Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

La nuit tout est permis !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: La nuit tout est permis !! Mer 26 Sep 2012 - 14:57

La nuit tout est permis

Nathaniel Jones - Silvia Radwanska




Notre belle Silvia avait trouvé sa nouvelle cible. Cela faisait un moment qu’elle n’avait commis aucun cambriolage et cela commençait sérieusement à la démanger. Elle était dépendante au vol comme d’autre l’était à la drogue ou à l’alcool. Sauf que pour elle ce n’était pas une nécessité vitale. Elle le faisait par pure plaisir. Pour ressentir un peu d’excitation dans sa vie morne et sans relief de jeune banquière.
Qui était sa nouvelle cible ? Elle n’en savait strictement rien et à vrai dire cela lui importait peu pour ne pas dire qu’elle s’en foutait carrément. Ce n’est pas comme si elle cherchait quelque chose de particulier qui demande une cible ou un quartier bien spécifique. Non là elle faisait ça dans l’unique but de s’amuser.

Tout était calme dans le quartier – à 2h du matin pas vraiment étonnant – et Silvia avait choisi un immeuble au hasard. Certes pas en faisait pic nic douille mais presque, et maintenant elle s’apprêtait à faire la même chose avec l’étage et la fenêtre qui l’intéressait le plus.
Silvia jeta son dévolue sur une fenêtre toute simple, qui donnait sur un salon tout aussi simple. A première vue il n’y avait pas grand-chose à voler dans ce studio, mais bizarrement notre banquière voulait allez chez cette personne.
Comme tout avait l’air endormie, elle avait tout le temps qu’elle voulait – pas trop quand même – pour faire le tour du propriétaire.
Avant de faire son entrée triomphale – malgré l’absence de tapis rouge – Silvia s’attacha les cheveux en un chignon rapide et mis une paire de gant. Précaution simple mais élémentaire, et surtout indispensable.

Maintenant qu’elle était fin prête, elle pouvait sortir son attirail et que l’aventure commence. Elle sortit de son sac à dos son couteau à vitre ainsi qu’une petite ventouse. A première vue c’était compliqué, mais la manœuvre était en fait très simple.
A l’aide du couteau à vitre et d’une ficelle elle s’occupait de tracer un cercle d’une assez bonne circonférence. Une fois ce travail fait, il ne lui restait plus qu’à l’aide de la ventouse à retirer le morceau de verre. Et le tour était joué.
Sans cette magnifique invention qu’est la ventouse, son tour de passe-passe aurait pu être beaucoup plus compliqué, et surtout beaucoup plus bruyant.
Maintenant elle pouvait glisser sa main à l’intérieur de la fenêtre et ouvrir la fenêtre de l’intérieur pour qu’elle puisse entrer dans le studio sans aucun problème et sans avoir à faire des mouvements trop compliqué digne d’un contorsionniste.

Silvia était dans l’appartement. Comme à chaque fois qu’elle réussissait cette étape, un petit sentiment de fierté s’emparait d’elle. Elle resta un moment sur place en faisait un petit tour sur elle-même pour avoir une vue d’ensemble du salon dans lequel elle se trouvait. A première vu, il avait l’air plutôt sympa. Pas trop mal décoré.
Pour commencer elle était à la recherche d’une photo quelconque. Pour avoir une petite idée de la personne chez qui elle s’était introduite. Elle en trouva une sur la table du salon. Un gars – un canon plutôt ouais – avec une femme. Sa sœur ? Sa femme ? Sa copine ? Elle n’en savait rien, et à vraie dire elle s’en contrecarrer.

Maintenant il ne lui restait plus qu’une chose à faire, fouiner dans toute la maison en étant la plus discrète possible. Parce que c’était bien joli de savoir rentrer dans les maisons sans se faire voir, mais encore fallait-il qu’elle puisse en ressortir.
Tout en étant à la recherche d’un trésor quelconque et en retournant tout les tiroirs, elle n’avait pas vu, ni entendu que derrière elle quelqu’un était en train de l’observer.

Reste à savoir ce que cette personne comptait faire de notre belle voleuse.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La nuit tout est permis !! Mar 27 Nov 2012 - 19:45

Dans son lit, Nathaniel ne dormait pas. Il n'y arrivait pas, ou plutôt il ne cherchait pas non plus à dormir. La lune n'y était pour rien non plus, ça ne faisait aucun effet sur lui, bien que les éclats illuminaient sa chambre. Il faisait tard : il n'y avait qu'à jeter un coup d'oeil à l'audio-reveil où d'un vert fluorescent, lui indiquait qu'il était une heure du matin passé. Mais de savoir ça, ce n'était pas ce qui l'aiderait à fermer l'oeil. Positionné sur le dos, un bras sous la nuque, Nathaniel réfléchissait. Il pensait à sa vie : c'était la belle vie. Oui, la belle vie, ici à Quantico, et sans mentir, à cette vie, Nathaniel s'y était faite comme à chaque fois... Que ce soit à l'autre bout du pays en Californie ou à Washington, là, depuis le temps, il faisait sa place, ici, en Virginie. Il était venu avec Alexia, sa soeur jumelle, et il s'était dit que ça serait sans doute pour quelques années seulement, comme ça, en freestyle, puis par la suite, ils déménageraient ailleurs mais il semblerait que pour lui, Nath s'était installé pour plus longtemps que ça. C'était décidé. Il le sentait au plus profond de lui... Les raisons ?
La première : les affaires marchaient : il avait trouvé un associé pour investir dans un garage... Et cet associé, on pouvait dire que leur rencontre n'était pas très commune... En premier lieu, c'était dans un bar et voilà que leur égo – et si seulement que CA – masculine était de sortie pour choper une gazelle... En PLUS, la même gazelle ! Et voilà qu'à la place, ils se trouvent en train de jouer à celui qui tiendrait mieux l'alcool pour savoir lequel des deux avait l'égo mieux placé. Vous voyez le genre ?
Et la seconde raison ? Nolan, une des premières personnes qu'il a connu, lui avait fait le privilège d'être – tadam - le parrain de sa fille adoptive... Wouah, quelle nouvelle … Quelle surprise ! Vous ne pouvez pas savoir à quel point ça pouvait flatter son égo... Evidement, Nath ne pouvait refuser cette demande. Ca voulait dire beaucoup de choses... énormément de choses pour lui : c'était une marque d'amitié, de respect... et encore... Et ça voulait sans doute dire autant de chose pour le chirurgien au passage qu'il choisisse lui, pour sa fille... Et il fallait dire que Nath adorait cette petite qui avait pour nom : Aleksandra. Il n'en donnait pas forcément l'impression mais il aimerait pouvoir être père un jour... Mais sur ce, ça, c'était toute une autre histoire.

Puis il pensait à Alexia, pour qui il était prêt à tout pour elle... à aller au bout du pays, à mourir pour elle … mais surtout à tuer pour elle... Mais maintenant il n'y avait plus aucune raison de prendre des précautions à déménager et encore d'autres décisions à prendre au cas où si une merde apparaissait. Il savait qu'il avait des amis ici sur qui compter pour brouiller des pistes. Nath se sentait serein. Comme toujours. Il était toujours confiant. Sinon on l'aurait déjà arrêté depuis longtemps. Il faisait justice...

Il prit une bonne inspiration, paisible, et ferma ensuite les yeux... Puis.. il les rouvrit. Pas qu'il se doutait de quelque chose, de ce qu'il pouvait se passer à côté... mais presque … C'était quoi cette agitation si soudaine ? Pas que Nath aurait l'ouïe fine mais il y avait un truc presque bizarre. Il se mit sur les coudes, pour être mieux attentif … mais il devait rêver. D'autres choses lui semblaient étrange par la suite : les meubles. Certains meubles avaient leur tiroir un peu dur... Et Alexia ne serait pas aussi folle à chercher un truc en plein milieu de la nuit, comme ça ? A moins que la chose qu'elle avait paumé lui tienne à coeur et irait jusqu'à l'empêcher de dormir... Ne serait-il pas en train de se faire cambrioler ? L'idée lui était bien loin dans son esprit. Nath regarda cette fois-ci l'heure – qui était au passage un peu plus de deux heures du matin – avant de dégager sa couverture et de se lever. Il ne portait qu'un pantalon de pyjama sur lui et prit la peine de mettre un marcel blanc sur les épaules... Pratiquement certain que ça ne pouvait être que sa soeur qui était tout simplement agitée.

Sortant de sa chambre, il y avait un petit couloir à traverser avant de se donner l'accès au salon. S'approchant doucement, Nath put alors remarquer une silhouette, il y avait bien une présence, il n'avait pas rêver mais il savait reconnaître la silhouette d'Alexia et c'était loin d'être la sienne, en ce moment même... Il ressentit d'un coup de la colère... Pourquoi ? Se sentir violer comme ça de la sorte ? Mais en même temps impressionner de la prendre par surprise ? Lui donnant l'occasion de s'amuser de cette personne comme une marionnette ? Car oui, il était face à une femme à ce qu'il sache et il avait l'impression d'avoir le-dessus. Il croisa les bras, pencha la tête sur le côté, assistant à ce spectacle...

Je dérange, peut-être ?


Mais sérieusement, quelle idée de sortir ce genre de réplique aussi sarcastique ? La première réplique censée qui viendrait bien à l'esprit n'était pas : « Qui êtes-vous ? Que faites-vous là ? ». Etait-il fou ? Surtout que la nana était peut-être armé !! Et là, il ne serait pas du tout dans la merde. Mais il utiliserait son atout de persuasion... et elle se suiciderait peut-être.


Dernière édition par Nathaniel Jones le Lun 17 Déc 2012 - 15:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La nuit tout est permis !! Jeu 29 Nov 2012 - 20:34



Bien que très à l’aise à l’idée de voler des gens, Silvia l’était beaucoup moins quand il s’agissait de faire un minimum de bruit. Pour une voleuse c’est peut être un peu paradoxal, mais il est vrai que Silvia n’était pas connue, et reconnue pour son habilité hors du commun.
Cependant au cours de ses cambriolages, elle savait se faire aussi discrète qu’un chat et si par inadvertance elle faisait du bruit, les gens dormaient trop bien pour y faire attention. Ou alors cela ne leur procuré qu’un ronflement plus bruyant que les autres.

Toujours est-il que Silvia ne se préoccupait pas du tout de ce qui se passait autour d’elle, persuadée d’être seule au monde et que l’habitant n’était pas présent.
Tout à son loisir d’explorer tiroir, armoire et autre endroit susceptible d’abriter le moindre objet de valeur. Et elle ne parlait pas de valeur sentimentale, cela elle n’en avait cure, mais bien de valeur marchande. Tout ce qu’elle pouvait vendre, ou obtenir un quelconque intérêt elle le prenait et hop direction le sac. Silvia ne s’encombrait pas trop non plus, parce qu’après elle devait quand même rentrer chez elle. Donc tout objet trop encombrant à son goût direction les oubliettes, ou plutôt retour à son propriétaire.

Et bien sûr Silvia était tellement concentré qu’elle n’avait pas entendu que quelqu’un était sortie de sa chambre et l’observer depuis la porte du couloir, jusqu’au moment où l’observation avait assez duré et qu’il se manifesta à elle.
Elle s’attendait tellement peu à trouver une présence ici qu’elle eut un petit sursaut sans pour autant laissé tomber l’objet qu’elle avait entre les mains et qu’elle glissa discrètement dans son sac avant de se retourner et répondre à la question pour le moins inhabituelle de son interlocuteur. Parce que oui effectivement la surprendre en plein vol et lui dire uniquement « tu veux que je t’aide » n’était pas dans les habitudes des gens. Mais ça lui allait très bien, au moins évitait-elle la crise de panique quasi systématique des gens.

Non ça va je te remercie beau gosse.

La réaction de n’importe quelle personne normalement constitué serait de partir en courant, ou alors d’essayer de trouver un mensonge crédible à son intrusion, mais Silvia n’était pas ce genre de personne, et elle était loin d’être normale. Et surtout elle savait qu’elle était fichue et qu’elle ne pourrait rien faire contre l’homme qui se tenait devant elle, donc autant essayer de garder le maximum de sang froid.
D’ailleurs le gars en question était celui de la photo. Et il n’était pas juste canon, il était waouh. En pyjama, petit marcel blanc et tout décoiffé, waouh so sexy. Peut être pourrait-elle s’en sortir en essayant de le séduire. Quitte à coucher avec lui. A bien le regarder, Silvia ne serait pas contre du tout.
Cela dit avant de penser à ça, elle devait surtout songer à se sortir de la merde dans laquelle elle était. Et là rien n’était gagné d’avance. Plein d’option s’offrait à ce mec. Appeler les flics, se faire justice lui-même, la tuer, et encore bien d’autre auxquelles Silvia préférait ne pas penser pour le bien être de sa personne.

Humm si j’avais su qu’un beau gosse se trouvait ici, j’aurai peut être commencé par ta chambre

D’accord il était sur la photo trouvait dans le salon, mais cela ne voulait rien dire. Ca aurait très bien pu être un membre de la famille qui n’habite pas ici mais qu’on apprécie. Bref un peu comme dans les chambres de beaucoup de personne où au mur des photos recouvrent presque entièrement la tapisserie.
Et c’est d’une démarche aussi sensuelle que possible qu’elle se dirigea vers lui pour lui effleurer le torse de la main avant de continuer son chemin dans le couloir qui devait certainement mener à ladite chambre. Cependant il bloquait quelque peu le chemin.

Tu permets mon mignon ?

Dans le genre je me gêne pas pour un sou et je continue mon exploration Silvia était championne. Mais cela cachait peut être un peu de nervosité de sa part.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La nuit tout est permis !! Ven 21 Déc 2012 - 18:53

Non mais oui... C'était tout à fait naturel de surprendre quelqu'un chez soi en pleine nuit et de lui proposer son aide dans le genre « Ouais, cambrioles-moi et on en reparle après, ok ? »... D'autant plus que Nathaniel n'avait pas très envie d'appeler les flics - car pour lui, ceux-ci n'étaient que des incapables - alors bon. En tout cas, il ne put s'empêcher d'esquisser un sourire car oui, face à ça, la cambrioleuse ne devait qu'être surprise – déjà d'une, par le fait d'être surprise sur le fait et deuxièmement, avec une telle phrase, ça ne devait qu'un peu plus la déstabiliser... Il n'y avait rien d'un peu plus amusant. Mais il fallait croire le temps qu'elle se retourne, elle était bonne comédienne. Elle ne cédait pas à la panique ou même à chercher la fuite - ce qui était bien un éventuel risque – elle gardait un certain sang-froid ! Et il fallait bien croire que ce soit son tour à être aussi surpris. Pour avoir un de ces répondants, elle était plutôt gonflée. Très gonflée.
Néanmoins, un sourire réapparut tout de même à ses lèvres... Ce n'était pas tous les jours qu'une magnifique jeune femme tombait du ciel comme ça, chez soi … Il ne fallait pas se mentir. En plus d'être surprenante, elle avait de magnifiques courbes... En l'imaginant dans une autre tenue de sortie, il serait bien possible qu'il l'aurait draguer autour d'un verre. Avec une telle démarche, à la voir ainsi près de lui, il ne fallait pas se leurrer... C'était une belle femme.

Si j'avais su que j'aurais une visite d'une chouette demoiselle, je me serais bien mieux préparé que ça...


Dans le genre, il aurait des grosses pancartes, de grosses flèches vers les objets de valeurs pour lui montrer où chercher... Et même d'abord la faire diriger dans sa chambre avec un chemin de pétales et de bougies... et il se mettrait une pancarte sur lui-même avec des inscriptions telles que : « violes-moi ! »...
Dans un autre contexte – un bar par exemple - il se serait intéressé à ce genre de filles pour la foutre dans son lit... Imprévisibles, sensuelles... C'était sûr et certain qu'il ne s'ennuierait absolument pas avec ce genre de femme... Ca allait de soi... Même si là, ça attirait également sa curiosité, c'était différent, elle était chez lui en train de le cambrioler... C'était son chez lui, et sa soeur... Leur cocon familial. Et ça, il ne fallait absolument pas qu'il l'oublie. La sensualité pouvait être un charme mais ça pouvait être tout aussi dangereux comme une vipère.

Mais oui... bien sûr ! Fais comme chez toi, chérie !
Répliqua-t-il, lorsqu'elle demandait son autorisation de passer, parce que oui, évidement, il gênait le passage et elle, elle ne se gênait pas pour continuer faire sa petite fouine. Bien sûr, le genre « ouais, cambrioles-moi et on reparle après, ok ? » tenait toujours. Il donnait vraiment l'impression qu'il n'en avait rien à faire, comme s'il n'allait pas bouger le petit doigt... Mais évidement, quand elle tenta de passer, Nath lui attrapait les poignets... C'était assez facile d'une part puisqu'elle lui avait caressé le torse. Il l'avait attrapé brutalement et la gardait tout près de lui... Elle ne semblait pas du tout savoir envers qui elle avait à faire.

Tu crois vraiment que tu vas t'en sortir comme ça ?


Oh, chercherait-il vraiment à faire peur ? En tout cas, ce n'était pas forcément le but mais Nathaniel ne tenait pas à laisser passer ça et arranger la chose par lui-même... Réagissant vite, ayant toujours une de ses poignets en main, il la tourna comme s'il était flic et était en train de la coffrer, alors que non... Elle se trouva alors de dos, face à lui, et même plaqué à lui. En la faisant tourner si soudainement ainsi, il put sentir au passage, la douce odeur sucrée de ses cheveux... Ah les femmes, elle savait toujours enivrer les hommes rien qu'avec leur shampoing.

Restes calme et tout pourrait s'arranger,
murmura-t-il à son oreille... doucement.

Il commença à la « peloter » - enfin fouiller ses poches hein - seulement pour vérifier si elle n'était pas armée d'un flingue ou d'une arme blanche. Le mécano était loin d'être idiot et ne voulait pas se faire blesser pour une quelconque connerie et négligence de sa part... Et quant à elle, qu'elle ne s'inquiète réellement car elle ne subira pas un tel sort... Bien que Nath ait déjà dû passer par la phase « meurtre », il ne toucherait en aucun cas une femme...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La nuit tout est permis !! Dim 7 Avr 2013 - 17:16



La situation était quelque peu délicate pour Silvia, surtout que le cambriolé ne laissait rien paraître de ce qu'il comptait faire d'elle, et cela commençait légèrement à l'angoisser même si elle tentait de faire bonne figure face à lui.
Et c'était bien connue que la meilleure des défenses est l'attaque. Donc pour Silvia c'était simple, il suffisait de rentrer dans son jeu. Pas de séduction malheureusement mais d'arrogance peut être à défaut de trouver un terme plus adéquate. En même temps difficile de réfléchir clairement dans ce genre de situation.


Oh non ne te dérange pas pour moi. Et puis tu es bien assez canon comme ça. Pas besoin de préparation

Bon il est vrai que mettre les objets de valeur en évidence aurait été très sympathique, mais bizarrement personne ne faisait ça. Silvia la première d'ailleurs. Dans son appartement qu'elle partageait avec son frère, ses meubles étaient presque vierge de tout ce qui pourrait lui être voler et qui pourrait lui manquer. Elle préférait tout garder en sécurité dans un coffre à la banque et même dans plusieurs endroit connu d'elle seule. Et quelque uns de son frère au cas ou il lui arriverait quelque chose.
Cependant oui, à part ce petit détail, il n'y avait rien à changer. Rien de plus sexy qu'un homme en marcel avec les cheveux en bataille. Et quel homme.
Finalement peut être bien qu'un jeu de séduction était peut être en train de se mettre en place entre eux. Rien n'était sur, mais Silvia ne doutait pas de son charme et savait que ses courbes pouvait affoler n'importe quel homme pour peu qu'elle voulait se la jouer sexy.

J'espérais que oui, mais je crois que je me suis trompée.

Le proverbe ne disait-il pas « L'espoir fait vivre » ? Mais bizarrement en le voyant entrer dans la pièce avec une telle décontraction, elle se doutait qu'elle n'allait pas s'en sortir facilement à l'aide de son simple charme.
Silvia allait devoir négocier dur avec ce beau jeune homme pour pouvoir s'en sortir sans problème, et surtout en étant sure qu'il n’appelle pas la police. Ou pire qu'il ne la fasse pas chanter.

Je suis sure qu'on peux trouver un moyen de s'arranger. Trouver un terrain d'entente....

Et des terrains d'entente, il pouvait y en avoir des dizaines comme des centaines. Tout dépendait de l'homme qui se tenait derrière elle maintenant.
Soit il était un barbare sans sentiments, prêt à la violer sans préambule pour avoir oser pénétrer dans son intimité. Ou soit il était homme un peu plus censé près à discuter ou à s'arranger par un moyen quelconque.
Pour sa part, Silvia se préparait à tout. Qu'il la viole, qu'il la tue, qu'il la frappe... cette attente la rendait très nerveuse, mais en même temps à ne pas être discrète elle l'avait bien cherché.
Mais elle espérait quand même qu'un beau gosse comme lui, ne soit pas dénué de morale. Bien que de nos jours, la morale n'avait plus vraiment sa place dans la vie.

Tu devrais peut être faire une fouille intégrale, on se sais jamais ce que je pourrais cacher ailleurs...

Le fait qu'il la touche comme ça ne plaisait pas vraiment à Silvia, mais comment lui en vouloir de s'assurer qu'elle n'avait aucune arme sur elle. Du coup même si cela la répugnait, elle poussa le vice un peu plus loin en le conseillant de faire une fouille intégrale.
Et encore elle aurait pu tomber sur un moche. Donc autant goûter son plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La nuit tout est permis !! Mar 7 Mai 2013 - 17:34

Nathaniel ne la connaissait ni d'Eve, ni d'Adam mais elle était plutôt culottée... Il se demandait d'où elle pouvait surgir et surtout le pourquoi et le comment elle était ici... Il n'y avait pas vraiment de quoi voler ici. Nath et sa soeur Alexia étaient loin d'être des personnes à rouler sur l'or et le quartier des plus aisés, c'était clair que ce n'était pas ici !!! Face à la façon d'agir de cette créature, il fallait être con pour ne pas deviner qu'elle était loin de son premier coup d'essai pour ce qui était de voler... Hum... ils pouvaient essayer de s'arranger un truc ? C'était à voir. Il fallait le convaincre le coco ! En tout cas, Nath ne s'empêcha pas de fouiller pour trouver une quelconque arme... Il ne fallait pas déconner, il préférait largement à avoir le dessus. Était-ce une manie de vouloir tout contrôler ? En partie, oui, mais surtout pour sa protection et surtout celle de sa soeur...

Une protection enrichissante mais non …
fit-il avec un sourire au coin.

Et ce n'était pas pourtant qu'il la lâchait … Evidement, il s'était bien rendu compte qu'elle n'avait pas d'armes dangereuse sur elle et qu'elle ne pouvait pas lui faire un coup sadique digne des images qu'il avait à son esprit meurtrier, méfiant – et paranoïaque ? - comme il était... Et peut-être qu'en ne la lâchant pas ainsi, il pourrait lui faire peur en se faisant pour un psychopathe. Quoi ? Il ne l'était pas ?

Je te lâche seulement si tu me promets que tu ne feras rien ?


Ouais, dans le genre « on va faire ami-ami et discuter comme deux grands adultes »

Car tu vois, ça m'embêterait énormément d'appeler ces gentils flics … et je ne suis pas sûr que tu veuilles te trouver dans ce genre de situation ? Hein ? Je me trompe, ma jolie ?

Quand on parlait d'arrangement, il était sérieux et il lui donnait sa chance... Car tout en la connaissant pas, c'était aussi à ses risques périls. C'était un marché, voilà tout. Il finit alors par la lâcher et s'approcha alors doucement d'une des fenêtres sans se montrer.

Es-tu venue seule ?


Oui, Nath était avant tout prudent, il était peut-etre beau gosse - ce qui est un atout - mais pas con !! Qui savait s'il n'y avait pas une autre personne qui interviendrait... Surtout qu'il voyait bien sûr l'état de sa fenêtre, le point d'entrée de la jeune femme... D'une méthode douce, maligne comme une femme … et loin d'avoir un compagnon pas loin. Quand on parlait de paranoïa... Il tira le rideau et se tourna alors vers la demoiselle.

Tu fais quoi dans la vie ? Ton nom ? Tu travailles pour quelqu'un en particulier ?

Questions comme ça (ou pas!) mais c'était surtout pour enlever ses doutes, du moins qu'elle s'explique toute l'histoire … Sage comme il était, il ne devait pas avoir d'ennemi, hein ? Ou sa soeur ... Si par exemple, cette voleuse, n'était pas devenue une fausse amie d'Alexia et que voilà, elle la trahissait, ou qu'importe... Il voulait absolument savoir la raison et en fonction de la réponse, il saurait faire quoi d'elle : l'abattre ou peut-être qu'au final, il pouvait lui demander un quelconque service pour effacer cet incident et il la laisserait partir. Et pour le carreau de sa fenêtre, bricoleur comme il était, ça serait ni vu, ni connu, en espérant que sa soeur ne verra que du feu, mais ça serait étonnant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La nuit tout est permis !! Lun 13 Mai 2013 - 21:30



Ils étaient toujours dans une position plus qu'explicite, lui profitant un peu de la situation et Silvia se laissant faire sans bouger ni rien dire, parce qu'à la vérité cela ne la dérangeait pas tant que ça. Ce n'était pas tout les jours qu'on avait la chance d'être coller à un beau gosse. Mais maintenant qu'il s'était assuré qu'elle n'avait aucune arme – bien qu'elle le soupçonnait de le savoir dès le début – il était prêt à la relâcher à condition qu'elle ne fasse rien.
Et que pouvait-elle faire maintenant sinon hochait la tête à sa proposition. Bien sure qu'elle ne ferait rien, elle n'était pas suicidaire.

J'avoue que laisser les flics hors de cette histoire m'arrangerait beaucoup...

A peine ils se connaissaient et déjà ils étaient sur la même longueur d'ondes. Laisser les flics en dehors de toute cette histoire était la meilleure idée qu'il pouvait avoir. A croire que lui aussi n'aimait pas trop les ptits poulets. Et puis autant faire durer le plaisir et rester en tête à tête avec ce beau mal. La soirée n'était peut être pas foutue ni terminée. Parce que oui plus Silvia lui faisait face, et plus elle le trouvait à son goût. Qu'il reste dos à elle ne l'aurait pas déranger tant que ça.

Oui, pas besoin de me trainer un boulet pour me faire repérer !!

Vous sentez l'ironie dans sa phrase ? De toute façon elle ne faisait suffisamment confiance à personne pour agir en duo. Mis à part son frère et John, mais son frère c'était hors de question que Silvia le mêle à tout ça, et John c'était encore une autre histoire.
Et au vue de la situation il était clair que Silvia n'avait besoin de personne pour se faire repérer et jouer les connes. Elle y arrivait très bien toute seule.

Tu veux pas appeler les flics mais tu poses beaucoup de question.

Du Silvia tout craché, elle n'était pas en position de poser des questions et de faire la maline et pourtant elle n'arrivait pas à fermer sa grande gueule. Surtout que les questions de ce beau gosse était totalement légitime. Elle était quand même entré chez lui par effraction et le pourquoi de sa présence était tout sauf honnête. Son but était de le voler, bien que se projet soit mis aux oubliettes maintenant.

J'imagine que mentir ne servira à rien.

Maintenant là ou il ne fallait pas faire d'erreur était sur les réponses qu'elle allait lui donner. Lui dire la vérité ou tout simplement lui mentir ? Un choix qui la tiraillait mais finalement choisi de dire la vérité. De toute façon il semblait être quelqu'un qu'on ne pouvait pas avoir par une simple pirouette.

Je m’appelle Silvia et je suis banquière. Et non je ne travaille pour personne.

Alors oui elle lui avait dit la vérité, mais il n'avait pas non plus besoin de tout savoir. Allons-y avec parcimonie. Au moins cela lui permettrait peut être établir une base confiance. Mais soyons réaliste entre voleur et volé il ne pouvait exister aucune confiance, ou alors c'est que les deux d'une manière ou d'une jouer dans la même cours des méchants.

Maintenant que tu en sais un peu sur moi, je peux savoir qui se cache derrière ce beau gosse ?

Hors de question que Silvia soit la seule à donner des informations à l'adversaire ou partenaire, cela déprendrait de la manière dont la nuit allait se finir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La nuit tout est permis !! Jeu 6 Juin 2013 - 19:20

En toute logique, si elle rêvait de voir débarquer les flics, il fallait être con. Au moins, ils étaient sur la même longueur d'ondes. Nathaniel n'avait pas envie de voir débarquer ces bouffons, faire la paperasse, faire copain-copain et encore, limite s'il n'irait pas à penser qu'il fallait leur offrir les dérangés sur un plateau d'argent... Le jour où Nath aurait une meilleure image des flics, ça ne sera pas demain la veille... Et de toute manière, il savait pertinemment que la meilleure justice était de la faire soi-même, n'est-ce pas ? On n'était jamais mieux servi que par soi-même. Et puis cela dit, comme Nath était sur son territoire – et comme elle venait tout juste être prise la main dans le sac – il en était tout à fait normal que ce soit lui qui mette les règles.

Nath la jaugea un instant, silencieusement. Allez savoir si la jeune femme ne mentait pas et ne cherchait pas à protéger quelqu'un. Savait-on jamais ! Mais en même temps, son instinct lui disait que vu son caractère, il était tout à fait plausible qu'elle agissait tout simplement seule. Elle lui paraissait certes sexy pour lui, il fallait dire qu'il la trouvait à son goût physiquement mais alors en plus de ce qui se dégageait de sa personnalité en ce moment même, il fallait avouer que ça lui plaisait un peu plus. Mais autant ne pas le montrer ! Il ne la connaissait ni d'Adam ni d'Eve et il n'était pas du genre à faire confiance aussi facilement. Ceci dit, il n'avait pu s'empêcher d'afficher un sourire moqueur quand elle parla de boulet pour se faire repérer...

Bien sûr, tu y arrives très bien toute seule.

Et oui, c'était bien sûr toute l'ironie du sort. N'est-ce pas ? Possible qu'il se moque... mais n'oublions pas que maintenant, c'était lui le maître du jeu. Pas elle. Donc oui, normal qu'il pose un tas de questions... par contre oui, après s'être rendu son côté culotté à ne pas perdre son sang froid, et ainsi dire sa grande gueule... c'était une forte personnalité, même s'il semblait sentir un peu de la peur et surtout de la frustration. Mais qui serait joyeux de se faire repérer au milieu d'un tel plan ! C'était normal de penser qu'elle aurait plutôt apprécié de faire son truc tranquillement et déguerpir à sa guise... Bref, c'était tout à fait compréhensible.

Tu aurais préféré que je t'offre une tasse de café, avant ?


Et oui, Nath faisait lui aussi dans l'humour, encore une fois, mais qui savait-on ce qui pouvait lui passer à l'esprit ? Mais passons, ceci dit, elle comprenait bien que mentir ne réglerait rien et ne ferait sans doute que l'enfoncer. Nath pouvait se montrer très convaincant, même si lui-même ne savait tout de même pas comment cette histoire allait se terminer et en réalité, tout dépendait de la coopération de cette jeune femme qui portait le doux prénom de Silvia. Ca pouvait être un pseudo mais qui savait. En tout cas, ça avait une connotation européenne, du moins italien. D'ailleurs, c'était fou qu'un prénom pouvait faire voyager car même si lui avait des origines polonaises par sa mère, aller en Italie était un rêve pour lui. Il ne savait pas pourquoi mais il était attiré par les pays d'Europe. Bref, pour revenir à nos moutons, cette Silvia était banquière. Ben tiens, ça aussi c'était l'ironie du sort : un comble !!! C'était amusant ! Nathaniel fronça les sourcils se demandant ce qu'elle pouvait vraiment chercher dans cette hobby de voler, si elle bossait vraiment seule et pour personne. Il pouvait la soupçonner d'être atteinte de kleptomanie... Vivant avec une soeur jumelle kleptomane, il savait bien ce que c'était ! Bien qu'Alexia s'était plutôt calmée depuis un moment, en tout cas, Nath y veillait. Ceci dit, oui, Nathaniel commençait à prendre son pied, il savait qu'il allait s'amuser... En plus, s'il se faisait appeler « beau gosse »... pas que ça lui convenait.. si un peu, il adorait le mystère mais ici, elle n'était pas en situation de savoir comment il pouvait s'appeler. En plus, une voleuse qui n'avait pas encore eu l'occasion de fouiner son nom. Bien, ça !!! De toute manière, une vraie voleuse se fiche complétement de chez qui elle vole, soit dit en passant.

Appelles-moi « Grand Maître », se contenta-t-il de répondre à sa question avant de continuer. Ceci dit, tu sais ce qu'on va faire ? On va faire copain-copain d'une manière. Tu vas me donner gentiment tes coordonnées et dès que j'aurais besoin d'un service, je t'appelle... Service rendu, j'oublierais ton intrusion chez moi …

C'était un marché honnête, n'est-ce pas ? Nath ne savait pas encore quel service encore elle pourrait lui rendre. Cependant, ça pouvait toujours lui servir, il le savait.

Et si tu me donnes une mauvaise adresse … Je trouverais le moyen de te retrouver et je risquerais de ne pas être très très gentil et indulgent à ce moment-là. Continua-t-il. Deal ?

Est-ce qu'elle accepterait au moins ? En tout cas, avait-elle véritablement le choix ? Elle pourrait se casser tout simplement, elle n'était pas obligée de le croire... mais il ne faudrait pas tenter le diable. Susceptible et déterminé comme il était, une idée dans la tête, il ne l'avait pas ailleurs.

Et voilà qu'à ce moment-là, une porte se fit entendre. Ce n'était qu'Alexia qui sortait de sa propre chambre, qui se dirigeait tranquillement vers le coin cuisine tout se passant une main dans les cheveux et en baillant. Elle ne semblait pas du tout réveiller car elle ne se rendait compte de rien, enfin du moins pour le moment. Elle récupéra un verre qui trainait sur le bar, et le remplit d'eau via le robinet et but un coup... Puis s'apprêta à revenir d'où elle sortait mais elle s'arrêta en cours de route pour ainsi dire :

Putain, vous savez qu'on est au milieu de la nuit ? Allez vous coucher, bordel. Nath, fais-lui ce que tu veux mais arrêtes de roucouler. Je ne veux seulement pas de scènes d'horreur au réveil, pitié !

Puis atteignant sa chambre :

Bonne nuit, les demoiseaux !


Et la porte se ferma derrière elle. On ne pouvait pas dire qu'ils n'assistaient pas à une drôle de scène et rien de mieux pour … discréditer le pauvre Nath ? Et il ne serait pas étonnant qu'Alexia ne soit pas vraiment rendu compte de ce qu'il se tramant, pensant que son frangin avait seulement ramené chez lui un coup d'un soir... Bref ! ... super pour tout casser. Et merde! Nath soupira.


Dernière édition par Nathaniel Jones le Jeu 27 Juin 2013 - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La nuit tout est permis !! Jeu 13 Juin 2013 - 5:56

Que pouvait-elle répondre à ça ? Il avait effectivement raison, elle n'avait pas besoin de boulet pour se faire repérer. Cependant quand elle pensait à un boulet c'était surtout dans l'idée qu'un complice la ralentirait dans sa course contre la montre. Et puis même chuchotait aurait pu réveiller les plus grands dormeurs. Parce qu'il était prouvé que pour ne pas réveiller une personne, même si elle dormait à côté de vous, il fallait utiliser une fois grave et non pas la petite voix aigu que l'on pouvait prendre en chuchotant. Parce que les cerveaux humains et notamment celui des femmes est condition pour entendre les cris stridents des enfants. Après Silvia n'avait jamais vraiment fait le test, mais elle croyait Sheldon Cooper sur parole. Ce gars bien que fictif était un dieu. Dans la série Big Bang Theory il était juste excellent et grâce à lui, Silvia apprenait pas mal de chose qu'elle s'amusait à ressortir de temps en temps. Et surtout avec son frère en médecine elle ne voulait pas paraître inculte.
Du coup au lien de s'enfoncer encore plus et de dire d'autre connerie elle préférait rester muette. Certains auraient pu être blessé dans leur orgueil ou même leur fierté, mais pas la belle Silvia, elle s'en fichait comme de sa première chemise. Elle était adepte du second degrés et ne se prenait pas vraiment au sérieux, sauf quand c'était nécessaire. Donc qu'il se foute de sa gueule n'était pas bien grave.

«J'aime pas le café, mais il est vrai que je n'aurai pas dit non à une petite vodka »


Ben oui en tant que polonaise, la vodka était une institution pour elle, même si en sortant cette phrase elle jouait un peu avec le feu, voire carrément beaucoup. En cet instant même son destin était quand même entre les mains de ce jeune homme. Une seule mauvaise phrase, une seule erreur et dieu seul savait ce qu'il pouvait lui faire. Pas que Silvia avait peur, mais bon elle n'était pas non plus suicidaire donc elle restait sur ses gardes. Mais faire dans le cynisme et l'ironie était une seconde nature pour elle. Surtout quand elle était dans une situation délicate comme maintenant.
Ceci dit, il n'avait toujours pas daigné se présenter. Elle n'était pas vraiment en position d'exiger quoique ce soit de lui, mais bon c'était la moindre des politesses quand même. Même si sur ce point, Silvia n'avait rien à dire puisqu'elle était entrer chez lui par effraction. N'empêche qu'elle lui avait dit son véritable prénom et rien que ça c'était un miracle. Et même si elle s'était faite repérer, elle n'était pas assez stupide pour lui mentir. Et puis qui sais ce qui pourrait se passer par la suite. Pour l'instant il dirigeait le jeu – parce que oui ils étaient clairement en train de jouer à celui qui craquerait le premier – mais nos deux zigotos n'étaient pas à l'abris d'un retournement de situation.

«Et puis tu veux pas que je te baises les pieds tant qu'on y est ? [color]

Le gars il a vraiment cru que Silvia allait lui donner du « Grand Maître » ? Pour rigoler ou se foutre de sa gueule pourquoi pas oui, mais jamais de la vie elle ne lui dirait ça sérieusement. De toute façon la banquière partait du principe où elle n'avait aucun maître. Comme le disait le poème de l'écrivain William Ernest Henley : « Je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme ». Pour Silvia cette phrase coulait de source, personne ne lui prendrait son libre arbitre ou l'obligerait à faire quelque chose. Sauf bien sur cas exceptionnel ou elle ou son frère serait menacé. Mais dans la situation actuelle, même si elle était menacé, elle ne se sentait pas vraiment en danger. Elle n'était pas non plus en sécurité, mais elle savait qu'avec ce beau jeune homme elle pouvait arriver à quelque chose. Comme si leur rencontre avait été écrite à l'avance et qu'ils ne pouvaient rien y faire. Mais de là à lui dire « Grand Maître » fallait pas non plus pousser mémé dans les orties. Du coup autant continuer dans l'ironie puisqu'il semblait que c'était le grand jeu entre eux se soir. A savoir celui qui sortirait la réplique la plus ironique possible. Ou simplement savoir qui aurait le plus de répartie et garderait son sang froid. Silvia était pas mal dans ce genre d'exercice, mais dans sa position actuelle elle n'était pas forcément à l'aise parce qu'elle ne tirait pas les ficelles. Alors que d'habitude oui.


« Pas besoin de trouver d'excuse pour avoir mon numéro de téléphone et mon adresse. »


Comme technique de drague franchement il y avait plus originale. Genre le gars il surprend une femme en train de le cambrioler et il lui demande son adresse et son numéro ? Elle avait du mal à y croire. Surtout qu'il ne devait avoir aucun mal à se trouver des femmes pour coucher avec lui. Donc peut être disait-il la vérité en disant qu'il voulait faire « ami-ami » et qu'il viendrait lui rendre visite quand il aurait un service à lui demander. A bien y réfléchir elle n'était pas vraiment contre. Son frère avait l'habitude de voir défiler les mecs donc un de plus n'allait pas le déranger et Silvia ne dirait jamais non à une visite de courtoisie ou pas. Parce que bizarrement elle doutait qu'il viendrait pour son bon plaisir.

« J'ai l'impression que le grand maître ici n'est pas celui qu'on croit. En tout cas charmante intervention. Ta sœur j'imagine ? »


Face à l'intrusion de cette charmante demoiselle, Silvia était limite morte de rire, mais elle essayait malgré tout de garder son sérieux, mais elle ne pouvait s'empêcher de sourire, le fameux retournement de situation qu'elle avait tant attendu était enfin arrivé, maintenant à elle de mener la danse dans cette étrange situation. C'était maintenant à elle de jouer, et quitte à le faire autant le faire bien et user de tout ses charmes et quand elle parlait de charme elle parlait évidemment de son corps et de sex appeal. Parce que oui, Silvia avait confiance en elle et surtout en sa beauté. Elle savait qu'elle plaisait à la gente masculine et elle ne se gênait pas pour en jouer. Après tout, pourquoi les mecs seraient les seuls à pouvoir avoir une vie sexuelle épanouie sans qu'on les traites de salaud. Plus d'une fois la jeune femme s'était faite insultée de salope parce qu'elle changeait de mec régulièrement. D'une cela ne regardait personne et de deux, cela lui convenait très bien. Même son frère n'y trouvait rien à redire alors ce que les autres pouvaient pensaient d'elle laissait couler.

« N'est ce pas mignon qu'elle nous ai pris pour un couple. Alors quel genre de service tu veux ? »


C'est d'un pas très sensuel qu'elle s'était rapproché une fois de plus de ce charmant jeune homme. La nature du service qu'elle croyait était de plus explicite. De toute façon que pouvait-il vouloir d'elle sinon du sexe ? Il était beau gosse, Silvia était une adepte des coups d'un soir alors pourquoi pas avec lui. Elle était presque sure qu'avec lui elle pourrait prendre son pied comme jamais. Et surtout les circonstances l'exciter beaucoup. Comme s'il elle payer pour ne pas qu'il lui fasse quelque chose ou ne la dénonce vraiment.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La nuit tout est permis !! Lun 1 Juil 2013 - 17:55

Humour quand tu nous tiens ! En plus d'être déjà ironique lui-même, cette Silvia avait de la répartie... Certes, ça lui plaisait et dans un autre contexte, ça lui aurait plu de continuer à jouer sur ce terrain-là plus longtemps si en plus si c'était pour qu'elle finisse dans son lit, mais ici, ça pouvait être amusant cinq minutes mais le fil pouvait être très tendu et être à deux doigts de se rompre au bord du rasoir si vous voyez l'image. Ca pouvait devenir très agaçant et ce, très rapidement, plus vite que prévu, puisque ces deux gugus n'allaient pas rester plantés là dans ce salon toute la nuit jusqu'à ne plus se supporter, qui savait ! Non, Nathaniel était loin d'être un susceptible ! Là pour le moment, il pouvait jouer encore un instant mais jusqu'à quel point ? Et à quel point aurait-il encore le contrôle ? A voir …

Sérieusement, mais qui se plaindrait sérieusement qu'une jolie fille vous tombe dans les bras dans sa propre maison ? Ça serait un cadeau du père Noël et même un cadeau inespéré. Nath ne pouvait pas lui accorder une véritable confiance même si elle lui avait avoué la vérité sur son identité parce qu'il ne savait ce qu'elle pouvait avoir derrière la tête... elle était capable de le manipuler à sa guise. C'était connu ça que les femmes avaient toujours tendance à être des manipulatrices, de vraies vipères... même s'il les aimait malgré tout.

D'autant plus, juste entre parenthèse, il pouvait noté le fait qu'elle aurait préféré la Vodka à la place en disait peut-être plus sur elle, si ce n'était pas de la plaisanterie. D'une, c'était un peu une boisson qu'il adorait – sûrement à cause de ses origines –  en plus du Whisky mais en tout cas, ça confirmait son idée qu'elle était sûrement d'origine européenne. Mais tout ceci, qu'importait. Est-ce que ça changerait en quoique ce soit et est-ce qu'un deal pourrait s'instaurer entre eux ?

Ne joues pas à ça avec moi !

Qu'elle lui baise les pieds si elle voulait mais … non. P'tête que oui, il avait été un peu trop fort dans « Grand Maître »  mais il fallait absolument pas abuser, et comme s'il était en position également de la draguer et elle de se faire faire...

Comme si j'ai que ça à foutre de trouver une belle excuse... continua-t-il. Tu peux croire ce que tu veux, rien à faire mais je ne pense pas que tu sois en position te plaindre, non ? Si tu veux...

Et d'ailleurs, il ne pouvait continuer et tout simplement à cause de l'intervention de sa sœur... Il se maudissait presque déjà lui-même. En espérant qu'elle ne se rendes compte de rien, il pouvait se mettre le doigt dans l'oeil. Enfin, tout prenait une tournure différente puisqu'Alexia les prenait pour un couple et non pour un hôte qui avait pris en flagrant délit une cambrioleuse. Enfin, peut-être n'était-ce pas si mal qu'elle le prenne comme ça, car ça serait sûrement plus facile de le lui cacher le lendemain. Si elle apprenait ça, pas sûre qu'elle soit indulgente que lui... Et si c'était elle qui aurait surprise la cambrioleuse ? Soit elle l'aurait frappé avec un vase tout en hurlant pour appeler son frère à l'aide et encore.... Ca aurait sans doute aussi mal tourné que ce moment même. Cette Silvia devrait s'estimer heureuse.

De nouveau en tête à tête, voilà que mademoiselle essayait de reprendre le dessus... Comme s'il n'était pas ce qu'on pouvait croire ? Hum... Et c'était le cas de le dire car si elle savait à quel point elle pouvait être à côté de la plaque. C'était effectivement sa soeur comme elle l'avait bien supposé mais est-ce qu'elle savait à quel point jusqu'où il irait pour sa famille ? Rien que pour sa soeur ? Qu'il était prêt à tuer et qu'il l'avait déjà fait ?

Nan, tu vois … J'héberge la bonne soeur du couvent du coin chez moi !


Quelle belle générosité, n'est-ce pas ? Le temps défilait mais par la suite, il ne répondit plus rien et ce silence pouvait être révélateur... et dangereux surtout... Il ne répondait rien et il la dévisageait lorsqu'elle s'approchait de lui comme un chat. Oui, c'était une tigresse et le fait qu'elle se rapprochait ainsi de lui le tentait grandement car oui, même si elle se jouait de lui comme tout à l'heure, il fallait avoué qu'elle le séduisait dans un sens et qu'il était plus ou moins charmé... Et ça serait totalement dangereux et fou de céder... N'était-ce pas la deuxième fois qu'elle tentait ? En avait-elle vraiment envie ? Penserait-elle qu'ils seraient quittes ? Pas que l'idée de coucher avec elle le déplaisait mais le fait qu'elle se vendait à lui pour se débarrasser de sa dette lui plaisait beaucoup moins, comme s'il était pris pour un con et comme si ce n'était plus lui qui décidait.

Il la laissa s'approcher alors de lui sans rien dire... Oui, son silence pouvait être interpréter différemment... comme s'il était plutôt tenter par ce qu'elle proposait. Astucieux, non ? Elle était un chat mais Nathaniel ne voulait pas être la souris... alors en inversant le rôle, il allait faire mordre le chat à sa propre queue... la laisser faire croire à ce qu'elle voulait... Ils devinrent proches. Les yeux bleutés du mécano tomba sur les lèvres, tentant à les embrasser … Ses mains attrapèrent les hanches de la demoiselle et les amenèrent contre lui... Puis ses lèvres cédèrent à la tentation de l'embrasser... Il put alors goûter à ses douces lèvres, aussi démoniaques soient-elles... Ne serait-ce pas un péché de cette diablesse ? Puis ces mêmes mains qui venaient tout juste attraper ses hanches, remontèrent au-dessus, caressant sa taille et.. tadam, il attrapa brutalement ses poignets tout en stoppant le baiser, voulant comme l'emprisonner à lui.

Je ne suis pas forcément celui qu'on croit …
murmura-t-il d'une voix plutôt rauque.

Et ce, elle l'avait bien dit, non ?

Si tu penses régler ta dette comme ça, je ne suis pas cet homme-là.


Quoi ? Non mais sérieux ? Est-ce qu'elle était vraiment celle qu'elle faisait aussi croire ?

Dans d'autres circonstances, je n'aurais pas dit non, avoua-t-il...

Mais il était loin d'utiliser ce moyen comme moyen de paiement... P'tête qu'à son boulot, en pensant à une cliente qui ne payerait pas, ça aurait très bien pu lui effleurer l'esprit mais il ne le ferait pas. C'était pas comme ça qu'il se ferait un salaire correct ? Et il préférerait largement coucher tout en évitant de pouvoir payer. Pourquoi payer si on pouvait avoir les choses gratuitement ? Il finit même par la lâcher, ce qui pourrait même la surprendre mais l'image de son père qui frappait sa mère avant d'enlever sa ceinture de son pantalon pour ensuite les frapper eux – lui et sa soeur lui vint à l'esprit. Car oui, il s'attendait à ce qu'elle se débatte et ce, si elle se débattait, ça finirait très mal. Il ne voudrait la frapper et dans ce cas-là, il serait son père... Chose qui lui était impossible pour lui.

Bref, c'était à laisser un silence.. gênant ? Surprenant de sa part ? D'un mec qui refusait cette proposition ? Oui, Nath était un fêlée sur ce coup car franchement, oui, ses lèvres étaient si délicieuses et il ne la verrait sans doute pas puisqu'elle pourrait lui donner une fausse adresse et tout,... Oui, il était assez … idiot ? De louper une telle occasion ? Sûrement !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La nuit tout est permis !! Jeu 4 Juil 2013 - 19:33



Silvia ne savait plus sur quel pied danser avec lui. Il utilisait l'humour et la séduction et cinq minutes après il semblait énerver sans qu'elle ait fait grand chose finalement. C'était bien trop déstabilisant pour la polonaise. Pour elle le plan était traçé depuis le début - du moins depuis qu'elle s'était fait prendre – à savoir le draguer ouvertement et voir où cela pourrait la mener. Dans un premier temps il avait semblé sensible à ses avances et maintenant il les repoussait ouvertement. C'était très humiliant pour Silvia, elle se sentait humilier qu'un homme la rejette comme ça alors qu'elle connaissait son pouvoir de séduction et elle savait qu'aucun homme ne lui résistait quand elle se décidait à le séduire. A croire qu'il était immunisé contre son charme naturelle et ravageur. Si c'était le cas, cela ne faisait pas vraiment les affaires de Silvia. Même pas du tout bien au contraire.

Pour Silvia en ce moment même, la meilleure des défenses et surtout solution face au changement d'humeur de ce bel homme était le silence. Elle ne voyait rien d'autre. De toute façon tout ce qu'elle pourrait dire ne servirait à rien et surtout il y avait un risque qu'il le prenne mal comme son humeur sur l'excuse pour avoir son numéro. Oui elle était sure qu'avec son physique les femmes devaient se battre pour avoir son numéro ou alors ne serait ce qu'un regard de sa part. Silvia pour l'instant avait peut être ce que des dizaines de femmes rêverait. Un tête à tête avec lui, mais cela n'avait rien de romantique, loin de là. Elle commençait même à avoir des réactions du jeune homme. Elle avait pensait qu'il était prévisible et qu'elle pourrait s'en sortir facilement mais maintenant elle se disait que rien ne serait aussi simple et qu'il avait même peut être un risque cette nuit.

Mais à croire que les planètes s'étaient alignées en faveur de Silvia, une personne – qu'elle supposait être la sœur de son geôlier – venait de passer comme une fleur les prévenant qu'elle ne voulait pas voir d'horreur au réveil et que son frère avait une chambre pour faire des cochonneries. A cet instant Silvia avait bêtement penser qu'elle venait de reprendre les rennes de la situation mais non. Cet homme était décidément trop fort pour elle et peut être trop lunatique. Bien qu'elle ne pouvait pas lui en vouloir. Il avait quand même surpris une femme en train de le cambrioler donc ça pouvait expliquer ses changements d'humeur. Et malgré la tentative d'humour de Silvia et sa volonté de reprendre le dessus, encore une fois il lui répondait séchement par une phrase ironique qui aurait très bien être drôle si le ton qu'il employait pour parler n'était pas aussi dur. Pour Silvia et cet homme c'était très clair, l'heure n'était plus à la rigolade. Mais la jeune femme n'avait pas dit son dernier mot et avait envie de tenter le tout pour le tour en s'approchant telle une tigresse vers lui tentant de le faire craquer une fois de plus. Il pouvait refuser une fois ses avances, mais deux ce n'était pas possible. Si c'était le cas, elle remettrait en question tout son potentiel de séduction.
Ses efforts payaient enfin, parce que comme n'importe quel homme il avait céder à la tentation trop forte pour lui. Silvia pouvait enfin goûter à ses lèvres tentatrices qui l'attiraient depuis le début. Elle pensait clairement mener le jeu avec ce baiser, allant même jusqu'à passer les mains dans ses épais cheveux, mais quel ne fut sa surprise quand il mit brutalement fin à ce baiser digne des plus beaux baisers de cinéma. Elle était sous le choc, impossible de se libérer et de penser avec cohérence. Et puis elle avait encore le souffle court de ce baiser arrêté bien trop tôt à son goût et qui aurait pu présager une bonne fin de soirée.

[color=orange] « Je suis pas une pute que tu peux prendre à ta guise quand t'as envie de te vider les couilles. » [color]

Nan mais sérieux pour qui la prenait-il ? Si lui n'était pas ce genre d'homme alors Silvia c'était la reine d'Angleterre. Rien qu'à le voir, il puait le sexe. Le sexe d'une nuit comme celui que pratiquait la voleuse, mais là il voulait se faire passer pour un prude ? Silvia ne marchait pas, encore moins quand il sous entendait qu'elle était une pute. S'il croyait qu'il pourrait rappliquer à n'importe quel moment chez elle pour réclamer son service il pouvait se mettre le doigt dans l’œil jusqu'au coude, elle ne se laisserait pas faire. Et si c'était du sexe qu'il voulait et ben il n'avait qu'a descendre dans la rue et léver la première pute – une vrai cette fois – qui croiserait sa route et qui serait ravie de lui vider les couilles. Mais pour Silvia c'était mort il venait de perdre sa première et unique occasion de coucher avec elle.

« T'as peut être pensé que c'était ça, mais je ne couche pas avec tous les types envers qui j'ai une dette. Alors maintenant lâche moi. »

C'était même pas du tout le cas. Cette nuit elle avait tenter sa chance, mais uniquement parce qu'il lui plaisait. Jamais elle ne couchait avec des mecs pour qui elle n'avait aucune attirance. Parce que même si elle avait très bien simuler, ça serait tout simplement une perte de temps pour Silvia et puis où serait le plaisir dans ses conditions ? Alors que là tout était réuni pour qu'il passe une nuit de folie. Cependant il en avait décidé autrement, tant pis pour lui.
Mais le fait qu'il continue a tenir les poignets de Silvia ne la rassurait absolument pas, s'il continuait comme ça elle finirait même par avoir peur, même si jamais elle ne lui montrerait. C'était une chose que la vie lui avait appris, ne jamais montrer sa peur parce que c'était tout ce qu'attendait les prédateurs.

« T'essayes de jouer au grand maître, celui qui maitrise la situation. Mais c'est toi qui a cédé le premier en m'embrassant. Tu n'es pas aussi fort que tu veux le laisser croire.  »

Silvia ne voulait pas lutter contre lui, ni se débattre. Pour elle c'était surement le meilleur moyen pour qu'il s'énerve encore plus, surtout avec les paroles qu'elle venait de lâcher. Elle essayait donc d'être le plus calme possible même si à l'intérieur c'était une véritable tempête. Mais un point sur lequel elle était formel, c'était qu'effectivement en l'embrassant il s'était montré faible. Et elle pourrait largement profiter de cette faiblesse en le poussant dans ses retranchements mais elle n'en avait pas envie. Elle avait envie de coucher avec lui, mais pas de cette manière, pas parce qu'il avait envie de lui montrer qu'il n'était pas faible.


Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: La nuit tout est permis !!

Revenir en haut Aller en bas

La nuit tout est permis !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» La nuit tout est permis
» La nuit tout est permis
» Bonne nuit tout le monde.
» La nuit tout est permis !!
» BONNE NUIT TOUT LE MONDE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-