Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Une vraie fausse rivalité (PV Juliette )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Une vraie fausse rivalité (PV Juliette ) Dim 29 Juil 2012 - 12:54

Ce matin il faisait beau, il faisait chaud et c'était tout ce qui importait pour Marwan. Il était revenue avec trois semaines d'avance. Disant à tout le monde que tout allait bien et cachant son athèle ainsi que son bandage. Il avalait le double de médicament et espérait que personne ne voient ses sautes d'humeur. Cela faisait trois jours que ce petit manège durait. Il était certain que personne ne l'avait remarquer. Mais Marwan passait son temps avec des profilers, il était peut être doué pour le mensonge mais pas assez pour tout cacher à des professionnels du comportement humain. Ce matin là, il avait mit une petite chemise blanche simple, un jean banale qui lui allait à ravir, des converses noir et une petite veste en laine noir. Il avait tout poser à son bureau et était partie à l'entraînement de tir. D'habitude Marwan était l'un des plus doués dans ce domaine. Mais aujourd'hui c'était une autre histoire. Il avait du mal à tirer. Il avait même du mal à bouger son poignet qui avait été casser. Pourtant il avait l'athèle. Mais cela ne l'aidait pas au contraire. Il devait faire croire à tout le monde que tout allait bien, il devait se ressaisir mais ce n'était pas facile. Il n'avait plus ses médicaments, évidemment en prendre limite une double dose, cela part plus vite, les médicaments ne se multiplie pas par miracle. Marwan avait une vision trouble à cause des cachets et avait également des sueurs froides. Il finit par s'essuyer le front et par reprendre le tir. Toutes ses balles sans exception touchèrent la cible, mais en dehors des là où il fallait. Il ne touchait que le blanc, ce qui revenait à dire qu'une balle sur deux pourraient éventuellement avec beaucoup de chance effleurer un potentiel suspect. Ce qui n'était donc pas bon pour son examen. D'habitude Juliette était battus par Marwan, il avait facilement deux à cinq balle dans le centre de plus qu'elle, mais pas ce jour là. Ce jours là, c'était elle qui gagnait et au la main. Un des jeunes apprentie fit à Marwan pour rire bien évidemment :

"Bah alors mec tu n'as pas dormit cette nuit ? Elle est mignonne j'espère parce que tu nous fait un sans faute dans le blanc !"

Les autres rièrent, mais vus que c'était plutôt bonne enfant, personne ne pensaient à mal, sauf Marwan. Le jeune homme lui lança un regard noir et fit :

"Quoi ça t'es jamais arriver de ne pas être dans ton bon jour ? Fou moi la paix ok ?!"

Après cette réplique sanglante, car Marwan ne répliquait jamais ce genre de chose, tout le monde se tue et personne ne comprit ce qui se passait. Marwan reposa son arme, la déchargea, la rangea et se dirigea vers les vestiaires. Là il retira son athèle qui lui faisait horriblement mal. Note pour lui même : ne plus désobéir à un médecin ! Soudain la porte s'ouvrit de nouveau Marwan fit :

"C'est bon James, désolé mais tu deviens soulant, tu peux partir ?!"

Mais ce n'était pas James, c'était Juliette...Une amie rivale, la seule fille, ou plutôt femme capable de le dépasser dans les tests, et c'était ce qui les avaient fait devenir rivaux, mais pas trop non plus, ils étaient avant tout amis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Juliette Riley 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 820
▌Date d'inscription : 16/12/2010
▌Métier : Stagiaire au BAU, Etudiante
▌Avatar : Kate Voegele


MessageSujet: Re: Une vraie fausse rivalité (PV Juliette ) Dim 19 Aoû 2012 - 12:24

Aujourd'hui, la journée avait été programmée ainsi : le matin au stand de tirs et l'après-midi dans les équipes de profilers respectives qui ont été donné à chacun des apprentis-profilers. L'ambiance était bon enfant ; la plupart des stagiaires étaient de jeunes étudiants, les chanceux de l'Académie du FBI. Cependant, personne n'oubliait que les résultats comptaient avant tout. C'est pourquoi les apprentis s'étaient rassemblés ce matin pour une séance de tirs. « Que le meilleur gagne » étaient sûrement la devise la plus appropriée pour eux, entretenant l'esprit de compétition tout au long des tests. Juliette était loin de l'oublier. Dans leur groupe, il y avait toujours les meilleurs et les moins bons ; sauf que Juliette préférait de loin se frotter à quelqu'un de son niveau, en particulier à Marwan. Dès qu'ils s'étaient rencontrés, leur rivalité avait commencé. Pourquoi Marwan et pas quelqu'un d'autre, c'était une bonne question. Le jeune homme avait certainement ce quelque chose qui faisait vouloir à Ju' de se donner à fond. D'ailleurs, il avait souvent une longueur d'avance sur elle, surtout aux tirs. Elle ne comprenait pas pourquoi ces jours-ci, notamment aujourd'hui, c'était l'inverse. Elle n'allait pas s'en plaindre, évidemment, mais elle soupçonnait quelque chose. Peut-être n'était-il pas en forme... Enfin, n'empêche que Juliette s'inquiétait pour lui.

Casque et lunettes de protection en place, nos deux étudiants tirèrent leur dernière balle de la matinée. Ju' réussit à atteindre l'épaule gauche de la silhouette, juste au-dessus du cœur. C'était bien une première. La prochaine fois qu'elle s'entrainerait, elle arriverait peut-être à avoir correctement la cible. Marwan, quant à lui, toucha simplement un espace blanc, rata complètement le dessin noir. Surprenant. D'habitude, comme dit plus haut, il avait de bien meilleurs résultats. C'était la première fois que la jeune brune le voyait tirer autant de fois à côté de la cible. James, l'homme qui déconnait le plus parmi les apprentis, lança une remarque à l'égard de Marwan, sur le ton de la plaisanterie. Lui aussi avait apparemment aperçu que Marwan n'était pas au plus haut de sa forme. Pourtant, il était revenu de son accident sans blessure apparente... Alors que Juliette souriait de la taquinerie de James, les autres riaient. Au moins, il amusait la galerie. Enfin, pas toute la galerie : seul Marwan n'avait pas le cœur à rire. L'atmosphère joyeuse se dissipa soudain, quand il répliqua de manière violente. Ce n'avait été qu'une petite blague, sans insinuation blessante... L'étudiante ne comprit pas du tout le comportement de son rival. Généralement, il était calme et ne s'énervait pas comme ça. A ce propos, il lui ressemblait assez au niveau du caractère. Il sortit rapidement de la salle, les plantant là tandis que tous se demandait pourquoi il avait réagi de cette façon.


« Bon, je vais aller m'excuser, ça vaudra mieux... fit James, mal à l'aise.
- Non, laisse tomber. Je vais aller lui parler, l'interrompit Juliette.
- Oooh... Donc c'était toi la fille de la nuit dernière...!
- N'importe quoi, arrête un peu tes bêtises, James. »

Elle lui donna une petite tape sur le bras avec un sourire qui montrait à tout le monde que la bonne ambiance était revenue. Les apprentis se reconcentrèrent plutôt sur leurs armes et reprirent les tirs, pendant que Ju' se débarrassait de son arme déchargée, de son casque et de ses lunettes. Elle s'éclipsa par la porte des vestiaires, celle que Marwan venait d'emprunter juste avant. Elle refermait discrètement le battant quand il envoya balader James, alors resté dans la salle.

« Il ne faut pas l'écouter, tu sais comment il est... » fit-elle avec un demi-sourire.

Moqueur et taquin, James avait le chic pour vexer Juliette et en avait donner la preuve un bon nombre de fois. Une expression plus grave sur le visage, elle s'approcha de Marwan, en lui disant :


« Ça n'a pas l'air d'aller depuis ton accident. Si tu as encore des problèmes ou si tu... »

L'étudiante arrêta sa phrase : elle venait de remarquer l'attelle posée à côté de lui. Donc il n'était pas totalement guéri. C'est pour ça qu'il avait eu autant de mal pendant les tirs ! Et sûrement pour cette raison similaire qu'il avait un comportement étrange.

« Oh mais... Tu as encore une attelle ? Je ne comprends pas... Et tout à l'heure, personne n'a compris non plus. Tu aurais pu nous en parler, ou au moins me le dire... Tu n'as pas l'air bien, je m'inquiète pour toi. »

En effet, elle se faisait du soucis pour lui depuis quelques jours. Elle avait pensé qu'il s'était bien rétabli pendant son séjour d'arrêt, mais elle avait l'impression que c'était le contraire : il se comportait bizarrement ; elle avait peur que son accident lui ait laissé des séquelles. Elle était là pour l'aider si ça n'allait pas et elle lui fit savoir :

« S'il y a quelque chose dont tu veux parler, je suis là, d'accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Une vraie fausse rivalité (PV Juliette ) Mar 21 Aoû 2012 - 19:19

Marwan en avait marre de tout ça. Il se sentait tellement pitoyable à s'énerver pour un oui ou un non. Et puis Ashlee...Ha Ashlee. Si elle savait ! Il l'aimait plus que tout au monde, et elle venait de lui demander de ne plus la voir et comme un con il avait respecter son choix. Il s'était d'ailleurs blesser de nouveau en piquant sa crise sur le pont. Il avait eut tellement mal à se moment là. Entre la mort de Soeur Guenièvre, la soeur qui l'avait élevé à l'orphelinat et cette demande déchirante, Marwan avait de quoi pêter les plombs. C'était la raison pour laquelle il avait reprit le taff avant l'heure. Il avait fait l'erreur de vider la boite de médicament pour éviter de souffrir devant tout le monde. Il avait finit par se prendre la tête avec James. Le gars était sympas mais lourd et ne connaissant pas le passer à Marwan il était tout le temps en train de le chercher sur le sujet des relations amoureuses. Evidemment pendant un moment il le pensait gay, mais étrangement en le voyant jamais dans les douches en même temps que les autres et le voyant agir différemment avec les hommes et les femmes, ils avaient finit par comprendre que c'était pas trop ça, mais il ne savait toujours pas c'était quoi le problème. Seul Juliette semblait le comprendre et pour une fois c'était pas plus mal. Cela faisait du bien d'avoir du soutien. Le jeune homme avait une très mauvaise matinée et comme si tout était pas assez gros, il avait l'impression que son poignet allait exploser. Il n'avait plus de médoc et pas du tout envie d'aller en chercher de nouveau. Il s'était engueuler avec James, ou plutôt il l'avait remit en place. Et était partie se réfugier dans les vestiaires. L'athèle sur le banc Marwan se massait le poignet et était en train de remettre sa bande lorsque la porte s'ouvrit, il demanda à James, pensant que c'était lui, de bouger. Mais une voix féminine lui répondit et Marwan fit un bon.

En redressant son regard bleuté et énervé il remarqua que Juliette l'avait suivit, il secoua la tête de manière non chalant, évidemment il aurait dut s'en douter qu'elle allait le suivre, elle était tout le temps avec lui et bien que parfois Marwan avait envie d'être seul, il adorait quand elle était là. Elle lui dit que James était un peu lourd, mais pas méchant. Marwan fit en terminant son bandage :

"Ouais je sais...Mais il a été trop loin désolé."

Oui ou pas en faite. Il n'avait rien dit qu'il fallait de se mettre en colère mais Marwan n'allait pas super bien en ce moment et visiblement cela se ressentait car Juliette finit par lui demander si il allait bien depuis son accident. Un stupide accident songea-t-il. Il avait sauver la vie de Ashlee ce qui lui avait rien valus du tout, car elle ne voulait toujours pas le revoir. Le jeune homme refit la scène dans sa tête et la jeune femme finit par remarquer la protection qu'il avait mit sur le banc. Il la regarda et fit :

" Je sais, désolé. Je voulais pas vous inquiéter avec ça, c'est rien t'en fais pas, tout vas bien ok..."

Ou pas...Et pas besoin d'être profiler pour le remarquer, mais Marwan était le genre d'homme à ne pas parler, ou très peu. Il détestait inquiéter ses amis, et là si il lui disait qu'il avait mentie pour reprendre le travail parce que chez lui il devenait taré il avait peur qu'elle le répète et qu'il ne puisse revenir. Il voulait passer les tests et avec cette fracture il avait louper déjà pas mal de trucs. Il la regarda et serra les dents... Il ne savait pas quoi lui dire, et surtout pas par quoi commencer... Elle commença à se lever pour repartir suite à son silence. Il se rappela que c'était comme ça qu'il avait perdue Ashlee, alors il dit :

"Elle veut plus me voir."

Bon c'était pas vraiment compréhensible mais il allait lui dire ce qui se passait dans sa jolie petite tête. Elle revint, du moins il l'espérait car il ne la regardait pas. Serrant ses mains et regardant le sol. Sentant les larmes monter aux yeux. Le sujet Ashlee était pire que tout à aborder. Il en avait parler rapidement avec Juliette, car elle était la seule à savoir pratiquement toute sa vie. Il s'était confier à elle et malgré leur rivalité, ils étaient réellement très proche. Marwan continua donc :

"Quand j'ai eus mon accident...je lui ai sauver la vie...mais...mais elle ne veut plus me voir, elle m'a dit de l'oublier, et de la laisser tranquille. J'y arrive pas. Je deviens cinglé ! C'est la seule fille que j'ai jamais aimer. JE l'aime plus que tout, je pourrais mourir pour elle...j'ai déjà faillis le faire à deux reprises...Elle m'en veut de l'avoir laisser...mais..."

Il avait envie d'hurler, mais il avait plus besoin de parler qu'autre chose. Il redressa son regard vers Juliette et fit ensuite :

"Je sais plus quoi faire...Ma vie par en miette...si je loupe les tests je devrais attendre encore avant de devenir profiler. J'ai trop mal au poignet, j'ai plus de médicaments, je prend des doubles ou triples doses pour passer outre ici, mais je déconne grave...Je suis totalement pommé...."

Les coudes sur les genoux, la tête dans ses mains, Marwan avait besoin d'un réconfort, mais il avait également besoin qu'on l'aide. Pas au niveau physique mais plutôt psychologique, il était à la ramasse et cela se voyait plus que tout...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Juliette Riley 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 820
▌Date d'inscription : 16/12/2010
▌Métier : Stagiaire au BAU, Etudiante
▌Avatar : Kate Voegele


MessageSujet: Re: Une vraie fausse rivalité (PV Juliette ) Sam 15 Sep 2012 - 0:24

Marwan sursauta quand Juliette parla à la place de James. Il s'était attendu à voir celui qui l'avait taquiné arriver, avait donc préparé une réplique cinglante lui étant adressé et qui finalement était pour Ju'. Ce n'était pas tellement important, vu l'état de Marwan, elle passa rapidement. D'ailleurs, heureusement qu'elle avait réussi à dissuader James de ne pas venir, ne serait-ce que pour des excuses. La situation aurait mal tourné et ça se serait sûrement terminé à l'aide de coups de poings. Totalement déconseillé pour des jeunes qui avaient l'ambition de devenir profiler. Heureusement qu'elle était intervenue, elle approuvait elle-même sa décision de venir dans ce vestiaire. Elle voulait comprendre ce qui n'allait pas, car le comportement de son ami la surprenait de plus en plus. Un brin de discussion et tout serait arrangé, au calme et sans interruption inutile, c'était ça qu'elle espérait. Il ne manquait plus que James n'arrive et s’immisce dans la conversation pour tout gâcher, mais il ne fallait pas penser au pire dans un moment tel que celui-ci. Marwan lui dit que leur collègue, en quelque sorte, avait été trop loin. Elle ne pouvait qu'être d'accord avec ce qu'il disait, mais ça avait été involontaire.

« Il voulait juste plaisanter, tu ne peux pas lui en vouloir pour ça... »

Bien entendu, elle avait ensuite remarqué son attelle, mise sur le côté, et lui en avait fait part. Pendant ces derniers jours, Juliette n'avait rien vu qui puisse la faire douter que Marwan ait gardé une attelle. Pourtant, c'était bel et bien un tel objet qui reposait là sur le banc, juste devant elle. La jeune femme restait perplexe face à cette situation et ne voyait vraiment pas l'intérêt de venir au travail – et surtout au FBI – alors qu'il était gêné par son poignet endommagé. Elle lui avait dit que tout le monde s'était inquiété et n'avait pas saisi ce qu'il s'était passé il y a quelques minutes. Elle lui avait avoué qu'elle s'inquiétait pour lui, histoire qu'il ne pense pas qu'elle soit venue à la place de James. Par rapport à James, Marwan était beaucoup plus important. Elle le soutenait et avait vraiment l'impression de compter pour lui. Elle aimait beaucoup leurs conversations et jouait parfois la psychologue muette, elle était juste là pour l'écouter, afin qu'il puisse se confier sans être jugé. Et Juliette convenait parfaitement pour cette fonction, sachant être discrète et garder des secrets, tout le temps. Elle avait conscience des problèmes de son ami à propos de son accident, c'est pourquoi elle avait ajouté qu'elle était présente s'il avait besoin d'elle, ou bien pour parler tout simplement. Il leva ensuite la tête vers elle et s'excusa, après l'avoir écoutée, disant que tout allait bien pour lui. Elle savait que ce n'était pas la vérité. Tout se voyait sur le visage du jeune homme, il n'était pas au mieux de sa forme et n'importe qui aurait pu le lui faire remarquer. Elle patienta un peu, attendant évidemment une réponse de sa part. Cependant, elle n'obtint que le silence du vestiaire désert et l'unique bruit qui lui venait aux oreilles était les coups de feu réguliers de la pièce voisine. Gênée de ne pas avoir la possibilité de l'aider, elle commença à reculer vers la sortie.

« N'hésite pas à m'appeler si tu as besoin de moi... » insista-t-elle avant de lui tourner le dos.

L'étudiante allait retourner dans la salle des tirs quand Marwan lui avoua quelque chose. Elle ? Ashlee, devina-t-elle. Il lui en avait déjà touché deux mots avant son accident, elle s'était attendu à revoir Ashlee dans une de leurs discussions, et ça n'avait pas loupé. D'ailleurs, elle avait déjà parlé une fois à cette femme, parce qu'elle recherchait une baby-sitter pour son enfant. Au premier abord, elle lui avait paru gentille et pleine de tendresse, elle savait qu'elle l'était vraiment, mais lorsque son collègue lui avait raconté leur histoire, son point de vue avait changé. Elle ne suivait pas la vision de Marwan, contrairement à ce qu'on pourrait attendre d'une amie proche, elle ressentait plutôt une déception envers Ashlee. Certes, leur histoire d'amour ne regardait pas Ju', mais si elle devait un jour voir en face celle que Marwan aimait plus que tout, elle lui enverrait tout ce qu'elle pensait. Selon la brunette, Ashlee était injuste, d'une trop grande rancune qu'il ne méritait pas. Pendant qu'il lui expliquait ce qu'il s'était passé le jour de l'accident, elle vint s’asseoir à côté de lui et lui posa une main réconfortante dans le dos. Une fois qu'il eut fini de parler, il s’effondra, la tête dans les mains, et elle lui caressa le dos comme soutien. La situation était compliquée, mais rien n'était impossible : à chaque problème, une solution. Et elle était là pour le lui prouver, car il ne croyait plus en cette solution.


« Tout n'est pas perdu, Marwan. Écoute, Ashlee fait une erreur, il faut que tu lui laisses du temps... Elle habite ici à Quantico, tu pourras toujours garder contact avec elle ! Tout finira par s'arranger, crois-moi. Je sais que c'est pas facile mais tu dois être patient avec elle... Juste quelques temps, et tout ira mieux après... »

C'était vrai, ce qu'il avait fait – l'abandonner sans raison – était difficile à pardonner et d'un côté, Ju' aurait réagi comme Ashlee, étant elle-même assez rancunière. Mais comme dit plus haut, elle restait du côté de Marwan quoi qu'il arrivait. D'ailleurs, ses raisons étaient clairement valables, son départ clairement justifié, c'est pourquoi elle était certaine qu'Ashlee reviendrait tôt ou tard. Après quelques instants, elle ajouta :

« Tu ne peux pas rater les tests de cette année, je t'aiderai, comme je l'ai toujours fait ! D'ici-là, ton poignet aura le temps de guérir et tout ira bien. Tu devras juste demander l'autorisation du médecin avant de reprendre le travail... Dis, tu sais ce qu'il te faut ? Elle fit une petite pause, puis répondit à sa place : Du repos. T'as besoin de sommeil, t'es fatigué... et à cran aussi... Il faut que tu mettes tes idées au clair. Tu trouveras une solution ! »

A la suite de sa dernière phrase, un sourire lui vint aux lèvres. Elle se voulait réconfortante et remotivante par-dessus tout. Elle était toujours optimiste et elle espérait de tout cœur que cette humeur était contagieuse. Cependant, la situation dans laquelle les deux jeunes se retrouvaient restait délicate. Juliette ne pouvait pas se réjouir, son ami était en difficulté et ce qu'elle souhaitait surtout, c'était de lui montrer de ne jamais baisser les bras, que rien n'était irrécupérable et qu'elle serait là pour le rattraper s'il tombait. Un peu comme « Tu ris, je ris. Tu pleures, je pleure. Tu tombes, je te rattrape. » Enfin, ce n'était qu'une petite expression comme les autres. Restait à savoir si elle avait vraiment une importance capitale sur la suite des événements. Il était nécessaire que Marwan se remette d'aplomb et elle voulait l'aider autant qu'elle le pouvait.

« Marwan, je ne te laisserai pas tomber, OK ? C'est toujours possible de s'arranger, tu sais, que ce soit pour Ashlee que pour les examens. »


[HRP : Je n'ai pas mis beaucoup de dialogues arrangeants vers la fin, fais-moi savoir si tu veux que j'en rajoute Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Une vraie fausse rivalité (PV Juliette ) Sam 15 Sep 2012 - 21:12

Marwan écouta ce qu’elle disait. Oui c’est vrai que leur collègue avait dit ça pour plaisanter. Tout le monde plaisantait. Sauf lui. Marwan était le seul du groupe à ne jamais vraiment rigoler, et à ne jamais plaisanter sur le sujet des compagnons ou compagnes. Ce qui faisait souvent penser aux gens que soit il était gays et qu’il ne s’assumait pas, ou que soit il était vraiment coincés. En fait, il était plutôt du genre coincé. Marwan regarda une énième fois son amie et haussant les épaules, il fit :

« Non je ne lui en veut pas…Mais c’est juste que j’aime pas ces blagues ! »

Par la suite, Marwan termina enfin son bandage. Il avait mal mais il devait serrer les dents pour ne rien laisser paraître. Et puis visiblement vu le regard de Juliette sur son attelle, personne n’avait remarqué qu’il était encore blesser. Il se sentit réellement mal. Bête aussi. Il avait des sensations étranges, comme si il se revoyait quatre ans en arrière. Bloquer pour parler, bloquer sur tous les sujets. Cette peur qui était en lui le perturbait comme ce n’était pas permis. Leur amitié s’était basée sur le respect mutuel et sur la franchise et là Marwan n’avait pas été honnête. Il soupira. Il ne savait pas quoi dire, par quoi faire. Il resta bloquer dans un silence après avoir avoué que tout allait bien. Alors que tout le monde pouvait voir que ça n’allait pas. Même un enfant de 5 ans le verrait ! Il savait que Juliette était là pour lui, mais elle savait-elle qu’il était là aussi pour elle ? Il n’en savait rien. Elle était son amie, sa meilleure amie. Autant Delphine et Kelly, il les adorait mais il ne pouvait pas leur parler de certains de ses soucis, autant Juliette, il lui avait presque tout dit. Il avait lui avait juste dit qu’il avait vécu un enfer étant enfant et que cela l’avait profondément marqué, mais il n’était pas encore prêt à lui dire quel genre d’enfer. Voyant qu’il ne parlait pas, elle se leva pour s’en aller, lui précisant que s’il avait besoin, il ne devait pas hésiter à aller la voir. Il n’écouta même pas la phrase. Il était hanté par cette erreur qui lui avait couté Ashlee. Alors au moment où Juliette allait partir, Marwan se décida à lui parler. Il lança texto, qu’une personne ne voulait plus lui parler. Elle dut en conclure rapidement que c’était Ashlee. Marwan lui en avait parlé, un peu…beaucoup…passionnément. Juliette ne devait surement pas comprendre pourquoi entre Marwan et Ashlee rien n’allait. Pourtant les deux s’aimaient ! Ils s’aimaient comme personne ne s’étaient jamais aimer. Mais ils ne pouvaient plus être ensemble, car Marwan ne parlait pas et Ashlee en avait assez d’attendre. Son traumatisme avait causé cette perte. Elle revint, et posa sa main sur son épaule. Marwan sentit des sanglots se mettre dans sa gorge. Elle tenta de la réconforter. Ashlee était à Quantico, oui, mais elle était avec quelqu’un d’autre. Il fit dans une sorte de murmure :

« Rien ne sera jamais comme avant…elle a un nouveau copain, et je dois plus avoir de place dans sa vie…elle a dit merci pour l’accident, mais après…elle a fait comme si je n’existais pas. »

Marwan était rester marquer par cet air froid qu’elle avait pris. Et cette façon de le supplier de partir, alors qu’elle semblait mourir d’envie qu’il reste. Il était totalement perdu. Et à ça il fallait ajouter la mort de Sœur Guenièvre. Les médicaments qu’il avait terminés bien trop tôt. Mais le plus dur à avouer pour Marwan, c’était qu’il aimait encore Ashlee ! Marwan lui avait expliqué à Juliette pourquoi il était partie de chez Ashlee, enfin il avait dit que c’était par peur, mais en fait, et ça il ne le savait pas encore, c’était pour protéger Ashlee. Marwan haussa les épaules, il y croyait plus vraiment mais bon. Autant faire comme si. Par la suite il lui parla des examens et de sa main. Comme quoi il déconnait, qu’il n’avait plus ses médicaments et qu’il avait peur de se faire éjecter. Elle tenta de le rassurer et puis elle lui demanda si il savait ce qu’il lui fallait. Il la regarda l’air de dire : « j’ai une tête à savoir quoi que se soit la dessus ? » Mais elle dut le deviner car elle lui répliqua sans attendre la réponse. Selon elle, il lui fallait du repos. Super ! Il fit en la regardant :

« Tu es sérieuse ? Le doc ne voudra jamais que je reprenne si il sait que je me suis vider une boite de comprimer en une semaine au lieux de trois…Je suis foutue pour ce coup-là… Enfin bon je vais suivre ton conseil et je vais aller dormir. Sa m’aidera pas, je le sais très bien. »

Il dormait mal depuis quelques jours. Les cauchemars étaient encore là, et belle et bien là. Il ressentait tout et ça le rendait dingue. Mais bon il finirait bien par se calmer pas vrai ? Heureusement Marwan perçut un sourire de la part de Juliette et sans vraiment savoir pourquoi il se mit à sourire également. Cette femme avait un pouvoir sur lui. Il se frotta le front, et les yeux et se mit à ricaner à son tour, il fit ensuite :

« Je ne sais pas comment tu fais, mais tu es une magicienne avec toi je retrouve le sourire. Merci Juliette. Je t’aiderais aussi, enfin si je peux. »

Il sourit. Se redressa, et prit son attelle. Il la remit à son poignet, serra bien les scratchs. Puis il fit à Juliette.

« Bon bah je pense que je vais avoir encore deux semaines d’arrêt. Je pense que je vais en profiter pour aller à New York. J’ai des gens à aller voir. Et puis je changerais d’air. Mais t’en fais pas je reviendrais hein. »

Oui car la dernière fois qu’il avait eut besoin de changer d’air, il était pas revenue. Mais revoir Jack, ou Maria ça le tentait bien. Et puis il voulait passer à l’orphelinat. Voir combien d’entre eux porteraient ce nom de famille ? Il était curieux et puis si cela se trouvaient avec le scandale de quand on l’avait placer contre des sous de table, peut être que l’orphelinat avait fermer. Il ne le savait pas. Il finit par dire à Juliette en prenant son sac.

« Tu sais que la sœur qui s’est occupé de moi quand j’étais petit, est morte ? J’ai été voir sa tombe il y a deux jours. C’est là que j’ai vus Ashlee pour la dernière fois d’ailleurs. Sa ma fait bizarre. C’est drôle mais...c’est comme si j’arrivais pas à être triste. Enfin je le suis, mais pas devant les gens. »

Il sourit, ils e trouvait ridicule par moment. Il fit signe à Juliette pour quelle avance en même temps que lui. Il se stoppa finalement à la porte et lui dit ensuite :

« Juliette je crois que je t’ai jamais dis exactement ce qui met arriver étant enfant…Et… »

Il marqua une pause, était-ce le bon moment pour lui en parler ? Etait-ce là qu’il allait jouer carte sur table et que si elle partait en courant il perdrait sa seule amie ? Il était bien décider à le faire.

« Tu voudrais savoir ? »

[ T'en fais pas, moi j'ai bien aimer, j'espère que tu vas aimer ma réponse, si tu veux que je change dis le moi ^^]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Juliette Riley 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 820
▌Date d'inscription : 16/12/2010
▌Métier : Stagiaire au BAU, Etudiante
▌Avatar : Kate Voegele


MessageSujet: Re: Une vraie fausse rivalité (PV Juliette ) Dim 28 Avr 2013 - 12:14

Juliette savait que leur collègue taquin ne changerait pas au fil du temps, toujours ces plaisanteries, parfois bêtes finalement, toujours ce sourire narquois aux lèvres qui ne le quittait pas. Elle ne savait pas comment tous ses collègues faisaient pour le supporter vingt-quatre heures sur vingt-quatre, il était parfois lourd et prenait souvent la tête. Enfin, ça c'était d'après elle, c'était son idée propre et elle laissait les autres avoir leur jugement à eux. A part ça, elle appréciait James à sa juste valeur : en tant que collègue provisoire. Marwan lui expliqua que les blagues du jeune homme ne lui plaisaient pas et on pouvait le comprendre. La plupart du temps, Marwan se faisait taquiner par le groupe, mais toute cette affaire traduisait uniquement de l'affection.

Elle s'était ensuite préoccupée de son état de santé mais s'était aperçu de son attelle à côté de lui alors qu'elle lui parlait, ce qui à vrai dire l'inquiétait d'autant plus qu'elle n'aurait pu le penser. Apparemment, ses problèmes médicaux n'avaient pas cessés depuis son accident, même si c'était censé n'être plus le cas. Après tout, les complications existaient dans tous les cas mais beaucoup de temps avait passé entre ce triste événement et maintenant, c'était étrange. Il la rassura vaguement avant de rester silencieux. Juliette proposa son aide, Marwan lui avoua que le problème concernait Ashlee et la relation difficile qu'il entretenait avec elle à présent. Ils ne s'entendaient plus bien depuis l'accident et pour l'instant, les choses ne semblaient pas s'améliorer. Il lui raconta ce qu'elle avait manqué ; elle constatait avec impuissance la situation de Marwan après qu'il lui ait expliqué l'histoire avec Ashlee. Elle avait retrouvé quelqu'un, ne lui parlait plus, ne voulait plus le voir. Être laissé de cette façon n'était pas juste, surtout pour lui, il en avait fait beaucoup trop pour elle pour être abandonné de cette manière. Une fois de plus, elle essaya de le réconforter et de lui redonner courage.


« Ce n'est pas parce qu'elle a quelqu'un d'autre que tu ne comptes plus pour elle. Je suis certaine qu'elle ne t'a pas oublié, elle ne le pourra jamais parce que tu l'as sauvée, c'est quelque chose d'important. »

Tout ce qu'elle obtint comme réponse fut un haussement d'épaules. On ne pouvait pas lui en vouloir, il était difficile d'être persuadé que tout s'arrangerait le moment venu. Pourtant Juliette l'était et même si elle ne s'était pas montrée très convaincante dernièrement, elle restait sur son idée fixe. Ashlee reviendrait. Elle ignorait encore comment et quand, cependant elle espérait du fond d'elle-même que la jeune femme referait surface dans la vie de Marwan. Bon, en ultime recours, l'apprentie profiler pourrait toujours tenter de lui parler, de lui faire comprendre qu'elle ne partait pas dans la bonne direction en laissant Marwan, de la faire revenir afin que tout s'arrange. Au premier abord, cela lui semblait plutôt complexe, mais toutefois faisable.

La jeune brune lui dit ensuite qu'elle serait présente pour l'aider afin qu'il réussisse ses examens et lui expliqua qu'il avait avant tout besoin de repos pour remettre les choses au clair. Ça, lui seul pouvait le faire et dormir lui ferait le plus grand bien. Quand tout va mal, le sommeil aide à réparer les choses. Il lui répondit que le médecin ne l'autoriserait pas à reprendre le travail s'il connaissait la surdose de médicaments que Marwan avait avalé. Du reste, il l'écouterait et irait se reposer, ce qui rassurait Juliette. Alors qu'il se frottait le visage, il finit par sourire aussi, le partageant avec elle. Il lui avoua qu'il l'aiderait lui aussi dans la mesure du possible et elle reçut ses paroles comme un cadeau. Le sourire sur son visage s'agrandit et elle le remercia pendant qu'il remettait son attelle en place. Elle le savait, qu'il serait là si un jour elle avait besoin de lui, c'était ça qui importait dans leur relation : toujours là l'un pour l'autre, en toute confiance. Marwan supposa qu'il aurait encore deux semaines d'arrêt et qu'il se servirait de ce congé pour aller à New York. Il lui fit remarquer de ne pas s'inquiéter et qu'il reviendrait.


« Tu as intérêt ! Dit-elle avec un sourire. Sinon, je viendrai te chercher ! »

Menace qui serait utile ou non, en tout cas il fallait qu'il la croie car Juliette disait vrai. Elle ferait le trajet de Quantico à New York pour le ramener là où il devait être : à l'Académie, en train de construire son avenir et de prévoir un bon futur. Elle ne voulait pas qu'il abandonne tout, et elle ne voulait pas non plus qu'il l'abandonne elle. Elle avait besoin de lui comme lui avait besoin d'elle, ils étaient indispensables l'un pour l'autre. Son collègue se leva et prit son sac, tout en lui parlant de celle qui s'était occupée de lui auparavant. Il lui en avait souvent parler, elle en connaissait un peu sur sa vie pendant son enfance mais elle avait deviné qu'il en restait beaucoup à savoir. En observant les expressions de Marwan, elle avait appris à accepter le fait qu'elle ne connaîtrait peut-être jamais ce qu'il s'est passé réellement. S'il voulait garder ses secrets, il le pouvait. Tout le monde possèdait des secrets qu'il souhaite conserver pour sa propre personne. La sœur était décédée, il avait en même temps vu Ashlee pour la dernière fois, et il lui confia qu'il ne réussissait pas à être triste devant les gens. Il sourit et elle sourit avec lui.

« Ce n'est pas grave de ne pas pouvoir montrer aux gens que tu es triste, tu es comme ça, tu n'as pas besoin de changer. »

Elle se leva à son tour et marcha à ses côtés comme il l'avait invitée à faire. Se dirigeant vers la sortie, elle fut surprise de voir Marwan s'arrêter au moment d'ouvrir la porte. L'apprentie profiler l'écouta attentivement, étonnée une nouvelle fois, par rapport au sujet qu'il voulait aborder. Il lui demandait si elle voulait savoir exactement ce qu'il s'était passé lorsqu'il était enfant, tandis qu'il n'en avait pas dit un mot autrefois.

« Bien sûr que je voudrais savoir... Tu n'es pas obligé de me le dire, Marwan, il ne faut pas que tu te sentes forcé. Ce n'est pas grave si je ne sais pas. » lui répondit-elle doucement, ne souhaitant pas le précipiter.


Dernière édition par Juliette Riley le Mer 8 Mai 2013 - 15:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Une vraie fausse rivalité (PV Juliette ) Dim 5 Mai 2013 - 19:41

[ je change relativement le contexte du rp pour qu'on s'y retrouve comme on a dit en MP ]

Evidemment que Marwan savait qu'il avait sauver la vie de Ashlee, il avait également sauver la vie de sa fille, mais cela ne changeait rien au problème : Ashlee ne voulait plus le revoir. Elle ne le voulait même plus dans sa vie, ni d'elle, ni de celle de sa fille, de leur fille. Marwan ne pouvait pas le supporter. C'était l'une des raisons pour lesquelles il s'était une nouvelle fois blesser. C'était idiot en plus. Une simple penser l'avait fait trébucher dans les escaliers et il était retomber sur son poignet qu'il s'était blesser quelques semaines plutôt. En plus il devait donc éviter d'être mis à l'arrêt, les examens commençaient et Marwan savait que dans l'équipe 2, là où il avait été affecter, on recherchait un profiler, il ne devait pas se louper pour prendre cette place. Si il l'avait il y avait des chances pour qu'il remonte un peu dans l'estime d'Ashlee. Le jeune homme avait alors parler avec Juliette. Elle était sa rivale, mais pas seulement, c'était aussi son amie, et sa meilleure amie. Avec elle, il tentait de ne pas refaire les mêmes erreurs qu'il avait fait avec Ashlee ce n'était pas simple, il devait bien l'admettre, mais rien ne l'était dans sa vie. On lui avait demander de voir une psy pendant son taff, à cause d'une affaire où il avait cogner un détenue pédophile, mais ensuite, il n'aurait jamais imaginer tout ce qu'il venait de faire. Il avait prit rendez vous à New York et il avait retrouver ses parents adoptifs, avec l'aide de Gillian, et ensemble ils les avaient affronter. Il n'en avait rien dit et avait fait passer ça sur un jour de congés qu'il devait prendre. Mais en faite cela l'avait énormément secouer, mais il avait également prit conscience, que si il n'en parlait pas personne ne pourrait le comprendre. C'était la raison pour laquelle après avoir sourit et retrouver le moral grâce à la jeune apprentie en face de lui, il lui demanda si elle voulait tout savoir. Tout savoir sur lui bien évidemment. Elle lui dit que oui, que oui cela l'intéressait mais qu'elle ne voulait pas le forcer. Marwan sourit et fit :

"C'est marrant c'est ce que tout le monde me dit, mais ensuite on me dit qu'il ne faut pas que je garde ça pour moi."

Il sourit de nouveau, il ouvrit la porte des vestiaires et fit :

"Je t'invite à prendre plusieurs café, car croit moi ce que j'ai à te dire va te retourner...et ça va prendre du temps. Tu me comprendras mieux et surtout tu sauras pourquoi les blagues de l'autre débile ne me plaise pas."

Oui cela l'avait retourner, pourtant il connaissait ce genre de blague. Mais peut être que de savoir qu'il état le seul survivant le rendait encore plus sensible. Il ne comprenait pas pourquoi il en pleurait pas, il n'y arrivait toujours pas. Et il avait la sensation d'être un extraterrestre à cause de ça. Il finit par s'ouvrir à Juliette, et il n'avait pas envie de se refermer. Pas maintenant en tout cas.

Ils arrivèrent devant les machines à café. Marwan avait bien choisit son moment, il n'y avait personne. Il le savait pertinemment. il posa son sac au sol, et sortit des pièces de sa poche, il prit donc deux boissons, et les posa sur une table, le premier goblet en face de Juliette, le second en face de lui. Il prit place et serra ses mains autour de sa boisson, il devait arriver parler. Il devait le faire. Il soupira et fit ensuite :

"Ici tout le monde croit que j'ai eux une enfance joyeuse....parce que c'est ce que je raconte à tout le monde. Mais en faite mon histoire et mon enfance sont pire que l'enfer. J'aurais put me retrouver entant que victime ici tu sais ? Mais pour ça il aurait fallut que les flics de chez moi soient de bons flics."

Et voilà au moins ça c'était dit. Il reprit ensuite :

"J'ai été adopté à l'âge de 8 ans. On m'a placé dans une famille d'accueil de New York. Sauf que ce que personne ne savait c'était que ce couple achetait les enfants à l'orphelinat, comme ça si ils en perdaient un ce n'était pas grave, personne ne savait qu'il était là. Du coup j'ai vue défiler plusieurs garçons avant moi...mais je me suis retrouver vite seul. Et j'ai comprit pourquoi une semaine après mon arriver."

Passant une main dans ses cheveux, Marwan tentait d'expliquer ce qui lui était arriver sans mettre trop de détails, et en essayant d'être le plus clair possible. Il reprit donc après avoir but une gorgé :

"Je...j'ai servit de jouet sexuel pendant 4 ans. Tout les jours mes parents adoptifs me réservaient un truc et un jour j'ai voulut me tuer pour échapper à tout ça. Ils m'ont sauver et garder chez eux...A mes douze ans j'ai recommencer...et ce coup-ci je devais bien admettre que j'ai presque réussit mon coup. Je voulais sauter du toit de mon école, mais une flic qui passait par là m'en a empêcher. Elle m'a mit à l'abri et ils ont été arrêter."

Cependant son cauchemar ne s'arrêtait pas là. Il voulait laisser le temps à Juliette de tout comprendre avant de raconter la suite qui avait toute son importance notamment en ce qui concernait Ashlee. Il la regarda pour voir ce qu'elle allait dire, et ce qu'elle allait penser.
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Une vraie fausse rivalité (PV Juliette )

Revenir en haut Aller en bas

Une vraie fausse rivalité (PV Juliette )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Raketa 24h, vraie ou fausse
» Vraie ? fausse ?
» Vraie Fausse omelette pommes de terre
» Vraie fausse adresse IP
» Vraie fausse monnaie ou fausse vraie monnaie ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-