Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Lun 26 Nov 2012 - 10:06

Depuis le soir où Marwan avait été parler à Gillian, le jeune agent n'avait pas refermer l'oeil. Il n'arrivait pas à dormir. A côté de ça, il avait put écrire plusieurs chanson, une pour sa fille, et d'autres pour se faire pardonner, ou pour Ashlee. Mais il se doutait qu'il ne donnerait que celle pour sa fille. Il avait mis du temps à se décider sur quoi mettre comme fringue pour ne pas attirer l'attention sur lui dans cette prison. Il avait donc opté pour un jean, une chemise noir et sa veste en cuir. Il avait donc prit sa douche et ensuite il s'était habiller. Il avait avaler un café, avant finit de ranger son appartement et était partie pour aller chercher Gillian.

Devant le studio de la jeune femme, Marwan attendait patiemment le dos plaquer contre la carrosserie de la voiture, les bras replier contre son torse. Il avait froid, mais surtout peur. Il ne se sentait pas très bien. Trois jours sans fermer l'oeil c'était compliquer. Gillian lui avait dit que se serait lui qui conduirait parce que comme ça il n'aurait pas à penser, mais il espérait qu'elle ne le laisserait pas faire en voyant sa tête de déterrer. Le jeune homme avait donc sonner et attendait. Et d'un coup il la vit arriver. Il se redressa, lui fit la bise, et lui ouvrit la porte. Puis la laissant monter dans la voiture, il referma a porte et passa de l'autre côté. Il fit ensuite :

"Vous allez bien ? Il fait vraiment froid ce matin !"

Changement de conversation ? Oui finalement Marwan ne voulait pas parler de ses dernières nuits. Il n'avait pas envie de parler. Du moins pas de parler de ça. Le jeune homme démarra après avoir attacher sa ceinture et prit donc le chemin de la prison. Il savait qu'il allait mettre du temps à aller jusqu'à New York, mais ils partaient pour le week end alors. D'ailleurs Marwan savait très bien qu'ils pourraient aller dormir chez Jack ce soir, comme ça ils ne payeraient pas l'hôtel. Le jeune homme fit ensuite à Gillian :

"Alors c'est quoi le plan ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Mer 28 Nov 2012 - 22:05

Le jour tant redouté était arrivé pour Marwan et Gillian. Ils allaient rendre visite au couple qui avait infligé des sévices sexuels à son patient lorsqu’il était petit. Le but pour la jeune femme était d’analyser le type de psychopathes en face d’elle pour pouvoir soigner leur victime. La psychologue se doutait que son patient avait passé d’affreuses nuits blanches. Ses rares instants de sommeil avaient dû être peuplés de cauchemars. La jeune femme aussi avait eu des nuits agitées, elle avait très peu dormi et s’était parfois réveillée en sursaut lors de crises d’angoisse. Mais ce n’était rien comparé à lui. Elle au moins, elle pouvait fermer les yeux sans voir le visage des deux monstres qui avaient saccagé l’enfance de Marwan.

Ce matin là, elle avait réglé son réveil suffisamment tôt pour pouvoir se préparer avant que le jeune homme vienne la chercher. Mais elle s’était éveillée plus d’une heure en avance et n’était pas parvenue à se rendormir. Le regard figé sur le cadran lumineux de sa radio posée sur la table de chevet, elle avait attendue allongée dans son lit que sonne l’heure. Quand enfin la radio se mit en marche, elle soupira et l’éteignit immédiatement. Elle commença par prendre une douche et resta un long moment sous l’eau chaude, trop frileuse pour vouloir faire des économies d’eau ce jour-là. Lorsqu’elle sortit de la douche, elle s’enveloppa rapidement dans une serviette chaude. Comme le miroir au-dessus du lavabo était embué, elle l’essuya avec le plat de la main. Son reflet lui renvoya alors l’image déplaisante d’un teint blafard, révélateur de ses insomnies. Le maquillage n’allait pas être de trop…

Sa routine matinale s’acheva quelques minutes à peine avant que l’agent St John ne se présente devant sa porte. Elle jeta alors un dernier regard à son miroir, et malgré son air fatigué et angoissé, elle restait tout aussi belle. Le pantalon de tailleur qu’elle avait choisi mettait ses formes en valeur et le décolleté de son chemisier blanc laissait entrevoir sa peau si pâle. Pour finir, de hauts talons compensaient sa petite taille pour faire en sorte qu’elle arrive au moins à hauteur des épaules de Marwan. Elle s’était particulièrement bien coiffée et maquillée pour attirer la jalousie des parents adoptifs de son patient en se faisant passer pour sa future femme. C’était risqué mais elle n’avait absolument rien à perdre. Marwan allait sûrement l’engueuler pour le décolleté, mais c’était soft, pour le coup. Elle aurait pu mettre une robe ou une jupe courte ce jour-là… Elle acheva le tout par une touche de parfum, puis revêtit sa veste de cuir brun sans pour autant la fermer. Elle attrapa ensuite son sac à main et sortit de chez elle. Marwan l’attendait, adossé à sa voiture. Elle s’approcha pour lui faire la bise, le sourire aux lèvres.

- Bonjour Marwan ! Comment allez-vous

Il lui répondit par une banalité. C’était de l’évitement, elle savait bien qu’il était dans un état pire que le sien. Mais elle ne lui en tint pas rigueur. Elle monta donc dans la voiture et le laissa conduire jusqu’à New York, dans la prison où étaient détenus ses parents. Le trajet fut long pour y arriver, et ils ne parlèrent que de sujets sans importance. Même dans ses silences, Gillian respecta le mutisme de son patient. Ils n’avaient pas besoin de se parler, pas encore… Il finit tout de même par lui demander ce qu’elle avait en tête. Elle lui exposa donc son plan.

- La prison dispose d’une petite salle de réunion où nous allons rencontrer vos parents adoptifs. Ils me l’ont réservée pour que nous soyons tranquilles. Les gardiens iront les chercher lorsque nous serons arrivés. Je veux que la première chose qu’ils voient, ce soit vous tenant une femme dans vos bras.

La psychologue savait qu’il n’aimait pas cette idée mais l’effet produit allait lui servir. Elle poursuivit avant qu’il ne pose ses objections.

- Cette stratégie vise leurs émotions. Ils vont transférer la haine qu’ils éprouvent pour vous de les avoir mis en prison sur moi. Je serai l’objet de leur jalousie. Et pour finaliser le tout, vous leur annoncerez que vous êtes venu tourner la page avec eux parce que vous vous apprêtez à vous marier.

Gillian ne savait pas encore qui du père ou de la mère serait le plus jaloux, le plus agressif. Mais elle s’attendait à tout… Elle remarqua que le langage corporel de son patient laissait filtrer sa nervosité. Elle fit donc tout pour le rassurer. Retrouver ses parents adoptifs allait faire vivre l’Enfer à Marwan.

- Ils y croiront, ne vous en faîtes pas, de petits détails suffiront à les faire tomber dans le panneau. Se tenir la main, un bras autour de la taille, une main sur le genou de l’autre… Vous y arriverez, croyez-moi.

La jeune femme avait beau être la douceur incarnée, elle savait que cela ne suffirait pas à l’apaiser. Lorsqu’enfin ils arrivèrent sur le parking de la prison de New York, elle décida de lui laisser une dernière chance d’échapper à ce supplice.

- Je ne vais pas vous mentir en vous disant que tout se passera bien, on sait tous les deux que nous ne sortirons pas indemnes de cette rencontre. Si vous préférez attendre dans la voiture, je ne vous en voudrai pas. Mais si vous me faîtes confiance et que vous me suivez, je ne vous laisserai pas tomber.

La jeune femme savait qu’elle pouvait suivre l’agent les yeux fermés, elle le savait d’instinct protecteur : il ne laisserait personne approcher Gillian. Ca tombait bien, elle non plus. Elle s’interrompit un instant avant de poser la question décisive.

- Avant que vous ne fassiez quoi que ce soit… Dîtes-moi comment vous vous sentez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Mar 4 Déc 2012 - 21:51

Le temps était passer lentement durant le temps d'attente. Marwan laissait le vent lui caresser la joue, les souvenirs étaient en train de le noyé et les mauvaises pensées s'amarraient à son port d'attache que représentait son cerveau. Le vent soufflait lentement mais le froid était bien là. Marwan regardait au loin, perdue dans ses pensées, il ne vit pas Gillian ouvrir la porte, arriver vers lui et le saluer. Il fit un petit bond et sourit légèrement il se devait d'être polie tout de même. Mais au fond de lui rien allait. Il se posait mille et une question. Il avait également peur de ce qui pourrait se passer.

Après avoir répondue par une banalité et avoir grimper dans la voiture, il mit le contact et démarra. Il n'ouvrit pas la bouche, trop occuper à penser et à rouler. Etrangement ce n'était pas des souvenirs de sa famille d'accueil qui le hantait. C'était sa fille qui le tracassait. Elyne. Il prenait petit à petit conscience de qui il était pour elle, de ce qu'il pourrait représenter dans l'avenir et de ce qu'elle pourrait être pour lui. En faite non. De ce qu'elle était pour lui. Elyne c'était son pass pour un avenir meilleur, pour une vie de famille, une vie tout court d'ailleurs. Il l'imaginait dans la maison familiale, lui rentrant du travail et elle lui courant dans les bras, l'appelant papa, et lui la serrant contre lui , sentant la vie le reprendre petit à petit, le faire renaître. C'était exactement sa pensée au moment même, Ashlee avait sans le savoir, fait revivre son envie de famille et avait fait renaître en lui un Marwan qu'il avait enfouit pendant des années. C'était un jeune Marwan, un adolescent qui après avoir compris certaines choses de la vie, rêvait de famille et rêvait de créer sa famille, un foyer agréable et plein d'amour. Le jeune homme se mit à sourire tout seul, mais se rendant compte de ça, il retira son sourire. Il devait parler avant de trop rêver. Il demanda donc à Gillian quel était son plan. La femme sembla comprendre la question. Elle prit donc une inspiration et lui répondit. La réponse ne plus pas à Marwan et cela se vit à ses traits qui se durcir au niveau des paumettes, et à sa grimace qu'il fit. Elle précisa que le but de la manoeuvre était de déverser la haine de sa famille adoptive sur elle. Il détourna le regard et étrangement, il fut surprit. Il arqua un sourcil et fit :

"Sérieux ?"

Marquant une pause, regardant de nouveau la route, il fit :

"Vous êtes suicidaire ! Non mais sérieux, de un, voilà comment vous vous présenter dans une prison pour hommes ! Et de deux, vous voulez jouer au chat et à la souris avec des psychopathes ? Non sérieusement, j'ai vus ce qu'ils faisaient et j'ai pas spécialement envie de revoir ça."

Il soupira et klaxonna sur un type qui, pour Marwan en tout cas, ne roulait pas assez vite. C'était de l'agacement, car il savait qu'elle avait raison. Et puis merde, il avait juste à leur dire qu'il tournait la page et qu'il allait se marier point. C'était pas si compliquer, si ? Il la regarda et fit:

"On entre, je leur dit que je tourne la page, qu'on va se marier, et chao, c'est ça hein ?"

Oui autant vérifier. Il ralentit, laissant passer une voiture et freinant ensuite devant un feu rouge. Il tapota de ses doigts sur le volant de la voiture. Il remarqua ensuite que ni l'un, ni l'autre n'avait de bague de fiançaille, merde le plan tombait à l'eau. Il sentit un vent de panique l'envahir. Il lui dit :

"Oui va pour les détails, mais je ne garantie pas de me laisser toucher sans bouger...je. Je crois pas que je serais capable de ne pas bouger un peu, désolé. Et pour les bagues on fait quoi ? Je ne connais pas un couple sur Terre qui ne porta pas de bague de fiançaille...."

Etait-ce une façon de refuser et de renoncer au plan et à tout ça ? Peut être, il n'était pas sur que ce soit ça, et il n'était plus sur de vouloir continuer. Se garant sur le parking, la psy le remarqua car elle lui demanda si il était sur de la faire. Marwan fixait les mur gris, les grillages et les gardiens poster devant les portes de la prison. Il resta silencieux durant quelques minutes. Il repensait à tout ce que ces gens lui avait fait, tout ce qu'il avait dut endurer.

"Faisons le ! Qu'ils partent de ma vie une bonne fois pour toute !"

Il coupa le moteur, ouvrit la porte, et sortie de la voiture. Il étira ses jambes, ses bras, ferma la portière, et ferma la porte. Il plongea les clés dans ses poches et ferma sa veste, il avança les mains dans les poches, l'air un peu nerveux. Il n'osait pas vraiment s'approcher de Gillian, mais il allait bien devoir le faire non ? Il finit par s'approcher d'elle devant la porte, il fit à l'agent poster devant la porte :

"Agent St John, FBI, on doit poser des questions à deux de vos détenues. Elle est avec moi, c'est le Docteur Gillian Foster. C'est elle qui a fait le rendez vous."

L'homme les laissa entrer, après avoir tout vérifier. Et voilà Marwan ne pouvait plus reculer maintenant. Le jeune homme entra, il savait que certaines personnes pourraient parler à son père adoptif alors il devait jouer le jeux dès maintenant. Il prit donc Gillian par la taille, de un pour la protéger en la gardant le plus proche de lui et loin des grilles ou autres lieux que les prisonniers pourraient se trouver, et de deux pour jouer le jeux. Il espérait que sa nervosité partirait rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Mer 12 Déc 2012 - 23:05

Le jeune agent était sur les nerfs, il pouvait à peine se retenir d’élever la voix. Mais Gillian ne lui en voulut pas, elle était autant flippée que lui. Complètement paniqué, les questions se bousculaient dans sa tête. Il souleva le problème des bagues de fiançailles, indispensables à leur crédibilité. La jeune femme n’y avait effectivement pas pensé, mais une idée lui vint. Machinalement, elle avait baissé les yeux sur ses mains. Quelques bagues ornaient ses doigts, et son alliance en faisait partie. Depuis son divorce avec Alec, elle n’avait pas eu le cœur à la jeter. Elle décida donc de la retirer et de la prêter à Marwan. C’était un anneau doré, tout simple, sans ornement, il aurait très bien pu appartenir à un homme.

- Tenez, essayez mon alliance. Vos doigts sont fins, je pense qu’elle vous ira.

Sur ce point, ils étaient plus ou moins tirés d’affaire. Mais le jeune homme ne pensait pas pouvoir contrôler ses émotions devant ses parents. C’est pourquoi Gillian tenait à rester près de lui, pour le raisonner. Il lui avoua également qu’il aurait du mal à se laisser faire, à jouer un couple. Mais au fond, ce n’était pas si compliqué. Elle ne lui demandait pas de la tripoter ou de la laisser s’asseoir sur ses genoux. Non, c’était beaucoup plus simple et sain que cela. Le simple fait de se tenir la main allait suffire. Gillian le rassura sur ce point.

- Marwan, vous savez comment je suis, je ne vous force jamais la main. Même si nous jouons un couple, je ne vais rien faire de déplacé avec vous. Tout ce que vous aurez à faire, c’est me garder près de vous.

Elle essaya de lui sourire, mais c’était un sourire crispé qui se dessinait sur ses lèvres. Elle savait qu’il allait terriblement souffrir. Mais malgré sa proposition d’abandon, Marwan ne renonça pas. C’était un battant, il était prêt à les affronter pour tourner la page. Ils sortirent donc du véhicule et entrèrent dans la prison. Marwan se présenta à l’entrée, Gillian eut juste à montrer sa carte du FBI. Le couloir principal de la prison donnait sur diverses salles de travail où s’affairaient des prisonniers. En voyant cela, Marwan l’attira doucement contre lui par la taille. Gillian se sentit doublement rassurée : d’une, elle se sentait vraiment en sécurité avec lui, et de deux, elle sut dès cet instant qu’il allait jouer son rôle à la perfection. Une étrange atmosphère régnait dans cette prison. La jeune femme pouvait sentir le poids de la menace et du regard de tous ces hommes incarcérés là. Mais avec Marwan à ses côtés, elle se sentait moins vulnérable. Tout semblait donc aller pour le mieux tandis qu’un gardien les menait jusqu’à la salle de réunion. Mais en voyant qu’une femme venait de pénétrer à l’intérieur de la prison, les détenus se mirent à s’agiter. Des remarques cinglantes et des insultes machistes se mirent à pleuvoir autour d’elle. Mal à l’aise, Gillian riva ses yeux sur le sol et serra Marwan contre elle en passant à son tour un bras autour de sa taille. Elle ne voulait pas que le jeune homme leur fasse payer le prix de cette humiliation ou qu’il commence à s’énerver contre eux, ça n’en valait pas la peine. La psychologue préférait qu’il garde son énergie pour affronter ses parents.

Ils entrèrent enfin dans la salle de réunion. C’était une petite pièce aux murs blancs avec une table et quatre chaises au centre. L’espace était aéré par quelques fenêtres donnant sur le couloir des détenus. Le gardien les invita à s’installer et leur annonça qu’il allait chercher les parents adoptifs de Marwan, sa mère ayant été transférée sur les lieux spécialement pour cette occasion. Le massacre allait commencer. Au lieu de s’asseoir, elle emmena le jeune homme s’adosser au mur face aux fenêtres.

- Vos parents vont arriver par ce couloir, ils nous verront de l’extérieur. Je ne veux pas que vous guettiez leur arrivée, il faut qu’ils comprennent que vous ne leur accordez plus aucune importance.

Marwan devint de plus en plus nerveux et Gillian s’aperçut que c’était le cas pour elle aussi. Son cœur tambourinait dans sa poitrine et elle se sentait terriblement mal à l’aise. Son patient était dans cet état à cause d’elle, et elle se sentait coupable de reproduire cette même expression d’horreur qu’elle avait vu chez lui lors de leur séance d’hypnose.

- On va y arriver, Marwan. Ensemble. Je vous demande pardon de vous faire souffrir comme ça, mais c’est un mal pour un bien…

Elle entendit soudain des bruits de pas dans le couloir. Les lions allaient entrer dans l’arène. Gillian se tourna vers le jeune homme et le regard qu’ils échangèrent n’eut pas besoin d’être accompagné de paroles. Ils se dirent tout sans se parler. D’un simple regard, elle s’excusa, lui souhaita bonne chance, lui transmit toute sa tendresse et sa détermination à exterminer ses démons. Le bruit des pas se fit plus proche, elle prit une grande inspiration. Elle vint ensuite se blottir contre le jeune homme et attendit que le couperet tombe.

La porte s’ouvrit enfin. Elle se serra davantage contre Marwan. Le combat allait commencer, terrible et impitoyable. La jeune femme ferma les yeux un instant. Elle entendait le cliquetis des menottes que l’on retire d’habitude aux prisonniers pour recevoir leurs visiteurs. Elle finit par les rouvrir quand la porte se referma.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Jeu 13 Déc 2012 - 19:40

Marwan avait penser aux alliances, mais ça c'était parce qu'il pensait trop. Sérieux qui penserait à ça ? Bon la femme visiblement n'y avait pas penser avant. Mais il fit une mine intrigué lorsqu'elle lui tendit une alliance. Non sérieux ? Il allait arriver à mettre son doigts la dedans ? Puis une question débile lui vint en tête...on la met à quel doigts ? Il profita d'un feu rouge pour le mettre au doigts où elle l'avait mit elle avant, espérant que c'était le bon doigts. Puis il lui fit part de ses inquiétude. Elle tenta de le rassurer, mais fallait avouer que Marwan était vraiment très dur à calmer. Elle lui expliqua qu'il faudrait juste se tenir la main ou tout simplement être proche, ou proche dans le regard. Marwan fit une nouvelle grimace et haussa les épaules, pourquoi pas après tout, cela pouvait peut être marcher. La voiture se stoppa devant la prison, c'était le bon moment.

Marwan se décida à affronter pour de bon ses démons et entra dans ce lieux où perversité et autres insultes et choses non descriptibles étaient monnaies courantes. Alors qu'il présenta sa carte, tout comme Gillian, il commença à apercevoir cet enfer devant lui. Etrangement, il entendait une petite voix d'enfant le supplier de renoncer, de ne pas faire ça, de partir. Mais il était un homme maintenant et il ne pouvait pas faire autrement que de rentrer dans cette prison. LE long du couloir alors que les prisonniers commençaient à crier et à devenir de vrais animaux à l'égard de Gillian, Marwan se mit en mode protecteur, sans réellement avoir de vrai raison, c'était comme ça. Puis il se dit qu'il devait jouer son rôle. Son regard heurta le regard d'un jeune homme blanc d'à peine 20 ans, qui se sentit transpercer de plein fouet, il se stoppa au niveau de la parole et sur son visage une grimace d'inquiétude était née. Marwan continua son chemin accompagné de Gillian. Ils finirent par entrer dans la salle. Le coeur de Marwan battait si fort, qu'on pouvait presque l'entendre. Marwan avait du mal à respirer, du mal à ouvrir la bouche, à retirer cet air de chien battut de son visage. Son regard noir de rage et de colère faisait peur. Marwan se mit devant la fenêtre, il guettait le moindre geste, le moindre mouvement qui pourrait annoncer que son pire cauchemar allait recommencer. LA boule dans son ventre était devenue un boulet. Et encore c'était plus gros qu'un boulet. Il crut qu'il allait vomir. La jeune femme le rassura ou du moins elle essaya. Elle lui expliqua qu'il ne devait pas rester devant la fenêtre à les guetter, qu'il devait faire comme si il ne s'intéressait plus à eux. Il la regarda et voulut parler mais il en était incapable, son regard parlait pour lui. Pourquoi ! Semblaient demander ses yeux. Pourquoi devait-il les revoir ? Pourquoi avait-il accepter ? Pourquoi lui ? Avait-il fait quelque chose de mal étant enfant ? Devait-il être punit pour un crime causer par ses parents ? Marwan n'en savait rien mais il espérait qu'après ça son cauchemar serait définitivement terminer. Gillian était tout aussi flipper que lui. Elle s'excusa encore et se serra contre lui. Marwan resta sans rien faire au départ, mais lorsqu'il entendit les pas dans le couloir, inconsciemment il était redevenue ce petit garçon de 10 ans qui entendait les pas dans le couloir, les pas qui annonçaient le mal en personne. Il serra si fort Gillian qu'il aurait put la briser en deux. Son regard était devenue noir et agressif, il était comme un loup fasse à l'homme. Il allait se battre et jusqu'à la mort si il le fallait. En entrant, sa mère adoptive lui envoya un regard noir et un sourire méprisant. Son père adoptif lui se mit à sourire. Il les dévisagea et les regarda avec un air supérieur. Marwan ne leur dit rien. L'homme était fort, grand et un air mauvais remplissait son visage. La femme était belle, mais toute aussi dangereuse. Capable de briser un homme en deux en un coup. Marwan regarda Gillian et la détacha un peu. Le jeune homme ne bougea pas, il les fixait avec peur et inquiétude. Il avait bien vu que les gardiens avaient retirer les menottes à ces hommes. Des souvenirs revinrent en pleine tête de Marwan. Le dernier soir où il était avec eux, lorsqu'il avait 21 ans, et qu'il était déjà flic à ce moment, ils avaient prit leur pieds à le détruire et Marwan en gardait encore des marques. L'homme attendit que les gardiens sortent et fit :

"Alors tu nous a ramener un nouveau jouet ? C'est super ça, tu apprends à partager ! Vient nous embrassez...mon fils !"

A cette parole, Marwan tourna sa tête vers Gillian et après avoir cligner des yeux, il refixa l'homme. Ce coup-ci il n'avait plus peur. Il fit en le fusillant du regard :

"JE suis pas ton fils ! Je ne l'ai jamais été et je ne le serais jamais ! Tu n'es rien pour moi, même pas un déchet qu'on veut se débarrasser !"

Marquant une pause dans sa colère, tentant de contrôler sa rage, il serra ses poings et fit ensuite :

"Et cette femme n'est pas un jouet, elle est ce que vous n'avez jamais été. Elle est ma famille. "

Un sourire narquois naquit sur le visage de Marwan voyant la tête décomposé de la femme qui semblait bien ravie de revoir sa proie préféré. Il continua :

"Elle a le droit de me toucher comme elle veut, ou elle veut et quand elle veut. Je ne dis jamais non. On va se marier et vous n'êtes pas invité !"

Il aurait jamais penser que c'était aussi simple que ça de mentir à ce sujet. L'envie de la protéger était si fort qu'il ne se rendait même pas compte qu'elle était presque derrière lui, la protégeant de n'importe quel danger. Il était fier comme un coq et comptait les faire taire pour un bon moment, il espérait que de cette manière se serait le cas. A cette phrase la femme vit rouge, elle frappa les poings sur la table et cria :

"Espèce de petit salo**rd !!! On t'a tout donner, tout appris ! Et tu nous remercie comme ça ?! En nous montrant ta p**e !!! Je vais t'apprendre la politesse petit ingrat !!!"

Elle se jeta en avant pour tenter d'attraper le bras de Marwan pour le griffer mais le loupa. Marwan se colla au mur emportant avec lui Gillian. Heureusement le gardien entra et demanda si tout allait bien. La femme se rassit rouge de rage et dévisagea Gillian, tout comme l'homme. Marwan fit un oui de la tête mais ne dit rien, il était encore légèrement effrayer par ce geste désespérer. Etait-ce une preuve d'amour finalement ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Dim 23 Déc 2012 - 22:11

Lorsque ses parents lui firent face, Marwan serra Gillian contre lui. Cette étreinte voulait tout dire, elle communiquait son anxiété, sa rage et son désir de la protéger. Depuis le début, il avait été contre l’idée que la psychologue fasse la connaissance de ses parents parce qu’il savait qu’ils allaient la briser avec lui. Il était habitué à ces supplices, mais pas elle… La jeune femme comprit très vite pourquoi il avait cherché à la dissuader de faire cela, au tout premier regard qu’elle échangea avec sa mère adoptive. Mais Marwan s’était préparé à l’affrontement, et il ne se démonta pas. Le regard noir, il s’avança vers ceux qui avaient transformé sa vie en cauchemar. Ses tortionnaires arborèrent un air supérieur et dévisagèrent la jeune femme comme si Marwan leur avait livré une proie sur un plateau. Son père la dévisagea d’un regard malsain, s’attardant principalement sur ses hanches et sa poitrine. La mère quant à elle, garda les yeux rivés sur son visage, comme si elle se demandait ce que Gillian avait de plus qu’elle pour avoir une place privilégiée dans le lit de son fils. Son regard était sombre, menaçant, mais la psychologue ne baissa pas les yeux. Elle n’était pas impressionnée car en tant que femme, elle ne pouvait pas lui faire de mal sexuellement. Traumatisée par sa rencontre avec l’Imitateur et bon nombre de violeurs en série dans son bureau au FBI, la jeune femme réservait toute sa méfiance pour le père de Marwan. Elle savait qu’entre les murs d’une prison, il était peu probable que le couple tente quoi que ce soit contre eux. Mais on leur avait ôté leurs menottes, tout était encore possible.

L’homme parla en premier, désignant Gillian comme un jouet avec un air méprisant. De là où elle était, la jeune femme voyait bien que ses pupilles étaient dilatées : elle l’excitait. Sans s’en apercevoir, Marwan s’avança et se planta entre son père et la psychologue. Le menton relevé et le regard noir, il se mit devant elle pour la supprimer du champ de vision du prédateur. Il lui répondit sur un ton agressif, prêt à lui démolir le portrait s’il disait encore des obscénités sur Gillian. Les poings serrés, il déballa d’un coup toute la rancœur qu’il avait pour eux. En voyant la réaction de sa mère, la psychologue s’inquiéta. Les paroles du jeune homme étaient bien plus virulentes que ce qu’elle avait imaginé. Et pour couronner le tout, il les nargua en leur annonçant qu’elle avait pris leur place dans son lit et qu’ils allaient se marier. Sentant que la situation allait tourner au vinaigre, Gillian essaya de l’arrêter.

- Marwan…

Mais ce dernier ne l’entendit pas, aveuglé par sa rage. Il alla jusqu’au bout et choqua profondément ses parents adoptifs. Sa mère fut celle qui réagit la première. Elle frappa du poing sur la table et débita une série d’injures sans pouvoir se contrôler. Marwan l’avait touchée en plein dans le mille, il avait blessé son ego en la remplaçant dans sa vie par une autre femme. Sa réaction fut violente : elle essaya de s’en prendre à lui mais le jeune homme recula à temps, protégeant Gillian par la même occasion. La psychologue fut surprise par cet accès de fureur, mais il était prévisible que les parents de son patient réagissent ainsi. Bloquée entre le mur et Marwan, elle l’entoura de ses bras pour le calmer et pour que ses parents opèrent le transfert de leur rage sur elle. C’était à elle de les affronter désormais. Elle en rajouta une couche, histoire de montrer qu’elle n’était pas qu’un simple objet de décoration.

- Ca va chéri ? Tu n’as rien ?

La bombe était lâchée, elle savait qu’elle allait s’en prendre plein la tête. Un agent de sécurité fut alerté par ce boucan, mais Marwan lui fit signe qu’il maîtrisait la situation. Plus ou moins… Il était clair que dans le couple, la femme était la plus émotive des deux. Colérique et agressive, elle était celle qui allait attaquer en permanence. Mais Gill ne sous-estima pas l’homme pour autant, car s’il ne disait rien pour l’instant, elle devinait une personnalité vicieuse. Aussi sournois qu’un serpent, il allait attendre le bon moment pour frapper exactement là où ça faisait mal. Si ça femme allait se fatiguer plus vite que lui, ce n’était pas un problème : il finirait le travail. A eux deux, ils formaient un duo diabolique. Pas étonnant qu’ils aient fait autant de ravages sur Marwan… Mais aujourd’hui, il n’était pas seul. Sa psychologue était là pour le soutenir et le tirer de cette mauvaise passe une bonne fois pour toute… Doucement, elle prit la main du jeune homme dans la sienne et se rapprocha de lui.

- Tout va bien se passer, continue. Je suis là…

Même si elle utilisait le tutoiement comme couverture, c’était la psy qui parlait. Murmurés à son oreille, ces encouragements avaient pour but de le garder concentré. Elle ne voulait pas que cette première offensive le réduise au silence ou à l’impuissance. Il devait continuer à se battre comme il l’avait fait au tout début de leurs retrouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Ven 11 Jan 2013 - 19:01

La réaction de la mère de Marwan avait été violente et avait scotché Marwan. Le jeune homme n'osait plus bouger et la fixait méchamment comme si il voulait juste la tuer, ou alors comme si il était terrifier par elle et qu'il attendait juste qu'elle bouge encore pour fuir. Lorsque Gillian lui demanda si ça allait et qu'elle avait utiliser le mot "chérie", il la regarda et un peu perdue fit :

"Heu...ouai...ouai ça va...ma puce."

Il s'était sentit obligé d'utiliser ce petit mot doux, mais était-il vraiment bien passer. Il se disait que ce mensonge était réellement une mauvaise idée. Sa mère adoptive était folle de rage, elle ne voulait plus qu'une chose arracher le visage de cette psy et le faire regretter à Marwan. Le jeune homme le savait pertinemment cela sentait pas bon, pas bon du tout. L'homme ne disait rien, mais Marwan le connaissait assez bien pour savoir que sa colère était encore que plus forte, cette situation devait surement le chauffer et Marwan savait que par la suite, si jamais il se passait un truc, il ne pourrait plus jamais reculer, il se ferrait tuer ici par ses pires cauchemars. A cette pensée, son corps se mit à trembloter, il ne tenait plus, ou du moins, il ne tiendra plus longtemps. Il regarda Gillian et la supplia du regard, que devait-il dire ? Il se rappela du plan. Il fit donc :

"Je disais donc...que Gillian et moi, on va se marier et...je voulais dire que...vous faites plus partie de ma vie."

L'homme se mit à rire. Un rire tellement sincère qu'il en pleura. Il se bidonnait devant Marwan qui ne comprenait rien du tout. Puis au bout de quelques minutes, il fit :

"Oh excuse moi gamin, mais c'était tellement mignon que j'ai crus que tu étais sérieux."

Reprenant un peu son sérieux l'homme envoya un regard noir à Marwan et à Gillian, puis il reprit d'un ton bien plus froid et terrifiant, le même ton que lorsqu'il allait dans la chambre de Marwan quand celui-ci était enfant :

"Ecoute moi bien espèce de larve ! On a ta forger, on t'a appris à obéir. Alors tu vas fermer ta jolie gueule et faire ce que je te dis. Je sais qu'elle est pas à toi, arrête ton cinéma."

Marquant une pause, il fit ensuite en esquissant un sourire narquois :

"Comment va Ashlee en faite ?...Oh et...Elyne ?"

Marwan resta choquer sur le coup, il fronça les sourcils, puis s'énerva. Il s'approcha de la table comme un lion affamé qui vient de voir sa proie blessé. Il choppa son père adoptif par le col et lui déclara sur un ton qui faisait froid dans le dos :

"Ne t'avise pas de la toucher espèce de fils de p*te !"

L'homme ria encore une fois et se frotta les lèvres avec sa lange, ce qui eut pour effet de mettre le feu au poudre. Marwan relâcha l'homme, mais finit par lui fracasser le nez avec son poing. Ce qui fit tomber l'homme au sol avec sa chaise. La femme ne ria plus. Elle venait de comprendre que Marwan n'était plus l'enfant qu'il était avant et qu'il était capable de leur faire autant de mal que eux lui en avaient fait. L'homme se mit à se plaindre de son nez, Marwan lui dit les yeux remplit de rage et de haine :

"Pleure encore une fois et tu ne pourras plus jamais ouvrir la bouche !"

C'était la phrase préféré de cet homme lorsque Marwan était enfant et qu'il pleurait parce qu'il avait peur ou mal. Le flic de l'entrée pénétra dans la salle et demanda ce qui venait de se passer, Marwan fit :

"Il s'est balancer trop fort sur sa chaise !"

Il fusilla du regard son père adoptif et celui-ci voulut se défendre mais le gardien était déjà sortie. Ce coup-ci le jeu n'était plus le même, sa famille d'accueil, avait oser parler d'une personne qu'il n'aurait pas fallut et maintenant il risquait d'en payer les pots cassés ! Marwan avait pendant un moment totalement zapper Gillian qui ne devait pas reconnaître le jeune flic sensible et adorable qu'il est la plus part du temps.

[hs : mille pardon pour le retard :'( ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Mer 23 Jan 2013 - 9:34

[hs: Ne t'inquiète pas, moi aussi je mets du temps à répondre =)]

Le plus facilement du monde, le père de Marwan perça à jour leur petit jeu. Intérieurement, Gillian bouillonna : en plus de montrer des signes de psychopathie, cet homme était un détecteur, il allait falloir ruser plus finement que cela. C’était vrai que la prestation du jeune agent n’avait pas été très convaincante, mais elle ne pouvait pas lui en vouloir, il était terrorisé. Au regard qu’il lui lança, elle eut peur qu’il lâche prise, mais il se ressaisit rapidement. Il fallait qu’ils continuent à jouer le jeu de toute façon, Gillian ne pouvait pas se présenter comme psy du FBI… Son père se mit alors à humilier Marwan et à le provoquer violemment. Le jeune homme parvint à garder son sang-froid jusqu’à ce qu’il prononce les noms de son ex petite-amie et de sa fille. Là, il avait largement dépassé les bornes, ça allait devenir explosif… Gillian avait vu avec quelle vivacité le jeune homme avait réagi quand les prisonniers et ses parents avaient posé les yeux sur elle. Mais parler d’Ashley et d’Elyne était dix fois pire. La psychologue vit les traits de Marwan se durcir et sa mâchoire se contracter. Elle n’eut pas le temps de le retenir lorsqu’il empoigna son père par le col et qu’il lui balança son poing dans la figure.

- Marwan, non !

Mais c’était trop tard, son père adoptif était déjà à terre, se tenant le nez à deux mains en grognant. Sa femme s’agenouilla pour l’aider et Gillian profita de cette diversion pour s’avancer vers le gardien qui était entré dans la pièce. Elle l’entraîna à l’extérieur et ferma la porte derrière elle avant de montrer sa plaque.

- Nous sommes du FBI, ne vous inquiétez pas. On maîtrise la situation.

- Taper sur les détenus, c’est pas très déontologique…

- Excusez mon collègue, il est tendu en ce moment. Il a perdu son sang-froid parce que le détenu m’a manqué de respect. Mais ça ne se reproduira plus, promis.


Le maton hésita. C’est vrai que la prison faisait tout pour éviter les explosions de violence, mais d’un autre côté, c’était toujours jouissif de fermer les yeux quand un violeur d’enfants se faisait tabasser. Il finit par hausser les épaules.

- Soyez discrets… Je veux pas perdre ma place.

Sans rien ajouter de plus, il s’éloigna et laissa Gillian seule dans le couloir. La jeune femme prit une profonde inspiration avant de retourner dans l’arène. Lorsqu’elle entra dans la pièce, un silence de mort régnait entre Marwan et ses parents. Ils se fusillaient du regard et semblaient attendre le moindre signe de faiblesse de l’autre pour se sauter à la gorge. La psychologue se sentait coupable : rien ne se passait comme elle l’avait prévu, Marwan s’en prenait plein la tête.

Leur attention revint sur elle lorsqu’elle referma la porte. Le jeune homme parut même étonné de la voir là, il n’avait probablement pas remarqué qu’elle avait quitté la pièce. Gillian contourna alors la table pour le rejoindre et se plaça entre lui et ses parents. L’endroit à la fois le plus stratégique et le plus risqué. Elle était à la distance classique qu’établissait la tradition dans un couple. Elle le força à reculer de quelques pas pour l’éloigner un peu de ses parents et caressa son visage d’un geste tendre.

- On ferait peut-être mieux d’y aller…

Elle n’en pensait pas un mot, bien sûr. Elle était presque certaine que les parents de Marwan ne les laisseraient pas partir, ils n’en avaient pas fini avec eux. Mais cela permettait de ménager une porte de sortie pour le jeune homme si cette confrontation était insoutenable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Jeu 31 Jan 2013 - 14:52

La jouissance que Marwan venait de ressentir n'était rien comparait à cette peur qui venait de disparaître. Il pouvait les frapper, les menacer et même si il se concentrait bien prendre le dessus. Il n'était définitivement plus cet enfant de huit ans terrorisé et totalement soumis, il ne se cacherait plus. Et il était bien déterminer à le faire voir à ces gens qui se disaient être sa famille. Le jeune agent n'avait plus peur et au contraire, il ressentait une certaine honte, et une certaine haine. Une honte car il se rendait compte qu'il n'aurait jamais dut ressentir de la peur pour ces gens là, et une haine car la colère faisait qu'il avait envie de les tuer. Pendant un instant il se dit qu'il le pourrait, pendant un instant cette pensée traversa son regard vide d'expression. Pendant quelques secondes, de petites secondes, les parents adoptifs virent cette pensée. Ils eurent si peur que c'était comme si ils avaient put lire toutes les horreurs qu'il pensait leur faire...Mais Gillian était revenue entre temps. Il se resaisit en voyant leurs expressions. Il ne les tuerait pas. Pas maintenant en tout cas. Il les fixait d'un air mauvais. Elle réussit néanmoins à le faire reculer. Puis petit à petit, il reprit un air un peu plus froid, moins perceptible, moins lisible. La psychologue qui avait été démasquer, demanda à Marwan si il voulait partir, enfin elle le fit comprendre. Il la regarda sourit légèrement, avant d'afficher un air vraiment mesquin. Comme si maintenant il avait envie de les faire souffrir, de leurs rendre tous ce qu'ils lui avaient prit. Il fit en passant ses mains le long de son corps joliment couvert d'un tissus bien féminin.

"Non...pourquoi est-ce que je voudrais partir ?...On ne leur a pas encore dis...tu sais..."

Il laissa sa phrase en suspend et fixa son ex-mère tutrice, et lui fit un clin d'oeil, il les narguait, c'était peut être une bonne idée, ou une mauvaise, il n'en savait rien, mais là il cherchait deux choses : les faire rager et lui donner une bonne excuse pour pouvoir se défouler sur eux. Ils l'avaient briser et il venait de comprendre, qu'ils lui avaient prit tout...même si il se soignait jamais il ne pourrait être un homme, un vrai. Il ne pourrait pas changer ses enfants, les soigner, leurs faire prendre un bain. Il serait incapable de les serrer dans ses bras...Ils lui ont prit sa vie. Pour leur prouver qu'il se foutait d'eux, après avoir caresser un peu le corps de la femme, tout en restant dans la descance tout de même il finit par approcher ses lèvres et par l'embrasser. Un peu comme au cinéma, un baiser qui faisait vrai mais qui ne l'était pas. La provocation Marwan avait apprit à la faire et maintenant il cherchait réellement les ennuis. Cela énerva profondément ses parents. La femme cria :

"Laisse cette pét*sse !!! "

Elle les sépara avec une force que même Marwan ne l'avait jamais vu utiliser. Et gifla Gillian. Marwan voulut intervenir mais la femme fut plus rapide, elle se retourna vers Marwan et elle lui dit la voix serrer comme une femme blesser dans son amour propre :

"Tu ne comprends pas !!! Tu n'es pas un objet !!! Nous t'aimons !! Je t'aime !! C'est pour ça que tu es rester plus longtemps, c'est pour ça que tu es encore vivant espèce de crétin !!"

Marwan fut, malgré lui, obligé de se sentir mal. Ils étaient sincère. Ils l'avaient vraiment aimer alors. Mais à leur façon. Et ça voulait dire que les autres gamins étaient mort ? Teddy ? Jimmy ? Ils étaient mort ? Marwan recula d'un pas et fit :

"Non...Non..."


Il se ressaisit et déclara ensuite :

"Je ne vous ai jamais aimer. Et jamais je vous considererais comme des gens à aimer...."

Puis se tournant vers Gillian, il s'approcha d'elle laissant sa mère se remettre du choc de la nouvelle, et lui prenant la main il fit à la psychologue :

"Pardon...j'ai finis...j'ai ce que je voulais entendre..."

Pas exactement mais le fait de savoir pourquoi lui et pas un autre était déjà suffisant à comprendre et à accepter. Le jeune homme se dirigea vers la sortie en compagnie de la psychologue. Il se sentait vraiment mal de ce qui venait de se passer, de ce qu'il avait provoquer, et de ce qu'il avait fait...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Ven 15 Fév 2013 - 23:16

L’ambiance dans cette pièce devenait de plus en plus étouffante. La tension était telle que Gillian ne se sentait plus du tout en sécurité, même aux côtés de Marwan. Cela venait en partie du fait que le jeune homme devenait de plus en plus provoquant envers ses parents. Sous leurs yeux ébahis, il se mit à caresser le corps de la psychologue. La jeune femme le laissa faire pour ne pas griller leur couverture, mais elle désapprouvait complètement sa stratégie parce que cela allait déchaîner la colère meurtrière du couple Gillian ne voulait pas que cela dérape à nouveau… Au fur et à mesure qu’elle sentait ses mains glisser sur elle, la jeune femme voyait la rage s’accumuler dans les yeux de ses parents. Mais Marwan ne s’arrêta pas là. Lorsqu’il approcha ses lèvres de celles de Gillian et qu’il l’embrassa, elle sût qu’il était en train de signer leur arrêt de mort. Elle resta confuse un instant : c’était la première fois qu’elle se faisait embrasser par l’un de ses patients. L’offensive ne fut pas désagréable : ses lèvres étaient douces et ses gestes étaient tendres. Mais la vague de fureur qu’elle attendait se déversa instantanément sur elle. La mère de Marwan les sépara et gifla la psychologue avec force. Choquée, la jeune femme resta sans voix. Elle s’était déjà fait agresser par des hommes, mais elle n’avait pas encore pris l’habitude que des femmes lèvent la main sur elle. Décidément, c’était la journée des grandes premières… Alors que la femme commençait à déballer une tonne de saloperies sur le compte de Marwan, Gillian le prit par la main et le tira dans sa direction.

- Viens Marwan… C’est fini, on s’en va.

Mais le jeune agent semblait statufié. Les yeux agrandis de terreur, il absorbait chacune de ses paroles, incapable de bouger. Gillian le tira un peu plus fort, mais il ne put pas détacher son regard de sa mère tant ses propos étaient terrifiants. Elle venait de lui avouer que d’autres petits garçon y était passés avant lui et que seul Marwan avait survécu parce qu’ils l’avaient vraiment aimé. Drôle de paradoxe… Pouvait-on réellement appeler ça de l’amour ? C’était écœurant de jouer comme ça avec les sentiments d’un enfant qu’on avait violé pendant de nombreuses années… Pour réveiller Marwan de sa torpeur, Gillian prit la parole pour la première fois.

- Ce n’était pas de l’amour, vous l’avez torturé pendant des années ! Viens Marwan, on n’a plus rien à faire ici.

Cette fois, le jeune homme réagit : il acquiesça et prit avec elle le chemin de la sortie. Comme les conversations des prisonniers étaient enregistrées dans cette prison, Gillian fit signe à l’un des gardiens d’approcher.

- Je crois que vous en avez assez entendu pour les garder sous clé à perpétuité, non ?

Interloqué, le gardien ouvrit de grands yeux étonnés. La psychologue n’était pas censée être au courant de cette pratique. Elle n’avait pas à le savoir, mais elle l’avait découvert lors d’une de ses enquêtes avec Lightman. Il finit cependant par hocher la tête dans un oui hésitant. Parfait, Gillian avait ce qu’elle voulait.

- Alors bouclez-moi ces fumiers.

Surpris par le ton autoritaire de la jeune femme, il mit quelques secondes à se reprendre. Il entra dans la pièce pour s’occuper du couple de détenus, mais Gillian s’était déjà tournée vers Marwan. Il était pâle à faire peur et elle se doutait qu’elle devait l’être aussi.

- Ça … Ça va ?

L’expérience avait été éprouvante, tous deux en étaient sortis secoués. Marwan devait trembler comme une feuille. Elle, elle avait la nausée. La jeune femme n’avait qu’une seule envie : rentrer chez elle, s’enfermer dans le noir et dormir. Dormir pour oublier les atrocités qu’elle avait vues dans les yeux des parents de Marwan. S’il avait plus ou moins réussi à la protéger physiquement du danger, psychologiquement, elle avait été touchée en plein cœur. Elle ignorait complètement que d’autres petits garçons avaient vécu cet enfer avant Marwan. Lui aussi, visiblement, et cela devait être également le cas pour les forces de l’ordre. Gillian ne s’était pas doutée que de telles révélations surgiraient lors de cette rencontre. Par précaution, elle avait choisi une salle sur écoute au cas où des menaces auraient été proférées contre elle ou son patient. Mais au final, l’affrontement qui venait de se jouer constituer une preuve inébranlable pour enfermer le couple jusqu’à la fin de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Lun 4 Mar 2013 - 21:59

La douleur était là, belle et bien là, présente dans son corps, dans son coeur, dans son esprit. Il était encore vivant parce que ces parents adoptifs l'avaient aimer. Si, ses prières auraient été réalisé il serait mort depuis longtemps. A ce moment là Marwan comprit. Il savait maintenant pourquoi toutes ses croyances l'avaient abandonné durant son enfance, car si elles avaient réalisés il serait mort. Pendant longtemps il en avait voulut au monde entier, mais maintenant il comprenait que justement ce monde entier l'avait sauver. En sortant de la salle, tout lui semblait flou et clair en même temps. Il entendait qu'un vaguement bruit de pas et des voix. Tout sonnait faux. Il prit appuis contre le mur et colla son dos dessus, puis il bascula la tête en arrière pour également la déposer dessus. Tout était flou...Encore une fois, juste une fois dans sa vie il aurait voulut boire de nouveau. Piquer sa crise comme à New York. Juste une fois il aurait aimer être réellement fort. Il ferma les yeux et sentit un flot de larmes et de sanglot l'envahir. Un flot inattendue et impossible d'arrêter. Il ne gémissait pas, c'était silencieux, mais visible, comme pouvait-il le cacher ? Lorsqu'il entendit enfin une voix rassurante et qu'il connaissait, il répondit sans réfléchir :

"Oui..."

Puis réalisant ce qu'il venait de dire, il comprit. Sans réfléchir il avait déclarer que tout allait bien, et malgré les larmes, malgré cette sensation étrange, malgré tout ce qu'il ressentait là, tout ce flou dans sa tête, une chose était réelle : il allait bien, mieux même. Il se sentait vivre. Non pas revivre comme après sa première séance avec Gillian, non vivre. Il savait maintenant pourquoi il avait subit tout ça, pourquoi il était là. Il avait survécut à des tarés et maintenant il devait arrêter les gens comme eux pour les mettre en prison et sauver les gens comme lui. Les gens aillant subit trop de choses dans leur vie, ou tout simplement des gens trop gentils, débordant d'amour qui ne demandent qu'une chose : exister. Marwan ouvrit les yeux, esquissa un sourire et fit à Gillian :

"Oui. Je vais bien. Maintenant je sais."

Il n'avait pas été le seul, il l'avait toujours sus, mais il en était pas sur, mais là il le savait. Il était serein. Il essuya ses larmes, et tendit sa main vers Gillian. Il lui dit ensuite :

"Et si on rentrait maintenant ?"

Il lui aurait bien poser la question en inverse, comment elle se sentait ? Car il il se doutait que ce n'était pas la joie pour elle non plus, elle avait reçut un coup tout de même. Mais ce n'était pas pour autant qu'il pensa à lui demander. Son monde venait de changer et c'était la première fois qu'il voyait ça alors pour le moment il profitait de cet instant d'enfance voler, de cette innocence qu'on lui avait tend voler. Il avança tranquillement sans se soucier des prisonniers, des cris, des insultes, des hurlements de ses parents, il avançait libre...Enfin libre ! Dehors, le vent lui remit une partie des idées clairs. Il regarda Gillian et lui dit :

"Comment vous sentez vous ?...Est-ce que cela vous dirais de marcher un peu ? J'ai pas envie de reprendre la route maintenant...pas après ça."

Souriant un peu, il reprit la main de Gillian et lui dit ensuite d'un air plus que sincère :

"C'est pas de la psy que j'ai besoin, mais d'une amie..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Jeu 14 Mar 2013 - 23:12

Cela fit mal à Gillian lorsqu’elle vit Marwan pleurer, elle savait à quel point il devait avoir mal. Mais le sourire qu’il lui adressa ensuite était vrai et plein d’espoir. La reconnaissance trônait dans ses yeux, il la remerciait silencieusement de l’avoir délivré par cette terrible épreuve. Elle aurait mille fois préféré passer par un chemin moins tortueux pour le libérer de ses tourments, mais ce face à face avec le Mal n’offrait aucune alternative. Et ils avaient surmonté cet obstacle ensemble. Le jeune homme en était conscient et c’est ce qui rassurait Gillian. Après s’être calmé et avoir séché ses larmes, il lui proposa de rentrer. Ce n’était pas de refus, la journée avait été éprouvante pour eux… La jeune femme lui rendit son sourire.

- Oui, rentrons. On en a assez vu pour la journée…

Lorsqu’ils sortirent de la prison, un poids colossal s’envola pour elle. Elle respirait enfin. Le vent s’engouffra dans ses cheveux et le paysage lui sembla soudain plus beau que lorsqu’elle était arrivée. C’était l’effet que lui faisaient toujours les prisons : la laideur des vices qu’elles renfermaient était comparable à l’enfer. Même Marwan semblait revivre, elle le vit lorsqu’il tourna la tête vers elle. Une expression de soulagement illuminait son visage, le rendant encore plus beau. Il lui demanda alors comment elle allait.

- Ne vous inquiétez pas pour moi, l’essentiel pour moi c’est que VOUS, vous alliez bien.

Il lui semblait encore sentir la brûlure de la gifle qu’elle avait reçue. Sa pommette devait être rouge depuis le coup. Mais cela aurait pu être pire, elle s’estimait heureuse. Elle avait surtout été bouleversée par cette étrange rencontre. Le jeune homme lui proposa alors de marcher un peu. Il avait envie de prendre un peu l’air avant de s’enfermer pour plusieurs heures dans cette voiture qui les ramènerait chez eux. Gillian le comprenait, elle en avait même envie elle aussi. Elle acquiesça d’un hochement de tête. Il lui prit ensuite la main et ce qu’il lui dit la toucha énormément. Au-delà de son rôle de psy, il voulait en elle une amie. Les psychologues étaient souvent appréciés par leurs patients parce qu’ils jouaient le rôle du confident, mais elle était allée beaucoup plus loin que ça pour Marwan. Et vu la manière dont elle s’était attachée à lui, cette proposition lui semblait loin d’être indécente. La jeune femme serra doucement sa main et lui sourit. L’expression sincère du jeune agent était belle à voir, il se donnait enfin le droit de nouer des liens sociaux, de se laisser approcher par les gens. Gillian le prit alors dans ses bras et le serra doucement contre elle comme elle l’avait fait tant de fois avec les enfants qu’elle recevait en thérapie. Sauf que cette fois-ci, cette étreinte rassurante se destinait à un adulte. Elle lui murmura à l’oreille :

- Je suis là… Mais une amie, ça ne se vouvoie pas. Laisse tomber les convenances.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Sam 30 Mar 2013 - 20:00

Tout avait changer en quelques secondes. Marwan n'était plus un enfant et maintenant une sorte de nouvelle vie s'offrait à lui. Il allait pouvoir évoluer, changer, avancer. Plus de problème, plus de tourment. Tout irait bien pour lui maintenant et ceux grâce à cette femme. Est-ce que Ashlee aurait put l'aider aussi il y a quatre ans ? Aurait-elle put comprendre ? Le soutenir ? Le forcer à avancer ? il n'en savait rien et n'avait pas spécialement envie d'en savoir quelque chose. En sortant de la prison, il avait d'abord eut envie de partir de suite d'aller se réfugier dans un monde imaginaire, comme quand il était enfant. Mais au final, il avait surtout envie de parler et de prendre l'air. Un souvenir était revenue dans sa mémoire et il l'avait comprit, mais il voulait faire autre chose que seulement le comprendre. Il avait donc proposer à Gillian de marcher avec elle. Il lui avait préciser qu'il avait envie de parler, mais pas à la psy, à son amie. Elle le prit dans les bras et étrangement Marwan ne bougea pas, il ne ressentit pas du tout un seul moment de dégoût ou quoi que se soit d'autre, pas comme avant. Elle lui dit qu'il devait arrêter de la vouvoyer. Il sourit et se sépara de son étreinte puis il fit :

"D'accord..."

Marquant une pause, gardant toujours son magnifique sourire, son regard bleuté sur elle, il fit enfin :

"J'ai besoin de te parler."

Puis marchant tranquillement avec elle, il prit un peu de temps pour parler. Il fit au bout d'une ou deux minutes, après avoir regarder le soleil qui était en train de descendre dans le ciel.

"Quand je suis arriver chez eux, j'avais huit ans. Il y avait un autre garçon là-bas, Kirill...Enfin il était là en plus de Jimmy et de Teddy. Il est venue me voir le soir même de mon arrivé. Il ma mit une main sur ma bouche et il m'a murmurer : "Si tu veux vivre, fuit cette maison, va-t-en !" Je n'ai jamais comprit, du moins pas à ce moment là. Le lendemain Kirill était partie...enfin il était mort. Je ne l'ai pas crut...J'aurais dut le croire, j'aurais dut être fort comme lui. Peut être que si on s'était tous enfuit ils seraient encore tous en vie..."

Il devait mener son enquête pour les retrouver, ou du moins retrouver les corps et leur offrir un enterrement digne de ce nom, après tout ils étaient dans al même famille d'accueil donc ils pouvaient être considérer comme des frères. Marwan soupira et fit ensuite :

"J'aimerais mener une enquête pour retrouver les corps et pour les enterrer comme il se doit...Après tout, on peut dire que d'une certaine manière, on était des frères."

Se passant une main dans ses cheveux, il fit avec un léger sourire gêner :

"Cela me fait bizarre de dire ça, je ne m'étais jamais rendue compte que j'avais put avoir des frères. Je me sentais toujours seul, alors que ces garçons étaient ma famille....je regrette aujourd'hui de n'avoir jamais rien dit."

Il continua de marcher tout en sentant le vent caresser son visage plutôt pâle suite à tout ce stress, ses yeux bleus tournés vers l'horizon, comme si celui-ci pouvait lui annoncer un avenir meilleur, ses mains dans ses poches, et son air légèrement triste imprimer sur son visage. Marwan allait bien, mais au fond il s'en voudrait pendant encore longtemps. Avoir comprit certaines choses ne l'aiderait pas forcément à aller plus vite de l'avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Sam 20 Avr 2013 - 23:13

[désolée pour le retard...]


En se mettant à marcher aux côtés de Marwan, Gillian sentit les tensions s’apaiser et le calme revenir en eux. Son beau visage tourné vers le soleil, le jeune homme revivait et reprenait des couleurs. Cela rassurait la psychologue et lui redonnait confiance. Il lui confia alors ses souvenirs du passé, lorsqu’il était arrivé chez ses parents adoptifs, le premier contact qu’il avait eu avec les autres enfants avant leur disparition. Il se sentait en quelque sorte coupable d’être encore envie, de ne pas s’être enfui avec eux. Le sentiment classique éprouvé par tout survivant d’une tragédie. La psychologue hocha la tête.

- Quelles que soient les tentatives que tu aurais pu faire, rien n’aurait pu vous épargner. Ni toi, ni eux. Vous étiez des enfants face à des monstres, vous n’aviez aucune chance. Tu n’as pas à te sentir coupable.

S’il commençait à éprouver des regrets, tout était à recommencer… Gillian voulait l’empêcher de se laisser détruire par ce genre de sentiments car c’était lui la victime dans l’histoire. Mais elle sentait qu’elle était en train de le sortir de ce gouffre, que ses efforts n’avaient pas été vains pour l’extraire de ce cauchemar. La preuve était qu’il voulait aller de l’avant et ouvrir une enquête pour retrouver les corps de ses frères d’adoption. La jeune femme approuva son idée.

- C’est une excellente initiative. Il faut leur offrir une cérémonie digne de ce nom et leur faire tes adieux pour arriver à tourner la page… et à te pardonner.

Ils marchèrent encore quelques minutes dans le silence, puis s’arrêtèrent au bord d’une route séparée d’un champ par une barrière en bois. La jeune femme s’y adossa un moment, puis finir par se hisser dessus et s’y asseoir, s’élevant ainsi à la hauteur de Marwan. Ils se regardèrent un instant, chacun contemplant sur le visage de l’autre cette lueur de fatigue mêlée au soulagement qui était née dans leurs yeux lorsqu’ils avaient franchi les portes de la prison.

- Qu’est-ce que tu comptes faire maintenant que ce cauchemar est passé ? Tu vas essayer de retrouver Ashlee ?

Gillian savait qu’Ashlee avait été le grand amour de Marwan, et elle savait également qu’elle lui était restée dans le cœur. Tous ces tourments qu’il avait endurés et cette déception amoureuse, sa vie n’avait pas été toute rose. Son ex petite-amie lui avait récemment avoué qu’il avait une fille, et cette révélation avait remué un peu plus le monde de Marwan. Devant tant de bouleversement, Gillian eut un pincement au cœur, elle essaya donc de le réconforter, une main posée sur son épaule.

- Tu n’es pas seul Marwan, je veux que tu le sache. Et quand bien même, s’il arrivait que le monde entier te tourne le dos, je resterai là, à tes côtés quoi qu’il advienne.[code]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Dim 21 Avr 2013 - 19:23

Il ne se sentait pas réellement coupable, enfin pas coupable dans le sens qu'il allait replonger, non, c'était finit de cette dépression qui le tenait depuis bien trop longtemps. Non, ce qu'il ressentait c'était de la culpabilité dans le sens qu'il n'avait jamais ressentit le moindre remord, le moindre sentiments pour ces garçons qui étaient là avant lui. Il avait toujours penser qu'ils avaient put s'en sortir...et maintenant il savait qu'ils avaient été tué. Il aurait put mourir lui aussi, mais non. Il ne saurait surement jamais pourquoi, et honnêtement cela n'avait plus d'importance. Lorsque Gillian lui dit qu'il n'avait pas à se sentir coupable, il sourit sincèrement et lui dit :

"Pas de panique je ne vais pas replonger. Je me sens coupable de les avoir crut en sécurité alors que moi je souffrais. Mais je n'étais qu'un enfant et je ne pouvais pas savoir."

En effet. Et c'était là le changement de Marwan. Avant il se serait persuader que c'était de sa faute et autre, alors que là grâce au travail de Gillian il était adulte et savait faire la part des choses. Il lui parla de ce qu'il comptait faire, et de ce qu'il voudrait faire. Il devrait surement en parler à Hotch. Mais celui-ci comprendra surement. Il en parlera également à son tuteur de session Morgan. Bref, il dit qu'il voulait retrouver les corps et leur faire une cérémonie d'enterrement digne de ce nom. Mais tout se travail ne sera pas simple, car étant des orphelins, il n'y aura aucune traces ADN de leur os dans les fichiers, il ne pourra mettre que des noms, sans savoir si le squelette dans la tombe est bien le bon. Enfin, au moins il les aura enterrer dignement. Gillian lui dit que ce serait une parfaite idée. Il sourit car pour une fois on trouvait ses idées parfaites. On pouvait lire leur fatigue à tout les deux sur leurs visages. Ils étaient comme des zombies. Comme épuiser. Aussi bien lui que elle, aurait bien mérité quelques jours de repos. Marwan écouta la jeune femme et la regarda s'asseoir sur la barrière. Il fit :

"Je sais pas vraiment ce que je vais faire maintenant. Je vais dormir déjà ça pourra aider a retrouver un air plus présentable...Ensuite je pense que je vais commencer par reprendre petit à petit ma vie en main. Je vais peut être me remettre au sport et faire des rencontres. Après tout c'est comme ça que font les gens normaux."

Marquant une pause, car évidemment il savait qu'il devait vraiment lui répondre il fit ensuite :

"Pour ce qui est d'Ashlee. Je suis perdue. Quand elle est venue chez moi elle a vu les jouets pour Elyne et j'ai cris qu'elle allait me tuer. Je sais pas si elle veut vraiment que je revienne dans sa vie. Je l'aime tellement que je suis prêt à faire ce qu'elle me demande mais pas ça...Je ne peux pas partir de sa vie, et encore moins de celle d'Elyne. Elle est ce que j'ai de plus cher même si elle ne m'a jamais vue...J'aimerais tellement réparer le passé...Tu crois que c'est possible ?"

Il aimerait tellement retourner à New York voir Jack, et Maria, leur demander pardon, leur parler, leur expliquer, leur montrer tout ce qu'il avait fait depuis son départ. Tout les progrets qu'il a fait. Il se jura à cet instant de le faire dès qu'il le pourrait. Il ne devait plus vivre avec des regrets. Gillian lui dit que si jamais un jour il se retrouvait seul elle serait là toujours pour lui. Il sourit et fit d'un air malicieux, air qu'il n'avait encore jamais montrer à GIllian :

"Je compte pas rester seul ! Je ne serais plus jamais seul ! Maintenant c'est décider je vais vivre ! Quoi qu'il arrive je vais vivre ! Et tu sais quoi ? Je vais aller de ce pas, avec toi m'acheter un chien !!! On dit que le chien fait craquer les enfants et que c'est le meilleur ami de l'homme alors en avant je vais aller me créer mon meilleur ami !"

Il porta Gillian pour la faire descendre de sa barrière. Puis il lui prit la main et se mit à courir vers la voiture, étrangement l'air frais et cette conversation l'avait rebooster ! Il était prêt à faire le marathon de New York !

[pas de soucie ne t'en fais pas. Dis je te laisse cloturer le sujet si tu es inspirer et on en ferra un plus tard ? on se laisse le temps de finir celui entre Sam, Brook et toi ? ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Mer 22 Mai 2013 - 17:54

C’était un homme nouveau que Gillian avait devant elle. Malgré la fatigue qui tirait ses traits, il paraissait serein. La psychologue sourit de satisfaction, elle avait franchi une étape décisive avec lui. Il avait envie de revenir dans la vie de sa fille, son cœur débordait d’amour et de tendresse pour elle. Et quoi qu’en dise Ashlee, elle ne pourrait pas l’en empêcher bien longtemps. C’était vital pour lui, Gillian comptait bien l’aider sur ce point.

- Je suis sûre que tu arriveras à convaincre Ashlee de te laisser voir la petite. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle comprenne que tes intentions sont bonnes et légitimes. Ca ne réparera pas les erreurs du passé, mais ça fera en sorte que chacun puisse pardonner à l’autre et à lui-même.

La jeune femme vit une lueur d’espoir dans son regard : il croyait enfin en ce qu’elle disait, il s’autorisait enfin à être optimiste. Bien sûr, la thérapie l’avait aidé, mais les progrès qu’il avait faits venaient en grande partie de lui. C’était quelqu’un de fort et de déterminé, Gillian l’avait su dès le premier coup d’œil. D’ailleurs, cela faisait une bonne demi-heure qu’il ne parlait que de futur et c’était grandement révélateur sur son état d’esprit. Il parla même d’aller s’acheter un chien. Gillian sourit, attendrie. Derrière cette masse de muscles et de nerfs se cachait un cœur d’enfant.

- C’est une excellente idée ! Je suis sûre que vous vous entendrez bien et qu’il plaira à Elyne !

Pris dans un élan d’enthousiasme, Marwan la porta pour la faire descendre de la barrière et se mit à courir en direction de la voiture. La psychologue le suivit en riant et monta à bord du véhicule. Mais avant qu’il ne démarre, elle posa sa main sur la sienne et plongea son regard dans le sien.

- Malgré toutes les douleurs que cette journée a pu raviver, je suis heureuse de voir que ça t’a changé. Dans le bon sens, ajouta-t-elle avec un sourire.

Elle le laissa ensuite démarrer et faire le long trajet qui les ramènerait chez eux, à Quantico. Soulagée, elle réussit même à trouver le sommeil pendant une petite heure. La première depuis bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Mar 4 Juin 2013 - 19:38

C'était un nouveau Marwan que Gillian avait devant elle. Certes il était toujours le même dans un sens, mais dans un autre, il avait changer, grandit, murit. Une porte de son passé venait de se fermer et ce sans jamais devoir se rouvrir, il en était certain maintenant. Il savait les réponses de ses multitudes de questions. Les enfants de cette maison de l'horreur allaient avoir leur tombes à eux et un lieux où il pourrait venir se recueillir en repensant aux rares moments de bonheur qu'il avait put passer avec eux.

La jeune femme tenta de le rassurer au sujet de sa fille et de Ashlee, mais même si Marwan croyait tout ce dont sa psy pouvait lui parler, il avait du mal à croire qu'Ash lui pardonnerait. Il avait fait tant de mal et maintenant il s'en rendait compte, il le savait. Il ne lui avait pas fait confiance alors qu'elle avait placer en lui toute la confiance nécessaire. Elle avait même été plus loin en lui lançant le temps de parler, mais jamais il n'avait réussit à parler ou même à vouloir en parler. Jamais il n'avait admis qu'il pouvait le faire. A chaque fois deux questions venaient à lui : va-t-elle le trahir ? va-t-elle fuir ? Et rien qu'en y pensant, Marwan se rendit compte qu'il n'avait pas réellement confiance en elle à ce moment là, et que par dessus tout, il l'avait trahit. Il comprit maintenant la colère de la jeune femme. Il savait qu'il lui avait vraiment fait mal. Mais il était prêt à tout réparer, si il le pouvait bien entendue. Il sourit à Gillian sans pour autant lui répondre, ensuite, alors qu'il lui parla de son idée d'avoir un chien, Gillian lui dit que se serait une super idée, pour lui et pour sa fille, si il pouvait la revoir un jour. Le jeune homme sourit de nouveau et fit:

"Crois moi, on s'entendra bien. Et puis je pourrais me remettre à la musique."

D'ailleurs il décida que bientôt il referait la tourner des bars pour trouver un endroit où jouer de temps en temps en bénévole. Cela lui manquait. Il avait fait ça à New York et c'est comme ça d'ailleurs qu'il était tomber sur Jack et Ashlee. Ha Jack !!! Ce type lui manquait !! Mais comme c'était pas permis. Il n'en avait jamais parler à Gillian, mais c'était surement le seul type qu'il aurait aimer avoir comme frère ou comme père. Il l'avait protéger et aider. Pourtant Jack n'était pas spécialement le type de personne qu'il fallait à Marwan, son côté libertin aurait dut lui faire peur, mais au contraire, cela l'avait rassurer, car Jack n'avait rien tenter avec lui. Il lui avait même permis de vivre chez lui. Ce Jack était quelqu'un de bien. Il faudrait vraiment que Marwan aille le revoir. Après avoir penser à ça, tout deux partir vers la voiture, il était tant de rentrer et c'était bien ce que Marwan pensait lui aussi, bien que l'excitation d'être enfin libre, ce qui n'était pas spécialement bon non plus, le rendait totalement agité. Il était comme un enfant de 4 ans qui va vivre pour la première fois un spectacle, ou une grande aventure.

Sur la route, cependant, il put enfin se calmer. Il roulait tranquillement regardant de temps en temps Gillian qui dormait à côté. Elle avait été génial avec lui, et il espérait pouvoir un jour lui rendre l'appareil. Il se rendit compte également que maintenant qu'il était guérit il ne la reverrait surement plus, cependant il éprouvait l'envie de garder contact avec elle. Pas par amour, mais par amitié. Oui elle était devenue une amie. En comptant bien dans sa tête, il comprit que son cercle d'ami venait de s'agrandir en 4 ans. Passant de trois personnes à ...beaucoup. Il n'arrivait même plus à compter. Le trajet se passa bien. Le jeune agent déposa GIllian devant son loft et lui dit qu'il l'appellerait pour lui donner un rendez vous pour qu'ils puissent se revoir, il ne lui dit pas qu'il la considérait comme une ami, mais son salut d'au revoir et sa façon de la regarder et de lui parler parlaient pour lui, et il le savait très bien.

[HS : Sujet clos ? ]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian ) Mar 4 Juin 2013 - 23:01

[Yep sujet clos ! Ce fut un plaisir, comme toujours =) ]
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian )

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs du passé et rencontre avec les monstres ( PV Gillian )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Film d'horreur avec monstre dégueulasse
» Animals
» Souvenirs du passé
» [ANIME/MANGA/LN] Kamisama no Inai Nichiyoubi (Sunday Without God)
» Recherche film avec des monstres qui vivent dans le noir
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-