Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian] Lun 12 Nov 2012 - 20:07

-Allez ma puce réveilles-toi. Il faut que tu ailles sauver le monde.

-J’ai laissé ma tenue de Wonder Woman chez le teinturier … j’peux faire grasse mat’ !

-Eden, je sais que ce rendez-vous ne t’enchantes guère mais il faut que tu y ailles.

-Je ne lui dirais rien donc çà sert à rien. Ca fait le … quatrième non sixième psychologue que je vois et je ne lâcherais pas le morceau. Et on dirait que mes supérieurs non plus …

-Si tu ne le fais pas pour eux, fais le pour moi … et promis ce soir tu auras droit à un massage et peut être à un petit supplément … donc ?

-Mmmmh … je ne sais pas … j’ai droit à un petit avant-goût pour me décider ?

La jeune profiler esquissa un mince sourire sur ses lèvres et le beau noir l’embrassa tendrement puis lui murmura à l’oreille « Allez ! File ! » et Seth partit après l’avoir embrasser de nouveau. La brunette poussa un soupire. Il fallait bien qu’elle y aille même si pour elle ce n’était qu’une perte de temps. Elle savait bien pourquoi on lui demandait de voir un psychologue. Pour cette enquête dont elle refusait obstinément de parler, et ça ne serait pas avec ce psychologue qu’elle commencerait à en parler. Ils pouvaient bien lui faire voir les meilleurs spécialistes, on pouvait la torturer, la priver de nourriture, d’eau, torturer qui ils voulaient elle ne dirait pas un mot sur çà !

La jeune surdouée se décida à se lever et à s’habiller puis à aller prendre son petit déjeuner. Franchement, si ce n’avait pas été un coup de téléphone qui lui avait annoncé ce énième rendez-vous de la part de la direction elle aurait fait genre qu’elle avait complètement zappé. En gros, comme à son habitude. Les psychologues avaient tous abandonné avec cette technique, ne pouvant travailler avec elle si elle ne venait pas. A cette pensée, Eden sourit doucement. La jeune femme prit un bol de céréales avec du lait chaud, un bon café bien chaud et elle alla se brosser les dents.

Elle roula tranquillement jusqu’à son lieu de travail, pas du tout pressée d’arrivée. Mais bon, si elle devait y aller elle allait essayer de ne pas être en retard. C’était quand même la moindre des choses à faire. Il n’y avait pas d’embouteillages et le trafic était fluide. Elle avait mis la radio pour passer le temps du trajet. Une fois arrivée, elle se gara à sa place de stationnement et descendit de sa voiture. Il faisait beau mais un peu froid, le ciel était dégagé et il n’y avait aucun nuage en vue. La brunette rentra dans l’édifice, heureuse d’être au chaud mais moins à la perspective du rendez-vous.
Prenant l’ascenseur elle ne croisa aucun de ses collègues. Tant pis. A pas tranquille elle se dirigea vers le lieu de son rendez-vous, une fois arrivée elle frappa deux coups à la porte et attendit tranquillement une réponse qui l’inviterait à rentrer dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian] Lun 19 Nov 2012 - 23:15

Ce matin là, Gillian était arrivée en avance au bureau. Elle aimait le calme des couloirs avant que la majorité des agents n'arrivent à leur tour. Une photocopieuse ronronnait de temps en temps, un téléphone sonnait au loin, mais très vite, le silence reprenait son droit sur les lieux. La psychologue aimait cette sérénité. Elle entra donc dans son bureau et consulta son agenda pour la journée qui s'annonçait. Elle commençait avec une nouvelle patiente répondant au nom d'Eden Dashwood. C'était parfait. Elle détestait recevoir des criminels en début de journée, cela l'irritait inutilement et sa mauvaise humeur se répercutait parfois sur les patients qui suivaient. Gillian ouvrit le dossier et découvrit la photographie d'une jolie brune en uniforme. Cela datait certainement du jour où elle avait été promue au FBI. En parcourant son dossier professionnel, la jeune femme s'aperçut que l'agent Dashwood avait été affectée au service de la BAU. Elle fronça légèrement les sourcils. Bientôt, Gillian allait changer de département et devenir la psy attitrée du FBI. Elle laissait la BAU et garderait ses talents en sciences du comportement pour les grandes occasions, en tant que consultante. Elle n'était donc plus censée accueillir de profilers en thérapie. Bien sûr, certains de ceux qu'elle suivait actuellement avaient demandé à la garder. L'agent St John, notamment, et tous ceux avec qui elle était allé si loin qu'ils ne voulaient pas avoir à tout recommencer avec quelqu'un d'autre. Il n'était donc pas normal que Gillian reçoive cette jeune femme en thérapie. Pour en avoir le coeur net, elle décida de monter d'un étage pour aller voir son supérieur, l'agent Taylor... Sauf qu'elle n'eut même pas à franchir le seuil de la porte qu'il apparut devant elle. Se retrouvant nez à nez avec lui, elle sursauta légèrement.

- Ah bonjour monsieur, c'est justement vous que j'allais voir.

- Au sujet du dossier Dashwood, je suppose ?


La jeune femme sourit. En plein dans le mille. Taylor l'appréciait pour ses compétences, et de ce fait, il l'avait prise sous son aile quand elle était entrée au FBI quelques mois plus tôt. C'était sans doute parce qu'elle était la plus jeune de son équipe de psychologue aussi. L'homme avait presque l'âge d'être son père, et on le taquinait souvent d'être aussi proche de Gillian. Mais il n'y avait pas de malentendus entre eux, voilà pourquoi la jeune femme appréciait leur relation professionnelle. Et puis, ce n'était pas son genre de vouloir se taper des minettes ayant 20 ans de moins que lui... Toujours est-il qu'ils étaient en parfaite osmose et que Taylor avait deviné que le dossier allait soulever quelques interrogations. D'un geste, elle l'invita à entrer dans son bureau et ferma la porte.

- Oui, il me semble que c'est une erreur. Je ne peux plus prendre de profilers étant donné que je vais bientôt être mutée au FBI...

- C'est vrai, mais pour ce cas-là, nous avons besoin d'un spécialiste du mensonge.


Taylor se posa sur un fauteuil et elle en fit de même. Il lui expliqua alors que l'agent en question était revenue comme changée d'une mission. Elle avait passé plusieurs heures dans cloîtrée dans une maison avec un criminel et avait toujours refusé d'en parler. Jusqu'ici, le FBI l'avait laissée tranquille... Mais cette expérience semblait l'avoir marquée et touchée profondément. On l'avait envoyé consulter des psys, mais elle avait commencé par se murer dans un silence complet, puis elle avait finit par donner des versions complètement différentes et fantaisistes aux thérapeutes. Ils avaient besoin de connaître la vérité car si c'était grave, il fallait aider cette jeune femme à aller mieux psychologiquement pour éviter qu'elle ne dérape en mission. Voilà pourquoi il leur fallait un psy doublé d'un expert en sciences du comportements et expressions faciales. Taylor acheva son explication.

- Vous êtes le meilleur élément de notre équipe, c'est moi qui vous ai imposée sur ce dossier. Et il nous fallait un peu de délicatesse féminine.

Cette remarque fit sourire Gillian, elle remercia son supérieur pour sa confiance. Cependant, elle ne put rien ajouer d'autre, quelqu'un frappa à la porte. Le regard de la jeune femme croisa celui de Taylor, mais ils n'eurent pas besoin de se parler : ils savaient que c'était l'agent Dashwood. Ils se levèrent donc et son supérieur lui souhaita bonne chance. Lorsqu'il ouvrit la porte, il salua la jeune femme qui avait frappé et s'éloigna, laissant Gill avec sa patiente.

- Vous êtes l'agent Dashwood ? Enchantée, Docteur Foster. Entrez je vous prie.

Elle la laissa s'installer dans le fauteuil avant de commencer, assise face à elle.

- Je sais que vous n'avez pas forcément envie de me parler, mais vos supérieurs ont voulu cela dans votre intéret...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian] Dim 20 Jan 2013 - 15:35

[HJ : OOOOOOH désolé pour l'attente mais j'ai des soucis =/ Et pleins de trucs à faire >< ainsi que mon voyage à l'étranger. Promis j'essayerais de te faire beaucoup mais alors beaucoup moins attendre la prochaine fois. En plus j'avais écrit la réponse y a une semaine un truc comme çà et elle a disparu T.T donc je l'ai refaite. M'en veux pas pour l'attente Sad]


Elle attendait tranquillement qu’on l’invite à rentrer mais au lieu de ça, la porte s’ouvrit devant elle face … à son patron. Même si elle était l’une de ses subordonnées et qu’elle lui devait respect et tout ce qui va avec elle ne manqua pas de le fusiller du regard, et il savait bien quel était la raison … puis elle focalisa son regard vers son nouveau psychologue. Tiens, une femme, çà changeait des autres qui avaient tous étaient des hommes. Elle rentra après que le Docteur Foster lui invitée à rentrer. Eden n’avait pas dit un mot depuis l’ouverture de la porte, s’enfermant dans le mutisme qu’elle pratiquait à chaque fois qu’elle allait chez un psychologue. La brunette referma la porte derrière elle et alla s’asseoir dans le fauteuil, plantant son regard dans celui de l’autre femme. Croisant les jambes et croisant les mains sur son genou.

La jeune surdouée écouta en silence ce que lui dit Gillian. Oui, elle avait raison, elle n’avait pas envie de lui parler. Après que ses supérieurs fassent tout cela dans son intérêt elle n’y croyait pas le moins du monde et elle le montra bien en levant les yeux au ciel puis elle poussa un profond soupire. Bon, elle n’était pas « prête » à lui parler, franchement, elle n’avait aucune envie de lui parler mais il fallait bien qu’elle lui dise le fond de sa pensée non ? Qu’elle lui dise que oui, elle avait raison, elle n’avait aucunement envie de lui parler et qu’elle n’y croyait pas que c’était pour son intérêt que ses supérieurs la harceler avec les psychologues. Elle poussa de nouveau un soupire et la profiler planta son regard dans celui du Docteur Foster :

-Oui vous avez raison. Je n’ai pas envie de vous parler. Ce n’est qu’une perte de temps. Je ne vous direz rien sur ce que vous voulez savoir. Je doute que mes supérieurs fassent çà dans mon intérêt comme vous dites. Ils veulent absolument tout savoir mais ça ne servira à rien car je ne dirais pas un mot sur çà … Je peux partir maintenant ? Je ne veux pas vous faire perdre votre temps et je n’ai pas de temps à perdre non plus.

Voilà, c’était dit. Elle savait bien qu’elle n’avait aucune chance d’avoir une réponse positive à sa demande de partir. Partir, c’était une manière de fuir. De fuir tout çà. De fuir cette enquête. De le fuir lui. Fuir la vérité. Fuir la réalité. Elle savait bien qu’il fallait qu’elle en parle mais même à Seth elle n’en avait pas parlé. Oh ! Il savait bien qu’il y avait quelque chose. Il avait demandé quelques fois puis ayant compris qu’elle ne dirait pas un mot sur çà il avait abandonné. Mais ses supérieurs eux, ils n’étaient pas comme lui, ils étaient tel des béliers à vouloir absolument savoir. Au fond d’elle-même une petite voix – certainement sa conscience – lui dit de céder, de tout dire, de se lâcher que çà la soulagerait mais Eden resterait Eden et elle ne voulait pas en parlait. C’était trop personnel … çà faisait trop mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian] Ven 22 Fév 2013 - 11:52

(T’inquiète pas Wink C’est à moi de m’excuser maintenant, j’ai eu beaucoup de travail ces derniers temps, et je préférais être tranquille pour répondre plutôt que de bâcler et poster un truc tout pourri)

Gillian s’installa dans son fauteuil habituel et observa la jeune femme qui venait de franchir le seuil de son bureau. Elle débarquait en ennemie, elle était exactement comme les autres profileurs que les supérieurs envoyaient à cet étage. Elle ne voyait pas la psychologue comme une aide potentielle, mais comme une menace pour son poste. La légende urbaine du psy qui suspend le flic parce qu’il lui paraît un peu trop bizarre pour avoir le droit de se balader avec une arme… Gillian n’avait jamais fait virer l’un de ses patients (si l’on excluait les criminels), et ce n’était pas aujourd’hui qu’elle allait commencer. Les ordres de ses supérieurs lui importaient peu, ce qui l’intéressait, c’était d’apporter la paix intérieure à ses patients, d’apaiser leurs tourments et éradiquer ces interminables nuits blanches qui les fatiguaient chaque jour un peu plus. Bien sûr, la jeune brune n’y croyait pas et préférait affronter ses problèmes toute seule. Elle ne voulait pas parler, et d’un côté, c’était compréhensible. Comment confier ses peurs et ses secrets les plus intimes à une personne que l’on ne connaissait pas ? Elle avait de la chance d’être tombée sur une femme, mais cela ne faisait pas tout. Il fallait y aller avec des pincettes… Gillian croisa les jambes et posa sa main droite sur l’accoudoir, l’autre sur sa cuisse.

- Les motivations de vos supérieurs sont peut-être différentes des miennes, mais je vous assure que rien ne sortira de cette pièce. Quoi qu’ils en pensent, ils n’ont aucun pouvoir sur ce qui se passera ici. Moi, je suis juste là pour faire mon travail : vous aider à surmonter l’épreuve que vous avez vécu lors de votre dernière enquête et que vous vous donnez tant de mal à cacher.

La jeune femme laissa le silence planer entre elles pendant quelques secondes avant de reprendre.

- Ca se voit que vous n’allez pas bien, Eden, le secret que vous gardez vous ronge de l’intérieur. Le but de la thérapie n’est pas de vous forcer à l’avouer, mais de vous aider à l’intégrer et tourner la page. Il faut que vous parliez à quelqu’un, et tant pis si ce n’est pas moi, mais quelqu’un doit vous venir en aide.

Elle se doutait bien que la jeune brune n’allait pas se laisser approcher si facilement. Elle était comme un animal blessé : elle agonisait à terre et rassemblait le reste de forces qui lui restaient pour attaquer ceux qui essayaient de l’approcher. La psychologue se leva et s’approcha de la porte qui donnait sur le couloir. Elle mit la main sur la poignée et planta son regard dans celui de sa nouvelle future-ex-patiente.

- Après tout, vous êtes libre de partir…

Avec un air de défi, elle entrouvrit la porte sans perdre une miette des micro-expressions qui déferlaient sur le visage d’Eden.

- Mais sans vous connaître, j’arrive à décrypter vos émotions, et je vous jure que votre place est dans ce fauteuil plutôt que dans l’ascenseur qui vous ramènera à votre bureau.

La psychologue espérait bien que cette dernière phrase la ferait changer d’avis. Mais elle savait que les patients réticents étaient tous plus imprévisibles les uns que les autres. Elle attendit donc la réaction de la jeune brune… et la décision qui allait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian] Lun 24 Juin 2013 - 14:00

Elle avait déjà vu de nombreux psychologues depuis cette enquête, elle ne leur avait pas lâché un seul mot. Pas un seul mot n’avait passé la barrière de ses lèvres, les quelques rendez-vous qu’elle avait eu avec chacun d’entre eux c’étaient passés dans le silence le plus complet, enfin, eux, avaient essayé de l’inciter à parler, sans franchement réussir. La jeune surdouée avait toujours des réactions défensives dans ce genre de rendez-vous. Elle préférait, voulait, garder ce qu’elle avait vu, vécu, ressentit lors de cette enquête pour elle et elle seule, elle n’en avait parlé ni à ses amis, ni à son père, ni à Seth. A personne. Et ça ne serait certainement pas face à cette nouvelle psy qu’elle allait commencer à parler. Certes, elle comprenait que ses supérieurs veuillent savoir ce qui c’était passé, c’était tout ce qu’il y a de plus compréhensible, elle s’était quand même retrouvée seule face à ce psychopathe pendant un long moment, ils voulaient donc savoir ce qui l’avait tant affecté. Mais non, non et non ! Elle ne piperait pas un mot de cette enquête qui pourtant la torturait intérieurement depuis sa clôturassions. La profiler croisa les bras dans une posture défensive alors que le docteur Foster lui parler. La jeune femme l’écoutait avec attention, ça devait bien être la première fois qu’elle écoutait avec « attention » un psy. En même temps, elle débutait leur premier rendez-vous d’une autre manière, les autres ne lui avaient pas parlé comme ça. Peut-être que … non, elle ne céderait pas. C’était une perte de temps inutile …

Elle écoutait en silence ce que disait le docteur Foster. Ne pas forcer à l’avouer … les autres avaient essayé de la forcer à en parler. Peut-être était-ce dû au fait qu’elle était une femme et donc qu’elle était moins « brute », elle essayait de l’apprivoiser, enfin c’était ce que ressentait Eden. La brunette observa le « manège » de cette psychologue quand celle-ci ouvrit la porte d’un air provocateur, Eden pinça ses lèvres quelques secondes avant de les relâcher, gardant toujours ses bras croisés. Que choisir ? Sortir et ainsi en finir mais continuer cette longue litanie de rendez-vous thérapeutique avec de nouveaux psychologues ou rester là, s’avouer vaincue et accepter de commencer une thérapie avec cette femme ? Son cerveau carburé pour trouver une réponse à cette interrogation, partir ou rester ? Au bout de quelques secondes, elle se leva et sans un mot sortie de la pièce et tant pis si le docteur Foster lui avait dit que sa place était dans son fauteuil et non dans l’ascenseur qu’elle allait bientôt prendre. Sauf que voilà, tout de suite après s’être fait cette réflexion, Eden s’arrêta en plein milieu du couloir. Quelques secondes passèrent, un moment d’hésitation et la brunette fit volte-face, machine arrière si vous préférez ! Oh et puis zut ! Ça ne lui coûterait rien d’essayer non ? La profiler traversa en sens inverse la moitié du couloir qu’elle avait parcouru quelques instants auparavant et passa devant la femme et alla se rasseoir dans le fauteuil, plutôt se laissa tomber sur le fauteuil, croisa de nouveau ses bras dans une posture défensive, Eden détourna son regard du fauteuil de sa psy, car oui, maintenant le docteur Foster serait sa psy. Qu’est-ce qu’ils allaient être content là-haut qu’elle est enfin acceptée de céder ! Elle se cala un peu mieux dans son fauteuil, tournant délibérément le regard vers l’extérieur, elle affichait une mine renfrognée. Certes elle avait accepté de venir se rasseoir dans ce fauteuil, mais ça ne serait pas une partie de plaisir, loin de là. Il ne fallait pas croire qu’elle allait tout balancer comme ça, elle allait lui donner du fil à retordre !



[HJ : Oui je sais pas une seule parole mais ça va arriver t'inquiètes pas Razz 'fin si ça te conviens pas je peux changer Wink]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian] Lun 19 Aoû 2013 - 21:04

[pardon pour le retard, je suis désolée... c'est un peu court mais panne d'inspiration T.T ça va revenir, t'inquiète pas ^^]

Gillian avait toujours un peu peur lorsqu’elle faisait ce genre de coup. Lightman avait bien plus l’habitude de bluffer qu’elle, mais visiblement, elle s’en sortait aussi bien que lui. Sa nouvelle patiente revint dans son bureau trente secondes à peine après en avoir passé la porte. La voix de la raison l’avait sûrement convaincue qu’elle avait besoin d’un psy pour surmonter cette épreuve. Elle reprit donc sa place sur le fauteuil face à Gillian et croisa les bras, l’air boudeur. Inutile de préciser que la thérapie s’annonçait difficile, il n’y avait rien de pire qu’un patient récalcitrant. C’était énormément frustrant pour un psy de savoir que quoi qu’il fasse, son patient ne voudrait pas de son aide, être impuissant face à la douleur des gens était horrible. Ce n’était pas la première fois qu’elle avait affaire à ce genre de comportement, mais c’était toujours aussi difficile. Ne voulant pas la faire souffrir ou la contrarier inutilement, Gillian prit la parole d’une voix douce.

- Ecoutez, on n’est pas obligées de parler de ça aujourd’hui. Si vous préférez attendre avant de m’accorder votre confiance, je comprends parfaitement. Mais voyez en moi une confidente plutôt qu’une investigatrice car je me tiens au secret professionnel quoi qu’il m’en coûte.

Etait-ce plus rassurant pour elle ? Gillian ne le sut pas immédiatement car les muscles du visage de sa nouvelle patiente étaient exclusivement concentrés sur la manière de communiquer le refus. Un bloc. Si Eden se décidait à parler un jour, ce ne serait ni sous la menace ni sous la torture. Sa volonté était de fer, et personne ne pénétrait dans ses pensées sans y avoir été invité. Voilà pourquoi Gillian abordait le problème de manière calme et posée. Essayer de forcer ne servait à rien, et de toute façon ce n’était pas dans le caractère de Gill de foncer dans le tas histoire de semer la confusion. Elle préférait de loin lui laisser le choix de se taire, de réfléchir à comment aborder le sujet de cette mission qui fut si traumatisante pour elle. Et en fin de compte, si Eden décidait de ne plus la revoir au risque de se mettre ses supérieurs à dos, la psychologue ne la retiendrait pas. Si elle jugeait que personne ne pourrait la comprendre, alors elle ne se laisserait pas secourir. Ce serait triste pour elle de sombrer dans une telle dépression, mais Gillian accepterait son choix. Elle non plus n’avait pas vraiment eu envie de se confier après son agression. L’homme n’avait pas eu le temps d’abuser d’elle, mais il en avait suffisamment eu pour arriver à la traumatiser pendant un moment. Chacun abordait ses problèmes d’une manière différente, et il fallait accepter ce choix personnel.

- Vous êtes sur la défensive car on ne se connait pas encore, et c’est normal. Mais quoi que vous ayez vu ou subit ce jour-là, sachez que vous n’êtes pas seule. J’ai moi aussi travaillé sur le terrain pour le FBI, j’ai vu des choses horribles et me suis souvent faite aspergée de sang qui n’était pas le mien. Vous pensez peut-être que je ne peux pas vous comprendre parce que je ne suis jamais sortie de ce bureau mais c’est faux. On m’a fait du mal à moi aussi, et c’est pour ça que je suis la mieux placée de cette équipe pour comprendre ce que vous avez vécu et partager votre douleur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian] Ven 27 Sep 2013 - 3:16

[HS - Pas de soucis Wink Je m'excuses à mon tour pour l'attente mais aussi pour la médiocrité du post :/ C'est pas top ! =/ Mais j'vais essayer de faire mieux la prochaine fois ...]



Elle était certes revenue, car au fond, elle voulait bien essayer avec cette femme. Elle n’avait rien à y perdre. Mais cela ne voulait pas dire pour autant que ça allait être facile pour la psychologue de percer la carapace que s’était formée Eden et d’arriver jusqu’à ce secret si bien garder par la Dashwood. Elle affichait une mine boudeuse, les bras croisés, dans une posture défensive. Elle regardait un point dans le vague, évitant le plus possible le regard de Gillian, sachant que si elle croisait ce regard sa carapace aller se fissurer. Et elle avait peur de ces fissures qui allaient apparaître sur cette carapace. Car elle s’était habituée à cette carapace et qu’elle avait peur de ce qui pourrait se passer intérieurement quand elle dévoilerait ce qui c’était passé lors de cette enquête, quand elle était dans cette maison avec lui. La jeune surdouée perçue la voix de la Foster, ne bougeant pas d’un poil, n’essayant pas de lui montrer qu’elle l’écoutait, pourtant, elle l’écoutait attentivement. Se confier ? Qu’elle soit sa confidente ? Elle avait dû mal à se faire à cette idée … elle qui n’aimait pas parler d’elle-même …

La Dashwood pinça légèrement les lèvres, hésitant à se mettre à parler. Parler lui ferait du bien, elle le savait, même ne pas parler maintenant de ce qui c’était passé, ça lui ferait du bien. Quelque chose au fond d’elle-même la poussait à avoir un tant soit peu confiance envers cette Docteur Foster. Elle se forçait à garder le silence, même si cela la torturait d’une certaine manière car une partie d’elle-même voulait bien commencer à parler, à se confier, mais l’autre partie se refusait. Alors, elle continua à écouter les paroles de la psychologue. Elle ? Avoir déjà travaillé sur le terrain ? Elle n’en croyait pas ses oreilles ! Mais bon. Elle reste pour autant silencieuse, écoutant Gillian en silence, les lèvres toujours légèrement pincées. Alors elle aussi avait subi à un moment de sa vie, quelque chose de traumatisant ?! Le regard de la jeune surdouée vint rapidement à croisée celui de Gillian, le fuyant tout aussi rapidement. Que dire ? Que faire ? Elle était dans ses pensées, cherchant à démêler le meli-melo qui s’était formé dans sa tête. Pour une fois elle n’était pas en mode « Super Calculateur » pendant qu’elle réfléchissait. Après quelques instants de silence, Eden se décida à parler même si elle ne savait pas trop quoi dire :

« Si ce n’est pas pour parler de ça aujourd’hui. Que voulez-vous que je vous dise pendant ce rendez-vous ? Je ne crois pas avoir grand-chose à dire … »

C’était vrai. Elle n’aimait pas parlé d’elle. Elle restait toujours dans une sorte de méfiance à l’égard de cette femme mais elle voulait bien essayer cette thérapie. Et puis, c’était bien la première fois que sa psy serait une femme. Elle gardait ses bras croisés, un air fermé sur son visage, même si dans ses yeux on pouvait lire cette torture qu’elle s’infligeait en refusant de parler. Elle le savait que trop bien que si elle parlait cela lui ferait du bien. Mais elle s’était tue depuis si longtemps … que maintenant elle restait dans cette position à ne pas vouloir parler alors qu’elle savait qu’il fallait bien qu’elle parle, qu’elle irait mieux et que cela lui ferait amplement du bien. Mais était-ce vrai que ce Docteur Foster pourrait la comprendre ? Qu’elle n’irait pas en parler à ses supérieurs malgré le secret professionnel ? Elle avait dû mal à y croire … tellement du mal à y croire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian] Lun 11 Nov 2013 - 22:11

Ayant encore un peu de patience en réserve, Gillian continuait de parler d’une voix douce pour donner confiance à Eden.  Ce n’était pas facile mais elle était habituée à ce genre de caractère réfractaire. Aussi, elle ne s’offusqua pas de son air pincé et contrarié. Eden ne voyait pas l’utilité de la thérapie en l’abordant par le biais de la confidence. Mais si elle consentait à rester un peu plus longtemps avec Gillian, peut-être que la jeune femme découvrirait les bienfaits de son traitement.

En entendant la psychologue révéler qu’elle avait également été victime d’une attaque traumatisante, la profileuse se risqua à croiser son regard, puis l’évita aussitôt. Cette nouvelle l’avait fait tiquer, c’était déjà un bon début. En l’espace d’une demi-seconde, elle avait ressenti de l’empathie pour cette inconnue, elle s’était rendue compte qu’elles avaient sans doute eu un passé commun. Son visage se détendit très légèrement avant que son regard ne replonge dans le vague et l’incertitude. Elle laissa un instant de silence s’installer entre elles avant de remettre en question l’utilité de cette séance. Elle ne voulait pas parler et ne voyait pas quel autre sujet aborder. Mais Gillian était suffisamment bien placée pour savoir que même en parlant d’autre chose, la conversation dériverait jusqu’à la source du problème.

- Tout le monde à quelque chose à dire, Eden. Seulement, votre obstination à garder votre secret vous empêche de le faire.

La psychologue s’assit sur le fauteuil en face d’elle et croisa les jambes.

[b]- Je ne peux pas vous aider si vous ne voulez pas être aidée. Mais je ne crois pas que vous taire sera bénéfique pour vous à long terme. Bientôt vous ne pourrez plus supporter ce poids. Si ce n’est pas moi, tant pis, mais laissez quelqu’un vous aider.


Elle avait ouvert en grand les bras en signe d’impuissance, mais ne s’avouait pas vaincue pour autant. Elle avait vraiment envie d’aider cette jeune femme, mais elle était consciente qu’elle ne pouvait pas lutter contre sa volonté. Elle poursuivit pour éclaircir un détail qui lui échappait encore.

- Pourquoi êtes-vous venue si ce n’est pas pour qu’on vous aide à soulager votre conscience ? Ne me sortez pas l’excuse de vos supérieurs qui vous auraient forcée, je vois bien que vous seule êtes en total contrôle de votre volonté. Pourquoi avez-vous décidé de rester alors que vous aviez l’occasion de partir et d’échapper à cette thérapie ?

C’était assez contradictoire, mais aussi très intéressant. Si Eden avait décidé de partir en claquant la porte, elle l’aurait fait. Or elle était toujours dans ce bureau, alors pourquoi vouloir cacher cette envie d’en finir ? Il n’y avait pas de honte à être rongée par un souvenir et pourtant, la jeune femme agissait comme tel. Ou du moins, c’est ce qu’elle essayait de faire croire à tout le monde. Mais Gillian n’était pas dupe, non seulement à cause de son expérience en la matière, mais également car elle savait détecter et analyser les micro-expressions.
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian] Sam 11 Jan 2014 - 19:02

Faire confiance à ceux qu’elle ne connaissait pas été difficile pour elle et surtout si elle savait qu’on l’avait envoyé voir cette dites personne car ses supérieurs voulaient savoir ce qu’elle refusait de dire depuis tout ce temps. Mais bon, il fallait bien qu’elle fasse des efforts non ? Déjà, le fait d’être venu et d’être resté, de s’être résolu à revenir était une amélioration. Un petit pas pour aller mieux. La voix douce et calme du docteur Foster l’amadouait peu à peu. Oh ! Certes, c’était petit à petit. Mais elle restait là, à l’écouter et commençait à envisager d’être d’accord de commencer une thérapie. Ça commençait à peine à germer dans sa tête, comme une petite graine.

Quand elle l’avait entendu parler qu’elle aussi qu’elle avait été une victime d’une attaque traumatisante, ça avait fait comme une accroche et elle avait été tout de suite plus attentive et plus intéressée. Elle n’était donc pas face à une personne qui croyait s’y connaître alors qu’elle n’avait jamais rien vécu de semblable. Pourtant, cela lui faisait peur, peur de se lancer et de tout dévoiler, surtout, qu’elle ne connaissait pas la personne en face d’elle. Même si le docteur Foster s’était présentée, elle ne la connaissait pas et il lui faudrait encore du temps pour se décider à lui parler de … ça. La jeune surdouée l’écouta parler et pinça légèrement les lèvres, ne prononçant pas un mot pour autant. Le problème, c’est que Gillian avait raison en disant que bientôt elle ne pourrait plus supporter ce poids, bien trop raison, car il lui était de plus en plus difficile pour elle de supporter ce secret. Ses muscles se contractèrent alors qu’elle continuait à l’écouter en silence, s’obligeant à garder le silence, car c’était ce qu’elle avait toujours fait. Alors que la femme en face d’elle venait de finir de parler, Eden laissa passer quelques secondes de silence avant de se décider à parler, pourtant, elle ouvrit la bouche et la referma sans avoir prononcé un seul mot. Et puis, au bout d’une ou deux minutes elle finit par réussir à faire entendre sa voix :

« Si vous voulez tout savoir, c’est mon copain qui m’a convaincu de venir et si je suis restée … » elle laissa passer quelques secondes avant de reprendre la parole « C’est surtout pour lui … voilà, je fais ça pour lui. »

Elle avait dit une partie de la vérité, elle était restée pour lui mais aussi pour elle, mais il lui était difficile de l’avouer à cette femme qu’elle ne connaissait que d’aujourd’hui. Mais bon, pour lui, pour Seth, il fallait qu’elle aille mieux, alors autant commencer par faire un pas. Elle ne savait pas trop quoi dire alors elle se décida quand même à parler :

« Bon et bien … s’il faut que je parle … eh bien … mon père est un militaire … et eumh … » que dire d’autres ? Elle n’en savait trop rien … peut-être que ? Oui elle allait dire ça aussi, ça pourrait être bon début … « Des tests ont montrés que j’étais une surdouée, genre une mini Einstein mais avec plus de QI que lui … voilà … »

Elle avait planté son regard dans celui de la femme et le maintenait coûte que coûte. Et voilà, la machine était lancée … mais qu’elle n’espère pas qu’elle allait lui parler dès aujourd’hui de l’enquête, car là, elle se fourrait le doigt dans l’œil !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian] Jeu 6 Mar 2014 - 19:32

C’est avec une once de soulagement que la psychologue vit Eden commencer à se confier. Non, pas vraiment se confier, c’était plutôt engager la conversation mais cela suffisait à Gillian. C’est en parlant que les patients débloquaient les portes de leur subconscient et même si on n’aboutissait sur leurs problèmes qu’au bout de deux ou trois séances, c’était toujours un pas en avant. Là, la jeune femme prétextait qu’elle était venue à la demande de son petit-ami et au fond, elle avait l’air de s’en être persuadée. Mais Gillian était convaincue qu’au fond, son subconscient chantait une autre chanson. Cela dit commencer par parler dudit petit-ami était une excellente façon de briser la glace.

- Votre copain, hein ? Parlez-moi un peu de lui. Pourquoi est-ce important pour lui que vous veniez à ce rendez-vous ?

Gillian avait dans l’idée qu’il avait déjà essayé de l’aider mais sans succès. Si le jeune homme l’avait vue bouleversée telle que le lui avaient décrit les supérieurs d’Eden, il avait peut-être tenté quelque chose. Le fait de parler de lui allait sans doute aider la jeune femme à se détendre. La psychologue ne voulait en aucun cas s’immiscer dans leur vie et dans leur intimité, et de toute façon la jeune profiler ne lui dirait que ce qu’elle voudrait bien dévoiler. Le but de la manœuvre était premièrement de libérer un peu d’endorphine dans les veines de cette jeune femme en parlant de l’homme qu’elle aimait, et deuxièmement de comprendre comment son entourage percevait ses problèmes. C’était détourner l’angoisse d’Eden de faire cette thérapie sans vraiment l’en détourner. Une subtile tactique de diversion vue et revue par les psys. La jeune femme n’avait jamais usé de la manipulation dans de mauvaises intentions, c’était plutôt un détour qu’elle empruntait pour aider ses patients. Même avec les criminels qu’elle recevait toute la semaine au FBI, elle n’avait jamais fait preuve du même vice qui les animait pour arriver à ses fins.

- Est-ce que vous étiez déjà ensemble à l’époque de cette fameuse mission ?

Elle espérait que même si la jeune femme refusait de dire quoi que ce soit à propos de ce jour-là, elle aurait trouvé du réconfort dans les bras de l’être aimé. C’était toujours ça. Plutôt qu’être seul, avoir quelqu’un qui vous attend le soir à la maison était toujours réconfortant pour une âme désespérée. Un petit plus pour éviter d’être face à sa solitude et se morfondre dans son lit.
Comme la jeune femme allait lui répondre, Gillian se leva et alla fermer la porte qu’Eden avait oublié de refermer dans sa colère. La jeune femme mettait un point d’honneur à respecter le secret professionnel. Et avec ce genre de patient, mieux valait être à cheval sur les principes que de bafouer ses engagements. Sa confiance était déjà dure à acquérir, mieux valait ne pas faire basculer la balance dans le mauvais sens. Alors que sa main allait lâcher la poignée, Gillian adressa un sourire sincère à Eden pour l’inciter à parler de son homme. Elle se rassit en face d’elle et se pencha légèrement en avant, en position d’écoute, les yeux plongés dans les siens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian] Jeu 1 Mai 2014 - 0:52

Se confier était chose difficile pour Eden après tout ce temps à rejeter les personnes qui étaient là pour qu’elle puisse se confier. Elle restait constamment méfiante à l’égard des dits « psychologues » qui étaient là pour l’aider. Car n’oublions pas, c’était ses supérieurs hiérarchiques qui l’obligeaient à y aller ! Ils voulaient savoir ce qui s’était passé ce jour-là. Mais pourquoi ne voulaient-ils pas comprendre à la fin qu’elle ne voulait pas en parler ? Elle avait ses raisons et ils avaient à respecter le fait qu’elle ne voulait pas se confier sur le dénouement de l’enquête. Mais bon, elle était là, à présent, avec cette femme qui semblait ne pas être comme les autres personnes de sa profession et puis, elle était tout de même venue à cause de son petit ami. C’était tout de même lui qui l’avait poussée à venir.

Elle changea le croisement de ses jambes, s’enfonçant un peu plus dans son fauteuil, ses coudes sur les bras du fauteuil, son regard planté à présent dans celui de Gillian qui lui parlait. La surdouée l’écouta donc lui poser des questions sur Seth. Y répondre ou ne pas y répondre ? La brunette avait commencé à se confier à la femme alors pourquoi ne pas continuer sur sa lancée ? Tant que ça ne parlait pas directement de ce pourquoi elle était censée être là elle pouvait parler non ? Bon, après quelques secondes, Eden finit par ouvrir la bouche, décidé finalement à répondre aux questions de la Foster :

« Eh bien … on s’est connu au lycée, il est chef cuisinier dans un grand restaurant à Washington et puis voilà … que voulez-vous que je vous dise d’autre sur lui ? Et pour répondre à votre question, je ne sais pas. Ça doit être parce qu’il m’aime car c’est la plus grande des probabilités. »

On ne se plaint pas ! Elle avait parlé. Elle n’était pas friande de détail ce coup-ci, alors que durant les enquêtes qu’elle menait avec son équipe, elle les noyait sous un flot de détails pour la plupart pas très importants. Elle avait de nouveau joint ses mains entre elles, alors que son regard déviait sur un point dans le vague, loin du regard de la psychologue. Pourtant, elle l’écoutait tout de même lui parler ou plutôt lui poser encore une question, une seule et unique question. Est-ce qu’ils étaient déjà en couple à l’époque de l'enquête ? La jeune femme se raidit immédiatement. La Dashwood suivit tout de même du regard Gillian qui s’était levée pour aller fermer la porte, même si elle la perdit de vue quand elle passa derrière elle.

La brunette laissa passer plusieurs longues secondes alors que la psychologue s’était rassise et s’était mise en position d’écoute, son regard dans le sien, avant d’ouvrir la bouche pour faire entendre sa voix de nouveau. Qu’est-ce que ça pouvait lui faire de savoir si elle était déjà en couple avec Seth, ou pas, lors de l’enquête ? Bon certes, elle faisait son boulot de psy mais Eden ne voyait pas en quoi cela pouvait l’intéresser :

« Oui, nous sommes ensemble depuis à peu près la fin de notre dernière année de lycée. Mais qu’est-ce que ça peut vous faire de savoir si nous étions déjà ensemble à ce moment-là ? » dit-elle d’une voix froide

Et voilà, elle se refermait immédiatement comme une huître. Enfin pour le moment. Tant qu’elle n’aurait pas son explication alors elle resterait tout aussi froide et distante. Eh oui, un pas de fait pour deux pas en moins. Le travail allait être long, très long même avant qu’Eden soit plus … encline à se confier et moins … froide ? Moins sur ses gardes …
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian]

Revenir en haut Aller en bas

Encore un psychologue pour essayer de dénicher ce que je cache ... [Gillian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Jeu: poser l'avion sur le fleuve
» Pour essayer / initier à la macro
» Mon 4X2 pour essayer de suivre guigui
» probleme alimentation stabilisée marque fusion ps 100 watts
» [RESOLU] Application nettoyage
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-