plut tard qu'elle réfléchi à ce genre de chose. Il était là et avait cherché à la voir puis ce que c'était lui qui c'était présenté à elle. Elle sait qu'ils ne se sont pas quitté en mauvais terme, elle n'a donc pour le moment aucune raison de lui en vouloir.

Bah non! Pourquoi mieux?! Ton boulot c'est pas rien et t'y arrive pas du jour au lendemain non plus!

Elle pensait sincèrement ce qu'elle disait, pour etre le meilleur dans un domaine et rigoureux, cela demandais beaucoup de travail et d'investissement et le principal étant qu'il fasse un métier qu'il lui plaisait. Elle ne savait pas pourquoi mais il ne la regardait pas, bon, après tout ils étaient dans un ascenseur donc cela ne dénotait pas trop. Lors qu'il demanda de faire son profile, kate ne put s’empêcher d'éclater de rire. Son ancien ami la décevait, il la prenait pour madame soleil, pourtant il travaillait ici, il savait donc que cela faisait partie des outils mit à la disposition des enquêteurs. Et puis qu'elle idée, elle voulait passé un bon moment avec lui éventuellement mais pas l'analyser, enfin, pas de cette façon, pas déjà. Si elle analyserait quelque chose se sera leurs relation et les réactions de dexter vis à vis de caitlin

Non, ça fait trop longtemps qu'on ne sait pas vu et je tiens pas à devenir folle.

Dit elle en boutade, ne réfléchissant pas trop à ce qu'elle disait, même si elles se souvenaient des confidences qu'ils se faisait quand ils eurent créé un lien assez fort pour ça. Mais leurs amitié n'était pas que sombre bien au contraire, elle avait des souvenirs, neutre, d'autres joyeux, voire délirant, des heures à refaire le monde, ... bref ils avaient abordés tout les sujets en plusieurs années d'amitié.

Leur rencontre, se fit naturellement, d’abord des élèves standard, petit à petit rejeté par les autres. Ces deux âmes se trouvèrent l'un l'autre et ce depuis le plus jeune age. Jamais il n'a trahi la confiance qu'ils avaient établie. Et c'est bien par ce qu'ils avait pratiquement grandi ensemble, qu'elle avait un tel lien en vers lui. Elle trouva en lui, bien plus de compréhension et de soutien qu'ailleurs.

le meurtre des parents de dexter avaient fini de sceller ce lien, déjà à l'époque elle ne réfléchi pas longtemps pour soutenir son ami à la bar.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Mar 18 Déc 2012 - 4:16

Kate étais très souriante, elle avait toujours les mots qu'il fallut pour me faire reprendre le sourire, c'est cela que j'apprécié en elle. Tout mes doutes s'envolaient quand elle me rassura, c'est comme si elle chassé tout ce qui allait mal en moi, elle joue un peu la femme de ménage dans mon esprit. Inconsciemment elle remet de l'ordre, sans le faire exprès évidemment, pour elle tout sa est naturel, mais ces petites choses du quotidiens ou de simple mot quand elle s'adresse a moi me font chavirer, j'ai presque l'impression d'être sur un piédestal. Elle est ma soeur, ma confidente, mon amie, elle est tout, elle joue tout les rôles de ma vie. Et d'ailleurs quand j'ai envie de me changer les idées c'est chez elle que je vais, sa joie de vivre et sa bonne humeur me permet de penser a autre chose. Son regard, son sourire, sa façon de bouger, c'est plus qu'une simple amie, c'est un lien très fusionnelle que je ne pourrais décrire avec de simple mot.

Elle et moi on ce comprend, c'est la seul personne en qui j'ai confiance, elle sait que j'ai tuer mes propres parents adoptif, mais lui ayant raconté ma douleur constante a leur présence elle me comprit, elle comprit ma décision. Je ne pense pas qu'elle l'est vraiment bien accepté mais en tout cas elle n'a pas hésité a m'épaulé dans cette dure épreuve, j'ai dus affronter le tribunal, révéler a toute l'assemblé mon geste, je devais aussi leur expliquer la raison de ce meurtre, je devais donc leur raconter ce qu'ils me faisaient subir. Tout cela a étais très dure pour moi, et cela m'a séparé de Kate. Quand je vis Kate valoriser mon boulot je lui rétorqua presque instinctivement.


Toi au moins on te respecte, depuis que j'suis ici j'ai l'impression que les fédéraux ont une dent envers les médecins légiste, a chaque fois que j'arrive sur une scène de crime je les vois comploter derrière mon dos en crachant sur mon travail et je t'avouerais que c'est assez agaçant.
(C'est réellement ce qui est arrivé a l'entrepôt.)

J'avais l'habitude de me confier a Kate, avec elle je savais que je pouvais tout dire, et qu'elle aurait les mots adéquat pour m'apaiser. Elle m'aide a ne pas perdre la raison et a garder la tête froide. Heureusement qu'elle est la d'ailleurs, elle est ma moitié, une partie de moi que je ne pourrais jamais oublier. Quand je lui demanda de me faire mon profil elle éclata de rire, qu'elle idiot, après tant d'années de séparation tout c'que j'ai a lui dire c'est sa ? D'ailleurs elle me le fit remarquer en déclarant que cela faisait bien trop longtemps. Mais qu'es que j'aurais pus dire d'autre, lui raconter ma vie ? Comparait a la sienne elle est vraiment minable. Ma vie est plus que misérable, je n'ai pas grand chose a dire la dessus, je vis seul, je boss seul, et je dort seul, pas très intéressant comme planning de la journée. Après je pourrais lui raconté mes nuits tumultueuses, mais je pense pas que ce soit une bonne idées.

Heureusement Kate fut bien plus épanouis que moi, pour une raison que j'ignore j'ai toujours tendance a parfaire Kate dans tout ce qu'elle fait. En même temps, quand je vois d'ou elle a commencé et ou elle a terminé je suis vraiment impressionné, et il y'a de quoi d'ailleurs. L'ascenseur s'ouvris et je sortis de l'ascenseur en premier, je me retourna et la regarda en souriant et en attendant qu'elle sorte elle aussi de l'ascenseur.


Je t'offres le café ?


Pour moi c'est tout a fait normal de le lui payer, c'est moi qui est partie sans donné d'explication, par conséquence c'est a moi de renouer ce lien, je dois en prendre l'entière responsabilité, elle le vaut bien. Elle m'a révéler énormément de chose a son sujet, et en guise de remerciement je suis partie sans rien dire, je n'aurais jamais dus. Mais j'étais a une époque très troublante de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Ven 21 Déc 2012 - 11:59

Kate a toujours eu des principes et ceux ci n'ont guerre changer, alors quand elle a apprit pour les parents de dex, elle a crut à un coup de follie et c'est dans ce sens qu'elle a témoigné. C'est la seul chose qui pouvait rentre ce meurtre acceptable, ça et les tortures que son ami avait subi. Une fois la décision prise, elle épaula dexter à fond. Bien sur elle ne savait pas tout en détail, elle aurait beaucoup aimé avant mais depuis elle a grandi et elle comprend que certaines choses doivent resté secrettes.

Mais il ne faut pas croire, cette période qu'elle essaie plus ou moins d'effacer ne l'a pas aidé, son âme déjà écorché vif, s'en ai vu pour s'accomoder de ce que avait fait dexter. Elle a longtemps hésiter à savoir si elle devait couper les pont ou non. Mais elle ne pouvait pas, elle avait un lien fusionnel avec lui, elle ne pouvait donc pas se passer de leurs relations. Il lui avait donné de la confiance en elle, la force de ne pas accepter ce qu'elle vivait, la force de ne pas lacher, de ne pas se laisser aller à faire l'irréparable.

Ah bon t'es sur, c'est la premier fois que j'entend ça, et je ne l'ai jamais vu. A part certains qui se croient mieux que d'autre bien sur. T'es sur que tu te fais pas des idées?

Les deux jeune gens pouvaient se montrer parano dans le passé, kate avait essayé de changer mais dexter elle ne savait pas.

Ce que son interlocuteur savait pas c'est que kate pensait la même chose de sa vie. Même si elle faisait son maximum pour changer ça malgres les horaires irrégulier de son travail. Caitlin avait horreur de la monotonie, c'est d'ailleurs notamme pour ça qu'elle aimait son travail, mais en même temps, on est tous une partie de nos vie ainsi.

Kate emboitta le pas de dexter.

Oui, si tu veux, à charge de revenche alors!

(bon j'avais presque fini quand mon ordi a décidé de s'éteindre, j'avais l'impression d'avoir fait plus long donc le message pourra peu etre, etre édité à la suite)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet] Lun 24 Déc 2012 - 17:38

Quand je décrivis a Kate ce qui c'étais passé a l'entrepôt elle me demanda si ce n'étais pas moi qui me faisait des films, au début je pensé cela complètement absurde, je suis quand même pas sourd et je sais ce que j'ai entendue. Puis peu a peu, je baissa la tête et commença a m'interroger en me re-visualisent la scène, peut-être avais-je mal interprété certaine paroles ou certaines réaction qui ont était produite. Kate avait peut-être pas tout a fait tord dans ce qu'elle avait dit, pourquoi devrais-je toujours me prendre la tête avec des choses aussi futile, après tout, moi aussi j'ai droit au bonheur avec ce que j'ai subis, il n'y a pas que les autres qui doivent être heureux, j'ai une petite amie magnifique, le boulot que j'ai toujours rêver d'avoir, j'ai retrouvé Kate et je trouve quand même le moyen de me plaindre. Et en plus de sa je suis connus dans le monde entier sous le nom du Bourreau de Quantico.

Certaine personne me voit même comme un justicier, mais, cela me perturba énormément, d'habitude je suis invisible le jour et visible la nuit, mais la, je commence peut a peut a devenir visible, des gens commencent doucement a compter sur moi. Je commence peut a peut a devenir normal, a me façonner une vie que j'ai toujours refusé d'avoir. Je suis pris au dépourvus, mais, pouvoir me fondre ainsi dans la masse est très jouissif quand je pense a ce que je suis capable de faire. Je regarda Kate, si seulement elle savait ce que j'étais devenue a cause du meurtre de mes parents biologique, si seulement elle savait que les tuer a était une révélation, je plain ceux qui n'ont jamais goûter au plaisir de tuer, je n'ai jamais goûter a une chose aussi bonne. Le coeur de Kate aussi est noire, sauf que le sien, la seul différence entre elle et moi c'est que moi j'ai eu la révélation m'ayant fait basculé du coté sombre.

Je regarda Kate, je lui souris pour lui montré qu'elle avait probablement raison, c'étais sure, je me tourné trop de film, en plus j'ai la vie que j'ai toujours voulus avoir pourquoi ce plaindre ? Je vais le dire, a l'heure d'aujourd'hui je suis probablement l'homme le plus heureux qu'il puisse être sur terre, cette chose me poussant a tuer m'apaise bien plus qu'elle ne me fait du mal, c'est la seul chose que j'ai trouvé pour me canaliser. Je vis Kate sortir de l'ascenseur, je me dirigea avec elle vers le distributeur de café et fouilla mes poches a la recherche de pièce. Après plusieurs minutes je regarda Kate d'un air assez agacé et lui dis.


Je suis désolé, je n'ai plus de monnaie.


Qu'elle idiot, je lui proposa le café et au dernier moment je lui révéla ne plus avoir de monnaie, enfin, j'espérais vraiment qu'elle m'offre le café. Enfin, pour une première rencontre on peut dire que je suis culotté, mais après tout, elle est comme ma soeur et n'en tiendra surement pas rigueur. Je la regarda et dis-je en souriant.


Alors Kate, mise a part ton boulot tu fais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet]

Revenir en haut Aller en bas

Quand le passé nous rattrapes, les souvenirs trépassent... [Avec Kate Sweet]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Quand la vie nous sépare (pour Jean-Charles)
» Passé, Présent et Futur
» QUAND LE PASSE RESURGIT ^
» Quand le passé vous ratrappe, il ne pardonne pas!
» Quand la nature nous sourit (canon 450D)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-