Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 6 Mai 2012 - 0:13


FBI Confidential File n°00328 300 18

IAN DAWKINS
FEAT. ANTHONY PADILLA


identity card ; state of virginia


N° D'IDENTIFICATION • 00328 300 18

SEXE • féminin masculin
NOM • Dawkins
PRENOM(S) • Ian
ÂGE • 28 ans
DATE • Le 19 février 1984 ; 21 h 58
LIEU • Boston (Massachusetts)
NATIONALITE(S) • De nationalité américaine, a des origines espagnoles
ETAT CIVIL • En couple
EMPLOI • Dessinateur
SPECIALISATION(S) • Mangaka (et donne des cours du soir pour arrondir ses fins de mois)
ETUDE(S) • École d’art
VILLE • Quantico (Virginie)

HABITATION • Villa - Maison - Appartement - Loft - Studio
GROUPE • Victims - Family


200*320100*100



about your character
.
Shigeru Miyamoto a écrit:
Between the world we see and the things we fear, there are doors. When they are opened, nightmares become reality.


What's in your mind ?
Ian Dawkins est quelqu’un qu’on peut qualifier de très optimiste ; il a toujours un sourire sur les lèvres. Il voit toujours le bon côté des choses, et ne se laisse que très rarement abattre par quelque chose. Il est très difficile de le briser : il a connu tellement de brimades, de rejet pendant sa vie, que maintenant il semble tout prendre au second degré. Dans tous les cas, il a plus tendance à cacher qu’il est triste, car il ne veut pas inquiéter les autres. Toujours dans la lune, cela colle parfaitement avec sa personnalité calme et douce. Il a cependant un problème de colère : quand il s’enflamme, il est rare de pouvoir le calmer. Il a réussi à le contrôler en grandissant, mais mieux vaut ne pas le chercher. C’est aussi quelqu’un de très imprudent. Il aura tendance à prendre des risques inutiles, que ce soit pour un acte respectable ou non. Il tient énormément à tous ses amis, et ne supporte pas la moindre remarque les concernant. Il est extrêmement tolérant : il ne se moquera jamais de quelqu’un pour sa couleur de peau, sa religion, son orientation sexuelle, lui-même faisant partie de ces personnes. Il est difficile de dire comment il va réagir à quelque chose - il n’est pas comme les autres, il est difficile à prévoir. Il n’a pas l’habitude de se fondre dans la masse, de suivre l’exemple des autres. Sa mère lui disait que c’était parce que c’était un artiste, mais il était sûr que c’était parce qu’il arrivait à réfléchir à toutes les possibilités, tous les cas de figure, avant de prendre une décision. Il a une mauvaise manie qui est de mordre sa lèvre inférieure quand il est stressé, ou d’enrouler ses cheveux autour de son doigt quand il réfléchit. Il a peur du noir ; son imagination débordante devient son pire ennemi quand il est plongé dans l’obscurité, même s’il se ne croit pas à toutes créatures fantastiques telles que les monstres, les fantômes, les sorcières. Les orages ont le même effet sur lui.


Physical description
Quand on jette un coup d’œil en coin au jeune homme, ce qu’on remarque premièrement est qu’il est mignon - autant le dire ! Il n’est pas quelqu’un de très impressionnant, du haut de son mètre soixante-dix-sept et pesant 60 kilos tout mouillé. Il a des cheveux mi-longs châtains et un visage aux traits fins qui se remarque fort grâce à ses yeux chocolat, ceux-ci faisant aussi ressortir sa peau légèrement bronzée. Il est quelque peu musclé, un quelconque reste du sport qu’il pratiquait avant. Une cicatrice orne son épaule droite : une mauvaise chute alors qu’il grimpait à un arbre avec sa sœur. Il a tendance à suivre la mode, bien qu’il ne dépasse pas le stade du « jeans & t-shirt » parfois. Il n’a pas tendance à se mettre sur son trente-et-un, ni à troquer ses converses contre des baskets de sport. Il lui arrivera de porter des chemises, mais ce sera plutôt pour un entretient ou un événement important. Il déteste les piercings et tatouages en tout genre ; il n’en possède aucun.


What happened to you ?
Il n’est jamais allé au lycée, et n’a jamais eu son BAC. Il aurait bien pu faire des études brillantes : il était intelligent, toujours dans les premiers de classe. Dès qu’il eut fini le collège, ses parents cédèrent à ses plaintes et le mirent dans une école d’art. Il était là comme un poisson dans l’eau, jusqu’à ses dix-sept ans où il commença sérieusement à douter de son orientation, comme la plupart des artistes. Il avait l’impression de ne pas être assez bon pour devenir dessinateur. C’est avec l’aide de sa famille, de son meilleur ami et sa meilleure amie qu’il sut trouver la force de continuer. Il a obtenu son diplôme en arts, et a tout de suite commencé à faire des recherches pour un métier. Il a vite été remarqué par une agence qui l’a accepté comme mangaka alors qu’il était âgé d’à peine vingt-et-un an. Il a collaboré avec beaucoup d’auteur, et a dessiné des petits succès, mais a toujours voulu rester dans l’ombre en utilisant un pseudonyme. Il a décidé de travailler le soir aussi pour pouvoir gagner un peu plus d’argent en donnant des cours aux débutants.


Who are your friends ?
HALL, NATE.(petit-ami) « Que ferais-je sans toi, qui vint à ma fenêtre ? ». Cela fait cinq ans qu’ils sont ensemble. Ils se connaissent depuis bien plus longtemps : depuis le collège ! C’était son meilleur ami à l’époque. À vrai dire, il le resta jusqu’à une malencontreuse soirée où il alla dormir chez Nate et où beaucoup de choses se passèrent. Jusqu’à ce qu’Ian réalise que ses sentiments envers son meilleur ami étaient peut-être différents de ce qu’il pensait jusqu’alors. Les jours d’après furent pitoyables : il resta cloîtré dans sa chambre à tenter de comprendre pourquoi il ressentait ça. Il n’avait jamais désiré une personne si fort. En fait, il n’avait jamais désiré personne. C’est quand sa meilleure amie vint lui parler qu’il décida qu’il ne pouvait plus l’ignorer. Et aussi simplement que ça, ils tombèrent dans les bras l’un de l’autre.

RIVER, ZELDA(meilleure amie) Il la connaît depuis encore plus longtemps que Nate, dans les faits. C’est depuis l’école élémentaire. Ils sont inséparables depuis tout ce temps. Il ne sait pas si c’est à cause de son prénom qu’il lui a parlé le premier jour - il est un fan inconditionnel du jeu vidéo. Mais la jeune fille est tombée amoureuse de lui au collège, et il le savait. Ses sentiments n’ont jamais été réciproques, et même si c’était le cas, il n’aurait pas voulu sortir avec elle : leur amitié était trop belle pour être brisée par de l’amour. Mais elle est restée sa meilleure amie en grandissant, lui donnant toujours de bons conseils, étant toujours gentille avec lui. Il essaie toujours de lui renvoyer l’ascenseur.

LEVY, MATTHEW(bully) Il aurait pu vivre sans l’avoir connu. Le garçon, fou amoureux de Zelda, n’arrêtait pas de le tyranniser pour qu’il arrête de traîner avec elle, et ce depuis le collège. Il lui avait toujours tenu tête, et ça lui avait toujours valu un œil au beurre noir dans le meilleur des cas. Sa meilleure amie se sentant toujours mal quand il se faisait frapper pour elle. Quand il apprit qu’il était homosexuel, il changea de sujet de moquerie. Mais Ian sait bien qu’il est soulagé qu’il soit attiré par les hommes, et pas par Zelda. Il ne souhaite pourtant pas les voir finir ensemble.

DAWKINS, JANE(grande sœur) Il était très complice avec sa sœur, mais il n’en conserve qu’un vague souvenir - dont la cicatrice sur son épaule. Elle est morte alors qu’il était très jeune. Il ne devait pas avoir plus de cinq ans ; elle était plus vieille que lui de deux ans. Ses parents lui ont toujours fait croire que c’était une maladie qui l’avait emportée, mais il avait toujours le sentiment qu’ils mentaient. Il n’avait pas le souvenir qu’elle ait été malade. Il avait quand même fini par les croire, plutôt par obligation. La vraie raison ? Son corps avait été retrouvé dans les bois, assassinée.

DAWKINS, ANDREW(père) Il entretient une bonne relation avec son père. Plus ou moins. Comme tout fils, il a des hauts et des bas avec lui, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne l’aime pas. C’était à lui qu’il fut le plus difficile de lui annoncer qu’il était homosexuel, et il pense que son père ne s’est toujours pas fait à l’idée. Mais il fait de son mieux - et Ian lui en est reconnaissant. Il aurait aussi voulu que son fils fasse de brillantes études et devienne médecin, mais il avait décidé qu’il le laisserait faire ce qu’il aimait le plus : le dessin.

DAWKINS, IVY(mère) Sa mère, ou la douceur incarnée. Elle l’a toujours accepté tel qu’il était, dans ses défauts et qualités. Elle est toujours là pour lui, et même s’il a perdu le contact depuis son déménagement à Quantico, et qu’elle est restée à Boston, il ne manque pas une occasion d’aller la voir. Elle considère Nate comme un fils, et a été heureuse d’apprendre qu’ils étaient ensemble. La phrase qu’elle lui avait dite à ce moment-là, il s’en souviendrait toute sa vie : « Ian, je me fiche que tu aimes une fille ou un garçon. Je suis heureuse tant que tu l’es. »





What's your story ?
Oscar Wilde a écrit:
Humanity takes itself too seriously. It is the world's original sin. If the cave-man had known how to laugh, History would have been different.
- Et alors ? Perdu dans ses pensées ?

Trop occupé à laisser ses doigts effleurer les vieux albums photos, le jeune homme ne remarqua pas que Nate était entré dans sa chambre. Ce dernier, rompant les quelques centimètres qui les séparait, se mit sur la pointe des pieds pour observer au-dessus de son épaule ce que regardait Ian. Il sourit en voyant la photo d’un bébé, visiblement son petit ami, en train de prendre son bain.

- Je les ai retrouvés en rangeant mes armoires. Je ne savais même pas que j’avais ça…
- Qui est-ce ? demanda Nate, désignant une petite fille qui souriait.
- Je ne t’ai jamais dit que j’ai eu une sœur ?
- Tu as eu ?
- Viens, a murmuré le garçon en tapotant le matelas à côté de lui. J’ai beaucoup de choses dont je dois te parler.

Il ne se l’est pas fait dire deux fois. Ian, s’adossant contre le mur, mis l’album sur ses genoux tandis que Nate enroulait ses bras autour de sa taille et laissait sa tête reposer sur son torse. L’intéressé laissa ses yeux se fermer - et lentement, la voix de celui qu’il aimait tant remplit la pièce.

Ma mère m’a toujours dit : dès que je t'ai vu, j’ai su que tu serais spécial. Il faut dire que je suis né à l’arrière d’un taxi. Mon père étant un fou - ceci dit, il l’est toujours -, il a voulu que ma mère accouche dans le même hôpital où il avait vu le jour. Sauf que ledit hôpital était très, très loin. Et il y avait des embouteillages. En fait, mon père ne remarqua pas que j’étais né jusqu’à ce que je me mette à pleurer sur l’autoroute, dit-il en rigolant. Quoiqu’il en soit, ils ont en quelque sorte réussi à arriver à ce fichu hôpital, et l’aventure du « Oh-mon-Dieu-Ian-arrive! » s’est close. Je ne vais pas te mentir, j’ai très peu de souvenir de mon enfance. En tout cas, jusqu’à mes sept ans. C’est étrange, le souvenir le plus lointain dont je me souviens le mieux est mon gâteau d’anniversaire le jour de mes sept ans. Comme si mes yeux s’étaient soudainement ouverts. Et c’est pour ça que je ne sais pas grand chose à propos de ma grande sœur. À part… Tu vois cette cicatrice que j’ai sur l’épaule ? Je l’ai eu en grimpant à un arbre avec elle. Et elle s’appelait Jane. Visiblement, elle serait morte d’une maladie alors que j’allais avoir cinq ans. Mais, c’est étrange… les sourcils du jeune homme se rejoignirent alors qu’il se concentrait, ses yeux perdus quelque part dans l’infini. Je n’ai pas le souvenir qu’elle est morte de ça… C’est plutôt confus, en fait. C’est comme si je savais ce qui s’était passé, mais que je n’arrivais pas à m’en souvenir. Une sorte de coma. Et puis, je ne sais pas. Quand on a vécu un traumatisme, il paraît que le cerveau a tendance à effacer ces souvenirs de notre esprit. Et si c’était pour ça que je ne me souvenais pas de mon enfance ?

Un silence emplit la pièce, tandis qu’il était à nouveau perdu dans ses pensées. Sans ouvrir les yeux, Nate le serra un peu plus dans ses bras.

- Quoiqu’il en soit, quand j’en parle à mes parents ils finissent par éviter le sujet, et je sais qu’il y a baleine sous roche. Bref. Je suis allé à l’école comme tout le monde ; et c’est là que j’ai rencontré Zelda. Quand j’y pense, elle n’a pas tant changé. Elle était la première de classe et j’étais celui qui traînait derrière, un peu rêveur. Elle n’arrêtait pas de me réprimander comme quoi je devais me consacrer à mes études. Et nous n’étions qu’en élémentaire ! Enfin, Dieu seul sait comment, j’ai réussi à passer de classe en classe. Jusqu’au collège. Et là… il fronça à nouveau les sourcils. On a rencontré Matthew, un mec qui tomba tout de suite raide dingue de Zelda et m’eut dans le collimateur. Et un drôle de bonhomme, le rigolo de la classe, un certain Nate… Un garçon étrange, mais pas méchant.

Le mentionné sourit, tentant de retenir son rire.

- En fait, je ne lui aurais jamais parlé si on n’avait pas été désignés comme partenaires sur un projet de sciences. J’étais sûr qu’il allait être dégoûté d’être avec le fainéant de la classe, mais il l’a bien pris, avec le sourire en plus. Et il est vite devenu mon meilleur ami. Même s’il était très drôle, c’est lui qui me donnait des cours de soutient dans pratiquement tous les cours pour rattraper mes lacunes. C’est grâce à lui que j’ai pu avoir mon brevet - et ça, j’en suis sûr ! Grâce à lui, j’étais dans les premiers de classe. Mais j’ai vite réalisé que l’école, ce n’était pas mon truc. Moi, j’aimais dessiner. Quand je dessine, j’ai juste l’impression que j’oublie tout le reste, que tous mes soucis s’envolent. C’est pour ça que j’ai refusé d’aller au lycée. En remplacement, j’allai dans une école d’art. Même si on n’était plus dans la même école, j’ai gardé contact avec Zelda et Nate. À vrai dire, je ne me fis pas d’ami là-bas. Mais je les avais, et ils passaient me voir pratiquement tous les jours. L’école d’art, c’était mon domaine. Je finissais toujours avec les meilleurs notes sans rien vraiment faire. Quand j’eus dix-sept ans, j’ai commencé à douter de mon orientation. Rien de ce que je dessinais n’était assez bon, et j’aurais abandonné (pour me reconvertir en éboueur tu penses bien !) si mon meilleur ami n’avait pas été là pour moi à ce moment-là. Il m’a soutenu, m’a redonné confiance en moi. Il me donnait son avis sur chacun de mes dessins, faisait des commentaires bons comme mauvais, mais ça m’a permis d’avancer et de m’améliorer. Et je savais que quelque part, il aimerait toujours ce que je dessinerai, et donc j’avais confiance en moi. J’ai eu mon diplôme - avec une appréciation de mon professeur ! Qui me recommandait.

Les yeux du garçon se baladèrent sur le mur où le diplôme était accroché. Il tourna la page de l’album, dévoilant une nouvelle série de photos. Dévoilant une nouvelle partie de sa vie.

- J’ai cherché un travail tout de suite. Je n’avais pas le temps de chômer. J’ai été repéré par une agence, qui en prime, me laissait travailler dans le domaine que j’aimais le plus : le manga ! J’étais si heureux, je m’en souviens clairement, j’aurais voulu le crier sur les toits. J’y travaille toujours. J’ai écrit quelques mangas connus, mais j’ai toujours voulu rester dans l’anonymat pour ne pas avoir une vie trop compliquée. J’ai trouvé un appartement pas loin de mon travail, et je m’y suis installé. Ma vie s’est résumée à ça pour les cinq ans qui suivirent. Zelda me rendait souvent visite, et m’aidait à gérer l’appartement. Elle est devenue avocate. Une belle jeune femme, en plus de ça. Puis un jour, mon meilleur ami m’a appelé. Il voulait passer une soirée avec moi - manger des pizzas, jouer à des jeux vidéos. Tout ce qu’il y a de plus inoffensif. Nate faisait des études dans l’architecture ; c’était un brillant étudiant. J’ai accepté avec joie, et le soir même, il s’est passé quelque chose d’étrange. Il vivait encore chez ses parents, et avait dit que sa mère avait laissé du jus de fruits quelque part. Sauf que ce n’était pas du jus, mais de l’alcool. On était jeunes, et on a vidé la bouteille si vite ! Ça m’étonne toujours qu’on n'ait pas fait un coma itilique. Bref, on s’est retrouvé à dormir dans le même lit, dans les bras l’un de l’autre. C’était très, très gênant le lendemain. Puis, j’ai réalisé que j’avais sauté sur l’occasion de le prendre dans mes bras, de le toucher, n’importe où, juste pour voir si sa peau était vraiment aussi douce qu’elle en avait l’air.

Il a jeté un coup d’œil au corps contre lui, qui n’avait pas bougé depuis le début.

- Les jours d’après furent pitoyables - et je suis gentil ! Je les ai passés enroulé dans mes draps en me demandant si j’étais homosexuel ou pas. Jusqu’à ce qu’une certaine jeune fille nommée Zelda vint me voir et m’obligea à tout lui expliquer. Elle m’a dit, très gentiment et de toute la douceur dont elle était capable : « Si tu l’aimes vraiment, bouge tes fesses et va lui dire ! Et prends une douche avant, parce que pour être franche, ton odeur fait faner les plantes ! ». Et c’est naturellement, me semble-t-il, que je suis aller toquer à sa porte pour l’embrasser. Une magnifique histoire d’amour, contempla-t-il en se rendant compte de combien ça ressemblait à un vieux cliché. On a pris une villa ensemble. On a même adopté un cochon d’Inde qu’on a appelé Charlie. Nate a fini ses études et a commencé son travail en tant qu’architecte. Et j’ai continué mes mangas. On arrive à maintenir l’équilibre, d’une certaine manière. Et ça fait cinq ans qu’on est ensemble à présent. Il m’en a fait voir de toutes les couleurs, ceci dit, a-t-il ajouté en secouant la tête, l’esquisse d’un sourire sur les lèvres.

Son visage s’assombrit quelques secondes plus tard alors qu’il vit la photo de sa sœur. Il n’aimait pas en parler - il n’aimait pas ne pas savoir ce qui s’était réellement passé. Et il savait que ses parents ne l’aideraient pas. Ils n’aimaient pas faire ressurgir le passé, Ian le savait. Mais il voulait juste connaître la vérité. Et il se jura que par un moyen ou un autre, il la trouverait.

Il jeta un coup d’œil à la personne endormie contre lui. Il s’autorisa à sourire, avant de déposer l’album sur le côté du lit, et plonger ses mains dans les cheveux blonds foncés du garçon qu’il avait appris à aimer. Posant un baiser sur son front, il lui murmura un « Bonne nuit » dans un souffle avant de s’endormir, lui aussi. Étrangement, son esprit était clair. Comme s’il pouvait faire disparaître le passé rien qu’avec de doux baisers.

Et si c’était tout ce qu’il pouvait faire pour que les blessures se cicatrisent, et bien il s’en contenterait.


PSEUDO • VIVI CELEBRITE CHOISIE • ANTHONY PADILLA AGE IRL • 14 ANS MULTICOMPTE • NOPE COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM • Je dois vraiment répondre ? NIVEAU D'ACTIVITE • NIVEAU DE RP • DEBUTANT MOYEN BON TRES BON CONNAIS-TU CRIMINAL MIND• OUIP. AS-TU UNE REMARQUE/QUESTION • Contente d'être de retour ♥ AS-TU LU LE REGLEMENT •




Dernière édition par Ian Dawkins le Sam 19 Mai 2012 - 20:10, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Aaron Hotchner 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2908
▌Date d'inscription : 10/12/2010
▌Métier : Chef d'équipe au BAU
▌Avatar : Thomas Gibson


MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 6 Mai 2012 - 1:26

Bienvenue sur le forum HY Ou devrais-je plutôt dire, rebienvenue !

Bon, je t'évite tout le blabla, parce que tu sais très bien comment ça fonctionne, surtout ici ! Bref, je te souhaite bon courage pour la suite de ta présentation, un excellent retour parmi nous et un bon RP, heureuse de te retrouver Coeur




❝ sometimes there are no words, no clever quotes to neatly sum up what’s happened that day. sometimes you do everything right, everything exactly right, and still you feel like you failed. did it need to end that way ? like i said, sometimes there are no words, no clever quotes to sum up what’s happened that day. sometimes, the day just… ends. ❞
► a. hotchner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.rpg-criminal-minds.com
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 6 Mai 2012 - 9:11

Re bienv'nue à toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 6 Mai 2012 - 10:45

Bienvenue Bravo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Nolan Baker 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2445
▌Date d'inscription : 21/02/2011
▌Métier : Chirurgien - Tueur en série psychopathe
▌Avatar : Johnny Depp - Kwikiki © Gif cartouche by Sevnol ©


MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 6 Mai 2012 - 10:53

Rebienvenue Viviiii ! HY J'suis heureux de te voir revenir. Au plaisir d'attendre la fin de ta fiche, pour te valider. Yeepee *Saute de partout*


Nolan & Marilyn

« Quand un médecin tourne mal, il devient le pire des criminels. Il a le sang-froid et la connaissance. »
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 6 Mai 2012 - 14:42

Bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 6 Mai 2012 - 14:44

Marchi tout le monde ! ♥️
Je finirai d'écrire son histoire dans la semaine, sans doute C: Ou ce soir si j'en ai le courage xD

Nolan ; On va sauter partout à deux alors HY Et... HIIIIIIIIIIIII ! Animal I have become !
Sev ; Moi aussi je suis heureuse de vous retrouver CHIBI Le fofo m'avait manqué, malgré tout !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Jenifer MacKenzie 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 1126
▌Date d'inscription : 06/07/2011
▌Métier : Militaire
▌Avatar : Emily Vancamp


MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 6 Mai 2012 - 15:26

Re bienvenu sur le forum!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Juliette Riley 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 820
▌Date d'inscription : 16/12/2010
▌Métier : Stagiaire au BAU, Etudiante
▌Avatar : Kate Voegele


MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 6 Mai 2012 - 15:39

OH LA LAAA VIVIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! HY HY
Re bienvenue ! CHIBI Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Emily Prentiss 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 516
▌Date d'inscription : 11/12/2010
▌Métier : Profiler
▌Avatar : Paget Brewster


MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 6 Mai 2012 - 17:14

Rebienvenue sur le forum CHIBI HY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Mar 8 Mai 2012 - 12:26

(c'est même pas drôle, Sev m'avait prévenu, alors ça fait même pas une surprise, haha...)
Bref, bon bah comme tu connais bien le forum hein, j'ai juste à te souhaiter un excellent retour parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Mer 9 Mai 2012 - 11:29

Bienvenue parmi nous amuse toi bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 13 Mai 2012 - 0:37

Merci tout le monde ! Aw

J'ai fini mon histoire ! :B J'ai essayé que ce soit pas trop "Owlalalalalala, c'est tellement mignon que ça me donne envie de vomir des arc-en-ciels !" mais j'ai admirablement raté. Et puis, j'ai la classe. Yeah Ce qui est paradoxal c'est que je l'ai écrite en écoutant des chansons hyper dynamiques ou des qui parlent de suicide (ouioui j'ai bien dit de suicide xD), mais WTF is wrong with me?! Enfin, j'ai essayé d'insérer une grosse partie sombre qui concerne sa sœur, et pas trop de mushy gay schoolboy love confession (un moment de respect pour l'expression employée, s'il vous plait), mais, euhm. Bah voilà quoi, faut croire que mes mains sont capables que d'écrire ça. Enfin, j'espère que ça va quand même ! :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Nolan Baker 
Supervisory Special Agent (SSA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2445
▌Date d'inscription : 21/02/2011
▌Métier : Chirurgien - Tueur en série psychopathe
▌Avatar : Johnny Depp - Kwikiki © Gif cartouche by Sevnol ©


MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 13 Mai 2012 - 9:35

Coucou, Vivi ! Gnian, gnian tu trouves ? Moi, non. J'ai même plutôt trouvé ça original et captivant. Tu vois ? Y'en a qui écrivent leur histoire avec des lettres, d'autres avec des rendez-vous chez le psy ou que sais-je encore. Et toi, tu as écrit une conversation entre deux personnes qui s'aiment. J'vois pas ce qu'il y a de cliché ou d'ennuyeux. C'est même très bien écrit. J'ai pris du plaisir à lire tout ça. As always, j'pense même te réserver des liens. Un avec Ayame déjà, en tout cas. Brefouilles ... J'ai assez parlé, et je valide ta fiche, sans plus attendre Wink

Bon jeu avec ce tout nouveau personnage, bien intéressant. J'vais te donner ta couleur et ta villa. Tu connais la maison, donc tu peux créer tes fiches Wink


Nolan & Marilyn

« Quand un médecin tourne mal, il devient le pire des criminels. Il a le sang-froid et la connaissance. »
© belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Dim 13 Mai 2012 - 12:39

Raaaaaaaah ! Ton commentaire m'a fait super plaisir ! CHIBI J'avais envie de faire quelque chose de différent qu'une simple histoire racontée par une personne extérieure à l'histoire, et ça m'est venu à l'esprit en voyant un dessin d'eux (celui-ci). YEAH COOL STORY BRO. *Viviétalesalife.com* Merci ! KALIN Et je vais faire mes fiches de ce pas !

Et ouiiiiiii, plein de liens HY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Mer 16 Mai 2012 - 3:42

Rebienvenue à toi Vivi!!!!!Contente que tu sois revenue HY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
 Invité 
Invité




• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins Mer 16 Mai 2012 - 7:21

Merciiiiiiiiiiiiiii ! KALIN Contente d'être de retour aussi ! :B
Revenir en haut Aller en bas

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins

Revenir en haut Aller en bas

You've met with a terrible fate, haven't you? ϟ Ian Dawkins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le prochain Doc Fate (possible Spoil)
» Pourquoi la vie est elle si terrible avec moi ?
» [ANIME/MANGA/VN] Fate/Stay Night
» bleach:the blade of fate
» fate stay night
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: Candidatures refusées-