Le forum ferme ses portes après 5 longues années d'existence.
Merci à vous tous de nous avoir suivi et qui sait, à bientôt sur d'autres forums ♥

Partagez|

Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
 Delphine Moore Emia 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2814
▌Date d'inscription : 21/04/2012
▌Métier : Employée dans une crèche mais rêve de montée sa propre crèche pour échapper à la violence de son actuel patronne.
▌Avatar : Selena Gomez - Bazzart © (Kit) & Sevnol © (Gif profil)


MessageSujet: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Lun 23 Avr 2012 - 18:02




Samantha Emia & Delphine Moore
« "Telle mère, telle fille." »




Depuis quelques semaines Delphine ne se consacra qu'a son travail et oublia tous le reste. Mais au bout d'un moment les amies commencent à nous manquer. Cela fait deux jours qu'elle pense à Samantha, sa deuxième maman !! Mais elle ne voulais pas l'appeler de peur de la déranger dans son travail alors elle se dit qu'elle allait attendre le week-end pour l'appeler. Mais les jours suivants paraissaient de plus en plus longs et l'attente encore plus. Cela lui arrivait souvent de repenser au jour ou elle l'à rencontrer :

#Court FlashBack#

Delphine qui venait d'emménagée à Quantico se retrouva vite perdu. Elle décida donc de demander son chemin à une personne dès qu'elle en verrait une. Passant devant un grand bâtiment il percuta une femme qui venait d'en sortir. Elle s'excusa et lui demanda son chemin mais la jeune femme ne savait pas non plus alors elle décida de l'accompagner. Sur le trajet elles eurent le temps de faire connaissance. Elles décidèrent d'aller boire quelques choses dans un petit bar. Après un après midi entier passé ensemble, elles sont devenues amies. Quand Samantha appris que Delphine avait perdu c'est parent étant plus jeune elle la pris sous son aile. Delphine l'appréciait beaucoup, quelques temps plus tard elle lui arrivait de l'appeler sans le faire exprès « Maman ».

#Fin du FlashBack #


Delphine qui avait n'avais pas de mal à s'attacher à des gens qu'elle apprécies vraiment alors elle n'imaginait pas pouvoir couper les pond avec Samantha et tous ses amis aussi bien évidemment.

Vendredi soir arriva enfin, a peine sortie du travail elle se décida enfin et composa le numéro de sa « Maman »:

-Allo Maman !! Tu m'a tellement manquée !! (dit-je en pleurant de joyeux de l'avoir enfin au téléphone depuis plusieurs semaines) Je sais que tu travaille beaucoup et que tu n'a peut être pas beaucoup de temps pour toi mais est-ce que tu voudrais passer une journée ou deux même si tu veux chez moi ?

Elle attendit sa réponse avec impatience , elle fut bien entendu positive. Elles discutèrent encore un petit peu avant que Samantha fut obliger de raccrocher pour le travail.

Elle rentra rapidement chez elle et prépara tous pour l'arrivée de sa maman même si Samantha ne devait arriver que la matinée, elle veut que tous soit propre quand elle arrivera. Elle fit le ménage durant un longue partie de la soirée puis alla se coucher, elle s'endormit rapidement. Le lendemain elle se réveilla assez tôt pour avoir le temps de bien se préparer : elle alla prendre une douche bien chaude pour finir de se réveiller Ensuite elle alla s'habiller : elle mit un slim noir avec des petites bottines en cuir noir également , elle enfila un t-shirt blanc moulant avec le pendentif de ma mère biologique. Elle se regarda dans le miroir puis alla se lisser les cheveux. Il n'était que 8h a l'horloge du salon : ça va elle a encore le temps de préparer quelques gâteau comme ça si Sam' à faim quand elle arrivera elle aura de quoi manger.

Elle était tellement consentrée sur la préparation de ses gâteux qu'elle ne se rendit pas compte de l'heure. Samantha commençait a arrivée et sonna mais Delphine n'entendit pas la première fois mais elle entendit la deuxième et se précipita à la porte d'entrée pour ouvrir a sa « mère »:

-Maman !!

Elles s'enlacèrent puis Delphine invita Sam' à entrer, elle lui pris sa veste pour l'attacher sur le porte manteau. Pendant ce temps Samantha s'installait sur le canapé. J'allais dans la cuisine chercher les gâteux et je m'assis près d'elle :

-Tu m'as manquée !! dit-je en lui faisant un calin

...


[EDIT : Si tu voit quelques choses qui cloche dit le moi que je puisse le modifier !! Very Happy ]


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-tree-hill-oth.fr1.co/
avatar
 Samantha Emia 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 151
▌Date d'inscription : 27/12/2010
▌Métier : Agent du FBI spécialisée dans les disparitions
▌Avatar : Poppy Montgomery


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Jeu 26 Avr 2012 - 0:40

Vendredi, à New York, la journée était agitée pour Samantha. Elle était dans les locaux du FBI, et s’occupait d’une affaire depuis maintenant deux jours. Une jeune adolescente, Emma, avait disparue, et au fur et à mesure qu’elle récoltait des indices, ils ne menaient à rien. Assise à son bureau, elle passait en revue tout ce qu’elle avait, cherchant la moindre petite chose qui pourrait l’aider à la retrouver. Cette adolescente lui faisait penser à Delphine, elle était noire de cheveux, avait les yeux de la même couleur, était grande et mince… Dès que l’affaire serait terminée, elle se jura d’appeler Delphine et de prendre de ses nouvelles.

Les heures défilaient et enfin un nouveau témoignage fit avancer l’affaire. On avait aperçu la jeune fille à une station de métro il y avait un quart heure. Sam se rendit sur place et écouta le témoin qui l’avait aperçu. Elle se dirigea dans la direction qu’il lui avait donné, elle ne devait pas être si loin. La police fit des rondes dans le quartier et après une bonne heure de recherche, elle fut retrouvée saine et sauve. Son beau-père l’avait maltraité et elle avait voulu s’enfuir aussi loin que possible de lui. Sam était rassurée et alla dans l’ambulance avec elle pour s’assurer de l’état de la jeune fille. Pendant qu’elle était à l’hôpital et qu’elle patientait pour avoir les résultats de santé d’Emma, elle reçut un coup de téléphone et en sortant son portable de sa poche, elle vit apparaître le nom de Delphine sur son écran. Elle sourit et décrocha.

Delphine ! Je voulais justement t’appeler ce soir…

Elle écouta la proposition de Delphine tout en regardant à travers la vitre les médecins qui examinaient Emma. L’affaire sur laquelle Samantha travaillait était désormais terminée et elle pouvait être sûre de ne pas avoir à venir au bureau le samedi pour continuer sur cette affaire. Elle accepta la proposition de son amie et lui dit qu’elle serait là dès demain matin, il n’y avait que très peu de temps de vol entre New York et Quantico. Elle raccrocha et resta encore une petite heure à l’hôpital, puis les médecins lui dirent qu’Emma allait bien. Elle lui parla quelques minutes puis partit pour retrouver son appartement. Elle prépara déjà sa valise, car le lendemain matin, elle n’allait pas avoir le temps de la faire. Elle commanda une pizza et passa la soirée devant la télévision. Elle se coucha aux alentours de minuit et se réveilla le lendemain matin à huit heures. Elle se doucha, se maquilla, se vêtit d’un jean avec t-shirt bleu marine et enfila ses bottes. Elle mangea une pomme, puis quand elle eut finit, partit de chez elle avec sa valise en ayant pris soin de fermer à clef la porte de son appartement.

Elle parvint à l’aéroport sans problème d'embouteillage -heureusement qu'elle était partie tôt et que c'était le week-end-, elle regarda les avions qui atterriraient à Quantico. Il y en avait un qui décollait dans un peu moins d’une demi-heure. Elle paya son billet, fit enregistrer ses bagages, passa au détecteur de métaux puis monta enfin dans l’avion. Elle avait prévu quelques magazines qu’elle lirait pendant le temps de vol. Elle arriva à Quantico à onze heures passés, elle prit un taxi et donna l’adresse de Delphine.

Arrivée devant la villa de la jeune femme, Samantha était assez impressionnée, ça lui changeait de son petit appartement. Elle s’avança jusqu’à la porte, la valise à la main et sonna. Elle posa sa valise quelques secondes le temps que Delphine ouvre et en profita pour passer sa main dans ses longs cheveux. Elle regarda sa montre et s’étonna que personne ne lui ouvre. Elle retenta sa chance une seconde fois en frappant à la porte cette fois. La porte s’ouvrit quelques secondes plus tard et laissa apparaître une jeune femme rayonnante.

Delphine !

Elle enlaça sa jeune amie, très heureuse de la retrouver et elle ne put retenir un sourire quand Delphine l’appela Maman. Elles étaient très proches et se racontaient pratiquement tout, et comme Delphine avait perdu ses parents et que Samantha était plus âgée qu’elle, son côté maternel fit surface. Elle entra, donna sa veste à Delphine et passa au salon tout en admirant les lieux. Elle s’assit sur le canapé et regardait les tableaux qui décoraient la pièce quand Delphine revint dans la pièce.

Toi aussi tu m’as tellement manquée puce.

Elle enlaça de nouveau Delphine et regarda les gâteaux que la jeune femme brune venait de poser sur la table basse.

Tu n’étais pas obligée de te donner tant de mal tu sais, mais je te remercie de cette attention, ils ont l’air succulent en plus.

Elle sourit à son amie, prit un gâteau et en mangea une bouchée. Delphine était une très bonne cuisinière et comme elle se doutait, ses gâteaux étaient excellents.


[Non ça va c'est parfait, ton post m'a vraiment inspirée en plus, et si tu vois des trucs à changer dans mon post, n'hésites pas]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Delphine Moore Emia 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2814
▌Date d'inscription : 21/04/2012
▌Métier : Employée dans une crèche mais rêve de montée sa propre crèche pour échapper à la violence de son actuel patronne.
▌Avatar : Selena Gomez - Bazzart © (Kit) & Sevnol © (Gif profil)


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Ven 27 Avr 2012 - 20:21

Elle remarqua que Samantha regardait les tableaux qui décorait le salon ce qui fit penser à Delphine qu'elle ne connaissait pas son domicile, elle lui ferait visiter juste après !! Elle posa les divers gâteaux sur la table basses et vint s'asseoir près de sa mère :

-Toi aussi tu m’as tellement manquée puce.

Elle avait une petite larme qui coula le long de sa joue, elle était tellement heureuse qu'elle soit là. Delphine profitait pleinement de se calin, il faut dire qu'elle n'a pas vraiment l'occasion d'en avoir, étant célibataire c'est pas toujours facile. Samantha regardait les gâteaux puis me regarda avec un grand sourire :

-Tu n’étais pas obligée de te donner tant de mal tu sais, mais je te remercie de cette attention, ils ont l’air succulent en plus.

-Je veux que tous soit parfait pour toi. Tu sais c'est pas difficile de faire des gâteaux alors ça ne m'a pas tellement déranger d'en faire dès mon réveil, Surtout si c'est pour toi !!

Elle lui sourit également et la regardait se servir. Elle espérait que ses gâteaux soient bon car disons qu'elle n'avait pas trop eu le temps de les gouter avant de lui apporter. Elle avait peur mais ne le faisait pas voir. Elle resta soucieuse encore quelques secondes avant se levée assez rapidement :

-Tu veux quelques choses à boire avant que je te fasses visiter ?

Elle voulait qu'elle se sente à l'aise comme si elle était chez elle. Elle se dirigea dans la cuisine pour lui apporter un verre de la boisson qu'elle venait de demander. Attendant qu'elle termine elle lui proposa de faire le tour de la demeure : en commençant pour la cuisine, puis la salle à manger avec le salon qu'elle a déjà vu, elle passa ensuite au chambre : elle avait deux chambre de libre dont une qui était légèrement plus grande que l'autre

-Quelle chambre préféres-tu maman ??

Elle la laissa choisir tranquillement pendant se temps elle se tient la main et voulu l'enlacer encore une fois mais elle trouva ça trop abuser. Une fois qu'elle eu fit son choix, Delphine alla chercher la valise de sa maman comme ça elle pourrait s'installer calmement. Elle lui fit découvrir ensuite les salles de bains. Pensant avoir fait le tours de la maison, Delphine retourna au salon suivit par Samantha. Elle s'arreta devant son piano puis se retourna vers sa mère en souriant :

- Tu aimes le piano ?? Quel est ton morceau préféré déjà ??

Elle s'assit au piano et commença à jouer le morceau préféré de sa mère qui chantait près d'elle. Elle avait les larmes au yeux une fois de plus. Une fois le morceau terminer Delphine enlaça sa maman et plusieurs larmes coulaient le long de sa joue, elle avait beau essayer de les contenir mais elle se sentait tellement bien qu'elle coulèrent toute seule. Delphine reprit enfin ses esprit :

-Oh excuse moi Maman !! Mais c'est que je suis tellement bien avec toi, ça fait longtemps que j'attends ce moment et enfin il arrive. Oh faite le travail ça va ?? Les enquêtes ne sont pas trop durs ??

Avant qu'elle réponde, elles se sont assises sur le canapé ….

[EDIT : Ton post est génial change rien Very Happy ]


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-tree-hill-oth.fr1.co/
avatar
 Samantha Emia 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 151
▌Date d'inscription : 27/12/2010
▌Métier : Agent du FBI spécialisée dans les disparitions
▌Avatar : Poppy Montgomery


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Jeu 3 Mai 2012 - 0:47

Samantha sourit en voyant la larme qui perlait le long de la joue de Delphine. Elle aussi était très contente de voir son amie. Elle ne le montrait pas vraiment, mais pourtant en elle, elle avait l’impression de bouillonner de joie, comme si pour la toute première fois, on rencontrait la star qu’on préférait. Pour Sam, cette sensation était semblable. Cela dit, elle n’allait pas faire comme les adolescentes qui hurlent et sautent de joie en ayant vu leur idole. Sam jugeait que ça en ferait peut-être un peu trop. Elle prit un gâteau que Delphine avait préparé et avant d’en avaler une bouchée, Sam lui dit :

C’est gentil puce, mais j’aurai très bien pu me contenter aussi d’un paquet de gâteau acheté dans un supermarché. Je te remercie de cette intention.

Elle prit alors une bouchée. Samantha ne put s’empêcher de réagir sur le goût de ces gâteaux qu’elle trouvait particulièrement excellent. Ce n’était pas sorcier de faire des gâteaux mais Sam se demandait quand étais-ce la dernière fois qu’elle en avait mangée des aussi bons. Déjà, elle essayait de se souvenir de la dernière fois où elle avait mangé des friandises. Elle était tellement occupée à son travail qu’elle n’avait pas le temps d’aller se chercher une barre chocolatée ou des biscuits au distributeur à la cafétéria.

Par contre, c’est sûr que les gâteaux du supermarché ne seraient pas aussi bons que ceux-là. Ils sont vraiment excellents !

Delphine proposa ensuite à Samantha si elle voulait boire quelque chose. Elle déclina l’offre, elle avait terminé la bouteille d’eau qu’elle avait prise dans l’avion, et ne faisant toujours pas des chaleurs accablantes, elle était loin d’être déshydratée. Delphine l’emmena donc faire le tour du propriétaire. Au plus la jeune femme brune lui faisait visiter les pièces et au plus Sam enviait la villa de Delphine. Elle trouvait qu’elle était très bien installée et avait l’air de s’y plaire. Dans un sens qui ne s’y plairait pas dans cette habitation ? Elles arrivèrent à l’étage et les deux pièces restantes étaient deux chambres. Delphine demanda laquelle Samantha choisissait. Elle eut un petit faible pour la dernière chambre décoré de cadres et d’objets divers sur New York. Elle pourrait pour le mieux se sentir chez elle dans cette chambre en dormant en dessous des cadres de la ville où elle habitait. Les deux femmes redescendirent au salon et Delphine demanda quel était le morceau de piano qu’elle préférait.

Oui j’aime beaucoup le piano et j’aimerai beaucoup savoir en jouer un jour. Gymnopédie n°1 de Satie est le morceau que je préfère.

En entendant Delphine jouer ce morceau au piano, plein de souvenirs affluèrent. En réalité, c’était le morceau que son père préférait, et après qu’il eut été assassiné, Sam écouta en boucle cette douce mélodie, comme si cette chanson était cette petite chose qui reliait Sam à son défunt père. Samantha sentait montait les larmes, mais se calma rapidement et ravala ses larmes avant qu’elles ne puissent couler le long de ses joues. Une fois le morceau terminé, Delphine se leva et enlaça Sam en laissant ses émotions prendre le dessus.

Ça ne fait rien puce, saches que je suis également très contente d’être avec toi et j’attendais ce moment avec une telle impatience.

Elle sourit et prit une petite serviette que Delphine avait rapporté avec les gâteaux, la lui tendit pour que cette dernière puisse sécher ses larmes. Elles s’assirent sur le canapé et Delphine demanda comment se passait les enquêtes.

Oui ça va, enfin même si les jours ne sont pas tous roses malheureusement. Juste avant que tu me téléphones hier soir, j’étais à l’hôpital avec une victime qui venait d’être retrouvée. Je ne sais pas pourquoi mais elle te ressemblait, surement à cause de ses longs cheveux noirs comme les tiens. Je pense que je n’aurai pas supporté si on avait juste retrouvé son corps… sans vie. Je voulais absolument retrouver cette adolescente vivante. Heureusement, tout s’est bien terminé.

Elle marqua une pause de quelques secondes avant de demander :

Et sinon pour toi, comment ça se passe à la crèche ? Tu as à faire avec des anges ou des petits diablotins ? demanda t-elle en plaisantant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Delphine Moore Emia 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2814
▌Date d'inscription : 21/04/2012
▌Métier : Employée dans une crèche mais rêve de montée sa propre crèche pour échapper à la violence de son actuel patronne.
▌Avatar : Selena Gomez - Bazzart © (Kit) & Sevnol © (Gif profil)


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Sam 5 Mai 2012 - 1:18

Delphine resta blotti contre Sam pendant qu'elle prit un des gateaux qui étaient sur la table :

-C’est gentil puce, mais j’aurai très bien pu me contenter aussi d’un paquet de gâteau acheté dans un supermarché. Je te remercie de cette intention.

-De rien !! Oui mais un simple paquet de gâteau acheté dans un supermarché n'aurait pas exprimer tous l'amour que j'ai mit à faire tous ses gâteaux pour toi !!

ça y est, elle en avait pris une bouchée mais qu'allait t-elle dire ?? Ils sont peu être trop sucrés, peu être trop cuits, voir le contraire ?? Elle commença à stresser un peu. Elle se poussa un peu de près de Sam pour pouvoir voir ça réaction mais à ce moment là elle était songeuse. Mais à quoi pouvait -elle penser ? Et oui Delphine se posait beaucoup de questions. Il faut dire que Sam est la première personne a être venu dans la villa de Delphine depuis que celle-ci est arriver à Quantico, donc elle se mit un stresse supplémentaire mais qui n'avait aucun intérêt. Elle sortie rapidement de ses pensées quand Sam rompit le silence qui avait put se former :

- Par contre, c’est sûr que les gâteaux du supermarché ne seraient pas aussi bons que ceux-là. Ils sont vraiment excellents !

-C'est vrai tu les trouvent bons ?? Contente qu'ils te plaisent alors ça me rassure

Delphine alla directement se blottir de nouveau contre ça maman comme par reflexe. Elle n'avait pas eu de lien aussi fort depuis 10 ans même avec sa propre soeur jumelle les liens n'étaient pas aussi forts. Mais se rendant compte qu'elle était de nouveau blotti contre Sam elle se ressaisie et s'assit simplement à côté d'elle : on aurait dit une gamine qui est en manque d'affection. Delphine n'aimait pas ça du tous d'ailleurs.
Les deux jeunes femmes partirent maintenant pour la visite de la villa. Delphine lui expliqua les moindre coins de la villa pour que Sam puisse se sentir un peu comme chez elle. Arrivant enfin aux chambres, Sam s'arrêta devant la chambre décorée avec des cadres et des objet de New York. Delphine lui ayant proposée de choisir entre deux chambres savait très bien qu'elle allait choisir celle ci. Elle descendit donc chercher la valise de sa maman et la déposa dans la chambre pour qu'elle puisse s'installer tranquillement.
Une fois fait, elles descendirent dans le salon en passant devant le piano à queue noir qui occupait une partie de la pièce. Elle s'assit au piano et demanda à Sam le morceau qu'elle préfère :

- Oui j’aime beaucoup le piano et j’aimerai beaucoup savoir en jouer un jour. Gymnopédie n°1 de Satie est le morceau que je préfère.

-Je veux bien t'apprendre si tu veux ??

Elle commença donc à le jouer, doucement au début car elle avait un peu de mal puis après de manière bien plus assurée. Une fois terminé, Delphine se blotti dans les bras de Sam en pleurant sans le faire exprès, elle s'excusa quand Sam poursuivit :

-Ça ne fait rien puce, saches que je suis également très contente d’être avec toi et j’attendais ce moment avec une telle impatience.

-Ca m'énerve d'être aussi sensible que ça. Je contiens même plus mes émotions depuis quelques temps, le stress et la fatigue je suppose.

Sam lui tendit une des serviettes qui étaient sur la tables avant de s'asseoir toutes les deux sur le canapé et continuer leur discutions

-Oui ça va, enfin même si les jours ne sont pas tous roses malheureusement. Juste avant que tu me téléphones hier soir, j’étais à l’hôpital avec une victime qui venait d’être retrouvée. Je ne sais pas pourquoi mais elle te ressemblait, surement à cause de ses longs cheveux noirs comme les tiens. Je pense que je n’aurai pas supporté si on avait juste retrouvé son corps… sans vie. Je voulais absolument retrouver cette adolescente vivante. Heureusement, tout s’est bien terminé.

Delphine écouta Sam raconter l'enquête, sur laquelle elle travaillait,avec beaucoup d'attention. C'est quand même affreux tous ce qui peut se passer en ce moment, on n'est plus tranquille nul part maintenant. Pendant se temps, Sam marqua une pause avant de continuer avec un sourire au lèvres :

-Et sinon pour toi, comment ça se passe à la crèche ? Tu as à faire avec des anges ou des petits diablotins ?

-Bah ça va, en ce moment c'est assez fatiguant car plusieurs de mes collègues ont pris des jours de repos donc je garde leur enfants en plus des miens !! A vrai dire ça dépend certain se comporte comme de vrai petits anges mais d'autres : oulalala ils me font courir partout ces petits diablotins. Vu que je ne dois pas faire trop de sport physique comme la course ou autre et bien je les laissent et c'est ma patronne qui va les chercher !! Mais bon à cette âge là ils font ça pour jouer , il font pas ça pour nous embêter

Delphine reprit sa respiration tranquillement avant de continuer

-Mais bon c'est moins dure que de travailler au FBI à mon avis !!

Elle ne pût s'empêcher d'émettre un léger rire puis elle cherchait ce qu'elle allait bien pouvoir faire avec Sam maintenant qu'elle est là !!


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-tree-hill-oth.fr1.co/
avatar
 Samantha Emia 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 151
▌Date d'inscription : 27/12/2010
▌Métier : Agent du FBI spécialisée dans les disparitions
▌Avatar : Poppy Montgomery


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Mer 23 Mai 2012 - 0:36

Samantha sourit à Delphine. La jeune femme aux cheveux noirs comme le jais aimait faire plaisir à la rouquine en lui préparant des gâteaux, en lui faisant des cadeaux... Bien sûr, quand c’était Delphine qui venait à New York, Sam lui rendait exactement la pareille. Elles se voyaient souvent, mais pour Sam, pas aussi souvent qu’elle le désirait. Heureusement que les moyens de communication comme le téléphone ou les e-mails existaient car Samantha adorait prendre des nouvelles de Delphine qu’elle considérait comme sa propre fille. Elles commençaient à bien se connaître l’une comme l’autre, elles s’appelaient presque tous les soirs, quand les deux femmes avaient terminés leur travail et passaient des heures au téléphone. Certains des collègues de Sam pensaient réellement que Delphine était sa fille quand ils l’entendaient lui donner des surnoms. Elle avait même mis une photo d’elle et Delphine accroché sur son bureau.

Oui, je t’assure, tes gâteaux sont… excellents ! répéta-t-elle. Il n’y avait pas de mots assez fort pour décrire le goût de ces gâteaux et pourtant Sam essayait d’en cherchait, mais à part excellents, exquis et succulent, aucun de ces mots ne suffisaient.

Delphine se blottit à nouveau dans les bras de Sam. D’habitude, Samantha n’était pas très portée sur les câlins, mais avec Delphine, c’était bien l’exception. Peut-être était-ce à cause de leur lien si fort et qu’à part avec sa famille avant, elle n’en avait pas eu de si fort depuis longtemps. Ou alors était-ce peut-être à cause de son instinct maternel qui prenait le dessus quand elle était en sa compagnie et qu’elle veut toujours la protéger ? Samantha ne saurait le dire. Delphine lui fit visiter sa villa et après avoir choisi la chambre où elle allait dormir et après ses bagages montés, elles redescendirent toutes les deux dans le salon où elles s’étaient arrêtées devant le piano.

Je veux bien apprendre à jouer quelques notes.

Sam s’assit à côté de Delphine au piano et cette dernière lui montrait les notes qu’elle devait jouer pour le début de la mélodie Gymnopédie n°1. Elle suivit les notes, se trompant quelques fois, mais en recommençant une bonne dizaine de fois, elle pouvait enfin jouer le début de la chanson sans aucune erreur. Heureusement qu’elle avait une assez bonne mémoire pour retenir les notes et dans quel ordre il fallait les jouer. Elle était très satisfaite d’avoir appris le début de ce morceau qui représentait tant à ses yeux. Après la petite leçon de piano, elles passèrent dans le salon. Delphine se blottit à nouveau dans les bras de Sam mais cette fois, l’émotion la gagna.

Je pense aussi, mais ne t’en fais pas, ce week-end ce sera 2 jours de repos et de détente. Je pense qu’on en a besoin toutes les deux !

Sam écouta Delphine parler de son travail. Elle avait l’air d’aimer son travail, tout comme elle. Même si ce n’était pas facile tous les jours, pour rien au monde elle voudrait arrêter de travailler. Elle aimait rendre service aux personnes, et retrouver les personnes en vie était une très grande satisfaction. Mais quand elle retrouvait le corps des personnes sans vie, ces jours-là, elle préférait vraiment exercer un autre métier. Cependant, même si elle ne retrouvait que les corps, c’était quand même une satisfaction car au moins, les familles pouvaient faire leur deuil.

Ça ne doit pas être facile tous les jours de savoir tout gérer, mais je suis sûr que tu es la meilleure et aussi que tous les petits t’adorent !

Delphine fit une légère pause avant de dire que le travail au FBI devait être moins dur que le sien.

On ne peut pas trop comparer. Enfin je veux dire que tous les métiers sont difficiles. Toi, tu dois savoir surveiller pas mal d’enfants en même temps, savoir s’occuper d’un enfant tout en surveillant les autres derrière. C’est assez épuisant, et comme moi, je suppose qu’il y a des jours où tu rêverais de faire un autre métier.

Elle sourit à la jeune femme. Soudainement, elle s’imaginait Delphine avec les enfants dont elle devait s’occuper. Elle était sûre qu’elle s’en occupait à merveille et le jour où elle aura des enfants, Sam était persuadée que Delphine serait une très bonne mère.

Alors, sinon quel est le programme pour ce week end ?


[HJ : Désolée pour le retard Embarassed Surtout prends ton temps pour poster parce que j'ai accumulé pas mal de retard et il me faudra pas mal de temps pour rattraper tous mes autres RP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Delphine Moore Emia 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2814
▌Date d'inscription : 21/04/2012
▌Métier : Employée dans une crèche mais rêve de montée sa propre crèche pour échapper à la violence de son actuel patronne.
▌Avatar : Selena Gomez - Bazzart © (Kit) & Sevnol © (Gif profil)


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Sam 26 Mai 2012 - 1:28

C'était l'une des premières fois , voir même la première fois ou Samantha venait chez Delphine. Quand Samantha venait à Quantico c'était pour très peu de temps alors les deux jeunes femmes se voyaient dans des cafés , dans un parc ou autre. Il est vrai que lorsque Delphine se rendait à New York pour rendre visite à sa « mère », Sam' faisait tous pour qu'elle soit à son aise et surtout qu'elle ne manque de rien durant le temps de sa visite. Delphine était très sentimentale et ne supportait pas de ne pas appeler les personne qui sont chères à sont coeur de peur de perdre le lien qu'elle entretient avec celle-ci : c'est pour cela que les deux jeunes femmes se passaient des coups de fils tous les soirs après le travail et passaient plusieurs heures au téléphones à se raconter leurs journées et tous ce qui as pu ce passée d'interessant dans celle-ci. Elles avaient l'habitude de ce donner des surnom mais Delphine appelait régulièrement Sam' , Maman. Ce qui pose de nombreuses interrogations aux proches de Delphine mais bon c'est peu souvent où elle la surnomme comme ça quand il y a des gens autour d'elle. Delphine se sentait tellement avec Samantha, pour penser à elle quand elle va pas très bien , elle a mit une photo d'elles deux comme fond d'écran sur son portable. Samantha et Delphine était installer sur le canapé pendant que Sam' mangeait un des gâteaux qu'avait préparer Delphine quelques heures auparavant. Delphine avait peur qu'ils ne plaisent pas à sa maman mais celle ci ajouta rapidement:

-Oui, je t’assure, tes gâteaux sont… excellents !

Delphine se blottit à nouveau dans les bras de Sam. Elle resta un long moment contre elle, elle profitait de cet instant : cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas vécu de moment aussi intense et sur rester comme ça contre une personne sans que celle si ne l'a repousse ou que son corps soit parcouru de multiples frisons. Elle ferma les yeux pendant quelques instant avant de ce levée et de faire faire le tour de la villa à Sam'. Elles marchèrent pendant environs 30 minutes dans la maison en treint de voir les pièces les unes après les autres avant que Delphine ne déposent les valises de sa mère dans la chambre qu'elle avait choisi. Elles redescendirent puis Delphine s'arrêta au piano, joua le morceau préférer de Sam' pendant qu'elle se mit près d'elle et la regarda jouer :

-Je veux bien apprendre à jouer quelques notes.

Delphine la regarda un grand sourire avant de rejouer le début tous doucement pour que Sam' mémorise les touches qu'elle doit taper pour jouer le début sans faute. Elle suivit les notes, se trompant quelques fois, mais en recommençant une bonne dizaine de fois, elle pouvait enfin jouer le début de la chanson sans aucune erreur.

-Tu vois c'est pas compliquée !! Tu es douée tu sais ? Smile

Après la petite leçon de piano, elles passèrent dans le salon. Delphine se blottit à nouveau dans les bras de Sam. Delphine ne put retenir quelques larmes de joie mais s'excusa et expliqua qu'avec le travail et le stress, elle avait du mal à contenir ces sentiments. Sam' répondit quelques secondes plus tard :

-Je pense aussi, mais ne t’en fais pas, ce week-end ce sera 2 jours de repos et de détente. Je pense qu’on en a besoin toutes les deux !

-Je t'aime maman Love

Delphine enlaça de nouveau Sam' avant de se recula doucement laissa ainsi Sam' s'asseoir tranquilement sur le canapé. Elle s'assit près d'elle. Après quelques minutes de blanc , Sam' lança comme sujet de conversation : le travail. Delphine raconta donc comment ça se passait au travail. Delphine adore les enfants et ferait tous pour qu'aucun enfant ne puissent être malheureux sur Terre : elle sait à quel point c'est dur. Mais bien sur c'est impossible ça , il y aura toujours dans un endroit de la planète , un enfant dans le besoin. Mais en tous cas avec Delphine , tous les enfants qu'elle a en garde dans la crèche ne seront jamais malheureux. Le seul souci c'est quand les plus âgès qu'elle garde : ceux qui on l'âge de marcher, cavalent partout et commence à faire leur petites bétises de gosses. Delphine ayant quelques petits problèmes au coeur, elle ne réussi presque jamais à tous les ratrapper, mais bon les petits ne font pas exprès. Après sa petite anecdote sur son travail , Sam' ajouta avec une sourire :

-Ça ne doit pas être facile tous les jours de savoir tout gérer, mais je suis sûr que tu es la meilleure et aussi que tous les petits t’adorent !

-C'est vrai que c'est pas facile tous les jours mais bon on s'y habitue !! Smile Euh .. je ne suis peut être pas la meilleure mais c'est vrai que la plupart des petits m'aiment bien.

Delphine retourna donc la question à Sam' après une petite pause pour pouvoir reprendre sa respiration. Celle-ci répondit :

-On ne peut pas trop comparer. Enfin je veux dire que tous les métiers sont difficiles. Toi, tu dois savoir surveiller pas mal d’enfants en même temps, savoir s’occuper d’un enfant tout en surveillant les autres derrière. C’est assez épuisant, et comme moi, je suppose qu’il y a des jours où tu rêverais de faire un autre métier.

-Oui c'est vrai !! Mais bon dès que la routine commence à s'installer, surveiller ses petits monstres devient de plus en plus facile. Mais bon il faut être à la fois très attentifs et très patient. C'est vrai que quand je me suis lancer dans ce boulot pour a première fois , les premières semaines je rêvais de ne plus avoir se satané problème de coeur pour pouvoir me lancer dans une carrière sportive mais bon , c'est la vie et on fait avec !! Smile

Juste avant la réponse de Delphine , Sam' sourit à la jeune femme. Delphine se renda compte que Sam' était dans ses pensées mais ne savait pas trop quoi dire pour qu'elle sorte de ses pensées. A quoi pense t'elle ? Sam' souria en regardant Delphine puis ajouta en sortant doucement de ses pensées :

-Alors, sinon quel est le programme pour ce week end ?

-Euh ..

Delphine n'y avait pas trop réfléchis mais elle avait quand même quelques petites idées :

-Bah je sais pas trop, on pourrait aller au cinéma , où aller se faire une petite ballade, voir même rester ici !! Je ne sais pas trop … Tous ce qu'il te plaira me plaira aussi alors que veut tu faire toi ?

C'est vrai que Delphine aurait dut y refléchir avant mais bon elle n'avait eu trop le temps d'y penser avec son travail et tous ce qu'elle a fait avant l'arriver de sa maman. Mais bon on va bien trouver , pensa-t-elle.

[EDIT : Excuse moi du retard , j'avais oublier que tu avais répondue !! :// ]


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-tree-hill-oth.fr1.co/
avatar
 Samantha Emia 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 151
▌Date d'inscription : 27/12/2010
▌Métier : Agent du FBI spécialisée dans les disparitions
▌Avatar : Poppy Montgomery


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Mer 20 Juin 2012 - 1:19

Delphine était très attentionnée envers Samantha, la couvrant de câlins et de paroles affectueuses. La rouquine aimait ses petites attentions, et plus particulièrement celles de Delphine, car pour elle, c’était comme sa fille, sa fille qui était maintenant une jeune femme accomplie. Samantha était loin de connaître toute la vie de Delphine, mais pourtant, elle avait l’impression de la connaître par cœur. Après qu’elle eut mangé l’un des gâteaux de la jeune brune, cette dernière se blottit dans les bras protecteurs de Sam. Elles restèrent un long moment ainsi, profitant de ses trop rares instants. Quand elles se séparèrent, Samantha eut un large sourire puis Delphine proposa de lui faire visiter sa belle et grande villa. Après la visite, et les valises déposées dans la chambre, les deux femmes se mirent toutes les deux au piano et Delphine apprit à Sam à jouer quelques notes.

Merci, mais je ne suis pas aussi douée que toi ! En plus, je sais que tu as une jolie voix, alors que moi je ne chante pas très bien.

Sam aimait chanter, mais surement pas devant un public. Son seul public était elle-même. Elle ne chantait pas toujours juste, c’était juste écoutable. Elle aimait mettre de la musique via son téléphone portable quand elle prenait sa douche et chantait à tue-tête dans sa salle de bain. Cependant, Samantha n’aimait pas chanter quand elle y avait quelqu’un tout près, alors dans ce cas, elle chuchotait juste les paroles. Elle trouvait que quand elle était seule, elle chantait plutôt juste, mais dès qu’elle était accompagnée, c’était une vraie catastrophe pour les oreilles.

Je t’aime aussi puce ! Je suis tellement contente qu’on se soit rencontrée par hasard le jour où tu étais perdue en plein Quantico. Ce jour-là a illuminé ma vie.

Elle était vraiment heureuse que ce jour-là, Delphine n’ai pas demandé son chemin à quelqu’un d’autre. Sam trouvait cela assez intriguant : un parfait inconnu vient nous demander de l’aide, et quelques mois plus tard, un lien si fort est né qu’il ne pourrait être jamais rompu. C’était le cas pour elle et Delphine, elle ne s’imaginait pas une seule seconde sans elle, sans sa « fille ». Les journées passaient et elle n’attendait qu’une chose, c’était le soir, quand les deux femmes se téléphonaient. Il leur arrivait de ne pas pouvoir se téléphoner le soir à cause de leur travail respectif, mais elles ne pouvaient pas passer une journée sans avoir de nouvelles. Alors si ce n’était pas un appel, c’était un petit SMS ou même un e-mail. Quand elles s’installèrent sur le canapé, Sam posa une question à Delphine à propos de son travail et cette dernière y répondit.

Oui c’est sûr… Ça ne soit pas être facile tous les jours avec tes problèmes de cœur. Je garde toujours espoir qu’un jour, les médecins trouvent une solution. Je lis souvent des choses sur le sujet, il n’y a rien de prometteur pour le moment, mais je suis persuadée qu’un jour, ça viendra.

Après avoir répondu, Sam se rendit compte qu’elles en étaient arrivées à ce sujet car elle avait posé une question sur le travail. Elle était incorrigible, toujours à penser au travail, même pendant un long week-end. Elle secoua doucement la tête s’insultant intérieurement et trouva une question plus appropriée, elle demanda donc quel était le programme du week-end. Delphine répondit qu’elle n’avait pas encore vraiment d’idées et proposa d’aller au cinéma ou aller se promener dans les environs. Samantha hocha la tête.

Le cinéma me convient très bien, tout comme cette petite balade. J’aurai bien envie de visiter un peu la ville, je ne suis venue à Quantico que quelques fois et je suis loin de connaître tout par cœur.

Ce programme allait surement les occuper pour le reste de la journée. Il suffira juste de trouver autre chose le lendemain et leur week-end s’annonçait déjà très bien.


[Alors là, vraiment vraiment vraiment désolée pour ce retard Embarassed J'essaie de me mettre à jour tout doucement, mais si tu ne réponds pas tout de suite, ça m'arrangerait énormément !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Delphine Moore Emia 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2814
▌Date d'inscription : 21/04/2012
▌Métier : Employée dans une crèche mais rêve de montée sa propre crèche pour échapper à la violence de son actuel patronne.
▌Avatar : Selena Gomez - Bazzart © (Kit) & Sevnol © (Gif profil)


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Lun 2 Juil 2012 - 20:19

Depuis que Sam' était là, Delphine profita d'elle au maximum. Elle lui prépara des gateaux, lui fit des câlins à répétitions. Elle se sentait tellement bien avec elle, contre elle, entourer par les bras protecteurs de Sam'. Après de longues minutes comme ça, Delphine se decolla doucement des bras de Sam' et la regarda. Quand elle vit le sourire de Sam' elle lui sourit aussi avant de se lever et de lui proposer de faire la visite de sa villa. Une fois terminer et les valises déposées dans la chambre, les deux femmes redescendirent et passèrent devant le piano avant de s'y asseoir toute les deux. Delphine joua le morceau préféré de sa maman avant de lui apprendre à jouer quelques notes et lui dit qu'elle était très douée :

Merci, mais je ne suis pas aussi douée que toi ! En plus, je sais que tu as une jolie voix, alors que moi je ne chante pas très bien.

Delphine sourit à la réponse de sa « maman », Delphine n'avait vraiment confiance en elle depuis qu'elle était petite et surtout après la mort de ses parents, alors elle trouvait que tout ce qu'elle faisait était mal et bien sur elle pensait qu'elle chantait très mal. Mais grâce au compliment qu'elle reçoit de la part de Sam', elle a apprit à prendre confiance et à se libérer un peu. Mais sur quand Delphine jouait elle avait entendu sa maman qui murmurait les paroles de la musique en chantant mais d'une voix très faible. Delphine lui sourit et « non » avec son doigt quand celle-ci lui dit qu'elle ne chantait pas très bien. Elle lui sourit avant de lui dire :

Ne raconte pas n'importe quoi maman, tu chante très bien mais tu n'ose pas voilà tout ! Et puis tu es très douée, plus douée que tu ne le pense … Je suis sur qu'avec le temps tu seras jouer ce morceau beaucoup mieux que moi.

Elle déposa un bisou sur la joue de sa maman avant de se lever doucement et se réfugier dans les bras de Sam' et de lui faire un énorme câlin. Elle ne pût retenir quelques larmes tellement elle était heureuse d'être avec elle et de pouvoir enfin la revoir. Elle avait beau se téléphoner ou se donner des nouvelles tout les jours, être avec la personne en face à face était très émouvant. Surtout pour Delphine, mais bon c'est dans son caractère elle n'y peut rien.

Je t’aime aussi puce ! Je suis tellement contente qu’on se soit rencontrée par hasard le jour où tu étais perdue en plein Quantico. Ce jour-là a illuminé ma vie.

Delphine regarda Sam' avec un grand sourire et les larmes au yeux. C'est vrai qu'elle se sont rencontrer comme ça complètement par hasard. Delphine aurait bien pût demander on chemin à quelqu'un d'autre mais non elle l'a demandé à Sam' et depuis elle ne se sont plus quitter et malgré les kilomètres elles ont gardées un lien très fort qui ne s'évaporera jamais. Une petite larme coula doucement sur sa joue et elle lui répondit toujours avec un grand sourire :

Moi aussi je suis tellement contente qu'on se soit rencontrée ! Heureusement que je suis tombé sur toi à la sortie de cette immeuble … C'est grâce à toi que j'ai réussi à avancer dans la vie, cela fait 10 ans que je n'ai pas ressentit autant de chose pour quelqu'un comme ça … Je vais te dire, tu es la seule personne que j'appelle « Maman » depuis la mort de mes parents. Au début j'osais pas mais maintenant ça me fait plus peur parce que je t'aime maman !

Dans sa voix on pouvait sentir toute l'émotion qu'elle avait durant cet instant. La petite larme qui avait commencer à couler doucement toute à l'heure laissait place à plusieurs autres. Delphine se blotti de nouveau dans les bras de sa mère mais se recula peu de temps après.  « On dirait vraiment une gamine : toujours à faire des câlins. Tu es en manque ou quoi ? » Elle secoua la tête comme pour faire partir cette voix de sa tête mais en faite cette voix c'était la sienne et elle était en treint de se sermonner toute seule au plus profond d'elle.
Les deux jeunes femmes allèrent s'intallées sur le canapé pour continuer de discuter. Delphine s'assit près de sa mère s'en trop être collée non plus : mais elle était proche d'elle. Elles parlèrent de leurs travail respectif. Elle se posaient de multiples questions comme pour en apprendre un peu plus sur le travail de l'autre.

Oui c’est sûr… Ça ne soit pas être facile tous les jours avec tes problèmes de cœur. Je garde toujours espoir qu’un jour, les médecins trouvent une solution. Je lis souvent des choses sur le sujet, il n’y a rien de prometteur pour le moment, mais je suis persuadée qu’un jour, ça viendra.

Delphine écouta attentivement tous ce que disait sa mère même si elle semblait dans ses pensées. En effet, elle se remémorait le passé, quand elle pouvait encore courir et profiter de la vie. Elle revoit son père lui courir après quand ils jouaient à chat et elle se revoit aussi en treint de grimper au arbres avec sa soeur jumelles sous les yeux inquiets de notre mère. Delphine sourit mais était encore dans ses pensées. Elle continuait de penser à ses bons moment quand elle revit encore une fois la scène de la mort de ses parents. Elle secoua la tête brusquement pour oublier cette pensée et regarda sa mère avec un sourire pour pas qu'elle s'inquiète. Elle posa la tête sur l'épaule de Sam' et lui dit :

J'espère vraiment que les recherches aboutiront à quelques choses de prometteur. J'en ai marre de faire attention à tous ce que je fais, comme une enfant.

Elle sourit puis leva la tête doucement. Mais Sam' changea de sujet : un sujet beaucoup plus approprier à un week end. Elle lui demanda quel était le programme du week end mais Delphine n'est avait pas vraiment réfléchi mais lui proposa deux activités :

Le cinéma me convient très bien, tout comme cette petite balade. J’aurai bien envie de visiter un peu la ville, je ne suis venue à Quantico que quelques fois et je suis loin de connaître tout par cœur.


Delphine regarda de nouveau Sam' en lui souriant :

Bah on pourrait aller ce promener dans la ville cet après-midi puis on irai voir un film ce soir après avoir été manger dans un petit restaurant de la ville.

Au moins ça vera déjà une journée de remplis .. Il restera plus qu'a trouver un programme pour le lendemain et le week end sera déjà terminer. Delphine a tellement envie de profiter pleinement de ses deux jours avec sa maman depuis le temps qu'elle attend ça.

[ EDIT : Tkt pas c'est pas grave Smile Moi aussi j'ai plein de Rp à répondre en ce moment ]


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-tree-hill-oth.fr1.co/
avatar
 Samantha Emia 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 151
▌Date d'inscription : 27/12/2010
▌Métier : Agent du FBI spécialisée dans les disparitions
▌Avatar : Poppy Montgomery


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Ven 13 Juil 2012 - 23:21

Une fois que Delphine appris à Sam les bases pour jouer du piano, elle lui apprit à jouer le début de son morceau préféré. Sam allait doucement, mais on pouvait néanmoins reconnaître la douce mélodie, mais en encore plus lent que l’originale vu que la rouquine débutait à jouer du piano. La jeune brune encouragea Sam en lui disant qu’elle jouait bien, mais cette dernière n’était pas du même avis. Elle la complimenta en disant à Delphine qu’elle était plus douée qu’elle et qu’en plus elle chantait beaucoup mieux qu’elle. Delphine la contredis en disant à Sam qu’elle avait une très jolie voix et qu’elle pourrait jouer du piano encore mieux qu’elle. Samantha sourit en entendant les paroles de la jeune femme.

C’est gentil, mais je t’assure que tu es beaucoup plus douée que moi, que ce soit en chant ou au piano. Je ne pourrais jamais être plus talentueuse que toi, puce !

Sam se rapprocha de Delphine et la prit dans ses bras. Comme une mère, elle était très fière d’elle, très fière de sa « fille ». Elle était fière que Delphine ai un travail, qu’elle ai un logement, qu’elle ai des amis… La moindre petite chose que Delphine faisait la rendait heureuse. Elles ont un lien si fort que même un inconnu dans la rue pourrait croire que Sam est réellement sa mère, même si elles ne se ressemblent pas vraiment. Elle repensait souvent au jour où elle avait rencontré Delphine et elle bénissait les Dieux que ce soit à elle que Delphine ai demandé son chemins et pas à une autre personne. Ce que Sam venait de dire était vrai, le jour où elle avait rencontré Delphine, sa vie s’est illuminé. Elle qui avait une vie si solitaire, maintenant, elle avait l’impression de revivre. La réponse de Delphine l’avait émut. Ses yeux commençaient à briller à cause des larmes qui menaçaient de couler.

Je suis vraiment heureuse d’avoir pu autant t’aider puce ! Je comprends que tu ai eu peur au début, parce que même si tu me considère comme ta mère, malheureusement je ne le suis pas. Mais quand tu m’as appelé « Maman » pour la première fois, j’étais à la fois étonnée et tellement heureuse, tu avais vraiment réussi à franchir une étape. Et saches que moi aussi je t’aime. Je t’aime très fort !

Elle essuya les larmes qui coulaient le long des joues de Delphine et l’enlaça tendrement, comme une mère ferait avec sa fille. Après que les émotions passèrent, elles allèrent toutes les deux s’asseoir dans le canapé et commencèrent à discuter de choses et d’autres. Elles parlèrent du problème au cœur de Delphine. La jeune brune avait l’air à la fois dans ses pensées et à la fois en train d’écouter Sam. Delphine secoua doucement la tête avant de regarder Sam et de lui répondre. Sam la regardait avec un regard interrogateur, puis sourit tristement quand elle commença à répondre.

Je comprends, mais ne t’en fais pas, je suis sûr qu’un jour, il y aura une solution. Tu pourras alors faire du jogging, faire du sport, faire de longues marches…

Le silence prit place dans la pièce, mais très vite, Sam changea de sujet en demandant quel était le programme pour le week end. Delphine proposa d’aller au cinéma et de faire une petite ballade. Sam proposa alors de visiter Quantico, car même si elle y passait pour aller voir Delphine, elle était loin de connaître les moindres recoins de la ville, et pourrait même s’y perdre si elle se retrouvait toute seule. Le programme de la première journée : visiter la ville, restaurant et cinéma. Sam approuva ce programme.

Ça me convient parfaitement !

Sam avait hâte de pouvoir passer un peu de temps avec sa « fille », elles n’avaient pas l’occasion de se voir très souvent, alors se voir un week-end tout entier, c’était une occasion rêver de pouvoir un peu profiter de se voir.



[HJ : Bon et bien pareil que la dernière fois, je ne suis pas pressée pour la réponse et même si tu pouvais attendre un petit peu avant de répondre, ça m'arrangerai, je vais essayer d'être complètement à jour avant dimanche ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Delphine Moore Emia 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2814
▌Date d'inscription : 21/04/2012
▌Métier : Employée dans une crèche mais rêve de montée sa propre crèche pour échapper à la violence de son actuel patronne.
▌Avatar : Selena Gomez - Bazzart © (Kit) & Sevnol © (Gif profil)


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Lun 23 Juil 2012 - 13:23

Delphine regardait attentivement sa mère jouer la mélodie du morceau qu'elle était en treint de lui apprendre. Sentant sa mère de plus en plus à l'aise, elle posa doucement les mains sur le piano et joua l'accompagnement au même rythme que Sam'. Delphine regarda les mains de celle-ci puis la regarda dans les yeux en souriant. On pouvait parfaitement reconnaître la musique mais avec un rythme beaucoup plus lent que l'original. Quand la partie du morceau fût terminée, Delphine félicita sa mère en lui disant qu'elle jouait très bien mais la jeune rousse n'était pas de cette avis. Elle complimenta Delphine en lui disant qu'elle était plus douée qu'elle que ce soit en chant ou dans la pratique instrumentale. Delphine sourit mais ne pouvait s'empêcher de la contredire en lui disant qu'un jour elle serai aussi talentueuse qu'elle même voir un peu , ou beaucoup, plus. Samantha sourie ce qui fit sourire Delphine aussi. La jeune rousse répondit quelques secondes plus tard :

C’est gentil, mais je t’assure que tu es beaucoup plus douée que moi, que ce soit en chant ou au piano. Je ne pourrais jamais être plus talentueuse que toi, puce !


Dans le fond elle n'avait pas tord, Delphine jouait bien et chantait bien également mais la jeune femme n'ayant pas vraiment confiance en elle trouvait que c'était complètement faux. Quand elle vit sa mère se rapprocher d'elle doucement et quand elle sentit ses bras protecteurs l'entourer, Delphine sourit et se blotti contre sa mère. Delphine avait vraiment beaucoup de chance d'avoir rencontrée Sam' surtout que leur rencontre n'était pas du tout prévu et surtout qui aurait pût savoir que Delphine aurait demandée son chemin à Sam' et qu'elles allaient entretenir un lien aussi fort toute les deux ? Delphine ferma les yeux en repensant au jour de leur rencontre encore une fois. Depuis ce jours-là, Delphine avait changée même beaucoup changée, elle était devenue beaucoup moins renfermer et avait réussi a ce lancer dans la vie, a trouver un travail. En repensant à cela, Delphine serra une peu plus fort Samantha sans pour autant lui faire mal bien entendu. Elle souriait et quand elle rouvrit les yeux, elle plongea son regard dans celui de Sam' :

Oui mais tu as beaucoup de talent maman ! Il ne faut pas que tu penses le contraire car c'est faux. Tu chantes très bien et c'est normal d'avoir du mal à jouer du piano, tu viens tous juste de commencer, mais tu as vu, tu y es arrivée au bout de quelques minutes !


Delphine regarda toujours sa mère droit dans les yeux et lui lança son magnifique sourire avant de reposer la tête contre elle doucement. Quand Samantha avoua à Delphine que le jour de leur rencontre avait illuminé sa vie, Delphine était ému et sa pouvait s'entendre dans sa voix quand elle donna sa réponse, elle avait même des larmes qui lui coulèrent le long des joues. Delphine remarqua les yeux brillant de sa mère et lui posa doucement une main sur l'une de ses joues en lui souriant et en pleurant, légèrement, de joie. Elle rapprocha sa tête doucement et déposa un bisou sur la joue de sa mère. Puis Sam' prit la parole pendant que Delphine retira doucement sa main :

Je suis vraiment heureuse d’avoir pu autant t’aider puce ! Je comprends que tu ai eu peur au début, parce que même si tu me considère comme ta mère, malheureusement je ne le suis pas. Mais quand tu m’as appelé « Maman » pour la première fois, j’étais à la fois étonnée et tellement heureuse, tu avais vraiment réussi à franchir une étape. Et saches que moi aussi je t’aime. Je t’aime très fort !


Delphine pleurait déjà légèrement quand elle répondit à sa mère mais alors là elle pleurait encore plus, elle était tellement émue par ce que venait de dire sa mère. Elle lui lança un magnifique sourire et passa sa main dans ses cheveux pour mettre derrière son oreille une mèche qui était venue devant ses yeux. Sam' était en treint de lui essuyer ses larmes et l'enlaça contre elle tendrement. Delphine sourit et passa ses bras autour de sa mère et la serra fort contre elle sans lui faire de mal bien sur. Elle avait la tête poser contre sa mère et pouvait sentir son coeur qui battait vite lui aussi. Delphine sourit à nouveau avant de relever la tête vers sa mère :

Tu sais j'aimerais tellement que tu le sois .. ça m'irait bien Delphine Moore Emia ! Delphine se mit à rire. Non je rigole. Tout les gens qui connaissent pas ma vrai histoire croient que c'est toi ma véritable mère. Franchement c'est vrai que au début j'avais du mal mais maintenant je ne regrette pas du tout mais alors loin de là ! J'ai franchi cette étape grâce à toi maman. C'est grâce à toi tout ça et je ne te remercierai jamais assez. Tu as su rester toujours disponible et à l'écoute comme le faisait ma mère quand elle était encore de ce monde, mais maintenant que tu es là toi, je ne veux pas te perdre, je ne veux pas me retrouver à nouveau seule : ça sera trop dur à vivre.

Delphine sera encore un peu sa mère avant de se décoller d'elle doucement en lui souriant. Elle avait les yeux qui pétillaient de joie et de bonheurs. Même si depuis quelques temps elle avait peur que le meurtrier de ses parents revienne et continue de la traquer, depuis que sa mère était là elle n'avait plus peur et se sentait parfaitement en sécurité : surtout quand elle était contre elle.
Quand le sujet du problème de coeur de la jeune femme de 20 ans prit place dans leur discution, Delphine écouta tout ce que disait sa mère mais elle était à la fois dans ses pensées. A vrai dire, elle était plus que dans ses pensées, elle était comme dans un autre univers, un univers parallèle en quelques sorte. La voix de Sam' resonnait dans la tête de Delphine pendant qu'elle se rememorait des moment de son enfance. Elle se revoyait avec sa soeur jumelle Kelly quand elle avait 5 ans : a l'époque ou Delphine n'avait pas ce problème, elle se revoyait courir avec elle, jouer à chat avec leur père, grimper au arbre sous la surveillance de leur mère. Delphine sourit en revoyant ses images mais son sourire disparut très vite quand elle revit le jours de l'assassinat de ses parents. Elle n'était pas présente dans la maison se soir là et donc n'avait pas vu dans quel état était ses parents mais l'homme qui avait fait ça avait pris des photo de la scène de crimes et en avait envoyer une a Delphine avec des menaces bien sur. Son coeur commençait à battre de plus en plus vite. L'image restait figer dans son esprit, elle était tellement nette que Delphine pouvait la décrire sans oublier aucuns détails. Mais sur cette image on ne voyait pas ses parents, juste des litres de sang sur le sol et des flacons de produits nettoyant. Delphine secoua doucement la tête pour faire partir cette image. Elle tourna doucement la tête vers sa mère et lui lança un petit sourire pour pas qu'elle s'inquiète mais dès que Delphine vit le regard et le sourire de sa mère, Delphine voulait lui parler de ce qu'elle avait dans la tête mais ne voulait pas gâcher leur week end avec ça. Sam' prit la parole :

Je comprends, mais ne t’en fais pas, je suis sûr qu’un jour, il y aura une solution. Tu pourras alors faire du jogging, faire du sport, faire de longues marches…

Le sourit triste de Sam' perturba fortement la jeune femme brune qui malgré elle fut de nouveau prise par ses pensées mais cette fois était beaucoup plus noir qu'avant comme pour forcer Delphine à en parler. Mais cette fois elle n'entendit plus rien de ce qui pouvait se passer autour d'elle, elle entendait ses parents crier, s'engueuler comme si elle était présente une nouvelle fois sur place. Mais une image pétrifia Delphine, toujours la scène de crime mais sauf que la elle pouvait voir ces parents recouverts de sang et une entaille importante au niveau du coup. La respiration de Delphine s'accélèrait de plus en plus. Elle trembla légèrement et secoua la tête pour s'enlever ses images de la tête mais quand elle fit cela, elle entendit une sorte de voix : une voix d'homme qui l'insultait et lui disait que si elle en parlait qui que se soit, elle serait morte. Delphine secoua fortement en la tête en lançait quelques petits bruit apeurés. Elle posa une main sur sa poitrine et grimaça longuement, elle avait le coeur qui battait très vite et du mal à respirer. Delphine avait l'habitude de se genre de crise mais n'en faisait jamais devant ses proches alors là elle stressait encore plus et regarde Sam' les larmes au yeux avant de se réfugier dans ses bras en lui murmurait : « J'ai mal, j'ai mal ! Maman aide moi !! » Elle pleurait et essayait de crier mais de léger sons sortit de sa bouche. Elle serait le t-shirt de sa mère le plus fort possible sans s'en rendre compte et ferma les yeux pour se calmer. Elle réussie a crier a certains moment et pleurait en même temps. En faite, elle savait très bien comment faire pour arrêter ses crises mais ayant sa mère prêt d'elle, elle stressa plus que d'habitude et ce qui rendit la tache beaucoup plus difficile. Elle avait une respiration saccadée et suffoquait a certains moment. Elle mit un certain moment avant de retrouver une respiration correcte. Elle rouvrit les yeux et lâcha doucement le t-shirt de sa mère. Elle était complètement perdu et resta contre sa mère un long moment encore a pleurer et a respirer fortement pour permettre a son coeur de battre moins vite, avant de se décoller doucement et d'aller chercher un verre d'eau et du sucre dans la cuisine. Une fois debout, elle dut se tenir a un meuble pour ne pas tomber, sa tête tournait et sa fréquence cardiaque s'accéléra encore. Delphine inspira longuement et expira calmement puis marcha doucement vers la cuisine en se tenant à tout ce qu'elle pouvait trouver. Elle se servi un verre d'eau et y fit dissoudre du sucre à l'intérieur. Elle retourna s'asseoir près de Sam' et posa sa tête contre l'épaule de celle-ci. Des crises comme celles-ci Delphine en faisait souvent mais jamais en présence de proche, elle en faisait le plus souvent au travail mais n'en parlait jamais à sa patronne, donc jamais quand sa mère était là. Delphine lui avait déjà raconter ses crises mais elle n'en n'avait jamais vu auparavant mais voilà chose faite. Delphine avait surtout peur que Sam' soit choquée et ne veulent pas sortir de peur que ses crises recommence alors Delphine regarda sa mère avec un grand sourire avant de se re-blottir dans ses bras et de fermer les yeux doucement.

Tu as dû avoir peur maman ... je suis désolée ... Bah voila comme ça tu as connu l'une de mes crises. Delphine regarda sa mère droit dans les yeux. Je ne t'es pas fait mal j'espère ?

Delphine avait horreur de faire mal au gens mais là c'était pas vraiment sa faute on peut le dire. Si, quand elle a serrer le t-shirt de sa mère entre ses poings, elle a accidentellement fait mal a celle-ci, ce n'était pas volontaire du tout. Delphine se décolla doucement de sa mère et passa sa main sur le t-shirt de sa mère pour lui remettre correctement, bien sur Sam' aurait pût le faire d'elle même, mais Delphine avait fait sa comme par réflexe. Mais sa mère avait le t-shirt trempé par les larmes de Delphine. Delphine leva la tête vers Sam' et lui planta son regard dans le sien en lui lançant un petit sourire:

Tu veux que j'aille t'en chercher un sec ? En tout cas il est bien absorbant dit donc !

Delphine se mit à rigoler suite à ça mais s'arrêta quelques secondes plus tard.
Le silence avait maintenant pris place mais Samantha changea très vite de sujet : le programme du week end. Delphine avait pas beaucoup d'idée car disons qu'elle n'avait pas vraiment eu le temps de préparer ça à l'avance. Mais elle lui proposa d'aller faire une balade et d'aller au cinéma dans la soirée. Samantha n'était pas contre une petite visite de Quantico car elle ne connaissait pas trop, Delphine accepta en souriant. Alors voilà le programme de cette première journée : visite de Quantico, restaurant et cinéma.

Ça me convient parfaitement !


Delphine sourit et la regarda

Super alors ! Mais je veux encore un câlin avant de partir moi !


Delphine rigola. Avant Delphine n'était pas du tout une jeune femme câline mais depuis qu'elle avait rencontrer Samantha, c'était beaucoup plus facile. Les deux femmes n'avaient pas vraiment le temps de se voir mais elles s'appelaient constamment. Elle regarda sa mère comme ci elle attendait la permition pour se blottir contre elle. Ce qui la fit sourire d'ailleurs.


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-tree-hill-oth.fr1.co/
avatar
 Samantha Emia 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 151
▌Date d'inscription : 27/12/2010
▌Métier : Agent du FBI spécialisée dans les disparitions
▌Avatar : Poppy Montgomery


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Mar 31 Juil 2012 - 19:50

Quand Samantha eu fini de jouer le morceau de piano de la Gymnopédie de Satie, Delphine la complimenta. Samantha sourit, mais elle ne jouait pas aussi bien que Delphine, ce qu’elle lui dit d’ailleurs. Sam ne savait jouer du piano –et encore jouer est un bien grand mot- depuis quelques minutes, Delphine, elle, savait en jouer depuis plusieurs années. Delphine insista en lui disant qu’elle était plus talentueuse qu’elle le pensait. Elle sourit de nouveau à la suite de ces compliments. Delphine complimentait Sam très souvent, bien que Sam pensait bien souvent le contraire, Delphine la soutenait toujours et inversement pour Sam qui adorait la complimenter. Delphine avait le don de voir la beauté des choses. Sam l’admirait pour ça car à cause de son travail, elle ne prenait plus la peine d’y faire attention. Samantha revint dans la conversation, elle se rendit compte que Delphine la regardait, sans doute en attendant une quelconque réponse. Quand elle était dans ses pensées, presque personne ne pouvait l’y déloger.

J’y suis peut-être arrivée, mais je t’assure que dans quelques semaines, je ne saurai même plus rejouer une seule note de cette mélodie.

Samantha avait en général assez bonne mémoire, elle savait encore ressortir de sa tête un numéro de téléphone le lendemain qu’elle l’avait lu, quel numéro du loto avait été tiré la veille, mais ça n’allait pas plus loin qu’un jour après. Comme elle n’avait pas de piano dans son petit appartement, elle ne pourrait pas rejouer cette mélodie et donc elle oublierait une grande partie de ce que venait de lui apprendre Delphine. Samantha enlaça la jeune femme brune et cette dernière raconta qu’elle était vraiment heureuse de l’avoir rencontrée. Sam fut émut par les paroles de Delphine et lui répondit que le jour de leur rencontre avait illuminée sa vie. Delphine ne put retenir ses larmes et Sam les lui essuya. Toujours enlacer, Sam sentit Delphine se serrer un peu plus fort contre elle. Sam se mit à rire quand Delphine avait rajouté Emia à la fin de son nom.

J’aurai vraiment aimé être ta vraie mère. Je sais que ce n’était que pour plaisanter, mais même si cette idée de mettre mon nom à la fin du tien te plaît, je ne pourrais accepter, car même si tu n’as plus tes parents, ils ont quand même été présents, et c’est le seul lien que tu partages avec eux maintenant. Je suis flattée que les gens autour de toi pensent que c’est moi ta vraie mère et je ne pensais pas aussi bien m’en sortir dans ce rôle car je dois t’avouer qu’au début, je ne savais pas trop comment m’y prendre. Mais rassures-toi, tu ne seras plus jamais seule, je ne te laisserai jamais tomber, je t’aime bien trop pour ça.

La discussion dériva maintenant sur les problèmes de cœur de Delphine. Samantha était persuadée qu’un jour quelqu’un trouverait la solution, que Delphine se ferait opérer ou prendrait un traitement spécial et qu’enfin elle retrouve la joie de courir, de faire du sport… Elle ne pouvait comprendre ce que pouvait ressentir Delphine. Sam avait un cœur solide et arrivait à courir rapidement et sur d’assez longue distance. Un jour, elle emmènerait Delphine faire du jogging le matin quand ses problèmes auront cessés. Elle ne pouvait pas s’enlever de la tête cette idée. Sam regarda Delphine qui était maintenant toute pâle.

Est-ce que ça va ?

Delphine ne répondait pas. Samantha commençait à s’inquiéter, elle devenait de plus en plus pâle. Delphine respirait de plus en plus fort, des petites gouttes de sueur perlaient sur son front et elle secouait la tête très fort. Des larmes commençaient à couler sur les joues de la jeune femme brune, elle vint se réfugier dans les bras de Sam en criant qu’elle avait mal. Sam, paniquée ne savait vraiment pas quoi faire. Delphine agrippa le t-shirt de Sam et quelques sons sortaient de sa bouche.

Delphine, concentre-toi sur le son de ma voix. Calme-toi, tout va bien, je suis là.

Sam sentait le cœur de Delphine battre à une vitesse folle. Elle se leva et fit allonger Delphine sur le canapé, elle savait que ça pouvait quelques fois aider à retrouver une meilleure respiration. Delphine ne resta que quelques secondes allongée et partit en direction de la cuisine. Sam la suivait de très près, Delphine manqua de tomber parfois mais se tenait aux meubles. La rouquine avait vu que Delphine avait pris un verre, elle lui prit des mains et lui servit un verre d’eau. La jeune femme brune avait rajouté un morceau de sucre dans l’eau et quand il était dissous elle avala le verre d’eau d’une traite. Delphine reprit peu à peu des couleurs et respirait normalement. Sam enlaça Delphine. Elle était maintenant beaucoup plus rassurée que quelques minutes auparavant.

Oui c’est vrai j’ai eu peur parce que je ne savais pas trop quoi faire et tu étais devenue tellement pâle… Non ne t’en fais pas, tu ne m’as pas du tout fait mal,
la rassura t-elle. Ce n’est pas grave, ça séchera, c’est juste un peu d’eau après tout.

Elle sourit à Delphine, puis les deux jeunes femmes parlèrent de leur week-end. Le programme pour le premier jour était déjà fait, il ne restait plus qu’à y aller, mais Sam n’était pas vraiment rassurée. Et si Delphine refaisait une nouvelle crise ? Elle accepta volontiers le câlin de Delphine et pendant qu’elles étaient blottit l’une contre l’autre, elle ne put s’empêcher de repenser à cette crise.

Attends, on devrait peut-être rester ici. Imagine si tu as une nouvelle crise dans la rue, vaudrait mieux que tu te reposes. Surtout qu’on va faire de la marche.

Elle regardait Delphine, son inquiétude devait surement se voir sur son visage, mais elle ne pouvait s’empêcher de vouloir protéger sa fille. Sam avait maintenant compris que si elle refaisait une crise, il lui fallait de l’eau et du sucre, mais en pleine rue, c’est difficile d’en trouver partout, à moins d’être près d’un café ou d’un restaurant.



[HJ : Tu peux prendre ton temps pour la réponse car comme je pars en vacances jeudi matin, je pense que je ne répondrai pas avant un bon bout de temps, même si j'aurai l'accès à internet. D'ailleurs ça m'arrangerai que tu répondes après jeudi ou même beaucoup plus tard, car je veux être à jour avant de partir Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Delphine Moore Emia 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2814
▌Date d'inscription : 21/04/2012
▌Métier : Employée dans une crèche mais rêve de montée sa propre crèche pour échapper à la violence de son actuel patronne.
▌Avatar : Selena Gomez - Bazzart © (Kit) & Sevnol © (Gif profil)


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Sam 25 Aoû 2012 - 0:09

Les deux femmes étaient au piano et jouaient ensemble le morceau préférer de Sam'. Delphine était très fière des progrès de sa mère car il faut dire que ça ne fait que quelques minutes qu'elle joue du piano et elle se débrouillait parfaitement bien. Et Delphine ne se retenait pas pour lui dire mais a chaque fois Sam' n'était pas de cette avis. Delphine sourit a chaque fois que celle-ci la contredisait car elle avait l'impression de se voir. Mais elle continuait a lui faire des compliments comme faisait Sam' de son côté pour Delphine. La jeune femme de 20 ans ne s'arrêtait pas de la complimentait et lui dit même qu'elle était plus talentueuse qu'elle ne pensait et qu'elle chantait a merveille également. En lui disant ça, la jeune femme brune regarda sa mère droit dans les yeux et lui lança un magnifique sourire avant de poser la tête contre sa mère. Il y eut quelques secondes de pur silence, on pouvait encore entendre le sons des notes grave du piano se répercuté dans la pièce, avant que Sam' ne prenne la parole.

J’y suis peut-être arrivée, mais je t’assure que dans quelques semaines, je ne saurai même plus rejouer une seule note de cette mélodie.

Delphine sourit en entendant ces paroles et serra sa mère un peu plus fort contre elle. Bon c'est vrai qu'avec le travail et le manque de piano chez la jeune rousse, comme retenir un mélodie comme celle-là ? Elle n'avait pas tord, elle ne s'en souviendrais pas !

Oh mais c'est pas grave je te la re apprendrais si il faut !

Sam poursuivit en avouant a sa fille que le jours de leur rencontre avait illuminé sa vie, Delphine ému lui dit la même chose et lui dit qu'elle était très fier de l'appeler maman même si ça a été très difficile au début. Elle parlèrent comme ça jusqu'au moment ou Delphine rajouta le nom de sa mère a la fin du sien pour rigoler, ce qui fit rire Sam également. Elle lui expliqua tous ce qu'elle pouvait ressentir suite a la précédente réponse de Delphine. La jeune femme brune avait les yeux qui brillait tellement elle était heureuse et serra encore plus fort sa mère.
Elles étaient partie s'installer sur le canapé l'une a côté de l'autre avant que la discussion de dérive sur le probleme de coeur de la jeune brune. Le fait de parler de ça, fit remonter dans les esprit de Delphine des images de son passé mais qui n'était pas tous joyeuse non plus, surtout les dernières : celles qui représentaient le meurtre de ses parents. Delphine commença a devenir blanche et légèrement tremblante.

Est-ce que ça va ?

Delphine n'entendit même pas la voix de sa mère, la seule voix qu'elle entendait c'était celle du meurtrier de ses parents qui lui disait que si elle parlait de quoi que se soit, il la tuerai comme il aurait déjà du le faire depuis longtemps. La jeune femme brune devenait de plus en plus pâle minutes par minutes. De multiples goutes de sueur perlait sur son front et sa respiration devenait de plus en plus forte.

Je suis folle, je deviens dingue

Elle secoua la tête très fort pour se retirer la voix de l'homme de son esprit et aussi l'image du meurtre de ses parents. La jeune brune porta une main a sa poitrine et sentait que son coeur battait de plus en plus vite. Sa respiration se coupa et elle suffoqua en regardant sa mère avec un regard de panique avant de se réfugier dans ses bras en réussissant a crier qu'elle avait mal. Son corps commençait a convulser mais juste des toute petites pour le moment. Delphine agrippa le t-shirt de sa mère tellement fort qu'on ne pouvait même pas déserrer les mains de la jeune femme. Delphine essaya de parler mais que de petits sons sortit de la bouche de la jeune femme ce qui la fit pleurer a la fois de peur et de panique.

Delphine, concentre-toi sur le son de ma voix. Calme-toi, tout va bien, je suis là.

Quand Sam' se leva pour permettre a Delphine de s'allonger, la jeune brune regardait sa mère avec un regard de panique tout en essayant tant bien que mal de retrouver une respiration correcte. Mais rien a faire, même le fait d'être allonger ne l'aida pas. Elle serra la housse du canapé de ses deux points pendant que son corps convulsait. Elle criait, pleurait. Ces lèvres commencèrent a devenir bleus et ses jambes bougeaient frénétiquement. Elle ferma les yeux et essaya de se concentrer un maximum pour se calmer. Mais rien a faire, quelques instant plus tard elle essaya de se relever pour attendre la cuisine. Mais dès qu'elle se mit debout, elle dit se tenir a un meuble pour ne pas tomber. Elle commençait a suffoquer mais continuait d'avancer avec des pas fébrile. Une fois dans la cuisine, ses jambes ne l'aidait quasiment plus a tenir debout, elle se rattrapa de justesse a un meuble faisant tomber tous ce qu'il y avait dessus. Elle restait la debout quelques instants a essayer au moins de prendre une grande inspiration, en toussant. Elle leva la tête doucement vers le meuble au dessus d'elle et l'ouvrir pour attraper un verre, elle s'apprêtait a le saisir quand elle vit la main de Sam' le saisir, elle regarda Sam' dans les yeux. Delphine arrivait a respirer mais elle respirait fort pour calmer son coeur. Elle avait l'impression d'avoir les jambes en compote, quand elle fit un pas pour attraper un morceau de sucre dans le meuble juste a côté, elle tomba emportant la boite ou il y avait les morceaux de sucre a l'intérieur dans sa chute. La jeune brune resta concentrer sur le fait de ralentir ses battements cardiaques qu'elle ne se rendit pas compte au début qu'elle était par terre et qu'elle avait foutu un bordel monstre dans la cuisine. Elle prit le verre d'eau que Sam' venait de lui servir entre les mains et y déposa un morceau de sucre dedans et le laissa dissoudre avant d'avaler le mélange d'une traite. Delphine pencha sa tête en arrière en fermant les yeux. Son corps faisait encore quelques convulsions avant de se calmer petit à petit. Le visage de la jeune brune repris peu à peu des couleurs et la jeune femme respirait mieux a nouveau. La jeune brune redressa sa tête délicatement et regarda autour d'elle surprise, pendant un moment elle ne se rappelait plus de ce qui venait de se passer et elle était complètement perdue. Elle regarda ensuite Sam' qui semblait drôlement inquiète. Elle s'apprêtait a se mettre debout quand sa main écrasa une morceau de sucre.

Mon dieu … c'est moi qui est fait tout ce bordel ?

Elle fit par ce mettre debout, difficilement. Elle lança un léger sourire a Sam' en la serrant fort contre elle quand celle-ci est venu l'enlacer. Quelques larmes retombèrent sur ses joue car il faut dire que elle aussi avait eu peur, même très peur. Elle s'excusa au près de sa mère et s'effondra en sanglot contre elle.

Oui c’est vrai j’ai eu peur parce que je ne savais pas trop quoi faire et tu étais devenue tellement pâle… Non ne t’en fais pas, tu ne m’as pas du tout fait mal. Ce n’est pas grave, ça séchera, c’est juste un peu d’eau après tout.

Delphine sourit légèrement et continuait de s'excuser a voix basse. Elle resta contre sa mère doucement avant de se décoller et de prendre appuis sur le plan de travail. Les deux jeunes parlèrent maintenant du programme du week end mais avec la crise que venait de faire la jeune femme, celle-ci avait peur que celui parte en sucette. Il ne restait plus qu'a partir mais Delphine voulait un nouveau calin avant d'y aller que Sam ne refusa pas au contraire. Delphine serra fort sa mère contre elle et lui chuchotta :

Je t'aime maman !

Mais comme le pensait Delphine, le programme allait être remit en question suite a la crise. Delphine secoua la tête et souria quand sa mère prit la parole.

Attends, on devrait peut-être rester ici. Imagine si tu as une nouvelle crise dans la rue, vaudrait mieux que tu te reposes. Surtout qu’on va faire de la marche.

Rester ici ? Alors que Sam a horreur de rester statique ? Hors de question et Delphine allait bien trouver un moyen pour convaincre sa mère que ça allait beaucoup mieux et qu'elle pouvait sortir sans qu'il n'y est de problème. La jeune femme avait déjà une idée en tête mais voyant l'air inquiet sur le visage de sa mère, Delphine sourit et déposa un bisou sur la joue de sa mère avant de lui dire

Ne t'inquiète pas maman, tout va bien ce passer ne t'en fait pas ! Mais sache que si tu veux qu'on reste ici pour que je me repose on le fera mais pas plus d'un heure d'accord ? Une belle journée s'annonce et va pas rester enfermer à cause de sa ! Je me sens bien maman ne t'en fait pas et puis si ça peut te rassurer je prendrais une bouteille d'eau et du sucre avec moi …

Delphine avait maintenant le sourire au lèvres mais celui-ci disparue quand elle vit l'état de la cuisine. Elle regarda la cuisine de long en large et commençait a se rappeler de ce qui c'est passer. Sur le coup elle rigola puis regarda sa mère avec un grand sourire.

Je vais nettoyer tout ça ! On dirai qu'il y a eu une guerre ici !

Elle explosa de rire et regarda sa mère dans les yeux en souriant comme pour bien lui montrer qu'elle allait bien et qu'il ne fallait pas s'inquieter.


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-tree-hill-oth.fr1.co/
avatar
 Samantha Emia 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 151
▌Date d'inscription : 27/12/2010
▌Métier : Agent du FBI spécialisée dans les disparitions
▌Avatar : Poppy Montgomery


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Lun 3 Sep 2012 - 19:35

Après que Sam avait réussi à jouer son morceau préféré au piano, Delphine n’arrêtait pas de la complimenter et inversement. Elle se complimentait mutuellement en contredisant l’autre à chaque fois. Sam était amusée par cette situation. On aurait vraiment pu croire que Sam était la véritable mère de Delphine et qu’elle la complimentait car elle était fière d’elle, et Delphine complimentait Sam car elle était fière d’avoir une mère comme elle. Pour elles, elles le pensaient ainsi. Sam se voyait comme une sorte de mère de substitution pour Delphine et ça leur convenait à merveille. Delphine posa sa tête contre l’épaule de Sam et cette dernière posa sa tête contre celle de Delphine. Les dernières notes que Sam avait jouées résonnaient dans la pièce.

Si tu veux, je serai ravie de savoir jouer ce morceau et qu’à force, ne plus oublier les notes.

Samantha n’avait jamais vraiment joué d’un instrument de musique et même si elle adorait l’entendre, elle admirait plutôt les autres jouer d’un instrument plutôt qu’elle en faire. Elles parlèrent ensuite de tout ce qu’elles ressentaient vis-à-vis de l’autre mais la conversation fut quelque peu écourtée car Delphine était devenue toute pâle, ce qui en inquiéta fortement Sam. La jeune femme brune ne répondait pas et au plus les secondes passaient et au plus la respiration de Delphine devenait forte. Sam sut tout de suite qu’elle avait du mal à respirer. Delphine avait dit quelque chose que Sam ne pouvait comprendre. Elle n’avait pas le temps de lui demander pourquoi elle avait dit ça. Elle préférait avant tout se soucier de l’état de sa fille. Elle lui fit de la place pour qu’elle s’allonge, mais rien n’y fit. Sa respiration était encore beaucoup trop forte et de plus, Delphine tremblait. Elle convulsait. Sam ne savait pas quoi faire, elle voulait appeler une ambulance mais s’ils mettaient trop de temps, la jeune rousse avait peur que Delphine fasse un arrêt cardiaque. Sam essaya de la calmer en lui parlant. Delphine se mit alors debout et ne sachant pas ce qu’elle voulait, Sam la suivit. Delphine prit un verre et Sam le lui remplit d’eau. La jeune brune voulut prendre du sucre mais fit tomber la boite par terre. Elle réussit finalement à mettre un morceau dans l’eau et après qu’il se soit dissout, elle le but en entier. Très vite, elle recommença à reprendre des couleurs et elle ne tremblait plus.

Ça va mieux ? demanda t-elle, encore inquiète.

La rouquine enlaça Delphine. Elle était heureuse de la voir sur ces jambes et moins pâle que quelques minutes auparavant. Sam fit part de la frayeur qu’elle avait eu, et Delphine s’en excusa. Ce n’était pas de sa faute et Sam le comprit, elle n’avait pas à s’excuser. Les deux jeunes femmes restèrent serrées l’une contre l’autre. Delphine se décolla après de longues secondes et elles parlèrent de leur week end qui les attendait. Delphine voulait un câlin avant qu’elles partir.

Moi aussi je t’aime puce !

Elles allaient y aller mais Sam ne put s’empêcher d’avoir encore de l’inquiétude. Elle ne souhaitait pas qu’une nouvelle crise arrive à Delphine, surtout qu’elle n’aurait pas de l’eau et du sucre tout le temps sur elles. Delphine avait raison, elles allaient avoir que le week end pour se voir et profiter l’une de l’autre. Elle accepta la proposition de Delphine.

D’accord, tu te reposes une petite heure et après on y va. Et la bouteille d’eau et le sucre, c’est obligé qu’ils soient dans l’un de nos sacs, dit-elle en souriant.

Delphine sourit mais très vite elle le perdit en regardant l’état de la cuisine. Elle voulait nettoyer mais pour Sam il en était hors de question.

Pas question puce, c’est moi qui vais nettoyer. Comme ça tu peux tranquillement aller te reposer et dès que j’ai fini, on pourra y aller.

Elle sourit à Delphine et regarda l’état de la cuisine. Il y avait plein de morceaux de sucre d’écrasés, des ustensiles de cuisine par terre, une petite flaque d’eau… Elle tourna la tête et regarda Delphine.

C’est même pire qu’une guerre, un ouragan est carrément passé par là ! plaisanta-t-elle. Mais ne t’en fais pas, je vais tout arranger.

Sam sourit à Delphine. Pendant que Sam allait nettoyer, Delphine pourrait se reposer et se remettre de ses émotions. Elle aurait aimé se balader tout de suite, mais elle préférait plutôt s’assurer que Delphine aille mieux avant d’y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Delphine Moore Emia 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2814
▌Date d'inscription : 21/04/2012
▌Métier : Employée dans une crèche mais rêve de montée sa propre crèche pour échapper à la violence de son actuel patronne.
▌Avatar : Selena Gomez - Bazzart © (Kit) & Sevnol © (Gif profil)


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Dim 16 Sep 2012 - 13:33

Delphine était vraiment fière d'avoir une mère comme Sam'. Bon il est vrai que ce n'est qu'une mère de substitution pour elle mais elle en était fière quand même. Elle est tout pour Delphine depuis qu'elle avait perdue sa mère, ses parents, il y a dix ans de cela. Bon il faut dire que sa famille adoptive ne l'avait pas vraiment considérer comme leur fille et l'elevait différent que ses autres enfants. Ils étaient assez vache avec elle se qui entraîna donc un nouveau effet de renfermement chez la jeune femme. Mais avec Sam' elle savait que c'était différent,la jeune rousse était toujours à l'ecoute de la jeune brune et celle-ci appréciait beaucoup ce geste même si elle arrivait pas toujours à se confier à celle-ci. Pourtant elle faisait de nombreux efforts pour remédier à la situation mais rien a faire, elle avait peur de ne pas être écouter et donc ne disait rien.
Les deux femmes étaient l'une contre l'autre et ne bougeait pas pendant de longues minutes. Delphine avait la tête posée contre l'épaule de sa mère et celle-ci venait de poser la tête contre la sienne doucement, ce qui fit sourire la jeune brune. Delphine serra encore plus ses petits bras autour du corps de Sam' et souria. Elle se sentait tellement en sécurité dans les bras de Sam qu'elle ne voulait plus vraiment bouger. Delphine soupira de bonheur en étant contre sa mère. Elle leva doucement la tête et lui déposa un bisou sur la joue avant de lui dire:

Je suis sur que tu y arrivera maman, j'ai confience en toi et je sais que ton talent se montrera au fur et à mesure que tu jouera ! Il est encore cacher au plus profond de toi et il ne demande qu'à sortir pour montrer ce qu'il sait faire. Avec le temps il sera beaucoup plus facile de le laisser s'exprimer, j'en suis certaine maman ! Je t'aime plus que tout

Delphine lui sourit et lui posa une main sur la joue doucement avant de la retirer assez vite et de reposer la tête contre l'épaule de celle-ci et écouter les dernières notes du piano résonner dans la pièce. Les ferma les yeux doucement comme pour profiter encore plus de l'instant.
Les deux jeunes femmes allèrent s'instaler sur le canapé. Et pendant que les deux femmes se dirent se qu'elle ressentaient l'une pour l'autre, Delphine se colla un peu plus contre sa mère. Mais quand le sujet de conversation dériva sur le problème de cœur de la jeune femme, celle-ci se décolla de nouveau. Delphine regardait par terre et semblait écouter se que lui disait sa mère mais pourtant elle n entendait rien du tout. Elle était dans ses pensées et ça l'obsédait. Elle avait l'impression de vivre un cauchemar éveillé, elle en avait l'habitude il est vrai mais elle n en avait jamais fait en présence de proche. Elle entendait des voix mais qui n'étaient pas celle de Sam'. Sa respiration commençait à s accélèrer et de nombreuses gouttes de sueur perlaient sur son front. Elle arretait pas de murmurer quelle etait folle et quelle devenait dingue. Elle était très pâle et c est quand elle est revenue à elle qu'elle commença vraiment à paniquer, elle avait e plus en plus de mal à respirer et malgré l'aide de Sam, elle n'arrivait pas à se calmer. Le fait d'être allonger n arrangea rien non plus il faut dire, elle se mie à trembler et à convulser. Le son de la voix de sa mère la rassura un peu mais de l'aida pas pour autant non plus. Delphine n'avait jamais de crise aussi puissante que celle-la et ça lui fit extrement peur ce qui agrava également la situation pour tout dire. C'est à ce moment la quelle se rappelle que dans le temps on lui faisait prendre un verre d'eau et un bout de sucre dissout dedans pour l aider à retrouver son calme si elle n'y arrivait pas par elle même. Elle tourna donc la tête doucement vers Sam et essaya de lui demander mais rien n'y fait aucun sons ne sortait, elle commençait à pleurer de panique. Elle ne mie debout avec la plus grande difficulté et marcha en direction de la cuisine avec des pas très peu assurés. Elle se tenait à tout les meuble quelle pouvait trouver en faisant tomber un peu tout ce qui pouvait de trouver dessus, que se soit ustensile de cuisine ou autre. Elle voulu prendre un verre d'eau mais Sam qui était très près d'elle la devança. Elle voulu donc prendre par elle même un morceau de sucre mais elle avait de moins en moins de force dans les main et fit tomber la boite de sucre qui paraisait extrement lourde pour la jeune brune maintenant. Elle réussi à prendre un bout de sucre et de le mettre dans le verre que lui tendait Sam'. La jeune femme se sentait de moins en moins bien et le temps que le sucre se dissoute lui paraissait une eternité. Elle se tante au meuble à coter d elle en gémissant de douleur et en regardant le verre, une fois le sucre complètement dissout, la jeune femme le pris et le but dun coup. Delphine eut encore un temps ou elle avait mal mais ses battement cardiaques ralentissaient doucement et la jeune brune reprit peu à peur des couleurs et ne tremblait plus. Elle regarda sa mère qui venait de lui parler. Rien que de voir l air inquiet de sa mère, la jeune femme se mie à pleurer en se blottissait dans les bras de sa mère:

J ai eu tellement peur ... Je ... Je .. Je n'en ai jamais eu des aussi violente que ça.. Jai peur maman ... Pourquoi aujourd'hui ? Pourquoi maintenant ? Jai gâcher notre week-end end ...

Delphine continuait de pleurer contre sa mère, elle s en voulait énormément et n arrêtait pas de le dire à sa mère d ailleurs. Les deux jeunes femme restaient l'une contre l'autre et quand Sam lui dit que ce n'était pas préférable qu'elles sortent maintenant de peur d'une nouvelle crise, Delphine soupira et baissa la tête et essaya de trouver une solution.

D'accord maman! J'y vais ! Oui c'est sur ... Alors ne t'inquiete pas d'accord? Je vais bien, enfin je vais mieux, tu n'a pas a t'en faire d'accord?

Delphine souria et déposa un bisou sur la joue de sa mère comme pour bien la convaincre que ça allait. Mais son sourire disparu quand elle regarda l'état de la cuisine. Elle voulait nettoyer tout ça avant d'y aller car quand même c'est pas très propre, mais Sam' ne semblaient pas de cette avis. Delphine souriait en entendant la réponse de sa mère, elle n'avait pas changer, elle voulait toujours tout faire!

Non mais laisse maman je vais m'en occuper, toi tu es l'invité alors ne touche à rien ! mais quand celle-ci posa le regard dans celui de sa mère, elle sourie faiblement en baissant la tête Arrête de me regarder comme ça ! Ohlalala mais j'avais oublier que tu étais si têtue ! Bah si ça te fait plaisirs ...

La jeune brune soupira, elle aimait pas quand les autres faisait son boulot à sa place mais la, elle ne voulait pas lutter. Deux ténue ensemble ça fait pas bon ménage! Mais Delphine ne bougea pas de la cuisine pour l'instant continuait de regarder les dégât causer et se rappela doucement ce qui venait de se produire dans la cuisine. La réponse de sa mère l'a fit beaucoup rire. Delphine avait un rire assez roque mais qui restait quand même dans la limite des rire féminin.

Oh bah c est gentil dit donc ! Ah ah ah ... Mais bon j'avoue que c est vrai en plus La jeune femme partis dans un fou rire Tu es méchante je voulais le faire maman, tu sais je suis pas en sucre alors je peux bien le faire, tu es mon invité alors voilà

Elle avait beau insister mais rien a faire, Sam' insistait encore plus ce qui fit sourire Delphine. La jeune brune déposa un nouveau bisou sur la joue de sa mère et parti en direction du salon pour s'allonger doucement sur le canapé. Elle regardait le plafond et pleurant en silence se rappelant de tout les détails de sa crise, elle avait eut tellement peur que ça la quand même beaucoup perturbée. Au bout de plusieurs longues minutes, la jeune brune fini par s'endormir. Elle avait encore les joue humides mais dormait paisiblement.



Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-tree-hill-oth.fr1.co/
avatar
 Samantha Emia 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 151
▌Date d'inscription : 27/12/2010
▌Métier : Agent du FBI spécialisée dans les disparitions
▌Avatar : Poppy Montgomery


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Jeu 4 Oct 2012 - 22:55

La rouquine et la jeune femme brune étaient enlacées, la tête de Sam posée contre celle de Delphine. Samantha avait senti Delphine la serrer un peu plus fort - sans lui faire de mal bien sûr. Elles restèrent quelques secondes puis Delphine releva doucement et fit un bisou sur la joue de Sam puis la complimenta tout en la remotivant sur le passage de la chanson que la jeune rousse avait joué au piano. Sam ne put s’empêcher d’avoir un grand sourire sur les lèvres, ce que venait de lui dire Delphine l’avait beaucoup touchée.

Merci puce, c’est gentil d’avoir confiance en moi, mais je pense que mon talent sort mieux quand c’est de la peinture ou du dessin que de la musique. Mais peut-être qu’un jour, je pourrais acquérir ce talent, mais bien sûr sans être aussi bien que toi.

Et oui, à ses heures perdues, Samantha adorait dessiner ou faire de la peinture. Elle en faisait beaucoup le week-end, elle s’habillait avec un chemisier passé et un vieux jean tous deux avec des traces de peinture qui ne sont jamais partis au lavage, s’attachait les cheveux et se mettait à la peinture des fois pendant des heures entières. Elle mettait quelques gouttes - qui finissaient en trainées de peinture – sur elle, mais même si elle s’était salit, elle adorait ça. Elle avait représenté plusieurs fois des paysages, des objets qui n’ont pas réellement de valeurs et quelques fois également des portraits. Elle avait déjà peints le portrait de sa meilleure amie et le lui avait offert à l’un de ses anniversaires. Si Sam n’avait pas pu devenir agent du FBI, elle se serait sans doute dirigée vers une profession artistique. En aucun cas elle voulait perdre ce don de bien dessiner.

Quelques minutes étaient déjà passées depuis le problème respiratoire et cardiaque de Delphine. Dire que Sam avait été inquiète n’était qu’un euphémisme, la rouquine avait son brevet de secourisme, mais dans de tels cas, Sam n’était pas assez qualifiée pour avoir les bons réflexes. Elle était maintenant soulagée que Delphine respire à nouveau, même si sa respiration était encore assez forte et saccadée. Delphine se mit à pleurer, surement à cause du surplus d’émotion et de la peur qui l’avait envahie pendant sa crise. Sam avait les larmes aux yeux également, larmes de joie, mais également de tristesse, car Delphine était vraiment bouleversée et se blottit dans les bras de Sam en exprimant son inquiétude face à cette crise qui, d’après la jeune brune, n’en avait jamais eu d’aussi violentes. Sam la prit dans ses bras et essayait tant bien que mal à la rassurer, mais comment convaincre quelqu’un quand elle-même n’était pas tout à fait rassurée par la situation.

Chuuuuut, ça ne fait rien, tu n’as pas gâcher notre week-end, loin de là. Même si tu as eu cette crise, j’ai pu en apprendre plus sur toi et si ça recommence, je sais maintenant comment gérer la situation. Mais même si je sais ce dont tu as besoin pour que tu ailles mieux, je serai toujours inquiète de te voir dans un tel état. Si ça peut te rassurer, on peut aller au médecin ou à l’hôpital pour savoir s’il n’y aurait pas une raison à cette violente crise.

Delphine n’arrêtait pas de s’excuser et Sam lui dit que ce n’était pas la peine car ce n’était absolument pas de sa faute. La jeune femme brune proposa de sortir pour aller en ville, surement pour se changer les idées, mais après cette crise, Sam préféra qu’elles restent d’abord toutes les deux chez Delphine pour que cette dernière se repose un peu, puis après elles sortiraient. Delphine sourit et accepta la proposition, mais elle perdit vite son sourire en voyant l’état de la cuisine. Elle voulait nettoyer, mais Sam refusa, elle voulait le faire pour que Delphine puisse se reposer un peu.

C’est bien d’être têtue parfois ! On obtient tout ce qu’on veut, la preuve… dit-elle en savourant sa victoire avec un large sourire.

Elle aimait bien taquiner Delphine et même si elle voulait que ce soit elle qui nettoie pour que la jeune femme brune puisse se reposer, elle le faisait également pour la taquiner. Delphine se mit à rire quand Sam exagéra ses propos sur l’état de la cuisine. Elle appréciait la voir ainsi plutôt que quelques dizaines de minutes auparavant.

Je persiste aussi puce, j’aime bien le nettoyage, c’est une seconde passion dans ma vie.

Elle disait ça ironiquement, mais même si elle n’aimait pas vraiment nettoyer, elle le ferait pour le bien de sa fille. Delphine fit un bisou sur la joue de Sam et partit dans le salon pour s’allonger sur le canapé.

Reposes toi bien !

Sam commença à nettoyer de fond en comble la cuisine en essayant de faire le moins de bruit possible pour ne pas réveiller Delphine. Mais ce que Sam ne savait pas c’est que Delphine ne dormait pas encore mais pleurait silencieusement sur le canapé. Au bout d’une demie heure, Samantha avait terminé de nettoyer la cuisine. Elle rangea tous ce dont elle avait eu besoin – en essayant de se remémorer où tout était avant qu’elle ne les utilise – et retourna dans le salon. Elle regarda pendant quelques secondes Delphine dormir et sourit en la voyant si paisible. Elle lui fit un bisou sur le front et s’assit sur le fauteuil qui se trouvait juste à côté du canapé. Elle regardait toujours Delphine dormir du fauteuil cette fois et au bout de quelques minutes, les yeux de la rouquine se fermèrent et les deux jeunes femmes se trouvaient maintenant toutes les deux endormies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Delphine Moore Emia 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2814
▌Date d'inscription : 21/04/2012
▌Métier : Employée dans une crèche mais rêve de montée sa propre crèche pour échapper à la violence de son actuel patronne.
▌Avatar : Selena Gomez - Bazzart © (Kit) & Sevnol © (Gif profil)


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Dim 14 Oct 2012 - 12:50

Depuis qu'elle avait quitter le soit disant foyer familiale, Delphine avait beaucoup de mal a revivre sa vie comme il faut. Mais depuis qu'elle a rencontrer Samantha, la jeune brune commença peu a peu a retrouver gout a la vie. En même temps quand on a vécu 8 ans avec des gens qui la concidérait que comme une simple esclave et non pour leur fille. Mais avec Sam c'était différent, même si ce n'était qu'une mère de substitution pour la jeune femme, elle ne traitait pas du tout Delphine comme le faisait sa famille d'accueil. Mais bon passons.

Les deux jeunes femmes étaient maintenant l'une contre l'autre, Delphine la tête poser contre l'épaule de sa mère et la rouquine posa ensuite doucement la tête contre celle de Delphine. La jeune brune n'avait jamais entretenu une relation comme ça depuis la mort de ses parents biologiques. Elle n'avait pas eu de marque affection comme celle là depuis pas mal d'année déjà et Delphine commençait a s'y habituée peu a peu et avec le temps elle commençait a aimer ça. Le jeune femme de 20 ans reserra doucement ses bras autour du corps de Sam' sans lui faire mal bien sur, elle se sentait en sécurité dans les bras protecteur de sa mère et ne voulait, en aucun cas, que se moment s'arrete, mais elles n'allaient pas rester comme ça toute la journée non plus, elles avaient autres chose a faire a vrai dire. Delphine releva doucement la tête après de longues secondes, elle deposa un bisou sur la joue de sa mère et la complimenta en la remotivant pour lui redonner un maximum confiance en elle. Delphine était toute souriante et restait contre sa mère.

Mais j'aurais toujours confiance en toi tu le sais ! Chaque personne possède un talent différent mais je suis sur que jour après jour, tu acquiérera le talent artistique tourner vers la musique. Il en toi, cacher au fond de toi même ! Tu as déjà un talent artistique extraordinaire et tu le sais mieux que moi d'ailleurs ... Il t'a fallut du temps pour faire se ue tu fais en peinture et en dessin alors pourquoi avec la musique ça ne serais pas pareil ? Je suis sur que tu y arrivera et je serais toujours là pour t'aider et te soutenir, comme tu le fais avec moi d'ailleurs !

Delphine n'avait pas vu beaucoup de peinture ou de dessins de sa mère mais le peu qu'elle a vu elle avait adorée et admirait le talent de sa mère dans se domaine. Elle admirait tout le temps sa mère c'est vrai mais bon c'est normal en même temps. Une fille est toujours fière de sa mère et inversement d'ailleurs. Quand elles le pouvaient, les deux femme complimentaient l'autre pour ses talents et ce qu'elles étaient en train de faire d'ailleurs mais étant tétue toute les deux et surtout n'ayant aucune confiance en elle même, enfin surtout pour Delphine, chaque compliment qu'elle recevait de l'autre, elle n'y croyait pas et cherchait par tout les moyens et faire comprendre a l'autre que ça sert à rien de continuer. Delphine était forte dans se jeu là. Mais Sam' ne se laissait pas faire aussi facilement que les autres.

Quelques minutes après la crise que venait de faire Delphine, la jeune brune était encore toute perdue et chamboulée. Tellement qu'elle se mit a pleurer. Elle avait eut très peur et ça peut se comprendre. Déjà quand quelqu'un s'étouffe la personne a peur alors imaginer quelqu'un qui a du mal a respirer et un coeur qui bat a une vitesse folle ! Delphine avait déjà eut de nombreuses crises mais pas de se genre, celle-là était violente et arriver d'un coup alors que d'habitude Delphine a d'abord des signes, ça inquietait beaucoup Delphine d'ailleurs qui se blotti dans les bras de sa mère completement paniquer et en pleure. Elle n'arretait pas de s'excuser et fit par de ces inquietude fasse a cette violente crise. Sam' avait les larmes au yeux et Delphine s'en rendit compte, elle continuait de s'excuser pour se qu'elle avait fait et arriva même a la conclusion qu'elle avait gacher leur week end. Sam ne savant pas trop quoi faire pour consoler la jeune brune, fit de son mieux et lui parla calmement en lui expliquant qu'elle n'avait rien gacher du tout et d'autre chose. Delphine l'écouta en faisant de longues inspirations et expirations pour que sa respiration soit moins forte et moins saccadée que maintenant.

Mais j'aime pas quand les gens s'inquiete pour moi .. tu le sais bien ! C'est pour ça que je déteste avoir des crise en présence de proche ... mais bon je peux pas les prévoir comme ça. Si j'ai quand même gacher notre week end. Je te connais tu ne vas pas t'arreter de t'inquieter pour moi. Ca sert a rien que j'aille voir un medecin ou autre, je ne veux pas connaitre leur diagnostique. Je suis en attente de greffe maman ... depuis des années déjà et il n'y a pas d'amélioration de se côté là ... Alors non je veux pas aller me faire examioner pour qu'il me dise que mon état empire ... Je le vois, je le sais, mais bon d'ici là j'aurais ma greffe alors je reste obtimiste. Et voilà il fallait que je parle de ça aujourd'hui, je suis vraiment conne c'est pas possible.

Delphine soupira et passa une main dans ses cheveux nerveusement, de nouvelle larmes réaparrurent doucement mais Delphine faisait tout pour ne pas pleurer. Elle avait fortement refroidi l'atmosphère avec sa crise déjà et maintenant elle parle de ça non mais il faut être débile pour faire ça franchement. Delphine se décolla doucement de Sam' et s'osait même plus la regarder dans les yeux.

Delphine proposa a Sam' de sortir se balader mais Samantha préférait que la jeune brune se repose avant d'y aller. La jeune femme de 20 ans lui sourit et accepta sa proposition. Mais le magnifique sourire de la jeune brune disparut en regardant l'état de la cuisine, elle voulait nettoyer tout ça rapidement mais encore une fois Sam' s'en opposa. Delphine avait beau insister, Samantha ne lachait pas l'affaire et Delphine du se résoudre a laisser tomber. Elle fit sa petite mine de chien battu car elle savait très bien que Samantha faisait ça aussi en partie pour la taquiner.

Mais euuuuuh

Delphine lui sourit et lui tira doucement la langue. Delphine adorait Sam' et pour rien au monde elle ne voulait retourner en arrière. Elle voulait rester au près de Sam' comme si elle étit sa propre fille. Bon d'accord sa fait gamin mais bon Delphine n'avait pas eu d'affection depuis que ses parents biologiques étaient décédées et elle avait du mal a s'y faire mais avec le temps ça allait beaucoup mieux et ne voulait pas perdre sa mère. Delphine se mit a rire quand Samantha éxagéra sur l'état de la cuisine.

Toi aimer le ménage ? Tu es sur que ça va ? Tu déteste ça d'habitude ...Delphine se mit a rire Allez laisse ça je vais le faire maman

Mais rien a faire, Samantha continuait d'incister et Delphine dut se résoudre a nouveau a lâcher l'affaire. Elle soupira mais fit un bisou sur la joue de sa mère avant de partir en direction du salon et d'aller s'allonger sur le canapé doucement.

Merci maman .. je t'aime!

Delphine regarda le plafond en pleurant en silence avant de finir par s'endormir doucement. Elle avait encore les joue humide mais dormait paisiblement. La jeune brune sentit le bisou de sa mère se poser sur son front, mais ne se réveilla pas. Elle sourit simplement et continuait de dormir, un bras dans le vide. Dans cette position, son t-shirt avait légèrement et son décolleter laissait entrevoir la marque que Delphine avait essayer de cacher à sa mère. Delphine continuait de dormir mais ne se doutait pas que Sam' aussi dormait. Au bout d'un petit quart d'heure, Delphine se reveilla doucement en ayant entendu un bruit. Delphine avait le sommeil très léger ses temps ci que le moindre petit bruit la réveillait. Elle regardait Sam' dormir en souriant et alla lui chercher une petite couverture qu'elle posa délicatemment sur elle sans la reveiller. Elle décida même de la porter doucement pour la poser sur le canapé, en essayant de ne pas faire de geste brusque pour pas la reveiller bien sur, pour qu'elle soit beaucoup mieux instaler. Elle la laissait dormir et parti dans la cuisine préparer un sac pour leur balade.


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-tree-hill-oth.fr1.co/
avatar
 Samantha Emia 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 151
▌Date d'inscription : 27/12/2010
▌Métier : Agent du FBI spécialisée dans les disparitions
▌Avatar : Poppy Montgomery


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Mar 6 Nov 2012 - 0:57

Delphine et Samantha étaient enlacées dans les bras de chacune. A part avec sa meilleure amie, Samantha n’avait jamais été aussi proche d’une personne. Même sa propre mère ne l’avait jamais enlacée, elle était trop occupée à boire pour se soucier de ses enfants. Son frère, oui, elle avait été proche jusqu’à ce qu’il passe son temps à se droguer. Et son père, oh oui ils avaient été proches, mais malheureusement, ils ne pourraient plus jamais être ensemble ni même se parler. Les seuls moments qu’ils avaient maintenant, c’était quand Samantha allait au cimetière quelques fois pour se confier à lui, mais il ne serait plus jamais présent à ses côtés. Delphine était donc l’une des seules personnes avec qui Sam pouvait être aussi proche. Samantha releva la tête quand elle sentit Delphine bouger et cette dernière fit de même, déposa un bisou sur la joue de la rouquine et répondit à ce qu’elle venait de dire.

Merci puce, c’est sûr que si je t’ai en professeure pour m’apprendre la musique, je pourrai surement acquérir plein de connaissances grâce à toi. Mais c’est vrai, il faut du temps pour apprendre et il faut persévérer aussi, c’est le meilleur moyen de réussir.

Samantha savait à quel point il fallait être persévérant pour pouvoir réussir. Elle en a fait l’expérience avec ses dessins et ses peintures mais également pour son travail car n’étant pas du tout calée dans tout le domaine sportif, il lui a fallu travailler très dur pour réussir à passer le test d’aptitude physique pour pouvoir rentrer au FBI.

Après la crise de Delphine, la jeune femme brune était complètement paniquée et en pleurs. Sam en conclu que c’était à cause de la crise qu’elle venait tout juste d’avoir qui l’avait rendu dans cet état, mais la voir ainsi fit monter les larmes à la rouquine. Delphine n’arrêtait pas d’être désolée, elle disait qu’elle avait gâché leur week-end à cause de sa crise mais Sam la réconforta tant bien que mal en lui disant qu’elle n’y était pour rien et qu’elle n’avait pas à être désolée. La jeune rousse était plutôt très inquiète, même si elle savait quoi faire si Delphine recommençait à avoir une nouvelle crise. Les paroles de Sam fit l’effet inverse, elle voulait calmer l’atmosphère, mais la jeune brune s’énerva en disant qu’elle ne voulait pas que Sam s’inquiète et qu’elle ne voulait pas voir de médecin, qu’elle ne voulait simplement qu’une greffe. Sam prit un coup au cœur, non pas parce que Delphine s’était énervée mais parce qu’en réalité, la maladie qu’avait Delphine était beaucoup plus grave qu’elle ne paraissait et qu’en plus la jeune brune venait d’avouer que son état empirait. Samantha ne dit rien pendant de longues secondes, elle regardait Delphine ne sachant que dire. Elle aurait tant voulu faire quelque chose, lui donner son cœur pour que Delphine puisse enfin vivre comme elle le souhaitait vraiment. Elle ne voulait pas la voir souffrir, et elle aimait encore moins l’idée de perdre sa fille. Sam prit l’une des mains de Delphine dans la sienne.

Je sais que tu n’aimes pas qu’on s’inquiète pour toi mais je t’aime trop pour faire semblant qu’il ne s’est rien passé. J’aimerai tant pouvoir t’aider, j’aimerai tant te donner mon cœur pour que tu ais la vie dont tu rêvais. Je sais que je ne peux pas te l’offrir et j’espère sincèrement qu’un jour tu auras enfin la chance d’avoir une greffe. Je sais que tu ne veux pas voir de médecins mais imagine s’ils trouvent quelque chose pour calmer tes crises. Ne sois pas en colère contre toi, je préfère le savoir, même si ce n’est une nouvelle réjouissante.

Delphine proposa à Sam de sortir, surement pour se vider un peu la tête. Sam n’était pas contre, mais avant, elle voulait vraiment que Delphine se repose un peu. Et puis vu l’état de la cuisine, Sam profiterait que Delphine dorme pour nettoyer un peu. La jeune femme brune voulait nettoyer mais elle-même, mais Sam s’y opposa vivement. Elle la taquinait, mais elle le faisait aussi pour le bien de Delphine car après une crise de ce genre, elle devait être assez fatiguée. Sam plaisanta sur le fait qu’elle adorait le ménage, Delphine insista encore pour faire le nettoyage à la place de Sam.

Je détestais le ménage, mais maintenant j’adore ça, je le fais tous les jours désormais chez moi tellement j’aime faire les poussières, passer le balai, laver par terre…

Sam eut un grand sourire.

Ah non, je ne te donnerai pas le balai mais plutôt un bon oreiller.

Sam avait gagné, Delphine n’insista plus et après avoir fait un bisou sur la joue de Sam, elle partit en direction du salon s’allonger sur le canapé. La rouquine sourit, fière de sa victoire.

Je t’aime aussi puce.

Après avoir nettoyé la cuisine, Sam partit rejoindre Delphine dans le salon. Elle devait normalement la réveiller mais elle dormait si paisiblement qu’elle préféra la laisser se reposer un peu. Elle l’embrassa alors sur le front et quand elle se releva, elle remarque une marque sur la peau de Delphine. Sam s’assit sur le fauteuil situé juste à côté du canapé et regarda Delphine tout en pensant à la marque qu’elle venait de voir sur la peau de la jeune brune. Elle se demandait ce que ça pouvait bien être mais après quelques minutes où le silence régnait dans la pièce, Sam s’endormit. Elle ne sentit même pas que Delphine l’avait déplacée sur le canapé. Elle se réveilla quand elle entendit du bruit dans la cuisine. Elle passa une main sur son visage et après avoir pris quelques secondes pour bien se réveiller, elle partit dans la cuisine.

Alors la sieste t’as fait du bien ?

Samantha sourit à Delphine en la voyant préparer les affaires pour leur balade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Delphine Moore Emia 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2814
▌Date d'inscription : 21/04/2012
▌Métier : Employée dans une crèche mais rêve de montée sa propre crèche pour échapper à la violence de son actuel patronne.
▌Avatar : Selena Gomez - Bazzart © (Kit) & Sevnol © (Gif profil)


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Jeu 15 Nov 2012 - 0:44

Delphine se sentait bien avec Sam, elle se sent bien même. Elle lui faisait confiance et elle savait qu'avec elle, elle serait en sécurité. Même si toute les deux ne savait pas tout de la vie de l'autre, elles s'entendaient bien et quand elles étaient ensemble, elles étaient inséparable. L'une contre l'autre, aucune des deux ne bougeaient pendant de longues munutes à se complimentées l'une et l'autre. Delphine adorait complimentée sa mère, même si ce n'était que sa mère de subsitution, elle l'aimait et faisait tout pour lui prouver et les compliments, Delphine préfèrait en donner qu'en recevoir. A chaque fois qu'elle était avec sa mère, elle retrouvait le sourire et elle oubliait en partie tout ses soucis qu'elle pouvait endurée en ce moment. Oui elle devrait en parler a Sam, elle pourrait l'aider mais bon pas tout de suite, ce soir ou demain, dejà rattrapons le temps perdue.

J'en suis même certaine que tu y arriveras maman, tu as toujours réussi a surmonter les épreuves et a te donner un maximum dans ce que tu fais. Que ce soit en dessin ou au travail aussi bien sur. Oui tu vas me dire que je n'es jamais vu comment tu travailles mais souvent quand on s'appelle tu me dit que tu as réussi a résoudre tel et tel affaire. Et dans ta voix, on sent que tu en es fière d'ailleurs. Il ne faut jamais baisser les bras un jour tu y arrivera et tu seras beaucoup plus talentueuse que tu ne peux imaginer aujourd'hui je t'assure. Un peut de travail et de patience et on y arrivera !

Et oui Delphine avait confiance en sa mère et elle savait qu'elle pouvait faire de grande chose dans le monde de la musique. Elle en fait déjà dans le monde de l'art et si on y pense, la musique c'est de l'art aussi ! héhé.. et oui. Delphine lui redeposa un bisou sur la joue et se decolla doucement même si elle aurait bien aimer rester comme ça mais bon il n efaut pas profiter des bonnes choses, gardons en pour plus tard.

Quelques minutes après la crise de la jeune brune, celle ci fut completement paniquée et boulversée. Elle n'arretait pas de s'excuser en se blottisant conre sa mère. Elle essaya de se calmer doucement en lui parlant de ses inquietude a propos de cette crise. Delphine sentait bien que sa mère était inquiete et elle remarqua les larmes qui lui était monté au yeux, en voyant ça d'ailleurs Delphine ne se sentait pas bien, elle ne voulait pas que sa mère pleure surtout. Delphine s'excusa encore lui disant de ne pas s'inquieter parce que la jeune brune n'aimait pas ça du tout. La jeune femme avait fait part de ce qu'elle ressentait a propos de cette crise qui pour elle avait été très violente. Bon c'est vrai que la elle n'a pas fini a l'hopital et tant mieux d'ailleurs parce que se retrouver deux fois a l'hopital dans la même semaine non merci on s'en passera. Samantha essaya de réconforter et de consoler Delphine en le rassurant un peu mais quand elle lui dit qu'elle devait aller demander l'avis d'un medecin, Delphine s'énerva malgré elle s'en le vouloir et surtout sans s'en rendre compte. Elle lui avoua donc que son état était en train de s'aggraver, qu'elle le savait et surtout le ressentait, mais aussi qu'elle était sur que l'avis du médecin serai négative, elle ne voulait pas savoir tout ça, elle voulait vivre sa vie sans penser a ça. Delphine lui parla même de la greffe qui n'avançait pas et qu'elle était toujours sur la liste d'attente depuis des années. Bon d'accord maintenant elle devait être dans les 10 premiers de la listes mais bon quand même, son état s'aggrave plus vite qu'avant. C'est en voyant le visage de Samantha qu'elle comprit ce qu'elle venait de faire. Elle se décolla, ne bougea plus completement perdue et appeurée. Elle avait peur ce qu'allait penser Sam'. Elle ne voulait pas lui dire ça comme ça, même si elle savait qu'elle était en attente de greffe, elle n'aurait pas du lui dire comme ça. Le silence pesant qui venait de s'instaler ne rassura pas Delphine qui passa une main nerveusement dans ses cheveux et se tripotait les doigts en se retenant de pleurer. Elle s'en voulait tellement de s'être énervée et de lui avoir parler comme ça, elle aurait du s'y prendre autrement. Elle ferma les yeux pour empecher ses larmes de couler et c'est quand elle sentit une main de Sam' ce poser sur la sienne qu'elle les rouvrit. Elle n'osait même pas la regarder mais finit par le faire quand elle prit la parole.

Delphine fut très émue par les paroles de Sam' et elle lui serra doucement le main en essuyant une petite larme qui lui coulaient le long de la joue avec l'autre main. Quand elle s'apprétait a lui répondre, aucun sons ne sortit de sa bouche au départ ce qui lui fit peur mais elle se racla la gorge et se ressaisit. Elle inspira un grand coup pour se calmer et arreter le flot de ses pleures avant de lui répondre calmement en la regardant droit dans les yeux.

Je sais maman, je sais .. mais j'aime pas ça, j'aime pas te voir souffrir a cause de moi ! Regarde j'ai refroidit l'atmosphère maintenant je suis vraiment nulle ! Je sais bien que tu aimerais tant m'aider mais je n'aurais pas pu accepter ton coeur si tu aurais pu, je ne veux pas que tu puisse te sacrifier pour moi, ça c'est hors de question. Je ne t'aurais jamais laisser faire ça de toute façon et j'aurais trouver des personnes et m'aurait aider a t'en dissuader, comme Lucy par exemple. Maman s'il te plait ne pleure pas, je ne voulais pas te dire ça comme ça, je suis désolée j'aurais pas dût. Mais si ça peut te faire plaisir j'irai voir un medecin a une seule condition que tu sois près de moi quand j'irai, je ne veux pas me retrouver seule la-bas. Aller maintenant on passe a autre chose d'accord, aller on oublie et on se ressaisi. Je suis là alors profitons de la vie okey ? Aller fais moi un sourire maman, j'aime pas quand tu es triste comme ça.

Delphine se blotti dans ses bras doucement et la regarda dans les yeux en lui souriant et attendant de voir un sourire sur son visage.

Delphine proposa a Sam' de sortir un peu. Déjà pour ce changer les idée et prendre l'air et aussi pour réaliser le programme de la journée. Mais Sam' voulait absolument que la jeune brune se repose avant. Et elle trouva comme idée qu'elle fasse le ménage pendant que la jeune brune se repose et qu'elle la réveillerais pour partir ensuite. Mais Delphine n'était pas de cet avis voulant le faire elle même. Les deux femmes étant tétue c'était pas facile et elle voulait le faire toute les deux mais Delphine fini par lacher se sentant pas de poid et puis Sam' avait quand même de bon argument et puis Delphine savait qu'elle la taquinait alors voila. Mais Delphine cherchait toujours le petit plus pour pas qu'elle fasse le ménage car en même temps c'est une invité, elle n'a pas a faire ça. Alors quand Sam' lui dit qu'elle adorait le ménage, elle rebondit sur l'occassion et croyant qu'elle avait enfin trouver comment lui faire renoncer, elle lui sourit mais elle soupira en entendant la réponse de sa mère. Et voila elle avait encore perdue, rien a faire, sa mère était plus forte. Delphine lui sourit avant de lui répondre.

Excuse moi de te dire ça mais j'ai quand même un peu du mal a te croire sur ce coup là mais bon c'est comme tu veux, de toute façon quoi que je dise tu insiste pour le faire alors bon voila. Mais tu vas voir, je trouverais le moyen de me venger ! Ah ah .. comme toujours tu veras !

Delphine lui sourit, oui elle allait trouver le moyen de se venger mais elle ne savait pas encore, mais quelques chose de gentil comme toujours. Delphine ne ferais même pas de mal a une mouche. Delphine fit la moue quand Sam' lui dit qu'elle ne lui donnerait pas le balai mais un bon oreiller.

mmmm... c'est pas juste...

Elle baissa la tête, elle avait perdue et devait assumer maintenant. Elle deposa un bisou sur la joue de sa mère avant de partir en direction du salon pour s'allonger doucement et penser. Elle se mit a pleurer en silence puis finit par se rendormir. En dormant elle ne remarqua pas qu'elle bougeait légèrement faisaint bouger un peu son t-shirt et laissant apparaitre une partie de l'hématome qu'elle avait au niveau de la poitrine. Delphine ne s'était même pas rendu compte que Sam' avait fini de nettoyer, elle le remarqua que quand elle se réveilla un quart d'heure plus tard en ayant entendu un petit bruit. Elle sourit en voyant sa mère dormir et la porta pour la coucher sur le canapé doucement sans la réveillée. Elle lui mit délicatement la couverture sur elle avant d'aller dans la cuisine préparer les affaires pour leur balade. Elle n'entendit même pas Sam' arriver et elle sursauta en entendant sa voix.

Ooh tu m'as fais peur, je croyais que tu dormais encore ! Oui je suis en plein forme et a toi donc ça t'a fait du bien ? Je ne t'es pas réveiller j'espère en te posant sur le canapé ?

Delphine lui sourit et se rapprocha d'elle pour lui remettre un meche de cheveux correctement et lui faire un calin ensuite. Elle se décolla et lui fit un grand sourire avant de se remettre a la préparation des affaires pour leur balade.

[EDIT: Désoler du retard Embarassed Je rattrape mon retard de RP tout doucement]


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-tree-hill-oth.fr1.co/
avatar
 Samantha Emia 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 151
▌Date d'inscription : 27/12/2010
▌Métier : Agent du FBI spécialisée dans les disparitions
▌Avatar : Poppy Montgomery


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Ven 7 Déc 2012 - 19:16

Samantha était très touchée par les paroles de Delphine. Elle avait vu juste, Samantha persévérait jusqu’à temps qu’elle réussisse, et d’autant plus dans son travail car des vies étaient en jeu. Elle savait gérer ses émotions mais quand les affaires étaient résolues et que tout se terminait bien, elle était contente de voir la personne en vie et sa famille présente autour pour lui dire à quel point ils ont eu peur et qu’ils l’aimaient. Mais à l’inverse quand les affaires se terminaient mal, il arrivait à Samantha de pleurer chez elle le soir en repensant à la pauvre victime et à s’en vouloir de ne pas être arrivée à la sauver. Elle ne pleurait jamais devant les familles des victimes car son travail est aussi de soutenir les victimes dans leur perte, bien que par moment il lui était très dur de résister. Jamais elle ne baisserait les bras tant que les victimes ne soient pas retrouvées, mais des fois, elle oubliait que cette règle s’appliquait à tous les plus petits détails de la vie.

Tu as raison, tout le monde devrait persévérer encore et encore. Et même si on n’arrive pas un jour, le lendemain on devrait recommencer pour tenter de réussir. Il ne faut pas baisser les bras et comme on dit « Quand on veut, on peut ».

Cette fois-ci, Sam avait tout de suite était d’accord avec Delphine alors que contrairement aux dernières minutes, elle persistait en disant qu’elle ne serait jamais aussi douée que Delphine –elle en était encore persuadée d’ailleurs- mais elle ne pouvait pas nier que ce que venait de dire la jeune femme brune était vrai.

Après la crise de Delphine, cette dernière n’arrêtait pas de s’excuser tout en restant blottit dans les bras de Sam. La jeune femme brune racontait son angoisse à cause de cette crise qui apparemment avait été beaucoup plus importante que les dernières fois. Sam essaya de la consoler mais Delphine dû sentir qu’elle était inquiète et rien que le fait d’avoir prononcé le mot « médecin » mit la jeune femme en colère et elle haussa le ton en expliquant à la rouquine que son état était en train de s’aggraver et que seul une greffe pourrait arranger les choses, sauf qu’elle est déjà sur la liste depuis des années. Sam ne releva pas la colère qui était montée en Delphine, elle était bien trop inquiète pour lui dire de se calmer et surtout même si elle ne savait pas réellement ce qu’elle ressentait, elle comprenait ce que Delphine endurait en faisant toutes ses crises et elle avait toutes les raisons d’être en colère. Une longue pause s'interféra entre les deux jeunes femmes, l’une étant apeurée par les idées de l’autre. Oui, à cet instant, Sam envisageait la possibilité de lui donner son cœur. Elle préférait voir sa fille vivre plutôt qu’elle. Delphine aurait alors un cœur en bonne santé et pourrait courir aussi longtemps qu’elle désirait, faire toutes les activités que son fichu cœur l’avait empêché de faire durant des années. En voyant l’expression de peur sur le visage de Delphine, Samantha se mit à lui dire ce qu’elle ressentait et essayait de la consoler. Elle lui prit l’une de ses mains et de l’autre lui sécha ses larmes. Delphine laissa passer quelques secondes avant de répondre.

Non puce, tu es loin d’être nulle, ce n’est pas toi qui a refroidit l’atmosphère, tu n’y es pour rien, rassures toi. Je sais que je ne peux pas et pourtant j’aimerai tellement le faire, tu mérites aussi d’avoir un cœur en pleine forme. Je suis prête à prendre des jours de congé pour être à tes côtés à chaque fois que tu iras à l’hôpital, même si ce sont des tests de routine ou même un examen complet, je serai toujours là. Mais ne t’en veux surtout pas, tu t’es énervée mais je comprends que tu ais envie de tout balancer à cause de tes crises.

Delphine demanda à Sam de passer à autre chose et de profiter de la vie. La rouquine ne pouvait qu’être d’accord, avec le surplus d’émotions, sortir et profiter de cette journée n’était pas de refus. Delphine se blottit dans les bras de Sam et quand elle se décolla pour voir le visage de la rouquine, cette dernière lui fit un grand sourire.

C’est d’accord, profitons de cette journée !

Mais avant toute chose, Sam voulait que Delphine se repose avant et qu’elle sortirait après. Pour l’obliger à se reposer, Sam lui proposa de nettoyer sa cuisine. Enfin proposer, en réalité, Delphine n’avait pas le choix, la rouquine ne voulait pas que ce soit Delphine qui s’en charge et un petit duel éclata entre les deux femmes pour savoir qui allait nettoyer. Sam essayait de trouver des arguments mais Delphine répliquait toujours. Sauf qu’à un moment, Delphine était à court d’arguments pour pouvoir rivaliser.

Et oui j’insiste mais c’est pour ton bien. Mais je ne pense pas qu’un jour tu auras ta vengeance ma chère !

Samantha sourit, fière de sa victoire. Delphine essayait quand même de récupérer le balai mais il était hors de question qu’elle le prenne. Sam lui proposa plutôt un bon oreiller.

Mais si, ce n’est même que normal.

Samantha nettoya pendant que Delphine dormait. Elle ne l’entendit pas pleurer mais en s’approchant d’elle une fois le ménage terminé, elle remarqua une trace sur la peau de Delphine mais préféra lui laisser le temps de s’expliquer. Les blessures n’étaient pas faciles à porter et les raconter encore moins. Sam s’installa alors sur le canapé à côté du canapé et s’endormit assez rapidement. Elle ne s’aperçut même pas que Delphine s’était réveillée et qu’elle l’avait déplacée sur le fauteuil. Elle se réveilla une dizaine de minutes plus tard et entendit du bruit dans la cuisine, elle vit Delphine de dos et décida de la rejoindre.

Désolée, je ne voulais pas te faire peur. Je suis contente, à moi aussi ça a fait du bien, je pense que le vol m’avait épuisée. Non, je me suis aperçue que j’étais dans le fauteuil que lorsque je me suis réveillée.

Samantha regardait Delphine préparer les sacs pour sortir et décida de l’aider. Elles n’oublièrent pas d’emporter une bouteille d’eau et du sucre au cas où Delphine ferait une nouvelle crise. Elles étaient enfin prêtes à sortir et à profiter de la journée.

Aller on peut y aller maintenant.

Elles prirent leur sac et sortirent de la villa de Delphine.

Bon et bien comme je ne connais pas beaucoup Quantico, je te laisse choisir le premier endroit où on va aller.

Samantha sourit à Delphine, elle avait hâte de visiter la ville, et en plus en compagnie de Delphine.


[J'étais inspirée Bref, désolée du retard, mais prends ton temps surtout (ça m'arrangerait d'ailleurs !), parce que je pense que d'ici les vacances, j'aurai pas le temps de répondre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
 Delphine Moore Emia 
Special Agent (SA)




• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 2814
▌Date d'inscription : 21/04/2012
▌Métier : Employée dans une crèche mais rêve de montée sa propre crèche pour échapper à la violence de son actuel patronne.
▌Avatar : Selena Gomez - Bazzart © (Kit) & Sevnol © (Gif profil)


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Dim 21 Avr 2013 - 10:12

Delphine adorait passer du temps avec Samantha. Elles avaient crées un lien très fort entre elles et pour rien au monde elles voudraient que cela change. C'est grâce à Samantha si Delphine était là maintenant, si elle était devenue la femme qu'elle était aujourd'hui, elle l'avait tellement aider à remonter la pente, elle avait toujours été là pour elle quoi qu'il arrive. Une vrai maman. Delphine aimerait tellement l'être en faite, elle voudrait porter son nom. Mais bon passons..

Après la crise de la jeune brune, Delphine ne cessait de s'excuser en cherchant un contact avec sa mère, voulant le réconfort de sa mère par le biais d'un câlin, elle alla donc se blottir doucement dans ses bras en lui parlant de ses angoisses. Mais elle savait très bien que seul une greffe la sauverait alors quand sa mère lui parla de médecin, Delphine haussa le ton et montra sa colère en la retournant contre sa mère lui disant ainsi que son état s'aggravait. Mais elle ne voulait pas lui dire que ses jours étaient comptés, qu'elle était certaine de mourir si cette greffe n'avait pas lieu. Son dernière rendez-vous chez le médecin a fait ouvrir les yeux à la jeune brune. Il ne lui restait un peu plus d'un ans à vivre. Rien que de penser à cela, Delphine eut envie de pleurer et de se renfermer sur elle même. Elle ne voulait pas que ses proches soit au courant, elle ne voulait pas les voire souffrir et pleurer et ainsi changer de comportement envers elle jusqu'à ce qu'elle s'endorme pour ne plus jamais rouvrir les yeux. Elle ne pouvait pas imaginer sa mère pleurer, elle ne pouvait pas l'imaginer cela n'était pas possible. Il était hors de question de la faire pleurer. Mais le pire de tout quand elle pense à tout ça c'est l'avenir de la petite Elodie, la petite fille qu'elle avait adopter, enfin c'était bientôt fait, elle était sure de l'avoir maintenant. C'était très dure.

Chacune s'inquiétait des pensées de l'autre. Delphine avait très peur, elle n'aurait pas du lui dire comme cela. Elle s'en voulait énormément et même les paroles de Sam ne la détendit pas. Elle serra lentement la main de sa mère qui lui prenait sa main droite et posa son autre main sur la main de sa mère qui était sur sa joue en train de lui essuyer ses larmes.

Mais si je suis nulle, j'en suis même la reine maman. J'aurais pas dut te dire ça comme ça, pas maintenant, tu viens juste d'arrivée alors qu'on ne s'était pas vu depuis longtemps. Je suis vraiment une idiote de première et je ne mérite pas une mère comme toi, tu es toujours gentille, attentionnée et il y a des tonnes d'adjectifs qui pourraient te qualifier mais là j'en aurais pour des heures à te les citer un par un. Moi contrairement à toi, je suis un monstre, j'ai pas le droit de m'énerver sur toi, tu n'y es pour rien et moi je te crie dessus. Je suis vraiment une imbécile , une pure imbécile... Se blottie dans ses bras en pleurant. Je ne sais pas comment tu fais maman. J'aimerais tellement que ça s'arrête et ne plus à connaitre tout ça, j'en ai marre d'être malade, de cette maladie qui me fait pêter les plombs. Je veux faire ce que je veux et pouvoir tout faire avec toi maman. La regarde dans les yeux Je t'aime maman et je ne te remercierais jamais assez pour tout ce que tu as fais pour moi.

Elle lui déposa un tendre bisou sur la joue avant de rester un peu plus contre elle et se reculer d'un tout petit pas. Elle lui sourit pour la rassurer, oui elle se sentait un peu mieux mais sans plus. Comment aller mieux quand on sait qu'on va mourir ? C'est pas possible normalement sauf pour ceux qui ne désire que çà mais cela n'est pas le cas de notre jeune brune de 21 ans.

Elles allaient profiter de cette belle journée mais avant, Sam voulait que Delphine se repose avant et qu’elle sortirait après. Et pour cela, elle lui proposa de nettoyer sa cuisine. Bien entendue Delphine était contre et essaya d'argumenter contre sa mère pour ne pas qu'elle nettoie la cuisine, ce n'était pas à elle de le faire et ça Delphine le savait et ne pouvait pas accepter ça. Bon il faut dire que quand Delphine s'invite chez sa mère, elle fait le ménage aussi. Le petit duel ne dura pas longtemps, la jeune brune se trouva vite à court d'argument et du céder à sa mère.

Comment ça je ne pourrais pas me venger un jour ? Bien sur que si que je le ferais.

Elle essaya une dernière fois de prendre le balai mais Sam était ruser. Elle lui proposa un oreiller à la place, tout ça pour qu'elle aille se reposer. A contre coeur quand même, notre jeune brune marcha vers le salon ou elle s'allongea doucement en boule sur le canapé et pleurant un peu en regardant le plafond repensant à sa maladie et à tout ce qu'elle laisserait derrière elle si elle mourait maintenant. Elle voulait avoir le temps de leur dire au revoir si cela arrivait. Elle finit par s'endormir hantée par d'horrible cauchemar comme d'habitude mais elle ne se réveilla pas à cause de cela en faite. Ayant un sommeil très léger, il ne suffisait qu'un simple petit bruit pour la réveillée. Elle se leva et vit sa mère endormit sur le fauteuil, un bras dans le vide et la tête penchée sur le côté. Elle sourit en la voyant et la porta doucement pour la déposer sur le canapé et lui étendre les jambes pour qu'elle soit mieux. Elle remonta la couverture sur sa mère en lui déposant un bisou sur le front. Delphine prit la direction de la cuisine en se rhabillant correctement, c'est là qu'elle s'aperçut que la marque sur sa poitrine était bien visible dans ses conditions. Elle tourna la tête vers sa mère. Et si elle l'avait vu ? Elle devait lui dire mais comment ? C'était pas facile et ça allait l'être encore moins quand sa mère saura que c'est sa patronne qui à fait ça.

Delphine prépara les sacs pour leur balade quand Samantha arriva derrière elle et pris la parole. La jeune brune sursauta et la regarda en souriant en se re-blottissant contre elle.

Ce n'est rien maman, ne t'en fait pas. Je comprend tout à fait que tu sois fatiguée après ton vol maman et si tu veux on reste un peu là le temps que tu te repose encore un peu si tu as envie. Je ne veux pas que tu tombe de fatigue dans la rue.

Delphine sourit quand Sam se posta à ses côtés pour l'aider dans la préparation des sacs. C'est Sam qui se chargea de la bouteille d'eau avec le sucre. Delphine la regarda avec un grand sourire et elle en mit une autre dans l'autre sac au cas où. Delphine regarda par la fenêtre, la lumière du soleil frappa en plein sur le carreaux et la chaleur de ce magnifique soleil réchauffait la maison. Une journée magnifique pour sortir et visiter la ville non ?

Oui c'est parti !

Delphine alla chercher son sac qui se trouvait dans le placard de l'entrée. En voulant l'attraper, elle le fit tomber et fit également tomber la poussette de la petite Elodie qui aujourd'hui était chez sa grand mère. Le sac de Delphine tomba et s'ouvrit laissant apparaître tout ce qu'elle avait dedans, qui s'était éparpiller sur le carrelage de l'entrée. Dedans s'y trouvait un doudou de la petite mais également une de ses tétines et une photo de la petite puce. Elle se pencha pour ranger tout dans son sac mais garda la photo dans les mains. Delphine se tourna vers Samantha les larmes aux yeux.

Je.. J'ai quelque chose à te dire..

Oui elle n'avait maintenant pas le choix de lui dire pour Elodie :

Elodie est une petite puce de 14 mois. Delphine est très attachée a elle et ferait tout pour qu'elle vive heureuse. A à peine 14 mois, elle n'a pas eut une enfance facile. Sa mère a refuser de s'occuper d'elle et est partie à l'étranger, son père est décédé suite à une mauvaise chute à son lieu de travail et elle se retrouve seule, élevée par sa grand mère de 80 ans. C'est femme à quand même un courage extraordinaire mais la force ne suit plus, c'est pour cela qu'elle l'emmène très tôt le matin à la crèche et vient la chercher très tard. Delphine a déjà parler avec elle et elle lui a même donner son numéros de téléphone au cas ou elle voudrait un coups de main ou si il se passait quelques chose. Delphine a déjà accueillie Elodie quelques nuits chez elle quand la vieille femme avait besoin de se reposer elle aussi.

Spoiler:
 

Elles sortirent dans la rue, Delphine ferma la porte et pris la main de sa mère en réfléchissant à un endroit ou aller.

Mmm et si on commençait par le centre-ville ? Ou alors les petites clairières magnifique de l'autre côté de la ville... Oui mais ça il faudrait y aller en voiture. Aller direction le centre-ville !

Delphine sourit en retour à sa main. Toujours en lui tenant la main comme une enfant tiendrait la main à sa maman, elles avancèrent en direction du centre-ville.

(HRP : Vraiment Vraiment Vraiment désoler de se longs retard Sad Mais une petite inspiration mais revenu alors que j'aurais quand même préférer qu'elle arrive plus tôt... :/ J'espère que ma réponse te va, si tu vois quelques chose que je dois changer, dit le moi Smile Désoler encore Embarassed )


Il y a toujours un moment où le chemin bifurque. Chacun prend une direction différente en pensant que les chemins finiront par se rejoindre. Ce n'est pas grave, on est fait l'un pour l'autre, notre fin nous réunira. Mais à la fin n'arrive un putain d'hiver. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://one-tree-hill-oth.fr1.co/
avatar
 Samantha Emia 





• • • • • • • • • • • • •


▌Messages : 151
▌Date d'inscription : 27/12/2010
▌Métier : Agent du FBI spécialisée dans les disparitions
▌Avatar : Poppy Montgomery


MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ] Jeu 13 Juin 2013 - 19:12

Samantha avait été un peu prise de cours, elle n’avait jamais imaginé qu’en lui parlant de ce médecin, Delphine allait hausser le ton. Malgré tout, Sam resta impassible, après tout elle ne connaissait pas vraiment ce problème, même si plus d’une fois elle a failli mourir à cause de son travail, tout était différent pour Delphine. C’était son cœur qui lui faisait du mal et qui aggravait son état de santé. La jeune rousse avait été surprise et même en ouvrant légèrement la bouche, aucun son n’en sortit. Elle était inquiète en fait, ce n’était pas dans les habitudes de Delphine de se mettre en colère. Cette dernière s’excusa de lui avoir parlé de cette façon, mais Sam n’en tenait pas compte. Elle ne lui en voulait absolument et même si elle le lui dit, Delphine répondit le contraire. Samantha essaya de la rassurer comme elle pouvait comme une maman le ferait avec sa propre fille.

Non puce, tu n’es pas nulle. Tu as parlé sur le coup de la peur et quand on a peur des fois on pourrait dire n’importe quoi. Toi aussi tu es gentille, et attentionnée. Je t‘ai déjà vu à l’œuvre avec les enfants et d’habitude jamais tu n’aurais élevé la voix. Tu n’es pas un monstre loin de là, et ne laisse personne te dire ça surtout.

Samantha serra Delphine dans ses bras. Elle était tellement fragile, encore plus maintenant qu’elle connaissait ses problèmes de santé. Elle aurait aimé faire quelque chose pour la jeune brune, mais même en lui faisant passer un bon week-end, Samantha repartirait quand même à New York avec ce sentiment d’inquiétude. Elle ne pouvait pas imaginer que sa fille puisse avoir autant de problèmes, mais elle mettrait tout en œuvre pour essayer de la guérir définitivement, pour que ses craintes partent.

Je te le promets puce, un jour tout s’arrêtera et tu pourras faire tout ce dont tu as envie. On fera tout ensemble, je t’emmènerai courir, on ira dans un par cet on fera des manèges à sensations fortes si tu en as l’envie. Je t’aime puce, et j’aimerai tellement t’offrir tout ça. C’est moi qui te remercie d’être là. Tu es la meilleure fille que tout le monde rêverait d’avoir.

Les deux jeunes femmes étaient toujours blotties l’une contre l’autre. Delphine déposa un bisou sur la joue de Sam et la rouquine fit de même en retour. Les paroles de Sam l’avait un peu aidé à aller mieux. Pour se changer les idées, Delphine proposa de sortir, mais Sam voulait qu’elle se repose avant d’y aller car après avoir eu une telle crise, elle devait être fatiguée. Pendant ce temps Sam allait nettoyer la cuisine qui était sans dessous-dessus. Une petite dispute tout à fait amicale bien sûr éclata pour empêcher l’une de nettoyer la cuisine. Finalement, c’est Sam qui eut le dernier mot.

Tu auras peut-être oublié d’ici là…

Sam eut un grand sourire. Elle savait que Delphine n’allait certainement pas oublier et qu’un jour ou l’autre, elle aurait bel et bien sa petite vengeance. Sam nettoya donc la cuisine pendant que Delphine dormait, ou du moins c’est ce qu’elle pensait car même si elle avait dormit, Delphine avait longuement pleuré en silence sur le canapé. Une fois le nettoyage terminé, Samantha s’installa sur le fauteuil juste à côté de Delphine. Elle sourit en la regardant dormir et lui déposa un bisou sur le front et lui remonta la couverture. Cependant de grandes traces étaient visibles sur sa poitrine, Samantha ne dit rien mais de nouveau, son inquiétude grandissait. Comment avait-elle eu cette marque ? Elle n’allait rien lui dire, elle voulait que ce soit Delphine qui lui en parle et non l’inverse car elle pourrait se braquer si elle sentait qu’elle n’avait pas le choix que de le dire. Ce n’était peut-être pas si grave après tout. Au fur et à mesure, les yeux de Samantha se fermaient progressivement et elle s’endormit. Quand elle se réveilla, elle était allongée sur le canapé et ayant entendu du bruit dans la cuisine, elle alla voir. Delphine y était et la jeune rousse la fit sursauter quand elle lui parla. Sam s’excusa de lui avoir fait peur.

Ne t’en fais pas, je suis bien réveillée maintenant et je suis prête pour faire notre balade comme on avait prévu.

Les deux femmes préparèrent les sacs sans oublier la bouteille d’eau et le sucre. Une fois que tout était prêt, elles partirent enfin, sous un magnifique soleil en plus. Le sac à main que Delphine avait récupéré dans le placard fit tomber un autre sac, en voyant ça, Sam l’aida à ranger. Elle fut surprise de voir tous des affaires pour bébé mais vu son travail, elle pensait que c’était normal. Delphine se tourna vers elle les larmes aux yeux.

Ma chérie,  tout va bien ?

Sam vit la photo d’un bébé dans les mains de Delphine. Elle en conclut que ce qu’elle voulait dire était quelque chose qui avait un rapport avec ce bébé. Sam prit délicatement la photo des mains de Delphine et la regarda attentivement avec un grand sourire. Cette petite était vraiment très mignonne.

Tu t’occupes de ce bébé quelque fois ?

Delphine et Sam sortirent et la rouquine demanda où elles allèrent. Ne connaissant pas du tout la ville, Sam laissait à Delphine le choix de leur destination. C’était le centre-ville, Sam accepta, et toutes les deux marchèrent main dans la main, complice en direction du centre-ville. Sam regardait un peu partout autour d’elle, elle trouvait que Quantico était vraiment une très belle ville et elle devait commencer à se repérer car désormais, elle allait venir beaucoup plus souvent.

C’est très jolie ici, je comprends pourquoi tu t’y plais ici !

Une petite dizaine de minutes plus tard, elles étaient arrivées dans le centre-ville, il y avait déjà beaucoup plus de monde dans ce coin là. Sam laissait Delphine la guider, elle connaissait surement des endroits où elles allaient pouvoir un peu se poser et profiter de leur week-end qui s’annonçait très chargé !


[HS : Ne t’en fais pas pour le retard, je ne suis pas mieux ! J’en ai profité d’avoir un peu de temps pour répondre, car sinon je pense que tu pouvais encore attendre longtemps. Surtout si tu ne réponds pas tout de suite, ça ne fait rien, comme je sais que tu as des exams ! Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

 Contenu sponsorisé 





• • • • • • • • • • • • •



MessageSujet: Re: Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ]

Revenir en haut Aller en bas

Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Le temps passe tellement vite !! [ PV Samantha Emia ]
» Un automne qui passe trop vite cette année...
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Le temps passe et pourtant...
» Et le temps passe... et trépasse
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Criminal Minds :: Divers :: RP terminés (ou abandonnés)-